Le Paradis… c’est où ?

Tandis que je continuais à ranger, essayant au maximum de “désencombrer” le résultat de bientôt 43 années de vie commune, une question me tarabustait.

“ C’est où, le Paradis ?”

Certains diront que je me pose des questions tout à fait ridicules, sinon idiotes… (mes visiteurs sont trop gentils pour employer ce mot)… mais cela ne résout rien.

Il y a comme ça des questions qui nous hantent, et elles ne sont pas toutes sensées ou raisonnables.

La plupart du temps, lorsque je me trouve devant un tel dilemme, je prends l’un ou l’autre des dictionnaires dont je dispose…

(D’ailleurs, vais-je ou non les garder tous ? Il faudrait là aussi me décider à faire du tri, mais la plupart, sinon tous, sont totalement obsolètes et ne pourraient plus prétendre à une autre destination qu’une des bennes de la déchèterie la plus proche…)

Le premier de mes “Petit Larousse illustré” n’a plus la page qui m’aurait permis de le dater avec exactitude, mais, si je me réfère aux renseignements qu’il donne en fin d’ouvrage sur nos institutions actualisées au premier août 1925, il a dû être publié l’année suivante, soit en 1926.

Pourquoi le garder ?

Euh… il faudra que je vous en parle une autre fois, aujourd’hui, ce serait bien trop long. 🙂

Mais c’est bien celui-ci que j’ai ouvert en premier ce matin pour y voir ce qu’il disaient de “Paradis” cette année-là.

160710_Paradis_Larousse

Les rappels à l’Ancien Testament ou l’évocation du Paradis de Mahomet étaient attendus et présents sur la page… et puis, au sens figuré :

“Pays enchanteur, état bienheureux dont on puisse jouir : Un bon ménage est un paradis”

C’est fou comme les exemples cités changent au fil du temps… la simple consultation rapide du dictionnaire Larousse en ligne montre qu’il est aujourd’hui plus facile d’évoquer un paysage enchanteur qu’un couple heureux.

– Ils ne disaient pas “couple heureux”…

– Ah ! c’est vrai… Ils ont écrit “bon ménage” !

“Bon” ne pose aucun problème… encore que… Mais “bon ménage

(Le Lutin bleu rit dans sa barbe… Il savait bien ce qui suivrait. Quichottine se lança dans l’un des voyages qu’elle aimait faire de temps à autre sur les pages de ses dictionnaire… en respectant ou non leur époque de publication.)

– “Ménage”… voyons, il ne s’agit pas de prendre un balai ou un aspirateur, le plumeau ou le chiffon à poussière…

160710_Menage_Larousse

Là encore, on pourrait constater d’un simple clic que les priorités changent… Le couple vient en premier sur la page du dictionnaire en ligne…

(Quichottine sourit sur les pages qu’elle tourne désormais, se perdant sur d’autres mots, imaginant un conciliabule où ils retrouveraient leurs descendants, une page où ils pourraient se chamailler, se disputer la place de celui qui a raison.)

Personne n’a raison ou tort… non. Ce qui compte…

Quichottine a ouvert une nouvelle page, sur son écran cette fois. Elle rêve devant une image, une de plus, sur la fenêtre ouverte du second blog d’erato.

160710_erato

– Dis, toi, là-haut… peux-tu me dire où est le paradis ?

– Avec ou sans majuscule ?

Interloquée, Quichottine pourrait bien reprendre son dictionnaire, mais le nuage ne lui en laisse pas le temps.

– C’est là-bas, regarde bien…

(D’un coup de projecteur, il illumine un point, très haut… si haut que même les nuages ne le connaissent pas.)

– Non, murmure le vent à l’oreille de la Bibliothécaire qui commençait à se dire que c’était bien trop haut pour elle… Il a tort, tu sais… Le Paradis, il est partout, tout près, juste là où l’on se sent bien.

Merci à tous ceux qui passent et à ceux qui m’ouvrent leurs fenêtres virtuelles sur de si beaux moments.

Merci aussi à erato pour son image. Prenez bien soin de vous et de ceux que vous aimez.

104 réponses à “Le Paradis… c’est où ?

  1. Je suis d’accord avec toi, de son vivant on peut connaître le paradis ou l’enfer… ce nom désigné par la bible comme le lieu après la mort ! On y croit ou pas ! Quand au ménage il a plus d’une signification… Alors agréable lundi à toi, bises

    • Quichottine

      Merci. 🙂
      J’espère que tu auras passé un bon lundi toi aussi.
      Bises et douce journée jill.

  2. Le paradis, ou le Paradis ou Le Paradis, il est au fond de tes yeux chère Quichottine!

    • Quichottine

      Que c’est gentil ! 🙂
      Merci pour ta présence et tes mots, Hélène.

  3. Amusante, la comparaison entre les définitions anciennes et les nouvelles.
    On voit nettement l’évolution …
    Belle photo que j’avais eu, moi aussi, le plaisir d’admirer.
    Bon début de semaine, en espérant que le soleil reste présent.
    Bisoux doux, ma quichottine

    dom

    • Quichottine

      Merci, ma chère Dom.
      Bisous doux et belle fin de semaine à toi.

  4. Très instructif ce Larousse édition 1926. Il donne une idée sociologique assez précise au travers des définitions de mots.

    • Quichottine

      Je trouve aussi… c’est sans doute pourquoi je le conserve précieusement. 🙂

  5. Dans les mots chacun y met la définition qu’il veut. Elles sont souvent très différentes ce qui explique parfois quelques incompréhensions. C’est peut être pour cela que je n’aime pas trop les dictionnaires. Je me suis séparée des miens, j’ai mon ami google sur internet si j’ai un mot dont je ne connais pas la signification. Le paradis c’est un endroit bien réel et non rêvé où je me sens bien et il y en a plein. J’aime les bonheurs tous simples et surtout pas me poser de questions. Bises

    • Quichottine

      C’est une bonne façon de ne pas se compliquer la vie. 🙂
      Merci pour ce partage, Martine.
      Bises et douce journée.

  6. je ne sais pas où est le paradis mais te lire doit mener sur la voie 🙂
    bisoux

    • Quichottine

      Sourire… j’espère que certains trouvent ici de quoi sourire. C’est tout ce que je demande. 🙂
      Bisous et douce journée Fab.

  7. je ne sais pas où est le Paradis mais je sais où naît le soleil…Tous les matins, c’est dans un arbre situé sur la colline en face de ma fenêtre, c’est dans cet arbre qu’il apparaît en premier…à croire qu’il y a fait son lit dans cet arbre…J’ai essayé de le prendre en photo mais mon appareil n’est pas d’assez bonne qualité et ça ne donne pas cette merveille que je vois tous les matins…Dommage, je te l’aurai envoyé, peut-être est-ce un coin de Paradis ?

    • Quichottine

      Ça l’est sûrement… Ton arbre est source de bonheur pour toi, c’est le plus important.
      Merci pour ces mots en partage, Gazou.
      Passe une douce journée.

  8. si l’on considère que nous vivons sur une planète qui fait partie d’une galaxie perdue au milieu de millions d’autres galaxies, nous pouvons dire que nous sommes déjà au ciel
    quant au paradis j’ai lu récemment une idée de paradis qui serait la suivante: Dieu aurait crée Adam et Eve enfants, ils auraient profité du paradis pendant toute leur enfance puis en grandissant auraient eu envie de goûter aux fruits de l’arbre de la connaissance pour devenir adulte se faisant ainsi chasser du Paradis. Le paradis serait donc l’enfance Bof !!

    • Quichottine

      Un sourire pour toi.
      Cette idée de paradis est très simpliste, mais assez proche de ce que dit la Bible. 🙂
      Le ciel n’est pas forcément le paradis et chacun a le sien, c’est bien que ce soit ainsi.
      L’enfance n’est pas toujours paradisiaque, loin s’en faut… mais c’est l’image que le XIXe siècle a voulu donner en créant cet espace où l’on ne demandait pas aux enfants d’être des adultes seulement plus petits.
      Merci pour tes mots, Azalaïs. Passe une douce journée.

  9.  » ne pourraient plus prétendre à une autre destination qu’une des bennes de la déchèterie (…) » : pas d’accord avec toi. En effet, tout un monde de collages s’ouvre à toi. Tu te souviens ? http://www.emmacollages.com/article-on-dirait-que-le-vent-s-est-pris-dans-une-harpe-108876617.html
    Les paradis (car il en a à coup sûr toute une multitude), sont ceux que l’on se fabrique jour après jour. Moi, je me souviens qu’il y a peu de temps, c’était encore Paris (« Ajoutez deux lettres à Paris : c’est le paradis », Jules renard)… Et puis, aujourd’hui, mon paradis c’est un jardin de Vendée…
    Je crois fermement que l’on se construit son paradis et que l’on teinte de bleu son propre ciel grâce à un bonheur fait de toutes petites choses dussent-elles être constituées de simples fragments de papier.
    Gros bisous, Quichottine,
    eMmA

    • Quichottine

      Comment ne pas être d’accord avec toi ?
      J’avoue que je n’avais pas pensé à tes collages en parlant de ces dictionnaire. Je crois que je vais seulement les garder, mes enfants les disperseront ensuite. 🙂
      Gros bisous et douce journée eMmA. Merci pour ce partage.

