Aujourd’hui, chez Gari

– Hou-hou ! Quichottine !
– Quand vas-tu expliquer ?
– Moi, je n’y comprends rien !

Je sais que vous n’y comprenez rien. Je ne sais même pas si je comprends moi-même. Tout est allé trop loin et je n’en ai pas l’habitude. Il me faut un peu de temps… beaucoup.

Mais j’ai repris mes visites, j’ai essayé de ne pas y penser.

Je suis allée chez Gari.

Gari, c’est une belle rencontre, un moment où la virtualité du blog est devenue réalité.
Il sait les tableaux que j’aime, il sait ceux que je n’aime pas. Il sait que je suis sincère, dans mes coups de cœur, dans mes mots.

Il sait que j’avance à découvert.

Je ne me cache pas. Pour quoi faire ?
Les mots que je dépose, je les signe, toujours.

Tellement signés d’ailleurs qu’il paraît que j’ai « un style » que ceux qui me lisent, ici ou là, me reconnaissent
avant d’avoir lu ma signature.

J’aime les superlatifs, lorsque j’aime surtout.
J’aime le bleu, les fleurs, et regarder le ciel lorsque la terre n’est pas jolie.

Il m’arrive aussi d’avoir le cœur à marée basse…

[image de Quichottine]

Je suis fidèle en amitié.

Il me faut de nombreuses baffes
avant de comprendre qu’on ne veut plus de moi,
ça m’est arrivé.

Où en étais-je ? Ah oui…

Je suis allée chez Gari.

Gari, aujourd’hui, avait expliqué sa dernière toile avec des mots de Rimbaud.

Vous vous souvenez ? Je vous en ai parlé il n’y a pas si longtemps, c’était avant de devoir mettre en cartons Clément, mes contes du lutin bleu, mes tableaux… Avant de me dire qu’il fallait que je change et que je n’aille plus au delà des frontières de la Quichottinie.

La Quichottinie ? C’est l’ensemble formé des blogamis, ou des aminautes, ces espaces où je ne suis pas en danger.

Je vais peu à peu en reprendre les chemins, parcourir les albums de souvenirs de ce qui fut la Bibliothèque d’OB et qui n’existe plus.

J’ai besoin de rapprendre la confiance.

Grâce à vous, je l’espère.

Je suis allée chez Gari, et je lui ai écrit :


Tu vois, ce texte me parle beaucoup. Je me dis que les artistes ont de la chance de pouvoir mettre des mots en image,avec leur sensibilité.
Les poètes peuvent traduire ce qu’ils ressentent avec des mots.
Et ceux qui ne sont ni artistes ni poètes, ont parfois du mal à traduire ce qu’ils ressentent.

Bonne nuit, Gari. Merci pour ta présence.

Commentaire posté par Quichottine aujourd’hui à 00h37

[Image de Siratus]

Alors… Rendez-vous, bientôt, en Quichottinie.

126 réponses à “Aujourd’hui, chez Gari

  1. Ah ben voilà! Images magnifiques, Quichottine, coups de coeur à partager, c’est toi et c’est un plaisir! Grosses bises, beaux rêves!

  2. Je prépare mon passeport…La Quichottinie doit être merveilleusement belle !

    • Je pense que tu n’auras pas besoin de passeport, juste d’une clef, et tu l’as, pour aller de l’autre côté du miroir.

  3. Je viens ici en quichottinie….. Très vrai ton commentaire qui conclue cet article. Une bien jolie photo. Je vois que tu as changé le look de ton blog…… La quichottinie a remplacé la bibliothèque ? Tu m’étonnes vraiment, peut être pas tant que cela. Bises
    Martine : http://www.cergyrama.com
    Eglantine : http://quaidesrimes.over-blog.com

    • J’ai pris un énorme retard dans mes réponses aux commentaires.

      J’en suis navrée…

      Je suis contente de ne t’étonner qu’à moitié…

      Merci, Martine.
      Merci Eglantine.

      Bises à vous deux…

  4. Bonjour, Quichottine,
    Je débute ce voyage en Quichottinie … Que ce périple soit beau, pavé de découvertes et de ces petits bonheurs que tu as l’art d’offrir à tes visiteurs.
    Merci, et beaucoup de pensées, comme de bisous …

  5. Je me suis personnellement rendu chez Gari…

    Cinéma ou pas, c’est vrai que Gari coupe air…!

    Bon dimanche à tous

    KLC

    • Merci, Kerfon.

      Je sais que c’est quelqu’un de sincère dans sa démarche. Je sais aussi que je ne sais pas tout apprécier de ce qu’il fait, mais je ne suis jamais allée voir ses tableaux sans y trouver le mien.

      Tu sais, dans un musée, ou une gallerie, il y a toujours le tableau qui t’arrête, celui dont tu as du mal à détacher les yeux.

      Pour moi, c’est un signe.

      Je suis en retard pour te répondre, alors, bon mardi à toi.

  6. Me voici ce matin en Quichottinie, ravie, heureuse, comblée.
    Je te souhaite un beau dimanche bleu, fleuri.
    Reviens doucement c’est un tel plaisir de te lire.
    Je t’embrasse fort.
    Sophie

    • Je sais que je reviendrai, tout doucement, le temps de faire ce que je dois…

      Après, tout ira sans doute bien mieux en Quichottinie. C’est un beau pays bleu.

      Merci pour ta présence, Sophie. Je t’embrasse fort.

  7. ah! ce dimanche je débarque en Quichottinie: un peu dépaysée, avec des questions dans la tête; mais aussi un peu rassurée de retrouver ma Quichottine  , fidèle au poste  qui nous attedn pourr nous emmener dans ces beaux voyages qui nous sont devenus indispensables  pour trouver la vie plus belle .
    Ne nous lâche pas la main ;  nous sommes sans doute parfois un peu encombrants  mais notre amitié est là ; quand tu en as assez , envoie-nous balader, mais reviens -nous!
    Nou sommes là ; j’espère que la barque va repartir à la marée montante   et nous serons sur le quai  pour l’accueillir, gros bisous

    • Je suis heureuse que tu sois là, Fanfan.

      Comme je suis heureuse de retrouver ta bonne humeur chaque matin.

      C’est de vos mains dont j’ai besoin.

      La barque attend seulement l’heure où il fera bon repartir pour un nouveau voyage.

      … et tu seras avec moi. J’en suis contente ! Gros bisous à toi.

  8. Merci pour ce message d’espoir qui ouvre mon dimanche sur une note un peu plus optimiste! Moi aussi je ne comprends pas bien ce qu’on tefait! Bien à toi! Martine

    • Je crois qu’il n’y avait pas grand chose à comprendre.
      Juste des faits à connaître.

      Mais c’est fini. 🙂

      Merci, Martine. À très bientôt chez toi.

  9. AMULETTE

    Chouette ! un nouveau pays à explorer ! Dis-moi Quicho, on le trouve sur le tam tam ? Bises.

    • Je ne crois pas qu’on le trouve, Amulette, mais passe une main sur un miroir, il est juste derrière.

      Bises à toi aussi.

  10. Si l’un de tes lutins rencontre mon chat, dis-lui de rentrer bien vite. Il aime la plage aussi « et la mer et l’amour ne sont point sans orages ».

  11. C’est vrai que « jongler » avec le verbe n’est pas un don inné et pour l’acquérir il faut un grand apprentissage. Pas eu le temps de faire travailler mes « petits cellules grise »(Poirot).

    Bah, c’est pas grave, j’arrive à dire ce que je pense avec mes mots de tous les jours.

    Bon dimanche,Quichottine. Et enchante nous autant que tu le veux. Bises de nous deux.

    • Merci pour Poirot, je l’adore !

      Et pour tes petites cellules grises, je trouve qu’elles travaillent fort bien.
      J’adore que tu sois là !

      Je te réponds très en retard , mais je sais que tu ne m’en voudras pas.
      Bon mardi, Patriarch. Merci et bises à vous deux.

  12. Je n’avais pas prévu de voyage aujourd’hui..mais je suis ravie de partir pour la Quichottinie

  13. Ouf, tu es là, je n’ai pas tout  compris de cette mésaventure, je suis contente de savoir que tu es encore là avec nous ma Quichottine. La confiance, tu l’as, ta bibliothèque a toujours été très fréquentée, y compris la nuit. J’espère que je vais continuer mes balades en Quichottinie.
    Gros bisous  

    • Il n’y a pas de raison… Je suis contente que tu puisses être là aussi. J’ai toujours beaucoup apprécié tes visites.

      Gros bisous à toi. Merci.

  14. Destination La Quichottine où l’expression est Reine où le livre est Roi où les mots font la cour aux belles paroles qui jamais ne s’envolent.
    Bisous admiratifs
    brunô

  15. j’aime bien la dernière image on dirait un test de Rorchard…. bon , je suis un peu …fatiguée aujourd’hui…
    bises

    • … Je comprends bien… Tu as vu tout ce que tu as fait ces jours-ci ?
      Il ya de quoi être fatiguée.

      Merci, Gaby, bises à toi aussi.

  16. j’aime bien la dernière image on dirait un test de Rorchard…. bon , je suis un peu …fatiguée aujourd’hui…
    bises

    • Apparemment, OB l’est aussi un peu… Il met les commentaires en double dans mes enveloppes !

      Bisous à toi encore une fois…

  17. Un sourire en guise de commentaire, je peux?
    Un sourire franc, joyeux, en espérance…..

  18. Vous avez reçu du courrier…

  19. Très bon dimanche!!!!
    Bises!

  20. magnifique cette photo de siratus 🙂
    big bisous

  21. La Quichottimie, c’est un endroit de vacance? Ça va être super.

    • Un endroit où chacun devrait pouvoir se mettre à l’aise… S’il le veut.

      Je ne sais pas, nous verrons bien.

      Merci à toi d’être là. Pardon pour mon retard chez toi !

  22. Suite à ton passage sur mon blog, je fais ta connaissance,

    A bientôt.

    • Merci… Tu n’y étais pas obligé et cela me fait plaisir.

      Peut-être à bientôt. Pardon d’avoir tardé à te répondre.

  23. Un bien joli article ! Doux et poétique par tes mots Quichottine…
    Il est en effet un peu difficile d’exprimer, parfois, et justement avec ces mêmes mots, ce que l’on ressent, ce qui nous pèse sur le coeur.
    Vois-tu Quichottine, je ne te connais que peu et en plus de cela que par le biais de ce monde, soit celui de la virtualité…
    Mais de tes mots, de ta manière de poser tes pensées ; je sens une personne sensible et à bon coeur…
    Sâches que AneverBeen est bien ravie de t’avoir rencontrée en ce monde, et que cela aussi est réconfortant…
    A bientôt ; prends bien soin de toi.
     

    • Je suis très touchée par tes mots… Qui que tu sois A-never-Been… Sourire.

      J’aime bien le nom que tu t’es choisi.

      … et je voulais te remercier pour ce que j’ai lu sur ton blog… Merci, cela m’a fait beaucoup de bien.

      À très bientôt.

  24. Siratus ne fait donc pas que dans les fonds narins…

    • Eh non… avant de plonger, elle regarde aussi autour d’elle, et son regard sait toujours voir des merveilles, où qu’elle le pose.

  25. Et voila un nouvel univers à découvrir …

    Il y a toujours de belles nouveautés dans tes articles 🙂

    Bon dimanche

  26. La bibliothèque était émouvante, haletante, passionnante … Je sais que je me plairai aussi en Quichottinie … Tu as raison, plus je rencontre Gari et plus je trouve son oeuvre émouvante … Qu’il accepte de me céder Ground Blue me touche infiniment parce que ce tableau résonne particulièrement en moi …

     J’ai beaucoup de travail et me balade peu dans la blogosphère en ce moment mais tout va bien. J’utilise une énergie folle à garder la maîtrise de ma mission alors que je suis tirée à hue et à dia mais pour le moment, je tiens bon, mais que c’est épuisant !!! Merci du fond du coeur pour ta fidélité … 

    Gros bisous chère Quichottine et bon début de semaine à toi …

    • Je crois que j’arriverai à faire en sorte de donner une place à chaque chose, peu à peu.

      Ainsi, vous devriez tous pouvoir reprendre vos marques, et vous sentir bien.

      Gari est formidable, j’en suis certaine.

      Je suis contente de voir que tu vas bien et que tu tiens bon.

      Merci à toi d’être là. Gros bisous et bonne fin de semaine… Je te réponds très tard et j’en suis désolée…

  27. Juste pour déposer un bisou, moi même, parce que le postier y connaissait pas la Quichottinie pfffff, inculte !

    😉

    • Ne te fies pas aux postiers… Je suis contente que tu sois là pour me déposer un bisou… Merci !

      Bisous, plein, pour toi !

  28. Un bond, un rebond, et nous voilà en Quichottinie! Alors je vais y continuer mes balades!!! Avec toi, on ne s’ennuie jamais car le « parler » est vrai. Ma pensée (bleue) du jour !
    Bises Quichottine, passe une bonne fin de soirée!

    • Merci, Alrisha. Je suis contente que tu fasses partie du voyage.

      J’ai pris beaucoup de retard, mais je suis là maintenant.

      Bisous…

  29. christine

    Coucou; heureuse de te voir; ma Quichottine;c’est vrai que les artistes ont de la chance ; de mettre leurs mots en image; c’est magique    bonne nuit  bisous des îles

    • Heureuse que tu sois là aussi.

      Merci pour ce bisou des îles qui me ravit.

      Passe un bon après-midi… Pardon pour mon retard à te répondre !

  30. très jolie conclusion. Bravo

    • Merci… Et bienvenu en Quichottinie.

      Ce ne sera pas forcément aussi drôle qu’au bureau, mais on y passe moins de temps.

  31. Bonsoir Quichottine, très belles paroles, il y a des instants dans la vie où les nuages sont très gris. Je suis certaine que la marée haute te ramènera vers nous pour notre plus grand plaisir et j’espère le tien. Groooosses bises et bonne semaine

    • Tu as raison, tu vois, je suis revenue… Je recommencerai à écrire bientôt.

      Plein de bises pour toi aussi.

      J’ai du retard dans mes réponses mais j’espère que tu ne m’en voudras pas.
      Bon mercredi.

  32. Bonsoir Quichottine, très belles paroles, il y a des instants dans la vie où les nuages sont très gris. Je suis certaine que la marée haute te ramènera vers nous pour notre plus grand plaisir et j’espère le tien. Groooosses bises et bonne semaine.

  33. bonjour!du changement  dans ton décor..?j’aime bien cet article;j’ai été moi même très spontanée,(sur les blogs)mais que de réactions spéciales..aujourd’hui je suis plus en  retrait j’avoue,enmettant juste des textes enligne..bien sûr quelques belles amitiés depuis deux ans!à bientot

    • Du changement partout…

      Merci d’être là, Angel. Je suis de plus en plus persuadée qu’il faut ne pas être « trop » dans la lumière…

      J’ai fait ici de très belles rencontres, et j’y tiens.

  34. je vais faire les démarches pour obtenir mon passeport, j’espère que ta police n’est pas trop pointilleuse. J’ai déjà constaté que Siratus fait des photos superbes. J’espère la prochaine marée montante te trouvera en forme. Bonne soirée, bigs bisous

    • Sourire… Ici, il n’y a que des amis, alors, pas de police… Juste du savoir vivre.

      C’est vrai que les photos de Siratus sont superbes. J’adore !

      Tout va mieux, ne t’en fais pas.

      Pardon pour le retard que j’ai pris dans mes réponses.
      Bon après-midi et gros bisous pour toi.

  35. je vais faire les démarches pour obtenir mon passeport, j’espère que ta police n’est pas trop pointilleuse. J’ai déjà constaté que Siratus fait des photos superbes. J’espère la prochaine marée montante te trouvera en forme. Bonne soirée, bigs bisous

    • Bégaiement obéien… C’est fou ! (C’est encore pire que la grippe, peu sont épargnés depuis qu’on a modifié les fenêtres dans la blogosphère…)

      Remarque, cela me donne l’occasion de te renouveler mes bisous…

  36. on peut avoir un passeport????

    • Pas de problème… Deux même, un pour Annie et l’autre à partager entre toutes les marmottes que tu pourrais inviter.

  37. Quichottine
    pour retrouver la confiance tu dois t’appuyer sur ceux, si nombreux, qui t’apprécient et te lisent
    et
    oublier les fâcheux.
    Ils n’en valent pas la peine.
    Dans cent ans, qui se souviendra de tout cela ?
    Alors regarde autour de toi, tous ces sourires qui te sont adressés.
    Laisse les tristes, les vilains pas beaux, les frustrés, les gâcheurs de bonheur de côté.
    Et reprends tes écrits.
    Non mais oh !
    Tu veux pas que je vienne te mettre un coup de pied eu derrière, parfois ?????
    Bizz et un grand panier de sourires

    • Je sais bien que personne ne s’en souviendra… dans moins longtemps que cela.

      Un coup de pied… euh.. Non, et je ne suis pas assez rapide pour l’éviter s’il te prenait l’envie de le faire pour de vrai…

      Alors, je préfère prendre avec joie ton grand panier de sourires… Bises à toi et un énorme merci.

  38. Quichottine
    pour retrouver la confiance tu dois t’appuyer sur ceux, si nombreux, qui t’apprécient et te lisent
    et
    oublier les fâcheux.
    Ils n’en valent pas la peine.
    Dans cent ans, qui se souviendra de tout cela ?
    Alors regarde autour de toi, tous ces sourires qui te sont adressés.
    Laisse les tristes, les vilains pas beaux, les frustrés, les gâcheurs de bonheur de côté.
    Et reprends tes écrits.
    Non mais oh !
    Tu veux pas que je vienne te mettre un coup de pied eu derrière, parfois ?????
    Bizz et un grand panier de sourires

    • Comme pour être sûr que j’avais bien écouté la première fois, OB t’a fait répéter…

      Promis, ce n’est pas moi…

      Mais ça me donne l’occasion de te faire encore un gros bisou en passant…

  39. Bigornette

    J’admire ton énergie comment fais- tu pour être partout à la fois… chapeau bas… mon amie… gros bisous …

    • Je ne suis pas partout à la fois… Tu vois bien.
      J’ai trois jours de retard ici. Et je n’ai rien publié non plus.

      Heureusement que mes aminautes ne m’en veulent pas de ne pas passer chaque jour chez eux…

      Gros bisous à toi aussi. Passe une bonne soirée…

  40. tiens c’est vrai en quichottinie, l’herbe au printemps semble plus bleue
    foi de daltononien
    @ bientôt

  41. Mais tu es une artiste, et tu te débrouilles plus que bien avec les mots, et là je  comprend très  bien ce que tu me dis.

    Je crois que ton parcours je l’ai eu aussi, c’est pas plus mal de relativiser, de remettre en question la « vie » sur la blogosphère. Pas facile, mais bénéfique je t’assure ….bises a toi et a gari

  42. J’aime les superlatifs  et je suis fidèle en amitié! pareil que toi!
    Pour moi écrire
    une phrase sans adjectif c’est comme prendre mon thé  chaud et parfumé sans manger de délicieux gâteaux secs ou des madeleines moelleuses! ( Bel exemple non?)

    • J’en suis contente.

      Boire du thé sans petits gâteaux, c’est dommage… Et la madeleine, oui, c’est un bel exemple. Proust aurait aimé !

  43. Je sens qu’on va si plaire en Quichottinie ! a bientôt

  44. J’essaie de te découvrir un peu plus, chère Quichottine…J’avance à l’aveuglette et je me suis retrouvée par ici. Des baffes comme tu dis, on en ramasse pas mal, hein, dans une vie. Mais tu me sembles très entourée, que de monde chez toi…
    Ce que tu écris là me touche. J’aime beaucoup ces vues de mer, de bateau,
    de rivages ! Et tu me donnes envei d’aller faire un tour chez Gari…
    Bon après-midi.

    • Tu as beaucoup avancé…
      Il y a du monde ici, c’est vrai. Surtout lorsque la bibliothécaire n’est pas en congé.

      Gari a déménagé… il faut que je pense à modifier son adresse.

      Bonne soirée à toi. Merci.

  45. Muad' Dib

    Coucou Quichottine, c’est vrai que je ne saisis pas tout mais je suis content de découvrir quelques repères familiers dans ce billet.
    Quel plaisir aussi, un plaisir tout simple, de découvrir cette photo signée Quichottine.
    Tu as le coeur à marée basse mais ce n’est que passager car la mer ne pourrait se satisfaire bien longtemps de cet immobilisme …
    Je t’embrasse,

    • Merci Muad.

      La mer est quelqu’un de très bien. Elle efface les traces de ceux qui sont partis et gomme les aspérités des cailloux qu’on y jette.

      N’aies pas de soucis. Bisous.

  46. Te revoilou ? Allons! Allons ! ne doute plus !!!

  47. Moi tu sais, que ce soit en Quichottinie ou ailleurs, pourvu que tu sois là !

  48. Et oui !!!

  49. patdelapointe

    le parfait, le plus que parfait, le présent et le futur…on pourra sûrement un jour : conjuguer le verbe quichottiner…
    j’avais déja fait un commentaire à propos de la photo du bateau, mais l’oeil de Siratus est redoutable avec les reflets qu’elle a sû tirer de cet instant magique.
    comme quoi, ce n’est pas l’appareil qui fait tout
    bon dimanche, et autour de toi bien sûr.

    • J’aime t’entendre conjuguer mon verbe…

      Tu t’es souvenu de ce bateau… merci !
      Cette photo de Siratus est l’une de celles que je préfère … Une aurore à Cébu… Un rêve !

      Je te réponds bien tard, mais tu sais que je pense à toi aussi.

      Bon mardi et bises à vous partager. Merci d’être là.

  50. J’avais pas trop compris non plus
    Donc tu restes?… yeahhhhhhhhhhhhhhh

    • Je suis contente… que tu en sois contente !

      Merci pour ta présence, Kri. Je réponds en retard, alors, bon mardi !

  51. Ouf reviendue! Bouffée d’air frais ta nouvelle banderole, un peu dommage pour la bibliothèque cependant! Et je peux recommenter! Je suis fan de GARI dont je me rappelle les premiers pas au forum. C’est un humaniste sincère.

  52. Ouf reviendue! Bouffée d’air frais ta nouvelle banderole, un peu dommage pour la bibliothèque cependant! Et je peux recommenter! Je suis fan de GARI dont je me rappelle les premiers pas au forum. C’est un humaniste sincère.

    • … OB t’a fait bégayer… ah vivement que tout s’arange sur notre plateforme !!

      Mais ça me donne l’occasion de te redire merci. Bisous, Handiady !

  53. j’ai du mal à te suivre en ce moment Quichottine, trop fatiguée sans doute et puis bien assez de problèmes à gérer avec mon entourage (pas très drôle …), je ne comprends rien à rien et je ne sais pas non plus lire entre les lignes ce que certains semblent faire avec délectation.
    bises et bon courage! j’espère que tu retrouveras ton chemin dans ce long labyrinthe

    • Ne t’en fais pas, c’est moi qui ne suis pas très claire. J’ai un peu de mal à tout gérer aussi.

      Mais c’est fini.

      Ça devrait aller un peu mieux maintenant.

      Je te souhaite une éclaircie dans tes soucis…

      Merci d’être là.
      Bises et bon courage à toi aussi.

  54. mylraid+irene+chat+tout+gris

    C EST BEAU LE COEUR EN MAREE BASSE

    ET L ESPRIT AUSSI CLAIR DANS UN CIEL TOUJOURS BLEU

  55. Bravo à Koulou…. ce’st tout toi! sourire

  56. Vividecateri

    Jai eu un peu de mal pour te suivre dans tes élucubrations… je vais aller chez gari. j’aime bien la photo… ne change pas je me sens moins seule… je crois que tu es aussi maboule que moi… bisous

  57. Quichottinie avez-vous dit ?? Quelques moulins ? Quelques bouquins ? Beaucoup de rêves, beaucoup d’envie de partages, d’échanges, de convivialité : c’est comme ça que je le ressens et c’est pour ça que je viendrai régulièrement m’y aérer.

    • Je ne sais pas Jakline. Nous verrons ce que ça donnera…

      J’espère que tu t’y sentiras autant à l’aise que dans la bibliothèque.

  58. « je fixais des vertiges »
    les toiles, les musiques comme les poèmes nous invitent aux vertiges, et c’est chaque fois une descente en nous à la recherche de l’être sensible que nous sommes, et de le faire émerger.
    la vie parfois étouffe en nous cette part, la vie parfois permet qu’elle rejaillisse, et  un poème peut nous arracher à l’obscur.
    « Et dès lors, je me suis baigné dans le Poème
    De la Mer, infusé d’astres, et lactescent,
    Dévorant les azurs verts ; où, flottaison blême
    Et ravie, un noyé pensif parfois descend ;
    (le bateau ivre).

    • Je crois que nous faisons ce que nous pouvons pour que la vie ne nous submerge pas. Ce n’est pas si facile parfois.

      Mais je pense toujours qu’un morceau de ciel bleu peut faire oublier les nuages… Il suffit de mieux « cadrer » la prise de vue.

      Il faut que je me ressaisisse.

      Merci pour ce poème… Je t’embrasse fort, ma Polly.

  59. merci Quichottine de nous faire découvrir l’univers de Gari.
    oui, aies confiance mon amie, range un peu ton épée et prends ta plus belle plume. hé, oublie pas ton clavier après ! … trop mimi ton nouvel avatar – pas très joli comme nom, mais j’en touve pas d’autres, là comme ça, car il est tard -. facile à dire je sais, mais on est là, et pis nombreux. bonne soirée, et un tit sourire ? 

    • Je vais tâcher de reprendre mon clavier… Merci.

      Et désolée de te répondre si tard.
      Il n’y a pas d’autre nom, pour cet avatar… et ce n’est pas bien grave, puisqu’il me va comme un gant (je parle du mien…)

      Merci pour tes mots, et pour ce sourire. Je suis heureuse que tu sois là.

      Passe une belle fin de journée !

  60. Ghislaine

    Bonsoir Quichottine .
    Après la fermeture de la bibliothèque , je me suis dit qu’il y aurait autre chose …et ce fut « la Quichottinie « ! Belle idée !
    J’attends de voyager dans  ce nouveau pays .Quels nouveaux horizons allons nous découvrir ?
    Bonne soirée à toi première habitante de la Quichottinie
    miregi

    • Merci Ghislaine, d’être au rendez-vous, fidèle comme toujours.

      Le voyage va pouvoir démarrer bientôt.

      J’ai mis un peu de temps avant de te répondre et j’en suis désolée.

      Bon mercredi…

  61. coucou
    eh bien je ne savais point que cette contrée existait , il faut dire et pardon si ce fut ainsi , mais je n’ai pas eu beaucoup de temps pour venir visiter ,
    donc je me suis un peu perdue dans la blogosphère
    plein de bisous pour rattrapper le temps perdu / iris

    • Coucou Iris…

      C’est un nouvel endroit et je suis contente de voir que tu feras partie de ce voyage…

      J’ai aussi beaucoup de retard chez toi…

      Plein de bisous… merci d’être là.

  62. lol   je comprends plus rien  à ton blog  là , mais  c’est pas grave puisque  l’important c’est  que tu sois là  ! 

    bises Quichottine  😉 

    ( ca m’étonne pas que tu ais autant de lecteur ,  ont sent ta présence  quand ont vient chez  toi , et ca c’est rare sur un blog  )  😉

    • Il a besoin d’un peu de temps pour que tu t’y retrouves comme avant. Mais je suis toujours là…

      Bisous, Gari. Merci pour ta présence.

  63. bon premier
    ne t’endors pas sous les clochettes parfumée..celà ent^éte !!!!