Sous un coin de… parasol, avec Liza

Nous étions au mois d’août 2017…

– Tu auras mis le temps pour répondre au défi de Liza ! Peux-tu nous dire combien de défis, de tags divers, tu as laissé de côté toutes ces années ?

– Je ne sais pas… trop sans doute ! Je suis sûre que la plupart ont déjà oublié…

– Tu ne peux pas en être sûre ! M’enfin ! Les aminautes ont de la mémoire et même s’ils savent bien que tu papillonnes souvent de blog en blog, que t’y arrêtes parfois pour capturer une image, ils espèrent tous que tu ne manquera pas de raconter ce que ces voyages immobiles t’ont inspiré !

(Quichottine soupira… son ami de toujours avait bien raison. Certains tags attendaient encore qu’elle y réponde alors qu’elle avait été très touchée que l’on pensât à elle dans telle ou telle circonstance.)

– Eh bien… disons que je vais peut-être faire le tour des blogs pour y retrouver les jeux auxquels je n’ai pas participé alors que j’y avais été aimablement conviée…

– Impossible ! À moins que tes blogopotes ne te le rappellent ici, je ne vois pas comment tu pourrais faire…

– Les “Blogopotes”… c’est Cali qui en avait parlé la première… mais qu’est-elle devenue ? Je suppose, j’espère de tout cœur qu’elle va bien, que la vie lui a ouvert plein de nouvelles portes et qu’elle a pu choisir celle qui ouvrait sur un avenir radieux.

Il faut remonter presque au début de ma présence sur le Web pour l’y trouver et lire ses premiers messages.

C’est fou, voyez-vous, le temps passe vite, très vite.

Que de transformations depuis ce 14 juin 2007 où je décidais de me lancer vraiment dans l’aventure bloguesque, après des essais un peu décevants ailleurs !

Je ne pensais pas faire tant de rencontres, virtuelles et réelles, et je suis encore surprise quand un nouveau visiteur frappe à ma porte.

– Mais… tu vas encore aller de digression en digression alors que tu dois, si j’en crois ton titre, écrire sur un parasol grec !

– Il pourrait être de partout… quoique je l’imagine mal ouvert dans mon jardin aujourd’hui. D’immenses nuages gris nous cachent le soleil qui avait cru pouvoir enfin se montrer.

– Tu sais que ton bulletin météo n’intéresse personne ?

– Non. Il va rassurer ceux et celles qui croient être les seuls à penser que l’hiver nous fait des heures supplémentaires non payées !

Mais je suis d’accord, il est temps de vous montrer l’image que Liza nous confia pendant ses vacances cette année-là…

– Une image ? Mais tu dis n’importe quoi ! Elle en proposait de nombreuses pour que vous écriviez sur elles des dialogues ou donniez un titre, enfin, quelque chose d’original que ses visiteurs liraient en son absence.

– Si tu m’interromps tout le temps, je ne vais pas pouvoir écrire à mon tour !

(Le Lutin bleu se mit à rire dans sa barbe. Il était parvenu à ses fins.)

Voici donc l’image en question.

170825_Liza

Vous pouvez lire là-bas les titres proposés par les uns et les autres… j’en ai ri de nouveau en retrouvant sa page.

Moi, j’avais écrit : “Curiosité de parasol”, et j’avais ajouté “je te raconterai”.

– Et tu ne l’as pas fait. C’est pour cela que tu en as changé le titre aujourd’hui ?

– Peut-être… ou peut-être est-ce que la pluie qui tombait ce matin, que l’humidité ambiante, m’a fait espérer un petit coin de parapluie que l’on m’échangerait contre un petit coin de paradis… Tu te souviens de cette chanson qu’interprétait Georges Brassens dans mes souvenirs d’adolescente ?

(Le lutin bleu secoua négativement la tête, beaucoup le feraient aussi si on leur posait la question ou même si l’on en fredonnait les premières paroles.)

“ Il pleuvait fort, sur la grand’route
Elle cheminait, sans parapluie,
J’en avais un, volé sans doute
Le matin même à un ami…”

Tant pis… j’avais un immense besoin de ce petit coin de parapluie, alors, j’ai demandé au parasol de Liza s’il voulait bien m’abriter un moment.

Eh bien, vois-tu, il ne m’a pas entendu. Il n’avait que faire de ma demande : il se penchait pour lire et se demandait quel était ce texte tellement intéressant qui empêchait un homme de prendre soin de la femme qui brûlait près de lui. Bientôt, elle aurait tout d’une écrevisse, ou d’un Homard Thermidor. Un peu comme moi, dans la baie de Naples autrefois.

Lui lisait… et elle dormait.

À moins qu’elle ne surveillât du coin de l’œil, paupières baissés, ceux qui jouaient plus loin.

– Tu te trompes ! Les enfants jouent dans l’eau et c’est lui qui les surveille, tout en jetant de rapides coups d’œil sur la page qu’il tient à bout de bras.

– Tu n’en sais rien ! Étais-tu là-bas, ce jour-là, avec Liza ?

– Non, je l’avoue, mais toi non plus à ce que j’en sache.

– Voilà ! Il faudrait demander au parasol…

– Mais il ne dira rien… comme tous les objets de notre quotidien, il garde les secrets bien mieux que nous ne le faisons nous-mêmes.

– Comme le banc du square, l’arbre de la forêt, le rocher sur la plage, le parasol indiscret sait tout, mais même s’il voulait parler, le vent effacerait ses mots en les perdant dans les nuages.

Merci à Liza pour ses images, pour ses partages au fil du temps sur l’un ou l’autre de ses blogs, à Egine ou Athènes, et merci à vous qui me lisez.

84 réponses à “Sous un coin de… parasol, avec Liza

  1. Qui surveille qui ? Peut-être le monsieur fait-il semblant de lire pour vérifier qui regarde Madame ? Il y a longtemps que je n’ai été chez Liza : une bonne occasion pour aller la saluer. Bonne journée et bisous

    • Quichottine

      Tout est toujours possible. 🙂
      Merci pour ta présence et tes mots.
      Bisous et douce journée à toi aussi.

  2. Coucou ma Quichottine.
    Ce terme de blogopote je l’utilise de puis des lustres, mais je ne me rappelle plus où j’ai été le piquer. Je le trouve très approprié à notre grande famille du blog.
    La photo de Liza est vraiment sympa et tu as brodé brillamment autour.
    Joyeuses Pâques – Bisous

    • Quichottine

      Merci Zaza.
      Je trouve aussi que c’est un joli nom pour cette grande famille.
      Bisous et douce semaine à toi.

  3. je retiens le parasol indiscret, c’est vrai qu’il en a des choses à dire, à l’ombre de son ombre ! belle journée ensoleillée

    • Quichottine

      Je crois aussi. 🙂
      Merci, Domi.
      Belle journée à toi aussi.

  4. Encore une photo originale qui t’a permis de nous amuser un peu avec tes chamailleries avec ton lutin : j’adore.
    Bon week end, prolongé, dans la grisaille.
    Mon couloir avance doucement, … si je puis dire, car je trouve toujours que ça ne va pas assez vite.
    Il me tarde de vous le montrer …
    Bisoux doux, ma quichottine.

    • Quichottine

      Les travaux ne vont jamais assez vite, je comprends tout à fait que tu aies envie de les voir terminés.
      Je suis contente que ça t’ait plu.
      Bisous doux et belle journée à toi.

  5. Coucou ma chère Quichottine,
    Un billet léger et plein d’humour, le voilà le rayon de soleil qui manquait tant ce
    matin ! Et du même coup un sourire sur mon visage un peu tristounet.
    Comme pour beaucoup mon humeur dépend du ciel, mais jamais je n’ai pu lézarder au soleil. On aurait pu me servir avec une mayonnaise. 🙂
    Il parait que ce dimanche et encore plus lundi ce sera printanier. Un printemps très éphémère. Il ne faudrait pas que nous nous y habituions !
    Bonne fin de semaine à vous deux et tendres bisous.

    • Quichottine

      Sourire… le grand soleil me brûle aussi.
      Nous avons eu un weekend mitigé, mais les enfants ont quand même pu jouer un peu dehors.
      Tendres bisous et douce journée à toi ma Cricri.

  6. Mistigris34

    dis le lutin bleu « ici aussi le temps est très vilain ! si,si, dans le SUD il arrive aussi du mauvais temps, de la pluie et du vent, alors Quichot rassures-toi j’aime bien lorsque tu donnes « ta météo » ,
    ici ce jour c’est soleil, vent, et vent ! 6° à 8h30 et 16° maintenant à 18 h08 !!
    voilà, j’ai mis mon grain de sel, gros bisous et Bonnes Fêtes, MIAOU !!!!

    • Quichottine

      C’est gentil de l’avoir mis. Merci, Mistigris.
      Le beau temps finira bien par arriver.
      Gros bisous et douce journée à toi aussi.

  7. Du brouillard ce matin et du soleil cet après-midi.peut-être vaut-il mieux aller se promeneret reprendre les blogs un peu plus tard…J’admire toujours tout ce que tu peux imagineràpartir d’une photo…Bon week-end de Pâques !

    • Quichottine

      Merci !
      J’espère que tu auras passé un bon weekend toi aussi. 🙂

  8. On peut toujours gamberger sur les photos, on dirait qu’elles sont faites pour.
    Le monsieur, fait ce que je faisais, lire à l’abri du parasol sans me faire rôtir…
    Amicalement et douce après midi

    • Quichottine

      Tout est toujours possible. 🙂
      Merci pour ta présence et tes mots, Livia.
      Douce journée à toi.

  9. Une image qui fait du bien en effet car le thermomètre n’affiche pas des records de chaleur en ce moment . J’aime beaucoup ton interprétation , peut être un jour le parasol se confiera au transat et nous saurons si le monsieur et vraiment plongé dans son livre et en oublie tout son environnement
    Bonne journée Quichottine et bonnes fêtes de Pâques
    Bisous

    • Quichottine

      C’est vrai que le dialogue serait sûrement savoureux. 🙂
      J’espère que tu as passé de joyeuses Pâques, Jazzy.
      Bisous et douce journée.

  10. oh … heureusement que les parasols restent discret… ils en ont tant vu…même fermé le soir sur les plages !
    bon samedi Quichottine
    merci pour tes mots dans la cachette

    • Quichottine

      je n’oserais jamais imaginer ce qu’ils voient le soir sur les plages. 🙂
      Merci à toi aussi, Josette.
      Bisous et douce journée.

  11. Oui cela remonte ce souvenir des Jeux de Liza en été c’était assez amusant d’ailleurs…Que va t-elle nous trouvé depuis Athènes? on verras elle a comme toi de l’imagination…Bisous Quichottine

    • Quichottine

      je ne sais pas… mais Liza a toujours de bonnes idées. 🙂
      Bisous et douce journée Renée.

  12. Coucou ma douce Quichottine, j’espère que tu me laisses une petite place sous ce beau parasol grec..le rêve! Entendre le bruit de la mer (aujourd’hui c’est le bruit de la pluie!) avec ton petit lutin. C’était sur tu allais nous conter une jolie histoire autour de cette photo. Mais je préfère le petit coin de paradis au petit coin de parapluie juste pour être au soleil!
    Il en aurait des choses à raconter ce parasol (ou ce parapluie!!).
    Bon week end de Pàques avec plein de bisous
    chatou

    • Quichottine

      La pluie était présente ici aussi, beaucoup, pluie d’orage aussi.
      J’espère que tu as passé un bon weekend pascal, ma Chatou.
      Plein de bisous à toi aussi.

  13. Salut,

    On devait avoir de la pluie , on a du soleil mais seulement 10°.

    Le Tiotte rempote au jardin.

    Bonne journée

    • Quichottine

      La pluie n’était pas loin, puisqu’elle était chez nous…
      Bravo à la Tiotte.
      Bonne journée à toi aussi.

  14. le temps de l’été sous la plage …
    Comme dans les vie, les visites sur les blogs évoluent au fil du temps, les plus fidèles restent.

    • Quichottine

      C’est vrai… le temps manque à beaucoup, hélas !
      Merci pour tes visites et tes mots.

  15. Un parapluie n’aurait suffi ce matin: cinq centimètres de neige. Argh! Je venais de faire enlever les équipements spéciaux.
    Je voudrais bien cuire un peu (bien que je n’aie jamais supporté les plage à bronzer), le soleil et la mer… mmm… on peut rêver.
    Tu le fais si bien avec ce parasol.

    Bisous tendresse.

    • Quichottine

      Pas de chance… surtout, sois très prudente !
      Merci pour tout ma Polly.
      Bisous tendresse à toi aussi.

  16. Merci pour la petite histoire …. qui se déroulera dans quelques mois… sans doute !

    • Quichottine

      J’espère que le soleil ne vous fera pas défaut… et à nous non plus. 🙂
      Merci pour tout, Liza.

  17. coucou un parasol qui ne protège pas du soleil 🙂 mais qui attend l’été prochain
    bisous

    • Quichottine

      Un sourire… le soleil a tourné, et la femme ne le saura qu’un peu plus tard, en se réveillant. 🙂
      Bisous et douce journée.

  18. Tu aurais du me demander, j’ai de quoi faire parler le parasol mais bon, je ne sais pas si c’est bien dans ces circonstances et puis il pourrait mentir ( rires). Pour l’instant, il reste fermer tant il pleut encore et toujours 🙁

    • Quichottine

      Tu peux encore le faire parler, pas de souci. 🙂
      Tu as toujours su écrire des dialogues savoureux.
      Merci pour tout, Aimela. Passe une douce journée.

  19. Dans la chanson c’est un p’tit coin de parapluie contre un coin de paradis

  20. Une photo qui t’as bien inspirée…
    Biz

    • Quichottine

      Merci Béa. Je suis toujours contente quand ça vous plaît.
      Bises et douce journée.

  21. Salut

    Le temps est variable avec 9°.

    Pas folichon pour une balade.

    Bonne journée

  22. Ces temps ci nous avons plutôt abusé du parapluie et de l’imper, mais là le soleil a traversé les nuages et espérons qu’il va finir par s’installer pour que nous profitions du printemps, la chanson le P’tit coin de parapluie de Brassens je l’ai toujours beaucoup aimée dès l’instant où je l’ai entendue, il y a bien longtemps !
    Joyeuses Pâques Quichottine

    • Quichottine

      Je l’espère aussi…
      Merci pour ta présence et tes mots, Marine.
      Passe une douce journée.

  23. L'Espigaou

    On nous détourne l’attention en nous faisant croire qu’il ou qu’elle suveille les enfants.
    Mais non, regardes cet égoïste il occupe tout le parasol avec les orteils en éventail pendant que cette pauvre fille est en train de devenir un homard cuit au cour bouillon.
    Bonne fin de journée
    De gros bisous
    Maryse

    • Quichottine

      C’est vrai que l’on peut s’étonner qu’il ne la réveille pas… elle aura très mal ce soir.
      De gros bisous et douce fin de journée à toi aussi.
      Merci pour tout.

  24. cette photo fait du bien pour un jour un peu mouillé et humide. Merci pour ta visite. Pâques aujourd’hui messe à la cathédrale et demain chasse aux oeufs dans le jardin de ma fille et son compagnon. Bises

    • Quichottine

      J’espère que la chasse aux oeufs a pu se dérouler sans pluie…
      Merci pour tout.
      Bises et douce soirée.

  25. Ah j’en rêve d’aller lire sous un parasol ! Marre de cet hiver à rallonge: ce matin , à 8h 30 j’ai dû gratter le pare brise givré , mais c’est quoi ce cirque, ici, c’est écrit « douceur angevine » !!!
    Bises Quchottine

    • Quichottine

      Et c’est vrai que beaucoup en parlent, de cette douceur angevine…
      Si l’hiver joue les prolongation même chez toi, où allons-nous ?
      Bises et douce soirée Zoé. Le soleil va revenir. 🙂

  26. Un petit coin de parasol pour accrocher un rayon de soleil aux nuages qui roulent tout noirs, écrasant ce printemps qu’on attend.
    Qui sait si ça ne l’aidera pas à se libérer, enfin, notre printemps d’avril ?

    • Quichottine

      Il faut l’espérer, mais j’ai bien peur que l’hiver ne fasse de la résistance… hélas !
      Merci pour tes mots, Carole.
      Passe une douce soirée.

  27. Et la bergère restera calée sous le grand parapluie!
    Le tempsest décidemment très changeant! Jolie page encore pour tes fidèles lecteurs!
    Bises et bonne journée
    Dany

  28. J’aimerais bien me trouver sous un tel parasol en ce moment mais hélas je ne pourrais plus me montrer avec un tel bikini!
    bises et bonne journée

    • Quichottine

      Moi non plus… et j’avoue que je n’aime pas vraiment lézarder au soleil.
      Cependant, à travers les carreaux de la fenêtre, la grisaille installée me rend morose.
      Bises et douce soirée à toi. Merci pour tout.

  29. Quel plaisir de te lire à chaque fois Quichottine, tu donnes vie à tes textes comme personne.
    Si nous ne répondons pas toujours immédiatement sur la blogo, souvent ce n’est pas un manque d’intérêt, juste un manque de temps … il est des priorités qui sont incontournables.
    Quant au parasol, il doit avoir sa propre version des faits, mais nous n’en saurons rien … il sait être discret le bougre.
    Je ne suis pas sure que le monsieur ne veuille pas protéger la dame, je crois plutôt que se faire dorer sous le soleil brûlant lui convient très bien.
    Bisous Quichottine … je te souhaite un bon lundi de Pâques encore …

    • Quichottine

      Merci pour tout, Kprice.
      Le parasol ne dira rien, mais nous pouvons tout imaginer. 😉
      Bisous et douce soirée.

  30. Ce « parapluie »-ci ne m’aurait été d’aucune utilité ce week-end, sa paille aurait même pu (re)verdir ! Voilà longtemps que je ne suis pas allée me perdre sous le soleil de Liza… Bises humides, Quichottine !

    • Quichottine

      S’il reverdit, il pourra ensuite fleurir et ce serait vraiment joli sur la plage… ne crois-tu pas ?
      j’aime l’idée.
      Et j’aurais aussi beaucoup aimé pouvoir me téléporter au soleil de Liza.
      Bises et douce soirée Galet.

  31. salut,

    Une journée médiocre pour la météo.

    Cela se termine par de la pluie.

    Bonne semaine

    • Quichottine

      Je crois que nous n’en avons pas vraiment fini avec la pluie. 🙁
      Bonne soirée à toi, Tiot.

  32. Coucou Quichottine
    oh mais si je me rappelle bien cette chanson ! Je raffole de Brassens !
    Que tu brodes bien autour d’une photo… La blogopote ! J’aime ce terme affectueux …
    Mais aujourd’hui, même un parapluie ne tiendrait pas dehors, sous ce vent glacial et ce ciel tout noir… Il fait un froid d’hiver ! (dans le Haut Var, tout de même !) … Les genêts en oublient de fleurir ! La Nature attend !
    Bisous

    • Quichottine

      Espérons qu’elle n’attende pas trop longtemps.
      Merci pour tout, Luciole.
      Bisous et douce soirée.

  33. On ne saura jamais qui surveillait qui ! Je me souviens de ce petit jeu chez Liza.
    La dame est déjà bien rouge .Je pense qu’elle a dû souffrir après cette photo! Bisous

    • Quichottine

      Je le pense aussi… et je sais par expérience que ça fait vraiment très mal…
      Merci pour tout, Fanfan.
      Bisous et douce soirée.

  34. Bon il me semble aussi qu’elle aime le soleil et a décidé le le laisser surveiller les enfants (« au moins pendant les vacances ») non ?! En tous les cas comme tu le dis seul le parasol indiscret sait tout sur ce couple et leurs petits arrangements 🙂 Bisous et merci pour ce petit coup de chaud sur la plage

  35. « le parasol indiscret sait tout, mais même s’il voulait parler, le vent effacerait ses mots en les perdant dans les nuages. »
    J’ai beaucoup aimé la conclusion de ton histoire, envie d’aller chercher ces mots perdus dans les nuages.

    • Quichottine

      Merci Marie.
      Je suis ravie que ça te plaise.
      Passe une douce soirée.

  36. Sylvie (Oxygène )

    Coucou Quichottine.
    Pour moi ce parasol évoque une coulemelle géante… mais j’aime beaucoup ton idée du parasol qui s’intéresse au livre de celui qu’il protège du soleil.
    Voilà une pensée qui ne pouvait que germer dans l’imagination d’une bibliothécaire
    Gros bisous Quichottine

    • Quichottine

      Sourire… un grand merci pour tes mots et ta présence, Sylvie.
      Gros bisous et douce soirée.

  37. J’adore tes gentilles disputes avec le lutin bleu, ton complice. Ces chamailleries sont distrayantes à souhait. Merci ma grande
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      … et merci à toi pour ta présence et tes mots.
      Je t’embrasse. Passe une douce soirée.

  38. mon blog l’est tout petit
    peu de textes
    et peu de com’ en tout
    mais cali m’en souviens, oui, l’est venue
    mais ça c’était avant…
    y est venue commenter en tant que mon blog tetrao 2008 2010
    et ce mot blogopote depuis je l’utilise aussi
    on va passez pour des anciens, mais bon…
    qu’y faire

    oui les réponses au jeu du parasol sont excellentes
    mais moi, en guise de titre donné :

    moi j’aurai dit « Un sombrero sous le nez… »

    du lecteur, mais bon

    🙂

    bises cavalières

    • Quichottine

      C’est vrai que ça y ressemble un peu.
      Nos blogs évoluent au fil du temps, tu en as créés, supprimés aussi. Les souvenirs restent dans les mémoires de ceux qui t’ont connu.
      Il faut du temps pour grandir de nouveau.
      Bises et douce soirée.

      • merci Quichottine
        laissons le temps au temps, alors

        oui ça ressemble pas du tout mon titre mais

        c’était juste
        un clin petit d’œil à : un mexicain basané
        est allongé sur le sol
        le sombrero sur le nez
        en guise en guise en guise en guise en guise en guise ….
        de parasol….

        bonne soirée*
        😉

        • Quichottine

          C’est une chanson que j’ai beaucoup écoutée. 🙂
          Bonne journée à toi, Cavalier.

  39. Episode amusant, soleil et sable chaud de la photo qui nous réchauffent tous les trois, car ce début d’avril est mouillé, mouillé, mouillé….. Merci !

    • Quichottine

      Mouillé, un peu trop… j’espère que le soleil finira par s’installer.
      Merci à toi pour tout, Sigrid.
      Passe une douce soirée.

  40. Salut,

    Le temps s’améliore et il fait 12°.

    On dirait que le printemps s’installe.

    Bonne journée

    • Quichottine

      Je ne peux pas encore l’écrire, de peur qu’il ne s’envole à nouveau.
      Bonne journée à toi aussi, Tiot.

  41. Sais-tu que j’écoute souvent du Brassens que je trouve un merveilleux poète. Un grand et superbe parasol qui doit en connaître des secrets ou autres… Qui surveille qui? Maintenant je n’aurais pas voulu être à la place de madame… Un homard, mais sans mayonnaise. Gros bisous, ma chère Quichottine et merveilleux après-midi pour toi.

    • Quichottine

      Je n’aurais pas non plus voulu être à sa place…
      Merci pour tes mots et ta présence, Nell.
      Gros bisous et douce soirée à toi.