Le monde où nous vivons

Nous étions le 15 avril 2009 et j’écrivais l’article qui paraîtrait le lendemain dans mon Refuge.

En relisant ma page aujourd’hui, je m’étonnais de voir combien elle est plus que jamais d’actualité.

Si j’ai décidé de vous la montrer, sans la modifier, c’est parce que ces pensées que seuls quelques-uns d’entre vous ont lues sont toujours les miennes et que j’ai la certitude que si je l’écrivais aujourd’hui je n’ôterais que quelques lignes, trop peu pour les effacer.

“Nous vivons dans un monde qui ne croit plus en rien…

Et je ne parle pas de Dieu, de Foi… Là, il y aurait sans doute encore des apôtres pour propager la bonne nouvelle et prêcher l’acceptation dans l’attente de l’autre vie… où, selon les croyances, rien ne se passe de la même façon. Je parle de la foi en l’homme, en ses immenses possibilités, en sa raison.

Comment accepter ce qui se passe ?

L’homme a évolué, il a créé des machines pour faire ce que d’autres faisaient, qui était à la portée de ceux qui n’ont rien. Les hommes ne sont pas égaux, en rien. La possibilité de faire des études poussées n’est pas le lot déposé par les fées sur tous les berceaux.

Ceux qui n’ont rien regardent avec envie ceux qui ont tout et se disent qu’ils n’ont pas besoin de demander, ils peuvent aussi se servir en trouvant éventuellement des chemins de traverse. Ils tombent sous la coupe de certains, qui savent qu’ils vont avoir en eux de bons serviteurs s’ils savent s’y prendre. Ils n’ont aucun sens moral. Ils se servent aussi… et tout dégénère. Il suffit d’un ver dans le fruit pour qu’il pourrisse.

Rares sont ceux qui œuvrent dans le bon sens. Je ne sais pas ce qu’il faudra faire pour redresser la machine, j’ai l’impression d’assister au sacrifice de toute une génération, ce sera la génération perdue, celle pour laquelle nous ne pourrons rien parce qu’il est déjà trop tard. Mais pour la suivante, nous pouvons encore nous battre, peut-être…

Moi, je fais ce que je peux dans le domaine qui est le mien.

Je n’ai pas les armes dont d’autres se servent, je le sais. Je n’ai pas leur colère, ni l’acuité de leur regard, mais je fais ce que je peux, avec mon cœur à moi, avec mes mots.

Il m’arrive de perdre confiance, mais je fais comme mon héros, je me relève, et je repars en espérant qu’un jour ou l’autre, très bientôt, notre lutte trouvera sa récompense, qui sait ? Un monde où il fera bon vivre de nouveau.

J’ai le plus grand respect pour ceux qui croient, et qui font de leur Foi un mode de vie.
Je suis sûre qu’il y en a aussi, plein !

Heureusement d’ailleurs…

Mais j’en ai un peu marre de voir qu’il faut toujours citer Luther King ou Gandhi, voire même l’abbé Pierre… et que très rares sont ceux qui se détachent du lot.

Ceux qui prêchent parlent toujours d’un monde meilleur, après la vie. Moi, j’ai envie que notre monde soit plus joli, maintenant, qu’il retrouve un peu de considération pour ceux qui vivent, qu’ils soient fleurs, oiseaux ou du genre humain.

Je voudrais qu’on arrête de faire la course à l’argent, au gaspillage, au « toujours plus » qui nous fait oublier la réalité des choses, qui transforme le travail en pensum obligé pour pouvoir accéder aux loisirs qui sont donc le but obligatoire pour être « heureux »…. ça me fait doucement rigoler !

Donner du travail à ceux qui n’en ont pas, même en supprimant des machines… Il vaut mieux faire faire par dix ce qu’une machine peut faire, si ces dix-là sont heureux de pouvoir gagner leur vie au lieu de la mendier.

Nous créons des générations d’assistés, nous méprisons les fourmis et leur demandons de faire toujours plus pour que les cigales puissent continuer à gaspiller, en toute légalité !

Aujourd’hui, je ne sais pas ce qu’il faut faire mais je crois qu’il faut s’y mettre, vraiment, et pas en lançant des chiens dans la bataille, pas en faisant semblant de ne rien voir…

Il faut arrêter de conduire des gens à l’abattoir, de vouloir tout légiférer, comme personne ne savait qu’il est plus rigolo de détourner les lois !

Il faut seulement redonner à tous la notion de la valeur des choses, montrer la douceur intense que peut procurer la simple satisfaction du travail accompli, quel qu’il soit !

Après, oui, nous pourrons nous reposer, nous pourrons remercier Dieu de nous avoir donné des yeux pour voir, des oreilles pour entendre, des mains pour toucher, un nez pour sentir, une bouche pour goûter… et même un cœur pour aimer.

J’en veux à ceux qui suivent sans réfléchir, sans essayer de comprendre, et ceux qui au contraire se servent de la religion pour semer la terreur.

Je souhaite de tout cœur avoir tort de penser que ceux qui luttent vraiment sont peu nombreux…

Le constat est accablant.

Il faudra sans doute un jour ou l’autre, et le plus tôt serait le mieux, s’interroger sur tout cela, sur la course à « toujours plus » qui se traduit toujours par toujours plus de pollution.

Il faudra sans doute un jour, et le plus tôt serait le mieux, se demander si tout cela vaut la peine de sacrifier l’avenir de nos enfants.

Il faudra sans doute un jour, et le plus tôt serait le mieux, commencer à résoudre les vrais problèmes, s’intéresser à la maladie plutôt qu’à ses symptômes.

Voilà… c’étaient des pensées, juste des pensées… Un peu bleues.”

© Quichottine, Le Refuge, 16 avril 2009

Je voulais aujourd’hui remercier ici tous ceux et toutes celles qui ont participé aux réflexions que je proposais dans mes articles concernant notre actualité.

Nous aurons tous des choix à faire dans les semaines qui viennent, j’espère que ces choix seront les reflets de notre propre pensée et non ceux auxquels la pression médiatique voudrait nous contraindre.

Notre avenir en dépend, et notre monde, quel qu’il soit, n’est pas la téléréalité qu’on tente de nous imposer.

115 réponses à “Le monde où nous vivons

  1. « je fais ce que je peux, avec mon cœur à moi, avec mes mots. »
    et…cela est déjà beaucoup….même si l’on se dit que ce n’est surement pas assez… Je pense que , il ne faut pas s’autoflageller…:je ne fais pas assez, je ne suis pas ceci, ou cela… chacun fait ( j’espère) en fonction des moyens qu’il a…

  2. Amielle, bien sombres pensées. Chacun lutte avec ses moyens, sans publicité, c’est la condition humaine. Positive chaque instant 😉 Je t’envoie plein de soleil et toute la chaleur de mon amitié. Gros bisous, tout plein !

    • Merci pour ces bisous… et pour la chaleur de ton amitié.

      Il m’arrive que le soleil manque…

      Tu as raison, il faut positiver. Je t’embrasse fort !

  3. patdelapointe

    ben là…je t’aime bien, mais tu n’es pas arrivée. Quand crois-tu qu’un jour le monde ne sera plus dirigé par l’argent? par l’orgueil? par le pouvoir? donc revenons à la base : les hommes vont à la chasse, les femmes font les enfants et la cuisine. les hommes qui n’ont pas assez d’une femme prennent celle du voisin, le voisin monte une armée avec des copains ou des clampins qu’il paie donc il faut de l’argent, plus à manger, plus de femmes, plus, plus, …et moi je dirige la planète avec mon argent, mon pouvoir, pour valoriser mon orgueil, je distribue des médailles en chocolat, qui glorifit ceux qui les recoivent…etc, etc, etc, …tant qu’il y aura des hommes….

    • Si je ne te connaissais pas mieux que ces quelques mots, je dirais que tu es un effroyable macho !

      Mais, je crois que tu as raison en partie. Les hommes, c’est un peu ça… et nous, les femmes… nous ne pouvons pas nous plaindre, c’est nous qui vous avons élevés !

      Bisous tout plein !

  4. pas sotte :  » la Quichotte » encore une subtilité de femme……..

  5. des verites , beaucoup .
    Je t embrasse

  6. L’un de mes articles « en attente de relecture », publié de nouveau ce jour, pour tous.
    Passez une douce journée.

  7. Coucou Quichottine,
    Je partage assez ta manière de penser, même si je ne veux pas tomber dans le défaitisme ou me laisser envahir par le découragement. Comme tu le dis, c’est tellement dommage d’être encore obligés de citer quelques grands hommes pour montrer que cela peut encore exister !
    Ma philosophie n’est pas dans un Dieu et dans un après meilleur, mais dans le karma, donc dans le fait que nous ne récoltons que ce que nous avons semé, et donc, si ce sont des piments… (cela dit, j’aime le piment mais j’aime aussi les douceurs 😉
    En toute sincérité, je n’ai pas beaucoup d’espoir en l’Homme qui pense avant tout à lui sans envisager que nous sommes tous en interdépendance. Le pouvoir, la corruption, la domination, la possession… sont trop souvent devenus les maîtres mots de nos société, et pourtant, il n’en est pas ainsi sur l’ensemble de la planète.
    Tu as raison, bientôt, il va falloir choisir, et voter POUR pour ne pas voter CONTRE est un énorme cas de conscience qui se présente à moi pour le moment. Je sais ce que je ne veux pas et ce que je veux, mais choisir ce en quoi je crois est tellement dangereux qu’il risque d’aller en faveur de ce que je ne veux surtout pas. Je suis encore dans le doute sur ce que je dois faire, et non sur ce que je voudrai faire, et c’est terrible. Tu parles de télé-réalité, et je crois bien que tu as raison, nous y sommes !
    Je t’embrasse et te souhaite une bonne journée.

    • Nous en parlions hier soir dans un groupe d’amis… voter « utile », ou voter selon ses convictions… un énorme cas de conscience.
      Merci pour tes mots, Pascale.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  8. Je pense souvent à mes petits-enfants, quel monde pro pour eux demain… certes le robot peut faire des tâches ingrates, mais là aussi il vole un emploi manuel pour celui qui ne fera pas de hautes études, bref… je suis contente d’être « âgée » et à le retraite ! Merci Quichottine, bises

  9. Coucou ma Quichottine,
    Un joli coup de gueule encore d’actualité, malheureusement !
    Tu as entièrement raison, mais tu le sais tout comme moi, l’humain est avide et la Finance corrompt ! La mondialisation a gangréné le système depuis 50 ans et nous en subissons plus que jamais les conséquences.
    Aujourd’hui nous sommes revenus au temps des guerres de religion, cet arbre camouflant le besoin de certains d’imposer leur loi au travers certaines civilisations. Retour en arrière et déclin du monde occidental.
    Et le plus triste dans tout cela, c’est que nous avons, en France, formaté ces jeunes qui se rebellent contre la république. Des jeunes dont les parents, bien que français, acceptés, régularisés, naturalisés, venus en France pour y travailler quand nous avions besoin de « basse main d’œuvre » ont été parqués dans des ghettos.
    Les crises, la finance, les mauvaises décisions de cette Europe qui devait nous protéger des guerres, n’ont fait qu’accroitre ce phénomène.
    Alors oui ma Quichottine, nos enfants et petits enfants sont et seront des générations sacrifiées !
    Bises et bon début de semaine

    • L’échelle des valeurs a changé… on mesure tout à l’argent gagné et dépensé.
      J’espère pourtant encore.

      Bises et douce journée ma Zaza. Merci pour ce partage.

  10. Un monde parfait cela n’existe pas, il y aura tojours des guerres, des dictateurs et des catastrophes (tempêtes, tremblements de terre , inondations, épidémies…). C’est ainsi et tu peux rien y changer. Vouloir le faire est impossible et cette impuissance empêche d’être heureux. Je suis indifférente à tout cela. Je sais je suis égoïste mais je suis heureuse… et je te l’avoue et je suis vraiment très énervée par cette sinistrose ambiante aigue qui envahit les blogs surtout quand elle concerne la France. On y vit très bien tout de même et beaucoup nous envient. Les français ralent c’est dans leur tempérament mais n’échangeraient pas leur place. Bisous.

    • Je ne te crois pas égoïste… je sais seulement qu’on ne peut pas tout faire et que se charger de toute la misère du monde ne change pas les données du problème.

      J’ai conscience d’être parmi les privilégiés, puisque j’ai de quoi vivre et que j’ai un toit sur la tête, ce qui n’est pas le cas pour tous.
      Je sais que si nous le voulions vraiment les choses pourraient être meilleures pour les plus fragiles d’entre nous.

      Bisous et douce journée Martine. Prends bien soin de toi.

  11. Je ne sais que te dire Quichottine. Je ne suis pas d’accord sur tout. Moins de machines et des bras des poumons et des humains pour faire le sale boulot ? Plus de  » call centers » débilitants pour les « callers » et épuisant, exaspérant pour les appelés de midi ou 19h quand ce n’est pas pile poil au moment de la sieste de 20 minutes où l’on vient juste de s’endormir ? Quand j’enseignais, je redressais toujours les enchaînements économiques avec ce qui me semble être des évidences
    nous devrions travailler pour vivre et non comme nous le faisons vivre pour travailler
    nous devrions produire pour satisfaire nos besoins et non l’inverse
    Quant à la hiérarchie des besoins !
    Oui ton article est toujours d’actualité mais cela ne devrait pas t’étonner, le monde est ce qu’il est, l’humain est ce qu’il est centré sur son nombril.
    Et non j’ose croire qu’on est plus nombreux qu’il n’apparaît à penser et même faire sa part mais je crois aussi que La Fontaine est toujours d’actualité avec Son pot de terre ou les animaux malades de la peste, et que si les rois n’ont plus partout des couronnes et que certains rois ne sont plus les plus puissants, les rapports de force sont toujours en faveur des puissants quels qu’ils soient
    bises et belle journée Quichottine

    • Les « call centers » sont rarement en France. Je voudrais que ces démarchages téléphoniques soient interdits. D’autant que ceux qui y travaillent y reçoivent des salaires de misère.

      La robotisation a rendu plus faciles les délocalisations, enfin, je le crois.

      Je suis d’accord avec toi pour ce qui est du travail que nous devrions faire pour vivre, pour une production raisonnée… et surtout respectueuse de l’environnement et qui satisfasse les besoins sans en créer toujours davantage.

      Nous verrons bien…. ou plutôt j’espère que je ne serai plus là pour assister au pire.
      Bises et douce journée Jeanne. Merci pour tout.

  12. J’espère que nos petits enfants seront suffisamment avisés pour relever un défi.. celui de vivre heureux avec ce qu’ils auront. Les connaissances qu’ils auront eu, leur imagination, leur courage, leur amour les portera vers d’autres idéaux que ce que nous vivons actuellement.. Le monde nouveau est en marche Par nos pensées soyons positifs.. vous pouvez penser que je suis une vieille utopique…. je crois que si nous nous accordons à créer un climat de responsabilités, d’honnêteté, de confiance dans notre entourage.. un renversement serait possible. C’est la peur, le doute qui déstabilise..
    Je ne suis pas universitaire.. je ne suis ni ceci .. ni cela.. et en plus je suis agée mais je m’autorise à vous
    donner simplement mon point de vue.. avec beaucoup d’amitiés pour tous. Bises

    • Et tu as eu raison de le donner.
      Un plaidoyer pour l’avenir qui me ravit.
      Merci, jeanne.
      Bises et douce journée.

  13. nous vivons dans un monde bizarre, j’aimerais faire un retour il y a 30 ans – c’est pour ma fille et petite fille que je suis plus inquiète – je viens de refaire mon inscription avec ma messagerie Orange, car j’ai des problèmes avec gmail, et j’ai fait la même chose pour mon blog j’ai mis mon adresse perso Orange « annick.leb……………………………. » bisous Mamy Annick

    • Il y a des jours où je ne veux plus penser à l’avenir…
      Merci de m’avoir avertie, MamyAnnick.
      Bisous et douce journée.

  14. C’est triste tout de même de voir que depuis 2009……….. rien ou si peu n’a changé vraiment.
    Douloureuse réflexion!
    Alors je me tourne vers la nature pour retrouver le sourire!
    Bises
    Dany

  15. Coucou Quichottine
    Comme quoi rien ne bouge malgre les promesses des uns et des autres , ton article nous dit bien les choses..
    Je vais rejoindre Ionard ..sourires
    Merci à toi Quichottine
    Gros bisous

  16. Effectivement rien à retoucher sur cet article !
    Bises.

  17. Je suis parfaitement avec ce que tu as écris, ma chère Quichottine, mais force de constater que le monde fout l’camp…Toutes les valeurs de travail, respect, d’honnêteté, confiance et j’en passe et des meilleures sont bafoués en ce moment, et par ceux qui veulent nous gouverner. Quel va être notre devenir et, surtout, celui de nos enfants et petits-enfants? Je ne suis et ne voudrais pas être pessimiste, mais je crains pour notre République et notre liberté de penser. Je t’embrasse tout en te souhaitant une douce semaine

    • Je tends le dos… mais j’espère encore que tout peut changer dans un sens qui serait favorable à tous.
      Passe une belle journée, Nell. Merci pour tout.

  18. Je suis encore plus pessimiste que toi ! Heureusement que nous côtoyons encore des belles personnes dévouées et pleines d’empathie mais que les « décideurs » et les politiques sont désespérants!
    Bonne journée Quichottine et gros bisous .

    • Allez… j’espère que la suite donnera raison à ceux qui gardent un peu d’espoir.
      Gros bisous et douce journée Zoé. Pensées pour ta minette qui se bat.

  19. C’est assez désespèrent de penser que depuis 2009 rien n’a changé.
    Malheureusement un monde parfait n’existe pas, il faut lutter à notre échelle pour le rendre meilleur mais il y aura toujours les puissants et les faibles.
    Je te souhaite une bonne journée , bises
    danièle

    • Si les puissants s’occupaient des plus faibles pour leur bien et non pour s’enrichir davantage, tout irait mieux.
      Bises et douce journée Danièle. Merci pour tes mots.

  20. J’ai toujours cru en l’homme et y crois toujours, oui aussi insensé que cela puisse paraître… Si nous ne croyons plus en lui, nous ne croyons plus en nous-même. Je crois que chacun a sa minuscule goutte à verser sur notre monde pour le rendre meilleurs, et que c’est notre mission d’humain.
    « Tout apport compte, dit la souris, en faisant pipi dans l’océan » .

    • J’aime énormément ces derniers mots.
      C’est vrai que ce que nous faisons avec nos maigres moyens compte aussi.
      Merci, ABC. Passe une douce journée.

  21. Et c’est déprimant! Rien ne change pense-t-on, ce que tu as écrit en 2009, non seulement est toujours d’actualité aujourd’hui, mais le mal a empiré, et que faire pour renverser la vapeur ???
    L’argent étant le dieu de beaucoup et ce dieu étant un tyran, comment concilier l’homme avec ?
    Comme tu le dis, nous allons devoir nous prononcer le mois prochain, afin d’essayer de changer les choses… l’espoir aidant à vivre! Espérons donc en l’homme!
    Bises et douce journée

  22. L’Homme est le pire ennemi de la Terre

  23. Il faudrait s’attaquer à la source, cela ne sert à rien de traiter l’estuaire, cela ne résous en rien le reste du cours d’eau.
    Quel sera le dirigeant, qui osera s’attaquer à la source ?
    Actuellement, ils essaient tous, de nous faire avaler leur soupe insipide …
    Je suis désabusée ? Peut-être un peu, et même beaucoup… Lutter … Je n’ai pas l’âme de don Quichotte, je n’aime pas remuer du vent, même si ce que je pense est juste. Ne rien faire c’est encore pire.. Alors ! Quoi ?…
    Je t’embrasse

    • Je n’ai pas de réponse… mais je sais qu’il ne faut pas désespérer tout à fait.
      Merci pour tes mots. Je t’embrasse fort.

  24. Pas grand chose n’a changé mais il fait beau et chaud, le soleil brille et je veux encore en profiter, sans m’occuper du climat pourri de ces nouvelles élections ni de ce qui se passe dans le monde.
    Je vais sans doute retrouver mon envie de gueuler après tout et rien, mais pour l’instant … Je savoure.
    Je ne fais qu’un petit coucou en ce début de semaine, où ce n’est pas moi qui suis sur la sellette, mais mon thierry qui passe une coronarographie et, peut-être, pose de stents …
    Mes « investigations » ne reprennent que demain.
    Bonne semaine, avec des bisoux doux, ma quichottine

    • Courage donc à vous deux…
      Prenez bien soin de vous et profitez du meilleur de chaque instant.
      Je t’embrasse fort.

  25. Marie-France DESMONCEAUX

    Bonjour Quichottine
    Je suis d’accord avec ton article et j’essaye à mon niveau d’etre une bonne personne.

  26. Je suis d’accord avec toi dans la plus grande partie de ton écrit.
    La situation a beaucoup évolué depuis ton écrit malheureusement dans le mauvais sens.
    Le seul point où je ne suis pas d’accord est :
    Du travail il y en a, crois moi, essaie de trouver un employé tu verras que c’est introuvable bien qu’il y a 100 chomeurs près de chez toi dans cette professions et tous te répondront
    « Pourquoi irais-je travailler alors qu’en restant chez moi je perçois la même chose sans me fatiguer et sans frais pour me rendre à mon travail, ni pour la garde de mes enfants etc… ».
    Et si par avanture cette personne est tant soi peu embitieuse elle te dira j’irai travailler au « noir » et je doublerai mon salaire sans être imposable puisque pas déclaré »
    Et s’il est encore plus ambitieux il ira voler ou dealer.
    Mes enfants sont dans une zone dite difficile au point de vue chômage et bien ils ont toujours travaillé, n’ont jamais été au chomage et s’ils ont besoin de changer d’emploi pour raisons personnelles où pour gagner plus ils trouvent dans la semaine même un autre emploi.
    Alors explique moi pourquoi dans la région AIX/Marseille il y a tant de chômeurs?
    Il faut être réaliste.
    A force d’avantager la fénéantise et la fraude (au noir) voilà ce qui arrive nous devenons un pays d’assistés.
    Tu ne peux pas t’imagnier tout ce que l’on peut te proposer à la vente dans Marseille « marchandises tombées du camion »
    Nos pères ne se sont pas battus pour ça.
    Je te souhait une belle fin de journée
    et je t’embrasse fort
    Maryse

    • « Nos pères ne se sont pas battus pour ça »… je suis tout à fait d’accord.
      Merci pour ce coup de gueule, Maryse.
      Bises et douce journée.

  27. Ca me fait penser à un autre texte ancien, écrit la même année que le tien, et toujours d’actualité…
    Je te l’envoie par mail.
    Pensées en osmose.

  28. Ce texte Quichottine n’as pas pris une ride (contrairement à nous) par contre il est à craindre que dans 10-15 ans tu le remet au gout du jour il sera toujours actuel……..C’est terrible ça. Bisoussssss

  29. Il faudrait aussi que les gens des pays riches cessent de se regarder le nombril et voient ce qui se passe de par le monde. Les progrès ont fait que l’on peut le faire en restant chez soi], juste en naviguant sur internet.

  30. l’espigaou a raison et si il n’y avait pas autant de gens pour soi-disant « aider ceux qui en ont besoin… » me demande bien où va tout cet argent en réalité, en fait j’ai mon idée pour avoir vu et entendu en effet,
    je ne sais où on va mais pas dans le bon sens en tout cas,
    générations télé réalité qui n’a rien de réel, même si les jeunes le croient,
    GRRRRRRRRRR !!!!!!!!!!!!!!! no comment je vais me fâcher,
    mais tu as raison et j’espère que malgré tout tu vas bien, je t’embrasse, MIAOU !!!!

    • Ne te fâche pas, je sais combien c’est difficile.
      Merci d’être là, Mistigris.
      Je t’embrasse fort.

  31. Salut
    On vit dans un monde où l’argent règne en maître sans respect et en bafouant les lois au plus haut niveau.
    Bonne semaine

  32. c’est terrible ce constat rien ne change…dans le bon sens, nous avons abruti une génération en laissant s’installer de fausses valeurs, Faust a vendu son âme au diable et nos enfants seront les victimes de notre inconscience !
    « La société de masse ne veut pas de culture mais des loisirs « … Hannah Arendt

  33. Affligeant de constater que ton texte aurait pu avoir été écrit ce matin, de constater que nous n’évoluons plus, du moins plus dans le bon sens. J’ai eu hier une discussion assez animée avec ma fille,qui s’est laissée bercer par de belles paroles et à qui j’ai répondu vertement que notre prétendue « élite » actuelle renie tout ce pour quoi nos grands-parents se sont battus et que, loin de préparer l’avenir, ceux que j’appelle les politocards préparent une belle décadence, tout en endormant « le peuple » avec du pain et des jeux…..
    Par contre, je ne rejoins pas l’Espigaou dans ses propos relatifs au chômage. Depuis que je suis revenue en France, j’ai postulé à des dizaines d’emplois, vivant en Bassin Aquitain qui n’est pa forcément le mieux placé sur le plan économique, je me suis déplacée en Auvergne, en Vendée, dans es Vosges, en Provence et dans le Rhône,et crois moi, ça coûte, tout ça, et bien malgré ma bonne volonté, de comptable à gardienne d’immeuble, en passant par femme de ménage et directrice d’hôtel, toutes professions que j’ai exercées, personne n’a voulu m’embaucher….. pas parce que j’aurais raté l’entretien, quelques recruteurs ont eu le courage de me dire « nous avons donné la préférence à quelqu’un moins près de l’âge de la retraite » et mon compagnon expérimente le même « cursus » à son tour, pour les mêmes raisons. Alors qu’on arrête de seriner qu’il y a d’un côté du travail ET de l’autre des assistés !!!!
    Donc, résistons et faisons le bon choix….
    La chômeuse assistée t’embrasse très fort et s’en va ruminer ses griefs contre la société qui professe sans honte un racisme anti vieux 😀

    • J’applaudis à deux mains…
      Le racisme « anti-vieux » existe, grandit… et, comme le respect dû à l’âge et à l’expérience diminue, j’ai bien peur que ce chômage des plus âgés ne fasse qu’augmenter.
      Merci pour ces mots, Croc.
      Passe une douce journée malgré tout, je t’embrasse fort.

  34. Hier soir j’ai écouté une bonne émission politique sur la 5 avec Nicolat Hulot comme invité principal. Il est très engagé, plus qu’on ne le croit. Cela m’a fait du bien de voir dans cette émission des gens comme lui, qui voulaient que çà change. Il refuse d’être président pour mieux agir autrement.
    Je crois que de tout temps, rien n’a été parfait … il y a eu des gens riches, d’autres pauvres.
    Chacun peut agir … à sa manière, selon son tempérament, sa vie, ses possibilités, ses connaissances.
    Moi je fais ce que je peux, à ma manière.
    Mes photos me montrent que la nature est belle malgré tout, elle se défend bien, tous les printemps elle est pleine de vie et nous offre le meilleur, le plus beau.
    J’ai mes conviction sur l’autre vie, mais rien à voir avec la religion avec son paradis et son enfer. Mais je comprends qu’on en ai besoin. Nous sommes tous différents et sur bien des sujets.
    Chaque jour on peut agir. Tu viens de le faire par cet article … mais personne n’a la baguette magique.
    Gros bisous

    • Je pense qu’il faudrait plus qu’une baguette magique… Mais si les puissants de ce monde pouvaient se confronter vraiment à nos réalités, ils essaieraient aussi de les améliorer.
      Merci pour tes mots, Annick.
      Merci aussi pour tes balades qui me font rêver.
      Gros bisous et douce journée.

  35. Je parlais exactement des mêmes propos avec mon fils ce matin !Merci Quichottine !Bises

  36. Je vois en effet que ce texte est toujours d’actualité ! Et nous ne sommes pas aidés avec nos politiciens
    bisous et bonne semaine

  37. Bonsoir Quichottine. Ton texte est toujours d actualité et c’est vrai que nous allons avoir des choix a faire dans les prochaines semaines. Mais pour moi c’est entre la pest et le choléra. Je n’ai pas confiance en un seul candidat… Bisous

    • Confiance… je ne l’ai pas non plus, mais il me faut pourtant choisir.
      Bisous et douce journée.

  38. Des pensées comme des bleus… bleus à l’âme.

    • Nous sommes ballotés dans une tempête médiatique qui finira par nous faire perdre nos propres convictions.

  39. notre monde est imparfait, et n’oublions pas que ces hommes politiques sont humains et imparfaits. Celui ou celle qui sera élu, fera ce qu’il pourra non pas seul(e) mais avec d’autres hommes. Le bonheur c’est aussi nous, commençons à sourire, cela met en condition. Je connais des personnes « pauvres » qui sont heureuses. Nous sommes « vieux » et souvent les âgés sont plus pessimistes. Et encore, nous n’en sommes pas à dire … de mon temps !!! Etre croyant, c’est prioritairement, tendre vers l’amour ! (un programme pour toute la vie).
    Hier j’ai vu une ancienne collègue qui lorsque je travaillais, vivait une situation difficile avec sa hiérarchie. Trois ans après, les choses ont changé et elle est beaucoup plus légère.
    Douces bises Quichottine

    • Certains ont plus de chance que d’autres… mais je persiste à croire que donner la même chance à chacun est encore possible.
      Merci pour tes mots.
      Bises et douce journée à toi.

  40. Bonsoir ma chère Quichottine,

    Tu as raison. Pas une phrase à changer à ton texte qui s’inscrit parfaitement à l’actualité 2017. Notre société évolue dans un sens qui me peine et m’effraie. Que faire? j’apporte ma goutte d’eau de bonne volonté… et j’essaye, en dépit de tout, de garder foi en l’humain…
    Gros bisous

  41. Je te comprends parfaitement
    Je ne pense pas qu’on puisse tout redresser
    On va dans une décadence totale
    Très belle réflexion
    Bonne semaine
    Gros bisous créoles

    • « Décadence »… nous y sommes, et il faut vraiment réagir.
      %Merci, Sonya. Ta visite et tes mots me touchent beaucoup. J’espère que tu vas bien.
      Gros bisous et douce journée.

  42. Je pense qu’il ne faut compter que sur soi-même et comme le dit si bien Thomas d’Ansembourg, s’occuper de soi, se déconditionner de nos préjugés, c’est le seul chemin possible pour sortir de nos enfermements et s’ouvrir à un meilleur lien social, voire politique. S’occuper de soi c’est s’occuper aussi du mieux être environnemental. Il faut remettre en question son système de pensées, nous avons besoin de le revisiter et le décoloniser de son logiciel qui nous a encoder notamment dans les rapports de force. Ce qui demande évidemment du courage pour une remise en question y compris dans notre système de valeurs.

    Cela se fera lentement, cela se fera sûrement car nous n’avons plus le choix.
    Les colibris ont commencé… et les colibris sont de plus en plus nombreux.

    bisous tendresse.

    • Nous n’avons pas le choix… j’espère que ceux qui veulent prendre le pouvoir le savent aussi.
      Bisous tendresse ma Polly.

  43. Une belle réaction de ta part ..comme souvent d’ailleurs

  44. De belles pensées comme toujours Quichottine et force est de constater qu’elles n’ont pas pris une ride et que même la situation a empiré en ce qui concerne la précarisation de notre pays…Oui moi je ferai un choix qui ne sera pas dicté par les médias ni par mon intérêt personnel d’ailleurs comme je l’ai toujours fait. Le premier tour nous permet d’exprimer notre opinion et je suis contre le vote utile qui fausse toute la démocratie. Après au second tour, ce sera selon les résultats du premier. Donc je ne sais pas… Merci pour tes mots. Bisous et un mardi tout doux

    • Je partage… et je ne voterai pas blanc au premier tour au moins.
      Bisous et douce journée Manou.

  45. Bonjour Quichottine, en effet ton article reflète bien la réalité que ce soit en 2009 ou aujourd’hui rien à changer que du contraire cela empire d’année en année, l’homme invente, détruit au détriment de la vie, de la nature et des plus faibles, tout est question de gros sous aujourd’hui, et je ne vois pas ce qui pourrait changer tout cela…bonne journée bisous

    • Je ne vois pas non plus, mais j’espère malgré tout qu’il y aura enfin quelqu’un pour agir au plus haut niveau, ça irait plus vite. 🙂
      Bisous et bonne journée Cigalette.

  46. Je ne crois pas que rien n’a changé. Les choses évoluent ds le quotidien, il y a des circuits locaux, il ya la prise de conscience de l’importance de la nature, il y a les échanges entre individus qui bousculent les circuits habituels…Bien sûr, il y a tjs cette course à la consommation et à tjs +, mais les choses changent, il y a les + et les -, il ne faut pas désespérer, rien n’est figé. Est-ce pire qu’avant?c’est un monde différent avec d’autres paramètres…..VITA

    • J’aime quand tu soulignes les changements positifs, c’est vrai qu’il y en a et qu’il ne faut pas les oublier.
      Merci, Vita.

  47. Oui, à notre petit niveau c’est ce que nous tentons depuis longtemps, on disait autrefois et encore « ce sont des écolos », avec mépris… Mon père, déjà, était un défenseur de la nature avant l’heure…Il nous a donné l’exemple.
    Il faut absolument éduquer nos enfants pour que notre monde reste vivable, que nos océans ne soient pas pollués comme notre terre nourricière…
    Tu vois, en ce moment je vois les agriculteurs, producteurs de maïs, de colza, etc, recouvrir les champs labourés de pesticides, gaver la terre d’engrais chimiques, etc… Nous en sommes environnés, nous sommes venus vivre à la campagne mais elle est agressée, dégradée…
    Bon, faisons notre part, comme le colibri chacun à notre petit niveau, je crois que petit à petit les gens prennent conscience de l’urgence de la situation.
    Pour cette grande plaie qu’est le chômage, là aussi je pense qu’il faut revoir tous les problèmes à la base et cela suffit de penser que l’âge peut être un handicap !

  48. Salut
    En ce moment on profite du soleil.
    J’ai tellement profité de bosser au jardin que j’ai un lumbago.
    Il me reste encore la chaise longue.
    Bonne journée

  49. Ton texte est plus que jamais d’actualité ; ‘ia envie de dire « hélas » car rien n’a changé , au contraire.
    J’avoue que je suis découragée par cette jeunesse qui ne croit plus en rien ,par la faute des parents d’ailleurs .
    On leur donne tout avant même qu’ils demandent: comment pourraient-ils connaître la valeur des choses ?
    Trop d’assistanat ce qui décourage les gens qui travaillent. Oui, qu’allons-nous laisser à nos enfants , dans ce monde où il faut aller toujours plus vite, où l’argent est roi et les gens juste des pions.
    On fait ce qu’on peut; on essaie d’apprendre la vraie vie à nos petits -enfants mais ce n’est pas évident.La concurrence médiatique est forte!
    Il y en aurait encore des choses à dire! Je t’embrasse

    • « la concurrence médiatique est forte »… L’un des problèmes est là, c’est certain.
      A force de vouloir avoir l’audience la plus forte, ils font n’importe quoi.
      Merci pour tout, Fanfan. Je t’embrasse fort.

  50. Hélas rien n’a changé que du contraire
    Bizzz Quichottine

    • Hélas… mais je crois qu’on peut encore espérer.
      Bises et douce journée Kri. Merci pour tout.

  51. Je crois que cela s’est encore aggravé depuis 2009. Quel avenir pour nos enfants et petits-enfants !
    Que de bonimenteurs dans nos politiques ! Je n’ai jamais assisté à une telle surenchère médiatique et politique dans une élection. Des coups bas, trop d’inégalité …
    Je pense qu’il va y avoir de nombreux bulletins blancs et beaucoup n’iront pas voter tellement c’est difficile de faire un choix.
    Je n’ai pas encore lu tes articles précédents, mais je vais y répondre dès que je peux.
    Bises du soir Quichottine !

    • Merci pour tout, Monique.
      Je crois que nous allons vers un monde où les médias auront bien trop de place dans nos choix.
      Bises et douce journée.

  52. Rien n’a changé… Tes réflexions sont toujours d’actualité ! Quel avenir pour les jeunes ? Nos petits enfants…
    Merci ma Quichottine. Bonne soirée. Je t’embrasse fort.

  53. Très beau texte! Et en effet, plus que jamais d’actualités… 🙁

  54. Un billet d’actualité , nous sommes entourés de mensonges , de calomnies, d ‘ intolérance , de profiteurs …….à qui faire confiance ?
    Je fais comme Ionard , je m’évade dans la nature sauvage où tout est sain et paisible.
    Belle soirée, bises Quichottine

    • Je n’ai pas de réponse… mais je sais que j’irai voter, en espérant ne pas me tromper lorsque je mettrai dans l’urne le nom d’un candidat.
      La nature doit être protégée…
      Bises et douce journée erato. Merci pour tout.

  55. Et oui depuis 2009 rien n’a changé et certains empruntent encore et toujours des chemins de traverse.
    Il y a une grosse campagne médiatique et cela donne l’impression que les journalistes font la pluie et le beau temps.
    Je me pose beaucoup de questions sur la façon dont ils traitent la politique et essayent d’influencer les électeurs.

    • C’est tout à fait ce que je ressens… alors, j’espère que chacun votera en son âme et conscience, sans se laisser influencer.
      Merci pour tes mots Santounette. Passe une douce journée.

  56. Travailler sur soi, travailler sur le monde directement autour de soi, avec tendresse, amour et compréhension. Maintenant. C’est la seule réponse que l’on peut donner à un monde qui petit à petit à nouveau se déshumanise. Mon père a connu la deuxième guerre moniale, il vivait à Anvers et sous le nazisme les choses étaient terribles en cette ville et ailleurs. Pourtant il y eut un après. Maintenant encore il y aura un après. Rien n’est permanent, rien n’est définitif. Alors, n’oublions jamais nos qualités de fils et de filles de la Lumière, quel que soit le ou les dieux en le(s)quels nous croyons ou ne croyons pas. Tendresse, justesse et amour, de quoi être heureux ici et maintenant malgré toutes les difficultés… Bisous à tous, bonne nuit…

  57. Ce texte me parle à quelques jours du premier tour.
    Pour qui vais-je voter ?
    Pour celui dont les valeurs sont les miennes ?
    Ou pour celui qui pourra, peut-être, faire en sorte que la génération de mes enfants trouvera un travail dans lequel elle pourra s’impliquer.

    • Je commence à me déterminer, plus en conformité avec les programmes des candidats et en oubliant volontairement le reste.
      Rien n’est simple et tu poses une bonne question.
      Merci, Dalva.

  58. Et depuis 2009, les mêmes questions se posent avec en prime bien d’autres encore… Nous autres, nous avons plus que jamais envie de changements positifs, mais sans vouloir être défaitiste, j’ai vraiment peu d’espoir 🙁 Seule la nature ne déçoit pas ! Très BON dimanche Quichottine – Bises

    • Tu as raison, la nature ne déçoit pas, enfin, la plupart du temps. 🙂
      Bises et douce journée Chris. Merci pour tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *