Elle ne m’avait pas dit… avec Mickaël D

Les images choisies pour les histoires que raconte le Lutin bleu s’accumulent sur mon bureau… ou du moins sur celui de mon ordinateur. C’est fou ce que le temps passe vite !

Il faudrait que j’écrive au fur et à mesure ce qu’elles m’ont inspirées, mais je dois avouer que je manque souvent du temps nécessaire, surtout lorsque la vie et mes proches se chargent de remplir mon emploi du temps. 🙂

Mais je n’oublie pas… comment oublier ces images qui m’ont frappée, pour une raison ou une autre ?

J’ai décidé de vous les montrer cette semaine, pas forcément dans l’ordre où je les ai capturées chez vous, avec votre autorisation.

Nous étions en novembre 2017… oups !

Sur mon écran, une femme au visage sévère qui me fit penser à la fois à la sorcière de l’Ouest du Magicien d’Oz, et à la directrice de l’école pour jeunes filles dont la Princesse Sarah subissait la méchanceté sur les écrans des dessins animés que regardaient mes filles autrefois.

171105_MickaëlD

Qui se souvient encore de ce film, de ces animations en feuilleton télévisé ?

J’y pense avec une certaine nostalgie. Les dessins étaient beaux, j’aimais la précisions des traits où chaque détail comptait, les histoires se finissaient toujours bien… je veux dire que les méchants étaient toujours punis, ce qui n’est plus toujours le cas aujourd’hui.

Sur mon écran, donc, une femme… et, plus loin, en remontant le temps, un enfant qui regardait la violence d’un monde qui s’effondrait.

170818_MickaëlD

Les graffitis que poste mon ami Mike me laissent rarement indifférente et même si je ne suis pas abonnée, même si lorsque je vais lui rendre visite il me faut souvent parcourir de très nombreuses pages, je garde le contact. Il fut de mes premiers visiteurs, à l’époque où je débutais sur Over-blog et il m’a aidée à ne pas abandonner.

Un blog, c’est difficile, chronophage, et, dans les premiers temps, souvent déprimant.

Un blog, c’est comme une bouteille jetée à la mer, dans un océan de pages jamais lues. On ne sait jamais qui viendra, ni même si quelqu’un viendra. Alors, au début, on se donne du mal, on cherche des “amis”, des lieux où l’on est heureux de se rendre, qui nous surprennent ou nous réconfortent.

On laisse des mots… en espérant que ces messages ne resteront pas sans réponse.

Et puis… un jour, l’autre vient, celui qu’on attendait, mais aussi celui que l’on n’attendait pas.

Mike fut des premiers, et, même si ses visites sont moins fréquentes, il est toujours là, quelque part, peut-être encore aujourd’hui, caché derrière l’un des piliers de l’ancienne Bibliothèque obéienne.

– Tu digresses de nouveau…
Tu ne voulais pas évoquer les blogs aujourd’hui !

– C’est vrai… mais comment faire autrement alors que certains disparaissent, par manque de présence, parfois par trop de présence ?

– Comment peux tu dire “Trop” ? Il n’y a jamais trop de visiteurs ! Si ?

– Si ! Je connais des blogueurs qui finirent par trouver leur salon trop petit… qui, ne pouvant pas rendre autant de visites (ils avaient des centaines de commentaires, donc, je le suppose, des milliers de visiteurs), finirent par fermer leur espace ou du moins supprimer le formulaire de commentaire.

– Ah…

(Le lutin bleu n’imaginait pas que l’on puisse empêcher les visiteurs de s’exprimer.)

– Pourtant, lorsqu’on écrit sa première page, on y met tout son cœur, on voudrait qu’elle soit lue par tous, qu’elle attire, qu’elle recueille assez de suffrages pour qu’on y trouve l’écoute et l’attention souvent absente de nos vies.

– Tu crois ?

– Je ne sais pas, je m’interroge souvent sur le pourquoi de tant de réseaux sociaux, tant de “j’aime !”… Nous avons tous besoin, même si nous sommes entourés d’amour, de la “Reconnaissance” qui nous fait nous sentir à la fois utiles et heureux de pouvoir partager nos propres découvertes et nos moments de bonheur, nos savoirs, et même, lorsque nos visiteurs sont devenus plus proches, nos peines, celles qu’il est plus facile de confier à la Toile qu’à ceux qui partagent nos vies.

(Le Lutin bleu fronça les sourcils mais n’ajouta rien. Les humains, c’est compliqué, beaucoup plus que les lutins dont la couleur indique aux passants le rôle qu’ils peuvent jouer…)

Et donc… si j’ai choisi d’intituler ce billet “Elle ne m’avait pas dit”, c’est parce qu’en voyant les images chez Mike, j’ai pensé à tout ce que l’on apprend à l’école ou avec nos parents, à ce que nos mères nous disent, mais aussi à ce qu’elles ne nous disent pas.

À nos filles, nous avons montré le meilleur de nos vies, notre Amour, nos partages, notre force… mais jamais nos moments de doute, d’abattement. Il y a toujours dans un couple, dans une famille, des choses dont on ne parle pas.

Maman n’était plus là pour nous dire… à l’âge où j’aurais pu comprendre.

J’ignore si ce qui est tu fait plus de mal que ce que l’on montre à ses enfants, mais je sais que ce n’est pas facile de partager avec eux ses soucis, ses chagrins.

Le bonheur, c’est difficile, cela se construit chaque jour, et il suffit souvent d’un rien pour le mettre à mal, pour que tout s’écroule comme si la méchante sorcière de l’Ouest continuait à emporter au loin, au cœur d’un cyclone, la maison, les arbres, les livres, tout ce que Dorothée pouvait encore trouver “Plus haut que l’arc-en-ciel”

Merci à Mickaël D pour ces images et merci à tous ceux qui savent déposer – avec tant de talent – des couleurs sur les murs gris de nos cités.

97 réponses à “Elle ne m’avait pas dit… avec Mickaël D

  1. Te lire est mon arc-en-ciel d’un matin chagrin ! Non, tout n’est pas rose dans la vie, mais pourquoi découragerait-on nos enfants qui l’attaquent à belles dents et avec optimisme ? Les problèmes des uns ne sont jamais tout à fait ceux des autres, et ils apprendront en grandissant. Il faut seulement rester tout près d’eux, pour qu’ils puissent attraper la main qu’on leur tend, s’ils l’acceptent… bisou, Dorothée-Quichottine !

    • Rester tout près, assez pour leur tendre la main quand c’est nécessaire, sans pour autant envahir leur vie.
      Être parent s’apprend aussi. 🙂
      Bisous et merci d’être là, Amie.
      Passe une douce journée.

  2. Difficile questionnement que ces mots tus, cette auréole de secret que l’on pressent et qui s’ échappera ou non; parfois presque une vie à attendre, à essayer de deviner, à guetter quelques signes…
    Quant au blog, même s’il est virtuel, on y reçoit tout en bloc, sans doute pour moi avec trop de susceptibilité et de tristesse mais c’est ainsi, la  » vie virtuelle » peut démolir aussi les belles choses .
    Belle journée Quichottine, gros bisous.

      • Je t’embrasse fort, Mahina. J’espère que tout va bien pour toi.

      • Quichottine, je me permets de prendre un peu de ta page pour dire à Mahina que son exil est trop long. Dis, quand reviendras – tu ?
        Merci

        • J’espère qu’elle reviendra bientôt…
          Et j’espère qu’elle lira ta réponse.
          Merci à toi.

          • je t’ai lu Balaline. il est vrai que je ne passe plus guère sûr les blogs, très peu en fait, et je ne laisse pas tjrs de commentaires, mais je ne t’oublie pas petite fleur de Sarra
            je suis loin de la France pour le moment. mon blog fermé, j’en ai ouvert un autre mais ne sais encore si l’envie d’écrire reviendra. j’ai l’impression de n’avoir plus rien à partager….. bisous à tous ceux qui me liront

          • Quichottine

            Je voudrais pour ma part que tu ne laisses pas tomber… tes pages me rassuraient.
            Bisous et douce journée à toi.

      • Coucou Mahina
        Je viens de te lire et tout à coup la montagne s’ illumine.
        Prends soin de toi et à bientôt tes jolis mots de Sarrance ou d’ailleurs, là où brille encore un peu de joie.
        Merci à vous deux

    • Je crois que le virtuel n’existe pas… les sentiments ressentis sont bien réels.
      Je t’embrasse fort, Balaline. Reste telle que tu es, vraie.
      Passe une douce journée.

  3. Une belle synthèse de la création et de la vie des blogs, j’ai eut aussi au début des moments ou j’avais envie d’abandonner mon blog, mais à l’époque j’avais payer pour un an, alors j’ai continué et aujourd’hui j’avoue que j’apprécie beaucoup les échanges entre aminautes, cela donne un peu de sel à la vie ronronante…
    Bises et douce journée en compagnie de ton Lutin bleu

    • Un peu de sel dans une vie ronronnante… j’aime beaucoup ce que tu dis. 🙂
      Merci, Livia.
      Bises et douce journée à toi.

  4. Un bien joli moment

  5. J’y pense parfois à fermer les commentaires sur mes blogs pour ne pas obliger mes amis blogueurs que je visite à mettre un commentaire car je sais que, même si J’aime bien visiter les blogs amis lire ou zapper en fonction du sujet, écrire des commentaires est pour moi est une corvée quotidienne dont je me passerai bien. Le plus souvent je n’ai rien d’intéressant à ajouter et Je n’aime pas écrire des banalités. Alors je ne viens plus tous les jours de la semaine sur les blogs, du temps pour faire d’autres choses qui me plaisent ou d’aller sur Facebook ou je « like » sans en abuser non plus. Bisous

    • Je ne laisse pas toujours de message, mais j’essaie malgré tout, car je sais que ces messages sont aussi un encouragement, et que même un simple coucou lorsqu’on a rien à ajouter peut faire du bien.
      Il n’est jamais facile de commenter une photo, par exemple, et dire « que c’est joli ! » manque d’originalité, j’en conviens. 🙂
      J’ai décidé de ne pas aller sur FB, cela augmenterait le temps passé derrière mon écran. Je serais accro, j’en suis sûre.
      Bisous et douce journée. Merci pour ta présence et tes mots.

  6. Pour moi, mon blog est très important car il m’oblige à continuer, même si je n’ai plus envie de rien …
    Il m’est arrivé d’avoir envie d’arrêter mais dès le lendemain, il me manquait déjà …
    Surtout d’aller lire les aminautes, sur leurs blogs.
    Depuis 17 ans, beaucoup de liens se sont créés et on ne peut pas les couper comme ça, d’un simple clic.
    En ce moment, je ne suis vraiment pas bien, mais je ressens le besoin de venir lire vos coms …
    Bon mardi.
    Les travaux de réfection du couloir ont commencé.
    C’est le bazar partout, mais … je m’en fous.
    Bisoux doux, ma quichottine?

    • Il est important pour moi aussi… et je comprends tout à fait qu’il soit aussi important pour toi. C’est pourquoi je m’inquiète quand tu ne blogues pas.
      Courage pour tout, ma Dom.
      Je t’embrasse très fort. Prends bien soin de toi.

  7. Cet exutoire, ma Quichottine, nous permet d’échanger et de s’ouvrir au monde. Chaque billet apporte une petite richesse supplémentaire, alors pourquoi s’en priver. Il est vrai que cela prend beaucoup de temps, mais souvent, quand je publie ou que je commente, je me dis que cela permet à certains de rompre leur solitude !
    Bises et bon mardi

    • Je ne peux qu’approuver. Tout cela est vrai. 🙂
      Merci pour ta présence et tes mots, ma Zaza.
      Bises et douce journée.

  8. Judy Garland, encore ronde et fraiche, chantant le bonheur, avant que ce métier spécial ne la détruise, c’est aussi un parcours qui interpelle. Est ce que Mike est un grapheur ou bien un photographe de peinture murale ?

    • Mike est un photographe, il a beaucoup de talent. 🙂
      Merci pour tout, Emma. Passe une douce journée.

  9. Comme toujours, te lire est un vrai plaisir, comme un vent de fraîcheur qui nettoie mon esprit parfois noirci par les nouvelles du monde ;-(
    Alors merci pour ces moments Quichottine.
    J’aime aussi beaucoup ces illustrations qui t’ont inspirée.
    Bises et bonne journée

  10. Bonjour Quichottine
    Un blog …son blog ..le blog ami ..tout cela est un choix , et j’eprouve toujours autant de plaisir à passer chez les uns et les autres
    On sent que certaines personnes se sont lassées au fil des années ..autant dans leur publication que dans les commentaires laissés ici et là ..alors plutot que de se sentir « OBLIGE » ne serait il pas mieux de passer à autre chose ..
    Je crois que nous ne savons pas toujours ce qui se passe dans l’intimité des personnes qui nous lisent ou que nous mêmes lisons ..alors soyons pleins d’humilité envers ce monde qui se cache derrière cet écran et partageons …
    Je connais Mike depuis longtemps et j’aime tout ce qu’il nous propose dans ces divers blogs …
    Merci Quichottine pour ce partage
    Gros bisous

    • Je crois que si je me sentais un jour obligée de faire quelque chose, moi qui n’ai jamais obéi aux consignes données sans les transformer à mon goût, je laisserais tomber aussi. 🙂
      Mais ce n’est pas le cas.
      Merci pour ta présence fidèle et tes mots, Claudine.
      Gros bisous et douce journée à toi.

  11. Petit bonheur du jour, bonjour ! Quichottine.

  12. Salut

    Le temps est pluvieux .

    On va quand même sortir faire les courses.

    Bonne journée

    • Nous ne sommes pas en sucre, disaient mes parents… on peut sortir sous la pluie. 🙂
      Passe une douce journée Tiot.

  13. Les arc en ciel et les coups de tonnerre, le ciel bleu et les cieux bas et lourds, ainsi va la vie….
    Le bonheur est un art difficile, le communiquer à ses enfants sans négliger les coups de grisous est important et toujours délicat, il est pourtant essentiel de partager et d’expliquer la tendresse comme les coups durs….

    • Je suis tout à fait d’accord avec toi… mais je sais que j’ai toujours eu du mal à parler des coups durs.
      Passe une douce journée ABC. Merci pour tout.

  14. Souvent les mamans disent mais jeunes, nous n’écoutons pas…..Un très beau billet Quichottine sur un bonheur qui est souvent ébréché par la vie mais qui fait justement qu’elle soit belle cette vie. Bisoussss

    • Il ne faut pas le faire trop tôt, c’est vrai… mais il arrive que nous n’ayons pas vraiment le choix, ou alors, c’est trop tard.
      Merci pour tes mots, Renée.
      Bisous et douce journée.

  15. le bonheur tu le construis chaque jour avec ta plume .

  16. coucouj’ai eu un blog durant de nombreuses années; je l’ai fermé à cause de souci avec une indélicate ;
    j’ai eu aussitôt envie d’en ouvrir un autre; mais il me fallait un thème;
    j’ai cherché un moment;
    par moments je publie beaucoup , par moments j’ai besoin de recul; je ne réfléchis pas trop; je ne veux pas me lasser ; je le fais selon ma forme 🙂 le mien est relativement autonome maintenant ^^ ( c’est bizarre d’en parler comme s’il vivait ^^)
    il est vrai que c’est chronophage ; je pense que chacun fait comme il peut;
    tu as très bien décrit les phases de la vie d’un blog 🙂
    bisous

    • Les indélicats font beaucoup de mal sur la toile, hélas !
      J’aime beaucoup ton blog et, comme je ne l’ai pas suivi depuis sa création, les pages publiées de nouveau me permettent d’autres découvertes.
      Merci pour tout, Michelle.
      Passe une douce journée.

  17. Ah oui en effet, elle ressemble à Miss Minchin dans « princesse Sarah » ! J’ai adoré lire ce livre quand j’étais jeune, je l’ai ensuite lu à mes filles pour leur grand plaisir. Il est toujours sur mes étagères ! et ensuite on a suivi le dessin animé avec joie, et nous regardons toujours le DVD de temps en temps quand mes filles viennent me voir !
    Quant aux blogs, de temps en temps, j’ai envie d’arrêter le mien, je fais des pauses pour l’été et je me dis, je ne reprendrai pas à la rentrée, et j’irai moins sur la blogosphère, et puis j’y reviens toujours, car ça me manque !
    Bisous et bonne soirée

    • J’avais aimé le livre, j’ai aimé le dessin animé.
      Je crois qu’il faut publier à son rythme et ne jamais se forcer. Le blog doit rester un vrai plaisir.
      Merci pour le tien, Lilwenna.
      Bisous et douce journée.

  18. Oh ! que oui je me rappelle de tout cela, je ne manquais aucun épisode, je soupçonne même d’être plus accro que l’étaient mes mômes.
    J’aime bien ton expression « chronophage », c’est si vrai.
    Temps très venteux, très pluvieux, on ne peut sortir le moral est dans les chaussettes aussi…
    Je t’embrasse ma douce

    • J’espère que tu vas retrouver le moral, c’est important.
      La pluie et la grisaille ne sont jamais bons, mais je suis sûre que le soleil n’est pas si loin.
      Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

  19. Chacun raconte une histoire à sa façon, en écrivant sur un un blog ou autre, en tricotant des vêtements pour une poupée, en dessinant sur un mur, en prenant des photos… le besoin de s’exprimer est multiple. Et le besoin d’être écouté immense.

  20. Sylvie (Oxygène )

    J’ai découvert « Princesse Sarah » grâce à l’aînée de mes petits-enfants qui m’a prêté ces BD qu’elle aime.
    De belles occasions ensuite de partager nos impressions.
    Les photos que tu as publiées ne peuvent qu’inspirer. Ces peintures sont très fortes.
    Quant à cette chanson… J’adore…

    En ce qui concerne les blogs, le mien a dû vivre 6 ou 8 ans… je ne sais plus.
    Oh oui c’était chronophage. Mon entourage me l’a souvent reproché.. Mais que de beaux échanges, que de belles rencontres grâce à lui…
    J’ai longtemps hésité avant d’abandonner les publications, mais un jour, mon papa qui était devenu un fidèle lecteur et me demandait souvent : Tu n’as rien publié aujourd’hui ?, ce papa, tendre soutien et fan inconditionnel, est mort.
    Un ressort s’est cassé en moi et j’ai perdu le goût de ces partages…

    Je reviens lire quand même les copines de temps en temps….
    Je t’embrasse Quichottine

    • Je comprends tout à fait… mais si tu savais comme tes publications me manquent !
      Mes proches ne lisent pas mon blog, mais je me demande si j’aimerais…
      Rien n’est facile…
      Je suis heureuse que tu continues de garder le lien, surtout quand il est devenu si fort.
      Merci d’être là, Oxygène. J’espère que nous aurons l’occasion de nous revoir un jour ou l’autre.
      Je t’embrasse très fort.

  21. Tu nous fais partager de bien belle choses.
    Pas facile de tout dire à ses enfants. Ils sentent tellement de choses, mais les dire, non, à moins qu’ils ne posent des questions.
    Le blog … un bonheur et un souci pour moi. Un souci à cause du temps qu’il demande, surtout que je n’arrive pas souvent à faire comme je le veux !
    Parfois, je me dis, je ne réponds plus aux commentaires et puis je le fais quand même. Tu vois, c’est comme si je ne répondais pas à quelqu’un qui me parle. Et je sis bavarde !
    Du coup, je ne trouve pas suffisamment de temps pour écrire.
    Bisous Quichottine.

    • Je n’arrive plus toujours à répondre à tous, et cela me navre.
      Je n’aime pas laisser des mots sans y avoir répondu.
      Je dois chaque jour choisir entre ouvrir les blogs que je suis par abonnement, répondre ici ou écrire de nouvelles pages…
      Le temps, je voudrais pouvoir le rendre extensible, et ce n’est pas vraiment possible.
      Bisous et douce journée Pimprenelle. J’aime te lire.

  22. Ces graffs sont vraiment superbes , oui il y a vraiment une ressemblance avec mademoiselle Mangin , la même rigidité dans le visage et le même air revêche , ouh la la que c’est loin tout ça .
    Quant au blog le tenir et aller visiter les blogs amis est vraiment chronophage , mais tellement enrichissant .
    Merci pour tes réflexions qui sont toujours tres intéressantes .
    Bonne soirée
    Bisous

    • Tellement enrichissant, tu as tout à fait raison.
      Merci pour tout, Jazzy.
      Bisous et douce journée.

  23. Le premier portrait m’a aussi fait penser à Princesse Sarah.
    J’ai vu tous les épiodes avec ma fille lorsque ça passé à la télé, j’ai autant aimé que ma fille,
    c’est vrai que j’ai toujours (malgré mon âge) gardé une âme d’enfant et surtout de rêveuse.
    Le blog, oui bien sur les commentaires nous font énormément plaisir, mais c’est avant tout une bonne thérapie.
    Pour moi ça a été une révélation j’ai pu, grâce à toutes mes copines blogueuses, prendre un peu confiance en moi, ton petit lutin dirait « il était temps ».
    Il y a des commentaires qui parfois mon émus jusqu’aux larmes.
    Je te souhaite ma très chère Quichottine une belle fin de journée
    Je t’embrasse très fort.
    Maryse

    • Une bonne thérapie pour beaucoup je crois… pour moi aussi. Il me manque quand je ne peux m’y rendre, vous me manquez aussi beaucoup.
      Je te souhaite une magnifique journée Maryse. Prends bien soin de toi. Je t’embrasse fort.

  24. Bonsoir Quichottine
    Alors d’abord il y a quelques jours j’ai lu chez toi une page que je ne retrouve pas… il était tard je n’ai pas commenté mais tu nous parlais d’un accident. J’espère que tout va pour le mieux et que ce petit doigt est enfin devenu sage et ne te crée plus de souci.
    Et maintenant tu ne peux pas savoir comment j’ai apprécié cette page là aujourd’hui! Mais oui c’est tout à fait Mlle Mangin! Ah cette princesse Sarah! Je l’ai découverte avec bonheur avec ma petite fille Léa! Et ce que j’adore ( parce que on y joue encore…. tu vas penser que je retombe en enfance!!!) c’est quand on se retrouve toutes les deux on joue naturellement cette histoire! Je joue soit Mlle Mangin soit Becky, Léa est toujours Sarah!!!
    Et je suis triste aussi, Léa grandit et en ce moment elle fait de la natation synchro à Lausanne, elle fait de la compétition…..alors jecrois bien que l’on va refermer cette page de Sarah….un peu triste!
    Je t’embrasse fort et te dis merci
    Dany

    • Mon petit doigt n’est plus trop sensible et je peux me chausser, donc tout va bien. 🙂
      L’article est bien mais tu ne pourras plus le commenter, il est bien trop ancien désormais.
      Les enfants grandissent trop vite, mais d’autres joies viennent aussi.
      Je t’embrasse fort, ma Dany. Passe une douce journée.

  25. tout est si vrai… j’avoue ne plus suivre certaines et certains qu’épisodiquement par manque de temps pour commenter je lis, je regarde et … je passerai répondre demain et demain même scénario !
    gros bisous Quichottine

    • Je comprends tout à fait, et j’apprécie que tu continues à venir de temps à autre… merci pour ta fidélité.
      Prends bien soin de toi, Josette. Gros bisous et douce journée.

  26. Juste un mot
    J’étais fixée sur l’histoire de Sarah.
    A une époque je visitais plein de blogs, j’ai découvert des gens formidables et c’est vite devenu chronophage.
    Alors j’ai fait un tri . J’ai gardé que les blogs qui m’accrochaient vraiment, une petite dizaine et cela va mieux.
    Et puis comme je potine sur le village sur la région j’ai maintenant d’autres lecteurs qui commentent ou pas. Il y a eu des sujets délicats entraînant des commentaires très insultants. J’admets la critique mais pas les insultes? Je modère les commentaires.
    Mais quel plaisir lors d’une réunion publique où j’ai du m’exprimer par rapport à mes positions de voir venir des gens me disant le plaisir qu’ils avaient de mettre un visage sur ce fameux Ionard.
    Bon je m’arrête là!
    Merci Quichottine!

    • Je comprends tout à fait que tu aies modéré les commentaires.
      On peut ne pas être d’accord avec quelqu’un, le dire, mais pourquoi l’insulter ? C’est un signe de faiblesse et de manque d’arguments.
      Merci pour ta lecture attentive, Dany.
      Bisous et douce journée.

  27. C’est une visite que j’aime beaucoup faire la tournée de mes blogues amis, mais c’est parfois difficile d’être régulière il y a tant de choses intéressantes à faire sans compter le quotidien.

    • Je suis tout à fait d’accord. Il y a des moments où l’on manque de temps…
      Merci pour ta présence et tes mots, Solange. J’espère que tu vas bien.

  28. Ma chère Quichottine, *
    tu sais ce que je viens de traverser et je dois dire que toutes et tous mes aminautes ont été d’une telle force pour moi, d’un tel réconfort. Il n’y a pas de mots que je puisse dire sur le désarroi et la profonde tristesse dans laquelle je vivais. Mon blog me permet de « tenir » le coup, même si je ne consacre que quelques articles par semaine, cela me suffit. Mais qu’elle joie d’aller visiter mes amies et amis virtuels. Jamais je n’aurais imaginé recevoir autant de mots d’amitié, de mails réconfortants. Je leur dois beaucoup et je ne pourrai jamais l’oublier. je t’embrasse, ma chère Quichottine et te dis a bientôt

    • Je crois aussi que dans ce cas, tout était important, que chaque mot comptait, et je suis heureuse que tu aies pu trouver un peu de réconfort grâce au blog.
      Je t’embrasse très fort Nell.

  29. je t’envoie mille baisers, pour les jours tristes, pour les jours heureux, pour les jours où l’on souffre, pour ceux où l’on aime ….
    Nous sommes une petite famille et il est impossible de dire le bien que nous faisons, entretenons, la beauté, la gentillesse … même s’il y a des malentendus, des anicroches… nous sommes une force pour que le monde soit meilleur, pour chaque jour se vive mieux.
    J’ai lu un livre sur les paradoxes (koans et paraboles) et elle me fait tinter cette cloche nous disant que la vie est heureuse et malheureuse. Les jours sont là et valent la peine d’être vécue – je fais partie d’une association où je leur ai dit que jamais je ne les aurai rencontré, si la vie d’un proche avait été normale. Ensemble, nous nous serrons les coudes et partageons des joies malgré notre souffrance. Bises attentionnées.

    • Merci infiniment pour ce partage… je crois qu’il est important d’être soutenu quand on souffre… alors, merci à tous ceux qui nous aident au quotidien.
      Bisous et douce journée à toi.

  30. Belle réflexion sur la vie virtuelle et la vie tout court. Je crois qu’il existe autant de raisons de bloguer que de blogueurs…

    • Je ne sais pas s’il y en a autant que de blogueurs, mais je pense que ces raisons sont toujours importantes.
      Merci d’être là, Alamanito.

  31. Et merci à toi, Quichottine, pour ces belles réflexions, entre nostalgie et passion.
    Les blogs ont, comme l’amour, leurs raisons que la raison ne connaît pas…

    • Je crois qu’il ne faut jamais être trop raisonnable…
      Et j’aime toujours autant te lire.
      Merci pour tout, Carole. Passe une douce journée.

  32. J’aime beaucoup ce que tu dis des blogs et de cet espace virtuel et pas que.
    Je reviendrai lire plus attentivement.
    Tendresse

  33. Comme toujours tu sais particulièrement bien mettre des mots sur nos ressentis, nos doutes, nos motivations…Et ensuite il reste cet échange, cette humanité que nous essayons de mettre dans nos propos et le plaisir de partager nos petits ou grands bonheurs. Merci de nous montrer ces belles images qui mettent un peu de gaieté sur les murs gris, ou sur les jours gris. J’adore le magicien d’Oz et d’ailleurs je ferai bien de le relire et de partager un jour prochain cette lecture avec mes petits-enfants, car je ne l’ai pas encore fait. Bisous et à très bientôt

    • Échanger, partager… et garder ce plaisir, le plus longtemps possible.
      Tu as raison, ce livre est absolument magnifique.
      Bisous et douce journée Manou.

  34. C’est toujours un plaisir de venir sur tes pages même si je ne commente pas toujours. Il y a des blogs comme le tien qui m’attirent et où je me sens en complicité avec leurs auteurs. Le mien est petit et j’y tiens malgré qu’en ce moment, le manque de temps, l’énergie, d’inspiration , les soucis aussi font je ne mets qu’un ou 2 articles par semaine. Je ne connais pas princesse Sarah alors je ne pas dire que le portrait ressemble à un des personnages moi, il me fait penser à Mac’Miche dans le bon » petit diable » que j’ai lu enfant. Bonne journée et bises

    • La mère Mac’Miche est l’un de mes souvenirs d’enfant… j’avais adoré sa version au petit théâtre à la télé.
      Je l’ai lu plus tard…
      Merci pour ce partage, Aimela.
      Bises et douce journée à toi aussi.

  35. encore un billet chronophage je suppose

    • Très, mais ce n’est pas grave, c’est aussi un vrai plaisir que partager ses propres pensées.
      Merci à vous.

  36. Bonjour Quichottine,

    Pour toi comme pour moi, notre blog est essentiel, même si notre travail et nos motivations sont différentes, et ce n’est même pas sûr. Ce qui est sûr, c’est que les raisons qui nous poussent à continuer sont les mêmes.
    Pour ma part, deux raisons :
    La première date de la création de mon blog. J’aime l’écriture et les images (entre autre), il me fallait donc une support fiable pour conserver tout ça, pour garder une trace de mon passage sur Terre ? humm ! ego surdimensionné ? il ne me semble pas… mais, inconsciemment, il doit y avoir un peu de cela quand même. Puis, sans que je m’y attende, des « visiteurs » sont venus, il ont laissé des traces de leur passage. A ce moment là, mon blog n’est plus une simple boite à archives. Il vit.
    C’est à cet instant que cette deuxième raison entre dans le jeu : On regarde mon travail, on le commente sans lèche, quel plaisir ! Je n’avais rien ressenti de tel. Toutes les personnes de mon entourage, celles de « la vraie vie » ont toujours été indifférentes à cette passion. Les plus proches, regardent pour me faire plaisir, me disent que je j’écris merveilleusement bien, que je devrais publier… Tiens, c’est drôle, quand j’y pense, aucun ne m’a fait part de son étonnement quant au fait que je ne sois pas encore Prix Nobel !
    Avec ces « visiteurs virtuels », rien de tel. On partage une passion commune, simplement. Grâce à eux mon travail retrouve un deuxième souffle. Je sais enfin pourquoi j’écris, pour le partage.
    J’y passe beaucoup de temps sur mon blog. Ca devient chronophage. Internet, les soi-disant amis, virtuel, la vraie vie, tout se mêle un peu. Il faut que je réfléchisse à tout ça avant de laisser tomber.
    Il me faut beaucoup de temps pour comprendre que derrière ces « visiteurs » il y a des vies comme la mienne, que ce sont des humains comme moi ! Les uns passent et disparaissent, d’autres arrivent, d’autres restent ! J’aimerais parfois tant connaître ces derniers, Je suis sûr que ce serait là de belles rencontres. C’est pour eux que je continue mon blog, que j’essaie dans la mesure de mes petits moyens, de produire de la « qualité »… produire de la qualité, c’est prétentieux ça ! Voilà pourquoi je remets souvent mon blog en cause. Mes écrits valent-ils d’être lus ?
    Bon an, mal an, je continue avec toujours autant de plaisir dans le partage. Pour ce qui est de la chronophagie, j’ai trouvé mon rythme. Je ne m’impose pas une production (rhaaa, quel horrible mot). Je pose mes articles, comme ils viennent, au fil de l’eau. Je crois que ça convient bien aux visiteurs fidèles qui continuent à venir malgré parfois mes longs silences. Je sais aujourd’hui que ces amis ne viennent pas seulement pour que j’aille chaque jour sur leur blog pour les encenser. Ils continuent à venir, ben, je ne sais pas pourquoi… Peut-être parce que nous sommes devenus des vrais amis !

    • Ce serait grand dommage que de laisser tomber… surtout, ne le fais pas, sauf si, évidemment, ce blog finit par te peser, ce que je ne crois pas.
      La qualité est bien là, chez toi, c’est pourquoi nous venons toujours avec le même plaisir.
      Rester « à son rythme », sans rien imposer si ce n’est que l’envie de partager… c’est le plus important.
      Merci pour tout, Margi.
      J’ai été très heureuse de faire ta connaissance, même si nous n’avons pas encore eu l’occasion de franchir les limites de nos écrans.
      Bises amicales et douce journée à toi.

  37. Bonjour Quichottine. J’ai regardé aussi Princesse Sarah avec mes fils lorsqu’ils étaient petits. Maintenant ils ont leur vie, leur famille, leurs centres d’intérêt. Les petits n’ont pas le droit de regarder les dessins animés. Et pourtant Alban qui va avoir 2 ans et demi me réclamait « Mimi la souris », que je ne connais pas et que je ne lui ai pas mis, pour ne pas me faire « gronder » par mon fils aîné… Le temps a passé, la vie a filé. Heureusement que j’ai mon blog et mes activités., et toutes les découvertes en lisant les blogs que j’aime, dont le tien. Et puis il y a parfois de belles rencontres, des expériences étonnantes, alors oui, ça vaut le coup de bloguer. Rien à voir avec facebook… Bonne journée et bisous

    • Mes petits-enfants, les plus jeunes, sont aussi interdits de télé, je respecte. 🙂
      J’ai aussi fait de belles rencontres dont la tienne et j’en ai été très heureuse.
      Le blog est une porte ouverte que l’on peut franchir ou pas, mais qui peut vraiment rendre très heureux.
      Merci pour tout. Bisous et douce journée à toi.

  38. Merci Quichottine pour cette page ; je partage ton opinion sur les blogs.
    Belle fin de journée à toi !
    Bises

  39. Je n’ai pas bcp de temps à consacrer aux blogs, alors, j’ai mes petits préférés à qui j’essaie de rendre visite régulièrement ( mais pas tous les jours). C’est la douce présence des amis VITA

    • Douce présence pour moi d’une amie de la première heure… merci d’être encore là, Vita.
      Bises et douce journée à toi.

  40. Un jour on se trouve seule
    On a peur de ne plus savoir communiquer
    Alors timidement
    On ose jeter quelques mots
    Sur cette immense toile
    pour dire que la vie continue
    malgré tout
    Ou malgré rien
    Et des liens se tissent
    Avec des laines d’amitié et de partage
    Et on croit revivre
    Et on partage
    Et on refleurit!
    La vie continue…
    Elle est « voyage » ou « mariage »ou « simple marguerite »
    Et on se sent utile à nouveau
    malgré tout
    malgré le temps qui passe
    malgré la lourdeur des soucis…
    Et c’est un beau chemin…

    • C’est un très beau chemin, Marie, et je suis heureuse que tu sois parmi ceux et celles qui ont offert leurs mots pour nos anthologies.
      Elles sont peut-être éphémères, mais le lien qu’elles ont su créer entre nous ne l’est pas.
      Merci d’être là.
      Merci pour tes mots en partage.
      Je t’embrasse fort.

  41. j’ai relu attentivement, et tu as les mots ciselés, ceux qui disent, ceux qui soulignent, ceux qui sous-entendent et on prend selon le moment où on lit et ce qu’on a envie d’entendre.
    Je te suis dans cette trame un peu bizarre qu’est le virtuel, le blog qu’on aime malgré le temps qu’il prend, les mots qu’on veut laisser ici, au gré de l’océan des blogueurs qui de vague en vague laissent des traces.
    J’aime beaucoup aussi ce qu’en dit Margi, je ne sais si c’est de l’ego surdimensionné, je pense plutôt que c’est une nécessité, une pulsion d’écrire les mots magiques d’histoires qui nous traversent, un vrai plaisir, une joie qui jaillit.

    Tendresse ma Quichott’

    • La nécessité est bien présente, le blog me manque et vous me manquez surtout quand je ne peux pas m’en occuper.
      Un vrai plaisir pour moi aussi.
      Je t’embrasse tendrement ma Polly. Passe une douce journée.

  42. C’est vrai, les blogs sont chronophages, surtout quand on lit une note telle que celle ci, tellement forte en émotions et en souvenirs, en découvertes également. Mais quelle richesse aussi !
    Si je devais vraiment répondre à tout ce que tu évoques ici, j’y passerais plus d’une heure ! 🙂
    Je vais me contenter d’aller visiter Mickael, car je n’ai pas vu le dessin animé Princess Sarah, mais j’ai lu le livre de nombreuses fois, et c’est tout à fait ainsi que je m’imaginais la directrice !

    • Il est vrai que mes pages sont souvent trop longues… 🙂
      Merci pour tout, Pastelle.
      Bisous et douce journée.

  43. Merci pour ta présence !

  44. Coucou chère Quichottine
    Ah tu n’es pas toute seule Quichottine à concocter des pages trop longues… je suis incorrigible sur ce point, n’arrivant pas à synthétiser… Mais j’écris avant tout pour moi : un peu une façon de tâtonner dans l’écriture !
    Alors que tu as une écriture si fluide …. C’est un régal !

    Il n’est pas un jour où j’ai envie de tout laisser, tant je me donne du mal quand je peux, bien souvent la nuit ! Une vraie difficulté de tout gérer !
    Pas vu ni lu ce livre dont tu parles ! je vais chercher sur Internet !

    Merci Quichottine et bisous

  45. Une belle page.Tu sais rendre un hommage particulier aux personnes qui ont compté ou qui comptent pour toi. Les blogs prennent du temps et il est difficile de résister à l’appel du net. On aime bien partager , c’est vrai et parfois on écrit ce qu’on n’ose pas dire à un proche.Il y a toujours un certain anonymat qui donne du courage.
    On ne dit pas tout à nos enfants avec l’illusion de les protéger des mauvais côtés de la vie.Je ne sais pas si cela est bien ou mal. Mais ils feront peur propre expérience je pense . Je t’embrasse

  46. Et oui, elle faisait du bien ces séries animées, légères où tout ce terminait bien , des happy end qui nous faisaient oublier la violence de notre monde .
    Quant aux réseaux sociaux , ils le deviennent de moins en moins car notre société est de plus en plus axée sur son nombril , la tête dans le smartphone à en oublier les étoiles et l’humilité que nous sommes peu de choses .
    Merci pour cette histoire Quiche , bon week-end de Pâques à bientôt ! bise .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *