Archives de la catégorie : Le jardin secret

Détournement rayon poupées

L’autre matin, chez Laramicelle, il y avait une magnifique robe… Je l’ai trouvée si belle que j’ai eu envie de faire la même pour l’ajouter à mon vestiaire… même si j’avais décidé qu’il était déjà suffisant. J’ai donc, dans un […]

Vestiaire poupée… terminé !

Pour le prochain anniversaire de la plus jeune de mes petites-filles, au mois de mai, j’ai acheté une poupée à habiller… un souvenir d’autrefois, de l’époque où je recevais chaque mois Modes et Travaux, souvenir d’une époque où ce journal […]

Un mois et demi…

Pendant plus d’un mois, en fait, près de sept semaines, j’ai été empêchée de vaquer à mes occupations habituelles. C’est long, très long, et je ne pensais pas qu’un simple petit orteil cassé pouvait faire si mal et créer tant […]

Instants tricots

À l’heure des bilans et des vœux, encore possibles jusqu’à la fin du mois, j’ai pensé qu’il était important de faire un point sur l’une de mes activités préférées. – Tu fais bien d’en parler : je m’étonnais de te […]

Un jour tu seras grand…

Un jour tu seras grand Garderas-tu encore au fond de ta mémoire un peu de ce jour-là ? Verras-tu cet outil beaucoup trop long pour toi que tu avais saisi près de ton grand-papa ? Penseras-tu encore à tes presque […]

Attente fleurie

Ce jour-là, alors que je prenais une fleur en photo, ma petite-fille me rappela à l’ordre : – Là aussi, Mamie ! C’est vrai, ça. Pourquoi ne pas les photographier toutes ? Plus grande, elle m’aurait peut-être dit qu’il ne […]

Longtemps, avec Kri

Longtemps j’ai espéré d’autres jours, d’autres lieux, Bien trop souvent j’ai cru lutter sans trop y croire En enfermant mon cri dans un silence trompeur Offrant le plus possible un visage souriant À ceux que je croisais Longtemps j’ai espéré […]

Tricotage

Parfois cela commence par une couleur… des pelotes en solde, un modèle déjà fait… que l’on transforme un peu, juste un peu, pour que ce ne soit pas tout à fait le même. Le petit Lutin vert sombre se parera […]

Ta chambre

Il fallait m’y résoudre… peut-être pour que ce soit moins difficile, mais l’était-ce vraiment ? J’ai défait ton lit, lavé les draps, ils ne serviront plus ici. J’ai rangé ton placard, trié les vêtements qui pourront te servir encore, dans […]

Cet écrit pour toi…

Il dort depuis plus de trente ans dans un tiroir… je le sors quelquefois,  y ajoute une page, quelques mots, quelques larmes. Parfois, juste un sourire devant l’idée saugrenue de ce qui aurait pu être et qui n’est pas. Il […]

Chanson pour une aube

Publié sous copyright des éditions Saint Germain des Prés, en 1973, ce recueil est, lorsque je le relis aujourd’hui avec le regard de la lectrice assidue que je suis devenue, tout à fait imparfait. Il comprend des poèmes écrits entre […]

Et puis un jour… Emmanuelle

J’ai longtemps hésité avant de publier ce billet, alors, surtout, si vous ne pouvez le lire en entier, ne laissez pas de mots, préférez ma page blanche 2015 qui reste encore ouverte quelques jours. Les commentaires seront modérés. Merci. … […]

T’es où ?

La sonnerie du téléphone sortit la bibliothécaire d’un songe éveillé où elle puisait l’énergie dont elle avait besoin. Qui que soit son correspondant, il insistait lourdement. Elle avait tenté de l’ignorer, s’enfonçant plus profondément dans son fauteuil préféré. Mais, au […]

Un petit coin de ciel bleu

Le jardinier avait délaissé ses outils, les fleurs pleuraient. Pourtant, sur l’une des branches de l’arbre préféré, une tourterelle se posa, puis deux, puis trois. – Trois tourterelles ? Tu divagues ! Que nenni ! Il y en a bien trois ! Trois […]

Hier, fête de l’été

Hier, c’était la fête, fête de l’été chez Emmanuelle. Le jardin et sa tonnelle étaient parés au couleurs de la mer. Des goélands de papier voletaient au gré du vent. Ils essayaient tour à tour de nous montrer leur meilleur […]

Parce que…

Parce que toutes ne sont pas à la fête aujourd’hui parce qu’il y a des blessures qui ne cicatrisent pas parce qu’elles reçoivent notre premier sourire parce qu’elles apaisent notre premier chagrin parce que nous leur donnons leurs premières angoisses […]