  10. Bonjour Quichottine
    L’idée du paradis m’interpelle plus quand on dit à un enfant ..il ou elle est au paradis ..Curieux sans doute , mais j’avoue que j’ai du mal à penser Paradis en tant que vie du moment ..
    Mais j’aime l’expression « bon ménage  » de ton ancien dictionnaire , c’est peut être ça tout simplement !
    Gros bisous Quichottine

    • Quichottine

      Le Paradis pour expliquer l’absence après la mort pour un enfant, je crois que c’est plus facile que de lui dire que l’être aimé ne sera plus jamais là… mais c’est quelque chose qui dépend plus de nos croyances, de notre Foi.
      Je dois dire que je préfère penser que nous passons seulement de l’autre côté, et que nos disparus continuent à veiller sur nous.
      Mais bon, c’est sans doute une façon de vivre sans craindre la mort et ces pas que nous faisons vers elle chaque jour.
      Merci pour tes mots, Claudine. Gros bisous et douce journée.

  11. « Avec ou sans majuscule » : tu m’as bien fait rire ! 🙂 J’adore regarder les nuages ; toujours la tête en l’air, à plus d’un titre ! Je viens de prendre connaissance d’une citation qui, pour moi, fait écho à ton texte : « La beauté est tout simplement la réalité vue avec les yeux de l’amour » Tagore. Belle journée à toi.

    • Quichottine

      Tagore est un très grand poète… merci pour cette citation Emmanuelle.
      Je suis ravie d’avoir pu te faire rire. 🙂
      Bisous et douce journée à toi aussi.

  12. Très belle photo d’Erato !
    Le paradis, partout et nul part, au bout des doigts, au fond des cœurs, parfois ici parfois ailleurs…
    Je dis souvent que j’habite « aux portes du paradis », je sais que les portes sont toujours ouvertes, alors je cherche pourquoi tant de blocages et de fermetures….
    Le dictionnaire est comme nous, il tâtonne au fil des années, essayant d’approcher la « vérité » du moment.
    Bises et bonne journée

    • Quichottine

      J’aime « la vérité du moment »… Je sais qu’il n’est jamais simple de l’approcher.
      Les mots tâtonnent aussi et ont parfois du mal à se faire entendre/comprendre.
      Merci pour tout, ABC. Passe une douce journée.

  13. Je déchette, tu déchettes, il ou elle déchette ……. !!!
    Oui, tu y reponds toi même, un dico ne se jette pas.
    D’aileurs tu le prouves.
    Ils contiennent l’évolution de la pensé à travers les siècles.
    Et ça, c’est précieux, comme un paradis intérieur pour celui qui sait y voyager!

    Mon premier dico, a été celui ci …

    http://www.tweedehandsfranseboeken.nl/Afbeeldingen/PremierLarousse.jpg

    Bravo pour ta démarche qui m’a menée droit au paradis terrestre.
    Yann

    • Quichottine

      Je l’ai aussi… mais ce n’était pas le mien, car il avait disparu. Je l’ai acheté à mes enfants. 🙂
      je n’ai jamais jeté de dictionnaire, je n’ai pas non plus jeté de livres, ils me sont précieux.
      Il faudra seulement que je me sépare de certains livres, et c’est un crève-cœur.
      Merci pour tout, Yann. Passe une douce journée.

  14. je suis comme toi je garde des dictionnaires anciens, trace de l’opinion d’un moment du moins celle que se représentaient les « gardiens » de la langue.
    Quant au paradis, avec ou sans majuscule c’est aussi des noms de lieux, il y en a plusieurs en France et sans doute aussi dans d’autres pays francophones. Je ne sais pas s’il y a des noms de lieux avec « ménage » … sourires
    miletune enavait fait un sujet avec « hôtel du paradis » qui avaient bien inspiré.
    Comme souvent l’image m’avait emmené vers des souvenirs (http://laremisedefadosi.blogspot.fr/2013/09/vers-le-paradis-pour-mil-et-une.html)
    et, à défaut de définir le paradis, une suggestion pour le mot immortalité donné en réponse de commentaire :
    « C’est ainsi l’immortalité … survivre avec tendresse dans les souvenirs de ceux qui restent »
    Bises et belle journée

    • Quichottine

      Je découvre ta remise… Merci pour le lien, Jeanne.
      Merci aussi pour ce commentaire qui me donne une suggestion qui me ravit.
      Passe une douce journée Jeanne. Bises.

  15. jamadrou

    joli texte Quichottine
    le paradis peut être au fond d’un tout petit verger et faire bon ménage avec les grands nuages et les oiseaux de passage.

    • Quichottine

      Tout à fait… surtout, ne passons jamais à côté sans le voir. 🙂
      Merci, Jamadrou.

  16. Vaste question ! Pour moi le Paradis , c’est plutôt un moment qu’un lieu , moment où les craintes et les chagrins font une pause . Moment où la vie et ses douceurs et beautés l’emportent . N’importe où .
    Bises Quichottine

    • Quichottine

      J’aime bien l’idée que nous pourrions ainsi amasser des moments qui nous permettraient ensuite de les retrouver lorsque le temps serait moins doux…
      Merci, Zoé.
      Bises et douce journée.

  17. Coucou Quichottine,
    quelle évolution dans les termes d’hier et d’aujourd’hui. Le paradis se construit autour de toi. Tu le sèmes par tes mots, tes gestes, ta douceur, ton bonheur, ta joie, ta douleur, et vivre tout simplement. Tout ceci afin de pouvoir enfin se dire: » Elle est belle, la vie! »
    Douce journée, ma belle, et gros bisous.

    • Quichottine

      « La vie, c’est quelque chose de merveilleux », m’a-t-on dit un jour… et je continue à le croire, en sachant que le merveilleux peut apporter autant de joies que de chagrins. Profitons de chaque petit bonheur offert.
      Gros bisous et douce journée Nell. Merci pour tout.

  18. Naturesereine

    La dernière définition que donne le vent me convient parfaitement, le Paradis à mon sens est partout où tu désires le voir 🙂 bisous Quichottine

    • Quichottine

      Sourire pour toi… elle me convient aussi. J’aime ce que dit le vent. 🙂
      Bisous et douce journée.

  19. Le paradis tout là-haut dans ce coin de ciel plus lumineux ? Oui, pourquoi pas ! Il est là et ailleurs dans ces petits endroits qui nous interpellent. Il faut juste savoir s’en rendre compte.

    Bises et bonne fin de journée Quichottine !

    • Quichottine

      Il est partout je crois… mais nous pouvons passer à côté sans le voir lorsque la vie est trop dure.
      Bises et douce journée Monique. Merci pour ta présence et tes mots.

  20. Et voilà que moi aussi je me pose la question! Où est le Paradis (j’y mets une majuscule, car c’est un endroit merveilleux) ?
    Je pense moi, que l’on porte « son » Paradis dans son coeur, et puis la splendide photo d’erato nous montre le chemin…il est là-haut!
    Belle et douce journée
    Bises

    • Quichottine

      Merci, Livia.
      Je crois que le Paradis est partout, mais la vie parfois nous empêche de le voir.
      Passe une douce journée. Bises.

  21. Le paradis serait ici-bas d’après ce que j’ai cru comprendre… Juste faire un peu de ménage pour y trouver sa place 🙂
    Douce journée de rangement et GROS BISOUS ma Quichottine

    • Quichottine

      Rire… Je vais faire comme Papilio et balayer les nuages… 🙂
      Ah si je pouvais !
      Douce et belle journée à toi aussi, Marité. Gros bisous.

  22. Le paradis c’est comme le bonheur impalpable pourtant présent ici ou ailleurs mais partout aussi. Bien que pour moi et cela n’engage que moi, le paradis c’est en bord de mer turquoise cocotier et soleil, car il parait que la misère et moins pénible au soleil….pas faux. Bisousssssss

    • Quichottine

      Je ne sais pas si la misère est moins pénible au soleil, mais je sais que la grisaille n’incite guère à la rêverie…
      Bisous et douce journée, Renée.

  23. Tourner les pages de dictionnaires de différentes éditions n’est pas encore le paradis, c’est un petit bonheur. Mais le paradis, ne serait-ce pas cette succession de petits bonheurs ? La définition n’est pas, me semble-t’il, dans le dictionnaire. Elle est ailleurs…
    Belle journée Quichottine…

    • Quichottine

      Tout à fait d’accord… ne cédons pas à la mélancolie et gardons en mémoire tous ces petits riens qui font le bonheur.
      Belle et douce journée à toi Mimi. Merci pour tout.

  24. Tout simplement le Paradis c’est le contraire de l’Enfer…. euh. C’est au catéchisme que j’ai entendu parler la 1ère fois du Paradis.
    J’ai plusieurs dictionnaires chez moi. Mais je ne les jette pas. Je ne m’en sers plus du tout pourtant.
    J’attends le mois de novembre pour faire encore un peu de ménage chez moi, dans les armoires, les tiroirs et les étagères. Je te souhaite bon courage. Bonne semaine.

    • Quichottine

      L’Enfer ne semble plus d’actualité dans les catéchismes d’aujourd’hui.
      Garde tes dictionnaires tant que tu pourras, c’est la mémoire de notre langue et de notre monde aussi…
      Passe une douce journée Élisabeth. Bonne fin de semaine à toi.

  25. Ton article m’a bien amusée, tu as des livres très anciens et c’est amusant de les ouvrir …
    Ah, le paradis … LA grande question. J’ai ma p’tite idée là-dessus mais si je parle, on me prend pour une folle, alors … chutttt … 🙂
    Non non, pas la peine d’insister, je ne le dirai pas ! lalaire 🙂
    Gros bisous Quichottine

    • Quichottine

      Promis, je ne dirai rien. 🙂
      Merci, Annick. J’aime toujours autant ouvrir mes dictionnaires, ce sont des voyages dans l’espace et le temps.
      Gros bisous et douce journée.

  26. Bonjour le paradis pour moi c’est un lieu unique sans la trace des hommes qui détruisent tout sur leur passage, un endroit intacte, merveilleux, remplis de fleurs, d’insectes, d’oiseaux etc. mais est ce que ce genre d’endroit existe encore aujourd’hui? car l’homme aime s’approprié tout ce qu’il découvre…bonne fin de journée bisous

    • Quichottine

      Je crois qu’il y a encore des paradis sur Terre. Même si ce sont seulement des instants où l’on se sent simplement en paix avec soi et ce qui nous entoure.
      Bisous et bonne fin de semaine Cigalette.

  27. On peut se sentir au paradis quand tout va bien : bien entouré dans un lieu calme sans souci dans la tête… Bisous

    • Quichottine

      Tout à fait d’accord avec toi. 🙂
      Bisous et douce journée.

  28. Peut-être que le Paradis, c’est ce qu’on construit chaque jour – et qui dure dans le coeur.

    • Quichottine

      Comment ne pas être d’accord… Ce que l’on n’a pas envie d’oublier. 🙂

  29. L'Espigaou -

    Mon commentaire à disparu! Je vais recommencer .
    Le paradis c’est le regard d’un enfant, une fleur qui s’ouvre à la vie, le bonjour d’un passant, la caresse du soleil, la fraicheur de la pluie, un oiseau qui chante au loin, une abeille qui fait l’amour à une rose, un petit mot gentil.
    Le bonheur n’est pas loin, il est à portée de mains
    Il suffit d’ouvrir ses yeux et son cœur.
    Plus prosaïquement je t’en prie ne jette pas ton dictionnaire.
    Mon premier m’a été offert par ma tatie à mon entrée en 6éme, le deuxième je l’ai gagné en étant première du canton au CEP, le dernier acheté il y a environ 5 ans et entre temps les dictionnaires des synonymes, des citations etc…
    Je ne pourrais jamais m’en séparer, tous ont une histoire, un passé, un morceau de ma vie.
    J’ai particulièrement aimé ton récit, et je t’en remercie.
    Passe une jolie semaine
    Je t’embrasse fort.
    Mary

    • Quichottine

      Merci à toi, Mary, pour ce joli partage.
      Ne t’en fais pas, je ne vais pas le jeter, j’y tiens beaucoup.
      Passe une douce journée. Je t’embrasse fort.

  30. Je ne sais pas s’il y a un paradis, mais parfois on en a un aperçu sur terre.

    • Quichottine

      Un aperçu sur Terre… J’aime assez cette idée. 🙂
      Merci, Solange.

  31. « Faire bon ménage  » était un terme générique bien pratique ! pas besoin d’être amoureux, pas de notion de bonheur, un ticket gratuit pour le politiquement correct, il suffisait seulement de bien s’accorder et de vivre de longues années ensemble. Maintenant les états d’âme, les passions, les exigences et l’amour considéré comme bien de consommation ont mis à mal beaucoup de familles mais bon, je crois qu’envers et contre tout le paradis reste à la discrétion de chacun… A chacun de régler le curseur de ses propres désirs…
    Ainsi tu continue de trier… sais-tu déjà de quelle surface vous disposerez le jour de votre transhumance ? Parce que je sens que te séparer même du plus vieux des dictionnaires obsolètes te crève le coeur… Gros bisous et n’oublie pas de te ménager dans tout ce rangement.

    • Quichottine

      Je vais devoir me contenter de beaucoup plus petit… et ne garder que l’essentiel.
      Il me reste un peu plus de six mois pour le faire.
      Gros bisous et douce journée Cathycat. J’aime beaucoup ton expression « régler le curseur de ses propres désirs »… 🙂

  32. Les mots évoluent, certains expressions deviennent désuètes mais la recherche du paradis et du bonheur demeurent la priorité, le tout est de savoir où on va le chercher « Le Paradis, il est partout, tout près, juste là où l’on se sent bien. »Voilà la bonne voie! Bises VITA

  33. Voilà le vent le dit bien : le paradis est là où l’on se sent bien !
    Je suis d’accord avec lui!
    Ah !Ces vieux dictionnaires! C’est amusant de lire ces vieilles définitions . J’en ai un , de mes parents , qui doit avoir l’âge du tien.
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      J’en ai un encore plus ancien… mais je le sors moins souvent, il est fragile.
      Merci pour tout, Fanfan.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  34. Il vaut mieux faire son paradis sur terre car après….
    Etre un oiseau de paradis, con,naître le paradis sur terre, avoir un « bon ménage », se ménager des passions…

    • Quichottine

      Tout cela et plus encore… Merci pour ces mots, Zazy. Passe une douce journée.

  35. Je ne pense pas que ta question soit ridicule , je pense qu’il faut se la poser de temps à autre pour savoir que nous avons tous notre paradis , il faut le voir et vouloir le voir.
    Le vent a raison , le paradis c’est l’ instant qui nous apporte le bonheur , la paix , la joie , c’est partout et nulle part , comme le dit ABC.
    Je souris à l’évocation des dictionnaires  » en papier  » , je les compulse très souvent , je les compare et je me régale ….
    Merci pour ton emprunt qui a permis de nous offrir , une fois de plus , un très beau billet.
    Douce soirée, bises Quichottine

    • Quichottine

      Et merci à toi pour tes pages qui nous offrent toujours de très belles images.
      Bises et douce journée erato.

  36. Une langue vit, comme on se plait à dire. Plus ou moins bien, tu en conviendras, plutôt mal, je trouve. Et, en tant que langage, elle a ses priorités, voire ses modes, comme tu le démontres. Couple l’emporte sûrement maintenant sur ménage, même si l’on s’y met avec beaucoup plus de facilité qu’autrefois, même s’il est partagé plus ou moins également ! Ah, les belles subtilités de la langue française ! Puisse-t-elle survivre ! Au fait, sied-il que je te donne un bisou, une bise ou un baiser ? A toi de choisir, c’est de bon coeur !

    • Quichottine

      Je vais prendre les trois… je peux ?
      Merci pour tout, Amie. Je t’embrasse fort. 🙂

  37. Le paradis fait parler de lui … 😉
    Bon mardi, dans la grisaille qui recommence …
    Bisoux doux, ma quichottine.

    • Quichottine

      Nous allons hésiter aujourd’hui entre soleil et pluie…
      Courage, ma chère Dom.
      Bisous doux et belle journée malgré tout.

  38. Amusant l’évolution des livres. Pour les dictionnaires et d’autres aussi. Ma mère m’avait offert il y a trrrrès longtemps « Convenances et bonnes manières ». Drôle comme tout à feuilleter aujourd’hui. 🙂
    Quant au Paradis, on est pas mal sur terre il faut dire, on va s’en contenter.

    • Quichottine

      C’est vrai que c’est le genre de livre que j’ai reçu aussi… il faudra que je le ressorte un jour, il n’est pas bien loin. 🙂
      Merci, Pastelle. Contentons-nous d’aujourd’hui, nul ne sait de quoi demain sera fait.
      Passe une douce journée.

  39. Garde ton dictionnaire, il est le témoin de papier d’une histoire, de l’évolution de la société!
    ****
    Quant au paradis…que dire?
    Ma définition a évolué au fil des années, petite, je le voyais dans un coin du ciel…
    Puis plus tard, je le voyais nulle part…
    Maintenant je crois qu’il est présent dans chaque petit bonheur qui s’offre…dans toutes les beautés qui nous entourent, dans la fleur, le chant de l’oiseau, la mer, le ruisseau, au creux du désert…Bon, ton lutin va rire de mon énumération…en fait il est partout quand on pose un regard d’amour sur ce qui nous entoure!

    Et ceux qui sont partis, parfois je les vois dans un grand jardin fleuri où murmurent des ruisseaux…Ma grand-mère m’avait dit un jour: « je reviendrai te dire comment c’est là-haut! »…Elle n’est pas revenue me dire…mais je sais qu’elle n’est pas loin alors…j’attends….

    • Quichottine

      Merci pour ce partage, Marie… je crois que nous sommes toutes deux passées par les mêmes étapes.
      Profitons de ce que nous apporte chaque minute, chaque seconde… demain est toujours un autre jour.
      Je souhaite qu’il soit clément.
      Passe une douce journée Marie. Je t’embrasse fort.

  40. Le mot paradis vient de pardès, qui signifie jardin. Un délice aux temps anciens, au Moyen-Orient d’où nous sont venues les 3 religions pratiquées chez nous ! Chris

    • Quichottine

      Tout à fait d’accord avec toi…
      Comment ne pas l’être ? Même le dictionnaire le dit. 😉
      Passe une douce journée Chris. Merci pour tes mots.

  41. Excellent, quelle belle & intéressante recherche sur le paradis 🙂
    Comme quoi, les vieux dicos faut les garder, ils pourront encore servir…
    Belle & douce soirée Quichottine ; bises

    • Quichottine

      Ils peuvent toujours servir… je ne vais pas m’en séparer.
      Bises et douce journée Chris. Merci d’être là.

  42. Pour aller vers le paradis, il faut passer par chez toi Quichottine

    • Quichottine

      Ou chez toi… ou chez d’autres. Chez ceux qui aiment montrer que la vie peut aussi être belle.
      Merci, Gérard.

  43. salut
    je ne crois pas au paradis.
    Sur terre on dit paradis pour des lieux qui sont enchanteurs et vierges de toute pollution.
    Il faut être un malade mental pour croire que l’on va avoir 72 vierges au paradis.
    Bonne journée

    • Quichottine

      Sourire…
      Je crois que les religions ont fait et feront encore du mal à ceux qui prennent tout au pied de la lettre… sans discernement.
      Bonne journée à toi aussi, Tiot.

  44. Rêve et quotidien. Utopie ou porte de sortie, le paradis comme un mythe de la perte d’un état originel ou quête d’une perfection ? un peu comme le Bonheur. Nous en percevons des bribes ou croyons parfois toucher du doigt ou du cœur un fragment de nos plus folles espérances. Quelues réflexion merci pour la piste de pensée

    • Quichottine

      Tu poses de bonnes questions, et tes réflexions me touchent particulièrement.
      Merci, Pierre.
      Passe une douce journée. Amitiés.

  45. Coucou ma douce Quichottine, oui le paradis est partout où tu te sens bien avec toi-même et où chaque petite chose de la vie te semble un délice…. parfois malheureusement il se transforme en enfer.. mais l’enfer c’est où!!!
    je te souhaite une bonne journée avec mille bisous
    chatou

    • Quichottine

      Je ne vais pas répondre à la question de l’enfer… finalement, je crois que notre vie est parsemée de bons et de mauvais moments. Gardons au fond du coeur et des pensées les meilleurs.
      Mille bisous et douce journée ma Chatou.

  46. Le paradis , c’est pour moi, ces petites choses , souvenirs heureux qu’on va chercher dans son coeur lorsque la vie devient moins rose , tu vois il n’est pas loin 😉 bon week-end Quiche Bise (:-*

    • Quichottine

      Je suis tout à fait d’accord avec toi, Mickaël.
      Merci pour tes mots, ta présence.
      Bises et douce journée. Passe un bon week-end toi aussi. 🙂

  47. Jolie réflexion et joli clin d’œil aux dictionnaires un peu machistes d’antan… lol
    Pour ma part, ma vision du paradis, étant athée, se rapproche de celle que tu donnes à la fin, de celle des bouddhistes : le paradis est sur Terre, là où on décide de le faire, de le voir. A chacun de choisir son paradis et d’œuvrer à sa réalisation.

    • Quichottine

      Sourire… ils étaient le reflet d’une époque.
      Ils le sont toujours, mais ils tiennent compte aussi du « politiquement correct ». 🙂
      Merci pour tes mots.

  48. Coucou dame Quicottine
    Eh oui, on s’en pose des questions…
    Le paradis est un bien joli mot sur lequel on s’interroge… Où se trouve-t–il sur Terre ? On le recherche désespérément ! Peut-être qu’on pourra un jour y dormir ?? Comme dans le Paradis blanc de Michel Berger… Cette sublime chanson a une résonance indescriptible.
    Sages bouddhistes…
    Bisous et bon We
    Béa kimcat

    • Quichottine

      Je suis née en Asie… cela influence peut-être ma façon de penser, même si je ne suis pas bouddhiste. 🙂
      Nous avons tous un Paradis, du moins je l’espère… sinon, comment supporter l’enfer de certains jours ?
      Bisous et bonne journée à toi Béa.

  49. Coucou Quichottine
    Qqs fois, à la question fuse une réponse…et c’est ce qui m’arrive ! Je reçois distinctement que Le Paradis est qq part dans un coin de ma tête…. Du coup, je le pressens, mais les « nuages » m’empêchent de le voir ! Il est là depuis l’origine… Il fait partie de nous ! Un voile nous en sépare… Seules qqs personnes y ont accès… Certains appellent cela l’Illumination, d’autres Extase… ??? peut importe le mot ! Comment déchirer le voile avant la mort ?
    Je suis certaine que bcp de personnes en ont une révélation brusque, d’un coup et puis pouf, le quotidien revient… mais elles doivent en garder un souvenir impérissable ! Comme cette révélation qui m’est faite en même temps que la question ! Je trimballe tranquillement dans un coin de ma tête, LE Paradis, pas le Terrestre, le Vrai… Celui dont parlent les Ecritures… que j’ai la Foi ou non ! Il fait partie de moi, de nous… de notre nature ! Peut être en qq sorte un héritage…ou un don ! C’est curieux d’avoir cette sensation d’un coup !
    Alors je me pose la question de l’Enfer ? Une turbulence (d’importance) qui empêche d’accéder à ce quoi on a droit, là où on était destiné ? Un choix malheureux ? Une cécité de l’âme qui empêche de voir au-delà du voile …. sans doute due à une habitude de refus tout au long de la vie… ?
    Ah ça, ta question m’envoie dans un dialogue intérieur particulier …. sortant du schéma classique !
    Merci pour ce très beau billet, Quichottine et bcp de bisous

    • Quichottine

      J’aime beaucoup ton questionnement… même si je crois que chacun a ses propres réponses.
      Merci à toi pour ce partage de tes pensées.
      Passe une douce journée.

  50. Coucou Ma chère Quichottine,
    Je rentre de dis jours de pause, et j’essaie désespérément de rattraper ce que j’ai loupé, mais je rame je rame. Je manque de temps et j’espère que tu ne m’en voudras pas, pour tout lire… Grrrrr
    Alors je te dépose de gros bisous et tout plein de pensées

  51. Un ange qui passe

    Quand mon petit dernier était haut comme trois pommes et que nous avions perdu un de nos compagnons à 4 pattes, je lui avais dit qu’il était à présent au ciel. Je le regardais scruter le ciel avec attendrissement. Cela n’enlevait rien à son chagrin, mais il était soulagé de le savoir au Paradis. Garde précieusement tes vieux dictionnaires, ils sont les témoins de la richesse de notre si belle langue française.
    Bon dimanche Quichottine

  52. Bonjour Quichottine,

    Oui, cela fait un certain temps (certain) que l’on n’est pas venue par ici et que l’on ne sait pas manifester par chez Elle, au sein du blog d’AneverBeen.
    Tout au long du mois de juillet, on est intervenue en ALSH auprès de primaires. Les journées étaient animées, à rallonge et les nuits relativement courtes. Les weekends, l’on manquait de temps et de tête à s’attarder au sein du réseau.
    Prochainement, Elle tentera d’assurer un retour en douceur car même si en août elle n’aura pas à s’enrôler dans l’animation, Elle aura à faire travailler sa tête. En effet, une nouvelle sélection fut effectuée et alors, Elle aura à se prêter à la relecture ainsi qu’à la correction.
    Comment te sens-tu, Quichottine?
    Le Paradis… Elle est animiste mais doute que ce soient les portes d’un jardin de ce genre qui lui seront ouvertes en temps voulu.
    En attendant, Elle tente d’exister, de cueillir l’instant comme Elle l’entend bien que parfois, Elle doit se plier au rythme qu’impose la société.
    Avant, Elle ne se pensait pas capable d’avancer, de supporter… Depuis, Elle apprit que les compromis n’empêchaient pas l’épanouissement minimal de l’individu. 😉
    AneverBeen reviendra dans les jours à venir afin de s’attarder sur la prise de nouvelles, la découverte de billets manqués en plus de partager ses occupations et découverts dernières.
    Que cette fin de weekend et jours à venir te soient bons, Grande Quichottine. 🙂

    Prends soin de toi!

  53. PS: Navrée, je n’ai pas eu le temps de relire le commentaire! Le billet a été envoyé par erreur et alors, les erreurs n’ont pas été corrigées! ><
    De suite, on y remédie : *l'on ne s'est pas manifestée *l'instant présent *Elle a appris que les compromis *occupations et découvertes dernières

  54. PS bis: A bientôt, Quichottine! 🙂 😀

  55. De biens jolies définitions, nos anciens avaient le sens des valeurs, le cocon familial en avant …
    À présent …
    Mais c’est vrai le paradis est dans ce qui t’entoure, quand tu sais écouter …
    Je t’embrasse

    À propos, plutot que de jeter tes vieux livres dans la benne, tu peux les transformer en joli pied de lampe. Tu prends plusieurs vieux livres, tu les nettoient un peu, tu les peints si tu veux ou simplement vernis, puis tu perces un trou vers le centre, attention le perçage doit être bien vertical mais pas forcement plein centre, il faut un peu d’irrégularité, tu insères une tige pour assembler tes livres. Reste plus qu’à présent de poser une douille et son ampoule, un fil muni d’un interrupteur et coiffer d’un abat jour. Voilà une jolie lampe « très instruite »
    Je t’embrasse