Merci… le câlineur d’étoiles, avec Angelo Montana

Il n’a pas tardé… il m’enverra le Joueur de pipeau pour notre 6e anthologie, et il m’a donné l’autorisation de le faire imprimer.

Merci donc, ce n’était pas un coup d’épée dans l’eau, Angelo Montana a répondu à mon attente avec beaucoup de gentillesse.

Pour lui, en remerciement, et pour vous qui me lisez, le conte que son enfant bleu m’a inspirée.

Le Lutin bleu  feuilletait le grand cahier où il notait ses histoires depuis que la Bibliothécaire le lui avait demandé. La nuit était tombée déjà, depuis longtemps, et, comme à son habitude, Quichottine s’était assoupie dans le grand fauteuil qu’elle était seule à occuper.

Le livre qu’elle lisait avait glissé sans bruit sur l’épais tapis, à ses pieds. Il soupirait…

– Qui soupirait ? murmura un courant d’air qui passait par là.

Le Lutin répondit, agacé :

– Mais voyons  ! Le livre, évidemment ! Ne sais-tu pas que les livres aussi ont parfois mal, sont heureux à d’autres moments, lorsqu’on caresse leurs pages doucement…?

Il haussa les épaules et reprit sa lecture.

L’interdit

(Je ne sais pas si vous l’avez tous lu, mais c’est une belle histoire, un beau tableau aussi, tout bleu.)

Il manquait une suite… ou une nouvelle histoire que l’on pourrait lire sans avoir lu la précédente.

(Le Lutin bleu hésitait… il est un peu comme son amie, il ne sait pas à l’avance ce qu’il fera, de quel côté penchera la balance…)

Ce serait l’histoire du Câlineur d’étoiles, ou de l’enfant qui s’empara de la Lune pour en faire un ballon…

(Merci à Galet qui l’a suggéré)

Nous serions alors au pays des géants… Pourquoi pas ? Il existe aussi, quelque part, là où nul n’est jamais allé.

– Sauf Papilio… qui a réussi à échapper à celui qui le cherchait.

Il faut dire que là-bas, tout est grand… très grand… même les fleurs que l’on croise le long des chemins.

Alors… vous pensez-bien… les enfants aussi peuvent l’être…

– Quoi ?

– Grands, évidemment ! Mais arrêtez donc de m’interrompre tout le temps !

– Chut ! Tu vas réveiller Quichottine !

(Trop tard ! Elle avait ouvert l’une de ses paupières, paresseusement, mais elle la referma, préférant écouter le Lutin bleu raconter l’histoire.)

On dit…
On dit que là-bas, très loin, si loin qu’aucun homme ne pourra jamais franchir cette distance, naquit par une nuit sans lune un tout petit enfant.

Petit… enfin, petit au regard de tous les autres enfants qui y grandissaient.

Il était petit, mais, comme les autres, il se mit à grandir, grandir… jusqu’à décider que le monde ne lui suffisait plus.

Cela arrive, savez-vous ?

Chez nous aussi.

Certains partent pour un ailleurs où ils pensent que tout sera plus joli, plus accueillant, plus à même de combler leur insatisfaction. Mais, aussi long que soit leur voyage, ils comprennent le plus souvent que rien n’était plus accueillant que l’arbre où ils avaient construit leur nid.

Ils finissent par revenir, et ne retrouvent pas toujours ceux qu’ils avaient délaissés.

L’enfant ne le savait pas. Comment l’aurait-il pu ? ce n’était qu’un enfant.

On dit…
On dit qu’il avait aperçu les étoiles, la Lune qui lui souriait.

“Comme c’est étrange !” pensa-t-il.

Il se mit à rêver à elle, à ce qu’il pourrait faire s’il savait voler.

– Mais c’est impossible ! murmura le courant d’air. Il n’y a que les oiseaux et quelques insectes qui le peuvent…

(Le Lutin bleu soupira… il savait bien que ce n’étaient pas les seuls. Il y avait aussi quelques poissons qui s’y essayaient, les elfes, les fées, et les objets volants non identifiés.)

– C’est vrai… et les machines volantes que les hommes ont inventées au lieu de se contenter de leurs deux pieds !

– Chut… j’ai besoin de silence pour écrire, tous le savent ici.

(Le courant d’air se glissa entre les pages du livre délaissé par Quichottine. C’était un très gros livre, mais il comportait de nombreuses pages blanches. Allait-il les remplir ?)

On dit…
On dit que l’enfant inventa une machine qui lui permettait d’aller où il voulait, sans même avoir besoin de quitter la terre ferme.

Il s’en servit un soir de pleine lune pour l’atteindre et la prendre gentiment dans ses bras.

Elle n’avait pas la froideur que les savants lui donnent, et elle était bien moins lourde qu’il croyait.

Elle était souple comme le ballon qu’on lui avait offert pour son anniversaire.

Ne mesurant pas sa force, il la lança sans plus pouvoir la rattraper.

On dit que c’est depuis ce jour-là que la Lune se cache derrière le soleil chaque fois qu’elle doit passer au pays des Géants.

© Quichottine, 9 mars 2019
©Angelo Montana pour le portrait de l’enfant bleu

62 réponses à “Merci… le câlineur d’étoiles, avec Angelo Montana

  1. Quichottine

    Merci à Angelo Montana qui m’a envoyé cette image et celle du Charmeur de Papillon que j’ai pu insérer dans notre manuscrit en cours.
    Merci à tous ceux qui sont allés découvrir son espace personnel.
    Merci à vous qui me lisez.
    Passez un doux dimanche.

  2. Sympa !! 😉 et ses illustrations prêtent aux petites histoires ! Bon dimanche à tous, bises

  3. Bien des livres sont abandonnés, mais ils ne sont pas rancuniers et se laissent lire par le premier venu, sans avoir rien perdu de leurs attraits, et ceux qui les rouvrent sont les « réveilleurs de livres »
    Pour éviter une trop grande solitude aux livres, il faut les sortir des bibliothèques, les mettre par exemple dans des cabanes à livres !!!
    Le bonheur d’un livre, c’est d’être relu par un « reliseur » de livres, qui sait bien, lui, qu’on gagne toujours à la relecture

    • Quichottine

      Je suis tout à fait d’accord avec toi.
      Les livres ne veulent pas être oubliés sur des étagères, c’est sans doute pourquoi j’aime tant relire…
      Et ils n’aiment pas non plus être maltraités…
      As-tu vu ce billet d’Yvon ?

  4. Oh, super, je suis très contente, mais un refus m’aurait étonné, la cause étant bonne !
    Très belle ton histoire, mais je suis déjà assez sensible, alors si je me mets à avoir de l’empathie et de la culpabilité pour mes livres (que je soigne car ils me sont précieux), je crois que je vais finir par être une insomniaque chronique 😉
    Bises et bonne journée Quichottine

    • Quichottine

      Nous prenons grand soin de nos livres, et c’est bien qu’il en soit ainsi.
      Merci pour tout, Pascale.
      Bises et douce journée.

  5. almanito

    Je viens d’aller lire le très joli conte du Lutin Bleu, l’Interdit: j’ai adoré et beaucoup aimé aussi le portrait signé Lazza. A son commentaire tu lui as répondu que vous devriez faire un livre tous les deux… Quelle bonne idée!

    • Quichottine

      Ce serait effectivement une bonne idée… mais pas encore concrétisée. 🙂
      Merci pour tout almanito.

  6. Re coucou,
    Je t’envoie la photo du Loup par mail.

  7. C’est génial Quichottine, et .. on dit,… que c’est une très belle histoire que ton lutin bleu vient de nous conter ! Bises et bon dimanche

    • Quichottine

      je suis heureuse quand ça vous plaît.
      Merci Zaza.
      Bises et doux dimanche à toi.

  8. Je suis allée voir avec plaisir le blog de Angelo Montana.
    L’histoire que tu nous contes ma plaît beaucoup.

  9. Coucou
    Je viens de te repondre sur mon blog , mais je viens te confirmer que tu peux prendre toutes les photos qui te sembleront utiles
    Gros bisous

    • Quichottine

      Merci ! Elle ira parfaitement… je suis ravie !
      Gros bisous et douce journée Claudine.

  10. Bonjour Quichottine.
    Bien sûr, je suis allée visiter le blog d’Angelo Montana et je me suis particulièrement arrêtée aux mains d’Isabelle, à son regard avec cette  » coquetterie  » … Entre autres belles réalisations.
    Quichottine, est-ce que je peux te faire parvenir un court texte et une photo en noir et blanc, pour un métier improbable ?
    Merci et beau dimanche à chacune et à chacun.
    Bises du Berry

    • Quichottine

      J’ai failli lui demander ces mains… pour un autre texte, mais il ne faut pas non plus exagérer… 🙂
      J’attends ta participation avec plaisir.
      Merci à l’avance.
      Bises et douce journée à toi aussi.

