Et si tout ça n’était qu’un rêve, Thierry Lenain & Brigitte Susini

C’était mon second livre, là-bas…

J’ai d’abord aimé son titre, et je l’ai lu.

170706_Lenain_Susini_Nathan

Tout est parti d’une simple question, pas si simple en fait, posée par la fille de l’auteur, un soir, dans son lit.

“Et si tout ça n’était qu’un rêve ?”

Tout ça ? Tout ça quoi ? Une question posée, qui évolue au fil des pages, selon la personne à qui elle s’adresse.

“Et si j’étais le rêve de quelqu’un,
de quelqu’un qui rêve ?
Et quand il se réveillera, voilà, je n’existerai plus…”

La question n’est pas facile, la réponse pourtant évidente :

“Tu dis n’importe quoi, Radhija !
– Qu’est-ce que tu en sais, maman ?
– Mais, Radhija, j’en sais… rien.”

Parce que c’est vrai, malgré toute notre expérience, tous nos savoirs, et même malgré notre âge, nos certitudes, nous n’en savons rien, rien du tout.

La maman a répondu, mais la petite fille s’entête. Elle veut savoir !

Elle interroge son papa, modifiant légèrement sa question.

“Et si on était le rêve de plusieurs, de plusieurs qui rêvent en même temps ?
Et quand leurs rêves se croisent, voilà notre monde… »

Son père non plus n’en sait rien, la réponse se calque exactement sur celle de la maman.

Radhija n’abandonne pas… elle posera la question à son chat, le personnage le plus important après ses parents…

“Et si je suis le rêve de quelqu’un,
de quelqu’un qui me rêve,
est-ce que je fais seulement ce que je veux dans son rêve,
ou seulement ce qu’il rêve ?”

Et la réponse du chat est identique à celle que donnaient les parents sur les pages précédentes.

L’enfant sait qu’elle ne dit pas n’importe quoi. Elle veut savoir !

Elle interrogera son miroir, puis le policier, puis la maîtresse… et même le Président.

Comme toujours, la question évolue… mais l’idée est la même.

Sommes-nous vraiment libres d’être nous, même si nous appartenons au rêve de quelqu’un ? Pouvons-nous changer son rêve et, par là même, le monde où nous vivons ?

Recevant toujours la même réponse, elle s’adresse à Dieu…

“Si j’ai changé le rêve de celui qui me rêve,
est-ce que cela le change quand il se réveille, quand je disparais ?
Est-ce que cela change sa vie après son rêve ?”

La réponse de Dieu est, vous vous en doutez, identique. Il n’en sait pas plus que la mère, le père, le chat, le miroir, le policier, la maîtresse ou le Président.

Qui saura lui répondre autrement ?

Le seul qui pourrait, le seul auquel elle ne s’est pas encore adressée est l’écrivain.

Je ne vous donnerai pas sa réponse, légèrement différente. Après tout, il arrive que celui qui écrit un livre raconte un peu n’importe quoi…

Mais ce que je peux vous dire, c’est qu’après avoir parcouru les images et les mots de ce très bel album, je suis restée rêveuse, souriante.

La vie est-elle un songe qu’un écrivain poète continue à écrire dans le silence de sa chambre, au coin du feu ?

Thierry Lenain & Brigitte Susini
Et si tout ça n’était qu’un rêve ?
Nathan 2005
ISBN : 2-09-250482-7

62 réponses à “Et si tout ça n’était qu’un rêve, Thierry Lenain & Brigitte Susini

  1. Les enfants ont de ces questions parfois que donner une réponse, un oui ou non, mission impossible, car après tout…. merci Quichottine, belle journée, bises

    • Il ont souvent seulement envie qu’on les écoute, quitte à leur répondre « je ne sais pas ».
      Bises et douce soirée jill. Merci.

  2. Qui suis-je ? Je crois que je préférerais être rêve plutôt qu’illusion. La nuance est infime mais rêve, j’appartiens au moins à quelqu’un… Ne t’es-tu jamais sentie transparente, dans un groupe ? C’est très désagréable ! Alors, rêve, c’est bien…Tant qu’on n’est pas cauchemar !

  3. Bonjour Quichottine,

    J’aime les remarques de Jill et de Galet.
    Les enfants ont l’art de poser des questions vraiment surprenantes et même, parfois, déstabilisantes.
    Faire partie d’une rêve et pas d’une illusion, l’idée est intéressante.
    Tu fais déjà travailler ma tête, là, maintenant, au lever? 🙂 🙂
    La couverture ne laisse pas indifférent .
    Merci Quichottine
    Bises

    • Ce sont des questions qui relèvent de la philosophie, c’est très étonnant dans la bouche d’un enfant, mais pas impossible. 😉
      Merci pour tout, Martine.
      Bises et douce journée.

  4. Les enfants posent souvent des questions déstabilisantes mais finalement pleines de bon sens.
    Ils rêvent parfois que l’imaginaire rejoigne la réalité.
    très belle journée, bises
    danièle

    • Et je connais bien des adultes qui aimeraient faire de leurs rêves des réalités. 🙂
      Merci, Danièle.
      Bises et très belle journée à toi aussi.

  5. Bonjour Quichottine
    Une question surprise pour les grands mais tellement evidente pour un enfant ..Le nombre de pourquoi reste toujours un dilemme pour notre logique ..
    Merci à toi de nous faire rêver ainsi en se posant cette même question …
    Gros bisous Quichottine

    • Ils nous obligent à nous remettre en question, et je crois que c’est bien, même si nous n’avons pas les réponses.
      Merci à toi pour tout.
      Gros bisous et douce journée Claudine.

  6. C’était la question récurrente de ma petite fille, elle en est sortie un peu en se jetant à corps perdu dans un terre à terre très dur et très réel, » Le collectif des morts de la rue  » Les enfants sont trop souvent le rêve de leurs parents et cela n’est pas toujours bon

    • Je crois que c’est rarement bon, hélas !
      Mais je crois que de toute façon, c’est aussi ainsi que nous nous construisons.
      Merci pour ton témoignage, Azalaïs.

  7. De belles questions qui font rêver…les petits et les grands, et je ne doute pas un instant que Thierry Lenain que j’ai toujours adoré lire ait fait de ce sujet, un album magnifique. En tous les cas tu nous le décris si bien ! Bisous Quichottine et bon dimanche

    • Il est magnifique… 🙂
      Merci pour ton expérience de lecture.
      Bisous et douce nouvelle semaine à toi.

  8. Je comprends pourquoi tu as délaissé les livres sur la politique … tu as fait 2 très beaux choix !
    L’auteur ne pouvait que réaliser un très beau livre avec une telle question qui engendre une grande réflexion .
    Merci pour tes partages Quichottine
    Je t’embrasse

  9. Et bien je me pose toujours cette question malgré les années qui passent et la réponse ne m’apparaît toujours pas. Je vais donc demander à l’écrivain ce qu’il en pense. Merci Quichottine, tu m’aides à traverser le miroir !

    • Sourire en te lisant… c’est vrai que c’est le genre de questions auxquelles il peut peut-être répondre. 🙂
      Merci à toi, Mimi.
      Passe une douce journée.

  10. C’est une très belle question qui mérite réflexion effectivement :-))
    J’aime énormément ce genre de problème qui trotte dans la tête des enfants…

    Je me souviendrai toujours d’une des premières questions métaphysiphe de notre aîné, il n’avait pas encore quatre ans, nous passions devant un cimetière en allant à la plage pendant les vacances d’été. Il demande ce que c’est, j’explique, puis il nous regarde mon mari et moi et demande :
    « Qu’est-ce que l’on sera quand on aura fini d’être mort ? »

    Bon dimanche, tu as de quoi méditer :-))))

    • C’est vrai… une question que j’aurais pu poser aussi en son temps. 🙂
      Merci pour ce partage ABC.
      Passe une douce journée.

  11. la petite fille et les fleurs bleues… la nuit serait elle papillon lorsqu’elle rêve ???

  12. une question essentielle. Je me demande si tous les enfants se la posent à un moment où seulement certains d’entre eux. Quand à y répondre, le faut-il ? sourires et mystère et boule de gomme pour reprendre une expression de ma jeunesse. Bises Quichottine

    • Une bonne question aussi de ta part, Jeanne. 😉
      Personnellement, je crois que c’est bien aussi de répondre de temps en temps qu’on n’en sait rien. 🙂
      Bises et douce journée.

  13. Les enfants posent souvent de bien jolies questions !
    La vie n’est pas un rêve mais on a envie de leur peindre l’avenir en bleu, bien sûr…
    Bonne journée Quichottine

    • Ou dans toutes les couleurs de l’arc-en-ciel… 🙂
      Merci, Marine.
      Bonne journée à toi aussi.

  14. Et si nous rêvions aussi celui ou ceux qui nous rêvent…
    Un univers multidimensionnel relié par des portes de verre où chaque choses rêvée devient une réalité parallèle. Le rêve est une question qui repousse sans cesse la réponse par une question nouvelle. Alors, on rêve…

    • J’aime beaucoup ce que tu écris…
      « Le rêve est une question qui repousse sans cesse la réponse par une question nouvelle. »
      Je crois que c’est tout à fait ça.
      Merci pour ta présence et tes mots Adamante.

  15. la couverture aussi est attirante

  16. Bonjour Quichottine. Ce livre me semble compliqué pour un enfant, avec des phrases bien longues, mais je me trompe sans doute. Bon dimanche et bisous

  17. J’adore ! Merci Quichottine et beau dimanche, je t’embrasse

  18. Oh! là tu as touché un coin du cœur, je cours l’acheter …
    J’adore le thème…

    Je crois que lorsque je t’attendais mes enfants je les ai rêvés et ils ont su changer mes rêves pour devenir eux-mêmes…
    Ma vie a changé après mon rêve mais j’ai touché de près à l’amour gratuit et réel
    à l’attention de chaque jour dans les bons ou mauvais moments!

    Merci pour tous ces partages qui font grandir!

    • Une magnifique définition de ce rêve d’enfant… Merci, Marie. J’adore !
      Passe une douce journée.

  19. Le rêve et la réalité peuvent se rejoindre parfois. Il m’est arrivé de le sentir, de la saisir et pas plus tard que la semaine dernière…Je t’embrasse, Quichottine, et te souhaite un très agréable dimanche

    • Je suis d’accord… et il faut saisir chacun de ces instants.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  20. Hello, suis rentrée et me réabonne à tous avant de reprendre mes visites réellement et programmé aussi quelques article, a bientôt donc. Bises

  21. Je suis étonnée qu’un enfant ait pu se poser cette question..Il est vrai que parfoisrêve et réalité se rejoignent

  22. Coucou Quichottine,
    Un livre qui semble bien sympa. Merci de partager cette lecture, mais là pour ma part, je suis sur-book-ée en lecture 😉
    J’aime bien la première de couverture aussi.
    Bisous et bonne fin de journée

  23. Le rêve un sujet qui n’a pas la même valeur selon si l’on est enfant ou adulte .
    Par sa candeur et son naturel , le petit enfant pose des questions très réalistes et évidentes pour lui .
    Et tout naturellement , il va demander à ses parents , ceux qui savent tout, la réponse !Et si nous avons perdu notre âme d’enfant nous sommes bien embarrassés!
    C’est merveilleux un petit qui pose des questions , alors prenons le temps de lui répondre, il est capable de tout entendre .
    Douce soirée, bises Quichottine

    • Je suis tout à fait d’accord avec toi. Prenons le temps de l’écouter, et même si nous ne connaissons pas la réponse, acceptons de le lui dire. 🙂
      Merci pour tes mots, erato.
      Bises et douce journée.

  24. La couverture, le sujet et tes mots sont une véritable invitation à se joindre au voyage de cette enfant ! tu donnes vraiment envie de le lire. Bisous

  25. Ce sont des questions embarrassantes en effet , qui sont une des spécialités des enfants. Ils savent poser des questions étranges bien souvent .
    Mais c’est mignon malgré tout .Je crois que personne ne peut répondre à cette fillette .Bisous

    • Je crois que je dirais comme tous : je sais… rien. 🙂
      Merci pour tes mots Fanfan.
      Bisous et douce journée.

  26. ton talent de conteuse lui n’est pas un rêve

  27. Le rêve… L »illusion… La réalité… J’aime beaucoup ! Merci.
    Douce nuit ma Quichottine. Gros bisous.

  28. Avouer qu’on ne peut pas répondre à la question posée … L’enfant peut avoir du mal à la comprendre mais il apprend ainsi que nous ne sommes pas « les grands maîtres » qu’il suppose que nous sommes.
    Elle est vraiment belle cette question.
    J’ai beaucoup aimé : je préfère rêve qu’illusion.
    Pour moi, le rêve permet de vivre, l’illusion, non. C’est juste une opinion très personnelle.
    Bisous Quichottine.

    • Je la partage aussi.
      Je crois qu’il est très important que l’adulte sache avouer son impuissance, avouer ses erreurs aussi.
      Cette franchise aidera l’enfant à se construire et à accepter aussi ses échecs.
      Merci, Pimprenelle.
      Bisous et douce journée.

  29. Voila que la question de cette petite fille me trouble fort ! la prochaine fois que je me « trouve » dans un rêve avec quelqu’un il va me falloir être particulièrement attentive …ça m’inquiète en fait 🙂 je crois que je vais mettre un panneau « Interdit de rêver » tous les soirs dans mon esprit cela me semble plus sage …
    je t’embrasse bien fort , bonne fin de journée

    • J’espère que non !
      T’en fais pas, celui qui te rêve n’en a pas fini de te rêver, tu lui manquerais. 🙂
      Je t’embrasse bien fort. Passe une douce soirée.

  30. Voilà qui mérite réflexion ou alors il faut acheter ce livre pour connaître la réponse 🙂
    Douce soirée Quichottine
    Bises

  31. Quelle question ! Parfois j’ai l’impression, moi, de me trouver dans un…cauchemar !
    Tu me donnes vraiment envie de me plonger dans ce livre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *