Le géant de l’Océan, avec Gérard Méry

Ce jour-là chez Gérard, il y avait une image…

– Il en publie tous les jours, ce n’est pas un scoop !

– Pas toujours, puisqu’il lui arrive d’être en vacances, comme nous tous !

(Le Lutin bleu haussa les épaules. Ce n’était pas la première fois, loin de là, que son amie feuilletait un album… ce ne serait pas la dernière non plus.)

170413_Photoplap

– Mais… mais…

(Le Lutin bleu faillit s’étrangler en la voyant… il en avait perdu les mots !)

– Ne dis rien, je sais… c’est comme si le géant de feue mon amie Clo était revenu.

– Clo te manque…

– Oui, beaucoup, comme me manquent ceux et celles qui ont passé la grande porte qui mène vers un ailleurs que je ne connais pas mais où nous irons tous un jour ou l’autre.

– Tu te souviens…

– Comment pourrais-je l’oublier ? Ce jour-là, elle m’avait offert une image magnifique, et, moi, pour la remercier, je lui avait laissé une histoire en commentaire. Elle l’avait publiée… chez elle… et, bien que Clo ne puisse plus me lire aujourd’hui, c’est peut-être une suite que je lui écris aujourd’hui, grâce à Gérard.

(Tous ceux qui étaient présents à ce moment-là dans la Bibliothèque quichottinienne s’en souvenaient aussi, les “nouveaux” avaient hâte de la découvrir. Ils abandonnèrent les livres qu’ils feuilletaient en silence dans ses allées et chacun s’installa confortablement sur son coussin préféré.)

Le géant, cette nuit-là, avait cueilli des lambeaux de nuages pour que la fée puisse s’en vêtir.

080303_Clo_Au-cafe-du-grand-turc

Et depuis… depuis ?

On dit…
On dit que le géant et la fée passèrent des années – non pas ensemble – mais de rendez-vous en rendez-vous.

(Il faut dire que chaque moment où ils se retrouvaient au bord de l’eau conservait la magie d’un premier rendez-vous.)

Ils se souriaient, échangeait doucement sur les moments passés loin l’un de l’autre, communiquaient sur les petits riens et les grands “tout” qui font le quotidien.

Il arrivait encore au géant d’être un peu maladroit, de se tromper de mots, mais la fée ne lui en tenait pas rigueur. Elle savait que même un géant ne peut pas tout faire, ne sait pas tout non plus.

Elle… elle n’avait pas envie de le changer. Il lui aurait pourtant suffi d’un peu de poussière d’étoile, d’un coup de baguette magique pour qu’il soit comme elle, pour que lui poussent des ailes… Mais elle ne voulait pas.

Elle l’aimait tel qu’il était, si grand, si fort, et si tendre aussi, si attentif à ce et ceux qui l’entouraient.

Elle l’avait observé tandis qu’il se penchait sur la Terre et ses habitants. Il regardait, bien caché par les ombres de la Nuit.

Il avait bien, de temps à autre, des gestes d’humeur, des cris d’horreur qu’il avait du mal à réprimer. Les hommes en étaient le plus souvent la cause. Mais il avait gardé l’espoir en leurs enfants.

Il lisait dans leurs rêves, essayait tant bien que mal de les protéger de ce qui pourrait les pervertir.

Quand ils auraient grandi, ils seraient à même de réaliser ces rêves qui le ravissaient.

Même les plus fragiles, ou plutôt surtout eux, l’attendrissaient. Ils continuaient d’offrir des sourires au milieu des ruines, et c’était de ces sourires que viendrait un avenir meilleur, le géant n’en doutait pas.

 Et puis…

On dit…
On dit qu’un jour la fée ne vint pas.

Le géant l’attendit, très longtemps, tellement longtemps que les saisons le crurent figé au bord de l’eau. Il l’attendit des années, des siècles peut-être…

(Le temps des géants n’est jamais le nôtre, vous le savez, n’est-ce pas ?)

Peut-être s’était-elle égarée, elle aussi, sur un chemin de traverse ?
Peut-être était-elle perdue, enfouie sous les pensées moroses qu’ils avaient partagées au cœur d’une nuit sans lune ?

Le géant s’interrogeait sans fin et les réponses le fuyaient.

Combien de temps attendrait-il encore ?

Seul l’Océan aurait pu nous répondre. L’Océan qui lui offrait un abri aux premières lueurs de l’aube, l’Océan où il s’enfonçait en rabattant sur lui sa couverture d’écume pour que nul ne surprenne son chagrin.

© Quichottine, 22 avril 2017

Merci à tous ceux qui me font rêver sur leurs images, merci à Gérard et à Clo pour leurs photos, et merci à vous pour votre présence et vos mots.

84 réponses à “Le géant de l’Océan, avec Gérard Méry

  1. Quichottine

    Je viens d’apprendre le décès de notre ami, Pierre Fassbind.
    Ma tristesse est immense.
    Toutes mes pensées pour ceux qui l’entourent aujourd’hui.

  2. Lu cela chez Annie la marmotte… Triste nouvelle encore, pensées pour sa famille… Quant à la photo une, un dirait comme une main qui s’accroche… la photo deux, géniale aussi ! Merci Quichottine, bises, jill

  3. Je viens de m’apercevoir que j’avais connu Pierre avec l’arbre à mots et que nous nous étions perdus de vue… tristesse, oh oui !

    • Quichottine

      Nous nous croisons souvent, parfois pour peu de temps. Hélas !
      Merci pour ces mots, jill.

  4. Bonjour Quichottine,

    Quelle belle histoire. Le géant est triste et cache sa peine sous sa couverture d’écume.
    Tu m’apprends le décès de cet homme charmant dont j’aimais lire les billets sur ses balades, ses randonnées. Comme c’est triste.
    Pensées pour les siens dans la peine.
    Bises

    • Quichottine

      Merci, Martine.
      Il me manquera même si je n’avais jamais traversé l’écran pour le rencontrer.
      Bises et douce journée.

  5. Que me dis-tu là ! Je le suis depuis quelques mois ou plus sur son blog et c’est grâce à toi que je l’ai connu d’ailleurs, je crois ou vice versa…je le suivais ainsi dans ses randos, sa montagne, ses balades. Il venait de visiter ma région il y a quelques semaines et nous avions échangé récemment. Il connaissait bien la Drôme pour y avoir vécu, m’avait-il dit et se promenait souvent dans des lieux que nous connaissons aussi vu que mon mari est natif de Die. Comme c’est triste et si subit…Toutes mes pensées vont vers sa famille, ses proches et ses petits-enfants avec qui il ne pourra plus jamais faire de si jolies balades en montagne. Je comprends ta tristesse… Je voyais bien à travers son blog que c’était quelqu’un de bien et en plus je sentais bien à tes commentaires que vous étiez proches. Bisous ma douce Quichottine je ne sais que dire de plus pour te réconforter. Si tu es en lien avec sa famille tu leur diras…

    • Quichottine

      Il avait été de toutes nos anthologies, et il ne manquait jamais de commenter mes billets.
      Par les images de son blog, il me faisait rêver.
      Il me manquera, même si je ne l’avais jamais rencontré.

  6. Triste … Pierre me manque, nous manque, je l’appréciais beaucoup.
    Pensées vers ses proches et ses amis, vers vous ici.
    Bisous Quichottine.

    • Quichottine

      Merci.
      Il manquera à tous ceux qui avaient eu l’occasion d’échanger avec lui.
      Bisous et douce journée Midolu.

  7. Coucou ma Quichottine,
    Une bien triste nouvelle que le décès de Pierre. La blogosphère perd encore l’un de ses membres talentueux. Une pensée pour ses proches et ses amis.
    J’aime l’image de la fin de ton histoire, ce géant s’enfonçant dans l’océan et recouvert par l’écume pour cacher son chagrin !
    Bises et bon dimanche

  8. chaque jour les photos de Gérard ouvrent sur un rêve… ce matin son entrée de port en noir et blanc comme une photo très ancienne et cette vague géante qui en est l’opposition en sont la preuve…
    Tu sais parfaitement -avec l’aide du Lutin, je ne veux pas le vexer hein- mettre les mots qui nous emmènent dans des labyrinthes merveilleux
    bon dimanche Quichottine
    je t’embrasse

    • Quichottine

      Tu ne le vexeras jamais.
      Merci pour tout, Josette.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  9. Pierre?????
    Oh non!! tous mes amis s’en vont….
    Je suis triste!!!

    • Quichottine

      Je ne m’y attendais pas non plus…
      Tristesse partagée, Mahina.

  10. Bonjour Quichottine. Tes mots autour de cette photo sont très beaux. Clo me manque aussi. Et je lis que Pierre vient de mourir, une très belle personne dont j’appréciais les billets sur ses randonnées. Je suis très triste pour sa famille

  11. tous ces amis partis, laissant encore sur la toile les étincelles de beauté qu’ils ont déposées, quelle tristesse …
     » la pendule d’argent qui ronronne au salon, qui dit oui qui dit non et puis qui nous attend … »

    • Quichottine

      Tu as trouvé la chanson qu’il fallait. Merci pour Brel, Emma.
      Merci pour tes mots.

  12. Je ne connaissais pas Pierre, mais jesais que sa famille et ses amis sont dans la peine et comme tu le dis nous irons tous un jour dans cet ailleurs que nous ne connaissons pas et qui parfois nous fait un peu peur!
    J’ai beaucoup aimé tes mots sur ces magnifiques photos, merci.
    Belle journée

  13. Ma douce Quichottine quelle jolie conte de celui du géant et de la gentille fée… mais le pauvre devra finir sa vie tout seul et c’est bien triste. La fée aura-t-elle fait un voeu pour se retrouver ailleurs?
    Doux dimanche et plein de bisous de chatou

    • Quichottine

      Je ne sais pas… mais rien n’est jamais simple entre les fées et les géants. 🙂
      Douce journée à toi aussi, plein de bisous ma Chatou.

  14. Que de jolis mots, nos amis partent vers un ailleurs que nous finirons par connaître aussi.
    Le géant attend sa gentille fée, je suis certaine qu’elle finira par revenir.
    j’aime les mots et les photos.
    bonne journée
    danièle

    • Quichottine

      Nous pouvons tous l’espérer.
      Merci pour tout, Danièle.
      Passe une douce journée.

  15. Salut
    le temps est propoce au vote
    mais on peut aussi aller à la plage
    bonne semaine

  16. Désolée d’apprendre la mort de votre ami je ne le connaissais pas mais c’est toujours des tristes nouvelles …. beau billet en tous les cas l’Océan a l’art de calmer mes angoisses bisous et bon dimanche

    • Quichottine

      C’est vrai qu’il m’apaise aussi lorsque je suis près de lui… merci, Domi.
      Bisous et douce journée.

  17. triste nouvelle …

  18. Belle image que cette couverture d’écume pour se cacher ! Bisous Quichottine et une pensée pour ton ami…

  19. Je ne connaissais pas Pierre. C’est triste pour la blogosphere de perdre un de ses membres , et pour toi aussi puisqu’il était ton ami !je t’embrasse bien fort,de tout coeur avec toi !A bientôt sur d’autres mots !

  20. Les fées meurent quand on ne croit plus en elles, elles sont si fragiles… Mais ailleurs, elles ont sûrement créé un bel endroit où se retrouvent tous les amoureux de la nature, des mots, des gens, tous les rêveurs qui ont fini leur temps ici-bas. Tu le crois, ça, n’est-ce pas ? Je t’embrasse.

    • Quichottine

      J’y crois de tout mon coeur…
      Je t’embrasse fort, Galet. Merci pour ces mots.

  21. Une histoire belle mais triste, et une malheureuse nouvelle en plus…
    J’espère que la journée ne va pas se terminer par une autre nouvelle difficile à digérer.
    Pensées douces pour toi et pour tous ceux qui le connaissaient.

    • Quichottine

      Les nouvelles ne sont pas toujours bonnes, hélas… mais la vie est ainsi.
      Merci pour tout, Pastelle.
      Je t’embrasse fort.

  22. Je ne connaissais pas ton ami, ma chère Quichottine, mais c’est toujours une grande tristesse lorsqu’un ami s’en va. Il est sur une autre rive. Peut-être tout près de cette si jolie fée. Je t’embrasse bien affectueusement ♥

    • Quichottine

      Qui sait ? Je peux l’espérer.
      Merci pour ces pensées, Nell. Je t’embrasse.

  23. Coucou Quichottine,
    Très joli conte, mais un peu gâché par l’annonce d’un décès, même si je ne connaissais pas cette personne.
    Bel hommage au travers tes mots aux photos de Gérard.
    Bisous

    • Quichottine

      Merci, Pascale. Je suis contente qu’il te plaise.
      Bisous et douce journée.

  24. Une belle histoire!
    Je ne connaissais pas Pierre…mais même si Pierre n’est plus visible parmi nous , je crois qu’il est toujours là…Nos morts ne nous quittent pas vraiment..même s’ils nous manquent

    • Quichottine

      Ils vivent en nous tant que nous pensons à eux…
      Merci pour tes mots, Gazou.

  25. Et la Fée ne vint plus.
    est – ce une fée mortelle ?
    Semblable à n’importe quel humain?
    vous ne le savez peut être pas
    il y en a des immortelles
    mais la plupart au bout de quelques années
    voire quelques siècles
    pour des raisons connues que par elles
    quittent cette Planète que l’on nomme Terre
    et regagne leur Univers…
    l’océan l’attendra surement pendant très longtemps
    mais je peux instamment le rassurer,
    jamais au grand jamais ,leur amitié ne sera oubliée
    Car c’est une Vraie et grande amitié
    que seuls ces Etres que qu’on dit irréels
    et je peux vous le certifiés dire sont bien réels
    savent donner.
    Paroles de Fée

    • Quichottine

      Merci pour tes mots, Celiandra.
      J’espère que la fée reviendra.

  26. Même si je ne connaissais pas Pierre, c’est toujours avec une grande tristesse d’apprendre la disparition d’un ami. Merci pour la vague bleue du Lutin.

    • Quichottine

      Encore merci à toi pour ces images.
      Passe une douce journée Gérard.

  27. Une belle histoire ; les extrêmes s’attirent c’est bien connu; j’espère que la fée reviendra un jour pour consoler le géant.
    Je suis désolée du décès de Pierre; je l’ai à peine connu grâce justement aux anthologies . Bisous

    • Quichottine

      Je l’espère aussi…
      Merci pour tes mots Fanfan. Bisous et douce journée.

  28. Cette vague me fait frissonner… Seule dans cette grande étendue… Comme un appel au secours…
    Je ne connaissais pas Pierre mais je m’associe à la peine de sa famille et de ses amis.
    Je t’embrasse fort ma Quichottine. Bonne soirée.

    • Quichottine

      Merci pour ces mots et tes pensées…
      Je t’embrasse fort ma Liliane.
      Passe une douce journée.

  29. Le lutin bleu doit savoir où Pierre s’en est allé.
    Là où le décompte du temps se fait autrement.
    Je ne connaissais pas Pierre, Mahina a aussi prévenu de cette disparition. Un accident de montagne ?
    J’aurai aimé suivre son blog, et ses marches à l’air pur.
    Amicalement, Yann

    • Quichottine

      Un accident de la route… hélas !
      Elle tue encore plus que la montagne.
      Merci pour tes mots, Yann.
      Amicalement à toi.

  30. Bonjour Quichottine. Pour Pierre : bizarre : il y a une publication en date du 24 sur son blog, peut-être programée… Bisous

    • Quichottine

      Des articles étaient programmés… maintenant, il n’y en aura plus. 🙁
      Il va me manquer.
      Bisous et douce journée.

  31. J’aimais son blog , ses photos, son amour pour la montagne et ses randonnées si bien expliquées et tout ce qui faisait que cet homme était très attachant, quelle tristesse…
    Je t’embrasse Quichottine

    • Quichottine

      Merci pour tes mots qui résument si bien ce qu’il était.
      Tristesse partagée.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  32. Une belle histoire triste…Cela arrive souvent.
    Desolee pour Pierre, et ceux qui le pleurent.

  33. Salut
    le temps se gâte ,
    on nous prévoit 4 jours de pluie,
    Bonne journée

    • Quichottine

      La météo était en accord avec la peine ressentie.
      Merci, Tiot.
      Bonne journée à toi aussi.

  34. Un plaisir de venir rëver à nouveau sur tes mots et les images de tes amis!

  35. Je ne connaissais pas Pierre mais c’est toujours triste de perdre une ami . Ton histoire est touchante et les photos sont très belles.

  36. Toutes mes condoléances à la famille de Pierre que je ne connaissais pas!
    Amitiés
    Marie

    • Quichottine

      Merci… tu avais lu je pense ses participations à nos anthologies.
      Amitiés.

  37. Tous se retrouvent dans l’océan un et chaque vague n’est que la manifestation de cette unité.Bises VITA

    • Quichottine

      J’aime ce que tu écris.
      Merci, Vita.
      Bises et douce journée.

  38. Une belle image de Gérard qui sait capter les choses d’une façon extraordinaire et une histoire comme tu sais en inventer. Je ne connaissais pas Pierre mais Clo oh oui elle me manque et quand elle est partie je n’étais pas dans ma meilleure forme…

    • Quichottine

      Clo nous manquera longtemps…
      Merci pour tes mots. J’espère que tout va mieux pour toi.

  39. C’est un bien joli texte Quichottine.
    Je ne connaissais pas ce blogueur mais je sais pour l’avoir déjà vécu à quel point c’est triste d’apprendre le décès d’un blogueur, on finit par nouer des liens avec les personnes à qui l’on rend visite, j’ai suivi ton lien et j’ai trouvé un bien joli blog.
    Toutes mes condoléances à sa famille

    • Quichottine

      Merci de l’avoir fait et pour ces mots qui me touchent.
      Passe une douce journée Santounette.

  40. Le géant et la fée voient sur Terre , le bien et en ce moment aussi le mal que l’on peut faire 😉 quant au décès , c’est triste parce que tous les Hommes rassemblés sont un peu aussi une bibliothèque de savoir. @ bientôt Quiche (Je passe de temps en temps ici quand même ) bise (:-*

    • Quichottine

      J’aime l’idée de cette bibliothèque de savoir…
      Merci pour ta présence et tes mots, Mike. Je sais que tu n’as pas toujours le temps.
      Bises et douce journée.

  41. Très belle et émouvante histoire… Merci Quichottine !
    Douce soirée ! Bises

  42. Très belle histoire qui finit tristement malheureusement

    • Quichottine

      Toutes ne peuvent pas finir aussi bien que je le voudrais.
      Merci pour ta présence et tes mots, Aimela.