Le chien, (Clément 9)

Vous attendiez la suite… ?

Je crois que je suis un peu en retard aujourd’hui. Mais, comme vous avez été gentils, vous aurez droit à un long chapitre.

Clément ne voulait donc pas être ciseleur comme son père.
Il avait quitté sa demeure, accompagné par son fidèle Jehan, avant que l’aurore n’ait éveillé le coq et la maisonnée.
Jehan l’avait recommandé à Dieu – ou du moins à ses anges – et, alors qu’ils s’engageaient sur le chemin de Nancy, un grand chien gris et noir avait emboîté leurs pas.

(J’aurais pu trouver une image, mais, tout compte fait,
je préfère vous laisser l’imaginer.)

Jehan adorait les chiens, il s’en occupait volontiers. Il n’en prit pas ombrage. Si un chien était après eux, ce n’était certainement pas pour leur faire le moindre mal !

Clément était plus réservé. Il ne savait pas trop ce que ce chien voulait. Il l’avait aperçu pour la première fois alors qu’ils quittaient la cathédrale.

Il s’était dit que ce n’était que hasard si le chien avait pris la même direction qu’eux. Un peu plus tard, en franchissant la porte ouest, il s’était retourné et il n’avait rien vu… ce qui l’avait conforté dans sa prime opinion. Le chien n’avait rien à voir avec eux. Ce n’est qu’en se retournant pour regarder une dernière fois sa ville qu’il remarqua que la bête était là et s’était rapprochée.

Clément commençait à paniquer.
Pourquoi cet animal les suivait-il ? Comment pourraient-ils se défendre s’il les attaquait ?

Il n’avait pour toute arme qu’une petite dague que son parrain lui avait offerte. Elle avait été fabriquée à Tolède, en Espagne. Le manche en était décoré à l’or fin et Clément savait bien que si l’objet était joli, il ne lui serait pas de grand secours en cas de réel péril. Elle était si petite ! Le chien aurait le temps de le saisir à la gorge bien avant qu’il pût en faire quoi que ce soit !

Il regarda Jehan qui lui, bien au contraire, semblait serein.

  • —Le Chien ?
    Mais pourquoi en aurais-je peur ? Il est magnifique !

Clément n’était pas vraiment rassuré mais il se dit que son ami avait toujours eu raison et qu’en la circonstance il pouvait encore lui faire confiance.

La journée passa sans autre souci que ce chien qui de temps en temps lui semblait bien trop proche et qui parfois disparaissait une heure ou deux pour réapparaître dès que le jeune homme n’y pensait plus.

Jehan, quant à lui, s’amusait de la crainte de son protégé.

  • Il avait toujours su que Clément avait peur des animaux dès que leur taille dépassait celle d’un petit chat. Alors, pensez donc ! Un grand chien !

Il était presque content de cette présence. Ce serait certainement un argument décisif…

  • Rappelons qu’il voulait que Clément abandonne son projet de se faire troubadour et qu’il revienne gentiment faire amende honorable auprès de son père. Jehan n’aimait pas trop la vie des grands chemins. Il avait peur de rencontrer… non pas des chiens –là, il n’y avait aucun problème– mais des loups ! Et dans le mot « loup » il mettait aussi bien des animaux à quatre pattes que d’autres bien plus dangereux et qui n’en avaient que deux !

La journée s’était passée sans encombre, ils n’avaient rencontré qu’un paysan qui menait un cochon au marché pour le vendre, ils étaient gras à souhait…

  • Le porc et le paysan !… Ça l’avait d’ailleurs troublé. Un paysan si gras, alors que la disette avait fait rage l’hiver précédent… c’était tout ce qu’il y a de plus bizarre !

L’homme les avait toisés de la tête aux pieds alors qu’il les croisait et il avait passé son chemin.

Clément s’était régalé de quelques baies au moment où Jehan, l’estomac dans les talons, se disait qu’il ferait bien un sort à un ou deux poulets s’il en rencontrait. Au lieu de poulets dorés et croustillants, il s’était contenté d’une galette de blé noir.

Il fallait économiser les provisions : Clément ne semblait pas vouloir faire demi-tour !

La nuit tombait quand ils décidèrent de s’arrêter enfin. Ils avaient marché longtemps. La forêt était épaisse et il n’était pas question de s’y perdre !

© Anne A.

Clément rassembla des branches mortes et Jehan fit du feu. Ils dînèrent chichement.

Ils s’étaient installés le plus confortablement possible et commençaient à s’endormir quand un hurlement, suivi d’un autre tout aussi lugubre déchira la nuit…

Revenir au Sommaire
Lire la suite

90 réponses à “Le chien, (Clément 9)

  1. Il m’est avis que Clément va être bien content que ce chien les ait accompagnés.
    Bonne soirée

  2. Arrête ! J’ai peur … Je suis sûre qu’il y a des loups !!!
    Au secours …
    LIZAGRECE

  3. Oui, peut-être bien que ce grand chien va leur être très utile !

  4. Voilà les loups qui arrivent et le chien noir, va les faire fuir !!!

    J’aime bien tes histoires, je me sens vraiment encore gosse !!!

    Bon W-End et bises x2

    • Chut !!! Tu vas me casser le suspense !

      J’adore quand tu es là, Patriarch ! Bon weekend et gros bisous à vous deux.

  5. Il faut aussi que je prenne le temps de venir te lire…
    Faute de ce temps qui court si vite, je n’écris plus beaucoup mais si tu apprécies les lectures chez moi, je te conseille « échos nocturnes » surtout en cette période de journée de la femme.
    Merci de ton passage au Cap d’Antibes. 

  6. suspence  suspence  c’est le chien qui va avoir à travailler … j’anticipe !!
    bises

  7. ou loup loup mais c’est terrifiant tout ça…….grrrrrrrrrr..vite la suite Quichottine..tu nous tiens en haleine !

  8. Une sombre forêt, un hurlement lugubre, cette histoire prend une bien sombre tournure, espérons qu’il n’arrive rien de fâcheux à nos deux compagnons.
    Bonne soirée
    Bises

  9. merci pour le com’ et la correction à apporter. oui tu as raison c’est bien de nous laisser imaginer au fil des mots… bonne soirée à toi, bizzzz

  10. Les loups? Heureusement il y a le gros chien!

  11. C’est gentil d’être venue me voir. J’ai un autre blog : presdesnuages.blog50.com/ C’est peut-être là que tu m’as vue.

    Bonne nuit,
    Lydia

  12. C’est malin d’arrêter là ! Maintenant, va falloir attendre combien de temps pour savoir d’où provient ce cri ? Hein ???
    Bon dimanche ! Bisoux.
  13. Cela semble se corser…Merci Quichottine, et bon dimanche !

  14. On te suit…Continue s’il te plaît…

  15. Bon dimanche bises!

  16. Bon je crois que tout a déjà été dit. Dommage que je n’ai pas le son, le berger de mon fils vient d’y aller de sa voix en guise de conivence. Bises

    • Sourire… je sais que tu peux imaginer ce que ça donnait.

      Il a dû sentir qu’il se passait quelque chose par ici !

  17. coucou Quichottine , j’ai essayé de t’envoyer l’image que tu m’as demandé par l’intermédiare du formulaire dans les commentaires mais il faut que je vérifie cette histoire de «  »outlook » qui n’a pas l’air de fonctionner chez moi …aussi .. si tu pouvais aller sur mon blog … dans l’email de contact … et me faire un petit message … comme ça je te renvoie le tout des que je le reçois …merci  bisous à toi et bon dimanche ..

    • C’est fait… j’espère que ça marchera, ce sont de magnifiques photos !

      Merci… Si tu l’as en format un plus plus grand, ce sera mieux, chez toi elle est en tout petit.

      Passe une belle semaine

  18. coucou dame quichottine
    pas mal du tout l’histoire de clément qui apeur des gros chiens (qui dépassent la taille d’un gros chat…)
    bises du dimanche
    béa kimcat

    • C’est gentil d’être passée… merci.

      C’est vrai que mis à part les fauves, je ne connais pas de chats qui puisse atteindre la taille de ce gros chien…

      Passe une belle semaine, Béa.

  19. Imagination d’un don, qui sait, donné à sa naissance, pourrait être là le destin de Clément : son identité est révélée que par peu de mots, sa mère qui sait aurait vécu une aventure « louvienne » et par une destinée, Clément serait l’élu d’une horde de loups qui chercheraient leur nouveau maître. Mais le « bien » en aurait décidé autrement et par une fée, souhaiterait le protéger. Cette fée se changerait alors en chien berger afin de contrer la horde de loups et le mal qui s’installe dans le pays de Clément. 
    Ce p’tit bonhomme a, au fil des pages, un destin dès plus étrange alors qui sait, sa vie en sera changé…
    Quel suspens les dernières phrases de ce chapitre, tu mets en haleine le lecteur, j’adore cela.
    Vivement…

    • Je devrais t’embaucher pour mon histoire, tu ferais merveille.

      J’adore ta version, et, si un jour je dois retoucher la mienne, je serai certainement influencée par cette imagination débordante…

      Là, l’histoire est déjà écrite, depuis longtemps, mais peut-être te plaira-t-elle comme elle est ?

      Merci, Betty

  20. Comme Jehan et Clément nous allons reprendre la route. Toujours cet à Yeur qui attire tant de monde. Et cette fois sa force est telle que nous allons bientôt y rester.
    Je me ferai sans doute de plus en plus rare sur water-spring. Mais ce sera pour mieux revenir….
    Bonne soirée et bonne semaine.

    • Bonne route à tous les deux, Alphomega et son Alphette…

      Si vous restez à Yeur, tu auras sans doute bien moins de temps… j’en serais désolée pour moi, mais très heureuse pour toi, pour vous deux.

      Bonne soirée, Alphomega, et bonne semaine à toi aussi

  21. Ah tu t’y entends pour nous laisser pantois. A+

  22. Les loups arrivent…VITA

  23. Hurlement d’un loup dans la forêt? Cri déchirant d’un humain? Il glace les sangs celui-là en tous cas!
    Ne t’avises point, Quichottine, de nous tenir en haleine trop longtemps: j’aimerais passer mes nuits à dormir tranquillement!
    Bises et sourires :-)))

  24. Qu’un chien me suive ne m’inquiétait pas mais un hurlement de loup dans la nuit (bien que j’aime énormément les loups) doit être assez effrayant.
    Voilà que je suis au coeur de l’histoire!!!! Je la vis ….
    On verra la suite!!!
    Bisous de la nuit Quichottine!

  25. Ben zut ! suspens !…. hihi j’ai du retard  à l’allumage… mais je n’ai pas raté le chapitre…. à suivre…hihi…gros bisous Quichottine… bonne soirée…

    • Tu ne peux pas être partout à la fois, Bigornette. Merci d’être allée lire « La suite ». Bonne soirée à toi aussi.

  26. Aïe !
    Les ennuis vont commencer, mais avec ce grand chien comme ange gardien, les loups à 4 ou 2 pattes n’ ont qu’ à bien se tenir !!!
    Comme j’ ai beaucoup à lire, je me contenterai des aventures de Clément aujourd’hui ….
    A +

  27. Muad' Dib

    Coucou Quichottine, le chapitre n’est pas si long que ça et tu nous maisses en plan à ce moment …
    Mais que fais-tu de l’insatiable curiosité du lecteur avide de sensations fortes ???
    Et ce chien, ange gardien ou descendant de Cerbère ???
    Tu mets nos nerfs à rude épreuve.
    Je te souhaite une très belle journée.
    Bises,

    • Depuis le temps que tu me connais, mon cher Muad, tu devrais savoir que j’aime bien le suspense…

      Pour le chien, tu sauras très bientôt, mais le suspense n’en sera pas fini pour autant.

      J’espère que tu n’es pas trop sur les charbons ardents…. et que cela ne t’empêchera pas de profiter de ton weekend.

      Passe une belle soirée, Muad

  28. Ben nous y voilà !!! quand je te disais que ça se corsait !!!! brrr! des loups….

  29. Fancri-bis

    Beau coucher de soleil! bises!

  30. Coucou, toujours de la lecture intéressante à la bibliothèque !
    Félicitations à Anne pour cette superbe représentation des lieux, c’est très chouette !

  31. Petite Elfe

    Le chien le suit parce qu’il a confiance en Clément…les animaux sentent ça… Il va sûrement le protéger…
     L’être humain aussi fait confiance, mais hélas, on il se trompe parfois… Il voudrait être protégé par celui à qui il a fait confiance et parfois il tombe de haut… Mais ce n’est pas le cas de ce chien, je le sens bien, moi ce chien… Bonne journée Quichottine.

  32. Ah mais là ça commence à devenir un roman à suspence!!   
    J’attend donc la suite avec impatiente ma Quiche-ottine

  33. Ah ben ça y est, j’ai peur…

  34. et moi qui vais me coucher avec cette vision nocturne et le cri du loup dans les oreilles! le chien noir va les sauver, j’en suis sûre!
    bises

  35. qing et rene

    Bonjour depuis canton (Guangzhou) Sud de la chine. pour moi c’est toi la vraie gagnante, l’autre a mon avis a taper dedans…lol Bonne journée du dimanche amitiés de canton Qing et rené A bientôt sur: http://belgique-chine.over-blog.com La Chine hors des sentiers battus, par le tourisme.

  36. partir sur les routes avec pour toute défense un petit poignard de Tolède et en plus avoir la trouille des animaux plus grands qu’un chat, notre Clémént n’est pas sorti d’affaire il me semble. Pour les provisions cela ne va pas être gras tous les jours. Et maintenant des cris dans la nuit….la suite …la suite, je me meure d’impatience lol. Bisous et bonne finb de dimanche

    • Ne meurt pas avant d’avoir lu la suite….

      Il est un peu naïf, mais, je te rappelle qu’il n’a que douze ans…

      Jehan était sûr qu’ils rentreraient très vite. Je crois qu’il ne se rendait pas compte de l’opiniâtreté de son protégé.

      Clément est inconscient, mais il sait ce qu’il veut…

      Bonne semaine à toi, Lili.

  37. Aîe  aîe j’en tremble déjà! mais mais le chien qui est bien grand va peut être dissuadé les loups de s’approcher comme d’ailleurs le feu…. t’exagères de nous laisser là pour passer la nuit! t’aurais pu aller jusuq’au matin!!!
    Enfin je tiens la  dague pour Clémént! Tolède ou pas olé elle peut blesser!
    Bises Dany

    • L’acier de Tolède est l’un des meilleurs qui soient…

      Mais la dague est petite, il faudra prendre des risques.

      J’aime te voir participer ainsi ! Merci, Dany :0010;

  38. En temps de disette les meutes se rassemblent.
    j’espère que tu ne nous laissera pas longtemps avec ces hurlements.
    Mais je fais plus confiance aux loups qu’aux hommes.

    • Tu aurais pu cliquer sur « la suite »… elle était là

      Je suis de ton avis… pour les loups et les hommes.

      Bisous du soir venu, Polly.

  39. brrr, voilà les loups… mais Clément n’aurait-il pas raison? le chien est-il un présage? bon ou mauvais…?

  40. Mais ouiii que je vais l’aimer car j’accroche déjà donc! biz

  41. jean-marie

    Bonsoir, ma chère Quichottine…
    tu dis que tu es un peu en retard ?
    ça tombe bien, moi aussi…
    je n’aurais pas à subir les angoisses de l’attente
    puisque je vais pouvoir lire la suite maintenant…
    je triche ?
    tu me pardonnes…?
    bisous amicaux
    bien à toi
    jean-marie

    • Bonjour Jean-Marie.

      Sourire… Bien sûr que je te pardonne !… En fait, tu n’as pas triché.

      Chacun fait comme il veut, et, la plupart du temps, c’est surtout comme il peut.

      Je suis très en retard pour te répondre, vraiment, trois jours ! C’est digne des PTT !
      Pour un peu il me faudrait un timbre…

  42. Très simple mon cher Watson ! C’ est écrit là :
    « Et dans le mot « loup » il mettait aussi bien des animaux à quatre pattes que d’autres bien plus dangereux et qui n’en avaient que deux ! « 
    Bonne nuit ma Quich’

  43. Brrr, est-ce que c’est le hurlement d’un loup à 2 pattes ? A moins qu’il ne soit à 4 et que le chien ne vienne à la rescousse ?

  44. Alain-Julien BENITEZ

    Image and video hosting by TinyPic

    -L’magination est au rendez vous et tu écris très bien , nous vivons très bien les scènes ! …….Lecture !