Des femmes

J’ai encore plus de cent articles en attente de relecture… savez-vous ?

C’est l’avantage, ici, lorsque la vie, la simple vie, me prend un peu trop de temps, et que j’ai l’impression de ne même plus pouvoir écrire, dans le silence nocturne qui me convient.

Nous sommes le 8 mars encore pour un peu plus d’une heure… Journée de la femme…

Cette page-ci avait été publiée pour mon anniversaire, le 27 avril 2009. Il y avait déjà deux ans que je signais Quichottine sur la Toile, ici ou là… et un peu moins que j’avais créé cet endroit reculé où j’affirmais qu’il y avait des moments où jardin et bibliothèque ne suffisaient plus.

Je l’ai relue… et je me suis dit que je pouvais me risquer à vous la montrer. 🙂

Les femmes…

Je vois déjà les mâles échanger des clins d’œil complices… et se dire, avec un soupir : « Ah… les femmes… »

Et c’est dans ces points de suspension qu’il faut lire…

Lire quoi ? la traduction de nos non-dits ! Et ce qu’ils pensent en vrai.

« Que de chichis !

Vous, les filles, vous n’êtes jamais contentes ! Il faut se mettre en quatre pour vous satisfaire ! Vous observer sans cesse… pour être sûr de ne pas rater le “Superbe, ta nouvelle robe !” au bon moment… et pas trois jours plus tard. Ou pour ne pas demander “Tu es allée chez le coiffeur ?” alors que justement ça fait trois jours déjà et que la permanente est quelque peu défraîchie !

Vous dire tous ces mots auxquels nous ne pensons pas… Parce qu’enfin, c’est évident que l’on vous aime, non ? Sinon nous ne serions pas là à supporter vos jérémiades ! Nous ne serions pas là à vous donner le possible et parfois davantage en échange de votre sourire ! Les mots ne sont rien sans les gestes… mais nos gestes ne vous suffisent pas !

Vous câliner, vous entourer, alors même que vous êtes distantes… que vous vous refusez sous le moindre prétexte ! Votre migraine a bon dos… depuis le temps ! Mais si nous l’acceptons, c’est parce que nous avons encore sur nos lèvres le goût de vos baisers, sur nos corps ravis la fièvre de vos caresses, dans nos cœurs la certitude que si vous êtes là aussi, c’est parce que les mots sont parfois inutiles. »

Alors, de quelles femmes parler ?

De celles qui se laissent culbuter et en redemandent encore, en pensant par devers soi qu’ils sont juste bons pour la gaudriole, qu’ils ne peuvent rien apporter d’autre, et qui se mettent en quatre, en dessous de dentelle et bas résille pour les faire frétiller d’aise ?

De celles qui voudraient bien… mais ne le peuvent point… engoncées dans un carcan d’éducation rigide et qui attendent tout de leur seigneur et maître, parce qu’elles n’ont que lui comme toute référence et ce qu’elles ont juré devant Dieu et les hommes lorsqu’elles lui ont dit “oui” ?

De celles qui s’en foutent parce qu’elles ont trouvé l’âme sœur, homme ou femme, et qu’elles se sentent bien auprès d’elle, sans chercher le pourquoi le comment, sans s’interroger d’avantage ? De celles qui ne liront jamais ces quelques lignes, parce que dès qu’on parle d’elles, elle se sentent soudain un peu “de trop” ?

Bon, j’arrête là… et je me sauve, avant de me faire censurer…

© Quichottine, Le Refuge, 27/04/209

Bien sûr, je caricaturais, je simplifiais à l’extrême alors que nous sommes si complexes, que LA femme n’existe que dans les pensées de ceux qui se refusent à nous voir telles que nous sommes : différentes, riches de toutes nos expériences, de tous nos savoirs, de tous nos doutes, de l’amour que nous savons donner, de celui que nous recevons, ou que nous aimerions recevoir… Nous sommes capables du pire comme du meilleur, je le crois profondément. Pour que le meilleur puisse éclore, il faut que nous nous fassions confiance, et cette confiance n’est possible que si…

Allez, je ne vais pas vous faire de dessin.

Mais je vous laisse lire les premiers commentaires, ceux de 2009… ils sont le prolongement naturel de mes pensées d’alors.

Merci d’être là.

146 réponses à “Des femmes

  1. Ah, les Femmes 😉
    Sacré Nemo…
    Joyeux anniversaire !
    Avec toute mon affection.
    (sur ce com. qui a bien voulu s’ouvrir ;))

    • Sourire…

      Merci ma Dame de l’Océan.
      J’espérais que tu serais là en ce jour… et tu y étais.

      Je t’embrasse très fort aussi… Bon anniversaire !

  2. il faurait plusieurs blog pour en parler…
    besos
    tilk

  3. Je viens de lire ton message, et je me demande pourquoi il s’appelle « Des femmes », puisqu’il ne parle que des hommes…

    Tu veux savoir quelle femme nous cherchons…
    En me basant sur ta liste, je vais dire en ce qui me concerne, simplement toutes…

    Car s’il y a « des femmes », il y a « des hommes » qui ne se prennent pas tous pour des mâles, mais qui ont besoin de vous les femmes à chaque moment de leur triste vie, pour leur apporter ce qui va leur manquer, que ce soit un soutient, une critique, une approbation,
    mais toujours avec l’amour, la tendresse, le charme, l’érotisme(j’arrête tu vas me censurer) dont vous savez habiller (ou déshabiller) votre quotidien…

    Vos migraines… Ne sont-elles pas le reflet de nos sorties entre copains, pour un match ou une discussion entre « hommes »…

    Aller, je vais aussi laisser tes lectrices favorites apporter leur point de vue…

    Bises

    • Sourire…

      Peut-être parce que je pense qu’il ne peut y avoir l’un sans l’autre et qu’en fait nous nous définissons souvent « par opposition » ou « en référence » à l’autre.

      Je me demande ce que nous serions dans un monde où vous ne seriez pas… Ce serait bien triste je crois !

      Nous avons besoin les uns des autres, et nos différences, là encore, sont notre richesse.
      Je crois que dans chaque femme il y a tout, mais que chacune a voilé l’une ou l’autre de ses facettes… C’est plus facile de ne pas se sentir multiple.

      Tu dis que vous avez besoin de soutien, de critique ou d’approbation… avec tout ce que tu dis, et sans aucune censure ! Je suis certaine que nous en avons besoin aussi. Sinon, l’amour n’existerait pas, ni la tendresse, ni le plaisir.

      Euh… là, je vais me censurer moi-même…

      Pardon d’avoir tant tardé à répondre aux commentaires présents sur ce billet, tu aurais peut-être pu répondre à Polly…

      Merci d’avoir donné ton avis.

      Bises à toi aussi.

  4. ce que dit Yvon me va bien…sauf que ! moi…je ne vais pas aux matchs de foot…(presque parfait)…bises

  5. C’est risqué de laisser les hommes en parler … mais bon, vivons dangereusement ! Hihihi !

    Je viens te souhaiter d’excellentes vacances Quichottine.
    Je reviens de la bibliothèque où tu as fermé les portes … peut-être devrais-je m’inscrire à ta newsletter d’après ce que j’ai compris pour continuer à profiter de tes histoires.

    Tu sais, j’ai lu ton billet … le mien … et j’ai été très touchée parce que tu as écrit. Merci !

    Je t’embrasse bien fort.
    A bientôt ma belle

    • C’est vrai… Nous devons, quelque part, aimer le danger !

      Merci, Cali.
      Tu sais, je pensais que je devais fermer les commentaires dans la bibliothèque… j’avais tort. C’était comme si j’incitais les visiteurs à s’inscrire à ma news, je ne voulais pas qu’on le pense.

      Merci de m’avoir ouvert les yeux à ce sujet.

      J’ai rouvert les commentaires… Mais je sais que pendant les deux semaines à venir, au moins, je ne pourrai répondre ou valider aucun commentaire. Ça me met un peu mal à l’aise mais je ne peux pas non plus les laisser libre…

      Merci d’avoir lu ce billet qui n’était que pour toi… cela me fait plaisir.

      Je t’embrasse de tout mon coeur.
      À très bientôt.

  6. Tu n’écris plus … ici ? Tu sais, j’aimais aussi l’ambiance plus feutrée de ton refuge. Mais je comprends, on ne peut pas être partout à la fois : recevoir au salon et lire dans sa chambre … ;o))

    Je t’embrasse bien fort Quichottinemo.

    • J’ai eu une longue période de doute… et c’est vrai que je ne l’ai pas partagée…

      Cela arrive je crois.
      Je me suis étourdie dans mon salon…

      Je crois que tu me comprends.

      Merci infiniment, ma Calinette, de m’avoir rappelée ici. C’est un lieu où je suis bien.

      Je t’embrasse de tout coeur, Cali.

  7. Je crois qu’il y a de nombreux profils de femmes, mais tu sais je suis ravie de travailler surtout avec des hommes. J’ai fait l’expérience de l’ambiance bureau pendant mes études…oh! quelle galère, toujours à se chipoter, à se tailler des costumes très larges dans le dos des unes et des autres. J’ai rarement des filles en classe, celles qui viennent généralement sont très sympa, je les adore, à quelques exceptions de chipies patentées.

    Je t’embrasse très fort en ce jour d’après anniversaire.

    • C’est vrai que j’ai un peu trop caricaturé…

      Je pense que ce n’est pas facile de travailler là où il y a une majorité de femmes (j’ai testé aussi) mais je n’ai jamais fait l’expérience du travail avec des hommes.

      Ils pourraient dire ce qu’ils pensent du travail avec des femmes …

      Merci, Polly… Je t’embrasse très fort aussi.

  8. Les femmes… vaste sujet. Je vais laisser les hommes en parler… sourires…
    En tout cas, je n’ai pas eu beaucoup d’hommes non plus sur mon lieu de travail et… je le regrette…
    Bonne journée Quichottine
    PS- Et elles râlent tout le temps… par exemple, depuis les changements sur OB il faut retaper les renseignements dans la fenêtre…….grrr

    • Les renseignements finissent par rester quand même…

      Mais j’aime bien quand tu râles aussi, Petite Elfe.

      Lorsqu’ils sont entre eux, les hommes parlent aussi de nous, en bien aussi parfois… Alors, tu as raison, laissons-les parler.

      Bonne journée à toi… Pardon pour le retard.

  9. Article ancien revisité en fin de journée de la femme 2017.
    Merci à toutes celles et tous ceux qui le liront.
    Passez une douce journée.

  10. Ah oui, tiens, c’était la journée de la Femme…! Bof… Ca fait bien, entre deux infos à la télé… Vous avez vu une différence, vous, en allant faire vos commissions ? Je hais les « La Journée », l’année n’est pas assez longue pour toutes les occasions crées ! Le vrai travail pour la parité et l’égalité, pour la reconnaissance et le respect se fait au quotidien. Il est ardu, il y faut beaucoup de patience et de persévérance, beaucoup de sérénité obstinée. La route est longue mais le chemin déjà parcouru en vaut la peine. Que les hommes prennent garde à ne jamais avoir leur « journée »…! ;o)

    • Comment voir une différence ?
      Ah si ! on m’a offert une petite meringue chez Sergent-Major « pour la journée de la femme ».
      La meringue était délicieuse…
      Une douceur dans une journée un peu grise.

      J’adore ta conclusion… c’est vrai, ils devraient se méfier. Ça pourrait leur arriver. 🙁

  11. Voilà la journée des droits de la femme terminée … et rien n’a changé (en une journée, on serait vraiment très fortes)
    Je n’aime pas particulièrement cette journée, car pour moi la vraie évolution serait de ne plus avoir ce fournée de la femme … au moins ça voudrait dire que les inégalités n’existent plus (enfin peut-être … on peut toujours rêver hein 😉 )
    C’est sûr que le mieux est de vivre pour soi, comme on l’entend. Mais nous avons en nous ce besoin de toujours vouloir faire mieux … (je ne dis pas atteindre la perfection car je crois qu’on ne pourra jamais l’atteindre, existe-t-elle vraiment ? … pas sûre du tout et c’est très bien comme ça à mon avis)
    Bisous Quichottine … tu as bien fait de remettre ce texte, je ne l’avais pas lu en son temps.

