Cadet Rousselle

(Article ancien mis en avant)

Hier, j’ai créé un nouveau blog… Un de plus…
Cadet Rousselle dans l'imagerie populaire
Pourquoi ? Je ne sais pas, ou plutôt, si, je sais.

J’ai déjà plusieurs maisons…

Maintenant, je suis pire que Cadet Rousselle !

J’avais une maison « papotage », la première que j’aie bâtie, érigée en plein champ, dans un coin d’une orangeraie…

J’avais peint les volets en vert, pour faire plaisir à l’Amie… J’y déposais des fleurs, des poèmes, les petits riens qui, parfois, emplissent mon quotidien. Je mettais des images sur les murs, des morceaux de ciel ou de soleil… Je bavardais sur le pas de la porte.

Et puis, je me suis rendu compte que la maison était trop petite.

Il y passait beaucoup de visiteurs, là n’était pas le problème…

Ce qui m’ennuyait, c’est qu’on ne pouvait pas y raconter des histoires, sauf si elles étaient courtes, très courtes… Sinon, il fallait les couper, en faire de la dentelle, des puzzles à reconstituer.

J’ai donc construit une autre maison, le long d’un canal.

Celle-ci était bien plus grande. L’espace d’un instant, je me suis sentie libérée des contraintes, prête à m’envoler.

Je faisais de nouvelles connaissances, quelques unes plus importantes. Je me sentais bien, mais parfois un peu seule.

Ce qui me plaisait, c’était de voir qu’on venait de très loin pour me rendre visite. J’avais des visiteurs de tous les continents. J’avais posé là-bas mes livres d’images, on pouvait les feuilleter, de façon agréable.

Pourtant, j’ai eu envie d’aller ailleurs.

Pas pour voir si je m’y retrouvais, non, pour créer un autre endroit, plus sérieux, pour y travailler…

J’avais un gros vide à combler.

C’est ainsi qu’est née ma Bibliothèque, elle n’a pas les volets verts, comme dans mes autres maisons.

Elle est bleue, comme le ciel de mes rêves d’enfant…

Je voulais, au départ, n’y mettre que du « sérieux », du « réfléchi », du « pas trop personnel »… enfin, « travailler » et non plus papoter ou rêver.

Je voulais continuer à chercher et à faire partager mes découvertes…

Parce que, voyez-vous, je suis chercheur, chercheuse pour être plus précise, et ce, depuis si longtemps que j’ai du mal à me dire qu’il faut arrêter là, uniquement parce que j’ai terminé l’ouvrage d’une vie.

Je voulais… et puis, je me suis fait avoir. Je me suis prise au jeu de l’écriture. J’ai fait comme d’habitude, j’ai écrit, ce que je pensais, comme je le pensais…

Mes mots ont pris leur vol, j’ai commencé à ouvrir des tiroirs.

Ce n’était pas très grave, ça aurait pu rester comme ça…

Mon tiroir aux secrets recèle suffisamment de textes pour que je puisse trouver de quoi peut-être pas « rassasier » mais au moins « alimenter » ceux qui les attendent.

Mais… voilà… Hier, j’ai eu un gros coup de cafard.

Et une bibliothécaire ne peut pas, vraiment pas, accueillir ses visiteurs avec une tête de plusieurs pieds de long… ça ne marcherait pas.

(Déjà, qu’il n’est pas évident de vanter les bienfaits de la lecture… alors imaginez… Si la personne qui le fait a une mine de croque-mort…)

Alors, je me suis dit « Quichottine, ce n’est pas grave, tu vas ouvrir un autre blog ! »

Je l’ai fait… Ici. Parce que je m’y sens comme chez moi. J’ai déjà beaucoup progressé dans le maniement des outils, alors, c’est plus facile…

Et j’ai passé mon après-midi à chercher, à penser, à essayer des styles…

Qu’est-ce que vous en pensez ?

48 réponses à “Cadet Rousselle

  1. A vrai dire, je préfère celui ci !! Il est beaucoup plus personnel, je te découvre sous un jour plus intime et ça me plaît vraiment beaucoup… Alors, je dis : bonne idée, merci au gros coup de cafard qui t’a poussée à ouvrir ce petit coin… 
    Au prochain coup de cafard, tu peux aussi m’en parler et nous mélangerons nos teintes un peu foncées dans un ciel qui l’est tout autant.

    • J’ai déjà beaucoup partagé avec toi, Maman, je sais que je partagerai encore.

      J’espère que ce ne seront pas seulement les teintes foncées.
      Le ciel peut être clair et la palette s’en trouver illuminée…

  2. Nous demander notre avis est trop sympathique. On a l’impression que tu nous parles tout le temps, lorsque tu écris. J’ai presque envie d’entendre ta voix. Tu es une excellente narratrice.
    Voilà un style qui a du tempérament et j’aime.
    Je voyage dans ton blog depuis très, très, peu de temps… et je me suis demandé, et pourquoi ne pas démarrer depuis le début.
    Cela me prendra du temps, mais j’aime bien savoir pourquoi on commence à déposer sur un blog.
    Je suis d’une grande curiosité.
    Ceci est un accueil délicieux
    Merci pour l’invitation et n’hésite pas à ouvrir des tiroirs. Autrement j’irais le faire toute seule
    Bonne journée et bisous pleins

  3. Et de Quatre (comme les Trois mousquetaires)…
    Si j’ai bien compris, je suis rentré « dans ton monde culturel » en peu par hasard, et je découvre que tu peux avoir le cafard (ça, j’ai déjà vu, à peine arrivé, merci…) d’ou ce nouveau monde et que tu as deux autres maisons…

    Alors, je vais faire le tour de ces quatre facettes, doucement…

    Quelle force, quelle puissance pour tenir cela à bout de plume, pardon de clavier…
    Je comprends mieux les coups de fatigue.

    Bises,

    • Oui, mais les quatre mousquetaires étaient liés intimements. Ils oeuvraient ensemble ce qui n’est pas le cas ici.

      De mes quatre blogs, deux sont en friche, celui-ci vit par moments, quand il m’est nécessaire.

      La Bibliothèque est la seule qui soit vraiment « active » au quotidien.

      Le jardin est tout petit, tu auras moins de mal à le parcourir que la bibliothèque, si tu le souhaites, bien sûr !

      Sois le bienvenu parmi mes « amis », Yvon !

  4. Je ne peux pas tenir plusieurs blogs, celui que j’ai me prend beaucoup de temps, beaucoup trop.
    Je suis admirative du fait que tu arrives à les tenir tous…
    j’aime les différents « maisons » qui sont les différents aspects de toi, enfin je crois

    • Ils ont rarement réussi à fonctionner en même temps…

      Pour les différents aspects, tu as raison. Même si je suis partout la même il y a des choses que je dis ici et que je ne pourrais pas dire là-bas.

  5. Je suis revenu sur cet article…
    Tu as toujours autant de Blogs…
    Même si certains ont disparus, d’autres sont nés…
    Et tu te poses toujours la même question : comment gérer toutes ces vies…

    Je reviendrai dansun an ou deux…

    • J’essaie de compter…

      Mon Orangeraie a disparu… de mon fait, juste avant que la plateforme ne décide de supprimer ses blogs.

      Là-bas, ce que j’ai effacé, ce sont les « vides » laissés par ceux qui étaient partis.

      Là-bas, chaque départ se soldait par l’effacement immédiat de tous les commentaires déposés… aussi.
      Ces lignes blanches faisaient mal.

      Je suis en train de supprimer ma maison le long du canal
      Je sais que ce devrait déjà être fait… mais, voilà, ce n’est pas aussi simple. Chaque article supprimé là-bas a été une blessure.

      Comme si je déchirais d’anciennes lettres d’amour.
      Comme si je déclarais à tous – même peu nombreux – que ce que j’avais écrit là, que leurs mots, n’avaient plus aucune importance.

      Écrire, ce n’est pas seulement jouer avec des mots.

      Il y a des messages que j’ai pu effacer sans souffrance… Ils ne me disaient plus rien. Personne ne s’y était arrêté. Et il y en a d’autres qui avaient vu de longues conversations… Sans doute plus importantes que je le croyais de prime abord.

      J’ai effacé, un à un, en sauvegardant ce qui était écrit. C’est très égoïste.
      J’ai perdu les images… Je me dis que ce n’est pas si grave, elles n’étaient là que pour mettre un peu de couleur, de celle du temps, du ciel ou des fleurs.

      Et puis… tu as raison, il m’en reste toujours autant.
      Parce que depuis ce mois de mai 2007 où j’ai ouvert ma toute permière fenêtre, il s’en est ouvert d’autres, peu à peu, et je donnais à chacune un peu de moi.

      La bibliothèque… le jardin. Ces deux devraient me suffire. Les autres pourraient disparaître si…

      Parce que bien sûr, il y a un « si ».

      Si c’était aussi facile d’appuyer sur cette petite croix rouge qui enverra le blog aux oubliettes obéiennes, avant que de le faire disparaître peu à peu du « cache » des divers moteurs de recherches.

      Si c’était aussi facile de me dire que tout cela n’est que du virtuel et que la réalité est bien plus importante que toutes ces rencontres, ces mots doux reçus et offerts.

      Si c’était aussi facile de ranger mon clavier et de prendre mes aiguilles comme autrefois, et, bien calée dans mon fauteuil, devant le téléviseur, ne plus penser que les mots que je ne voulais pas dire ont pu trouver une réponse…

      Si…

      Tu vois, c’est si simple parfois d’écrire… sans savoir qui viendra lire, mais en sachant que celui ou celle qui s’arrête pour déposer des mots qui rassurent a pris le temps d’écouter.

      Alors, il faut aussi sans doute que je prenne le temps de réfléchir encore.
      Pour les blogs qui me restent aujourd’hui.

      Un an ? Deux… ?
      Non, seulement le temps qu’il me faudra pour décider de ce qui doit perdurer.

      Merci pour ces mots, pour le temps que tu as passé ici, ou là, ou même ailleurs, afin de m’apporter ces bribes de réponses qui comptent beaucoup pour moi.

      Je t’embrasse…

  6. Je ne comprends pas bien ton dernier commentaire ici, Quichottine …

    Mais, un doux rêveur en plus, et un jardin supplémentaire, j’apprécie … Où qu’ils soient …

    Passe une agréable soirée, entre jardin et bibliothèque.

    Bises

    • Je ne pensais pas que tu lirais ce commentaire, Midolu. C’était pour garder une trace de mon inscription.

       

      Quichottine au jardin n’a jamais postulé pour entrer dans une communauté. J’ai même refusé une proposition que me faisait Michka.

       

      Là, je ne pouvais pas ne pas m’inscrire à ma propre communauté. Même si je n’y publie jamais…

       

      Mais n’ai-je pas dit dans la bibliothèque qu’il n’y aurait aucune obligation que de voir ce petit coin de ciel bleu dans un ciel de nuages ?

       

      Bises, Midolu. Passe une belle soirée.

      Merci d’être si attentive.

  7. Houlà! moi, qui ai déjà fort à faire avec un blog……!!!
    Mais comme je suis ton premier visiteur et premier com, je me permets de te fleurir!!!!
    et un bisou doux au passage

  8. Je me retrouve beaucoup dans ton billet.
    Sais-tu que j’ai moi aussi un autre blog. Un blog, dédié à ma passion mais sur lequel je ne peux me permettre d’afficher mes états d’âme et mon incorrigible penchant à faire le clown. C’est ainsi qu’est née Cali, le côté Yang de Leb la sage…

    Bon dimanche Quichot’
    Bisous

  9. Je pense que ce j’écris ailleurs en ce moment, te fera voir aussi… un autre moi… Nous en avons tous un… Après cette publication que je fais là-bas, j’arrêterai définitivement. Ce sera assez de  moi. Je suis vraiment très contente de t’avoir connue. Bonne nuit.

  10. L’ orangeraie seulement… Bonne fin d’après-midi.

  11. Muad' Dib

    Coucou Quichottine, sans faie de bruit je pousse la porte de ce jardin et j’y découvre une nouvelle Quichottine. 
    Le ton est un peu plus grave peut être, mais le plaisir de te lire et de te découvrir, même partiellement, reste le même.
    Je t’embrasse ici aussi alors,

  12. Quichottine

    Bienvenue dans la communauté des doux rêveurs de Quichottinie.

     

    Il manquait un jardin, là-bas.

  13. je viens de découvrir un « rêve de papier »…. un grand sourire…maintenant, j’attends les contes de quichottine dans ma boite aux lettres!!!

    Besos Cariña

    • J’espère qu’ils te plairont…

      Tu as été trop rapide, sais-tu ? Je comptais te les offrir. Mais tu auras été ma première lectrice… Merci !

      Un abrazo muy fuerte para ti.

  14. Quichottine

    Article « mis en avant » le 7 décembre 2013…

    Mes adresses se ferment peu à peu… Suis-je enfin guérie de ma blogomanie ?

    https://quichottine.fr/2007/06/blogomanie.html

  15. Un jardin extraordinaire

  16. J’essaye de te suivre partout où tu publies !
    Ce n’est pas toujours facile …
    Bon week-end.
    Bisoux doux
    dom

    • Quichottine

      Il n’y a pas de nouveau blog, Dom. C’était le premier article de mon Jardin secret obéien… Je l’ai seulement « mis en avant » pour vous faire patienter et vous le faire lire. 🙂
      Doux bisous et belle journée à toi.

  17. Si je comprends bien c’est un vieil article, mais quel blog annonçais tu ? Celui d’overblog ou celui-ci ? Bisous

    • Quichottine

      J’avais plusieurs blogs sur Over-blog.
      Celui-ci a été créé après la Bibliothèque. C’était mon « Jardin secret ».

      Bisous et douce soirée.

  18. Cadet Roussel avait plusieurs maisons parce qu’il était tête en l’air, toi tu as eu plusieurs maison car il y a beaucoup de nuages dans le ciel, non pour l’obscurcir mais pour s’y promener….
    Objectivement aujourd’hui, te retrouver dans une grande et accueillante maison c’est tout de même bien plus facile pour voyager avec toi en sautant d’un nuage à l’autre….
    Bises et bonne soirée…

    (Les Combrailles, c’est dans le Massif Central, Les Montagnes du Matin en Forez aussi. le Massif Central est vaste, même si vu du ciel, il paraît petit !!!!!!!)

    • Quichottine

      J’aimais bien l’idée des trois maisons… mais c’est vrai que si elles sont au même endroit c’est bien plus facile pour tous. 🙂

      Bises et merci pour ta réponse ABC. Passe une douce soirée.

  19. si tu te sens bien dans ta maison , je crois que nous y serons bien nous aussi…et le plaisir est toujours aussi grand de te lire

    • Quichottine

      Merci, Gazou.
      Chacun fera au mieux en fonction de ses désirs et de ses possibilités. 🙂
      Je suis contente que tu sois là.
      Passe une douce soirée.

  20. Tu as trouvé ta nouvelle maison et je suis heureuse que tu t’y sentes bien
    Toujours un grand plaisir à te lire Quichottine, continues à nous faire rêver et merci
    Douce soirée & gros bisous de nous deux

    • Quichottine

      L’important pour moi est d’avoir pu regrouper tout au même endroit, en ne laissant pas trop de choses dans le camion de déménagement. 🙂
      Douce soirée et gros bisous à vous deux. Merci, Laure.

  21. Je me dis « encore un nouveau blog! Quichottine a une armée de Lutins pour tout gérer! »
    Mais je vois que c’est un ancien billet « remonté »
    Douce soirée

    • Quichottine

      Ouf ! Je suis sûre que tu avais blêmi. 🙂
      T’en fais pas, je ne vais pas changer d’avis. Ici, je suis bien. 🙂

      Douce soirée Kri.
      Bisous.

  22. partout où tu iras
    je te suivrai
    je pense que c’est une bonne idée
    je sais que tu réfléchis beaucoup avent de prendre des décisions
    Excellente fin de journée

    doux weekend

    Gros bisous

    • Quichottine

      Je reste ici, Sonya.
      Ce n’était qu’un ancien billet qui expliquais pourquoi j’avais tant de blogs… 🙂

      Gros bisous et doux week-end à toi aussi.

  23. Et finalement, tu es revenue à un seul et unique blog, non? Je pense car j’ai un peu de mal à suivre…
    Bon dimanche.

    • Quichottine

      Tout à fait… Un seul blog, plusieurs bannières, mais une seule adresse pour me retrouver.
      C’est mieux pour tous.

      Ce billet « mis en avant », seulement pour expliquer le pourquoi j’avais ainsi créé plusieurs espaces sur OB.
      Bon dimanche à toi aussi.
      Merci, Philippe.

  24. Je n’ai réussi à suivre toute l’histoire mais je parviens à te lire jusqu’au bout. Tu lances un nouveau blog, c’est bien. C’est bien de créer…
    J’avais du mal à suivre jusqu’à maintenant, j’ai l’impression que la lumière vient de s’allumer, ou que mes yeux s’ouvrent…
    Je prends place au coin de la cheminée…

    • Quichottine

      Je continue de créer… mais j’ai changé d’adresse en emportant avec moi les anciens articles de mes blogs précédents.

      Merci d’être parmi nous TJ.
      Passe une douce journée.