Ils partiront… ce que je vous disais…

Je voulais ici vous donner quelques précisions…

Des réponses pour celles et ceux qui s’interrogent.

Le Voyage  de Clément disparaîtra un jour, parce que je l’ai décidé ainsi, il ne restera que tant que je serai là, au jardin, tant que je continuerai à venir vous répondre et à y écrire. Il fait partie de ces textes qui me sont précieux, comme le sont ceux d’Emmanuelle et ceux du lutin bleu.

Ils ne peuvent rester à l’abandon dans un blog déserté, c’est impossible.

La Fileuse de Lune le savait, Korrigane le savait, elles qui ont supprimé toute trace en disparaissant à jamais de notre blogosphère, et, même si c’est pour renaître dans un nouvel espace, rien ne peut y être tout à fait identique.

Chaque personnage que nous créons est particulier.

Tous ceux qui ont ouverts plusieurs blogs sous différents pseudonymes le savent. Sinon, à quoi servirait d’avoir plusieurs noms ?

Moi, j’ai choisi depuis longtemps de n’être que « Quichottine« … et, où que je sois, à la bibliothèque, au jardin ou dans l’un ou l’autre de mes pays, je suis la même. Pourtant, ce que je dis ici, certaines fois, est trop empli de ma réalité pour que je puisse le livrer à trop de personnes, comme vous ne diriez pas certaines choses à d’autres qu’à vos intimes.

C’est pourquoi je mets très rarement des liens de la Bibliothèque au Jardin, c’est pourquoi certains liens disparaissent au bout de quelques jours des anciens billets, pour que cet espace-ci reste ce qu’il est, réservé à ceux qui ont eu l’idée d’aller un peu plus loin qu’une lecture superficielle et rapide.

C’est pourquoi le seul lien permanent qui permet, d’un clic, de passer de la bibliothèque au jardin est une minuscule passerelle, que peu connaissent.

C’est pourquoi la Quichottine du jardin apparaît peu sur le forum, sinon jamais, et peu dans les commentaires que vous recevez.

Quichottine au jardin, par Koulou

Quichottine au jardin, par Koulou

C’est pourquoi cette Quichottine-là ne fait partie d’aucune communauté… Bien que certains amis m’aient proposé d’entrer dans la leur.

Je suis heureuse d’avoir ici des amis, chacune de leur visite m’enchante, parce que je sais qu’en venant là ils savent que ce seront des visites le plus souvent sans retour. Alors, chacun des messages déposés est précieux pour moi, même ces points de suspension qui suffisent à dire

« Je suis passé(e)« .

C’est un espace privilégié, un espace où j’écris, sans m’adresser forcément à vous, sauf dans ces « réponses » plus ou moins collectives, ou dans les réponses individuelles qui s’accrochent à chacun de vos messages, dès que je le peux, parfois pas aussi vite que vous le désireriez.

Alors, oui, ces « textes-à-moi » que je mets ici, il m’arrivera de les enlever, parce qu’ils font partie de ces « écrits de Quichottine » qui paraîtront un jour, ou qui sont parus, et que vous pourrez lire, je l’espère, un jour ailleurs que sur l’écran de votre ordinateur.

Fiction ou réalité ?

Ce sera à vous de répondre, bientôt.

24 réponses à “Ils partiront… ce que je vous disais…

  1. Que tes textes arrivent sur papier, je l’espère.
    Avoir sur mes étagères ces écrits qui portent tant et de toi, et de moi, et de nous, serait avoir un peu de tes trésors à portée de ma main, et de ma main vers ma tête en passant par le coeur.
    Je n’aime pas penser que tu supprimeras ici ou là ou à Yeur, ces mots qui me mènent à l’intérieur de moi-même.

    Je t’embrasse fort Quichottine.

    • Pour l’instant, je ne sais rien, je ne veux rien. Je sais seulement que dans un autre endroit, j’ai commencé un jour à supprimer les mots… et j’ai regretté de l’avoir fait.

      Peut-être parce qu’ils portaient un peu de moi et beaucoup plus encore d’autres auxquels je tenais.

      Merci de ta présence, Ici et aussi à Yeur.

  2. amulette

    Mille pensées pour la Quichottine du jardin.
    Bises

  3. amulette

    je ne sais pas pourquoi, mais il faudra que je prenne le temps de lire tout ça : clément et emmanuelle principalement sont surement des éléments important dans ta vie…un jour je comprendrais…depuis longtemps dans ce jardin transpire une souffrance qui se fera jour. c’est surement aussi pourquoi tu sais que tu peux compter sur notre amitié.

  4. …  😉
    Ne les enlève pas encore (j’ai encore un peu de retard dans les lectures) ou bien offre moi les livres !
    1000 bisous du jardin de la mer

    • Euh… C’est à envisager.
      Le jour où je le pourrai, je supprimerai le blog et je vous adresserai un exemplaire de mes écrits dédicacé… (sourire)

      1000 bisous à toi aussi, ma Dame de l’Océan.

  5. mais c’est qu’il y en a plein de coins à visiter…..

  6. L’intime de ton coeur Quichottine…je suis émue et j’espère que tu resteras longtemps à nous ouvrir cette porte secrète , que cette minuscule passerelle ne sera pas enlevée – tu vois j’ai eu envie de revenir , et pourtant j’ai lu tout le voyage de Clément , il n’a pas quitté ma mémoire ,mais je suis là  (j’ai enfin compris pourquoi il était si difficile de se retrouver ici , merci de nous l’expliquer ) Je t’embrasse tout tendre La Douce , que ta journée soit Paix et Lumière  (abstiens-toi de venir lire un billet encore bien dur , je sais ton amitié et je te veux paisible et souriante ;-)))

  7. Guerre des Bisous !

    Muuuuahhhh!
    Tout ce que tu dois faire pour continuer cette guerre des bisous c’est envoyer ce gros bisou à tous tes Amis
    y compris celui qui te l’a envoyé.

    Tu viens de recevoir un gros bisou de la part d’une personne pour qui tu comptes beaucoup !!!!

  8. « Que Quichottine »…
    Enlève le « que »
    Bises

    • Bonjour Lmvie… Excuse mon retard à te répondre.

      Je n’ai pas vraiment envie d’enlever le « que ». Je ne peux être « que » moi, même si d’autres voudraient que je sois autre.

      Merci d’être revenue.

  9. non… »Lmvie », le « que » a son importance… comme je le comprends………….

  10. je comprends ton sens, de ce fait ne pas être « autre » ce qui est déjà un exploit en soi mais je voulais simplement te dire à mon point de vue que ce « que » était réducteur…
    Et je trouve que tu es une personne rare…
    Voilà
    Je t’embrasse

  11. Je lis, je lis.. Bises

  12. patdelapointe

    je vois pas pourquoi mes commentaires sortent signés par amulette…les mystères de l’informatique…mais il est vrai que nous avons bien des choses en commun….