Archives de la catégorie : Le Refuge

L’oiseau et son nid, parenthèse

Tandis que le Lutin bleu, aidé par tous les visiteurs qui s’intéressaient à son enquête, dans la Bibliothèque, essayait de démêler le vrai du faux, Quichottine s’était assise dans le renfoncement d’une fenêtre, à l’abri des grands rideaux de velours […]

Les mots interdits

J’ai hésité un moment avant d’écrire ce titre. J’aurais pu écrire : “Je suis née inquiète” mais est-ce vraiment inné chez moi, ou seulement acquis au fil des ans, depuis ma plus tendre enfance ? Lorsque j’étais encore dans le […]

Là-bas

On dit que là-bas, au Seuil de Naurouze, deux amoureux marchaient main dans la main. Ils s’aimaient n’en doutaient pas On dit que c’est là-bas aussi qu’un photographe fit les plus jolis portraits des deux jeunes mariés Merveilleuse journée Le […]

Manque de courage

Je crois que … Non, je ne crois rien du tout. Il y a plein de choses auxquelles je ne comprends rien, qui me révoltent mais qui me donnent un tel sentiment d’impuissance et d’inutilité que je préfère ne pas […]

Les coquelicots

Nous, nous qui ne savons pas voler, nous qui restons accrochés à la terre, nous qui nous y embourbons, nous sommes dans de beaux draps ! C’est tout à fait normal que les coquelicots en saignent de rage, de peur, […]

Pensées vespérales

C’est un mot que j’aime bien… « vespéral ». Je ne sais pas pourquoi. Peut-être pour sa rareté dans mes écrits. J’aurais tendance à écrire « pensées du soir »… Pensées du moment où la nuit tombe soudain trop vite, où je ferme mes […]

Silence

Laisser parler le silence… . … ou peut-être pas. Friedrich, Caspar David Frau vor untergehender Sonne,1818 Huile sur bois (22 × 30 cm) Museum Folkwang, Essen, Allemagne. (image Wikimedia) (Publié pour la première fois le 1er avril 2009)

Le monde où nous vivons

Nous étions le 15 avril 2009 et j’écrivais l’article qui paraîtrait le lendemain dans mon Refuge. En relisant ma page aujourd’hui, je m’étonnais de voir combien elle est plus que jamais d’actualité. Si j’ai décidé de vous la montrer, sans […]

Des femmes

J’ai encore plus de cent articles en attente de relecture… savez-vous ? C’est l’avantage, ici, lorsque la vie, la simple vie, me prend un peu trop de temps, et que j’ai l’impression de ne même plus pouvoir écrire, dans le […]

Saviez-vous que…

Dans son « Saviez-vous que »… il y avait toute notre journée à Paris. Je l’ai lu avec un immense bonheur… et je lui ai répondu. Savais-tu… Qu’il arrive que le froid et la grisaille ne me fassent plus aucun effet lorsqu’une […]

Mort

G comme Guerre, H comme Hypocrisie, I comme Ironie… Pourtant, son ironie ce jour-là était bien grave. Je lui ai emprunté ses gros mots et ses points d’exclamation pour lui répondre. P… de B… de M…!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! On m’a changé ma […]

Choisir

Ce jour-là, ses griefs étaient dirigés contre ceux qui faisaient du Net la porte d’une correspondance privée… qui pensaient que celles qui écrivaient cherchaient d’autres échanges que ceux “publics” du blog. Elle était fâchée… “T’as une sale tête”… C’était son […]

Virtuels

Vous n’êtes pas virtuels, vous l’avez échappé belle ! Elle avait terminé ainsi son billet… Elle l’avait commencé en disant “c’est la faute à Quichottine”… et c’est vrai, c’était de ma faute. J’avais osé parler de ces amitiés virtuelles dont […]

Commenter

Ce jour-là, elle parlait de colère et de déception… elle avait dit sa surprise devant certaines attitudes sur le Net qu’elle ne comprenait pas. Elle soutenait la liberté… Moi, en réponse, je lui ai parlé des commentaires… Merci… je te […]

Apprivoiser (2)

Nous nous parlions par commentaires interposés… souvent. Dialogues… toujours renouvelés. C’est ce qui arrive parfois, quand on voit trop de choses. Tu vois, ce soir… cette nuit… je suis un peu crevée, je ne lirai plus rien. J’avais repris la […]

Apprivoiser

J’avais trouvé une photographie… On voyait quelqu’un sur des échafaudages. Quelqu’un qui restaurait des fresques dans une église. J’ai su que c’était elle. Elle était loin, pourtant, on ne pouvait pas distinguer son visage. Mais, inconsciemment, c’est ainsi que je […]