Un jour tu seras grand…

Un jour tu seras grand

Garderas-tu encore
au fond de ta mémoire
un peu de ce jour-là ?

Verras-tu cet outil
beaucoup trop long pour toi
que tu avais saisi
près de ton grand-papa ?

Penseras-tu encore
à tes presque deux ans ?

Penseras-tu à nous ?

Où que je sois alors,
je verrai dans tes yeux
l’étincelle joyeuse
et moi je sourirais
comme tu souriais

Insouciant et heureux
devant ton importance
si petit et si grand
jardinier d’un instant

Un jour tu seras grand

171108_Septembre

© Quichottine, novembre 2017

64 réponses à “Un jour tu seras grand…

  1. c’est souvent ce que disait mon grand père « un jour tu seras grand » – et voilà les vacances sont terminées, mais je peux dire huit jours trop court tellement cela m’a fait du bien ces réunions de famille « frère soeur » – bisous et douce semaine Mamy Annick

  2. Emouvant Quichottine, je garde pour ma part d’excellents souvenir de mon grand-père maternel, l’autre pas connu,mon papa a perdu le sien à 14ans ! Mon grand-père à ce jour arrière, arrière grand-père, ses petits-enfants sont « vieux »maintenant et grands-parents eux-mêmes ! L’eau coule sous les ponts, l’enfance, le plus beau des moments pour la famille et l’enfant…. belle journée, bises

  3. Les enfants adorent prendre les outils des grands…les chaussures aussi…(les petites filles)
    un texte qui nous renvoie à nos propres souvenirs, à ceux de nos enfants ou petits-enfants. Bonne journée

  4. Je ne sais pas si je garde un souvenir de mon grand-père lorsque j’avais deux ans mais sûr qu’il est toujours là. Je vais même dire tous sont là.
    J’avais commencé un article sur mes arrières grands mères. Tu me connais, il faudrait que je fouille.
    Ce sont des souvenirs formidables pour les grands parents mais aussi, le jour où ils ressortent, pour les petits enfants.
    Bisous et bonne journée malgré le temps chagrin.

  5. Bonjour Quichottine. Très joli poème ! Je pense souvent à mes grands-parents paternels que je voyais souvent, moins aux parents de ma mère que nous ne voyions qu’une fois par an. Bonne journée et bisous

  6. mon petit fils poussé par ses parents sans doute n’a qu’une hâte c’est de devenir grand, cette année il est au CP et il commence à déchanter si bien que pour la première fois il m’a dit la veille de son retour à la fin des vacances de la Toussaint « moi je serai bien encore resté ici, je suis bien avec vous », moins de stress, sans doute moins de pression,des moment de liberté où il pouvait rêver tranquille, difficile de savoir où est la juste mesure , j’espère comme toi qu’il saura garder une petite place pour ces bons souvenirs quand il sera grand
    bises et bonne journée

  7. c’est très beau Quichottine,
    je compare des dates et réalise que je devais avoir 4 ans lorsqu’une ancêtre à rejoint les anges c’est terrible car je ne m’en souviens pas, bien sur à cette époque les « relations » entre petits et grandes personnes étaient très différente

  8. Comme c’est beau ma Quichottine.
    Tu sais que mon Ellen se souvient d’avoir été l’apprenti jardinier de mon papa. Elle mangeait plus de fraises que de mauvaises herbes enlevées dans les plants de fraisiers. Nous en parlions avant hier, puisque que nous nous sommes vus quand j’ai été récupérer mon C4 remis en état.
    La discussion portait sur mes possibilités financières d’assurer l’entretien des deux maisons, et d’envisager à moyen terme de me séparer de la maison de mon île, eu égard l’énergie que cela demande et de mon état de santé qui n’est pas florissant.
    Alors, elle me rappelait les bons moments passés dans cette maison en compagnie de ses grands-parents. Le goût des fraises faisaient partie de ses souvenirs.
    Bises ma douce amie, à bientôt.

  9. Très joli poème pour un petit jardinier qui apprend à « cultiver son jardin » avec les outils des grands…
    Oui, il se souviendra de vous et de votre bienveillance 🙂
    Douce journée ma Quichottine et GROS BISOUS.

  10. Laisse-lui les mots que tu nous donnes ici, ce sera un merveilleux lien entre vous. Et il grandira si vite… Trop vite !

  11. Ma chère Quichiottine,
    c’est à nous de leur mettre des souvenirs aux coeurs. Vois-tu je jardine beaucoup avec eux: chaque printemps nous plantons des graines et à l’automne des oignons de tulipe. Plus tout le reste lorsque nous sommes ensemble. Nous jouons beaucoup. Je t’envoie mille bises et te souhaite une belle journée

  12. Oups! pardon pour le i de ton prénom, je ne l’ai vu qu’une fois envoyé et trop tard!!!!

  13. Un poème ravissant, que j’ai lu avec une larme au coin de l’oeil!
    C’est vrai les petits , disent souvent « quand je serai grand », et puis la vie des grands parfois leur pèse…
    Bises et belle journée

  14. Très émouvant poème …
    Bon mercredi … fatiguée.
    Bisoux doux, ma quichottine

  15. Coucou Quichottine
    Oui « quand il sera grand « il se rappelera l’amour que toi et ton epoux avez su lui donner ..
    Personnellement c’est les souvenirs les plus importants que ceux passés avec mon grand-père .
    Merci à toi
    Bises

  16. ….fermez les yeux, et entendez bruire cette foule humaine dans votre dos. Toute cette humanité dont vous procédez ! sentez derrière vous cette « chaine d’amants et d’amantes* » dont vous êtes à cet instant les seuls maillons visibles …
    Christiane.Singer (n’oublie pas les chevaux écumants du passé)
    (*P Eluard)

  17. De belles pages à feuilleter pour plus tard…

  18. Tes mots sont si beaux et si doux ,et ce petit jardinier qui a voulu aider son grand-père est un petit bonhomme bien entouré…d’amour. Quand il sera grand il se rappellera de vous parce que cela ne peut en être autrement…Je vis avec les souvenirs de mes grands-mères et du seul de mes grands-pères que j’ai connu et je pense tous les jours à eux, comme je pense à mes parents et à ceux qui ne sont plus là. Je me revois avec mon petit panier empli d’épluchures que j’allais porter aux poules. J’avais pas tout à fait 4 ans quand mes grands-parents ont quitté cette maison-là, donc j’étais pas bien grande et sans doute au plaisir se mêlait un peu d’appréhension. Bisous et merci pour tes mots

  19. Coucou Quichottine,
    Que c’est beau, tendre, émouvant.
    Et oui, un jour tu seras grand, et ce jour là arrivera bien trop vite.
    Profite de cette belle insouciance de l’enfance quand la vie te permet de l’avoir.
    Gros bisous à toi, merci et… bonne journée 😉

  20. même très flouée cette photo reste d’une tendresse incroyable avec ce texte. Bisous Quichottine

  21. C’est très beau ! Oh oui je crois que ces moments sont précieux dans le souvenir d’un enfant . Pour son identité aussi .
    Bises Quichottine

  22. Je suis sûre qu’on se pose tous les mêmes questions, mais quoi qu’il arrive, tôt ou tard, l’enfant devenu grand y songera…
    Bonne fin de journée Quichottine ! Bises

  23. Les bons souvenirs sont ceux qui nous construisent. Ils sont à jamais en nous. VITA

  24. Je me souviens de mes grands parents paternel, mon grand père était menuisier et on allait jouer dans les copeaux le jeudi , quelque fois, il nous faisait tourner la roue pour affûter les couteaux quand à ma grand-mère , c’était les tartes aux pommes qu’elle nous faisait . Magnifiques souvenirs . Le petit garçon de ton poème se souviendra lui aussi de ses tendres années avec ses grands parents

  25. C’est très beau et émouvant Quichottine. Sur qu’il se rappellera les jours heureux auprès de vous. Et regarder les photos lui feront remonter plein de souvenirs. J’ai un souvenir merveilleux d’une de mes grand-mères, que j’ai cotoyé jusqu’à mes 20 ans
    bisous et bonne soirée

  26. poème émouvant
    Une histoire que nous avons tous vécus avec émotion
    Merci pour ce billet
    Je t’embrasse

  27. Il sera grand et se servira peut-être de cet outil. C’est toujours mignon de voir un enfant imiter les adultes.
    Image en pointillés comme l’avenir inconnu.
    Joli partage !
    Bises et bonne soirée Quichottine !

  28. Quel joli poème pour ce petit homme très fier d’utiliser les outils des grands ! et je me demande quel adulte il deviendra et imagine déjà son émotion quand il lira tes lignes. Belle soirée à toi. Gros bisous

  29. Un très jolie page très émouvante comme tu sais nous les offrir merci Quichottine
    Douce soirée & gros bisous de nous deux

  30. mireille du sablon

    .. quand je donnais le biberon à mon fiston, j’essayais d’imaginer ce qu’il deviendrait..d’abord enfant, puis adolescent et le voilà homme..la vie continue…
    Bises du soir,
    Mireille du sablon

  31. très joli poème , moi même je pense souvent à ma mémé Francia ; et pour le petit, tu le sais, pour lui il est déjà grand….. bises et bonne soirée.

  32. C’est vraiment un beau poème pour cet enfant.
    Merci de ce partage et je te souhaite une belle nuit
    Bises
    Dany

  33. Sylvie (Oxygène )

    Un doux et tendre poème qui nous dit qu’il faut profiter de chaque instant avec ceux qu’on aime.
    Le temps passe si vite et les petits grandissent si vite aussi.
    Bisous Quichottine

  34. Bonjour très beau poème, pour ma part je n’ai ni connus mon grand-père ni ma grand-mère et encore moins mes parents mais il me reste des souvenirs d’enfances qui sont bien gardé au fond de ma mémoire, bonne journée bisous

  35. futur époux de la belle jardinière ?

  36. Salut,
    C’est un beau texte plein d’amour.
    Il pelut chez nous mais on garde le moral.
    Bonne journée

  37. Pour les enfants , c’est important de se fabriquer de vrais souvenirs avec ses grands-parents ou même ses parents 😉 loin de ceux artificiels avec une tablette ou un smartphone dans les mains. Bonne soirée Quiche et merci de ta visite bise (:-*

    Tu peux prendre les images que tu veux.

  38. Oui, il sera grand, plus grand que le râteau, la bêche ou la grelinette.
    Et tu le verras se baisser vers toi quand il t’embrassera.

    Je ne suis pas pressée de voir grandir ma Louloute, c’est si bon à 2 ans d’écouter ses premières phrases, ses rires, d’admirer cette petite boule d’énergie et de joie.

    Tendresse mas Quichott’

  39. Tous ces instants bonheur
    nous construisent
    nous donnent un certain regard sur la vie
    et peu importe tout le reste 😉

  40. Un très beau poème pour ce petit enfant .Qui sait ce qui peut s’imprimer dans la mémoire ,à cet âge ? Peut-être le subconscient gardera-t-il une trace de ces moments inestimables ?
    Ils grandissent si vite ; ce sont les plus beaux moments ,passés avec eux .
    Je t’embrasse

  41. Tres beau poème pour cet enfant jardinier . Je me souviens peu de mon grand père paternel que j’ai peu connu , mieux de mon grand père paternel , mais c’est avec ma grand mère paternelle que j’ai le plus de souvenirs .
    Bon week – end Quichottine .
    Bises

  42. erreur mon grand père maternel , je fatigue on dirait ….

  43. Salut,
    Le temps est ensoleillé et 12°,
    On ne se plaint pas pour un mois de novembre.
    Bon week-end

  44. Les petits enfants grandissent tellement vite, ça ne dure que 10 ou 11 ans et après ils sont au collège. Là ce n’est plus pareil. Mais ils aiment toujours leurs grands-parents. Gros bisous et bon week end.

  45. Je suis bien sûre qu’il n’oubliera rien.
    Bon week end ! Je vous embrasse.

  46. Salut,
    Le temps est pluvieux et il fait froid.
    On est en novembre et l’hiver arrive.
    Heureusement on a un chauffage qui fonctionne bien.
    Bonne journée

  47. Quand les liens créés sont bien ancrés, ils restent toujours à travers les années… je viens de le vivre de façon très intense et c’est vraiment un cadeau prodigieux que peuvent offrir les grands-parents.

  48. moi je suis encore petit !!! heureusement
    besotes
    tilk

  49. Des lignes bien menées une fois de plus… bises Quichottine

  50. C’est très beau, essayons de leur donner un maximum de souvenirs.
    bon dimanche, bises

  51. Oh bien sûr il se souviendra de son Papy et de sa Mamie, et ce sera un souvenir plein de tendresse, ce sont des liens qui nous sont si chers !
    Bonne soirée Quichottine, c’est un bien joli poème…

  52. Je ne sais pas pourquoi mon commentaire est parti tout de travers et avec un phrase qui ne veut rien dire au niveau du pseudo, excuses moi, bises Quichottine
    Marine

  53. Très beau poème pour ce petit bonhomme.. Oui il se souviendra des ces petits moment.. Et toi aussi Quichottine profite bien, il grandisse tellement vitre..
    Je suis de nouveau en pause à partie aujourd’hui.. Ma fille est en déplacement professionnel. SOS mamie…
    Bonne semaine bises.

  54. Je profite de cette insouciance quand je garde mon petit fils on cuisine on bricole on se balade un lien fort s’est créé c’est mon rayon de soleil merci pour ce magnifique poème gros bisous

  55. Si tendres et chauds mes souvenirs d’enfance qu’aujourd’hui encore ils me bercent et me font voyager au pays des joies vraies. Ainsi la chaîne est solide et ne peut s’arrêter .
    Merci pour ce beau poème Quichottine; bisous.

  56. Très bien écrit et si tu passes chez moi tu verras ma bibliothèque

  57. Merci pour ton commentaire d’hier soir Dame Quichottine.
    Ton poème est très émouvant… qui me ramène à un drame vécu dans ma petite enfance.
    Je n’ai pas de souvenirs de mon grand-père paternel qui est décédé, l’année de mes deux ans… Il est parti dans son sommeil à l’âge de 54 ans de ce qu’on appelait à l’époque une congestion cérébrale… Mes parents vivaient chez mes grands-parents… J’étais donc présente dans la maison quand ça s’est passé… et je sais que cet événement tragique a marqué à jamais mon subconscient… Il adorait les chats et il m’a transmis son amour pour eux. C’est sur ses genoux, que j’ai prononcé mon premier mot « Chat » en désignant du doigt son Minouchon noir. Ce Minouchon était très proche de mon pépé Henri… Le soir, cinq bonnes minutes avant l’arrivée de son maître qui rentrait du travail, il l’attendait dernière la porte. Il savait toujours à l’avance ! Ce qui étonnait toujours ma grand-mère. Dès que son mari entrait, le chat grimpait sur ses épaules et s’enroulait autour de son cou… A sa mort, son minou a été très perturbé… et il a disparu un jour pour ne jamais revenir (après un déménagement quelques mois plus tard) On n’avait jamais su ce qui lui était arrivé. Quant à ma mémée, à 47 ans, elle avait perdu son mari et son père à une semaine d’intervalle !!! Cela a été terrible pour elle. Je l’aimais énormément. Elle était d’une gentillesse extrême.
    Je t’ai raconté un épisode important de ma vie…
    Bisous et bonne fin de semaine.

  58. Salut,
    Le temps était ensoleillé ce matin mais le ciel s’est bouché et la pluie est tombée.
    Bon week-end

  59. un beau poème, très émouvant…Oui, je pense qu’ils se souviendront de tous ces bons moments vécus dans leur enfance

  60. Bonjour Quichottine ,
    C’est très émouvant de lire ton joli poème car il me replonge dans mon enfance, heureuse de partager des moments privilégiés avec mon grand père que j’aimais tant … Il était portugais et m’apprenait sa langue maternelle en dessinant des mots sur le sable près d’un lac où nous aimions promener et admirer les cygnes … c’était un homme si gentil … il me manque !
    Tes petits enfants seront toujours proches de vous ♥ je t’embrasse et vous souhaite un beau dimanche

  61. Salut,
    Le soleil était au rendz vous aujourd’hui mais on a eu seulement 8°,
    Ce soir le ciel était beau alors je supppose que le temps demain sera encore beau.
    Bonne semaine

  62. Bonjour Quichottine,

    C’est un joli texte qui accompagne bien la photographie. 😉
    Il nous arrive parfois de nous prêter à la rédaction peu ou prou spontanée de textes en prose.
    La grosse rédaction est telle une thérapie alors que la petite rédaction soulage instantanément. 😉
    Comment vas-tu ?
    Dernièrement, nous avons effectué un ALSH qui fut un peu éprouvant… L’esprit était tellement pollué que nous en avons fait des insomnies. :/ Depuis, cela va mieux.
    Je ne vais plus tarder à me préparer. Nous débutons la semaine par un temps de réunion.
    Bon lundi, bonne semaine Quichottine. 🙂

  63. Un bien joli poème sur la petite enfance et le temps de l’insouciance. Cela doit rappeler bien des souvenirs à ceux qui ont eu la chance de connaître ces instants de tendre complicité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *