En marche, avec Joëlle Chen

Vous savez tous que Joëlle n’est pas seulement une artiste peintre talentueuse, elle fait aussi de magnifiques photographies. J’aime me rendre chez elle dès qu’elle publie, quand je le peux.

Là-bas, ce jour-là, il y avait une image… Trois tortues pour une traversée.

170404_Joelle Chen

Je sais qu’elle ne m’en voudra pas si j’ai ri en regardant l’image… trois tortues, comme trois candidats pour une campagne.

Bien sûr, toute ressemblance avec notre propre campagne électorale serait tout à fait fortuite et involontaire, mais il est bon de le préciser. 😈

Ma petite-fille chantait une comptine.

“Jamais on a vu, jamais on ne verra,
la famille Tor-tue courir après les rats,
le papa Tor-tue et la maman Tor-tue
et les enfants Tor-tue
iront toujours au pas.”

Tandis qu’elle chantonnait, je pensais à la photo de Joëlle, et j’écrivais.

Un bruit courait au pays des tortues, depuis déjà un moment, mais nul ne s’en était inquiété jusqu’alors.

“Il y a un trésor qui sommeille au fond de la Forêt des Merveilles. Un trésor immense, que beaucoup se disputent avant même de l’avoir découvert…”

– Un trésor ? Un trésor ? Qui parle de trésor ici ?

Les oreilles se tendaient, les yeux s’illuminaient. Vous savez tous que lorsqu’on entend “trésor” l’or n’est jamais très loin. Il y aurait donc de l’or à découvrir, un trésor à conquérir…

Hum… il aurait fallu ne pas l’ébruiter ainsi, mais puisque le mal était fait, il faudrait combattre et être le premier, quitte à laisser sur le chemin des cadavres.

Une première rencontre eut lieu, une autre suivit, et de chaque tournoi ne resta qu’un héros que tous devraient reconnaître et aux désirs duquel il faudrait se plier sans broncher.

Les deux vainqueurs espéraient se combattre à la loyale, en combat singulier. Ce ne fut pas le cas.

En cheminant vers le lieu où le trésor devaient se trouver, d’après toutes les cartes distribuées aux chasseurs qui s’étaient présentés, ils virent qu’ils ne seraient pas les seuls sur le pré.

Ils se comptèrent, inquiets.

Onze ! Ils étaient onze ! Onze à lutter à coup de carapaces, comme toute tortue qui se respecte, ou non, d’ailleurs.

Celui qui arriverait à garder la sienne intacte ne pourrait que gagner !

Chacun se présenta, parada devant les autres comme si tendre bien haut la tête ou s’arque-bouter le plus haut possible sur ses pattes était la meilleure stratégie pour impressionner ses adversaires.

Les spectateurs applaudissaient ou se moquaient lorsque l’un ou l’autre ratait une figure imposée.

Les défis se succédaient et l’on s’émerveillait de voir l’habileté de certains à surmonter les obstacles tout en en créant d’autres pour les suivants.

Tous étaient notés, selon des critères précis mais pas toujours fiables.

Cette épreuve serait la plus dure, ils le savaient : il fallait franchir une rivière.

Le premier s’élança, tête haute mais yeux fermés. Il peinait à garder un juste équilibre, au milieu. Il se vantait de ne pencher ni à droite ni à gauche. Il valait mieux, d’ailleurs, pour ne pas tomber dans le cloaque qu’ils avaient eux-mêmes engendré.

Y arriverait-il sans faiblir ?

Le second hésita… il avait tant subi d’attaques diverses qu’il aurait mieux valu sans doute qu’il se tapît dans sa carapace sans plus bouger, sans plus rien dire. Mais, les yeux grands ouverts sur ce qui l’attendait, agrippé au tronc qui lui servait de pont, il continua, sûr de son bon droit. Tout n’était pas déjà écrit.

Mais était-il encore dans la course alors que d’autres le talonnaient ?

Derrière lui, adroitement, un stratège gagnait du terrain.

La boue ne lui faisait pas peur, au contraire. Il avait chaussé des lunettes invisibles qui lui montraient la vie en rose et transformaient chaque obstacle en indices de plus que la chance, enfin, avait frappé à sa porte et qu’il vaincrait.

Mais où étaient les autres ?

Sur le chemin glissant qu’ils parcouraient pour atteindre un trésor qu’ils ne voulaient pas partager, qu’ils ne pourraient pas partager, ils cheminaient encore. Les écarts se creusaient.

Les spectateurs applaudissaient, se forgeaient une opinion, que la joute suivante déferait.

De quoi demain serait-il fait ?

© Quichottine, 13 avril 2017

Il y a tant de façons d’évoquer les candidats… j’ai adoré la page de Durgalola, à retrouver ici (clic)

Merci encore à Joëlle pour l’image qu’elle a bien voulu me confier et merci à vous qui me lisez.

80 réponses à “En marche, avec Joëlle Chen

  1. Eh eh eh bien de circonstance Quichottine… et on peut y mettre des noms sur ces tortues enragées à la Victoire…. merci aussi, bonne nuit, bon W-E pascal, bises de jill

    • On pourrait, mais il en manque quelques-unes, restées sur la rive pour l’instant. 🙂
      Bises et douce journée jill.
      J’espère que tu auras passé un bon weekend.

  2. annielamarmotte

    :-)))))

  3. J’aime ton sens de l’à propos ! mois je vois surtout dans les onze un équipe de foot !
    pour les tortues j’adore… surtout la dernière qui bouscule….

    avec le sourire

    • L’équipe aurait du mal à remporter la victoire, car pour vaincre, il faut s’entraider et non pas se tirer dans les pattes. 🙂
      Merci pour tes mots, Lilou.
      Passe une douce journée.

  4. Tiens tu me remet en mémoire cette comptine, c’est drôle !
    J’ai eu une tortue enfant dans le joli jardin bordé d’un petit ruisseau, lorsqu’elle a disparu j’en ai eu du chagrin et je ne l’ai jamais oubliée… Aglaée ou Agatha, je ne sais plus…
    Bisous Quichottine, Joyeuses Pâques

    • La nôtre s’appelait Césarine…
      Bisous et douce journée Marine. J’espère que tu as passé de joyeuses fêtes de Pâques toi aussi.

  5. Une jolie métaphore ! Mais attention au proverbe : rien ne sert de courir il faut partir à point. Merci Quichottine et belle journée.

  6. Excellente comparaison. 🙂
    Et jolie photo !

  7. Bonjour Quichottine. J’ai beaucoup aimé ta métaphore avec ces tortues parties à la chasse au trésor. Pour moi il y a un autre candidat qui se prend pour la grenouille qui voulait devenir aussi grosse que le boeuf, et le chêne qui ne veut pas plier. Bonne journée et bisous

  8. Un bon moment de souvenirs avec cette comptine. C’est tombé à point nommé, surtout en ce moment. Très agréables fêtes de pâques, ma chère Quichottine et gros bisous.

  9. Oui, de quoi demain sera-t-il fait?

  10. Aucun de ces fiers combattants n’a vu le crocodile solitaire qui s’apprête à bousculer le radeau et avaler, avec leurs carapaces, les prétendants au trésor.
    Naviguant plus loin, un petit, un ouvrier tortue inoffensif, constatant ce festin des tortues favorites pour le trésor, se dit que son heure était venue. Demain serait son jour de gloire…

    • J’aime bien ta conclusion, mais je me demande si elle s’écrira ainsi. 🙂
      Merci pour ta présence et tes mots, Alain.

  11. Tu es sûre que c’est fortuit et involontaire ? ( rire) En tout cas, très bien trouvé, j’ai adoré tout comme la photo de Joëlle.

  12. j’aime cette photo et la comptine Quichottine…pour le reste j’ai perdu mes dernières illusions constatant l’engouement des foules pour un gourou

    • J’ignore ce qui sortira des urnes, l’échéance approche.
      Nous avons oublié que l’Histoire se répète souvent et seuls quelques-uns en tirent des leçons.
      Hitler a été élu, il n’avait pas fait de coup d’état.
      … et ce fut le chaos.

  13. Une photo de circonstance ma Quichottine, mais il manque une tortue pour la bande des quatre qui se trouvent dans un mouchoir de poche !
    Bises et bon samedi

    • Elle est déjà tombée à l’eau… à moins qu’elle soit sur l’autre rive, paradant, comme toujours.
      Bises et douce journée ma Zaza.

  14. Tu crois que ce week-end, les tortues présidentielles vont partir à la chasse aux oeufs ?
    Très belle photo et conte quasi philosophique…
    Bisous et joyeuses Pâques à toi, à tous.
    eMmA

    • Je ne sais pas ce qu’elles ont fait… mais en tout cas, l’échéance approche à grands pas.
      Bisous et douce journée eMmA. J’espère que tu as passé un bon weekend pascal.

  15. Magnifique! Et la première tortue me semble bien hautaine… 🙂 Je ne vise personne évidemment!
    Bon week-ed de Pâques

  16. Pliée de rire !!!!!!

  17. En tous cas en ce moment « ils » ne montrent pas leur côté « tortues » ! et à force de foncer dans le tas sans ménager leur monture, ils iront tout droit dans le mur.

  18. Vraiment sympa cette parabole.
    Très drôle et les carapaces sont fragiles.

    Bisous joyeux.

  19. joli clin d’oeil à l’actualité

  20. La photo est très chouette et j’ai adoré ton texte, digne de La Fontaine et de ses grenouilles qui demandent un roi ! Bien ri même si au fond ce n’est pas drôle ! Oui, de quoi demain sera-t-il fait?
    Bon week-end Quichottine et bises .

    • C’est souvent ce qui se passe… nous rions de choses qui devraient nous faire pleurer, mais c’est une défense tout à fait normale.
      Bises et douce journée à toi Zoé.

  21. quelles jolies tortues (ma nièce en a quelques unes chez elle qui occupent une pièce entière et il y a même un race guerrière).
    Qu’importe celui qui sera élu, qu’il ait su traverser courageusement, ou en mettant des lunettes roses, le pays dépend des pays voisins, du temps, des humeurs et savoir bien s’entourer me semble important aussi.
    Merci pour ce beau conte. Je te souhaite un bon week end pascal.

    • « Le pays dépend des pays voisins, du temps, des humeurs et savoir bien s’entourer me semble important aussi. »
      C’est ce que beaucoup oublient. Nous ne pouvons pas vivre en autarcie.
      Bisous et douce journée. Merci pour tes mots.

  22. et merci de citer ma page de blog. La semaine prochaine, un deuxième poème pour continuer. Bises

  23. la photo est très sympa! et le conte ( mais pas pour enfants) aura t’il un épilogue heureux, j’ai de sérieux doutes.
    bonne journée et bonnes fêtes de Pâques, bises
    danièle

    • Je ne sais pas… j’ai bien peur que le réveil ne soit cruel pour la plupart d’entre nous.
      Bises et douce journée Danièle. J’espère que tu auras passé un bon weekend pascal toi aussi.

  24. J’ai pourtant l’impression que les candidats à l’élection présidentielle se dépêchent car ils veulent une bonne part de gâteau !
    Bon week end pascal.

    • Si le gâteau était moins désirable, seraient-ils aussi nombreux à courir ?
      Passe une douce journée. Merci pour tes mots.

  25. C’est une manière originale de décrire la course à l’échalote ! Ce qui m’inquiète, c’est qu’on a l’impression que ce sont les médias qui décident pour les électeurs et cela c’est grave.
    Elles sont bien mignonnes ces petites tortues téméraires ! JE te souhaite de bonnes fêtes de Pâques.bisous

    • D’accord avec toi…
      Finalement, j’ai décidé de ne plus écouter les journalistes jusqu’au jour J.
      J’espère que tu auras passé de bonnes fêtes toi aussi.
      Bisous et douce journée.

  26. J’ai beaucoup aimé ton récit qui colle vraiment à la réalité. Ciel ! que la place de première-premier doit être bonne pour se bousculer ainsi.
    Bon week-end pascal chère Quichottine. (chez nous, les cloches attendent dimanche prochain)
    bises ^!^

    • C’est vrai… il faudrait supprimer quelques privilèges, mais seraient-ils moins nombreux à se battre ainsi ? Je ne sais pas.
      Bon weekend en décalé, donc, pour dimanche prochain. 🙂
      Bises et douce journée.

  27. Je passais une tête par ici et je souris également chère Quichottine, ravie de découvrir ce que ces petites tortues t’ont inspiré, un agréable moment de partage merci à toi.
    T’embrasse en te souhaitant de bonnes fêtes de Pâques 🙂

  28. Salut
    Je vais aller voir son site à Joelle.
    C’est superla photo des tortues.
    Le temps n’est pas au rendez vous mais on fera avec.
    Bonnes fêtes de Pâques

  29. Une belle photo bien  » racontée  » par une fable adorable ….. Quel demain aurons-nous?
    Belle soirée, bonnes fêtes de Pâques , bises Quichottine

    • Je n’ai pas de réponse, mais nous n’aurons maintenant plus longtemps à attendre, l’arrivée est proche.
      Bises et douce journée erato. J’espère que ton weekend pascal a été beau.

  30. Les uns sont petits et graciles,
    Il semble qu’il serait facile
    D’en croquer plus d’un à la fois ;
    Et d’autres, prenant bien leurs aises,
    Unis, simples, pansus, obèses,
    S’étalent comme des bourgeois.
    (Les œufs de Pâques ~ M.Pagnol)
    Bon We Pascal Quichottine

  31. Lequel sortira vainqueur de ce tournoi de Ninja ? Nous le saurons bien assez tôt pour nous en plaindre, nous qui sommes chargés d’élire celui qui nous fera avancer sur d’autres ponts bien plus glissants que celui-ci ! Comme tout un chacun, je critique, c’est encore mon droit… pour l’instant ! Mais je n’envie pas ces ambitieux qui devront se frotter à l’ambition de plus en plus dévorante des rois d’autres races de tortues…

    • Je ne les envie pas non plus… d’autant que la fracture est de plus en plus grande entre tous et qu’ils auront du mal à s’unir pour lutter contre la folie dévorante des autres…
      Tu as raison, nous avons encore le droit de critiquer, protégeons-le. 🙂

  32. J’aime ton texte et …j’adore les tortues !
    demain ? Je ne sais …j’aurais tellement pouvoir voter « pour » …une de tes tortues et non « contre »…
    De mon temps lol nous avions les journaux…et parfois la radio…
    Aujourd hui nous avons les chaines d’info …les réseaux sociaux…les videos et j’en passe…et les journalistes qui d’une façon générale adorent tout ce qui fait le buzz…comment s’y retrouver !
    enfin quelques jours encore pour prendre sa décision….mais à voir les « combattants » combattre il faut croire que le « trésor » en vaut la peine ! et qu’on ne parle pas de t’intérêt de la France …ça se saurait !
    grosses bises

    • Voter pour au lieu de voter contre… c’est de plus en plus difficile.
      Tout ce qui fait le buzz, au détriment de la réalité le plus souvent.
      J’ai mal à ma France.
      Gros bisous et douce journée Églantine. Merci d’être là.

  33. J’aime beaucoup les tortues mais là avec les politiques je n’aime pas du tout.
    Aucune n’est digne d’être élue selon moi, ce sera donc comme pour beaucoup un votre « contre ». Tout cela me fait bien peur.

    • Je voudrais pouvoir espérer encore, mais j’avoue que c’est de plus en plus difficile, alors j’ai choisi d’en rire pour ne pas pleurer.

  34. Tu as raison Quichottine
    j’en vois même une qui c’est fait offrir une carapace neuve sur mesure :-))))

  35. Nos candidats font peut=être la tortue mais là ds la dernière ligne droite ce sont des lièvres et sur les terrains glissants!!!! Bonne journée Bises VITA

    • Il en restera de nombreux sur le carreau, mais celui qui sera élu, comme toujours, n’aura pas l’adhésion de tous. 🙁
      Bises et douce journée Vita.

  36. Je vais retenir ma respiration au 1er tour des élections. Et au 2ème tour je vais m’asphyxier je crois…. Rigolote cette photo des 3 tortues. Elles sont mignonnes, comme tes histoires. Bises du soir.

    • J’ai hâte que ça se termine.
      Merci, Elisabeth. Je suis contente que ça te plaise.
      Bises et douce journée.

  37. Ici aussi un hommage bien mérité d’une photographe artiste peintre que je suis aussi depuis plusieurs années. Merci pour tout ça.
    Re bises

  38. Quelle imagination tu as ; j’ai bien ri de cette comparaison :))))
    Gros bisous Quichottine et douce fin de journée à toi 🙂

    • Je suis contente que ça t’ait plu. 🙂
      Merci, Chris.
      Gros bisous et douce journée à toi aussi.

  39. En marche c’est bien le sujet .. vers quel avenir ? pour instant c’est le brouillard..

  40. J’ai apprécié.
    Et Joëlle ne manque pas de talent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *