Les choses que l’on ne finit pas

Quichottine réfléchissait…

… et le Lutin bleu, comme souvent, l’observait.

Vous me direz qu’il lui était facile de savoir à quoi elle pensait. Les lutins ont la particularité de savoir lire ce que l’on cache au plus profond de soi, dans la tête ou dans le cœur.

Mais… bien qu’il sût ce qui la tourmentait, il ne voulait pas l’interroger. Il savait qu’il fallait du temps pour se confier, beaucoup. Et encore plus lorsqu’il s’agissait de la Bibliothécaire.

Elle ne dévoilait pas souvent ce qui la peinait, et, quand il le lui avait fait remarquer après avoir un jour pesé le pour et le contre et constaté que le pour était un peu plus lourd que d’ordinaire, elle l’avait vertement remis à sa place. Serait-ce encore le cas aujourd’hui ?

– Une bibliothécaire n’a pas à avoir d’états d’âme… d’ailleurs, c’est pour ça que j’ai créé le jardin.

– Ah… Tu peux expliquer ?

– Dans une bibliothèque, beaucoup passent…

– C’est vrai… D’ailleurs, certains ne font que passer, ils jettent un œil sur les étagères, se découragent devant le nombre de livres à lire, feuillettent un magazine, ouvrent parfois une BD… mais c’est tout. Ils ne trouvent pas vraiment ce qu’ils cherchaient.

– Pour trouver, il faut chercher mieux, davantage… ne pas se décourager.

– Tu as raison… mais ça ne me dit pas pourquoi tu sembles si abattue.

– Je ne suis pas abattue… pas du tout !

– Tu es sûre ?

(La mimique du Lutin bleu fit éclater de rire Quichottine. Finalement, c’était une bonne idée de discuter.)

– En fait, je réfléchissais…

– Oui, ça, j’ai vu !

– Je pensais à ces choses que l’on ne finit pas.

– Ah ? Dans quel domaine ?

– Partout ! Les choses commencées, les ouvrages entamés, les livres abandonnés avant la dernière page…

– Il n’y en pas tant que ça !

– Quelques-uns.

– Et c’est ce qui te rend triste ?

– Je ne suis PAS triste…

(La bibliothécaire avait détaché chaque mot en insistant sur l’avant-dernier.)

– Bon, d’accord. Tu n’es PAS triste, seulement un peu chagrine…

– C’est mieux.

– Il faut donc que tu termines… est-ce que cela te rendra un peu plus gaie ?

– Gaie ? Mais il n’en est pas question !

– Pourquoi ? Tu es rigolote quand tu es gaie… tu ne glisses plus sur le parquet, tu sembles voler, tu papillonnes d’un endroit à l’autre, tu chantes aussi… J’aime bien.

(Comme par défi, il fit pousser deux ailes dans le dos de son amie. Les ailes frémirent en se déployant. Elles brillaient doucement comme celles d’un elfe, d’une fée.)

– Ôte-moi ça tout de suite !

– Pourquoi ? Tu n’aimes pas ?

– Là n’est pas la question ! Tu imagines ce que penseraient les visiteurs si je me mettais à battre des ailes comme un oiseau tombé du nid et qui essaie désespérément d’y remonter ?

– Un oiseau…? Je n’y avais pas pensé. Ce serait mieux ainsi !

(Il transforma la blouse en plumage gris pâle.)

– N’importe quoi ! Tu aurais pu au moins y mettre des couleurs !

– Ta blouse était grise aujourd’hui, c’est ta faute !

– J’avais du ménage à faire ! Tu ne voulais tout de même pas que je salisse irrémédiablement mes vêtements ?

– Ce n’est que de la poussière !

– Ah ! C’est ce que tu crois ! Il fallait que je déloge quelques araignées du matin…

(Le Lutin bleu sourit sans répondre.)

– Et puis… aussi… aussi…

– … que tu ranges quelques livres égarés, quelques images oubliées, quelques souvenirs enfouis… Que tu redonnes à tes chansons leurs mots perdus, que tu trouves le temps d’aller de la cave au grenier, comme Papilo, jusqu’à ce toit qui te protège de la pluie et que tu as la chance d’avoir, contrairement à d’autres…

– Oui, comme Papilo…

(Un grand sourire illumina le visage de l’ancienne bibliothécaire obéienne.)

– Oui… des fondations au toit, et comme Papilio, je pourrais alors balayer le ciel pour en déloger les nuages !

Davy Durand, "Grand ménage de printemps, 30 avril 2011

Davy Durand, « Grand ménage de printemps », 30 avril 2011

Merci à Davy Durand pour cette image.

Petite histoire : Elle m’avait inspirée le quatrième chapitre de notre livre à quatre mains : Papilio, le monde merveilleux d’un doux rêveur. Il l’a modifiée pour qu’elle soit en harmonie avec le reste du livre et ceux qui ont lu Papilio en ont peut-être souvenir. L’image transformée est à la page 41. 🙂

Davy publie désormais sur Blogspot, mais ses « dessins perdus » survivent sur la nouvelle plateforme d’Overblog.

110 réponses à “Les choses que l’on ne finit pas

  1. La ou le bibliothécaire a un rôle très important à jouer quand une personne entre dans la bibliothèque il doit savoir dire bonjour, accueillir la personne et la conseiller

    • Quichottine

      Il doit comme beaucoup oublier ses soucis quotidiens, ne pas en faire trop ou pas assez. 🙂

  2. Martine..

    Allez viens ici sur mon toi avec ton balai chasser la pluie, le vent, la tempête ….. Bisous

    • Quichottine

      Si je le pouvais, ce serait avec joie…
      Ce matin, le soleil a fait une timide apparition ici… mais voilà que la pluie et le vent sont de nouveau les plus forts. 🙁
      Bisous et douce soirée Martine.

  3. Hi hi trop tard !… je t’ai vue avec tes ailes !!! 🙂
    Les livres que l’on ne finit pas… cela arrive mais cela ne me choque pas. Comme dans un lieu, il faut être bien dans son livre et parfois, même si l’ouvrage est « bon » rien n’y fait, cela n’accroche pas. Alors pour ma part, je préfère lui laisser une autre chance avec quelqu’un d’autre… Une chose par contre me déplairait au plus haut point, c’est de mourir avec un livre en cours… cela fait des années que j’y pense parfois et là il faudrait me prêter ton lutin bleu pour m’aider à relativiser… 😉
    Gros bisous Quichottine et belle journée à toi.

    • Quichottine

      Je ris… et je ne sais pas vraiment te répondre.
      J’ignore si j’aimerais mourir en n’ayant pas fini une lecture passionnante… Peut-être emmènerais-je mon livre avec moi ?

      Ne pas finir un livre… cela m’est arrivé malgré les efforts que je faisais. Sans doute n’étais-je pas dans les bonnes conditions pour le lire.
      Mais il y a tant de choses que je devrais terminer ou que je n’ai pas réussi à terminer dans de bonnes conditions !

      On dit que faire et défaire c’est toujours travailler… c’est vrai. Mais en ce moment je suis dans le défaire et ça ne me convient pas vraiment. 😉

      Gros bisous et douce soirée Cathycat. Merci !

  4. Intéressante réflexion de cathycat à laquelle je n’avais jamais pensé !
    Ce serait comme partir avant d’avoir réalisé son rêve le plus cher…
    Je vais m’empresser de terminer le livre que je suis en train de lire (« Longtemps » d’Erik Orsenna).

    Merci Quichottine de nous donner matière à réflexion.
    Belle journée à toi, à tous

    eMmA

    • Quichottine

      Ne pas le lire trop vite non plus…

      J’aime à penser qu’après il y a autre chose où nous pouvons encore lire… 😉
      Douce et belle soirée, eMmA. Merci pour ces mots en partage. J’ai aimé tous les livres d’Orsenna que j’ai lus… mais je n’ai pas lu celui-ci.

  5. Il a raison ce lutin malin: il te donne des ailes et j’aime bien, je le voudrais bien à mes côtés en ce moment, le mien est tapi dans quelque tiroir, il hiberne.
    Un jour, on finit par finir les livres, les ouvrages, parfois ça demande plus de temps,ça mijote comme dirait Mijoty.

    Passe une douce journée.

    Bisous plein.

    • Quichottine

      Il va falloir le réveiller… 🙂

      J’aime énormément ce « ça mijote »… Merci, Polly.
      Un jour je finirai aussi mes propres livres.

      Bisous tout plein et douce soirée.

  6. emmanuelle

    La bibliothèque est pour moi un lieu magique, source d’émerveillement, un endroit riche de trésors à découvrir, patiemment, aujourd’hui ou demain, peu importe.
    S’asseoir au chaud, prendre un livre au hasard, le feuilleter, le reposer jusqu’à « tomber » sur celui que l’on ne lâchera plus.
    Bisous du matin 🙂

    • Quichottine

      Celui qu’on ne lâchera plus… le sien finalement. Celui qui nous attendait sans savoir si nous le trouverions.

      c’est si vrai !

      Merci, Emmanuelle. Bisous du soir pour toi. 🙂

  7. Sourire ah ce lutin s’il n’existait pas…… Bon mardi Quichottine, bises, jill

    • Quichottine

      Il faudrait l’inventer. 😉
      Bonne soirée à toi, jill. Bises.

  8. Ah là s’il suffisait de prendre un balai pour chasser les nuages…..je suis tout à fait en harmonie avec ton texte! J’en ai un plein placard de choses que je commence et que je ne termine pas!
    Belle journée à toi
    Bises
    Dany

    • Quichottine

      Il faut que je me résolve à en terminer un peu. 🙂
      Un balai ne suffit pas toujours hélas !
      Bises et douce soirée Dany.

  9. Ne t’inquiète pas bibliothécaire il est extrêmement rare que je ne finisse pas un livre entamé :-))))
    Et puis comment voudrais-tu que je puisse oublier Papilio et son grand ménage, entre nous, j’ai même lu son aventure plusieurs fois pour en goûter toute la saveur et toutes les subtilités….
    Tiens, il me semble que tu as retrouvé le sourire !!!!!

    • Quichottine

      Cela m’arrive aussi très rarement… mais j’ai bien d’autres choses que les livres qui restent en attente…
      Il faut vraiment que je m’y mette assidûment.

      Merci pour Papilio… et pour ce sourire rendu.
      Bises et douce journée à venir ABC.

  10. Toujours de bons conseils ce lutin bleu …et une Quichottine au cœur gai..c’est du tout bon
    Bises Quichottine

  11. hum…L’oiseau ne tombe pas du nid…il s’envole…et part à la découverte……..

    « Des fondations au toit »: je prends ces mots à la lettre: car ils me font penser aux maisons du Cap Vert, qui paraissent ne jamais être finies puisque »elles sont construites au fur et à mesure de la possibilité des gens et par eux même. Alors, sur le « toit », il y a un escalier qui démarre pour aller je ne sais où… un petit tour au ciel? 😉
    Bonne journée

    • Quichottine

      Je crois que j’aimerais… si c’est tel que tu me le dépeins.
      Un escalier vers les nuages… 🙂

      Merci pour ce moment de partage Mahina. Je rêve d’un nouveau voyage…
      Douce journée.

  12. Amusant et farfelu, ton lutin.
    J’ai aussi plein de choses à terminer …
    Bon mardi.
    Bisoux doux
    dom

    • Quichottine

      Tu sais… je me sens moins seule tout à coup… 🙂

      Bisous doux et bonne fin de semaine à toi. Merci, Dom.

  13. J’en appelle à la bibliothécaire : qu’elle vienne d’urgence ici avec son balai et son plumeau (avec quelques coups de ciseaux voilà à quoi pourrait servir la blouse en plume) l’horizon est tout bouché aujourd’hui !

    • Quichottine

      Je l’aurais fait avec plaisir… mais mon téléporteur personnel a pris la clé des champs.

      J’espère que l’horizon s’est dégagé.
      Douce et belle journée à toi, Liza.

  14. tout ce qui reste à faire, ce sont des projets, et des projets c’est de l’avenir potentiel, donc un matelas de protection virtuel, un air bag contre la mort

    • Quichottine

      J’aime beaucoup ce que tu dis…
      Mes projets en cours seraient donc mon nounours d’adulte ?

      Je plaisante, mais j’aime bien l’idée de cet air-bag contre la mort.
      Ne pas partir tant que ce n’est pas terminé, alors tarder à le faire. 🙂

      Merci, Emma.

  15. « mon » lutin me rappelle que j’ai des « choses » à faire et à finir il me reproche de papillonner sur l’ordinateur au lieu de faire ce que je devrais si…j’étais raisonnable !
    bisous Quichottine

    • Quichottine

      Comme tu dis… mais faut-il tout le temps être raisonnable ?
      Bisous et douce journée Josette. Merci !

  16. capucyne

    bien belle histoire…

  17. Je suis comme Josette… trop de temps sur l’ordi à papillonner.
    Merci Quichottine/lutin bleu, gris parfois comme tout le monde ici bas… de me rappeler que j’ai du ménage à faire… dans l’ordi et ailleurs… Bonne journée.

    • Quichottine

      Un sourire… Je crois que nous sommes nombreuses dans ce cas. Tout finit par être une question de priorité.

      Gardons un moment malgré tout pour retrouver l’insouciance d’un voyage bloguesque ou pour écrire sur les pages d’un nouveau cahier… ou d’un carnet bien plus ancien.

      Passe une douce journée.

  18. quand on ne termine pas un livre,c’est qu’il est mauvais ou qu’il n’a pas été écrit pour nous
    Combien de fois ai-je tenté de lire Belle du Seigneur ou l’Ulysse de Joyce, et alors? Quelle importance? L’année dernière en regardant » la grande librairie », ces deux livres avaient été choisis par trois écrivains comme des livres à ne surtout pas emporter dans ses valises avant de partir en vacances tellement ils étaient imbuvables! Cela m’a consolée!
    Il y a des choses à terminer car elles pèsent comme un fardeau et que tant que l’on n’a pas fini on n’est pas libre ni heureux quant aux autres, pas la peine de se mettre martel en tête, sauf si cela te permet de nous nous écrire un texte en nous faisant part de tes difficultés existentielles
    C’est drôle que tu parles d’ailes dans le dos car pas plus tard que ce matin et dans des circonstances que je ne dirai pas, quelqu’un m’a manipulé les omoplates en me disant que c’était là l’emplacement des ailes et que je devais y penser très fort pour aborder cette nouvelle année avec force et énergie.
    peut-être un jour nous rencontrerons nous quelques part avec nos ailes bleues?
    Bises et bonne journée

    • Quichottine

      Effectivement, je ne parlais pas que de livres. Il m’est arrivé de ne pas franchir la barrière des premières pages. Ce n’était pas le bon moment, ou le bon livre. 🙂

      Mais certains travaux en attente nous pourrissent la vie. 🙁

      Merci pour ces ailes… tu as un bon manipulateur, quel qu’il soit. J’aime beaucoup ce qu’il t’a dit.

      Avec ou sans ailes, j’espère de tout coeur que nous nous rencontrerons un jour.
      Bises et douce journée Azalaïs.

  19. bonjour, ma chère Quichottine,
    facétieux le Lutin bleu
    mais il a réussi à te faire sourire…
    malgré cette touche de nostalgie
    bon après-midi
    gros bisous d’amitié
    jean-marie

    • Quichottine

      J’ai de la chance de l’avoir, même si je sais bien que ce Lutin virtuel ne peut pas tout.
      Bisous et douce journée à toi Jean-Marie. Merci pour tout.

  20. Ce lutin est vraiment précieux…
    Belle soirée Quichottine
    Bises

  21. bonjour Quichottine-
    comme j’aimerais qu’un lutin me fasse pousser des ailes !!
    je pourrais aller me balader , voir les aminautes — je serais discrète pour ne pas effrayer les visiteurs-
    le nettoyage c’est au printemps- mais dans le monde des lutin — c’est selon !!
    bisous et bel après-midi !!

    • Quichottine

      En un sens, c’est vrai que ce serait pratique. 🙂
      Mais pas facile de vivre au quotidien avec des ailes dans notre monde… ne crois-tu pas ?

      Bisous et douce journée à toi, Lady Marianne. Merci !

  22. Finir, terminer, achever. Des mots bien définitifs pour une bibliothécaire. Un livre même après la dernière page (ah bon? parce qu’il y a d’autres pages après la dernère?) n’est que le commencement (ou la poursuite) d’une réflexion, de l’envie d’en découvrir un autre ou même de changer complètement de voie.
    Au fait, des ailes c’est parfois utile mais pas toujours très pratique surtout dans le métro.

    • Quichottine

      Tout à fait d’accord avec toi… 🙂
      Heureusement que je n’ai pas d’ailes, j’aurais du mal au quotidien.

      Mais il faut bien de temps en temps achever son ouvrage… et je ne parle pas que de livres. 😉

      Passe une douce journée alphomega.

  23. Flap flap, ah si tu pouvais voler et aller voir pour de vrai et en un battement d’ailes tous tes amis d’ici !
    Que Cathycat ne s’en fasse pas … de l’autre côté il y a aussi une bibliothèque et elle pourra évidemment terminer son livre … mais cela dans très très longtemps …
    Cela m’arrive aussi de commencer un livre et de le laisser en attente … le début pourtant me plaisait et puis la lassitude est arrivée, je relisais sans cesse la même ligne, comme un vieux 33 tours rayé, preuve qu’il me fallait passer à une autre lecture …
    Merci pour ce moment de réflexion.
    Gros bisous

    • Quichottine

      Pour rendre visite à tous mes aminautes, ce serait effectivement bien pratique. 🙂

      Merci à toi pour ce partage, Annick. Je crois effectivement que dans l’au-delà nous pourrons lire tous les livres en attente, et, qui sait, peut-être même voir se terminer tout ce que nous avons laissé en instance.

      Ce serait chouette ! 🙂
      Gros bisous et douce journée à toi.

  24. quelle belle discussion
    le lutin bleu connaît bien son amie
    tu m’as aussi fait sourire
    merci pour ce moment
    gros bisous

    • Quichottine

      Je suis contente que ça t’ait plu.
      Merci, Sonya.
      Gros bisous et douce journée à toi.

  25. Bonsoir Chère quichottine
    Pourquoi n’aimes tu pas ces ailes dans ton dos?
    Le Lutin bleu a raison, cela ne te va pas mal du tout
    encore heureux que j’ai les miennes qui me permettent d’aller plus vite
    de me déplacer au gré de mes envies sans devoir forcer… (sourire)

    Merci pour cette belle histoire . J’ai beaucoup aimé
    bisous tout plein
    et à dans quelques jours,(pas avant le milieu de la semaine prochaine ) si tout va bien

    • Quichottine

      J’espère que tout se passera bien pour toi, Célie.
      Je vais penser à toi très fort et bien sûr que tu vas revenir, en pleine forme. 🙂

      Je t’imagine bien voletant au gré du vent et de tes envies.

      Bisous tout plein et douces journées à venir. Prends bien soin de toi.

  26. coucou Quichottine … tu ne me semble pas du genre à ne pas finir … ce qui ne veut pas dire faire tout tout de suite … il faut bien avoir quelques projets à se donner en nourriture
    Bises et prends soin de toi

    • Quichottine

      Pourtant, si tu savais le nombre de choses que je dois terminer… et qui attendent parce qu’il y a plus important à faire… 🙁

      Mais tu as raison, même si je tarde un peu, je termine le plus souvent. 😉

      Bises et douce journée Jeanne. Prends bien soin de toi aussi.

  27. J’aimerais bien, moi, entrer dans la bibliothèque, et voir la bibliothécaire avec des ailes frémissantes , attendre ses visiteurs et les accueillir d’un battement d’ailes. Que ce serait encourageant à venir et revenir encore….. Bises du soir, Dame

    • Quichottine

      Il est vrai qu’en y réfléchissant bien, j’aimerais moi aussi être accueillie comme ça dans celles que je fréquente. 🙂
      Bises d’un autre matin, Dame Croc. Passe une douce journée.

  28. Facétieux ce lutin bleu, tu n’as pas l’air de t’ennuyer en sa compagnie. Bises et bon mardi soir. ZAZA

    • Quichottine

      Je ne m’ennuie jamais… le temps manque toujours pour l’ennui. 😉
      Bises et doux dimanche Zaza.

  29. il a raison ce lutin de te mettre des ailes. La fée Quichottine avec le lutin bleu, c’est parfait !
    bisous et bonne soirée

    • Quichottine

      Tu es trop gentille !
      Merci, Lilwenna.
      Bisous et douce journée à toi.

  30. beaucoup de ménage à faire aussi , demain je met ma blouse grise et je m’y colle … bonne soirée quichottine

    • Quichottine

      Il n’est pas toujours facile de l’enfiler… 😉
      Bonne journée à toi, Dom.

  31. Je pense toujours finir ce que j’ai entrepris. Il y a pourtant des livres que j’abandonne. Il existe tellement de livres passionnants; pourquoi s’embêter avec des livres qu’on n’aime pas?
    Bonne nuit, Quichottine.

    • Quichottine

      Tu as de la chance… J’ai autour de moi des projets inachevés.
      Pour les livres, je suis d’accord avec toi. 🙂
      Douce et belle journée, Philippe. Merci !

  32. Ni balai, ni aspirateur !! mais je ne laisse jamais un livre en plan !!

    je prends comme ça vient !!!!!
    bisou

    • Quichottine

      Prendre comme ça vient… c’est peut-être la meilleure chose à faire.
      Merci, dgidgi.
      Bisous et douce journée à vous deux.

  33. Je comprends ton mal-être …..Je suis dans ce cas en ce moment, des choses commencées , non terminées , d’autres en cours ….Habituellement , je gère bien , mais je pense que trop de tracas à la fois ne permettent plus de relativiser .
    Il faut lâcher prise, respirer profondément, et un état de légèreté revient.
    Je te le souhaite .
    Douce soirée, bises Quichottine

    • Quichottine

      Trop de tracas… tu as raison. Après, il n’est pas simple de savoir où donner de la tête ou de gérer ses priorités.
      Respirons profondément !
      Bisous et douce journée. Merci pour ta présence et tes mots.

  34. Un petit sourire peut enjoliver une journée grise… J’aime ce lutin !
    Bonne soirée ma Quichottine. Gros bisous.

    • Quichottine

      Je l’aime aussi. 🙂
      Merci ma Liliane. Gros bisous et doux dimanche.

  35. Là, Papilio fait le ménage sur le toit et non vers le ciel en équilibre sur une échelle comme à la page 41. Avoir du ménage à faire et se souvenir de Papilio !! Ah, le Petit Lutin a bien du pouvoir sur la Bibliothécaire !!!

    Merci pour ces doux moments !
    Bises et bonne nuit Quichottine !

    • Quichottine

      Tu as très bien mesuré la différence Alrisha.
      Le Lutin bleu est un bon compagnon dans mes jours gris. 🙂

      Merci à toi pour ce partage. Bises et douce journée.

  36. C’est comme la vie rares sont ceux qui peuvent la terminer à leur gré.

    • Quichottine

      C’est vrai… mais c’est une chose qu’on ne peut pas recommencer. 😉

  37. salut
    de temps en temps je vais dans les magasins de livres
    j’y reste longtemps car on découvre des bouquins intéressants
    quand j’anime je passe les repos à lire au moins ca destresse
    bonne journée

    • Quichottine

      Les librairies sont de véritables cavernes d’Ali Baba pour moi… Il vaut mieux que je n’y aille pas trop souvent.
      Lire est une occupation merveilleuse, je suis d’accord avec toi.
      Merci pour ce partage, Tiot. Passe une douce journée.

  38. Bonjour Quiqui, j’ai bien aimé ton texte. Alerte, vif, bien.
    Tiens, en parlant de vraies bibliothèque, je trouve souvent que la méthode de classement laisse à désirer. Les livres sont trop serrés on a peine à les prendre pour les feuilleter et aucun endroit pour s’asseoir confortablement. Ils sont rangés comme des soldats raides et solennels.
    Les titres sont d’une banalité à pleurer souvent.
    Un jour je ferai un article sur la bibliothèque de mon nouveau lieu de vie… si tu permet car c’est toi qui m’as donné cette idée avec ton histoire de lutin.
    Gros bisous la belle, à bientôt j’espère.

    • Quichottine

      Je n’ai rien à te permettre… tu as une belle idée, Aude.
      C’est vrai que lorsque l’on nous montre les bibliothèques d’autres pays, je me dis que nous avons des progrès à faire question accueil et confort. 🙂

      Je suis ravie que mon texte t’ait plu.
      Gros bisous et douce journée à toi.

  39. Oups, excuse « si tu permets » serait mieux que si tu permet.

    • Quichottine

      Pas de souci… T’avais-je dit que j’ai un lutin malicieux sur mes pages qui s’amuse à déplacer ou a ôter des lettres ici ou là ?

  40. Bon mercredi.
    Bisoux doux
    dom

  41. Si tu savais à quel point j’aurais besoin d’un lutin pour me booster ce matin… Il faut repartir en chimio, là où il ne fait pas bon vivre! Je voudrais me blottir dans la bibliothèque ce matin, même où il y a de la poussière! Sourire.
    J’aime tes écrits ma Quichottine, tes doutes, tes envolées…Merci de cela.
    Je t’embrasse très fort.

    • Quichottine

      Oh… je suis désolée, Sophie. J’espère que cette fois ils trouveront un traitement efficace et qui ne te mette pas complètement à plat.
      Comme j’aimerais avoir une baguette magique et le pouvoir de te guérir !
      Je t’embrasse très fort… très très fort. Courage pour les jours à venir.

  42. edith de bretagne

    …comme pour les personnes que nous rencontrons, les livres ne deviennent pas systématiquement nos amis , nous avons le droit de passer notre chemin… et de poursuivre notre quête ! Commencer, y prendre plaisir et …finir!
    c’est un peu bizarre d’écrire ça non?
    Douce journée Quichottine.

    • Quichottine

      Non, ce n’est pas bizarre… Tu as tout à fait raison. Tout est possible avec un livre, comme dans toute rencontre.
      Douce journée à toi aussi, Édith. Merci !

  43. Depuis l’automne j’ai relu beaucoup de livre de ma bibliothèque et avec le temps la vision change. Bonne journée.

    • Quichottine

      C’est tout à fait vrai… comme lorsque nous retrouvons par hasard quelqu’un perdu de vue. Les rapports changent.
      Bonne journée à toi aussi, Solange. Bises amicales à vous deux.

  44. Mais c’est joli des ailes de fées 😉
    J’ai passé ma journée à ranger les décos de Noël quel boulot ! la maison parait toute vide lol
    Je te souhaite une douce soirée Quichottine
    Gros bisous

    • Quichottine

      C’est vrai que c’est presque comme repartir à zéro… Tu avais bien décorée votre chez vous.
      Douce et belle journée à toi aussi, Laure. Gros bisous.

  45. Je t’imagine très bien avec des ailes! hi!hi!
    Oh! Oui, il y a beaucoup de choses qu’on ne finit pas ! Il faudrait plus de temps, plus d’envie peut-être …
    Bon courage pour la poussière !
    As-tu eu des nouvelles du » Bleuet » pour Papillo ?
    Ils ont des difficultés financières depuis que la patron a acheté un stock énorme de livres pour vendre sur internet .
    Bisous

    • Quichottine

      J’avais eu des nouvelles… mais ils ne pouvaient pas prendre moins que leur marge habituelle et si j’étais passée par eux, je vendais Papilio à perte, moins cher que son prix de fabrication.
      Ils prennent 40 % sur le prix hors taxe. C’est beaucoup.
      Pour le stock, ils ont peut-être mal calculé ce dont ils auraient besoin… c’est dommage.
      J’espère pourtant de tout cœur que la librairie ne va pas fermer.

      Pour ce qu’on ne finit pas, il y a aussi ce que l’on doit refaire… et là, ce n’est pas aussi simple qu’on le voudrait.

      Bisous et douce journée à toi Fanfan. Merci pour tout.

  46. Quel dommage de mettre une blouse grise, même pour faire du ménage. Il a raison le Lutin Bleu. Moi aussi j’ai quelques livres non terminés mais si tu savais tout le reste qui n’est pas fini. Je me dis parfois que j’ai honte, mais cela ne me fait pas avancer plus vite. Et du jour où j’ai commencé à venir vous rencontrer, cela s’est aggravé.
    Laisse le Lutin Bleu te mettre des ailes, cela t’irait si bien.
    Bisous Quichottine

    • Quichottine

      Nous sommes donc deux dans ce cas… Il n’y a pas que les livres.
      Le temps que nous passons devant l’écran est aussi du temps volé à d’autres. Il faut rester raisonnable et j’avoue que je n’y arrive pas toujours.

      Un sourire… Je crois que nous avons tous des ailes, mais que nous passons notre temps à essayer de les cacher.

      Bisous et douce journée Pimprenelle. Merci.

  47. C’est un plaisir de revoir les dessins de Davy…
    J’aimerais bien avoir des ailes que je pourrai déployer chaque fois que j’ai envie de partir mais il faudrait en plus qu’elles trouvent elles-mêmes la direction qui me convient, c’est beaucoup demandé, j’en con viens

    • Quichottine

      Il faudrait que le vent soit notre ami et nous pousse dans la bonne direction. 🙂
      Merci, Gazou.

      Bises et douce journée à toi.

  48. ma photo de jeudi a un point commun avec ton histoire

  49. Martine..

    Bonne journée Quichottine. Nous avons repris les travaux ici et sommes bien occupés.
    Bises

    • Quichottine

      Vous avez mille choses à faire… quelque part, c’est bien d’avoir tant de projets.
      Bises et douce journée à toi.

  50. Bon jeudi.
    Bisoux doux
    dom

  51. naturesereine

    Je ne sais pas si c’est important de finir… commencer c’est déjà beaucoup, c’est mieux que de ne rien faire du tout …. et puis on peut avoir envie de bifurquer avant la fin après tout… bisous Quichottine belle année si je ne te l’ai pas encore souhaitée par ici

    • Quichottine

      Merci, Cathie. Je te renouvelle mes vœux aussi.
      Tu as raison, mieux vaut commencer que de ne rien faire du tout. Mais j’aime bien aussi quand je peux terminer les projets en cours. 😉

      Bises et douce journée.

  52. Il y a tellement de choses que je commence et je ne finis jamais… Ca me donne parfois le blues… Bisous

    • Quichottine

      C’est quand il y en a trop que ça devient pesant…

      Bisous et douce journée à toi.

  53. Quichottine ! Bonjour pour cette dernière journée ouvrable !!!

    Je suis venue terminer ce que j’avais pensé = lire ton article = LES CHOSES QU’ON NE FINIT PAS !

    POUR MOI = CE N’EST PAS LA BOBLIOTHEQUE !! Bien que je suis MALADE e ne pas avoir lu X livres que j’avais achetés parce que le THEME me plaisait +++ !

    Pour moi = CE SONT PETITES XXX ! Jai commencé tant de grilles et je crois que j’en ai à commmencer BIEN AUTANT QUE POUR TOUTE MA VIE !!

    OUI ! UN MODELE PLAIT ! JE L’ACQUIERE et il attend !

    J’AI TANT DE PETITES GRILLES COMMENCEES ET QUE JE M’EN VEUX +++

    oui ! NOUS ! LES BRODEUSES ! NOUS SOMMES D’UNE GOURMANDISE INCROYABLEMENT INSATISFAITE !!!

    LE PIS = EST QUE NOUS LES SAVONS DELIBEREMENT !

    ET LES PROPRIETAIRES DES XXX DISES « les oubliés du fond du panier  » !!

    BISOUS QUICHOTTINE

    any

    • Quichottine

      J’aime bien cette appellation : « les oubliés du fond du panier »…
      Merci pour ce partage, Any.
      Il faudrait sûrement être moins gourmandes. 😉

      Mais même si ce n’est pas pour les petites croix, je suis gourmande aussi, parfois trop. 🙂
      Bisous et douce journée.

  54. Ton texte a réveillé une ribambelle de bibliothèques, celles que j’ai fréquentées depuis que je suis en âge d’y aller seul. Celle d’un faubourg de Londres, poussiéreuse à souhait, qui logeait deux rayons de romans d’auteurs français, à côté des grands noms britanniques. J’y ai puisé au hasard, lisant jusqu’à un livre par jour, ne comprenant pas tout, sautant des pages , virevoltant du haut de mes 15 ans dans Bouvard et Pécuchet ou le Vicomte de Bragelonne. Celle de Grenoble, immense et froide, où les livres serrés comme des sardines se desséchaient trop haut dans des rangées étroites. Puis la vivante de Courbevoie, où les BD laissaient sous les rayons la place pour que les enfants s’accroupissent au sol pour les lire, où des tables permettaient de s’assoir pour commencer la lecture d’un ouvrage et décider de le poursuivre ou non. Et bien d’autres où les responsables savaient te parler de l’ouvrage choisi et de confronter tes attentes aux propos de l’auteur. Une bibliothèque qui n’est pas la tienne doit être un lieu d’échange, où tu viens ensuite exprimer à ton tour ce qui t’a séduit dans l’écriture, le style ou l’intrigue.

    Et les années venant, j’accepte de ne pas terminer un livre, de le rendre non entièrement lu, généralement avant d’avoir dépassé 50 pages. Par contre, chez moi, il y a quantités d’ouvrages que je reprends, que je remâche, que ce soit des romans, des livres d’aventure ou de grands classiques. Et quand j’ai mis la tête dans un livre, c’est le corps tout entier qui y passe, mon ouïe s’éteint, l’entourage disparait et il faut me toucher pour que je revienne à la réalité.

    Je crois qu’alors, je suis parti dans un de ces nuages que balaye Papilio, emporté ailleurs par la magie de l’écriture.

    Bises du grillon

    • Quichottine

      Merci pour ce partage, Christian.
      Tu lis comme moi, je crois. 😉
      Lorsque je suis plongée dans un livre, plus rien n’existe. Ce n’a pas toujours été une bonne chose.

      Heureusement que je ne vis pas seule. 🙂

      Bises et douce journée.

  55. Pour ce qui me concerne, je reprends mes ouvrages inlassablement, il m’arrive parfois de « déguster » certains livres surtout quand je les convoite depuis plus de 15 ans et que le prix élevé rendait ce désir irréalisable mais je suis patiente alors quand le rêve devient réalité, je savoure ma lecture.

    • Quichottine

      J’ai certains livres qui ne me quittent jamais et que je garderai où que j’aille.
      On vient de m’offrir une nouvelle version de Don Quichotte que je n’aurais jamais espéré posséder… Une merveille.

      Tu as raison… ce sont des lectures à savourer.
      Merci pour ce partage, Santounette. Bisous et douce journée.