Maria Angelidou & Vassilev Svetline : Don Quixote

Seb, l’autre jour, m’a posé une question.

C’est plutôt un livre pour enfants ?

Bien entendu ! Il y a aussi des livres pour enfants sur mes étagères, mais ils sont mêlés aux autres… J’ai toujours pensé que nous pouvions aussi les lire, ces livres pour enfants, si la réciproque n’est pas toujours vraie !

Ici, il s’agit aussi d’un album… de ceux que l’on achète pour les images… et qui ont parfois des textes saisissants !

Je vous en ai déjà parlé hier… Il s’agit d’un Don Quichotte, traduit du Grec par Jean-Louis Boutefeu.

… Ce n’est pas pour en rire que je vous le dis, c’est parce que je trouve que l’on ne rend pas assez hommage aux traducteurs. Ils font ce qu’ils peuvent pour nous faire découvrir les auteurs qui ne parlent pas notre langue. Alors, pourquoi les oublier ?

Don Quichotte, vous savez tous que c’est mon livre préféré, que je l’ai sous toutes les formes possibles, même en bande dessinée !… Même en album…

Mais, cet album-là, je l’ai dans le pied de ma page, pas depuis que la bibliothèque existe, non, mais depuis que j’ai découvert que je pouvais y mettre des images, depuis que Koulou m’a offert mon avatar… depuis très longtemps.

Je n’en ai jamais parlé… je vais réparer cet oubli.

Nous avons dit qu’il s’agit d’un album… un peu comme celui de Gwen Keraval. Vous vous souvenez ?

(Pour ceux qui ne s’en souviennent plus,
il suffit de cliquer sur le nom de l’auteur,
je vous assure, ça marche, j’ai vérifié le lien !)

… mais pas tout à fait…

« Quichottine ! Arrête un peu !
Alors, ça y ressemble ou pas ? »

Ben… oui… Disons, qu’il y a de belles images
Et il y a de beaux textes… c’est vrai !
Mais ce ne sont pas les mêmes !

(Évidemment ! Sinon,
à quoi servirait cette nouvelle publication ?)

Alors, le plus simple, c’est que je vous les montre… Un peu, pas trop, pour ne pas tout dévoiler de ce livre que j’ai adoré !

Pour le lire, il suffit de redevenir un peu enfant, d’oublier tout ce que je vous ai raconté de Don Quichotte, et de lire, comme si vous étiez en train de découvrir ce personnage et ses aventures…

Vous le voyez ? Il est là !

 

Ah ? Vous ne l’imaginiez pas comme ça ?
Ben… C’est un chevalier pourtant, et il lit… un roman de chevalerie !

Comment je le sais moi ? Mais c’est simple ! Il y a un cavalier de l’ancien temps en couverture, c’est facile… Non ?

On nous les montre tout le temps comme ça, c’est vrai, à cheval sur de beaux destriers… Comme Yvanhoé, lorsque j’étais enfant et que je regardais ses aventures à la télévision…

C’est presque la première image… après celle de la couverture ! Elle illustre le premier chapitre…

(Je ne peux pas vous donner la page, le livre n’est pas paginé ! C’est vrai, après tout, à quoi ça sert de mettre des numéros de page ? C’est comme sur le blog… Je ne vais pas vous dire de vous rendre en page neuf pour voir l’article qui n’y est plus depuis qu’il a changé de page !)

Ce que je peux vous dire, c’est le titre de ce chapitre :

Où un gentilhomme perd la tête, change de nom
et part pour la grande aventure

Voilà… je vous ai déjà parlé de l’importance du titre. Ici tout est important, aussi.

Je vous disais qu’il fallait oublier tout ce que je vous ai dit… Il m’a fallu oublier ma première phrase, celle de Cervantès…

En un lugar de La Mancha, de cuyo nombre no quiero acordarme…

C’est vrai, ici, elle n’est pas là… et je ne parle pas de Dulcinée !
Je parle de la volonté de ne pas vouloir se souvenir

Les premiers mots sont autres…
Mais, c’est bien naturel puisqu’il s’agit d’une autre histoire qui ne fait qu’emprunter au roman quelques-uns de ses épisodes !

Il était une fois, dans un petit village poussiéreux d’Espagne, un gentilhomme qui s’appelait… qui s’appelait… Quixada, ou Quesada, ou peut-être bien Quijana… Il y a de cela tant d’années que plus personne ne se souvient de son véritable nom.

Non, c’est bien la même histoire… L’oubli est là, même s’il n’est plus volontaire, les noms sont là aussi, vous vous souvenez ? Je vous avais dit combien il était important d’avoir un nom.

Alors, je continue ma lecture…

(…) Notre héros avait pour amis les lettrés du village, don Thomas, le curé, et Nicolas, le barbier. Car, disons-le tout de suite : il aimait beaucoup les lettres.
Les lettres, les livres, les histoires… et par-dessus tout, les histoires remplies de la vie et des exploits de preux chevaliers, les histoires habitées de dragons, de géants et de gnomes malfaisants, les histoires peuplées de bandits et de gentes dames, de sorcières et de fantômes reclus dans des châteaux. Les interminables nuits d’hiver, notre héros les passait pelotonné dans son fauteuil en compagnie de ses livres. Le printemps venu, il sortait s’allonger sous son oranger et poursuivait sa lecture.

Après tout, il va me plaire, ce nouveau Don Quichotte, cet album pour enfants dont les dessins sont magistraux et ne s’adressent pas à eux…

Pourquoi ? Peut-être pour ce héros « pelotonné dans son fauteuil »…

(On croirait Quichottine les soirs d’hiver)

… ou paressant sous son olivier…

(Ah non, je me trompe !
Sous l’olivier, c’est pb-r…!)

… donc, paressant sous son oranger…

Vous êtes-vous déjà allongé sous un oranger quand il est en fleur ? Je me demande ce qu’il sent…

Alors, je rêve, je continue de rêver, comme je le fais souvent, en contemplant les images…

(…) Dernière étape, la plus importante : notre héros devait se choisir un nom. Il y réfléchit six jours et six nuits. Au matin du septième jour, il prit celui de don Quichotte de la Manche. Puis il se mit en chemin.

Tout y est ! Même ce nom, si important…
Et cette « Création » que n’avait pas revisitée Cervantès me fait sourire… C’est vrai que le matin du septième jour il aurait pu se reposer !

Est-ce vraiment un livre pour enfants ? Sans doute pas… Celui de Keraval< /span> était plus adapté. Mais c’est une bonne approche pour un adolescent.

Avec de magnifiques illustrations…


Là… don Quichotte cherche sa bibliothèque, sous le regard des « amis » qui la lui ont murée. Ils l’ont fait pour son bien.

Mais, lui ont-ils vraiment rendu service ?

Pour le savoir, il vous faudra continuer seuls la lecture. Moi, je m’en vais sous mon vitrail, là-bas, au fond de ma bibliothèque… Je m’en vais lire ce beau livre d’images… (clic image pour la voir en plus grand)

Maria Angelidou,
d’après Miguel de Cervantès
Illustration de Vassilev Svetline

Don Quichotte

Éditions Milan, 2006

72 réponses à “Maria Angelidou & Vassilev Svetline : Don Quixote

  1. Sous un oranger en fleurs? Ça sent magnifiquement bon. Tellement bon qu’on s’y perdrait à force d’y rester…

    Un peu comme à travers les rayonnages d’une certaine bibliothèque où les grands peuvent redevenir enfants; le temps d’un livre, d’une histoire? d’un rêve en somme

    • Merci…

      En te lisant, il m’est revenu en mémoire la chanson de Bourvil… et je suis partie rêver, moi aussi !


      Découvrez Bourvil!
  2. c’est incroyable le sucès de ce livre….
    tu sais (surment) que le parfum de l’oranger a un nom rien que pour lui el azahar et c’est un parfum enivrant mais vraiment enivrant…j’aime ce parfum.. c’est celui de ma jeunesse dans la huerta de valencia
    besos
    tilk

  3. Très belles les illustrations de ton article aujourd’hui…. Bises

  4. Coucou oui c’est même agréable de relire des livres pour enfants
    Eles sont jolies tes images qui illustrent ton article
    Bisous

    • C’est très agréable… je le fais souvent.

      Pour les images, je les ai trouvées magnifiques…

      Merci pour ton coucou, Corinne

  5. je repasserai pour mieux lire ton article. Bises !

  6. Merci Quichottine pour cette belle découverte. C’est incroyable ce don que tu as pour nous faire tourner les pages d’un livre. J’ai l’impression d’être dans ma librairie préférée, celle où les livres sont vendus avec des petits post-it, petits clins d’oeil de la libraire … Beau mercredi et gros bisous

    • Elle existe vraiment cette librairie ? Dis-moi où elle se trouve pour la prochaine fois où je me rendrai à Metz !

      Beau mercredi et gros bisous à toi aussi

  7. Belles images, comme d’hab’… Mais c’est vrai qu’il a l’air pas trop bien nourri…
    Et tu trouves encore le moyen de mettre un lien… 😉 t’es vraiment incroyable !
    Bon, je retourne écrire mon livre pour enfant (faudra que j’y parle de Don Quichotte, tiens…)
    Bisou
    (Les trois lettres en dessous, c’est PBR… amusant.)

    • Ben… Je l’ai dit, Patrice, je suis comme je suis… ;-))))

      Merci pour cet « incroyable »… (si, si, tu peux me croire aussi…)

      Un livre pour enfants ? Chouette !
      Quand tu l’auras écrit, tu me le montreras ?

      … je suis restée un peu enfant, moi…

      PBR… amusant, oui, c’était pour toi celui-là !

  8. Merci pour cette découverte Quichottine, il va falloir que je me mette à découvrir ce personnage moi 😀

    Bonne journée à toi!

  9. Pourquoi faut-il différencier les livres pour enfants – des livres pour adultes … A partir de quelle âge sommes-nous adultes ? Le livre pour enfant est-il plus facile à écrire ? Je ne le crois pas
    Pour ma part je mets beaucoup plus de temps à créer un album en direction des tout-petits plutôt que des nouvelles …
    Et quand je vois la qualité des illustrations que tu as publiées je suis certaine que les enfants les trouvent belles les adultes aussi … Et ainsi tout le monde peut rêver de 7 à 107 ans .. La biliothèque est ouverte à tous …
    LIZAGRECE

    • Je crois que certains enfants sont plus adultes que certains parents…

      Et je suis sûre que l’on peut être grand-maman en étant encore enfant… la preuve !

      Moi, je les ai trouvées… dignes d’être montrées. Et je crois que si je ne l’ai pas fait plus tôt, c’est peut-être que j’attendais ce second cadeau… (sourire)

      Gros bisous, Liza !

  10. Cette image de Don Quichotte ferait certainement rire les enfants… Je peux te l’assurer, moi qui leur lis des histoires …
    C’est toujours difficile de choisir de bons livres pour les enfants… Ou c’est l’écrit qui n’est pas bon ou c’est le graphisme. Il y a toujours quelque chose qui cloche… Et la fin des histoires? Olala!! c’est parfois très dur comme fin… ou alors il y a toujours ce petit côté philosophique qui est très gênant pour ces petiots…
    J’ai dit que je mettrais à écrire pour eux…Ah, si je savais le faire… je sais ce que je ne mettrais pas… c’est toujours ça…
    Quel baratin j’ai! … et un grand merci pour ton mp..
    Bonne fin de journée Quichottine.

    • J’en suis sûre… mais je suis sûre aussi qu’elle plairait à de nombreux adultes…

      Le texte est plus difficile que celui de chez Magnard (Keraval) mais il peut être lu par les plus grands avec profit.

      Je crois que tu pourrais… Quand tu le voudras.

      Bonne fin de journée à toi…

  11. Cette fois ci je ne prends pas le temps de te lire, juste te faire un petit coucou et des gros bisous…je pense partir un peu à partir de vendredi…je reprendrais mon rythme ensuite , du moins je l’espère…à bientôt Quichottine

  12. Passez une bonne soirée !! Bises x2

  13. las illustraciones parecen estupendas
    besos
    tilk

    gracias otra vez mas por tu présencia

  14. Je trouve superbe que tu connaisses tant de livres,tu es une bibliothécaire vraiment extra.
    Bonne journée et A+

  15. C’est une bonne idée, celle de présenter une oeuvre magistrale sous forme adaptée aux petits. Plus tard ils pourront passer à la version adulte, ce serait alors comme une redécouverte.
    A essayer.
    Charly…

  16. Bonne soirée en passant.

    Demain je me lève aux aurores (enfin je vais essayer) .

    • Si tu te couches de bonne heure, ça devrait aller… mais, là, tu n’es pas parti pour le faire 😉

      Bonne nuit, Alphomega !

  17. Un très beau livre, Quichottine ! Quelles illustrations !
    + le poème de Goethe. Tu nous gâtes !
    Belle nuit, Amielle. Gros bisous

  18. Bonsoir Quichottine, j’arrive de chez Guthin le merveilleux lutin. Quel beau poème, mes parents viennent de la région de Valencia. Ton blog est une véritable… bibliothèque. A très bientôt. Bona nit (l’orthographe ?)

  19. tres joli resumer merci de cette decouverte bon jeudi amities/bise qing et rene

  20. J’arrête la lecture de ton article sur la dernière image qui m’a fait éclater de rire ! lolll
    Bon jeudi ! Bisoux.

                dom

  21. Don Quichotte plaît aux enfants par sa spontanéité,son nez ds les nuages et son goût de l’aventure…C’est du moins ainsi que je le ressens…Et puis tt ce qu’il lui arrive!!!!
    J’aime aussi les coms et leur réponse qui sont l’occasion de découvertes ou de relectures,par ex le poème de Goethe « Kennst du das Land,wo die Zitronen blühen »,cet irrésistible attraction du voyage vers la lumière. Bises  VITA

    • Merci d’avoir mis ici un morceau de l’original…

      MIGNON

      Kennst du das Land, wo die Zitronen blühn,
      Im dunkeln Laub die Gold-Orangen glühn,
      Ein sanfter Wind vom blauen Himmel weht,
      Die Myrte still und hoch der Lorbeer steht,
      Kennst du es wohl?
      Dahin! Dahin
      Möcht ich mit dir, o mein Geliebter, ziehn!

      Kennst du das Haus? Auf Säulen ruht sein Dach,
      Es glänzt der Saal, es schimmert das Gemach,
      Und Marmorbilder stehn und sehn mich an:
      Was hat man dir, du armes Kind, getan?
      Kennst du es wohl?
      Dahin! Dahin
      Möcht ich mit dir, o mein Beschützer, ziehn!

      Kennst du den Berg und seinen Wolkensteg?
      Das Maultier sucht im Nebel seinen Weg,
      In Höhlen wohnt der Drachen alte Brut,
      Es stürzt der Fels und über ihn die Flut:
      Kennst du ihn wohl?
      Dahin! Dahin
      Geht unser Weg! o Vater, laß uns ziehn!

      Johann Wolfgang von Goethe (1749-1832)

      J’aime ce que tu en dis…

  22. Tu as l’art et la manière de les rendre vivants, tes bouquins ! Quant à ton héros favoris, c’est un vrai pacte d’amour pour l’éternité. Hum, pas beau l’garçon, mais si attachant !

    • Tu as raison, Mary… pas forcément très beau.
      Mais tout dépend des critères, ne crois-tu pas ?

      Le principal, c’est qu’il soit attachant !

      Merci…

  23. Merci pour toute cette lecture Quichottine et merci également pour ton passage je suis heureux de voir que mes petites histoires ont un certain succés je n’aurais jamais pensé cela y il a encore quelques mois.
    Merci
    Gros bisous  je repasserai ce WE

  24. plein de bisous pour toi avant de partir…à bientôt Quichottine…

  25. Oui! belle balade en effet

     

    Bonne soirée

  26. ah mais je te retrouve j ‘ai fait un tit break de forum mais je reviens dès qu’il fait moins froid lol

    pour ma newsletter je solde en juillet

    • Morte de rire, il faut dire qu’une newsletter à 0€ pendant le mois de juillet, ça en vaut sûrement la peine ! ;-))))

      Gros bisous, Chriscraft. Merci d’être passé…

  27. J’arrête la lecture de ton article sur la dernière image qui m’a fait éclater de rire ! lolll
    Bon jeudi ! Bisoux.

                dom

  28. Nonne journée bises!

  29. dche tribill

    ben tu as vu???il est mal nourri cet homme là…il a un gros ventre et des mollets de coq…bises-pat

    • Mais oui… sans doute pour montrer que l’on peut être un grand homme dans sa tête et que le corps ne change rien…

      Enfin, moi, c’est comme ça que je le vois.

      Bisous à partager

  30. Les illustrations sont peu communes pour un livre pour enfants. En fait, elles me rappellent les dessins d’anciennes éditions des contes de Grimm ou de Perrault.

    Bon mercredi Quichottine
    Bisous

    • Tout à fait !

      Et qui a dit que les contes n’étaient pas faits pour endormir les enfants ?…

      Ce livre-là, il est vraiment pour tous les grands !

      Bon mercredi à toi aussi

  31. Les illustrations sont peu communes pour un livre pour enfants. En fait, elles me rappellent les dessins d’anciennes éditions des contes de Grimm ou de Perrault.

    Bon mercredi Quichottine
    Bisous

  32. Rien que l’ image de couverture laisse entrevoir l’ aspect un peu parodique du sujet.
    DQ en chemise de nuit et dessiné en contre-plongée avec gros plan sur ses mollets de coq, la barbiche altière et un rien agressive … un vrai régal !Joli cadeau que celui-ci. Bisous ma quich’ et bonne lecture.

  33. Moi ce que j’aime ici c’est l’inédit !!! le plaisir de la découverte quand aucun billet n’est identique à celui qui précéde !!!! bravo Quichottine, bravo ! gros bisous

  34. j’ai lu don quichotte quand j’étais petite et ça m’a fait peur, j’ai mis du temps à l’apprécier « un peu’. Mais depuis que tu en parles, je le découvre totalement.
    donc pour les enfants je ne sais pas, il faudra que je le propose à mes enfants et voir leur réaction.
    bonne soirée

    • Merci, Estelle.

      Je crois que pour les enfants, je prendrais plutôt celui de Keraval… mais pour les plus grands, celui-ci est génial !

      Bonne soirée à toi aussi…

  35. Cette envie toujours de continuer à lire avec toi…

  36. michka/le pirate

    tout plein de gros pour toi

  37. Bonne soirée! bises.