Emmanuelle Cart-Tanneur, L’effervescence du pianiste

Ça n’aurait pas été très juste…

(Les abonnés de la Bibliothèque levèrent les yeux de la page qu’ils étaient en train de lire… Juste ?)

C’est vrai, quoi ! Présenter un livre en mettant l’accent sur son illustratrice, sans presque parler de l’auteur, voire de l’éditeur…

(Ils haussèrent les épaules, ils savaient bien que ça lui était déjà arrivé… Quichottine n’était que “coups de coeur” lorsqu’elle rangeait des livres sur ses étagères…)

Elle haussa un peu le ton, pas trop car il ne servait à rien de crier pour convaincre. Il suffisait d’être seulement audible.

Eh non ! Ça n’aurait pas été très juste… d’autant que…

(Quichottine suspendit sa phrase. Il y aurait bien trop de points de suspension. Tant pis ! Elle savait qu’elle aurait dit une bêtise si elle l’avait achevée.)

Reprenons… les premiers de nos livres, en ce qui nous concerne, nous montraient des images… et parfois quelques mots.

Nos enfants eurent plus de choix dans leurs premières lectures… et nos petits-enfants davantage encore.

Ils ont des livres d’images, bien sûr, mais ces livres peuvent se toucher, s’écouter, et se sentir, pourquoi pas ?

Ils servent à éveiller les sens.

Moi… je dois être encore un peu enfant…

(Les visiteurs essayèrent tant bien que mal de réprimer le fou-rire qui montait… ils savaient que cela la perturberait.)

En fait, je le suis, sans doute plus que d’autres, mais ce n’est pas si grave.

J’aime toujours autant les livres qui racontent des histoires, même s’ils n’ont pas d’images, et celui dont je vais vous parler n’en a qu’une, sur sa couverture… en noir et blanc.

170313_Cart-Tanneur

Mais… mais il serait injuste de ne pas vous en parler, de ne pas vous raconter, juste un peu, pour ne pas déflorer les treize nouvelles qui le composent.

Bien sûr, c’est l’auteur qui en parle le mieux et c’est sans doute grâce aux mots de la quatrième de couverture que je l’ai acheté.

“Je vous parle d’un autre monde.
Dans ce monde que j’ai inventé, les vieux papiers discutent, les saisons prennent le large, les vents fleurent bon le passé et les arbres s’évadent de prison…
Dans ces drôles de vies-là, que l’on soit enfant ou vieillard, riche ou pauvre, de chair et de sang ou bien inanimé, on n’aspire qu’à une chose : le bonheur.
Et si ce bonheur tend à se cacher parfois, tous finissent par le toucher du doigt, du bout du cœur, du pinceau ou même, pourquoi pas, de l’oreille, car il suffit de rester à l’écoute pour ne pas le rater. Alors, éclateront les couleurs, s’envoleront les carcans et résonneront les hymnes à la joie de revivre.
Des contes de fées pour adultes consentants – parce que les happy ends existent, si l’on veut bien y croire.”

Des contes de fées pour adultes consentants”, moi, ça me plaît bien. 🙂

Pourquoi n’aurions-nous pas droit d’entrer dans ce monde, de prendre le temps de rêver encore et toujours à travers les mots, ces mots qui sont à la fois images, musique, parfums ?

Vous direz que j’exagère… et pourtant !

Comment ne pas nous émouvoir au fil de nos rencontres ?

“Fleurs de papier”… Je devrais offrir cette histoire à ceux et celles qui ont perdu un être cher, c’est un message plein d’Amour et d’espoir.

“[…] Je refuse tout contact, toute accolade, tout regard compatissant ; l’idée m’en est insupportable : de quel droit les gens pensent-ils pouvoir comprendre ce que je traverse ? C’est toi que j’ai perdu ; ce drame, c’est le mien ; et je ne veux pas le partager.” (p.11)

Je ne vous raconterai pas ce qui se passe ensuite, évidemment. La brièveté des nouvelles ne permet pas de longues citations. Mais l’important est de savoir que tout est possible, même l’improbable, surtout l’improbable.

“La balade des quatre saisons”, où l’on rencontre Eugénie, la dernière marchande de la rue du Faubourg-Saint-Antoine.

Je ne vous dirai pas comment l’auteur nous fait passer d’une réalité historique à une vente surréaliste à l’Hôtel Drouot, haut lieu des enchères parisiennes… ni ce qui s’en suit, mais l’on ne peut qu’y croire.

“Le bruit du vent dans les roseaux”… ou lorsqu’une facture oubliée dans un vieux secrétaire est la dépositaire d’un secret qu’elle se met à nous raconter.

Un secret ne doit pas être partagé sinon avec ceux qui en ont vraiment envie… aussi je vous laisserai le découvrir sur les pages qui lui sont consacrées. 🙂

Et puis… une nouvelle que j’ai lue et relue, parce que je l’imaginais illustrée pour des enfants. “Les poissons volants”.

J’avais laissé le reste en attente, c’est pourquoi je ne vous ai pas présenté ce livre tout de suite, comme je l’avais souhaité.

Mes lectures s’entrecroisent souvent… je pensais à Polly, aux mots de “La dernière Tornade”, dans l’un de ses premiers recueils, Mes contrées bleues.

Un lac de fin de vie pour Polly, et un autre, ici, celui qui naît en même temps que l’enfant. Émotion différente, mais cependant, une émotion qui vous étreint, qui vous porte, qui vous fait oublier ce mal qui pourrait surgir au détour de votre propre chemin : l’indifférence.

Lucie et Tom… la mère et l’enfant, au bord d’un barrage.

“Tom était né en même temps que le barrage.
Le jour même de sa mise en service, Lucie avait perdu les eaux, donnant naissance à son enfant alors qu’un lac achevait de se former aux abords du village.” (p.59)

L’enfant grandit près de ce lac, heureux.

“[…] il contemplait les eaux et leurs proches profondeurs. Il passait des heures devant elles, attendant que la nuit tombe et que les lueurs solaires illuminent la surface de reflets changeants. Certains soirs, il lui semblait que le lac saignait tant les flots semblaient rouge sombre. D’autres jours, il apparaissait totalement transparent, ou presque métallique, quand le soleil, en s’éteignant, le parait des nuances de l’argent fondu. » (p.61)

Je lisais les mots, je voyais les images, celles que je croise souvent chez vous. Mais même si je n’avais jamais assisté à un coucher de soleil au bord de l’eau, l’image serait là, aussi réelle que si un peintre l’avait immortalisée sur une toile.

Le merveilleux surgit avec les larmes de l’enfant… parce que l’on ne doit jamais laisser un enfant pleurer, surtout si son chagrin est grand, si grand.

Mais si je ne dévoile pas davantage le contenu des pages, c’est parce que ce livre est tout en nuances… ou brossé par Nuance, celle dont nous parle si bien Emmanuelle Cart-Tanneur dans “Une histoire de flou” (pp.133-144).

L’auteur fait de certains de nos concepts des personnages qui font réfléchir aux réalités de notre monde, et j’ai adoré.

Chaque mot est important, et même si je n’ai pas cité autant que je l’aurais désiré chaque nouvelle, preuves que même la musique, les parfums, les couleurs, peuvent être déclinés sur les pages que nous offrons à nos lecteurs, c’est pour en laisser la primeur à ceux qui les découvriront.

Une lecture pour tous, pas seulement pour les doux rêveurs. Des pages que l’on peut lire doucement, pour en savourer chaque instant, ou très vite pour mieux y revenir.

Merci pour ces très beaux moments de lecture, Emmanuelle.

Merci aux Éditions Jacques Flament qui vous ont fait confiance, et à mon amie Pastelle qui m’a permis de vous découvrir.

Emmanuelle Cart-Tanneur
L’effervescence du pianiste
Jacques Flament Éditions, 2014
ISBN : 978-2-36336-153-0
Illustration de couverture © Michael Tirat

120 réponses à “Emmanuelle Cart-Tanneur, L’effervescence du pianiste

  1. En cliquant sur l’image de couverture, vous pourrez voir la page de présentation du livre chez son éditeur, et même lire le début de la première nouvelle. (« lire un extrait »)

    C’est un simple partage de ressenti.
    Merci à tous. Passez une douce journée.

  2. Tu en parles si bien que j’ai très envie de me procurer ce livre.
    Merci pour ces conseils. Passe une bonne semaine,
    eMmA

  3. Merci Quichottine… Dans le quotidien pas tjs rose chacun trouve une échappatoire, livre, cinéma, théâtre, voyage… histoire de l’oublier un peu et se redonner un sourire, bises de jill

    • Et ce livre-ci est une merveille… Je me suis évadée avec plaisir.
      Bises et douce soirée jill.

  4. Encore une fois happée par tes mots qui nous tendent les mots d’une autre pour nous les montrer et nous les offrir… Ensorcelante bibliothécaire qui ne peut décidément pas se retenir d’ajouter d’autres livres à ceux qu’elle a déjà si laborieusement triés… Tu devras te contenter de rêver le bouquet d’hortensias que je voudrais t’offrir… Ils sont encore à l’état de promesse, mais sûrement bleus, comme le ciel aujourd’hui.

    • Je range, je vire… et je continue pourtant de lire, de céder à ma curiosité.
      Emmanuelle a une très belle écriture. Je m’y suis plongée avec beaucoup de bonheur, alors, comment ne pas le partager ?
      Merci pour ce bouquet d’hortensia… les bleus sont mes préférés, un bleu que je ne trouve qu’en Bretagne, bien évidemment. 🙂
      Je t’embrasse fort, Amie. Prends bien soin de toi.

  5. Bonjour Quichottine. Tu en parles très bien et donne envie de découvrir ces nouvelles. Bonne journée et bisous

    • J’espère que tu le pourras. 🙂
      Même si je sais bien qu’il est impossible de tout lire de ce que nous découvrons grâce aux blogs.
      Bisous et douce soirée à toi.

  6. Simplement magnifique,Quichottine, et tu sais combien j’aime les contes de fées. Je t’envoie de belles bises printanières et te souhaite une belle journée

    • Alors, qui sait… si tu les lis, tu me diras ?
      Belle soirée et bises printanières pour toi aussi, Nell.

  7. Merci Quichottine, une très belle façon de nous présenter ce livre.
    Bises et bon début de semaine

  8. Coucou Quichotine,
    Je prends note du titre de cet ouvrage car ce que tu nous en as présenté me touche beaucoup.
    J’avoue qu’avec le titre et la photo de première de couverture, je me serais attendue à autre chose.
    Merci à toi d’avoir suscité l’envie de le lire.
    Bises et bonne journée

  9. Une très belle critique qui associée aux extraits du texte donnent vraiment envie de lire ce livre. Merci. Belle journée. Bises

    • Alors, qui sait ? Je te le prêterai la prochaine fois que nous nous verrons si tu veux. 🙂
      Bises et douce soirée Martine.

  10. ton résumé donne envie de l’acheter, surtout que pour ma période mobil je vais lire un peu plus – je te souhaite une bonne semaine, ici soleil magnifique depuis deux jours, qui a dit que La Manche c’était la région de la pluie et du vent ………….mdr – bisous Mamy Annick

    • Merci, j’en suis ravie. 🙂
      Heureuse aussi pour le soleil chez toi.
      Passe une douce soirée. Bisous.

  11. Tu décris si bien tes lectures que tu donnes envie !…:-) passe une belle journée ma Quichottine je t’embrasse très fort

    • Je suis contente de pouvoir partager avec vous mes bonheurs de lecture… celui-ci en était.
      Je t’embrasse fort, Cri. Passe une douce soirée.

  12. Merci ma Quichottine de me donner l’envie de découvrir ces nouvelles. Je vais me le procurer…
    Douce journée et GROS BISOUS.

  13. Je vois qu’ici les objets inanimés ont une âme…voilà des nouvelles très poétiques et emplies d’espoir. Merci Quichottine de nous en parler si bien. Bisous et une douce journée

    • J’espère que tu auras l’occasion de le lire… c’est un très beau recueil.
      Bisous et douce soirée Manou.

  14. Merci pour ce partage ma douce Quichottine et je suis partante pour avoir le droit de rêver!!!
    je te souhaite un bon début de semaine et t’envoie plein de bisous
    chaotu

    • Merci. 🙂
      C’est un droit que nous devons protéger.
      Passe une douce soirée ma Chatou. Plein de bisous pour toi aussi.

  15. tu donnes vraiment envie de découvrir ces nouvelles, le rêve est merveilleux.
    bonne journée, bises
    danièle

  16. QUAND tu nous parles d’un livre , c’est comme si tu nous racontais une histoire.Tu nous fais pénétrer dans l’univers de l’auteur et tu nous donnes envie d’en savoir plus.J préfère les romans aux nouvelles mais parfois on s de bonnes surprises.
    Je te souhaite une bonne semaine;bisous

    .

    • Je lisais peu de nouvelles, mais j’ai changé d’avis à leur sujet. 🙂
      Merci pour tout, Fanfan.
      Bisous et bonne semaine à toi aussi.

  17. Tu parles tellement bien des livres qu’on a envie de tous les acheter. Je crois que j’aimerais bien lire ce livre
    bisous et bonne journée

    • Je sais qu’on ne peut pas tout acheter, mais si tu en as l’occasion, tu me diras ?
      Merci, Lilwenna. Bisous et douce soirée.

  18. Référence de ce livre notée car tu en as si bien parlé que je vais le commander très vite . Merci Quichottine.

    • Merci !
      Comme en ce moment tu es immobilisée, tu pourras y trouver de beaux voyages à faire malgré tout…
      Passe une douce soirée Zoé. Pensées pour toi.

  19. Tu vas trouver que je suis superficielle sans doute, mais lorsque je choisis un livre, je suis bien souvent guidée en premier lieu par la couverture … bien sûr je ne m’arrête pas à cela, mais ça y fait beaucoup quand même. Celui que tu nous présentes, aurait très bien pu attirer mon attention au premier abord, mais avec ta manière toujours délicieuse de nous parler de tes coups de coeur, cela donne réellement envie d’en savoir plus … à retenir donc …
    Merci Quichottine de nous émouvoir à chaque fois …
    Bisous et bonne fin de journée.

    • Pourquoi le trouverais-je ?
      J’aime aussi les couvertures, surtout quand elles sont aussi belles. 🙂
      Merci à toi pour tout.
      Bisous et douce soirée.

  20. je passe en courant te faire des bises, je dois me sauver, je reviendrai plus tard pour la lecture

  21. Un livre que j’ai aimé. C’est vrai que la couverture est très élégante

    • Merci pour cette visite, Zazy.
      Je découvre grâce à vous la page que vous avez partagée en 2015, j’aime beaucoup la façon dont vous en parlez.
      Je suis heureuse de savoir que vous l’avez aimé.

  22. Tu nous donnes envie de lire ce livre!
    Merci pour cette si belle présentation

  23. Comme d’habitude , dès qu’on a fini de te lire on a envie de s’offrir ce livre …même sans images …
    Merci à toi Quichottine
    Gros bisous

    • Un livre à savourer… même et surtout quand on manque de temps. Un imaginaire à découvrir, je l’ai fait avec bonheur.
      Merci pour tout, Claudine.
      Gros bisous et douce soirée.

  24. Je passe vite, pas lu, mais que le piano ou clavecin est beau. Enfin je repasserai pour lire

  25. Un livre qui semble bien intéressant, on ne les a pas toujours ici, mais je les prend en note quand même au cas.

    • Au Canada, tu pourrais le commander sur Amazon. Je me demande si les frais de ports seraient moins importants.
      Mais bon, au cas où, je serais contente que tu me donnes tes impressions.
      Passe une douce soirée Solange. Merci pour tes mots.

  26. passe une bonne journée, kiss

  27. Les images, si nous les avons eues Quichottine, tu nous les as si bien dépeintes. Il n’en fallait pas plus, trop de couleurs auraient alourdi nos yeux. Merci de ce beau partage.

  28. Une très belle présentation de ce livre.
    Tu me donnes envie de le lire, mais là, je crois qu’il ne fera pas partie de mes priorités du moment.
    Bon mardi, pas encore le printemps …
    Bisoux doux, ma quichottine

    • Je te comprends tout à fait… ta santé en premier, et j’espère que tout ira bien pour ton traitement.
      Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

  29. Bonjour Quichottine,

    Quand je dis que tu ferais un super attaché de presse. Tu racontes si bien, suscite le besoin d’en savoir plus. Tu fais naître des envies gourmandes de mots et encore de mots…
    La nouvelle est un genre qui ne me plaisait qu’à moitié. car , quand l’histoire est passionnante, quelle frustration que d’arriver au bout trop vite. Mais… j’ai appris à savourer leur densité. Et puis, on peut , comme les séries à la Tv, y consacrer le peu de temps que la vie turbulente nous laisse: une histoire complète entre deux tâches.
    Merci Quichottine
    Gros bisous
    😉

    • Je ne sais pas. Je me dis que j’aurais fait un très mauvais libraire, je n’aurais vendu que les livres que j’aime à ceux qui pourraient les aimer… une mauvaise attachée de presse car je ne peux parler que de ce que j’aime et j’ai appris au fil du temps que même chez un écrivain que j’aime il y a des livres que je n’aime pas. 🙂

      J’aime la poésie, j’aime les nouvelles que l’on peut glisser dans son sac, les recueils que l’on peut ouvrir pour lire quelques pages. J’adore les romans, mais je sais que quand j’en commence un, je n’aime pas m’arrêter dans ma lecture. 🙂

      Merci à toi pour tes mots. Gros bisous et douce journée Martine.

  30. Bonjour Quichottine
    Je me laisse emporter par tes mots et ta passion des livres
    Bon mardi

  31. Je te remercie Quichottine de ton passage sur mon blog, je suis toujours ravie et intéressée par tous les commentaires.
    Tu as l’art de présenter ce que tu aimes et on prend plaisir à te lire.
    Pourquoi pas des contes de fées pour adultes ? rêver fait beaucoup de bien.
    Je n’arrive pas à lire tous les livres conseillés sur les blogs mais parfois je tombe sur l’entre d’eux à la bibliothèque et cela m’incite à le prendre.
    Merci et à bientôt, passe une bonne journée

    • Comme toi, je ne peux lire tous les livres dont on parle, mais certains sujets m’incitent à en savoir plus.
      Merci à toi.
      Passe une douce journée.

  32. voilà qui me donne envie là tout de suite à avoir ce livre entre les mains…
    gros gros bisous Quichottine

  33. Merci ma chère Quichottine 🙂 j’aime lire, surtout le soir et je me note celui-ci 🙂
    Profite-bien de ta journée et gros bisous vers toi…

  34. Une très belle note de lecture. Si un jour j’écris un livre, je te demanderai d’en parler, tu le fais tellement bien… ♥

    J’aime bien les nouvelles, ça permet de lire « à la carte », juste un peu avant de dormir, ou plus si finalement le sommeil de vient pas. J’ai toute la collection des « Histoires de… », tous composés de nouvelles, policières ou science fiction.

    Ce recueil d’Emmanuelle fait partie de ceux que j’ai achetés pour la connaître un peu mieux avant de collaborer avec elle. Et j’ai été totalement séduite…

    Juste une petite précision, la couverture n’est pas tout à fait en noir et blanc mais en couleurs pastelles ! 😉

    Merci pour cette note, pour elle et pour nous. ♥

    • Je me demandais depuis sa parution qui relèverait cette erreur. 🙂
      Je suis ravie que ce soit toi. Effectivement, la photo de couverture, même sombre, n’est pas en noir et blanc. Elle nous invite à découvrir ses couleurs et la lumière qui se dégage de nos jours gris.
      Merci pour tout, Pastelle.
      Passe une douce journée.

  35. Une belle page pour nous faire découvrir ton amie, il n’y a pas d’âge pour croire aux contes de fées et au bonheur ♥
    Douce journée Quichottine
    Bisous

    • Juste une petite correction… Ce n’est pas mon amie, même si j’ai adoré les deux livres que j’ai lus d’elle. 🙂
      Mais il est vrai que j’aimerais la connaître mieux.
      Bisous et douce journée Laure.

  36. Salut
    Le temps est à la grisaille et il fait 10°.
    Bonne journée

    • Il pleut ici aujourd’hui… le mois de mars n’est pas terminé.
      Bonne journée à toi aussi, Tiot.

  37. Que dire de plus qu’un MERCI puissance 1000 à Quichottine pour avoir si bien parlé… je devais plutôt dire, *compris* mes nouvelles et cet univers qui m’est cher, à mi-chemin entre le réel et l’imaginaire, parce qu’on a tous besoin de s’évader, d’où que ce soit… !
    Merci de même à tous ceux et toutes celles qui auront la curiosité de partir à la découverte de ce livre et de cet éditeur méconnu qui m’a fait confiance – il le mérite !
    A bientôt je l’espère
    Emmanuelle

    • Et un merci à vous pour ces portes ouvertes sur un monde qui me plaît énormément.
      Je vous souhaite, et je lui souhaite, l’énorme succès que vous méritez.

      Merci d’être là.

  38. Tu nous donnes toujours envie d’en connaitre d’avantage c’est très intéressant merci pour ce bon moment de lecture.

  39. Comme toujours tu sais nous appâter avec tes mots enchanteurs.
    Un conte de fée pour adultes, on a bien besoin de rêver avec cette actualité chargée.
    Bonne soirée Quichottine
    Bises

    • Merci.
      A peine de retour, après une semaine hors du temps, je replonge dans une actualité qui me navre…
      Passe une douce journée Santounette.

  40. lire est un tel bonheur … même malade, j’ai lu un livre charmant sur la réincarnation, un roman bienveillant où dans une autre vie, fourmi, escargot ou cigogne, la possibilité d’être bon est toujours d’actualité. (Toujours maudit de David Safier).
    Merci pour ta présentation qui donne envie de lire le livre. Je vais voir si la bibliothèque a un de ses livres ; bises

  41. Une belle fiche de lecture qui donne envie! Je note! Merci VITA

  42. Merci de nous l’avoir présenté si passionnément ! Je ne pourrais manquer cette jolie couverture !
    Bonne soirée ma Quichottine. Gros bisous.

  43. Lu.
    Bon mercredi, avec du soleil ?!
    Et des bisoux doux, ma quichottine, ça, c’est sûr !

    • Je ne me souviens plus… mais j’espère que ce n’était pas trop difficile pour toi.
      Je t’embrasse fort.

  44. Tout d’abord mille excuses pour mon retard à te lire.
    Je fais la course à la montre, mais je cours moins vite qu’avant.
    Je pense que tu sais que je suis une rêveuse née,
    et lorsque je n’ai pas de conte de Fée à lire je m’en invente un juste à ma mesure, avec la fin que j’aime.
    Cet auteur est tout indiqué pour moi.
    Merci de me le faire connaitre
    Passe une belle journée
    Je t’embrasse fort
    Maryse

    • Alors, si tu le lis, tu me diras ?
      Courage pour la course à la montre…
      Passe une douce journée Maryse. Bisous.

  45. un petit coucou en passant………..toujours au top par chez toi

  46. Merci à toi pour cette nouvelle idée de lecture bisous et bonne journée

  47. Une petite halte dans ta grande bibliothèque où chacun(e) aime s’y arrêter…
    T’embrasse Quichottine

  48. Salut,
    le temps est au beau fixe avec 19°
    C’est le jour des courses et du jardinage.
    Bonne journée

  49. Mais qu’est -ce qu’un conte sinon une vision différente de la réalité! Même adultes ,nous donne envie de rêver! Je note ! Bises !

  50. tu en parles si bien cela donne envie de le lire
    bises et belle journée Quichottine

  51. Un petit coucou en passant bisous et bon week-end

  52. Salut
    Le temps est à la pluie et au vent.
    Il parait qu’on va avoir une semaine de mauvais temps.
    Bonne journée

  53. Tu as une manière vraiment très originale et très chouette de parler de ce livre! bonne nuit chère Quichottine!

  54. tu en parles si bien , comment ne pas le lire !

  55. Je viens te souhaiter une très bonne semaine de printemps.Bisous

    • Merci, Fanfan.
      C’était une bonne semaine hors du temps, ça fait du bien. 🙂
      Bisous et douce journée.

  56. J’aime beaucoup l’expression « contes de fées pour adultes consentants ». Je fais partie des adultes consentants pour les contes de fées.

  57. Coucou Quichottine,
    Allons bon, une semaine sans connexion, grosse panne de secteur ?
    C’est là qu’on se rend compte que soit on s’en passe finalement bien, soit on est en manque 😉
    J’espère que tu vas bien.
    Bisous et bonne journée

    • J’étais au loin… avec un Internet limité.
      Je m’en suis passée… même si j’étais inquiète parce que je sais que certains d’entre vous ont de gros soucis.
      Bisous et bonne journée à toi aussi. Merci, Pascale.

  58. bon retour sur la blogosphère. Mon nouvel ordi fonctionne et il me reste à tout remettre à jour. J’espère que cette semaine aura été bonne pour toi. Bises.

    • C’était une semaine intense… avec du bon et du moins bon, mais beaucoup de joies malgré tout.
      Bises et douce journée. Courage pour la mise à jour.

  59. Un petit coucou en passant et te souhaiter un bon printemps riche en belles lectures 🙂

  60. J’ai fait un petit tour sur tes articles je n’ai pu laisser un message sur le petit billet que tu as fait sur le fait d’être grand-mère je te comprends car j’ai un petit fils de 4 ans et il est vrai que parfois aussi j’aimerais avoir la même énergie que celle que j’avais avec mes enfants mais le temps est dur parfois sur les épaules 🙂 mais bon …. je me débrouille et tout va bien bisous

    • Merci d’être remontée si loin dans mes billets…
      Je me débrouille aussi, je compense l’énergie manquante par une tendresse encore plus grande et le temps donné sans compter.
      Bisous et douce journée Domi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *