À la poursuite du lutin vert…

Après avoir longtemps cherché comment je traiterais cette histoire, je crois que j’ai trouvé une solution satisfaisante…

L’un de mes visiteurs  m’a fait remarquer  que c’était plus agréable de lire les commentaires à leur place et non en citation dans le texte… Il a peut-être raison. En fait, les commentaires sont agréables pour celui qui les reçoit,  et sans doute aussi agréables pour celui qui les écrit.  Jusqu’à maintenant, je pensais que vous aviez peut-être envie de ces histoires à plusieurs voix, qui sont riches des idées de mes visiteurs.

Là… je ne sais plus.

Que faire ?

J’ai lu, chez Chris, chez Ruegy, chez Elleiram… et je suis sûre d’en oublier, ce que mes blogopotes ont inventé pour mon lutin depuis que Muad a osé le faire escalader mon appui de fenêtre pour prendre la poudre d’escampette !

Vous avez lu aussi ?

Il y avait d’autres solutions… dans les commentaires… ici et là…
Tout le monde s’y était mis !

Moi, je lisais… je riais, je me disais :

Que vais-je bien pouvoir faire de tout ça ?

Je n’en ferai rien… je vais vous laisser aller seuls à la poursuite de ce lutin vert, qui a fui la bibliothèque, et qui, en fait n’était que le clone de l’un de mes lutins préférés.

Ils sont toujours là, l’un et l’autre, le lutin bleu et le lutin vert, toujours là, près du pot à crayons où ils ont pris l’habitude de se percher chaque jour tandis que je tape sur mon clavier les histoires qu’ils me racontent… Rien n’a changé.

Le lutin bleu a toujours son regard rêveur, son regard d’enfant un peu perdu, parfois un peu triste. Le lutin bleu, c’est celui qui préfère se cacher derrière un vieux livre d’image, parce qu’il n’aime pas du tout que les autres voient sa tristesse. Il chante, il rit, il fait semblant… le plus souvent. Et puis, de temps à autre, il disparaît derrière un brin de lilas, ou une pensée, bleue, comme lui.

Le lutin vert, c’est celui qui sait se mettre en colère… C’est celui qui fonce, de blog en blog, qui peut jouer de tous les instruments, qui sait dessiner, peindre, et même prendre des photos qui feraient pâlir tous les photographes du Net ! Il sait tout… il n’a jamais peur, ni faim, ni froid. Il a pris l’habitude. Il sait que la vie n’est pas un rêve, depuis longtemps. Il a ouvert les yeux très grands au lieu de les fermer comme le fait bien trop souvent le lutin bleu !

Ceux qui ont compris sa nature lui ont donné du boulot… Un boulot génial : combattre les méchants !

Combattre les méchants ? Oui…

Mais ça ne vous dit rien ?

Moi, je crois bien que c’est un truc de chevalier errant…
Il ne serait pas un peu Quichotte, Micromégas ?

….Il va nous décrocher la lune, s’il arrive à y grimper !
Quichotte-No--l.JPG

26 réponses à “À la poursuite du lutin vert…

  1. Bonsoir ma chère Quichottine, mais non la lune elle est chez moi et je pensais justement que ce serait bien de la décrocher en 2008.
    Alors moi, je ne suis pas d’accord avec certains de tes blogopotes qui pensent que c’est mieux de laisser les coms à leur place.
    Justement ce que j’aimais c’était l’histoire à plusieurs voix.. j’ai essayé d’aller comme tu dis ici et là… et je me suis perdue car de nombreux coms n’ont pas de rapport avec l’histoire.. alors ce n’est pas du tout qu’ils n’ont pas de valeur, mais c’est terriblement long à tout lire et on ne sait plus où on est… Mais ce n’est que mon humble petit avis..
    Envoies donc ton petit lutin décrocher la lune chez moi  lol….
    Plein de gros bisous et fais pour le mieux..
    une très bonne soirée à toi
    chantal

    • Tu as chez toi des images magnifiques de cette lune que le lutin ne décrochera pas vraiment, même si tout est possible pour un lutin !

      La version 2 arrive !

  2. Un  tour des blogopotes pour un petit  salut avant de mettre mon blog en pause quelques jours.
    Meilleurs vœux pour cette nouvelle année
    @bientôt

  3. j’adore les lutins …. bisounours z’ours

  4. j’ai le regret de te le dire il n’y a personne comme le chevalier à la triste figure….
    besos
    tilk

    • Je suis d’accord, Tilk… Il n’y a personne comme lui mais bien des gens voudraient lui ressembler, alors, pourquoi pas des lutins ?

      Besos también para ti…

  5. Il fllait bien un valeureux !!!!!………….avec tous ces moulins à vent !!!

  6. Ces histoires, avec ou sans fin, écrites ici où là, à une ou plusieurs voix, quelle excellente idée! Et c’est un réel plaisir de venir t’écouter les raconter ou alors les rassembler dans un joli livret…

    Vivement la suite des histoires avec ou sans fin ;O))

    Bon dimanche, Quichottine!

  7. Je trouve que ton lutin vert ressemble de plus en plus à un héros qui se battait contre des moulins à vent. Moi j’aime lire les histoires à plusieurs voix alors ce que tu fais ne me dérange pas.
    Santounette

    • Ah… tu trouves aussi ?

      Pour les histoires à plusieurs voix, pas de problème… tant que mes blogopotes sont là !

      Merci pour cette longue visite, Santounette. Passe une belle soirée…

  8. Ptite plume

    Ca existe des moulins lutins ?

    • Euh… je ne sais pas… mais je sais qu’il y a des lutins dans mes moulins et d’autres qui m’aident à les combattre !

      Bonjour petite plume !

  9. Grande plume

    Ptite plume ! Effrontée ! Viens faire ta dictée !

  10. coucou dame quichottine, ce lutin vert va nous décrocher la lune…
    bises du soir
    béa

  11. J’ai trouvé un petit lutin vert…

  12. Mais, le lutin vert est rouge comme le Père Noël !
    mdr
    Il se prend pour Don Quichotte !
    Affectueux gros bisous, Quichottine 

    • C’est normal ! Il m’a tant entendue en parler, qu’il a fait agir le mimétisme !

      Affectueux bisous à toi aussi…


  13. Dany Bonjour de Chine ,  bon dimanche ,bye