Et quand bien même…

Avertissement : Ce billet est long, c’est vrai, mais si vous ne pouvez pas le lire en entier, contentez-vous d’un coucou sur ma page blanche… Merci.

Vous savez que je ne parle jamais de politique ici… non que cela ne m’intéresse pas mais parce que je crois que c’est un sujet polémique, et que même si nous suivons tous plus ou moins l’actualité dans les médias ou sur les sites des lieux où elle s’exerce à plein temps, nous sommes loin de tout savoir de ce qui se trame hors écran.

Cependant… il m’est arrivé de répondre à des questions posées, et, très récemment, chez Miche.

Elle nous conviait à nous exprimer sur le revenu universel… entre autres sujets abordés dans son article « Quelle société voulons-nous faire ensemble ?« 

Je l’ai fait chez elle, et non pas sur le site dont elle donnait le lien.

Là-bas, une image m’avait interpelée.

170209_lejournalduveilleur

Je vais y revenir… mais voici le début de ma réponse :

“Un revenu de base à 5208,33 € par mois… ça fait rêver. 🙂
Mais sommes-nous vraiment là pour rêver ?
On avait calculé ce que devrait toucher une mère au foyer… Son « travail » est bénévole et pourtant utile à tous.

Je suis pour un revenu minimum qui serait subordonné à un « travail » de quelques heures pour la société, pas pour un revenu donné sans rien avoir à faire en retour.

Je suis pour un revenu minimum étudiant, dépendant des résultats obtenus, pour ne pas que ceux qui le perçoivent ne fassent plus rien. C’est tellement facile de ne rien faire !
Les bourses sont insuffisantes, j’en suis persuadée, et trop d’étudiants doivent travailler en plus de leurs études pour pouvoir les faire.

Je ne suis pas contre la richesse obtenue grâce au travail, contre ceux qui entreprennent et bâtissent leur fortune à force de persévérance et choix de vie. Je suis contre l’héritage.

Je suis contre l’assistanat à tout prix. On ne devrait « assister » que ceux qui sont dans l’impossibilité totale de travailler.

Lorsque je parle de choix de vie, je parle aussi de ceux qui dilapident ce qu’ils perçoivent et se plaignent ensuite de ne rien avoir… rouler en voiture de luxe et habiter dans un petit appartement en location est un choix de vie, se priver de tout pour s’acheter sa résidence principale en est un autre, chacun est libre de ses choix. Mais je refuse qu’on s’en prenne aux « fourmis » pour pouvoir nourrir les cigales…

Je trouve anormal que ceux qui travaillent se voient spoliés par ceux qui en tirent vraiment profit. Je trouve que l’on devrait limiter le revenu des actionnaires pour que ceux qui font la richesse des entreprises soient mieux rémunérés. Je suis contre les salaires pharaoniques donnés à certains alors que le revenu des autres laisse à désirer.

Je suis pour une fourchette de salaires moins étendue… Mais je continue à penser que ceux qui se sont donné du mal pour arriver au poste qu’ils occupent doivent en être récompensés. Le même salaire pour tous est pour moi impensable. Celui qui a fait onze années d’études pour être médecin ne peut pas avoir le salaire d’un ouvrier qui entre dans la vie active à 16 ans.

Pour ce qui est de nos représentants en politique, je trouve qu’il devrait y avoir un salaire horaire et une pointeuse sur leurs lieux de travail, des fiches à faire signer à ceux qu’ils rencontrent… preuve qu’ils ont bien accompli leurs devoirs. (Mais là, je suis sûre que personne ne me suivra… et qu’il n’y aurait plus personne à se présenter aux élections.)

Voilà… bien sûr il y a beaucoup à dire sur le sujet. Je vais m’arrêter là.”

C’était un premier jet… il faudrait développer, évidemment, mais si je ne fais pas de politique, en dehors du fait que je ne me suis jamais abstenue et que je crois que voter est un devoir plus qu’un droit… c’est que cela prend du temps et beaucoup d’énergie, et que j’en manque de plus en plus.

Miche m’a répondu… en partie, me proposant d’aller poster ma réponse chez le veilleur.

J’ai ajouté :

“J’étais allée lire là-bas… d’où ce clin d’œil précédent.

En fait, 5208,33 € pour un salaire de mère au foyer, cela ne me choque pas. Même si j’aurais aimé le percevoir pendant les quinze années que j’ai passées à m’occuper de mes enfants, ce qui nuit à ma propre retraite aujourd’hui… A l’époque il fallait choisir entre avoir une famille nombreuse ou faire carrière, les deux étant impossible à moins d’être cadre supérieur, ce que je n’étais pas. :))

Et non, je ne posterai pas ma réponse là-bas.
Ce commentaire t’est adressé, à toi. :)”

Je me suis interrogée, longuement, avant de vous soumettre ces réponses. Après tout, nous sommes en pleine période électorale, notre société est en mutation. Il faudra nous y adapter, quel que soit le candidat ou la candidate élue au mois de mai.

Si Pénélope œuvrait dans l’ombre de son époux, et même si je ne pense pas qu’il ait été raisonnable de la rémunérer à ce niveau de salaire en tant qu’assistante parlementaire, je crois que son travail n’était pas fictif.

Je suis persuadée que tous ceux qui arrivent à faire de la politique un métier à long terme sacrifient leur vie familiale, laissent reposer sur les épaules de leur compagne (ou compagnon lorsqu’il s’agit d’une femme politique) la plus grande partie des obligations du foyer. Il est juste de les dédommager.

Quand bien même se serait-elle contentée de ne pas surcharger son époux des soucis familiaux, comment la blâmer ?

La justice suit son cours, les décisions seront prises, mais cette “affaire” serait une bonne chose si elle remettait au premier plan les femmes qui assistent au quotidien leur mari, qui leur permettent de se dévouer corps et âmes à ce et ceux dont ils s’occupent, le plus souvent sans percevoir le moindre salaire…

Les femmes d’agriculteur ont désormais leur statut… il devrait être étendu à toutes celles qui renoncent à faire carrière pour favoriser celle du chef de famille… et s’occuper de leurs enfants, de leur foyer, pour qu’il puisse être ailleurs sans dommage et sans souci supplémentaire.

Cela vaut pour toutes, ce serait un début.

J’ai écouté la femme de notre ancien ministre évoquer sa vie, le regard que l’on portait sur elle quand elle n’était que la femme, la mère… C’est quelque chose que j’ai ressenti aussi.

Je me souviendrai toute ma vie de la remarque faite par le médecin du travail qui lors d’une visite médicale d’embauche pour être assistante maternelle à la crèche familiale, m’interrogeait :

« Quel est votre niveau d’études ? CAP ?
– Licence de lettres. »

L’étonnement que j’ai lu sur son visage était sincère.

Comment avais-je pu être “mère au foyer” pendant quinze ans alors que j’avais un diplôme supérieur ?

Les mentalités devront changer, et elle changeront lorsqu’on valorisera le rôle joué par toutes les femmes qui restent dans l’ombre… quelle qu’en soit la raison.

Voilà… Je reviendrai sûrement sur certains des points évoqués ici, mais ce sera sans polémiquer. Juste pour exprimer mon propre ressenti, mes souvenirs, ma propre expérience, en tant que salariée, mère au foyer, étudiante tardive…

Je suis heureuse d’avoir vécu ces années, dans ce pays qui est le nôtre et qui m’a ouvert tant de chemins différents.

J’ignore à ce jour pour qui je vais voter, ma voix comptera peu, sans aucun doute, mais je déposerai un bulletin dans l’urne, c’est mon droit, c’est mon devoir de citoyenne.

Merci à ceux qui m’auront lue jusqu’au bout.

(L’image sera retirée sur simple demande de son auteur.)

154 réponses à “Et quand bien même…

  1. Le propre d’un commentaire, c’est son côté non prémédité.
    Comme dans une conversation entre amis, je vous demande de vous exprimer sans haine et sans injures. Elles ne font pas avancer.
    Ici, je n’ai reporté qu’une opinion exprimée chez Miche, et quelques pensées en complément.
    Merci à tous pour votre présence et vos mots.

  2. Ah sacré billet en effet… Tout travail mérite salaire celui de la femme/mère au foyer n’est pas reconnu, je le fus toute ma vie, par choix, je voulais voir mes enfants grandir sans les confier à droite à gauche, ce que les couples usinant à deux doivent faire… Certes sur un seul salaire, de nos jours comme tout coûte si cher, à moins d’un mari banquier !!!!!! Ca dégoûte bien un peu l’affaire Pénélope avouant elle-même… bref chacun sa conscience ! Ah les véreux de tous bords, ils ne l’importeront pas au paradis… merci, bises de jill

    • Je suppose que la justice fera son travail.
      Un seul salaire, à moins qu’il soit très élevé, c’est beaucoup de privations, mais je continue à croire que famille et enfants valent les sacrifices faits.
      Merci pour ce partage, jill.
      Bises et douce journée.

  3. je ne dirai jamais aussi bien que vous mais je suis d’accord avec vous Je vais aller lire sur ce site ce qui est écrit J’ai 2 pays dans mon cœur et si différents l’un de l’autre mais une chose est certaine que nous avons beaucoup de chances et ce n’est qu’en les perdant que nous nous en prenons conscience .Par contre un bon coup de « torchon » sur certains acquis permettrait de rendre moins malheureux un grand nombre mais aussi il pourrait mettre de l’ordre dans des acquis malheureusement ce n’est pas ma participation qui changerait quoique « les petits ruisseaux font des rivieres! »
    Merci pour vos ecrits qui ouvrent de nouveaux horizons et toujours avec délicatesse
    Amitiés Marie-Pierre

    • Mettre de l’ordre… oui, ce serait une chose à faire, absolument. Effacer les inégalités, mettre au jour les injustices pour y porter remède… Rendre notre société plus humaine, ce serait chouette.
      Mais je me demande qui aujourd’hui pourrait y parvenir. Beaucoup trop de personnes tiennent à leurs privilèges…
      Merci pour vos mots, Marie-Pierre.
      Amicalement à vous.

  4. J’avoue ne pas avoir compris ta position mais ce n’est pas grave
    bonne journée

    • Par exemple, je trouve que les « aidants » qui sacrifient leur propre vie pour s’occuper de leurs proches, dans les conditions que tu connais et dont tu as parlé récemment, avec tant de force et d’émotion, devraient percevoir un salaire, avoir des congés payés, pour ne pas être étouffés… Ils sont utiles à la société, elle devrait les remercier.

      J’aurais peut-être dû préciser davantage… il y a ce que je crois, ce que je ne veux pas… et j’avoue que je ne peux aujourd’hui, en l’état, m’inscrire dans aucun parti.
      Je me contente de dire ce que je pense, mes réflexions n’engagent que moi.

      Lorsque je dis que je ne sais pas pour qui je vais voter, c’est vrai.
      Merci d’être là, Azalaïs. Passe une douce journée toi aussi.

  5. Je vois que je ne suis pas la seule à pensé ce que tu as écrit et j’en suis heureuse. pour le revenu universel, je suis pour mais un peu inférieur du smic afin que les chômeurs retrouvent du travail avec plus de sérénité car la recherche du travail demande des frais ( lettres, déplacements et autres ) Ils se battent pour manger et se loger alors le reste cela passe à la trappe et s’ils le font au début de leurs recherches , ils abandonnent vu les non réponses à leur demandes. Il faut un moral d’enfer et malheureusement tout le monde ne l’a pas . Voilà ma petite réponse à ton long exposé que j’ai lu jusqu’au bout 🙂 Bonne journée et bises

    • Là, il ne s’agit pas forcément du revenu universel…
      Pour les chômeurs, je crois que les allocations devraient leur permettre de vivre et que leurs frais de recherche d’emploi devraient être pris en charge.
      Par exemple, ils pourraient avoir un lieu où rédiger leur courrier en dispense d’affranchissement, avoir un téléphone à disposition pour leurs contacts… mais c’est sans doute un rêve inaccessible.
      Je trouve génial ce qui est fait pour le retour à l’emploi de certains… Ce devrait être généralisé afin que nul ne soit dans la situation où l’on abandonne tout espoir.
      Je ne veux pas croire en une société où il n’y aurait plus d’offre d’emploi… Ce serait la porte ouverte à de nouvelles ségrégations.
      Merci d’avoir lu jusqu’au bout. 🙂
      Bises et douce journée.

  6. Pureté, transparence… Ce sont les termes qu’on voulait appliquer aux épouses, autrefois ! Soit belle et tais-toi, reste dans l’ombre et ne m’en fait pas ! Pureté, transparence… Deux mots utopiques en politique… Un coup bas à droite, un forfait à gauche, balle au centre… Ah, non ! lui aussi doit se laver les mains… Il y a ce qui se dit, ce qui se fait, mais surtout ce qu’ON dit, qui peut parfois être le miroir déformant d’une autre vérité qui, pourtant, devrait être unique. Alors que faire ? Se forger sa propre conviction, ne pas s’y enferrer, hésiter… Oui, mais, il faudra bien se décider… Après, les pauvres seront-ils moins malheureux, les riches moins prospères ? Les femmes les égales des hommes ? Le travail de l’ombre valorisé ? Une autre Pénélope tissait sa toile et espérait…

    • Je ne sais pas.
      Je crois que nous sommes encore loin de l’égalité qu’on inscrit sur le fronton de nos mairies, loin de la vérité qui devrait présider à tout discours politique, loin de la probité dont devraient faire preuve nos élus.
      L’argent public est dilapidé si souvent qu’on finit par trouver cela normal, alors que ça ne l’est pas. L’État et les collectivités locales sont tellement endettées, que nous resterons soumis bien longtemps encore à nos créanciers…
      Pourtant, moi aussi, je continue d’espérer…

  7. Je suis d’accord avec toi je suis contre l’assistanat et donc le revenu universel qui favorisera la paresse de certains. Dommage Monsieur HAMON même si je vote la plupart du temps socialiste (je suis une centriste plus à gauche qu’à droite)
    Par contre je suis en désaccord sur deux points :
    Je suis pour l’héritage. Hériter n’empêche pas de travailler pour un grand nombre. Les rentiers sont rares. Je ne les condamne pas non plus. Ils ont eu la chance de l’être et bien tant mieux pour eux mais il faut aussi que le gouvernement les impose beaucoup plus que les autres.
    Par contre je condamne le revenu de Pénélope payé pour les contribuables même si et surtout si c’est pour élever ses enfants et juste faire tapisserie localement en tant que femme de député à ses heures perdues. Je ne comprends pas qu’on puisse admettre cela mais je ne suis pas un modèle de tolérance bien au contraire. Bisous

    • Si je ne suis pas pour l’héritage, c’est qu’il accentue les inégalités, le fait que dès la naissance tout ou presque soit joué.
      J’ai dit que j’étais pour la richesse acquise par le travail. Il y a des « patrons » qui partent de rien et donnent tout pour leur « bébé », leur entreprise. Je crois qu’ils doivent être valorisés.
      Imposons davantage les biens acquis par héritage, rémunérons le travail à sa juste valeur, ce sera déjà une bonne chose.
      En ce qui concerne l’affaire Pénélope, je crois que la justice doit faire son travail, et je continue à penser que les sommes versées étaient déraisonnables et inadmissibles dans un monde où tant ont du mal à joindre les deux bouts.

      Merci en tout cas pour ta réponse, j’aime que tu sois et restes celle que tu es. Il y a des choses que nul ne devrait tolérer.
      Bisous et douce journée Martine.

  8. Je voulais juste ajouter que devant cette affaire j’ai un profond sentiment d’injustice et de dégoût profond car on voit bien qu’il y a une justice à deux vitesses , que les grands restent trop souvent impunis malgré toutes leurs bassesses et que ce qui me pose un énorme problème c’est quand je vois les petits continuer à les admirer, à les défendre, à les comprendre, à les excuser en partie, à les plaindre et surtout à voter pour eux. On a vu ce que ça a donné en Amérique et qui sait ce que nos classes populaires, populistes nous réservent comme surprise. Je pense que l’on devrait avoir une position plus tranchée et condamner avec fermeté ce qui est condamnable. Madame Fillon n’avait rien d’une aidante

    • Pour ce qui est de la justice à deux vitesse, je suis tout à fait d’accord avec toi… Quand tu vois le nombre d’enquêteurs, de juges, d’acteurs judiciaires de toute sorte qui s’occupent de quelques affaires qui feront leur renom, alors que la moindre démarche d’un citoyen de base reste souvent en attente sur le bureau d’un greffier qui n’en peut plus devant la masse de courrier à traiter… C’est anormal.

      J’ai parlé des aidants, en référence à ce que tu vis, à ce que vivent beaucoup d’entre nous, c’est un autre problème, je n’ai jamais dit que Pénélope en était une. Je l’ai qualifié de « mère au foyer ». C’est autre chose. La justice dira peut-être que son travail était un vrai travail d’assistante parlementaire, en attendant, je considère encore que la présomption d’innocence devrait lui être appliquée.

      Pour ce qui est du vote qui ne tient jamais compte des crimes ou délits commis par ceux qui se présentent et demandent nos suffrages, je suis toujours aussi dégoûtée que toi.

      C’est l’un des problèmes de notre société… Les exemples sont nombreux, et les dernières affaires nous montrent seulement que rien n’a été résolu.

  9. La réalité est bien là et la notion de travail a évolué mais pas sa perception dans l’esprit. Il faut se faire à l’évidence qu’il n’y a plus de travail pour tout le monde d’une part et la notion même de « dû » a aussi évolué; j’ai entendu un jour à la radio (il y a plus d’une dizaine d’années) un responsable syndical répondre lors d’un entretien (oh excusez moi… une interview 😉 ) que jusque dans les années 70 prévalait la notion de « droit au travail » qui était évidemment assorti d’une rémunération, à cela s’est substitué la notion de « droit à rémunération minimale » mais laquelle n’était pas obligatoirement soumise à la notion de travail (puisqu’il n’y en avait déjà plus assez). Plus la mécanisation et la robotisation vont se développer (je pense que nous n’en sommes encore qu’aux prémisses) et moins la notion de travail pour tous aura de sens c’est pourquoi il est grand temps de se faire à l’idée qu’il faudra bien mettre en place un revenu vital ( la notion de vital est très subjective) pour tous et ceux qui passeront par des périodes d’activité recevront évidemment un salaire bien supérieur à « l’argent de poche » du revenu vital. Il n’y a qu’à ce moment là que le travail reprendra toute sa valeur dans la mesure où « perdre son travail » ne signifiera plus « galère » et compagnie.
    Quant à nos politiciens de tous bords et leurs « petites magouilles entre amis » (il y en a de moins atteints fort heureusement) il s’avère que les milliards qui circulent (même s’ils sont accaparés par une minorité et même s’ils sont actuellement fictifs) eh bien cet « or des fous » fait tourner bien des têtes et comme chacun veut sa part du gâteau nos braves politiciens dotés d’un ego surdimensionné et d’un appétit à la mesure ne sont pas les derniers dans la course au trésor. Il s’avère aussi qu’à vivre dans certaines sphères on en perd toute notion de réalité (celle du commun des mortels) et je ne m’étonne pas d’entendre un député clamer haut et fort « ils (je n’ai jamais entendu « JE ») le font puisque c’est légal » pas de problème puisque ce sont eux qui font nos lois. Je répugne à parler de politique puisque c’est autant personnel que les goûts et les couleurs, mais il s’avère que dans une période où la rigueur et le « serrage de ceinture » sont assénés à longueur de temps il me semble indécent de continuer à laisser perdurer jusqu’à abuser de pratiques d’un autre temps.

    • J’aime beaucoup ton explication concernant un revenu « vital ». Il restera à déterminer.
      Il faudra que le travail soit mieux rémunéré, sinon, pourquoi travailler ?

      J’ai souvent pensé que les rémunérations et indemnités des élus devraient être subordonnés à leur présence réelle à l’assemblée et dans leurs circonscriptions… et surtout ne pas dépasser un certain seuil.

      Qui a vu une entreprise donner aux salariés la décision du niveau de rémunération ? C’est pourtant ce que font les élus lors de leur première séance… s’augmenter, toujours, même si nos propres salaires et retraites restent stationnaires depuis des années.

      Il y aurait bien moins de candidats s’il y avait moins de privilèges et un gâteau moins grand à se partager. 🙁

      Merci pour tes mots alphomega.

  10. hum que te dire : mere au foyer donc par définition « sans emploi » sourions …et puis retour au travail extérieur j’ai connu les deux situations et pas fictif ni l’une ni l’autre situation.

    Qu’elle a été le role de Mme Fillon je n’en sais rien mais j’ai du mal a imaginer que toute sa vie auprès d’un mari investi en politique, ai pu être « fictif » j’ai du mal à le croire. Les montants annoncés  » dérangent » et oh combien mais qui peut reprocher à quelqu’un de « placer » sa famille ! il n’y a pas qu’en politique que ça se pratique …laissons ça de coté tu l’as dit que la justice fasse son travail en toute impartialité. D’autres salaires aussi me dérangent ainsi que les pactoles de départ à la retraite pour certains ! il y a de quoi dire
    Revenu « universel » ? ce mot n’a pas de sens , un revenu minimum décent, pour tous ceux qui ne sont pas en capacité , pour une raison ou pour une autre, de pouvoir « le gagner » oui bien entendu .

    Cette période remue à mon gout un peu trop de boue sur les faits, les gestes et les paroles des uns et des autres. Voter ? oui comme dab mais à ce jour j’ai bien du mal à m’y retrouver !!!!
    On verra bien le moment venu ! je t’embrasse bien fort

    • Sourire devant l’emploi / sans emploi d’une mère au foyer…

      C’est vrai que les montants annoncés sont déraisonnables, mais je crois que nos élus ont perdu toute notion des réalités. Ils devraient de temps en temps être payés au RSA et tous leurs autres revenus gelés, pendant une période d’au moins une année, pour qu’ils comprennent vraiment ce que c’est…

      Les indemnités de départ me choquent beaucoup, surtout quand le travail a consisté à mettre à mal une entreprise. 🙁

      Comme toi, à ce jour, j’ai bien du mal à m’y retrouver… Je souhaite que tout se calme et que l’on puisse enfin comparer les programmes, en espérant que les promesses qui ne manqueront pas d’être faites par les uns et les autres seront tenues en cas de victoire…

      Je t’embrasse bien fort, Eglantine. Passe une douce journée.

  11. J’adhère entièrement à ton écrit que j’ai lu plusieurs fois jusqu’au bout!

    • Merci pour ta lecture, Marie.
      Vos mots me permettent de préciser ce que je ressens, même si je reconnais que ce n’est pas facile et que je suis loin d’être un modèle de cohérence parfois.
      Comme beaucoup, j’hésite encore… trop. 🙂

  12. Ah , ma chère Quichottine aurions-nous un parcours similaire… Je suis restée vingt ans à élever mes filles puis j’ai repris mes études pour être professeur des écoles; Je dirai plus modestement instit de base…encore vingt ans et ma retraite ne suffit pas pour vivre ; heureusement que je ne suis pas seule.
    Pour Pénélope le souci n’est pas qu’elle fut dans l’ombre de son mari, c’est l’argent public qui est distribué alors que les émoluments de son mari aurait dû suffire pour ses cinq enfants et leur manoir de 18 pièces avec quelques hectares de terrain.
    Je partage en grande partie ton opinion, je ne suis pas Pénélope et moi non plus je ne parle pas politique sur les blogs, ce n’est pas ce que j’ai choisi mais on peux discuter, mais j’ai bien peur que cette femme ait été manipulée, donc plus « victime ».
    Et pourquoi si l’inactivité lui pesait comme elle l’a dit, n’ a -t-elle pas repris ses études… Mon mari était prof, j’avais trois enfants en études supérieures, dans deux coins de France et une en Espagne. Certes les allocations logements ont aidé mais cela ne fait pas tout. Alors si moi j’ai pu le faire, avec son bagage elle devait aussi pouvoir le faire.
    Voilà je suis un peu longue dans ma réponse mais à défaut d’avoir un salaire de femme au foyer, un petit quelque chose à la retraite ne serait pas de refus…
    Quant au droit de vote, je ne sais si je vais continuer car avons-nous vraiment le choix. se faire élire avec 80% des voix parce que l’on vote contre et non pas pour cela ressemble aussi à une dictature…
    Où est le choix ? Oui je sais je pousse le bouchon un peu loin mais je m’interroge…
    Avec le sourire ma chère Quichottine

    • J’ai d’abord travaillé, dans le privé, jusqu’à la naissance de mon premier enfant.
      Je suis restée quinze ans « au foyer », avec en fin de parcours une activité de « nounou » pour compléter un salaire unique qui ne suffisait plus vraiment, les frais engagés pour Emmanuelle étant trop importants.
      Ensuite, j’ai repris des études, passé quinze années en tant qu’institutrice, de base aussi, puisque le concours n’était pas encore celui de professeur des écoles.
      Enfin, j’ai quitté l’enseignement pour finir les études que j’avais commencées avant de me marier. J’ai passé une thèse alors que j’arrivais à l’âge de la retraite… inutile mais valorisant sur le plan intellectuel.

      Pénélope a aussi repris des études, a passé une licence de littérature anglaise… Elle n’est pas restée sans rien faire lorsque les enfants ont moins eu besoin d’elle. Je comprends qu’elle ait eu envie de prouver qu’elle valait plus que ce que l’on disait d’elle, que ce que peut-être ses enfants pensaient d’elle.

      Je suis d’accord pour ce qui est de l’argent public distribué… C’est pourquoi je suggérais que l’on envisage sérieusement un « salaire de la mère au foyer ».

      J’espère que la justice tranchera et que les derniers événements permettront de faire la lumière sur toutes les pratiques contestables et seront à l’origine d’une réglementation qui les évitera à jamais.

      Voter pour le moins pire, c’est peut-être contestable, mais ne pas voter, est-ce mieux ?

      Merci pour ta réponse et tes pensées, Lilou.
      Un sourire pour toi aussi. 🙂

  13. Bonjour Quichottine et très heureuse de te revoir. Je suis tout à fait d’accord avec toi. Par choix, je me suis arrêtée de travailler pendant quelques années pour pouvoir élever mes enfants et je ne le regrette absolument pas, loin de là. Nous n’avions pas les mêmes aides qu’il y a aujourd’hui. Ce fut notre choix, mais quand je vois certains de nos jeunes se laisser bercer par la facilité d’être »payer » tout en restant chez maman et papa, je me demande quelle société est en train de se construire… il y aurait de grands débats à faire sur ce sujet. Je te souhaite une belle journée et te fais de grosses bises.

    • Je ne regrette pas non plus d’avoir arrêté de travailler pour élever mes enfants, même si je n’ai pas pu retrouver l’emploi que j’exerçais lorsque j’ai voulu le reprendre… Si ça avait été le cas, j’aurais une autre vie aujourd’hui, et surtout des revenus beaucoup plus confortables.

      Je ne sais pas ce que deviendront nos enfants, nos petits-enfants. J’avoue avoir beaucoup de questions sans réponses… et les débats en cours ne me les apportent pas.
      Gros bisous et douce journée Nell.

