José Mauro de Vasconcelos

  La_mancha.jpg (clic image, la photo est à Davy)

Vous attendiez sans doute un petit Don QuichottePolly m’en a trouvé un grand, en suivant un lien chez Plume ! Il ne faut pas croire, mais c’est toujours comme ça que commencent les grandes histoires d’amitié, par un voyage que l’on croit faire par simple plaisir et une belle rencontre !

Ce don Quichotte-là, Davy me l’a prêté, et vous le verrez mieux dans mon prochain billet…

Mais, pas de lecture dans mon grand livre !

Aujourd’hui, je vais évoquer un autre sujet…

Vous connaissez sans doute José Mauro de Vasconcelos ?

J’en vois qui ouvrent de gros yeux, d’autres qui hochent la tête… Ils savent qui c’est ! Mais oui !

C’est l’auteur, entre autres écrits, de livres qui font partie de la littérature de jeunesse.
Le plus connu, c’est Mon Bel Oranger,.

Une histoire que de nombreux élèves de classe de 6e ont découverte,mon_bel_oranger malgré eux ! C’est un roman qui peut faire partie des livres « imposés »… de ceux que l’on n’a plus envie de lire, justement parce qu’il FAUT les lire !

Quel désastre !

Pourtant, celui-ci, il en vaut la peine !

Il nous emmène très loin, pas en Espagne, non, parce que contrairement à ce que beaucoup croient, l’auteur n’est pas espagnol, mais brésilien… et le roman est traduit de ce Portugais que des soldats ont importé là-bas, au moment des Grandes Découvertes !

Arrêtez de discuter… ça n’a rien à voir avec Vasco de Gama… qui était bien portugais mais qui fut à l’origine d’échanges commerciaux entre son pays et la Chine !… Mais je suppose que vous ne venez pas pour une leçon d’histoire… Moi non plus. Comme dirait Chris, il y a le copain Wiki pour nous informer… De toute manière, depuis le Cours Moyen, plus personne ne se souvient de ce que furent ces « découvertes » que l’on dit « grandes » et qui furent le point de départ de grandes tragédies.

Je ne venais pas non plus vous raconter la vie de Zézé, ce petit garçon des favelas, qui a pour unique ami un petit oranger… C’est vrai, il faut me croire… on peut avoir pour ami un oranger !

allons-r-veiller-le-soleil
 Antonio Machado aurait peut-être aimé… s’il avait pu le lire ! Ce grand poète espagnol leur parlait, lui aussi.

« De los claros bosques de la Andalucía,
¿quién os trajo a esta castellana tierra
que barren los vientos de la adusta sierra,
hijos de los campos de la tierra mía? »

Il demandait à ces petits orangers maltraités… qui les avait ainsi déplacés, cantonnés à des mottes de terre prisonnière dans de petits tonneaux de bois, là, en Castille… exilés, battus, mal nourris… comme Zézé, comme d’autres enfants, ailleurs.

Non, je venais vous en présenter un autre, un livre magnifique… triste et pourtant plein d’espoir !

Et si ? Et si devant tout ce qui peut se passer ici où là, devant toute la misère, les blessures, les partages qui ne se font pas… il suffisait de faire un petit geste, de chanter une chanson, ou de se vêtir pour une fois en orange, de retrouver son coeur d’enfant…. parce que vous savez, Zézé, il a tout perdu et pourtant, c’est en sifflottant qu’il s’éloigne, à la fin du roman, pour lui, pour oublier, pour espérer.

« Les grandes personnes ne savent pas réveiller le soleil.« …  lui, Zézé, il sait. Mais, ce n’est pas le soleil qui brille tout là-haut, celui qui sait se cacher aussi, à sa guise !

« -Si le soleil de Dieu est beau, imagine un peu l’autre.
J’étais interloqué :
– Quel autre soleil, Adam ? Je ne connais que celui-ci qui est déjà très grand.
– Je veux parler d’un autre encore plus grand. Le soleil qui naît dans notre coeur. Le soleil de nos espérances. Le soleil que nous réveillons dans notre poitrine pour réveiller aussi nos rêves.
 » (p. 87)

Le soleil… celui qui accompagne l’enfant, qui accompagnera l’adulte, celui que peut-être est allé chercher un certain don Quichotte, pas très loin… mais là-haut dans les étoiles !

quichotte_Siratus (Clic image, la photo est à Siratus)

94 réponses à “José Mauro de Vasconcelos

  1. Très bel auteur, et très beaux romans

    lecture imposée ou non, je n’en garde qu’un bon souvenir, de ceux qui donnent envie de lire d’autres titres du même auteur

    • Je suis contente que tu fasses partie de ceux qui ne lisent pas à contrecoeur !

      Merci Orane ! Bienvenue dans la bibliothèque…

  2. J’ai lu… il y a si longtemps.
    Merci de me rafraîchir la mémoire… Le soleil dans le coeur… il faut bien ça, pas vrai ?
    Bonne nuit ? Journée ? 

    • Tu sais… la première fois que je l’ai lu, j’ai pleuré, pourtant j’avais dépassé l’âge… là, je dis une bêtise ! Il n’y a pas d’âge pour avoir coeur serré et larme à l’oeil à cause d’un écrit trop vrai…

      Tant que l’on a du soleil dans le coeur, tout va bien… j’en suis sûre !

      Bonne nuit, Patrice… Là, je vais dormir !

  3. Bonjour de Canton en Chine,belle photo de siratus ,bon début de semaine bye

  4. heureuse de voir que Davy te prête son dessin. Il est plein de soleil lui aussi.
    Mon bel oranger! Ciel mais j’avais tant pleuré!
    Bonne journée Quichottine.

    • Comme moi… mais plus encore avec le second volet des aventures de Zézé.

      Bonne journée à toi aussi, Polly ! :0010

  5. « Le soleil de nos espérances… »
    Celui qui brille pour moi dans la Mer de Sulu  😉

    Très bel article sur fond orange !
    Gros bisous philippins, amie Quichottine 

  6. Bon mardi ! Bisoux.
    Ca rame, avec OB …
    Réponse : Le problème vient du fait que le texte n’est pas de la taille désirée, collé à gauche ou à droite, impossible à centrer, certaines images disparaissent d’une fois à l’autre … ou ne sont pas au bon endroit grrr

  7. Je ne connais pas José Mauro de Vascnsuelos!
    Mais dans mon temps en 6e on apprenait Victor Hugo …
    En tous cas voilà à quoi ça sert de ‘inscrire à la bibliothèque on découvre forcément des auteurs que l’on ne sonnaît pas !
    LIZAGRECE

    • L’un n’empêche pas l’autre…

      Je ne pense pas que tu serais déçue par cette lecture…

      Bonne soirée, Liza !

  8. On découvre tellement  de belles choses chez toi qu’on y vient sans contrainte, certain que la visite sera belle!
    Amitiés
    Sophie

  9. je l’ai lu il y a longtemps,je suis contente que tu le rappelles à mon souvenir

  10. heureusement qu’il y a les livres imposés….on n’aurait pas le courage de lire certains et pourtant,ils ont leur utilité,ils sèment en nous des graines…Cet oranger,ce soleil,cet espoir ,il est pour chacun de nous..Merci de nous en donner le parfum et la sève  Bises  VITA

  11. Fichier hébergé par Archive-Host.comLes deux soleils sont importants celui du ciel et celui du coeur…merci pour cette promotion d’un livre ou l’auteur parle si bien…du soleil…je te retrouve comme j’aime que tu sois, d’être grand mère une fois de plus ne t’a pas changé……gros bisous Quichottine au grand coeur….

  12. J’étais chez la Bigornette et j’ai vu tes deux petites lunes souriantes qui s’embrassent, ça m’a donné envie de passer te dire un petit bonjour. Le livre « mon bel oranger » il me semble bien que je l’ai lu il y a quelques années, je crois bien qu’il m’avait bouleversée, comme souvent les contes pour enfants d’ailleurs, je leur trouve une simplicité de ton qui me va droit au coeur et souvent assortie d’une philosophie sur la vie très juste et bien sentie. Voilà pour aujourd’hui Quichottine, non sans t’avoir souhaité une bonne fin de journée, et puis bisou et à bientôt !

    • Si tu as été bouleversée par Mon Bel Oranger, tu devrais faire comme moi et pleurer à la lecture du second…

      Merci pour ton passage et ce message qui me touchent beaucoup.

      Bonne fin de journée à toi aussi…

  13. Je suis toujours théoriquement en pause de blog mais je suis revenue à la maison et j’ai récupéré internet. J’en profite pour te faire un bonjour amical. Je vais avoir de la lecture à récupérer

  14. Kikou amical Quichottine

  15. belle leçon d’humilité que tu nous donnes là ,vois tu si ce livre était au programme je pense que certains de nos jeunes sauvageons en rigoleraient.
    Bonne nuit à toi Quichottine
    Bises

    • Il est dans les livres « conseillés » pour les élèves du premier cycle des collèges.

      Je crois que c’est un livre qui peut faire réfléchir, beaucoup.

      Bonne nuit à toi aussi, Guthin.

  16. en 6° de mon temps c’était la « chèvre de monsieur Seguin »à toutes les sauces:en dictée , en récitation , en résumé, en dialogues… je ne peux plus voir ni les chèvres ni les agneaux, ni les moutons (si! peut être ceux de Panurge !)

    • Daudet… certains l’ont adopté dès le cours moyen !

      Certains textes de Rabelais aussi ! Tu me fais rire…

      Mais tu vois, je crois qu’aucune histoire ne doit être rabâchée. Je serais assez pour commencer un livre en classe et laisser ensuite les élèves lire à leur rythme.

      Allez… passe une belle soirée quand même, Gaby !

  17. J’ai vu passer ce livre en effet, mais je l’ai lu en diagonale. Je le trouvais un peu dur pour le lire en classe. Je le relirai cependant… Parfois, une deuxième lecture peut être proftable.
    C’est sympa cet article sur fond coloré…
    Bonne semaine Quichottine, je t’attends dans ma classe;-), en ce moment, on rédige un journal.

    • En classe, il est trop dur… Je crois qu’il ne faut pas l’étudier en oeuvre ntégrale en primaire… quoique, avec les enfants d’aujourd’hui, je n’en suis pas sûre !

      Le fond coloré, c’était pour l’occasion… il n’est pas destiné à orner tous mes articles… seulement celui-ci.

      Ne t’en fais pas, j’arrive !

      Bonne semaine à toi, Val’r !

  18. Je ne connaissais pas cet auteur, mais à te lire on sent qu’il doit être bien. A+

  19. Merci pour cette remise en mémoire, j’avais adoré ce livre … Je crois que je vais le relire et le faire lire à ma fille 😉 Bonne soirée Quichottine … Gros bisous !

    • Relis-le d’abord avant de le prêter à ta fille.

      Ensuite, après lecture, parles-en avec elle. Il est très porteur d’émotion.

      Bonne soirée à toi, Bandolera.

  20. Mon Bel Oranger; je l’ai lu quand mes enfants l’ont lu !
    J’ai bien aimé.
    Bonne soirée Quichottine.

    • C’est souvent ce qui arrive. Moi, je l’avais découvert lorsque ma fille avait eu à le lire !

      Merci Chris ! Bonne soirée à toi aussi.

  21. bien sur que je te crois …j’ai un olivier comme ami..je l’ai sauvé dans une pepinière ils le torturait coom un banzai
    un olivier quelle honte enfin je l’ai laché dans mon jardin aujourd’hui grace a mon amour et bcp de patience il fait deux metre et il a fait ses premières olives…lo llamo « tito »
    besos
    tilk

    • Je n’en doutais pas…

      Quelle belle histoire que celle de ton olivier ! Tito es un nombre bonito para tu amigo…

      Besos también

  22. Juste un petit coucou ce soir. Il faudra que je revienne lire. Bonne soirée.

  23. Je suis venue lire ton texte orange….. Je ne regrette pas c’est très beau, à chacun de trouver son soleil pour éclairer sa nuit. Bonne semaine. Bises

    • Tu sais que c’est joli, ça ?

      « A chacun de trouver son soleil pour éclairer sa nuit« …

      Merci, Martine, merci d’être là.

  24. L’ orange tibétaine……

  25. « Réveiller le soleil »… »hijos de los campos de la tierra mia »…
    Ton article me parle autant hier qu’aujourd’hui, Quichottine.
    Et l’orange est toujours d’actualité !
    Gros bisous

    • Machado me fait toujours vibrer, dans certains de ses poèmes… à prendre à tous les degrés.

      Merci, Siratus… d’avoir, cette fois encore, suivi tous les liens !

      Gros bisous

  26. Quelle belle histoire, j’en suis tout émue, merci…

  27. C’est marrant, j’ai l’impression d’avoir lu ce livre mais de ne pas me rappeler l’histoire… ça m’arrive rarement à ce point quand même! Bon, ben j’irais chercher ces bouquins à la bibliothèque la prochaine fois.

    Et puis, ce que tu dis ici me plaît dans sa mise en scène: ces grandes découvertes devenues point de départ de tragédies… ça sonne terriblement vrai, ça fait terriblement mal aussi. C’était la stricte vérité. C’est dit en passant, mais c’est fort aussi.

    Pour terminer, j’aime la dernière photo, celle de Siratus. C’est joli la lumière, et on arrive tellement à imaginer la vue!

    bisous Quichottine

    • En fait, en relisant mon billet, je me dis qu’il n’est pas très clair… J’ai commencé en parlant de Mon Bel Oranger, puis j’ai présenté Allons réveiller le soleil… Tu as peut-être lu le premier… et pas le second.

      Merci pour tes compliments…

      La photo de Siratus est splendide… Tu as raison. J’aime énormément.

      Bisous à toi aussi, Zarbifa’

  28. Imposé il me le fut, donc délaissé mis de côté tu as raison…et je ne suis jamais revenue dessus
    Sauf ce jour par toi…
    Merci
    Mais voilà il ya tellement à lire tellement…au fil de notre coeur, de notre ressenti nous lisons en fonction de notre moment…on s’éloigne de l’enfance, on y revient on en repart, n’est-ce pas comme un « yoyo »

    • Sourire… Oui, un « yoyo ».

      Je crois que j’ai aimé le second, plus que le premier, mais il m’a fait pleurer. On lit aussi avec ses propres souvenirs.

      Merci, Lmvie.

  29. Quand nous sommes attirés par quelque chose, un livre, un film, un paysage, une personne…il y a une raison…

    Un peu marionnette nous sommes des fils invisibles nous y mènent…
    j’ai choisi de regarder qui agitait les fils et qui avait transmis « les pensées » par ces fils…pour enrevenir aux pensées qui ne nous appartiennent pas.

    • Je ne sais… pour les marionnettes.

      Mais je crois qu’il existe des fils invisibles, sûrement.

      Oui, j’imagine bien le cheminement de cette pensée qui nous ramène à ce que tu écrivais un peu plus haut.

      Merci d’avoir été là encore aujourd’hui, Lmvie.

  30. J’étais en pause de blog quand j’étais passée ici et c’est pour cela que je ne me rappelle plus de cet article que je n’avais sans doute pas lu (cela m’arrive rarement). Il m’aura fallu plus de deux ans pour revenir lire ce que j’avais manqué et je ne le regrette pas… Un de tes plus beaux articles. J’aimerais acheter ces livres à mes petits enfants quand il seront en âge de lire.

    Bisous

    • J’avais beaucoup aimé… Ce sont des incontournables de la littérature de jeunesse… avec raison.

      Merci d’être venue lire, même deux ans après, cela me touche.

      Bisous.

  31. BIDUDULE

    Brrr ! Quel sale mardi pluvieux !

  32. Quand on a le soleil, le vrai, celui qui tient chaud et allume les couleurs…..on a déjà la moitié de l’autre….et tout est plus facile….ou, du moins, beaucoup moins difficile…

    • C’est vrai qu’à la longue le manque de lumière est déslolant… mais bon… pourquoi ne pourrait on avoir les deux ?

  33. Bien joli choix que ce bel oranger. Parfois on rechigne à lire certains livres (justement parce qu’il faut les lire comme tu dis) puis on bénit celui ou celle qui nous a incités à le faire. Ce livre en fait partie. Merci Quichottine. Je vois que tu as mis une nouvelle toile de fond, c’est très doux.
    Je t’embrasse. Je souhaite à la bibliothécaire une très très belle journée.

  34. Muad' Dib

    Coucou Quichottine, je viens de me balader avec bonheur en suivant les liens que tu nous proposais ; c’est un régal !
    Par contre, je n’ai jamais entendu parler de ce livre ni de son auteur et il va falloir que j’y remédie …
    Gros bisous,

    • Merci pour eux de t’être promené… et pour les livres, emprunte-les dans une bibliothèque, tu ne devrais pas être déçu… si un jour tu en as l’occasion.

      Passe une belle journée, Muad !

  35. annielamarmotte

    hihihihi je venais justement te signaler qu’il y avait un beau lien pour toi chez Plume ….. bonne journéeeeeeeeeeeeeeeeeeeee

  36. annielamarmotte

    je redécouvre seulement maintenant les livres imposés…. quel temps perdu….

  37. Bonjour, bonne semaine bises.

  38. Rainette

    Si en 6ème on m’avait demandé de le lire peut etre aurais je aimé la lecture avant d’avoir 14 ans !
    En tout cas ton article sur fond jaune, est comme un soleil qui réchauffe nos petits coeurs fatigués de ce temps qui ne sait toujours pas ce qu’il veut !
    Merci à toi encore Quichottine.

    • Je ne sais pas, peut-être…

      Mais mon article sur fond jaune ne devrait pas rester longtemps ainsi… J’espère que le soleil reviendra tres vite…

  39. Puisque tu parles de Antonio Machado, voici un lien que j’ai sur mon site internet et que j’aime beaucoup et que tu peux prendre si tu veux…:
    http://www.franceweb.fr/poesie/flashmacha.htm

  40. Uneétoile

    Un beau roman..bisous chez toi
    tonétoile

  41. IL y a un autre Don Quichotte chez Davy ! Magnifique ! Mieux que celui là de mon point de vue !!! Beacoup de style ce Davy ! Mais j’arrive trop tard peut-être encore ??? Gros bisous à toi, belle nuit

    • Dany doit en faire toute une série… j’aimerais bien qu’il illustre mon Don Quichotte à moi !

      En fait… j’ai passé ma journée à aller chez lui, jusqu’à ce que son dessin y soit ! Alors, tu étais forcément en retard.

      Mais je susi touchée ! Merci…

  42. un ami oranger ? pourquoi pas, j’ai vu célébrer des mariages entre une femme et un arbre, si, si,  aux USA !

    • Il n’y a pas que cela, mais c’est sans doute ce qui m’a le plus émue : cette capacité à se trouver un ami improbable.

      Aux USA, ils font de drôles de choses, mais, je ne suis pas certaine que nous ne les imitions pas bientôt !

      Merci d’être passée, Estelle !

  43. Et bien j’avoue que je ne connais pas cet auteur, mais que ta critique en est tellement belle que je n’ ai qu’une hâte le découvrir, même si je ne suis plus en sixième 😉

    Je t’embrasse quichottine bonne soirée; et merci pour cette belle découverte ^^

    • La plupart des romans de littérature dite « de jeunesse » sont d’excellents romans pour les 7-77ans ! (voir davantage)

      Merci…

      Belle soirée à toi, Loralie

  44. Dans la famille je crois que tout le monde l’a lu, même ma petite file à qui son papa l’a recommandé !
    J’avais déjà vu cette image chez Plume mais Polly a été plus rapide que moi!
    bises

    • Tu vois, je me dis que je ne risque pas de passer à côté de choses importantes concernant don Quichotte… aucun d’entre vous ne me laisserait dans l’ignorance ! Aussi, je te remercie de m’en avoir informée, hier… tu es géniale !

      Merci Azalaïs !

      Je suis contente que ce livre vous ait plu !

  45. vagabond57

    Encore un de ceux que j aurais aime lire , vu la facon dont tu en parles .
    Mais …
    Il n est pas trop tard .
    Tu sais creer une ambiance a nulle autre pareille . Merci .
    Bises

  46. Bill past John

    coucou, je passais,
    ………
    bises

  47. pétronille

    J’ai lu « Mon bel oranger » quand j’étais « jeune », mais je ne m’en souviens plus…

    • Souvent, on oublie… puis, il arrive qu’on se souvienne de tout en relisant les premières lignes !

      Merci pour ton passage, Pétronille