  11. Oh quelle bonne nouvelle Quichottine, ces tableaux sont si plein de poésie et toi qui ajoute ce conte avec l’enfant bleu pour notre dimanche…
    je t’embrasse

    • Quichottine

      Je suis heureuse que ça te plaise… merci, Josette, pour tout.
      Je t’embrasse. Passe un doux dimanche.

  12. tiot le mineur

    Salut

    On est en pleine tempête avec des vents à plus de 110 km/h et il y a du dégât sur la toiture.

    On a prévu le propriétaire.

    Bonne semaine

    • Quichottine

      Tempête ici aussi… Bon courage, Tiot.
      Passe une bonne semaine toi aussi.

  13. C’est super et j’aime beaucoup le conte que le lutin bleu nous a raconté aujourd’hui .
    Je vais lire l’interdit car il ne me semble pas l’avoir fait
    Bon dimanche
    Bises

  14. Quand une femme de coeur et un homme de bon sens (ou l’inverse) s’entendent, ils oeuvrent pour la bonne cause et ce n’est pas du pipeau (enfin un peu quand même !) ! Merci à tous les deux de remplir quelques pages du gros livre qui a glissé au pied du fauteuil… Deux enfants bleus, maintenant, dans ton univers, semblables et différents à la fois. Un « O » sur ma bouche et des étoiles dans les yeux…

  15. coucou c’est super – mes livres j’en prends soin, j’ai fait un cadeau à ma petite fille « le livre des Fables de la Fontaine » je lui ai demandé d’en prendre bien soin – bon je file prendre mon café – bisous Mamy Annick
    https://mondepsp.blogspot.com/

  16. Belle image… Belle histoire,

  17. Magnifique ! Tout : ta démarche, la réponse rapide, les œuvres de cet artiste et quant au conte, je le lirai vraiment quand j’aurai retrouvé un ordinateur, ce qui ne devrait plus tarder, j’ai la nouvelle machine, il ne me reste plus qu’à réinstaller tout ! Ensuite je me penche sérieusement sur un métier de rêve : souffleur de nuages, pas celui qui les fait avancer, non non, Eole nous montre aujourd’hui qu’il s’en sort très bien tout seul, moi je veux les gonfler, les étirer, les écheveler, tu vois ce que je veux dire
    Je t’embrasse
    Anne

  18. Superbe, ton conte, avec cette belle image et c’est chouette qu’il ait accepté de participer.
    Une belle découverte, que tu as faite …
    Bonne fin de dimanche tristounet …
    Toujours pluie et vent.
    Bisoux doux, ma quichottine ♥

  19. Quelle jolie photo ! Un vrai sentiment de plénitude en la regardant.
    Bonne fin de dimanche Quichottine ! Bises

  20. Comment aurait-il pu résister ? Il a eu de la pression !
    Non, je pense que c’est surtout sa gentillesse. Et pis, tu sais faire de si beaux écrits à partir d’une image.
    Tu as fait, non, c’est vrai que c’est le Lutin Bleu puisque tu dormais (d’un oeil ?) Quand même, tu pourrais faire un peu attention à ton gros livre, hein.
    Au fait, le titre pour moi sera : La Tisseuse et le Pourfendeur de Nuages. La suite ne devrait pas trop tarder
    Bisous Quichottine.

  21. C’est vraiment génial, et ton conte est magnifique et les oeuvres d’Angelo Montana magnifiques.

    Très bonne soirée, bises

  22. Merci à ce Monsieur pour sa générosité ..il faut dire que son enfant bleu est très inspirant ..la preuve ..Merci pour ce très beau conte
    Gros bisous Quichottine

  23. Je suis allée sur son blog !!
    Quel talent !
    Bisous

  24. Durgalola

    Vraiment très gentil de sa part. Je suis allée voir ses toiles. Beaucoup m’ont plu. J’ai commencé mon métier, reste à la terminer. Cette semaine je te l’envoie. Bises

  25. Jouer au ballon avec la lune, quelle belle idée poétique.
    Et que le monde enchanté des géants viennent au secours des nains de la Terre.
    🙂
    Bisous tendresse.

  26. Plein de poésie…. c’est si beau à lire et à voir!
    Bises
    Dany

  27. Bonjour Quichottine
    Félicitations pour ce conte , grâce à vous mon blog a du succès , je n’en reviens pas , mille mercis pour les visites et commentaires
    bonne continuation
    Angelo Montana

  28. une histoire très poétique– la lune comme terrain de jeu – quelle bonne idée-
    je vais aller visiter en suivant ton lien-
    super cette participation—
    bonne soiré- bisous-

  29. C’est super que ce monsieur t’ai donné son accord je suis passé sur son site.. Très belle histoire de cet enfant .. As-tu reçus mon texte +photo au moment de valide mon mail nous avons eu une coupure de courant..Bonne soirée bises.

  30. Belle rencontre et beau dessin

  31. Quand deux belles âmes se rencontrent…

  32. Ton texte est magnifique ! Et quelle joie de savoir qu’il a dit OUI !! Je l’espérais aussi…je suis allée voir ses oeuvres mais je n’ai pas laissé de commentaires. J’y retournerai aujourd’hui car j’ai plus de temps que ce week-end. bisous et une douce journée

  33. Bonjour Quichottine. Bravo à cet artiste talentueux et généreux et à toi pour ce joli conte ! Bonne journée et bisous

  34. Marie Minoza

    J’aime beaucoup ton câlineur d’étoiles!

  35. Salut

    On a eu un week-end venteux avec du vent à 140 km/h à ARRAS.

    La toiture a bougé et une tuile est tombée.

    On attend la réparation.

    Bonne semaine

  36. beau mariage du portrait et de ton texte

  37. C’est super ! Merci à ce monsieur !
    De ce beau portrait, tu as tiré encore une belle histoire !
    Bisous et bonne semaine

  38. Balaline

    C’est magnifique ce beau partage , surtout quand naissent de la peinture et de l’écriture, de si belles histoires !
    Merci donc à Angelo Montana et à toi Quichottine pour les beaux voyages contés .
    Bisous et belle semaine.

  39. antoine delmonti

    Un conte imagé, poétique, très réussi. On ne pourra plus dire qu’être dans la lune, c’est du temps perdu !
    Bonne soirée à toi, Quichottine

  40. J »aime beaucoup le sourire de ce petit garçon qui t’a joliment inspirée, merci Quichottine et merci à Angelo Montana d’avoir accepté de participer et de te prêter les images
    Bisous et douce soirée

  41. Il n’aurait pas pu dire non ! et un grand merci à lui qui t’a inspiré une si belle histoire. Et oui, je suis allée chez lui, sur la pointe des pieds, et j’en suis repartie les yeux pleins d’étoiles…. Je te refais de gros bisous, bonne soirée

  42. Mais que c’est beau!!!
    Texte et tableau en résonance avec ressenti ardent de bonheur au creux de cette histoire.
    Je viens de me régaler…
    Bravo pour le texte et bravo à Angelo pour cet enfant bleu si merveilleusement attachant et singulier.

    Je suis dans l’histoire que je compte t’envoyer dans quelques jours, merci pour ce que tu fais et pour ce partage plein de générosité
    Bises amicales Quichottine et belle soirée
    Cendrine

  43. Salut
    Le temps est de nouveau venteux.
    La pluie est prévue .
    La toiture a été réparée hier suite à la tempête alors j’espère que les tuiles vont tenir.
    Bonne journée

  44. Un conte qui s’harmonise bien avec ce joli tableau! J’aime beaucoup !
    Super nouvelle qu’il ait accepté!
    Bisous Quichottine!

  45. Salut
    Le temps est pluvieux et venteux.
    J’espère que la toiture tiendra.
    Bonne journée

  46. J’aime les contes car ils nous permettent de nous évader loin de ce monde où tout est artificiel … merci de tes lectures proposées Quichottine et belle fin de journée qui est encore venteuse dans le nord, notre saule de 30 ans n’a pas résister et n’a causé de dégâts qu’à la clôture et au champ de colza à côté !
    Bises !
    Nicole

  47. Une illustration magnifique j’aime beaucoup bisous

  48. Bonsoir Quichottine
    Quel beau mariage image – conte ! Une très bonne idée… Le lutin bleu est un poète… Merci à toi et à Angelo Montano pour ce délicieux partage
    Bisous

  49. Un conte qui donne envie de rêver .Tu as su parfaitement utiliser cette belle image .
    Bisous

  50. Merci à Angelo Montana d’avoir répondu positivement à ta demande , un geste très généreux.
    Le conte est aussi beau que la peinture , d’une grande douceur dans une belle féérie.
    Je suis tout à fait d’accord avec ton passage  » certains partent pour un ailleurs ……..  » , et cela fait des souvenirs pénibles .
    Douce journée, bises Quichottine

  51. AH ! JOLI ! Je l’aime ton petit caresseur d’étoile. En voilà un joli métier, qui mériterait bien de figurer dans notre prochain livre…
    Je t’embrasse