Départ ?

Vous vous souvenez ? La bibliothèque a été fermée pendant un temps, puis en travaux, puis il est arrivé tout un tas d’aventures à Quichottine… tout cela, vous le lirez dans les archives de mon blog.

Aujourd’hui, c’était comme un passage difficile, un moment d’incertitude… un moulin un peu plus fort que les autres, une montagne un peu plus haute…

Alors, je ne sais pas.

Tandis que je rédigeais la suite des aventures de mon héros, tandis que je la publiais, quelqu’un faisait ses adieux.

L’article est magnifique, comme seule Kinou sait les rédiger.


Kinou
est une grande Dame, bien plus grande que je ne le serai jamais.

Il faut que je réfléchisse….

Voilà… je l’avais rédigé, rapidement, le 16 février dernier…
Kinou avait décidé de partir… un peu.

Et puis, elle est restée… un peu.

Là, de nouveau, alors que j’allais lui rendre ma visite habituelle pour le bisou du soir

(Je suis comme ça, moi, il m’arrive d’avoir envie de ce bisou que l’on fait aux enfants avant d’éteindre la lumière, tout en laissant la porte entrouverte sur la lumière du couloir, pour qu’ils puissent s’endormir sans faire de cauchemar…)

… donc, je suis tombée, j’ai trébuché, sur un nouvel adieu… mais qui n’avait cette fois aucune hésitation…
Moi, je suis triste.

Kinou, même si vous ne la voyez plus beaucoup dans ma bibliothèque, vous la voyez chaque fois que vous allez lire le bas de ma page…

Elle m’a offert l’album dont je vous ai parlé… ce Don Quichotte tourmenté dont les images m’ont tant plu.

Alors, vous comprenez… elle va me manquer… beaucoup.

Que sera « Quichottine » sans Kinou ?

….

L’illustration est issue de l’album que m’a offert Kinou…

62 réponses à “Départ ?

  1. Il y a toujours un peu de tristesse à perdre un(e) ami(e) même virtuel(le)… On sait qu’un blog n’est pas un espace sur lequel on sera là toute une vie et pourtant, en tant que lecteur, on l’espère… Chacun est libre c’est ce qui fait la beauté de nos espaces, toutefois quand tout s’arrête et que le départ ce fait avec des bleus à l’âme… on a envie d’un seul coup que tout cela ne soit pas si virtuel que ça.
    Gros bisous à toi et douce fin de semaine,
    Syl

    • Ton blog fait partie de ceux qui durent… et c’est bien agréable, pour moi qui fais partie de tes lecteurs assidus (sourire)

      Merci, Sylviane.

      C’est vrai que chacun fait ce qui lui plaît, et que c’est ainsi que ce doit être… Ce qui est bien, c’est qu’avant de partir, Kinou n’a pas fermé ses fenêtres…

      Gros bisous et douce fin de semaine à toi aussi…

  2. C’est toute une nouvelle que tu m’apprends là.je suis allée voir et ce n’est pas claire car c’est un ancien article.Mais elle l’a datée du 27 juin.
    Je suis trite aussi car elle va me manquer aussi.
    Bon vendredi et A+

    • Pardon de t’avoir embrouillée en faisant remonter mon article du mois de février…

      L’article de Kinou le dit : son blog a eu un an aujourd’hui, le 27 juin. Et elle a décidé de ne plus y publier… au moins pour quelque temps. Moi, j’espère qu’elle reviendra, parce que ses billets me manqueront.

      Bon vendredi à toi.

  3. D’immenses regrets pour toi et pour elle, mais il faut se battre  pour tout, alors pourquoi pas maintenant? Vous deux vous êtes précieuses sur OB, bisous

  4. jE VIENS DE LIRE L’ARTICLE DE KIN OU … Et moi aussi je pense que c’est Dommage … Mais peut-être reviendra-t-elle ?
    LIZAGRECE

  5. Moi  aussi  , j’ai suivi ton lien …
    Kinou est une fidèle depuis le début de mon blog, comme toi,..
    Vous faites toutes les deux partie de mes liens les plus forts ici. Et je suis triste qu’elle s’e naille. Mais je la comprends et je respecte son choix. Moi en ce moment, je me pose des quesions sur une éventuelle fermeture de Korrigane… Tu sais pourquoi… Publier sans échanger, ça ne sert à rien… Alors..
    Bisous et bon vendredi.
    et merci encore pour ton soutien à moi et à nous tous.chaque fois que nousavons un souci tu es toujours là

    • Je crois que l’on ne peut pas oublier les tout premiers visiteurs.

      Kinou… Je crois, je sais qu’elle est importante. mais, tu as raison, c’est son choix.

      Laisse un peu de temps à Korrigane… Je crois qu’elle a besoin d’un peu de silence, mais je sais qu’il est important qu’elle puisse s’exprimer.

      Passe une belle journée, Eolina

  6. je passe te souhaiter un bon vendredi, j’ai voulu mettre un com chez korrigane…niet. si tu sais communiquer avec elle dit lui, quelle peut moderer. qing et rene bise http://belgique-chine.over-blog.com

    • C’est vrai qu’il n’y a plus de possibilité d’écrire un commentaire chez Korrigane… Elle lira ici ton message, je pense.

      Bon vendredi à toi aussi

  7. je suis aussi allé me plonger dans le bleu.Mais que dire ? Un jour aussi, j’arrêterai,qui sait ce que les événements nous resservent.

    Bises !

  8. Moi aussi je pars un peu tous les jours et hop! Je reviens pour mieux préparer le prochain départ. Ce monde est fascinant mais très prenant. Une forme d’habitude usée de lassitude s’installe. Je me sens moins triste maintenant lorsqu ‘un blogueur décroche parce que, au fond de moi, je l’admire. Bises Quichottine et désolée de ne pas passer très souvent. Ton blog est vraiment sympa.

    • Partir un peu, et revenir, nous l’avons tous fait je crois… et je sais que c’est important de pouvoir le faire. Partir pour ne pas revenir… c’est tout à fait autre chose.

      Je sais que tu fais comme tu peux, Marie, ne t’en fais pas. Je sais que je ne passe pas non plus chez toi aussi souvent que je le voudrais…

      Merci pour ta visite.

  9. Je suis allé voir – tu sais combien je suis curieux – et son « article » me rappelle quelque chose…
    Bon, c’est ainsi… Je vois que tu as encore fait du rangement.
    Moi, je vais aller écouter un peu de zik’…
    J’espère que cette fois, il pleuvra pas !
    Bisous

    • Ben oui… pour le rangement… mais là, c’est presque fini, plus que quelques liens à créer.

      J’aime la musique que tu as mise chez toi aujourd’hui (clic)

      Pour la pluie, je l’espère aussi, parce que ce serait dommage pour le concert de ta fille !

      (et puis, oui, je sais combien tu es curieux, et je te remercie de suivre ainsi mes liens…)

  10. no puedo ni imaginarmelo….claro que yo tambien lo he pensado. pero cuando paso unos dias sin vosotros y tu en particular me parece  que me falta algo..clro que poco a poco un se acostumbra atodo pero no tengo ganas que se terminé esta aventura amistosa
    y tan enriquecedora.piensa te lo bien .si tengo ganas de influenciarte para que te quedes
    te envio junto a este com todo mi cariño
    fernando
    (para estas circunstancia tilk no es suficiente por no es unicamente el del blog que te lo dice si no el hombre)

    • No lo pienses un segundo. Te echaría de menos, Fernando.
      Me gustan tus poemas, y tu pintura tan original…
      Creo que eres una persona muy particular, como lo son los verdaderos poetas.

      Merci…

  11. Je viens de lire aussi l’article de Kinou, que je connaissais pas, C’est en effet un bel article en forme d’adieu. A bientôt.

  12. C’est juste une pause, non ? Pas facile de décrocher définitivememnt.

    • Je crois que ceux qui veulent partir peuvent le faire, et c’est leur droit.

      Je crois que j’ai aussi le droit d’en être triste… lorsqu’une amie s’en va.

      Merci, Seb. Je ne sais pas si Kinou ne fera qu’une pause. Je l’espère pourtant.

      Je suis contente que tu sois là

  13. Ne soit pas triste, Quichottine. Kin-où s’éloigne un peu. Un jour elle reviendra, du soleil à nouveau dans le coeur. La clé reste sur la porte. Elle reste ton amie et te rendra visite, j’en suis sûre.
    Gros bisous, Amielle.

    • Merci, mon Amielle…
      Je suis triste, mais je sais tout cela, et j’espère qu’elle reviendra, au moins de temps à autre…pour nous écrire l’un de ces billets dont elle a le secret !

      Gros bisous à toi aussi Je suis heureuse que tu sois là !

  14. Chére Quichottine , je venais te remercier d’avoir , dans le com que tu as laissé chez Chris, facilité le clic sur  « G »  où je n’ai pas résisté à revenir , trop fascinée par …
    J’arrive et je prends connaissance …je suis triste pour toi du départ  « définitif » (?) de ton amie – tu pleures dans ton coeur et ça me peine pour toi – je n’ose même pas imaginer ce que serait pour moi un départ de Chris ! je crois que j’en tomberais malade pour de bon (si l’on peut dire ) , comme il en serait si je perdais l’un de ceux /celles ,qui me sont devenu(e)s très chers , bien que ne les ayant jamais rencontrés …Je suis de tout coeur avec toi et te rappelle que jamais rien n’est définitif ,hormis le trépas. Gros bisous pour toi Quichottine .

    • Chris ne partira pas… Je ne l’imagine pas.
      Alors, reste sereine.

      Je sais qu’il y a d’autres choses qui sont hélas définitives… mais peut-être pas l’arrêt du blog de Kinou. Et puis, elle a dit qu’elle répondrait à ses commentaires…

      Merci pour tes bisous, Dame Blanche.

  15. Je découvre Kinou, un peu tard. Ainsi est la vie… Cet article d’adieu est superbe. Bises et bon week-end.

    • Si tu la découvre maintenant, tu auras beaucoup à lire… son blog n’est pas supprimé et tout y est très beau…

      Bon weekend à toi aussi…

  16. c’est un bel hommage

  17. Faisons simplement en sorte qaue son « trou dans l’eau » ne se referme pas.

    Cet hommage d’amitié commence à faire son effet magique

    • Je souhaite qu’il n’y ait pas de trou dans l’eau… et qu’elle remonte vite, pour notre plus grand plaisir !

      … mais, de tout façon, je sais qu’elle ne sera jamais très loin…

      Effet magique ? L’amitié peut soulever des montagnes, ça, j’en suis sûre !

  18. J’ai bien lu, Kinou ne déserte pas définitivement. Quelquefois, une pause peut être vraiment nécessaire et elle repartira de plus belle.
    Mais, où sont les ombres de Quichottine ? Le lien ne fonctionne pas, sniffff
    Bonne soirée, Quichottine, tu verras ton coeur va se réchauffer. Comment pourrait-il en être autrement !
    Je te souhaite une bonne soirée et je t’envoie mille bisous 😉

    • Oui, pour Kinou, nous verrons bien…

      Euh… et pour les « ombres »… il y a eu une erreur de manipulation de ma part… le billet ne paraîtra qu’un peu plus tard.

      Merci, Mary ! Bonne soirée à toi aussi

  19. Je viens de lire l’article dont tu parles, je ne connaissais pas Kinou. Je suis d’accord avec ce qu’écris Sylviane, même virtuels on peut être attristé par le départ d’un ou d’une amie. J’en sais quelquechose. Peut-être que ton amie a juste besoin de souffler un peu et qu’elle reviendra dans quelques semaines.
    Santounette 

    • Je crois qu’elle a  besoin de temps, de souffler, c’est certain, et de s’éloigner encore un peu… mais ça m’est arrivé tellement souvent que je me dis que je ne peux pas le lui reprocher.

      Je crois qu’il n’y a rien de virtuel dans nos échanges, ils peuvent être plus ou moins sincères, mais n’est-ce pas aussi ainsi dans la réalité ?

      Alors, lorsque ces échanges sont sincères, je crois que c’est normal de sentir qu’ils vont nous manquer…

      Merci d’être là, Santounette.

  20. B’jour m’dame.
    Je fais figurer sur mon blog un large extrait de mon nouveau (et unique) livre, sorti en Juillet. Il vous amuserait peut-être de le parcourir…
    Dans les illustrations de Don Quichotte, il y en a une qui persiste dans ma mémoire depuis des lustres. Il s’agit d’une image de Gustave Doré où l’on voit Don Quichotte et Sancho, de dos, à contre-jour et aux aurores, encore assoupis, juchés sur leurs selles respectives, elles-mêmes posées sur des béquilles, parce qu’on a volé leurs chevaux durant la nuit…
    Superbe…
    Salutations M’dame.

    • Merci de m’en avoir informée…

      Oui, cela va me plaire !

      Et pour l’image de Doré, je chercherai.

      (Je suis contente de vous voir de retour, Micka.L)

  21. B’jour M’dame.
    Il doit y avoir un truc… Pour rebondir jusqu’ici sans recopier manuellement l’interminable adresse pleine de slaches et de # suggérée par le message reçu, mais ça m’échappe. Ce qui ne m’étonne guère…
    Pour mon bouquin, avant de penser à l’acquérir, essayez d’en lire les six premiers chapitres qui figurent à la fin de mon blog.
    Je vous mettrai bien un lien direct ici:________________________, mais je ne sais pas faire…
    Peut-être qu’en suivant la souris…
    Clic, clic, clic…

    • Oui, il te suffit de cliquer sur l’un de mes liens chez toi, à partir de ton blog, sur l’un de mes commentaires.

      En suivant la souris, j’ai trouvé l’extrait dont tu me parlais…

      … il est (clic)… et je le lirai demain ! Merci

  22. Je suis allée chez Kinou en pensant à toi. Elle a une bel article sur le bleu. J’espère que du bleu où tu es il y en a de partout.
    Bises au-delà de l’espace.

    • Il y a eu du bleu… plein ! Mais du bleu qui avait tant de profondeur, de clarté, que j’en ai gardé la douceur dans le coeur !

      Bises à toi, Polly ! Merci d’avoir été là, chaque jour… malgré l’absence, la distance !

  23. J’en viens, Madame …
    Je ne saurais quoi dire…les motifs personnels, privés ou familiaux  ne se discutent pas…
    Pourtant, je suis certaine que Kinou reviendra…
    Il faut simplement attendre que passe l’été et ses mille occupations…
    Ce n’est pas une raison suffisante pour nous fermer la porte d’ à Yeur……je te dis, moi….

  24. J’ai si souvent aperçu ici le lien de Kinou… je faisais quelques incurssions et aujourd’hui je me suis laissé porter par ses bleus.
    Je viens de marquer sa page, j’ai une exporation à entreprendre.
    merci.
    je t’embrasse.

  25. Je viens de lire le très bel article de Kinou et comprends ta peine..
    Je te souhaite une belle journée Quichottine en te faisant plein de gros bisous ! 

  26. J’ ai vu ça tout à l’ heure avant de venir chez toi ….
    Si elle a pris cette d’cision. c’ est qu’ il n’ y Avait pas d’ autres solutions. Kinou n’ agit jamais sur un coup de tête …..

  27. désolée que tu aies perdu KINOU. peut être t’a t elle laissé une adresse pour la joindre ?
    bizzzz du soir pour te réconforter

  28. Bonsoir dame Quichottine….;
    Restée longtemps partie, plus trop au courant des blogs, je suis passée chez ma Luciole qui m’a dit de venir lire ici un poème beau comme tout…. tout est beau et triste à la fois chez toi ce soir….. suis allée me plonger dans les bleus de Kinou et je n’y ai pas vu que des bleus! Une petit herbe verte flottait dans l’air et elle est pleine d’espérance! Elle reviendra!
    En panne d’appareil photo, je n’ai pu photographier ce que j’ai trouvé au fond du grenier, coincé derrière des grosses pierres tombées probablement de la cheminée très ancienne. Dans une petite semaine je te réserve une drôle de surprise!
    J’ai pensé tout de suite à toi! Chut je n’en dis pas plus!
    Je t’embrase très fort
    Dany

    • Ah… je vais guetter chez toi alors, Dany !

      Merci… et merci pour l’espoir que tu as vu poindre dans les bleus de Kinou…

      C’est ce que je me dis aussi, elle reviendra… peut-être, mais il faut lui laisser du temps.

  29. Kinou qui s’en va… c’est un peu comme un jardin sans fleurs, un cerisier sans cerises…

    Moi aussi je suis triste qu’elle s’en aille… Mais j’ai le souvenir des merveilleux échanges que j’ai eu avec elle…

    Et tant que son blog n’est pas supprimé, il y a encore espoir!

    Comme à Kinou, je t’envoie un semi-remorque de

    A très bientôt, Dame Quichottine.

    ;O))

    • Tu exprimes tout à fait ce que je ressens… mais elle sera toujours là pour nous répondre, elle me l’a promis… alors, je sais que je peux garder le contact et c’est ce qui compte !

      Gros bisous, Elleiram !

  30.  

     

    Tulipe Don Quichotte….Voilà , quichottine , j’essaie depuis hier soir …façon de dire , de te trouver une image que tu n’aurais pas …c’est encore râpé ! …je pose un peu, moi aussi ,vide comme mon offrande..j’ai visité ton amie ..ça ira , je vois ………bisounes ..
     pardon  pour le cadeau !

    • Mais, Nymphea, c’est l’intention qui compte et je suis très touchée…

      Ton lien ne fonctionne pas, mais les voilà pour mon plus grand plaisir, merci !

  31. oui je lui ai dit ce soir ce que j’en pensais modestement car je ne savais pas pour ses doutes et ses incertitudes peut etre ses chagrins et ses peines , comme notre lot quotidien à tous , mais là nous sommes solidaires et servons à quelque chose j’ose le croire , il le faut , le soutien et la force c’est important à plusieurs même si la douleur est parfois là difficile à combler il existe certains êtres rares ( on peut les compter ) mais ici il y en a et elle , toi , moi , avons besoin de ces mots d’espoir et d’amitié , et peut etre un jour raconteras-tu celà dans un livre toi qui sait si bien formuler les mots ,
    en l’attente moi je fais des bisous c’est peu mais c’est cadeau/ Iris

    • Tes mots expriment bien ce que j’ai ressenti, ce que je crois… pour Kinou, pour d’autres, pour moi aussi !

      Je ne sais pas si je raconterai… Il faudrait que je me transforme en écrivain… (sourire)

      Merci pour tes mots, Iris !