Le mur, avec MickaëlD

Dès que je le peux, j’essaie de rendre visite à ceux dont je ne reçois plus les avis de parution et dont les images me manquent. C’est le cas de Mike, l’un de mes tout premiers visiteurs, alors que je n’étais qu’une toute petite bibliothécaire perdue dans le monde immense des blogs obéiens.

Je m’y attarde, j’en profite pour visiter aussi son copain Dom, celui que j’appelais autrefois MrCafé.

Je ne suis jamais déçue, ni par l’un, ni par l’autre. J’aimerais pouvoir leur rendre visite plus souvent, mais, même si ce n’est pas possible, je sais que les liens tissés, même s’ils se détendent, ne se brisent pas.

– Pourquoi cette longue introduction ? Tu vas encore faire fuir ceux qui n’ont pas le temps…

– Tant pis… j’avais envie de dire qu’on ne peut pas toujours être partout, c’est fait. 🙂

(Quichottine soupira… les vacances arrivaient et elle savait bien que son propre blog serait encore en pointillé… Un mariage, une naissance, de quoi éloigner de la blogosphère les plus accros.)

Donc, chez Mike, cette semaine, il y avait une image… la photographie d’un mur peint. Une œuvre signée Sêma Lao.

Je n’ai pu m’empêcher de m’exclamer en la voyant.

“Waouh !”, ai-je dit à Mike… et je lui ai demandé de me la prêter.

Je savais que l’histoire était là, dans ce regard, sur ce mur qui me donnait l’impression qu’il recouvrirait bientôt celle qui s’y était réfugiée.

Vous ne me croyez pas ?

Regardez-la, juste un moment, ici ou chez Mike où vous la verrez en plus grand.

170701_MickaëlD

C’est une petite fille, elle tient, serré contre elle, son “doudou”, il ne faudrait pas le perdre !

– Que fait-elle là ?

– Elle joue à cache-cache… mais peut-être a-t-elle seulement envie de voir si elle manque, si on la trouvera.

– … et si on ne la cherchait pas ?

Question angoissante. Elle serre davantage sa peluche sur sa poitrine. Elle sera femme un jour, bientôt, et sa question change.

Sa maman est l’être qui compte le plus pour elle, le plus au monde. D’ailleurs, elle le lui a écrit, sur la carte de fête de mères, celle que d’autres refusaient de compléter.

Elle lui a dit : “Maman, tu es la plus belle du monde…

Elle ne sait pas que d’autres l’ont chanté, alors que sa maman n’était même pas née.

C’est vrai qu’elle est jolie ! La plus jolie de toutes les mamans des enfants qui l’entourent. La plus belle.

Est-ce que tu seras toujours aussi belle quand je serai grande ? Est-ce que mes amoureux te trouveront jolie ?

Elle regarde au loin, la rue lui fait un peu peur. Les passants passent, se pressent, s’ignorent.

Est-ce que Maman me cherche ?

Elle a peur de rester là, à jamais, derrière ce mur qui tombe, qu’elle regarde descendre dans un songe où elle ne pourrait plus s’évader, se relever.

Si le doudou pouvait parler, il hurlerait peut-être tant elle le serre contre elle. Il ne peut plus respirer, le souffle de l’enfant devient trop court.

Elle s’était cachée… Mais pourquoi se cacher si personne ne nous cherche ?

– Maman !

Elle a crié, ce cri qui vient de la nuit des temps, qui nous crée un jour, qui fait de nous des mères aussi.

Le premier cri, celui qui nous fait vivre et sans lequel nous n’existons pas vraiment.

Sa mère s’est penchée, lui a saisi la main, l’a aidée a sortir de sa cachette, puis l’a serrée à son tour contre elle…

Son enfant…

Elle avait cru l’avoir perdue !

© Quichottine, juillet 2017 pour le récit.
© Mickaël D. pour la photographie.
© Sêma Lao pour la fresque réalisée à Cherbourg.

94 réponses à “Le mur, avec MickaëlD

  1. J’aime les murs peints de belles fresques, personnages et autres… si cette enfant restera prisonnière du mur un bon moment, j’ai aimé ton histoire dessus, mère/enfant, tout un roman d’amour… merci Quichottine, bises

    • Quichottine

      Elle n’est sur ce mur que pour deux mois…
      Merci à toi pour ta présence et tes mots.
      Bises et douce journée jill.

  2. J’aime la fin de ton texte qui me fait du bien car cette fresque très belle au demeurant m’a mise mal à l’aise. J’y ai vu une petite fille oppressée entre des murs en ville et quu ŕêve de plage et d’un monde plus tendre. Bisous.

    • Quichottine

      J’ai eu la même impression au départ… et l’histoire que je voulais raconter aurait été autre si je n’avais pas cherché et vu que l’enfant représentée était la fille de l’auteur de cette fresque.
      Curieux contraste.
      Merci pour tes mots, Martine.
      Bisous et douce journée.

  3. J’adore les murs peints, mais celui ci me fait un peu froid dans le dos.
    Je vois une enfant apeurée, pourquoi se cache t’elle ? J’ai l’impression qu’elle a peur du monde qui l’entoure et que rien ni personne ne peut l’aider.
    Bonne journée, bises
    danièle

    • Quichottine

      La peur est bien là… tu as raison.
      Voir ma réponse à Martine.
      Bises et douce journée Danièle.

  4. Histoire tendre et douce… J’adore les fresques et trompe-l’oeil ! J’en profite pour te dire que je réfléchis à ton projet d’anthologie ; je ne veux pas m’engager pour ne pas décevoir, car je suis pas mal occupée, cependant, si j’arrive à écrire, il s’agira peut-être d’un nuage…

    • Quichottine

      Oh, j’adorerais que tu participes !
      Je te laisse réfléchir, bien sûr, mais si tu es des nôtres, ce sera pour moi un vrai bonheur.
      Merci, Emmanuelle.

  5. Ton histoire me fait penser à un texte que j’ai écrit un jour à propos d’une petite fille dans le cadre d’un atelier d’écriture après avoir visité une expo d’art contemporain mais il y faudrait un tel préambule d’explications que je n’arrive pas à me résoudre à le publier. c’est vrai que la lecture sur ordi me fatigue de plus en plus et que j’imagine que c’est la même chose pour les autres blogueurs qui ont tant et tant de sites à visiter
    bises

    • Quichottine

      Je te comprends tout à fait.
      Mais j’espère que tu arriveras à le publier malgré tout.
      Bises et douce journée Azalaïs.

  6. J’espère que cette fresque n’est pas une realité que cette jeune fille a pu se sortir de là ..Sourires
    Le street art n’est pas toujours anodin ..merci Quichottine , je ne l’avais pas vu et du coup j’ai retrouve le blog de Mike ..
    Bonne journée à toi
    Gros bisous

    • Quichottine

      La fresque n’est installée que pour deux mois à Cherbourg… 🙂
      Merci à toi pour tes mots.
      Je suis contente que tu aies retrouvé Mike. L’embêtant, c’est qu’il n’y a pas de newsletters quand il publie.
      Gros bisous et douce journée.

  7. Une fresque originale qui t’a encore inspirée …
    Je n’ai pas le même ressenti que toi.
    Bon milieu de semaine et gros bisoux, ma quichottine

    • Quichottine

      Il faudra que je publie un jour ma première version… 😉
      Mais je ne le pouvais pas car l’auteur de la fresque y a peint sa propre fille.
      Gros bisous et douce journée Dom.

  8. Très jolie fresque qui ne laisse pas indifférent, tu en as fait une histoire avec un fin ( comme dans les contes) heureuse. Personnellement, je vois une petite fille terrorisée par le monde cruel ( mur) qui l’écrase et elle n’a juste que son doudou pour seul consolation. Bises

    • Quichottine

      Eh voilà… tu confirmes ce que d’autres ont écrit ici, et qui était plus conforme à ma première version.
      Bises et douce journée Aimela.

  9. Très belle photo d’un graf superbe ! J’aime aussi l’histoire que tu as inventée autour. Rien n’est plus terrible de croire que l’on a perdu son enfant…

    • Quichottine

      Lorsque j’étais jeune maman, mon aîné était très indépendant, et je l’ai perdu un jour dans un marché.
      J’en ai fait des cauchemars pendant des années. 🙁
      Merci pour tes mots eMmA.

  10. peindre sa fille prouve que celle ci n’a rien a craindre Quichottine…
    ah ce temps… le mariage, une naissance c’est bien plus important
    gros bisous…en pointillé

    • Quichottine

      Le découvrir m’a fait changer mon texte…
      Gros bisous à toi aussi, Josette.

  11. C’est un bien joli texte. J’imagine bien l’effroi de la maman de ne plus trouver sa fille, et la crainte de la fillette que sa maman ne la cherche pas. Bisous

  12. j’aime bien ton histoire, parce que l’image est angoissante

    • Quichottine

      Elle l’est… mais j’ai préféré la voir autrement une fois que j’ai su qu’il s’agissait de la fille du peintre.

  13. Heureusement tu en as fait une belle fin. Car le dessin est très oppressant et me met mal à l’aise, on a l’impression qu’elle va être écrasée, et quelle expression elle a !
    Bisous et bonne journée

    • Quichottine

      Coincée derrière le mur qui descend… je suppose que la photographie de Mike accentue cette impression.
      Bisous et douce journée à toi aussi.

  14. Comme pour beaucoup d’entre nous, cette enfant met mal à l’aise car son visage exprime une telle souffrance. Je n’ai évidemment pas le même ressenti que toi, les enfants dans les rues aujourd’hui sont fréquents et c’est une abomination.

    Tendresse pour elle, et tendresse pour toi qui as su lui donner de la chaleur maternelle.

    • Quichottine

      Je suis tout à fait d’accord avec toi.
      Mon texte aurait été autre si je n’avais pas découvert que le peintre avait représenté ici sa propre fille…
      Tendresse pour toi aussi ma Polly.

  15. En général je n’aime pas les murs peints, car c’est toujours des dessins plutôt vulgaires avec des couleurs violentes, mais là, je dois avouer que cette petite fille coincée dans ce creux de mur me plait énormément et ton texte l’accompagnant est « délicieux » comme tu le dis toi même…
    Merci donc pour cette jolie et si tendre histoire.
    Bises et belle journée

  16. Bonjour Quichottine,
    tu vois j’ai eu mal en voyant ce regard d’enfant et puis en te lisant cette sourde sensation s’est envolée. Ton texte est si tendre…Oui, nous n’avons qu’une et seule mère et son départ restera toujours une grande douleur pour l’enfant que nous sommes. Belle journée à toi.

    • Quichottine

      La mienne me manque toujours autant…
      Merci pour tes mots, Nell.
      Belle soirée à toi.

  17. Angoissante l’image de cette petite fille!…
    Elle me fait penser à une chanson de Linda Lemay
    http://www.paroles.net/lynda-lemay/paroles-la-petite-laura

    « Elle est sortie de la maison, la petite fille,
    En promettant à son ourson qu’elle lui trouverait une cachette
    À l’abri de tous les grognons de la planète »

    • Quichottine

      C’est une très belle chanson, j’aime énormément Linda Lemay.
      Merci pour celle-ci.
      J’espère que tous les enfants du monde seront un jour à l’abri des grognons de la planète. 🙂
      Passe une douce soirée Marie.

  18. Quel joli texte et pourtant si effrayant : »et si maman ne me cherchait pas ? » … Heureusement, avec la fin, le souffle nous revient.
    Ce n’est pas bibliothécaire que tu aurais dû être Quichottine mais conteuse. C’est toi qui aurais dû couvrir les pages blanches de tous tes songes éveillés. Tu es la gardienne des mots, mais des mots envolés…

    • Quichottine

      Mes mots aussi s’envoleront un jour… j’espère pas tout de suite.
      Merci pour les tiens. 🙂

  19. Cette fresque est superbe . tu as choisi une fin heureuse et on peut respirer de soulagement . Mais je pense à tous ces enfants perdus, seuls, dans les malheurs qui n’ont même pas peut-être un doudou à serrer contre eux.

    • Quichottine

      Je ne voulais pas la laisser dans la rue… et j’ai si souvent eu peur de perdre les miens… 🙁
      Merci pour tout, Zoé.
      Bisous et douce soirée.

  20. Cette fresque est superbe
    Et tes mots aussi
    félicitations aux 3

  21. super joli texte pour ce Street art qui peu être interprété de pas mal de façon…je la vois se cacher de quelque chose ou quelqu’un peureuse, suis défaitiste? Bisous

    • Quichottine

      Non, je ne crois pas… j’espère qu’elle ne faisait que jouer et qu’elle n’a rien à craindre, contrairement à d’autres.
      Merci, Renée.
      Bisous et douce soirée.

  22. C’est une fresque carrément magique, quelle puissance dans le regard

  23. Je vois le tableau autrement après avoir lu ton histoire. C’est le pouvoir des mots.

    • Quichottine

      Merci. 🙂
      Les mots et les images peuvent se compléter de nombreuses façons. 🙂

  24. Superbe fresque ! Tu as bien brodé l’histoire, merci à vous deux, plutôt à vous trois.
    « L’amour maternel, c’est un amour sans réserve qui ne demande aucune récompense. »
    (André Maurois)
    Bonne soirée ma Quichottine. Gros bisous.

    • Quichottine

      Merci pour ces mots et cette citation d’André Maurois, que j’aime beaucoup.
      Gros bisous et douce soirée Liliane.

  25. Comme toujours un fort joli texte brodé sur cette photo, des mots dans la plus grande empathie de ce que peut ressentir cette petite fille.
    Merci pour tes partages, et aussi pour les liens.
    Bises et bonne journée

  26. Je vois que tu as été encore une fois bien inspirée en voyant cette fresque murale…Je l’imagine gigantesque et l’angoisse que je lis dans les yeux de cette petite fille devient alors insoutenable. Moi aussi, comme tous les enfants, j’avais peur qu’on m’oublie…j’étais si sage ! C’est d’ailleurs cette angoisse qui rend le jeu de cache-cache si excitant au fond, car nous adultes, ne faisons-nous pas exprès de passer à côté du petit enfant sans le voir et lui, est-il si sûr qu’on l’a vu et qu’on fait juste semblant ! Je suis allée voir les liens…Tu nous fais découvrir de beaux blogs.
    Merci Quichottine et plein de bisous

    • Quichottine

      Merci, Manou.
      Je suis contente quand ça vous plaît.
      Je n’aime plus vraiment jouer à cache-cache, sauf avec les tout petits, car il ne font que se cacher les yeux… J’adore !
      Plein de bisous à toi aussi. Passe une douce soirée.

  27. Etonnante photo où l’on peut imaginer l’histoire de cette petite fille. Je vais aller voir le blog de Mickael. Merci beaucoup.

  28. Cette fresque t’a inspiré une histoire à la fois suffocante et pleine d’espoir. Et si personne ne recherche la petite fille ! La sensation de n’être importante pour personne. Heureusement, la maman est comblée en retrouvant sa fille ! La petite resplendit de joie.
    J’ai suivi les liens et sais pourquoi tu as bien terminé cette histoire.
    J’ai un commentaire, de temps en temps, de Normandy50 grâce à nos deux présences sur facebook. Sinon, je l’ai aussi perdu de vue.
    Bises et bonne soirée Quichottine !

    • Quichottine

      Facebook a éloigné nombre de mes aminautes, mais, lorsqu’ils ont un espace accessible, j’essaie de leur laisser des messages, ce qui est le cas ici.
      Bises et douce soirée Monique. Merci pour tout.

  29. l’histoire est tendre et ce tag magnifique même s’il est stressant avoir

    • Quichottine

      Je crois que tout est possible lorsqu’on regarde une image…

  30. Oui je l’avais trouvé magnifique cette photo, le travail de l’artiste est joliment rendu ici tant par l’image que par ton interprétation. T’embrasse chère Quichottine

    • Quichottine

      Merci pour ces mots, Joëlle. Je suis contente que ça t’ait plu.
      T’embrasse fort.

  31. C’est ce qui pousse souvent les enfants à sortir de leur cachette avant la fin du jeu, cette peur d’être oubliés. Si un doudou est un compagnon de solitude, le petit transfère sa peur sur lui. on le serre et il est bien trop heureux de ne pas chercher à s’échapper ! La force et le courage appartiennent à l’adulte, c’est du moins le credo des enfants. Merci d’avoir mis tes mots sur cette image.

  32. Elle est très jolie!
    Bonnes vacances, mariage, naissance, etc…!

    • Quichottine

      Merci, Anne… ce ne seront pas forcément des vacances, mais beaucoup de bonheur.

  33. question tragique ! et si on ne la cherchait pas ? et si on ne s’apercevait pas de sa « disparition » ? si on l’oubliait là ? Belle fresque et belle photo qui t’a inspiré un texte émouvant bises

    • Quichottine

      Plein de questions, de celles qu’on se pose parfois.
      Mais la maman ne l’a pas oubliée. 🙂
      Bises et douce soirée.

  34. Une superbe interprétation de ce mur peint avec cette petite fille.. vous avez fait un beau duo avec Mike, bravo douce Quichottine. Tu as raison on ne peut être partout et même parfois on voudrait être nulle part et se cacher pour méditer.
    Je te souhaite une bonne fin de semaine et t’envoie toute mon affection
    chatou

    • Quichottine

      Merci de si bien me comprendre…
      Je t’embrasse très fort ma Chatou.
      Passe une douce soirée et une bonne semaine.

  35. Un histoire un peu angoissante comme ce mur qui semble écraser ,enfermer cette petite fille .Je ne le mettrais pas dans ma chambre si je l’avais ,moi qui suis claustrophobe!

    • Quichottine

      Rassure-toi, moi non plus…. mais pourtant, j’ai trouvé l’image très belle. 🙂

  36. C’est assez intéressant de lire les commentaires , quand je suis allé voir cette œuvre de Sêma Lao , je n’ai pas trouvé cette petite fille , sa fille si triste .
    Je n’ai pas d’enfant mais j’ai souvent vu chez mes amis , leur petiote le regard hagard de fatigue , c’est souvent le moment où les enfants s’échappent dans leurs rêves . Bonne fin de week Quiche @+

    • Quichottine

      J’aime énormément ton interprétation… et j’ai adoré ton image.
      Merci encore Mike, pour tout.
      Bises et douce soirée.

  37. C’est une histoire qui finit bien malgré la tristesse du visage. Je suis de retour et vais réfléchir á l’anthologie. Bises

    • Quichottine

      Alors bon retour, Andrée.
      Merci pour tout.
      Bises et douce soirée.

  38. Bonjour Quichottine,

    Tu décris vraiment très bien les sensations et émotions ressenties par cette enfant, écrasée sous ce mur si lourd…
    Et le réconfort de l’indispensable doudou..

    On n’imagine pas tout ce qui peut se passer dans la tête d’un enfant…et ses répercussions au + profond de lui-même….et sur sa personnalité future..

    Bon dimanche, bisous !!

    • Quichottine

      Tout est possible… mais ce savoir aimée est un bon début. 🙂
      Bisous et douce soirée.

  39. Comme elle m’a fait mal cette image ! A moi aussi elle a sauté aux yeux, au cœur. Je l’ai vu attendre la mort cette petite fille qui me semblait si triste. J’avais l’impression que le mur l’écrasait, l’enveloppait, se fermait. Je ne sais pas trop, mais … ouf, tu as mis ton texte.
    En tous cas, c’est une très belle fresque.
    Bisous Quichottine et que tes vacances soient pleines de joie et joies.

    • Quichottine

      Un sentiment que beaucoup partageais… mais j’ai voulu que tout finisse bien.
      L’artiste n’aurait pas voulu que sa fille souffre.
      Bisous et douce soirée.

  40. Pas trop présente sur le net en ce moment panne d’ordinateur qui ne fonctionne plus 🙂 une bien jolie fresque qui me fait penser à mon petit-fils qui sert toujours son doudou contre lui et qui a toujours peur que sa maman ne revienne pas belle histoire en tous les cas je te fais de gros bisous

    • Quichottine

      Merci, Domi. Je suis contente que ça t’ait plu.
      J’espère que ça va s’arranger pour ton ordinateur.
      Gros bisous et douce soirée.

  41. Très belle fresque et une bien jolie histoire chère Quichottine ; merci !
    Profite-bien de ta journée 🙂 Bises

  42. Une superbe histoire qui m’a émue, merci ma douce
    J’adore ces murs en trompe l’oeil, mais celui-ci est troublant et émouvant …
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      Merci, Annick. Je suis contente que ça t’ait plu.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  43. Cette image met mal à l’aise, nous fait imaginer le pire..
    Elle t’a inspiré un beau texte moins dramatique que ce que l’on pourrait imaginer…
    Merci quichottine !

    • Quichottine

      Il y a toujours plusieurs facettes à un visage… alors, pourquoi pas pour une image ?
      Merci à toi pour tout, Gazou.

  44. bonjour l’amie….
    superbe ton écrit et je ne parle pas de photos…
    combien de fois cette histoire peut arriver?
    des milliers, dans le monde entier….
    Triste triste a en pleurer
    triste de penser a ce qu’il pourrait arriver….
    Bisous de fée

    • Quichottine

      Bonsoir Celiandra. Je suis heureuse que tu aies pu passer…
      Merci pour tes mots.
      Bisous et douce soirée.

  45. Rien ne vaut une douce maman!!! Magnifique rendu du mur en trompe l’oeil! ! Bisous!

  46. Tu sais heureusement que j’ai lu ton histoire car l’image, même si je reconnais qu’elle est belle me met mal à l’aise.
    On dirait que la petite-fille va rester coincée.
    Elle a le regard si triste…

    • Quichottine

      C’est ce que j’avais ressenti au départ… mais impossible de la laisser là. 🙂

  47. J’adore ces peintures et celle-ci est magnifique , touchante , vivante.
    Ton conte est émouvant et tellement réaliste , merci de nous enchanter.
    Douce soirée, bises Quichottine

    • Quichottine

      Et merci à toi pour ta lecture, pour ta présence et tes mots.
      Bises et douce soirée erato.