Première fois

Ce jour-là, le 27 mai 2007, j’ouvrais mon premier blog « ouvert à tous vents« , dans l’Orangeraie.

Fébrilité ? Je ne sais pas. Je crois que ça m’a fait bizarre de me dire que j’allais être lue par des inconnus.

Deux billets furent publiés… le premier, en début d’après midi, le second au moment d’éteindre mon ordinateur. Avec eux, j’inaugurais mes « petits riens »… Ceux que l’on retrouve ici, sur un parterre…

080203_Rose-Orange

14h16 – Bienvenue ! – Petits riens

Aujourd’hui, j’ai fait un effort…

J’ai ouvert ma porte, mes fenêtres, comme si j’avais décidé de laisser entrer la lumière.

Alors, je vous souhaite la bienvenue.

Ne trahissez pas ma confiance, faites comme vous feriez chez vous, et mieux encore… comme vous feriez si votre « chez vous » était celui de vos rêves, celui que vous voudriez à tout prix préserver !

Ici, je m’appelle Quichottine… Comprenez que je veuille garder un certain anonymat !

Bon voyage dans mon pays.

Parmi les huit commentaires que je reçus pour cet article, celui de l’Amie me fit chaud au coeur…

continue à jouer avec les mots .. j’attends la suite …. et je ne suis pas la seule …

 

Le soir, en contemplant avec stupeur mes « statistiques« , je me demandais comment j’avais pu avoir tant de visiteurs en si peu de temps !

071005_Retour1

22h52 – Petit message du soir – Petits riens

Une demie-journée de passée.

Que dire ?

Un grand merci à ceux qui sont venus me rendre visite alors que tout était encore un peu trop « neuf », même pour moi.

Il arrive que le soir qui tombe apporte des surprises.

J’ai aimé écrire pour d’autres que moi ici, mais je ne savais pas que vous pourriez être si nombreux à me lire et en si peu de temps !

Merci à tous !

En recopiant, en sauvant ce moment de mon autre pays, je crois que j’ai trouvé comment ne pas tout effacer, sans pour autant en laisser trop… Je laisserai les images et les commentaires de ceux qui sont passés là-bas… tout en ne donnant plus la possibilité d’en rajouter.

Les commentaires sont fermés