    • Tes doigts ont fourché… mais j’ai adoré le résultat.
      « La fournée de la femme »… c’est vrai aussi. Nous avons été mises à toutes les sauces depuis la nuit des temps… il a fallu des siècles avant qu’on reconnaisse que nous avions aussi une âme, et encore plus longtemps avant que nous puissions avoir les mêmes droits que nos collègues masculins.
      En droit… oui… mais beaucoup moins dans la réalité.

      Rien ne changera aussi vite que nous le voudrions. Hélas !
      Bisous, Kprice. merci pour ta lecture et tes mots.

  12. Bel article ! Passe une bonne journée
    avec le sourire

  13. Tu as bien fait de remettre ce texte car je ne l’avais jamais lu moi non plus. Je ne suis pas pour le mot « égalité » qui ne veut rien dire si on ne met pas juste après « en droits »…car nous le savons au fond de nous, nous sommes très différentes des hommes et ce sont ces différences qui font que nous nous aimons. J’aimerais moi aussi que cette journée de la femme n’existe pas, parce que cela voudrait dire que partout dans le monde les femmes sont libres de choisir leur vie, leur métier, la naissance de leurs enfants, le bon moment pour aimer l’homme de leur choix, …la liste est très longue de ce dont on les prive parce qu’elles ne sont pas des hommes. LE chemin est long vers cette « égalité » parfois on avance d’un seul pas et on recule de deux, mais au final, on avance quand même et c’est ce qui compte au fond parce que ce qu’il faut c’est ne jamais baisser les bras et garder espoir…Bisous Quichottine. Passe une douce journée

    • Le chemin est long… mais j’espère que nous pourrons continuer à ne pas baisser les bras.
      Merci pour ces mots en partage, Manou. J’aime beaucoup ce que tu écris.
      C’est tout à fait ça. 🙂
      Bisous et douce journée.

  14. En fait c’est la journée des droits de la femme et on constate que de plus en plus on oublie les droits. … j’ai vu qu’on offrait une rose pour cette journée. … c’est un exemple qui montre combien le chemin est encore long

    • Eh oui… hélas !
      Le monde change, et pas toujours en bien.
      Pourtant, je ne désespère pas. 🙂
      Merci, Bernie.

  15. Oui, il y a des femmes et il y a des hommes. Nous sommes juste l’Humanité….

    • C’est vrai…
      Mais même si je suis heureuse d’être une femme, il y a des moments où j’aurais adoré être un homme. 🙂

  16. Nous ne sommes pas plus complexes que les hommes. Ce sont les hommes qui ont inventé la journée de la femme pour se donner bonne conscience mais qui au contraire ainsi l’abaissent encore plus. Bisous.

    • Comment ne pas être d’accord avec toi ? Les reportages que j’ai pu voir hier sont accablants.
      Même s’il y a du mieux par rapport à autrefois, le chemin est encore long et semé d’embûches.
      Bisous et douce journée Martine.

  17. Les femmes ont encore un long parcours à faire avant d’obtenir une relative égalité, le monde du travail est une jungle, les femmes doivent se battre continuellement pour être reconnues.
    Mais la pire des choses est d’être privée de liberté, et je crois qu’il est bon au moins un fois par an d’en parler même si le combat se poursuit tous les jours.
    très belle journée, bises
    danièle

    • Je suis tout à fait d’accord avec toi… il faudrait en parler plus souvent et ne pas trouver « normal » certaines attitudes.
      Bises et douce journée Danièle. Merci pour tes mots.

  18. Coucou
    On pourrait sans doute en écrire des pages sur nous les femmes ..une journée n’est pas suffisante et moi je prefererais qu’elle n’existe pas .et qu’on nous donne la consideration qu’elle mérite au même titre que l’homme ..
    Enfin sujet vaste et au vu de ton article de base toujours d’actualité …
    Bises Quichottine
    Prends bien soin de toi

    • Nous avançons, mais certains progrès sont accompagnés trop souvent d’énormes retours en arrière… 🙁
      Merci, Claudine.
      Bises et douce journée.

  19. Lorsqu’il n’y aura plus de « journée de la femme « , cela voudra dire que tout ira bien pour elle : l’égalité partout, la liberté ….etc…
    Je me méfie des hommes qui disent « j’aime les femmes  » , cela a un petit côté condescendant .. très désagréable .
    Oui,il y a encore du chemin à faire et parfois , j’ai l’impression qu’on recule au lieu d’avancer. Il faut que les femmes restent vigilantes car nos droits ne sont jamais acquis .C’est un bel article en tout cas; Je t’embrasse .

    • Merci, Fanfan.
      Je crois qu’il est important de faire valoir nos droits… n’en déplaise à ceux qui voudraient nous cantonner à des tâches subalternes. 🙂
      Passe une douce journée. je t’embrasse.

  20. Une journée dans l’année c’est peu non ? pour tout ce que nous accomplissons au fil des jours….
    Douce journée Quichottine & bisous doux

    • Peu, et à la fois trop.
      Une journée des droits de la femme, comme il y a des journées pour les espèces en voie de disparition…
      Il faudrait seulement que nous soyons seulement tous égaux en droits… 🙂
      Merci, Laure.
      Bisous et douce journée.

  21. Ah je peux laisser un com… Sur cette terre on ne vit pas de la même manière qu’importe son sexe et ma foi suis bien dans ma peau et dans mon pays, car il y pire en tant que femme ici ou là, merci, bises

    • Merci d’en avoir laissé un sur le billet précédent… cela m’a permis de corriger et de donner à tous la possibilité de commenter un article ancien… 🙂
      Tu as raison de souligner la chance que nous avons, tant en Belgique qu’en France, au regard de ce qui se passe dans d’autres pays.
      Passe une douce journée jill. Bises.

  22. Une journee c’est très peu, mais elle a le mérite d’exister pour que personne n’oublie que la femme peut être aimée comme haïe ou humiliée (parce qu’elle est née femme justement et que ce sont souvent les religions qui lui ont donné le statut d’être inférieur en droits) et ceci est vérifié quelque que soit le pays…

    • Les religions sont une création humaine, des hommes pour les hommes… avec tout ce que cela comporte d’injustice pour les femmes.

      Pourquoi ne pas seulement accepter le fait que nous ne sommes pas seulement là pour leur propre plaisir et leur confort ? Peut-être ont-ils peur que nous prenions le pouvoir ?

  23. Ah les femmes !!! il y aurait tant à dire!!! J’ai trouvé ce texte que j’ai envie de partager avec toi….Je suis toujours perplexe avec cette Journée de la Femme, je ne sais jamais bien quoi en penser …
    Il s’agit d’un texte de J. Siaud Fachin
    A la fois une journée sûrement symboliquement nécessaire mais en même temps ne signe t’elle pas une rupture de genre ? Je ne crois pas qu’il existe une journée de l’homme, et je préfère toujours penser que la femme est un Homme, un Homme comme les autres, avec ce grand H qui parle seulement d’Humain, avec tout ce que cela implique de droits, de devoirs, de respect, de bienveillance, de partage, …. de toutes ces choses qui font que nous sommes … juste des êtres humains qui avons besoin, profondément, des uns des autres. Mais il est vrai aussi que le droit des femmes n’est pas identique partout et qu’il est essentiel de le rappeler, encore et encore, et que cela reste un vrai combat. Vous voyez, je suis perplexe …
    En réalité j’aime beaucoup les femmes (que je trouve dans le fond si différentes des hommes), j’aime leur puissance de vie, leur incroyable force et leur indéfectible courage, oui le courage est si … féminin ! Parce-que courage, étymologiquement ça vient de coeur … vous voyez ?

    Bises

    • Un grand merci pour ce texte partagé. 🙂
      Belle réflexion sur la femme et cet humanité dont nous faisons tous partie, hommes et femmes, complémentaires je crois.
      Bises et douce journée Jackie.

  24. Une journée! Quelle mascarade!
    Comment ne pas être accablé devant la situation catastrophique et épouvantable de tant de femmes et de fillettes dans le Monde au point que les taux de suicide augmentent sans cesse.J’ai offert dernièrement à ma petite fille le magnifique livre de Benoîte Groult: « Ainsi soit-elle » Elle a été sidérée de constater que 40 ans après sa parution pas grand chose n’ a changé ici et partout.
    Relisons aussi Simone de Beauvoir  » Il suffira d’une crise politique, économique ou religieuse pour que les droits des femmes soient remis en cause. Rien ne sera jamais acquis. .. » Il n’y a qu’ à écouter certains discours politiques et regarder certaines manifs…
    Ce sujet me tient très à coeur car j’ai participé et gagné des luttes dans les années 70 et je n’ai pas envie que mes petites filles aient à les refaire.
    Bonne journée Quichottine et bises.

    • « Je n’ai pas envie que mes petites-filles aient à les refaire »… comment ne pas être d’accord avec toi ?
      On parle souvent de l’Allemagne et de son nombre de chômeurs si peu important… mais on oublie de dire que l’on y a tout fait pour que les femmes restent chez elles lorsqu’elles ont des enfants…
      Je voudrais que rester au foyer puisse être un choix, non une obligation, et que ceux et celles qui veulent avoir un emploi en aient, hommes et femmes, au même niveau de salaire pour une même compétence.
      Bonne journée à toi aussi, Zoé. Un immense merci pour ce partage.

  25. Bonjour Quichottine
    C’est quand-même dommage qu’on se soit senti obligé d’instaurer LA Journée de la Femme … ça veut donc dire qu’il y a 364 Journées de l’Homme !!!
    Bises, bonne journée

    • En fait… cela signifie peut-être qu’il n’y en a plus à donner pour l’homme… mais une journée pour les droits de l’Homme, avec un « h » majuscule, me plairait bien.
      Merci, DD. Bises et douce journée.

  26. J’adore aussi le résultat de la bévue de Kprice ! Satan ôte tes doigts fourchus de son clavier ! Je n’aime pas trop le principe des journées et même au départ, c’était un peu pour relever leur côté dérisoire ou une journée pour la bonne conscience que je les signalais sur mon premier blog. Mais je crois quand même que la journée de la femme ou des femmes ou journée MONDIALE DES DROITS des femmes a une importance particulière. Si on devrait être tous les jours vigilants. Faire converger un un seul temps le plus de voix possible du monde entier permet de l’entendre mieux. A condition d’être particulièrement vigilant sur la récupération idéologique et mercantile.
    L’occasion aussi de voir sur ARTE hier un film intéressant sur un épisode méconnu de l’histoire de la Grande Bretagne (1967, grèves des femmes chez Ford pour l’égalité des salaires et l’attitude hostile des syndicats, tous masculins bien entendus, et non seulement de la direction de l’entreprise)
    bises

    • Le fait que la Journée mondiale des droits des femmes, comme tu le précises si bien, soit devenue pour beaucoup la journée de la femme, est un symptôme de la réalité de notre monde.
      Il y a encore beaucoup à faire pour que nous ne soyons pas réduites à l’image mercantile trop souvent médiatisée.
      C’était un reportage très intéressant. Merci d’en parler aussi.
      Bises et douce journée Jeanne.

  27. Ma chère Quichottine, si tu savais comme j’aime les trois petits paragraphes en italique !!!
    Mon Michel disait aussi : « Ma femme, elle fait les questions, les réponses et même les commentaires ! », mais c’était toujours en riant et puis c’était vrai !!! 😉 Je n’ai jamais pu corriger ça…
    Mais je me sentais tellement femme auprès de lui. La femme qu’il aimait et qu’il a aimée pendant 52 ans. Je ne peux m’empêcher de parler de lui…
    Je partage l’opinion de Jeanne, au-dessus.
    Plein de bisous doux à vous deux.

    • J’aime bien t’avoir fait sourire… 🙂
      Vous aviez tout compris tous les deux… un couple comme je les aime, complémentaires et fusionnels.
      Plein de bisous et douce journée ma Cricri.

  28. J’ai lu avec beaucoup de plaisir ton message.
    Il y a une chose que tu as oublié de dire,
    C’est qu’ILS cherchent aussi en nous la mère qu’ils n’ont peut être pas eue ou perdue.
    mais c’est vrai qu’on ne peut pas tout énumérer, il y en aurait trop.
    Passe une excellente journée
    Je t’embrasse très fort
    Maryse

  29. j’ai lu avec plaisir ton message – de mon coté je n’ai jamais eu à me plaindre, nous sommes un couple hors normes comme dit ma petite fille – nous avons chacun notre caractère, nous savons discuter lorsque quelque chose ne va pas mais une chose certaine nous avons une vie de couple basée sur la confiance, il va à sa pétanque – son tennis – moi je fais des sorties copines ou sœur – par moments nous rentrons juste pour le repas ou pour dormir ….mdr …mais nous savons nous réserver des bons moments à deux – bisous Mamy Annick

    • Se séparer pour des moments que l’on peut ensuite se raconter… et mieux se retrouver, à deux.
      Merci pour ce partage, Mamy Annick.
      Bisous et douce journée.

  30. Les femmes ont leurs qualités et leurs défauts, et les hommes aussi. Nous sommes complémentaires, mais nous sommes loin d’être à égalité. Je ne suis pas pour cette journée de la femme. et puis il y aurait tant à faire, chez nous, et surtout dans ces pays où les femmes ne sont rien, sont tellement maltraitées et humiliées.
    bisous et bonne journée

    • Tant à faire c’est vrai. Même si nous sommes loin de l’égalité que nous désirons, nous avons beaucoup de chance de vivre ici.
      Merci, Lilwenna.
      Bisous et douce journée à toi aussi.

  31. si on arrêtait de jauger un être sur ses potentialités sexuelles, tout ou presque serait résolu. Mais c’est impossible, n’est ce pas ?

    • J’ai voulu me mettre dans la peau d’un homme… je n’y suis pas vraiment arrivée. 🙂
      Je ne sais pas si c’est impossible, mais au moins nous pourrions essayer de ne pas toujours penser à la place de l’autre, mais en tenant compte de ce qu’il est. 🙂

  32. C’était « la » journée internationale des droits des femmes et même si ça fait peu je réitère chaque année un billet pour qu’on se souvienne des luttes de femmes pour cette égalité si fragile encore et plus que jamais compromise. Alors, il serait bien que l’on reste solidaires (hommes et femmes) et que l’on ne lâche rien 🙂
    Douce journée ma Quichottine et GROS BISOUS !

    • Rester solidaire… oui, ce serait bien.
      Et lutter pour tous et toutes, je crois que c’est important.
      Merci pour tout, Marité.
      Gros bisous et douce journée.

  33. Bonjour Quichottine et très heureuse de te retrouver. Il nous reste encore beaucoup de chemins à faire, mais je trouve que depuis nos mères( qui ont connues un véritable esclavage) le ciel apparait plus clair, en ce qui nous concerne, je dis bien… Il y a tant et tant à faire encore, ne serait-ce que pour ces femmes battues ou humiliées qui n’ont pas d’autres solutions que de se soumettre. Certaines, et elles sont nombreuses, meurent sans avoir eu un seul recours. J’aurais tant à dire sur ce sujet. Je t’envoie toute mon amitié et te souhaite une belle journée: soleil ici et toi? Gros bisous

    • Je suis d’accord, en ce qui nous concerne, nos conditions de vie et de travail se sont sans doute améliorées, mais il y a encore beaucoup à faire et si nous nous penchons un peu sur ce qui se passe ailleurs, l’ouvrage est loin d’être terminé. 🙂
      Merci pour tes mots, Nell.
      Gros bisous et douce journée.

  34. Point de censure , Quichottine avec la réédition de ce billet sur les femmes datant du 27 avril 2009.Deux ans déjà que tu bloguais sur la toile : donc ton blog est aussi ancien que le mien ! Cool !!

  35. Bonjour quichottine, ton article etait provocant comme une rose rouge au milieu de marguerites champêtres, comme une feministe des années 1980…
    Pas de femme sans homme et pas d’homme sans femme. Et nous sommes les deux.. femme et homme.
    Que ce soit pour l’homme ou la femme, si l’amour etait premier et l’égoïsme dernier (je parle de celui qui fait profiter de l’autre) tout irait mieux.

    Un couple proche se sépare… cela nous fait réfléchir à notre attitude l’un envers l’autre.
    Il l’aimait…. Seulement la laissait seule, s’enfermant dans sa bibliothèque pour peindre sculpter ou rêver…. elle a tenu le cap, s’est occupée des enfants… et triste, en colère aussi va se trouver un chez elle.

    Bises quichottine et bon avenir à nous toutes et tous.

    • C’est vrai que lorsqu’un couple proche se sépare, ça nous fait réfléchir, beaucoup.
      Merci pour ce partage, Durgalola.
      Je dois dire que rien n’est facile dans une vie à deux. Il faut que chacun y mette un peu du sien. 🙂
      Bises et douce journée.

  36. J’ai essayé de te mettre un commentaire ce matin mais…il n’est pas passé..Mystère d’internet…On m’arépondu que c’était un doublon !!!

  37. Coucou Quichottine,
    Es-tu certaine d’avoir vraiment caricaturé ? Je ne suis pas si certaine de cela de ce que je vois autour de moi.
    Ah Messieurs, vous me faites bien rire. Vous avez le nez qui coule et vous êtes au bord de l’agonie, vous le prenez mal quand en effet on est allées chez le coiffeur depuis trois jours et que vous ne le remarquez qu’au moment ou on vous le dit, mais bien sûr nous sommes des enquiquimerdeuses.
    Alors juste je serais tentée de vous dire (enfin pour une bonne majorité d’entre vous, et heureusement il y a quelques exceptions), que parfois les femmes ont l’impression d’être pour vous juste l’équivalent de votre canap de votre frigo ou de votre TV, et encore, souvent vous leur accordez bien plus d’intérêt alors que nous passons notre temps à être à vos petits soins et que vous ne le voyez même pas.
    Allez vous nous avez pondu une journée de la femme, vous êtes trop mignons, mais le reste de l’année, n’oubliez pas que ce sont les vôtres de journées;-)
    Personnellement cette journée de la femme, je le trouve presque humiliante.
    Bisous a toi Quichottine et non, je ne suis ni misandrique ni féministe, juste lucide 😉

    • Tu m’as fait rire… un peu jaune pourtant.
      Merci d’avoir partagé ainsi ton ressenti qui ressemble tant au mien. 🙂
      Je t’embrasse fort.

  38. Allez, pour réunir tout le monde créons la journée de l’Être, elle correspondra parfaitement au superbe bonzaï qui couronne ta page. Après tout on peut avoir envie de vivre à l’envie notre facette yin/yang selon notre ressenti, non ?

  39. J’ai bien aimé le com de Yvon……Bisous Quichottine t as bien fait de le sortir du tiroir.

  40. Salut
    Pourquoi c’est toujours le mec qui doit commencer la drague ?
    Pourquoi c’est toujours le mec qui paye le resto?
    Pourquoi c’est toujours le mec qui doit faire plaisir?
    Et la parité alors?
    Ce n’est que de l’humour.
    Bonn ejournée

    • … des siècles de traditions.
      Pourtant, je peux t’assurer que ce ne sont pas toujours les mecs qui paient le resto… et les femmes adorent faire plaisir, elles aimeraient seulement que l’inverse soit vrai.
      Merci pour l’humour du jour. 🙂
      Bonne journée à toi aussi.

  41. Coucou Quichottine,
    J’ai lu avec plaisir ce texte. Je crois que les hommes et les femmes sont tellement différents, parce qu’ils doivent être complémentaires, ne serait-ce que pour donner la vie, que les hommes ont du mal à comprendre les femmes et inversement.
    Le problème, c’est toujours quand on généralise, alors qu’il y a tant d’hommes et de femmes différents. On peut en faire plusieurs groupes, en rassembler certains, mais chacun a sa singularité.
    Au fil des ans, j’ai appris à me méfier des hommes, les préférant en bons copains, quand on arrive à ne pas passer à des liens plus intimes, bien maintenant les jeunes générations ont appris à conjuguer la relation sexuelle sur le plan de l’amitié, et rien de plus, ils deviennent des « sex friends ».
    Je suis tombée ébahie devant ton bonzaï qui a l’air séculaire ! bonne journée

    • Merci pour ta visite et tes mots, Ava.
      J’aime bien ce que tu écris. Les relations changent, c’est vrai, et je ne suis pas certaine que ce soit en bien.
      Passe une douce journée.

  42. une journée de la femme !!!!364 jours pour l’homme !!!!!lol !!
    bisou

    • Et encore… 😉
      Ils peuvent aussi remettre au lendemain ce que nous ne faisons pas ce jour-là. 🙂
      Bises et douce journée Nickie.

  43. Nous sommes tellement différents … en tout !
    Pour mon ex-mari, j’étais la porteuse de bébés, leur éducatrice aussi, la femme de ménage aussi, la femme qui devait obéir illico quand monsieur avait besoin de … la femme couturière qui en plus rapportait des sous. La femme en a eu assez, zouu, divorce.
    Suis devenue une femme éducatrice de trois ados, une femme au travail pour nourrir son p’tit monde, une amante, une amie, une voyageuse, bref, une femme libre.
    Que je suis toujours.
    Je m’entends très bien avec les hommes, en tout bien tout honneur, ils m’aiment bien aussi, je n’essaie plus de les comprendre, je n’attends rien d’eux qu’une franche amitié.
    Et vive les femmes et vive les hommes.
    Gros bisous Quichottine 🙂

    • Merci pour ce partage.
      Nous sommes tant de femmes différentes… et eux le savent bien je crois, ils en profitent un peu.
      j’aime beaucoup ce que tu dis, « une franche amitié », même si je pense que l’amitié entre un homme et une femme est sans doute un peu illusoire.

      Gros bisous et douce journée Annick.

  44. DIRE qu’il y a des gens qui disent «  », que la femme ne sert à rien «  » qui accouche, lave , cuisine et tout le tra la la ! JE dis et je pense que les hommes devraient offrir des fleurs « , à leur femme  » toutes les semaines ; UN jour par an c’est rien ! juste le temps «  »qu ils vous lancent une vanne de leur cru «  ».
    SI tu aurais pu faire un dessin , gentil ,et rigolo !
    PAS de mari donc tranquille , pas de fleurs , non plus .MAIS dans le jardin, les fleurs de pissenlits
    arrivent .
    BONNE SOIREE , GROS BISOUS

    • Eh oui… le problème, c’est que je ne sais pas dessiner. 🙂
      Merci pour tes mots, Pitchoune.
      Gros bisous et douce journée.

  45. hé oui j’aime pas çà non plus ces journées de …n’importe quoi !
    mais pour ce qui est de notre travail toute une vie, beaucoup de ces messieurs sont bien incapables d’en faire autant, peut-être il existe quelque rare exception, oui au singulier car franchement on en supporte bien plus qu’eux !
    belle soirée à toi, je t’embrasse, MIAOU !!!

    • Pendant longtemps, j’aurais aimé être un homme.
      Aujourd’hui non. Au moins, nous avons le droit de pleurer. 🙂
      Je t’embrasse fort. Passe une douce journée Mistigris. Merci pour tout.

  46. Un beau sujet, et puis 100 articles en relecture, cela montre que tu as du boulot sans oublier les nouveaux qui arriveront .

    • J’intercale… et je garde des articles en réserve pour quand je manque trop de temps. 🙂
      Merci.
      Passe une douce journée.

  47. Je ne me souvenais pas avoir lu ce texte, il est vrai que j’avais un internet hasardeux, à cette époque.
    Je l’aime beaucoup… de même que les commentaires. j’ai vu aau passage le nom de Cali… sais tu ce qu’elle est devenue ?
    Je t’embrasse Dame, bonne nuit

    • Mon refuge n’était pas très accessible… peu connu. Tu y aurais été la bienvenue, comme Clo.
      J’avais eu des nouvelles de Cali lorsqu’elle a repris pied dans une activité qui lui convenait… mais il y a déjà longtemps.
      Je n’en sais pas davantage.
      Je t’embrasse Passe une douce journée.

  48. Ooops ! Je viens de passer une plombe à lire ton article ! lolll
    Ben, oui, pourquoi une journée de la femme, qui, en plus, a dérapé vers une journée de la fête des femmes …
    Tout juste s’il n’y a pas une pub avec une tite culotte gratuite, pour un soutif acheté ! Pffff
    Allez, assez ronchonné :
    Bonne fin de semaine … un peu dans le cirage (pour moi).
    Et toujours des bisoux doux, ma quichottine

    • Morte de rire… tu as tout bon pour la petite culotte offerte. :)))

      Courage à toi pour tout. Mes pensées t’accompagnent chaque jour, même quand je ne suis pas là.
      Je t’embrasse fort.

  49. Ceci est un copié-collé
    Bonjour les amis,
    Un petit mot pour vous dire que je ne vous abandonne pas. Je passe lire vos billets même si je ne laisse pas de commentaire. Toujours très occupée par la paperasse et les dossiers CARSAT, MDPH, APA et maintenant A2GR. Zeus n’a pas épargné la Bretagne et lundi dernier, dans ma campagne bretonne, j’ai revécu les souvenirs de Lothar en décembre 1999 quand j’habitais encore dans les Yvelines. Des dégâts mineurs sur le portail électrique, quelques pièces se sont fait la malle, le châtaigner a tenu le coup, alors que dans le village, quelques arbres ont été déracinés, tout comme certaines toitures qui ont perdu quelques ardoises ou plaques de tôles. Impressionnant en terre, même si je suis une habituée des tempêtes sur mon île. Le fort coup de vent à l’île de BATZ était passé la veille.
    Je continue à écrire la suite des aventures de Meg, l’inspiration revenant doucement.
    A bientôt et profitez du beau temps qui ce matin tente une belle percée.

    • Courage pour tout, ma Zaza.
      Je suis contente que tu en profites pour écrire la suite des aventures de Meg.
      Gros bisous et douce journée.

  50. C’est comme si je ne l’avais jamais lu, tjs d’actualité, un thème riche en remarques et suggestions, l’essentiel est de rester éveillé et de travailler à l’égalité ds la société , égalité ds la différence.Bonne journée. Bises VITA

  51. Je ne sais si quelqu’un en a parlé, tu as tellement de commentaires ma Quichott’ que tous les lire prend énormément de temps, et là je n’en ai que très peu.
    Ce n’est pas la journée de la femme, ou des femmes.
    A l’origine c’est la journée des DROITS des femmes.
    Nuance, mais nuance importante. Je rêve du jour où cette journée sera obsolète, mais hélas! tous les deux jours et demi une femme meurt en France sous les coups d’un homme, généralement son conjoint. L’égalité salariale n’est qu’une illusion d’optique, y compris dans la fonction publique où les promotions favorisent plus souvent les hommes, etc.
    Nous ne sommes pas ennemis des hommes, nous élevons aussi des garçons, n’est-ce pas? Alors comment se fait-il que ne soit pas encore advenue une égalité normale?

    Je t’embrasse tendrement ma Quichott’.

    • Tu as raison, tout à fait… et je n’aurais sans doute pas dû ressortir ce billet pour cette journée.

      J’aime beaucoup tes précisions, tes nuances, et, tu as raison, les hommes sont tous nés de femmes, élevés le plus souvent par elles… alors, devons-nous ne nous en prendre qu’à nous mêmes s’ils pensent le plus souvent : « toutes des putes, sauf ma mère… » ?

      Je t’embrasse tendrement. Prends bien soin de toi.

  52. Bonjour Quichottine. Même s’il existe des différences et des inégalités je trouve qu’elles s’amenuisent, grâce à l’éducation, et dans notre pays. La condition des femmes est beaucoup plus mauvaise dans d’autres pays. Bon après midi et bisous

  53. Le 8 Mars est la Journée Internationale du Droit des Femmes et cette année le thème en était « les violences faites aux Femmes ».
    Ce n’est donc pas une fête mais une journée militante pour que l’on se souvienne que dans les pays occidentaux, beaucoup de femmes meurent sous les coups de leur compagnon et que dans les pays en conflit les femmes sont trop soouvent des butins de guerre.

    • Tu as tout à fait raison… le problème est sans doute la médiatisation qu’on en fait trop souvent.
      Merci pour tes mots, Liza.
      Passe une douce journée.

  54. Bonjour ma douce Quichottine… bien vu ton texte en italique et après ben oui de quelles parlent-on.. j’ai bien ri pour celles qui se font culbuter.. Je ne suis pas contre la journée de la femme si on parle de leurs droits car beaucoup d’entre elles n’en ont pas.. mais il faudrait que cette journée dure toute l’année!!!
    Bonne fin de semaine avec tout plein de bisous
    chatou

    • Il faudrait qu’on leur fasse un peu plus de place et qu’on ne pense pas que certains actes sont normaux, ou au contraire commis par des malades mentaux.
      Je crois que c’est beaucoup plus grave, et bien ancré chez beaucoup.
      Plein de bisous et douce journée à toi ma Chatou.

  55. de quelles femmes parlent-on….. désolée j’avais oublié le mot principal…

  56. La journée de la femme, c’est bien, mais les droits de la femme ? Si souvent bafoués…
    Bonne soirée et douce nuit ma Quichottine. Gros bisous.

    • Il aurait fallu que je précise, d’autres l’ont fait et tu en es… merci !
      Nous sommes bien loin d’avoir les mêmes droits, et, lorsque nous sommes censées les avoir, ils sont bafoués sans que l’on s’en émeuve… hélas !
      Gros bisous et douce journée ma Liliane.

  57. Une journée qui cristalise tous les problèmes que rencontrent les femmes, au travail, en famille, à la maison, et surtout le manque de considération dans le monde du travail, les droits qui ne sont pas respectés…et pire, les mauvais traitements dont elles sont l’objet, souvent au sein du couple…Les femmes battues qui meurent sous les coups de leur conjoint…Bref, encore bien des progrès à faire dans le domaine de l’égalité hommes-femmes…Une seule journée, c’est peu, surtout quand on voit comment et avec quelle hypocrisie le sujet est traité par la majorité des hommes, qui se gaussent en avalant leur demi au comptoir, ou leur cannette avec les potes devant un match de foot à la télé…

  58. Pour se grandir
    nous avons besoin de nos différences
    Que serais je sans la femme de ma Vie ?

    Allez une petite chanson pour vous toutes
    https://www.youtube.com/watch?v=I1lqm5g4RsA

    • Jean Ferrat… un vrai bonheur.
      Merci, Pascal.
      Je crois que nous avons besoin les uns des autres, mais certains ne veulent pas l’admettre, comme si cela leur nuisait. 🙁

  59. Les femmes … si compliquées parait il. Un mystère pour les hommes
    Bon samedi Quichottine

  60. Salut,
    il fait beau .
    Le moral revient.
    On va pouvoir se balader le log de la rivière.
    Bon week-end

  61. Les femmes sont d’abord « elles » avec leur paquet d’angoisses, de sensibilité, de leur passé de « servantes » , de leur passé de traditions…
    Elles sont aussi des bouquet d’imagination, de création, d’émotions et de passion…

    Pauvres hommes
    ils en perdent la tête,
    surtout ne pas faire comme les ancêtres « machos » mais ils y perdent un peu de leur virilité et de leur prestance….
    Alors souvent ils jonglent entre les deux,
    perdus dans la forêt des émotions contradictoires!

    Il serait plus simple
    d’inventer un vrai dialogue unique et secret pour chaque couple!

    • Inventer un vrai dialogue… certains le peuvent, d’autres s’accrochent à ce qu’ils pensent vrai.
      Merci pour tes mots, Marie.
      Bises et douce journée.

  62. Bonsoir Quichottine, je dirai en bref : femme varie. Au début de notre vie nous avons un père et une mère. Sinon on ne serait pas de ce monde. Alors on peut parler longtemps, discuter des femmes et de leurs caprices, de leurs problèmes, de leurs défauts, de leurs qualités… etc. Suivant le pays où les femmes vivent on peut encore discuter plus amplement. Ce n’est pas une journée qui va changer le monde, mais cette journée permet de réfléchir sur le rôle des femmes. Bon week end à toi et bises.

    • Une journée qui permet de réfléchir… je suis d’accord. 🙂
      Merci pour ce partage Élisabeth.
      Bises et douce nouvelle semaine.

  63. « Homme et femme , chacun est complémentaire de l’autre »
    Bon week – end! Quichottine! Bisous!

  64. Je ne dirais pas que ce sont des caricatures, mais plutôt des typologies. Bien sûr, chaque être est unique, femme comme homme, mais on peut se reconnaître plutôt dans tel type de femme ou dans tel autre.
    Cela me fait penser à une histoire que j’ai écrite sur le même sujet. Tiens ! Ce sera la prochaine que je publierai.
    (Et pourquoi avais-tu peur de la censure ?)
    Bon dimanche !

  65. Salut
    Le soleil est caché derrière la brume mais on a quand même 14°.
    Bonne semaine

  66. J’aime beaucoup ta conclusion, chère Quichottine! 😀

    Femmes et hommes sont heureusement trop complexes que pour entrer dans tous ces clichés aussi réducteurs que ceux sur les blondes, les roux, les noirs, les chinois, les arabes, les juifs, les chômeurs, etc… etc…
    Au lieu de nous opposer, il est bon de voir nos complétudes. Je reconnais parfois râler sur la connerie de certains machistes. Et de cultiver la part féminine cachée en moi.

    Ne pas avoir trop de temps, car tout simplement on vit les détails de la vie hors clavier, c’est très sage! C’est quelque-chose vers lequel j’essaie de tendre aussi (chez moi ce n’est pas encore naturel, hihi) .

  67. Bisous et belle journée!

  68. Femme
    Est–ce qu’un livre suffirait à la raconter, tant la femme peut se montrer multiple! 🙂
    j’ai aimé le billet et lu avec plaisir les commentaires .
    Vraiment super!
    Ma chère Quichottine. Ici il fait beau ce matin et je sais que j’aurai du mal à rester derrière mon chevalet. Et pourtant, il le faut car la pendule n’attend pas et le rythme des jours qui restent avant le dépôt de mon œuvre semble s’accélérer.
    je t’embrasse bien fort
    😉

    • Merci d’avoir pris le temps de me lire, d’avoir pris le temps de ces mots.

      En te lisant, je me posais une question… Pourquoi parle-t-on d’Égérie, de Muse, toujours femmes, et pourquoi lorsqu’on évoque un homme, c’est le conseiller ? 🙂

      Je t’embrasse fort. Prends bien soin de toi.

  69. On parle de nous pendant cette journée: c’est déjà ça. Petit-à-petit, la gent féminine s’affirme.
    Pour ma part, c’est au quotidien, dans toutes les situations, à la maison, au restau, entre amis, en repas de famille, en escapades, …, en courses, dans les magasins, que j’affirme ma condition féminine, que je montre que je compte.
    Les femmes sont compliquées, en effet, et les hommes sont parfois perdus dans notre façon de penser, mais, ils commencent à se poser des questions sur notre pouvoir, et ça, c’est aller vers le positif pour nous.
    C’est à nous les femmes de ne rien lâcher et de nous affirmer.
    Quelques réflexions, ce jour.
    Bises et à + Quichottine !

    • Merci pour ces quelques réflexions. C’est toujours important d’en parler, pas seulement une journée par an.
      Bises et à bientôt.

  70. Juste pour cliquer « recevoir les nouveaux articles par email ».

  71. Voilà un billet que je n’avais pas lu à l’époque.
    J’espère qu’un jour il n’y aura plus de journée de la femme, ce qui signifiera alors que la parité sera enfin atteinte avec les hommes mais j’ai l’impression que ce n’est pas pour demain hélas.

  72. Ah, la journée mondiale des droits de la femme, un sacré souvenir pour moi. L’année dernière, je voulais en faire un article … il est resté dans la clavier par la paresse de la recherche d’une photo que j’ai pris en Afrique.

    Si tu savais tout ce que j’ai au bout des doigts et qui ne sort pas, pourquoi, paresse, manque de temps, toujours à courir dans la grande maison ou dans le jardin et puis le conte à travailler si on veut le donner de belle manière.
    Oui, tu le dis bien, c’est le DROIT qui doit primer, non l’égalité qui ne rime pas vraiment à grand chose car le physique comme le mental est chez chacun(une) différent;
    Bisous plein de soleil Quichottine
    Tiens, il serait peut-être temps que je parte au jardin si je veux qu’il prenne ses airs de printemps !

    • Si tu savais combien j’aimerais avoir plus de temps !
      Mais la vie nous pousse le plus souvent ailleurs.
      Merci d’être là, Pimprenelle.
      Bisous pluvieux du jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *