Sur le chemin, des coquelicots

J’aime ma ville… le savez-vous ?

J’aime ces moments où je me croirais presque à la campagne, Cergy, ville verte…

Enfin, elle l’est moins que lorsque nous nous y sommes installés, il y a… longtemps.

(Ma petite dernière venait de fêter son premier anniversaire. Notre jardin ne ressemblait à rien et la maison était encore “en état futur d’achèvement”. Il a fallu du temps, beaucoup, pour réaliser les travaux que nous avions exclus lors de la construction, mais l’essentiel était bien là, nous avions toute la place nécessaire et nous n’étions pas pressés.)

La semaine dernière, nous nous promenions, ses deux petits – dont l’aînée aura quatre ans dans quelques jours – et moi. Les petits ont besoin de ces sorties quotidiennes et je dois dire que ça me fait du bien aussi. 🙂

En rentrant de la boulangerie, je me suis arrêtée, juste un instant. Le temps de fixer sur une image le bord de l’avenue.

Bien sûr, ce ne sont pas les coquelicots de Monet… mais… ils valaient bien le détour.

Coquelicots et folle avoine, les herbes des chemins au bord d’une avenue très fréquentée. Un bus y passe, reliant trois gares. Celle de Pontoise, l’ancienne préfecture, et deux de celles du RER A, Cergy-Préfecture et Cergy Saint-Christophe, deux quartiers de la ville nouvelle.

L’autobus s’arrête presque à ma porte, c’était pratique pour les enfants quand ils allaient au lycée et c’est pratique aussi pour moi maintenant que nous nous sommes séparés de notre seconde voiture.

J’ignore combien de temps nous resterons encore ici, mais, en attendant, je profite au mieux de ces moments de partage, ces moments où mes petits-enfants me donnent la main, sagement, et me conduisent sans y penser dans des rêves où les coquelicots continuent de fleurir et de danser dans le vent.

Je sais que ce mois de mai sera encore en pointillé sur les blogs, mais je sais que ma moisson d’images et de souvenirs ne sera pas inutile.

Passez une douce journée et prenez bien soin de vous.

69 réponses à “Sur le chemin, des coquelicots

  1. Merci pour votre présence et vos mots.
    J’ai encore de nombreuses visites à faire, beaucoup de réponses à apporter ici, mais je ne désespère pas d’y parvenir. 🙂
    Prenez bien soin de vous. Je vous embrasse fort.

  2. Coucou Quichottine,
    J’avoue que je ne connais pas cette ville, j’y suis passée, vite fait, comme tous Parisiens, mais sans plus, sans m’y arrêter vraiment.
    C’est bien de se plaire dans sa ville, mais retourner en région parisienne, je ne le pourrais plus. Trop habituée à ma nature à cinq minutes de voiture de ma tite maison 😉 Pourtant, je sais bien qu’il y a aussi beaucoup d’avantages que je ne retrouve plus ici, comme la profusion des musées dont j’étais très friande à l’époque.
    Merci de ce partage, les Coquelicots et folle avoine, c’est cool sur les bord des trottoirs 😉
    Bisous et bonne journée

  3. chez nous aussi, une explosion de coquelicots mais nous sommes à la campagne, je ne pensais pas qu’il y en ait aussi à Cergy et ça me fait plaisirProfites bien de la présence de tes petits enfants et bonne journée

  4. Nous avons beaucoup de chance d’habiter Cergy dans le cadre merveilleux et vert de la boucle de L »oise.Il est très difficile de quitter Cergy cela ne se fait pas rapidement. Il faut sue nous rendions notre maison puisque nous l’habitons que 2 mois par an mais notre attachement affectif à cette ville, à notre maison constitue un frein important mais je commence à tout jeter : c’est bon signe….. Bisous

  5. Le moindre coquelicot vaut le détour, mais toi tu en as toute une magnifique allée et c’est bien plus joli que les massifs conventionnels et ennuyeux que les mairies s’obstinent à nous infliger.
    Mouloudji aussi les aimerait…

  6. Le temps des coquelicots vaut bien le temps des cerises. Merci pour cette douce parenthèse.

  7. Il est si beau le temps des coquelicots, ces sourires sur les blés, au creux d’un mur de pierres, fragiles pétales au vent qui sourient en pleurant.
    Merci pour cette page. Bisous Quichottine.

  8. Je viens de revoir le post sur les coquelicots. Les coquelicots sourires sont toujours presents. Et en lisant le commentaire de Pascale, les coquelicots reviennent pour mon plus grand bonheur. J’aime les voir, sur les bords des champs ou à travers eux, sauvages et libres.
    Ils envahissent mon jardin et me donnent toujours le sourire!

  9. coucou très jolis ces coquelicots – moi j’habite la campagne et au final j’y suis bien – je voulais vendre la maison et prendre un appartement en ville, compte que la jeunesse s’envole,mais au final nous sommes bien chez nous – partons demain soir pour 4 jours au mobil home – bisous Mamy Annick

  10. Les coquelicots très gros sont certes jolis mais ceux des champs le sont plus car naturel. Profite bien Quichottine. Bisouss

  11. Contente de lire ce « pointillé rouge » aujourd’hui ! Chez moi les trottoirs bordent des talus où poussent les fraises sauvages, mais le n’y vois plus grimper les écureuils ni traverser les renards comme il y a seulement dix ans, lorsque je suis arrivée. Qu’elle est dure, la rançon du progrès ! Gros bisou emmailloté de gris…

  12. Ma belle soeur et mon beau frère ont habité Cergy il y a quelques années, et j’aurais donné cher pour que le nom de ma rue soit aussi joli que le leur : « Rue du passeur d’étoiles »… Et il me semble que toutes les rues alentours portaient d’aussi jolis intitulés. Tes coquelicots auraient mérité d’y figurer… De plus en plus, au nom de la biodiversité, on laisse les herbes folles au bord des rues et des avenues, et c’est toujours un plaisir d’y passer…

  13. Coucou ma Quichottine…
    En Pointillé, c’est le mot à la mode en ce moment, mais tellement heureuse de te lire. Je connais beaucoup plus Cergy dans ses nouveaux quartiers. J’y passais assez souvent quand ma frangine habitait Menucourt. Nous y allions par Vauréal !
    Ce sont de lointains souvenirs, et je pense que les lieux ont bien changé.
    De gros bisous ma douce amie, bon mardi !

  14. Avec les coquelicots je faisais des petites danseuses de flamenco…

  15. Les coquelicots, les vrais… car ceux qu’on trouve sont des graines de pavots et de coquelicots cultivés, les vrais donc, sont si rares par chez moi, trop de pesticides. Ces fleurs me font toujours penser à l’enfance . Je t’imagine bien avec tes petites-filles… bises.

  16. « Comm’ un p’tit coqueliccot mon âme … » Mais que c’est jolis ces bords de rues où le sécateur ou la chimie n’ont pas tout ratiboisé!
    J’ai la chance d’habiter les bords de Loire et de Maine avec des lieux de promenade magnifiques .
    Belle journée Quichottine! J et’embrasse..

  17. Merci. C’est toujours agréable de voir les coquelicots de mai.

  18. Les coquelicots sont mes fleurs favorites malheureusement, il n’y en a pas où j’habite alors » j’emprunte » les tiens pour les regarder de temps en temps. Bises

  19. Coucou Quichottine,
    * j’en avais trouvé un l’année dernière. Il était à la sortie de ma petite ville. Cela a été un spectacle éblouissant que de voir toutes ces fleurs en plein soleil. Digne d’une création picturale!!! Je me suis précipitée en plein milieu… Un très beau souvenir. Cette bordure en pleine ville est chargée d’espoirs pour tous les insectes avides de boire dans ces petits et si fragiles calices. C’est adorable!!! Gros bisous et douce fin d’après-midi

  20. dans ma banlieue aussi, les coquelicots apparaissent et c’est toujours profond de les admirer et de penser aux passions vécues.
    Les petits grandissent vite (tu en sais quelque chose, tu es mamie de grands) et à ce petit âge, c’est bon de leur donner la main (quand ils veulent … ).
    Nous aussi, vivons avec une voiture et un scooter et vélo pour Olivier. Avec les bus, c’est facile d’aller en ville (même si j’y vais de moins en moins ).
    Aujourd’hui, j’ai sauvé un merle que venait de ramener un chat. J’étais contente, c’est un si joli oiseau.
    Je t’embrasse et te souhaite un bon mai – je vais aller promener le chien avec un doux soleil.

  21. C’est toujours un bonheur de voir un coquelicot pousser, ils étaient devenus rares mais on en revoit un peu par ci un peu par là. La semaine dernière, nous en avons découvert deux sur le trottoir pas loin de chez nous. Tu as bien fait de « figer » ce beau moment, de profiter de tes petits enfants et de profiter du moment présent.
    Prends soin de toi et des tiens
    Gros bisous de nous deux & douce soirée

  22. moment de bonheur ; à savoir que les coquelicots s’installent sur des terrains vierges, récemment retournés !

  23. Après tes enfants, tu te promènes au même endroit avec tes petits-enfants, c’est chouette ! Et tu y croises de jolis coquelicots
    bisous et bonne soirée

  24. C’est toujours du bonheur de voir ces plantes qui colonisent le moindre espace même en ville et j’apprécie beaucoup de voir que dans beaucoup d’endroits les municipalités ont renoncé à utiliser des produits dangereux pour détruire les bords de route et même diffèrent le passage des tondeuses pour permettre aux plantes de monter en graines et aux insectes pollinisateurs d’avoir de quoi se sustenter tout le printemps…des démarches intelligentes je trouve qui préservent non seulement la nature mais aussi…les poètes et les rêveurs !! Merci pour ce partage. profite de tes petits bouts et de leurs petites mains dans la tienne. Bisous et une belle soirée

  25. Bonsoir superbes les coquelicots cette année au jardin ce sont les pavots qui s’ouvrirons bientôt j’aime ces fleurs même si elles sont éphémères , j’aime leur couleur et la soie de leur jupon.
    Bonne soirée bisous

  26. c’est une grande aventure de passer avec tes petits enfants dans les pas de tes enfants…
    bon pointillé QUICHOTTINE
    JE T4EMBRASSE

  27. Très jolis ces coquelicots. Profites de ces beaux moments avec tes petits-enfants c’est si agréable.

  28. j’adore le coquelicots qui font des taches dans le vert tendre du printemps… Chaque année quand ils refleurissent c’est une bouffée d’enfance qui me revient, des souvenirs de l’innovence…
    avec le sourire

  29. Un très beau chemin de vie…
    Merci Quichottine
    Belle soirée

  30. s’il y a des coquelicots c’est une belle ville

  31. J’ai connu Cergy quand il y avait encore des vergers et que l’été avec mes frères nous allions y voler quelques pommes.

  32. Tu te souviens peut-être que j’ai aimé faire danser une petite étoile avec les coquelicots… Un texte que je recherche que tu pourrais partager avec tes petits loups…
    C’est une excellente idée cette avenue ainsi bordée de nature…

  33. Voilà j’ai retrouvé :

    Étoiles et coquelicots :

    Stella, petite étoile du jour tombée de son lit à l’aube naissante, se retrouva, toute ébaudie, au milieu d’un champ de coquelicots.
    – Bonjour, lui dirent-ils.
    Stella cligna des yeux sans comprendre, en cherchant Venus du regard. Ne voyant que le vert des prés et le rouge des fleurs, toute perturbée, elle se mit à pleurer des perles de rosée.
    Les coquelicots en furent très chiffonnés et baissant la tête voulurent la consoler. Stella perdait de son éclat. Toute étoile qu’elle était, elle ne savait pas comment briller sous la clarté du jour. Recroquevillée sur elle-même, elle se mit à fredonner un petit air mélancolique qu’elle chantait en famille, le soir au clair de lune.
    Les coquelicots, charmés, relevèrent la tête et se mirent à se balancer. Ils dansaient la complainte du vent frôlant les herbes hautes. Stella les regarda, d’abord étonnée, puis amusée, fredonna de plus en plus vite, de plus en plus fort, de plus en plus gaiment. La complainte se changea en valse dans laquelle elle se laissa entrainer jusqu’à en perdre la tête…
    Une étoile filante, à la nuit tombante, passant au-dessus du pré reconnut le chant mélodieux des étoiles. Elle ralentit sa course, tendit l’oreille, et d’un geste secourable emporta Stella dans sa longue écharpe blanche, vers le pays nocturne où les étoiles brillent pendant que dorment les coquelicots.

    Ainsi rêvent les étoiles quand s’épanouissent les fleurs, et rêvent les fleurs quand brillent les étoiles !

    ABC

  34. C’est en effet, un joli chemin, dans les grandes villes, nous ne voyons pas beaucoup de coquelicots le long des rues, plutôt du béton et du macadam…
    Belle journée

  35. Comme c’est rassurant de voir ces jolis coquelicots en pleine ville !!
    Hier, en fin d’après-midi, comme le soleil était de retour, je suis allée faire un peu de macros dans « mon » chemin creux. Quel plaisir avec les coquelicots dont la robe brillait sous les rayons !! Je mettrai quelques-unes de ces photos en ligne dès que j’en aurai le temps.
    Merci pour ce partage !
    Gros bisous et douce journée Quichottine !

  36. Comme c’est joli. Les coquelicots mettent de la joie dans la verdure.
    C’est agréable d’avoir de la verdure à la ville Je n’arrête pas de faire des photos en ce moment . Toutes ces couleurs embellissent la nature printanière.
    Profite du printemps , et attend la pluie pour aller sur les blogs! Bisous

  37. Coucou ma douce Quichottine, c’est si bien de se sentir à l’aise dans sa ville et des petites promenades avec les petits donnent plein d’énergie. Quand je vois ces coquelicots et que tu es en ville, j’enrage car à la campagne il faut que les bords des trottoirs soient bien tondus.. oh misère je peste à chaque qu’ils tondent ces sauvageonnes et les beaux épis.
    Je te souhaite une belle journée et t’envoie de gros bisous
    chatou

  38. Fragiles et éphémères,
    les coquelicots nous étonnent
    au gré des chemins…
    Leur lumière rouge
    offre des bonheurs pour les yeux

  39. Salut,
    J’ai vu cette ville grandir dans les années 80.
    On allait au centre commercial et c’était super pour les courses.
    J’habitais à Pontoise en ce temps là.
    Bonne journée

  40. jolie rue fleurie !
    ici avec le « zérophyto- village vert » !! de l’herbe partout et pas forcément joli,
    des déjections canines partout, les mâitres ont demandé des « cani-machins… ils y sont mais ils ne doivent pas connaître le mode d’emploi, résultat il faut bien regarder à terre avant de marcher, GRRR !!!!!
    j’espère que tu vas bien, et que tu profites bien de tes petits, c’est le plus important,
    Bisous, MIAOU !!!!

  41. Je ne connais pas Cergy mais je vois que c’est une ville agréable quand je me rends sur le blog de Martine et le tien . Tres important en effet outre les coquelicots qui heureusement ont réinvesti les espaces d’avoir un arrêt de bus proche . Notre rue ou du moins une partie n’est plus desservie depuis un certain temps et je plains les personnes âgées qui doivent se rendre à l’arret le plus proche car il n’est pas tout prêt et il faut traverser une voie tres passante avec le même feu que les voitures .
    Bonne journée
    Bisous

  42. merci pour tes visites ; il est heureux que les sauvages viennent dans nos villes pour nous montrer le chemin. Bises

  43. Bonjour Quichottine,
    Dans ma campagne, les coquelicots ne sont pas encore fleuris.
    J’aime beaucoup cette petite fleur à la robe fripée si fragile…
    C’est un bonheur tout simple de se régaler des petites merveilles que nous offre la nature au printemps.
    Prenons-en plein les yeux.
    Je t’embrasse:)

  44. Bonsoir Quichottine, les coquelicots font toujours rêver !! je suis certain qu’ils illuminent Cergy !!

  45. C’est GAI et JOYEUX de voir en ville les abords fleuris et c’est BEAU et BON pour le moral 😉
    Bonnes futures balades !
    Bises Quichottine

  46. Bonsoir Quichottine. La vue de coquelicots me réjouit toujours et me rappelle la chanson « Joli coquelicot » de Mouloudji. Bonne soirée et bisous

  47. j’adore leur beauté fragile !!!!
    muchos besos
    tilk

  48. Tu as une municipalité à la hauteur de la nature.
    Il y a plusieurs années que les bords de routes ne sont plus coupés comme avant. Cela permet effectivement d’y croiser des fleurs.
    Les éleveurs en profitent pour faire quelques balles de foin !
    J’ai connu Cergy, il y a … non je ne dirai rien. Une partie de la famille était d’Andrésy.
    Profite autant que tu peux de ta ville avec tes petits enfants. Pour toi, pour eux. C’est important.
    Gros bisous Quichottine.

  49. Merci pour cette jolie photo. Heureuse de te lire. Merci ma Quichottine.
    Je t’embrasse fort. Bonne soirée.

  50. Bonjour, je suis passé par hasard sur votre Blog, pour la recherche d’un livre « douce lumière » Chiaki okada j’ai aimé votre explications sûr celui-ci
    J’ai cliqué sur Acceuil et j’ai vue 2018 coquelicot j’adore les coquelicots pour le livre que je vous conseille d’aller consulter (moi je suis parti avec sous le bras) pour l’offrir à ma femme…voici ce livre « MAMAN » Hélène Delforge.
    Maman. Un des premiers mots du monde. Un nom unique, porté par des milliards de femmes. Un mot pour dire l’amour, la tendresse, le lien, parfois le manque. Il y a autant de mamans qu’il y a d’enfants. Pourtant, sur tous les continents, lorsqu’elles prennent leur bébé dans les bras, les mamans se ressemblent.

  51. Coucou Quichottine
    J’ai eu le même émerveillement que toi devant un champs de coquelicots … Dommage, nous avions un RV et n’avions donc pas pu nous arrêter… Mais c’est si rare que ça valait une photo ! Instant fugace mais dont le souvenir reste !
    Passe de bonnes journées ensoleillées (nous ciel noir et orages, pluies….) avec tes petits enfants !
    Bisous

  52. Il est bon de te savoir heureuse Quichottine…J’adore les coquelicots et la folle avoine, tout comme toi.
    A bientôt

  53. Quel plaisir de retrouver tes mots que j’aime tant, avec cette belle photo.
    Juste un petit coucou rapide sur quelques blogs pour te remercier de ta fidélité.
    Je vais essayer de ne pas dépasser ma demie heure de position assise accordée par mon toubib …
    Un peu chaque jour pour reprendre la lecture de tes articles qui me manquent beaucoup, bien que je passe souvent « en sous-marin » pour les lire, mais avec ma tablette, sans possibilité de commenter.
    Je te souhaite un bon week end rempli de soleil !
    Gros, gros bisoux doux, ma quichottine

  54. Salut

    Le temps est propice aux balades.

    Bon week-end de Pentecôte

  55. coucou,
    les coquelicots avaient disparu , victimes innocentes du « progrès « ; c’est bien que le besoin de biodiversité permette de les revoir dans des endroits inattendus ;
    je ne connais pas Cergy, Pontoise … mais mon mari est né dans ce qui était un village tout près de chez toi 🙂 mais il est vite arrivé à Boulogne /mer 🙂
    je comprends ta nostalgie devant ce temps qui s’écoule, les gestes répétés des années plus tard, avec les petits enfants ; je la ressens aussi parfois ; l’enfance des enfants a passé si vite ;
    gros bisous

  56. Cela va bien, moi j’ai des coquelicots en photos qui sont poétique

  57. je me souviens d’une triste époque où les coquelicots s’étaient fait rares. Maintenant qu’on limite les herbicides, les voilà de retour, même dans les grandes villes. Et c’est juste merveilleux.
    Enfant, je me faisais des « poupées » avec leurs belles fleurs retournées. Ils ont des corsets noirs et des jupes cloches en satin rouge, ces coquelicots – si on sait les regarder danser !

  58. Les coquelicots, ce sont des fleurs qui évoquent chez moi la liberté. En effet, elle ne se laisse pas facilement « domestiquer ». Elle pousse là où elle le souhaite, elle n’est jamais aussi belle que sous cette condition. Généralement j’en ai beaucoup autour de chez moi, lorsque le céréalier fait pousser du blé. Mais cette année c’est du colza, donc je n’ai pas de coquelicots. C’est bizarre …
    On n’imaginerait pas un petit coin aussi nature à Cergy … ma fille y habite encore jusqu’en juin (elle termine sa 4ème année à l’ESSEC ) A part quelques quartiers, la gare surtout, elle aime bien s’y promener aussi.
    Je te souhaite un bon dimanche Quichottine … et merci pour ce petit coin de nature fort agréable à regarder.
    Bisous …

  59. Honneur aux coquelicots sur ta photo et dans les commentaires ici. Je ne connais pas du tout Cergy et tu en parles si bien. Je te souhaite une bonne semaine et plein de bisous.

  60. Coucou
    Me voilà rentrée après une semaine , je suis passée en exterieur de Cergy , j’ai pensé à toi à chaque fois que je voyais la pancarte ….mais le but etait Beauvais pour Oceane qui avait ecole le lendemain et du coup on n’a pris pris le temps de traverser ta ville .
    J’aime beaucoup ta photo j’ ai vu très peu de coquelicots sauf sur le retour hier .. j’ai vu plus de voitures embouchonnées au cours de ce periple ..fatigant finalement , plus une météo froide …
    Merci pour ce doux partage Quichottine
    Bises

  61. Salut,
    On a toujours du beau temps alors on s’occupe du jardin.
    Les premières roses sont arrivées en quelques jours.
    On fait de nombreuses balades dans le coin.
    Bonne semaine

  62. Eglantine Lilas

    Le chemin des coquelicots 🙂 j’aime beaucoup…un chemin ce n’est pas une rue…on aime s’y perdre et s’y promener, c’est quiet un chemin …et que dire lorsqu’en plus il y a des coquelicots !

    grosses bises

  63. Et puisque tu sors avec des enfants…
    c’est le moment de les prendre par la main et de pousser la chansonnette en marchant:
    Gentil coquelicot

    J’ai descendu dans mon jardin (bis)
    Pour y cueillir du romarin

    Gentil coquelicot Mesdames
    Gentil coquelicot nouveau

    Un rossignol vint sur ma main
    Il me dit 3 mots en latin

    Gentil coquelicot Mesdames
    Gentil coquelicot nouveau

    Que les hommes ne valent rien (bis)
    Et les garçons encore bien moins

    Gentil coquelicot Mesdames
    Gentil coquelicot nouveau
    Des dames il ne me dit rien (bis)
    Des demoiselles beaucoup de bien

    Gentil coquelicot Mesdames
    Gentil coquelicot nouveau

  64. Joli ta petite avenue ..Ici la terre est tellement sulfaté que les coquelicots ont disparu…Bonne et douce soirée Quichottine bises.

  65. J’aime beaucoup ces coquelicots et autres fleurs sur le bord d’un chemin…
    De retour sur la toile après avoir passé quelques jours chez mon fils, pour profiter un peu de ma petite-fille de 15 mois, que je n’avais pas vue depuis Noël. Il me tardait. Mais ma petite famille habite si loin. 15 à 16 heures de voyage en bus pour traverser presque toute la France du Sud au Nord.
    Bisous Dame Quichottine

  66. Je passe juste te faire de gros bisous en espérant que tu vas bien…

  67. Ainsi parée, Gergy ne peut être que belle et agréable…

  68. Salut
    Après une nuit pluvieuse le beau temps est de retour.
    On en profite pour se balader.
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *