Le lutin bleu (Paraboles)

C’est dimanche aujourd’hui, le dernier avant la rentrée des classes… Il faudrait que je vous raconte une histoire.

Laquelle ?

Voyons…. je ne vous ai jamais raconté la première que j’aie écrite lorsque je m’appelais Clément… Il y a fort longtemps, à l’époque où les troubadours allaient de ville en ville, de château en château, pour distraire les dames et damoiselles et, le plus souvent, se faire quelque peu chahuter par les damoiseaux et leurs seigneurs !

Clément portait un pourpoint vert, parce que…

Non ! Cela, je vous le raconterai une autre fois ! Là, je n’ai pas le temps et vous non plus. Donc, pas de lien aujourd’hui, juste une histoire à lire avant d’aller vaquer à vos occupations habituelles, qui, aujourd’hui, ne souffriraient aucun retard !


Le lutin beu

Il était une fois un petit lutin bleu… tout bleu, comme il en existe quelques-uns au cœur de la forêt.

Il était tantôt triste, tantôt gai, comme tous les petits lutins.

Mais les lutins bleus sont un peu… différents.

On les regarde avec inquiétude, car ils ne seront jamais tout à fait des adultes. Ils restent longtemps, très longtemps, à mi-chemin entre l’enfance et cet âge un peu triste où il faut choisir ce qu’on sera.

Chez nous, on parle d’adolescence…
et cela peut durer très longtemps !

Pas chez les lutins. Un lutin devient un jour autre chose.

Il apprend un métier, trouve du travail, le plus souvent dans les ateliers du Père Noël, mais pas les lutins bleus !

Ils sont parfois regardés de travers, parce qu’ils ne savent pas contrôler leurs émotions !

lls piquent des colères épouvantables,
boudent pendant des siècles,
rient pour pas grand chose,
et pleurent pour encore moins !

Alors, voilà. Notre petit lutin bleu avait atteint un âge respectable… il avait mille trois cent cinquante ans ! Vous imaginez ? Il venait tout juste de quitter le giron familial et s’était trouvé un petit pied à terre… En fait il s’agissait de la souche d’un vieil arbre dans lequel des termites avaient creusé de grandes galeries. Il avait eu fort peu de travail pour rendre tout cela habitable !

Il avait mis un lit, des chaises et une table, des vêtements dans une armoire, des fleurs sur une étagère… Puis il s’était demandé ce qui manquait…

Il avait beau chercher, comme il se posait les mauvaises questions, il ne pouvait pas trouver les bonnes réponses.

Alors, il décida de se coucher… parce que demain serait sans doute un autre jour.

C’est toujours ce qu’on dit n’est-ce pas ?

Il enfila son pyjama de flanelle…

Dehors, il faisait froid,
et il avait oublié de mettre des volets à ses fenêtres.

Il voulut se faire de la soupe…

Mais il avait oublié de faire les courses…
et il n’y avait pas de cuisine !

Il voulut appeler ses amis…

Mais il n’avait pas fait pousser le liseron
nécessaire à toute communication en forêt !

Chacun de ses essais auraient pu lui permettre de compléter la liste de ses oublis…

L’ennuyeux, c’est qu’il oublia de noter !

Et puis au fait… pourquoi est-ce que je vous parlais de lui ?

Je crois que j’ai oublié !

  © Quichottine, Paraboles, 2007

 


Passez un bon dimanche !

86 réponses à “Le lutin bleu (Paraboles)

  1. Une chose est sûre, je ne l’oublierai pas
    Ce petit lutin bleu, qui vit au fond des bois

  2. J’ai oublié les bisous, c’est important les bisous…

    Bisous Quichottine

    • Morte de rire… c’est contagieux !

      C’est vrai qu’il ne faut surtout pas les oublier… Merci, Philippe ! J’adore les bisous…

  3. Après t’avoir croisée chez Sylviane, chez Busard, chez moi… après avoir achevé mes semis au jardin et chez les ptits Zartistes en prévision des vacances qui arrivent (hé oui, nous, les colibris libres comme l’air, nous partons qd les autres rentrent ! :D)… c’est par l’histoire de ton lutin bleu que je finis mon parcours blogosphérique du jour, – et, ma foi, quel beau point d’orgue ! J’ai bien ri.
    Je pars maintenant m’enfouir dans une brassée de rêves tout bruissants de rires de lutins bleus écervelés.
    Merci pour cette histoire et bonne nuit, Quichottine !  Bisou

    • C’est vrai que nous nous sommes souvent croisées, cette nuit !
      Je suis contente que mon conte t’ait plu. Merci…

      Bonne nuit à toi aussi, Ptitsa !

  4. Etourdie comme ton lutin qui te ressembles peut être un peu….. Bises

  5. Je dois devenir un peu Lutin bleu! Merci de tes visites durant mon séjour à Yeur, que tu connais bien. A+

  6. J’aime bien tes histoires « bleues » de lutin Quichottine.
    Ce Clément est attachant et les illustrations de ton amie sont adorables.
    Avant que je n’oublie (hihihi) je t’embrasse, bon dimanche

    • Je suis d’accord pour les illustrations de mon amie, elles sont sublimes, et encore, tu ne les connais pas toutes !

      J’aime bien Clément et ses histoires de lutins…

      Bonne journée à toi aussi

  7. j’adore quand tu nous racontes des petites histoires … je sens que je vais aller faire une petite sieste 😉
    Bon dimanche sous la pluie et l’orage dans le Poitou ! Bisoux.

    • N’oublie pas ton doudou !

      Merci pour ta visite, Dom, et bonne journée à toi malgré tout. Merci pour cette image !

  8. J’adore les paraboles. Quand j’étais merdeux et que j’allais au catéchisme, c’est ce que je préférais !!

    Bon dimanche à toi aussi. Bises !

  9. j’adôoore cette histoire de lutin bleu…si vraie, si tendre  et si amusante….et l’image de ton amie est également très belle !!!!

  10. J’ai oublié pourquoi je suis venue ici….
    Bises

  11. Ah, que cela fait du bien parfois d’oublier! Au moins, on ne pense à rien!
    Moi, je l’aime beaucoup le lutin, parce qu’il a des sautes d’humeur justement! Il est inconstant comme moi ^^
    bisous, à bientôt!

    • Il est comme toi ? Chouette alors… Mais ne sois pas inconstante. J’aime bien quand tu es là 😉

      Bisous à toi aussi

  12. Au fait pourquoi mets-je un commentaire?
    Ah oui! c’est pour dire qu’il devait lui manquer une lutine verte… de celles qui se rappellent de tout et qui pensent que des fenêtres ça a besoin de vitres mais aussi de rideaux… Bref une lutine qui l’aide à finir et remplir son logis

    Bonne journée à tous les lutins bleus et autres couleurs. Surtout les bleus qui ont besoins d’encouragements… quel que soit leur multiple de mille ans

    • Une petite lutine ? Non non… mais tu es sur la bonne voie pour la prochaine histoire de lutin.

      Par contre, j’adore ton commentaire… Tu es super Alphomega !

      Merci pour tes encouragements

  13. ah l’insouciense des lutins bleus..c’est agaçant quelque fois..et puis quand ils sont enfin chez eux ça ne s’arrange pas , sauf si comme chez moi, le lutin bleu habite juste à coté de ses parents..et que quand il oublie quelque chose…ils sont là pour le soutenir ou l’aider à se dépatouiller dans son incroyable fourbi ^^

    heureusement chez moi les lutins bleus, un jour arrivent a ne plus oublier, grace à un truc sympa qui apprend plein de trucs.

    ça s’appelle la vie 😉

    • Tu as raison, Loralie !

      Tu me fais rire… Nos petits lutins personnels sont souvent comme ça, c’est vrai, et ils comptent beaucoup sur notre présence.

      … et la vie, c’est une rude maîtresse parfois, qui n’hésite pas à taper sur les doigts pour que la leçon entre…

      (ça, j’ai déjà eu… ;-))

      Gros bisous, Loralie, merci d’être là !

  14. Allons bon voici un lutin  qui n’a pas de mémoire…hihi…jolie histoire , il faut dire qu’il était vieux ce lutin….Gros bisous Quichottine….Il était de quelle couleur déjà rouge ?  jaune ?vert ?…ça y est c’est contagieux…hihi….An non bleu….palsembleu j’avais déjà oublié….

    • Mais non, il n’était pas vraiment vieux. Que sont ces quelques années au regard de l’éternité ?

      Morte de rire ! Si toi tu oublies aussi, qu’allons-nous devenir ?

      … Euh… nous parlions de quoi ?

      Ah oui ! Il manquait ça !

  15. Coucou Quichottine vois-tu dès que l’on parle de lutin, guthin pointe son gros nez et ses grandes oreilles. J’espère que je pourrai revenir plus souvent parmi vous dans les prochaines semaine en attendant je te remercie de ton passage et te fais de gros bisous amicaux

    • Je sais bien que c’est plus difficile… ne t’en fais pas, et si tu as du temps, continue tes histoires !

      Gros bisous à toi aussi

  16. Ton ado-rable lutin bleu est joliment illustré par ton amie Anne ! Il n’a besoin ni de volets, ni de faire les courses, ni de cuisiner…Mais comment pourrait-il se passer d’amis ? Il peut prendre un champignon-tam-tam pour les appeler  😉
    Belle soirée, Amielle
    Gros bisous

    • C’est vrai… Il ne pourra jamais se passer d’amis.

      Un champignon tam-tam ? C’est une bonne idée aussi ! Merci.

      Belle soirée à toi, ma Dame de l’Océan

  17. MDR ! Promis, je n’oublierai pas cette spécificité des lutins bleus … 😉 Bonne soirée Quichottine ! Gros bisous !

    • Merci d’être passée, Bandolera ! Bonne soirée à toi…

      (Méfie-toi tout de même, il y a ici une amnésie contagieuse !)

  18. vraiment tête en l’air ton lutin , faut pas qu’il;oubli qu’on est en 2008 ;lolll, bise quichottine

  19. Comme je voudrais atteindre plus de mille ans comme ton petit lutin bleu car il y a encore tant de choses que je voudrais faire..et apprendre.. Pauvre petit lutin qui se met en colère et devient tout rouge alors je suppose.. bien que l’on dise une colère bleue, une colère noire mais rouge de colère… Au fait si tu as oublié pourquoi tu nous as conté cette parabole c’est que peut-être les « zans » en sont la cause lol..
    je t’embrasse
    douce soirée
    le matelot de la terre ferme

    • Seuls les lutins, les fées et les autres habitants du pays des rêves sont éternels. Je sais que nous serions nombreux à avoir envie de plus de temps pour tout découvrir.

      Ne t’en fais pas pour ce lutin bleu, il est plus calme qu’il n’en a l’air, le plus souvent !

      Douce soirée à toi aussi Chantal

  20. J’ai beaucoup aimé cette histoire de lutin bleu et surtout sa non-fin éthérée…Biz& belle nuit Quichottine***~~

  21. Coucou, elle est bien jolie ta petite histoire de lutin bleu
    Moi aussi j’oublie beaucoup alors je note
    Ah au fait tu vois j’allais oublier de te souhaiter une bonne nuit (lol)
    Gros bisous

  22. Jolie collaboration avec ton amie Anne… j’aime ses aquarelles et j’aime tes textes et du coup j’aime aussi ce petit lutin bleu ;o))
    Gros bisous à toi et bonne semaine, Syl

  23. J’ai de nouveau accès à OB, mon FAI est réparé
    Bisous et merci de tes passages en mon absence
    Amitiés, Flo

  24. J’aime bien cette histoire de ltuin bleue et les illustrations sont originales.
    Bonne journée Quichottine

  25. c’est toi qui fait les magnifiques illustrations?

    • Non, ce n’est pas moi… J’ai une amie qui fait cela si bien que je ne regrette pas de ne pas savoir dessiner ou peindre !

      Merci d’être là, Annie !

  26. Pauvre lutin bleu !… malgré l’âge , il n’a pas les pieds bien sur terre mais surtout la tête encore dans les étoiles…
    Au firmament …  alors, Que faire maman ?…

    Je vais aller dormir et tacher de le rencontrer pour l’aider à retrouver la mémoire pratique et suivre le bon fil du cours de la vie …
    Bises  des Farfadets 

  27. Elle m’a bien plu cette petite histoire de petit lutin bleu, je pense qu’il faudrait lui faire rencontrer une dame lutine rouge si possible afin d’éviter sa solitude.
    J’aime beaucoup les illustrations aussi.
    Santounette

  28. magnifique ! je vous cite sur truc.over-blog.org
    merci

    • Je ne connaissais pas votre blog, c’est un site super que je consulterai désormais pour les informations que vous donnez en littérature de jeunesse.

      Merci pour votre lien.

  29. Voilà j’ai suivi un petit caillou…Et je me retrouve ici où on n’a plus déposé de mots depuis longtemps ! Je reprends la relève !
    Il était une fois dame Quichottine qui s’amusait beaucoup à commencer des histoires mais très vite elle perdait la mémoire surtout quand il s’agissait de son petit lutin bleu. On raconte même que c’était son préféré et que, chaque fois qu’elle en parlait, ceux qui l’écoutaient ne pouvaient plus oublier ni dame Quichottine ni son lutin bleu au pyjama de flanelle. Elle était un peu magicienne…

    Je t’embrasse bien fort.

  30. D’accord !… je cerne beaucoup mieux la personnalité de ton délicieux lutin bleu… C’est un trésor… c’est ton trésor… et je comprends que tu l’aimes… Gros bisous.

  31.  ça fait du bien d » »oublier » … un peu et se laisser porter par l’imaginaire !

    jeaime bien tes aquarelles !  joli.

    • Comme tu le dis si bien, Melly, ça fait du bien.

      C’est vrai que les aquarelles de mon amie Anne sont bien jolies ! Merci

  32. Muad' Dib

    Coucou Quichottine, quelle idée a pris ton lutin de quitter ainsi le giron familial après 1350 années.
    Son nouveau logis est charmant mais je crois qu’il n’a pas mesuré toutes les conséquences de son départ et qu’il se prépare un bon coup de blues ce qui n’est pas commun pour un lutin bleu.
    Bon dimanche et gros bisous,

    • Eh bien, tu vois, c’était l’âge normal chez les lutins ;-)))

      Mais tu as raison, il n’a pas mesuré toutes les conséquences de son acte.

      Bonne journée à toi aussi, Muad

  33. Boooon ! Alors si tout le monde oublie … euh? On parlait de quoi déjà ???? gros bisous

  34. Bon dimanche… à toi et au lutin bleu!

  35. Comme Val’r, j’ai oublié…, je ne suis pas verni !!!

    • Si, je crois que tu l’es un peu… mais tu deviens un « pro » du lien en tout genre.

      J’aime bien !

      Gros bisous, Philippe !

  36. il est plié de rire petit lutin bleu…..tu vois comme ses épaules tressautent!!
    Bravo à Anne pour ses dessins! sont si mimi!!

    • Ces dessins sont magnifiques !

      Le lutin ? Il pourrait aussi bien pleurer. Mais chacun peut imaginer, c’est ce que j’aime ici !

      Merci, Mahina !

  37. En te lisant et lisant les commentaires, j’entends dans la chambre de mon Lutin 3 de drôles de bruits, j’ai l’impression qu’il es ten galère… Il a sûrement oublié quelque chose pour sa rentrée.

  38. ah ce lutin bleu !
    il n’a pas de mémoire et toi non plus apparemment ca te gagne attention est-il contagieux , en tous cas c’est frustrant car finalement j’aimerai bien savoir moi !!
    bon alors je reviendrai … en attendant mange du poisson , c’est bon pour la mémoire
    bizz / iris

    • Morte de rire !

      Ne t’en fais pas, Iris, il me reste encore un peu de mémoire, et j’ai mangé du poisson aujourd’hui !

      Merci d’être passée…

  39. Stéphane

    C’est un peu moi, ce lutin bleu.

    Quoiqu’il en soit : très beau !

    • Ah ? Sois le bienvenu dans ma bibliothèque, Stéphane.

      Merci pour ta visite. Je suis désolée de ne pas pouvoir mettre de commentaire chez toi, on ne peut le faire que si l’on est inscrit.

      Je te souhaite bonne continuation dans tes publications.
      Je suis contente que cette histoire t’ait plu.

  40. J’ ai adoré le champignon-tamtam de Siratus !
    Autrement à propos de la mémoire, ma grand-mère avait coutume de dire que quand on n’ a pas de tête, il faut avoir des jambes.
    Espérons que le lutin bleu malgré sa jeunesse est bon marcheur !!!!
    Bisous ma Quich’

    • Moi aussi !

      Pour les jambes… en ce moment elles me font défaut aussi !

      Heureusement que je ne suis pas le lutin bleu, il serait en très mauvaise posture !

      Bisous, ma Clo

  41. C’est amusant.
    Anne réalise de superbes illustrations.

  42. ah, alzheimer toi aussi et ton petit lutin bleu ? je ne pensais pas qu’on était si nombreux;..  non, non, sérieusement, très jolie histoire comme je les aime..bonne soiré
    bizzzzzzzzzz

  43. Je doit avoir quelques gènes de lutin bleu alors !
    Bises à toi