  14. Bonjour Quichottine. Je partage la plupart de tes propos, notamment sur la réduction des écarts de salaire, un revenu universel pour les mères au foyer, les aidants ou les étudiants méritants (bien inférieur au SMIC), ne pas favoriser les cigales au détriment des fourmis.
    Mais je suis contre : la taxation supplémentaire de l’héritage, sauf pour les gros. Quelqu’un qui s’est démené toute sa vie, en tant que salarié ou à la tête de sa petite entreprise, doit pouvoir aider ses enfants
    Et je suis contre aussi les sommes démesurées perçues par Mme Fillon et ses enfants. Pourquoi vouloir toujours plus alors qu’il demande aux autres de se serrer la ceinture, travailler plus longtemps, etc…
    Bisous

    • En fait, tu as raison en ce qui concerne le fait que l’on doit pouvoir aider ses enfants…
      Il faut donc nuancer.
      Je crois qu’il est déraisonnable que quelqu’un ait acquis du fait de sa naissance plus que d’autres auront au cours de toute une vie de travail…

      Le « toujours plus » est une plaie lorsqu’on pense que d’autres n’ont même pas le nécessaire.
      Merci pour tes mots. Bisous et douce journée.

  15. Je le mêle rarement de politique pour la politique, mais, tu le sais, je ne me prive pas de clamer ce qui me dérange. Sans pouvoir, hélas, y changer quoi que ce soit. Il y a très longtemps, j avais choisi une fois pour toutes de voter blanc, considérant que des guignols qui se battent pour le pouvoir, aucun ne valait la corde pour le pendre. Il M est arrivé de voter, pas pour un candidat, mais contre son adversaire. Cette année, je voterai pour un candidat, parce qu il est crucial pour notre pays, notre société d apporter de profondes réformes. Je t’embrasse, Dame, merci pour ce billet

    • Merci à toi pour tes mots.
      Je crois qu’il est important de pouvoir s’exprimer par un vote, fusse un votre « contre », même si ce n’est pas la panacée.

      J’espère de tout coeur que les réformes nécessaires auront lieu.
      Je t’embrasse fort, Dame Croc. Passe une douce journée.

  16. Et bien quel débat ! Bravo Quichottine d’avoir su écrire tout cela. Personnellement, les discussions je les préfère orales. Trop à dire par écrit ! Belle journée !

    • Je te comprends… mais comme vous ne tiendriez pas tous dans mon salon, vos écrits sont importants. 🙂
      Belle journée à toi aussi, Mimi. Merci.

  17. un revenu minimum ! ça me fait marrer-
    autrefois les gens travaillaient—-cotisaient pour leur retraite-
    de nos jours plus d’emploi ou moins et tout le monde veut percevoir un salaire ??
    pas les moyens— ou l’ETAT prend en créant d’autres taxes— comme sur les retraites depuis janv 2017-
    moi marre de cotiser et de voir mon train de vie baisser alors que d’autres vivent au crochet de l’Etat-
    travaillez- prenez de la peine-
    voilà ça me met en rogne-
    bisous- je file –

    • Je crois qu’il est normal que nous soyons en colère… qui ne le serait pas ?
      L’État promet… il ouvre grand sa bourse devant les électeurs naïfs qui ont depuis longtemps oublié que ce qu’il donnera, c’est nous qui devrons le payer.
      Si nous gérions comme lui nos finances, nous serions tous en faillite. L’État l’est, mais il ne le dit pas et continue à distribuer des milliards qu’il n’a pas.
      Bises et douce journée malgré tout, Lady Marianne.

  18. Ce programme d’échanges est vaste..
    Depuis des générations les femmes d’agriculteurs, d’artisans travaillaient avec leur mari sans avoir d’aide compensatrice.. Alors maintenant alors que nous n’avons plus d’argent dans les caisses depuis longtemps.. parait-il.. nos futurs élus proposent un salaire minimum pour tous..
    Ils savent se vendre et nous faire prendre des vessies pour des lanternes !!
    Dans tous les cas JE SUIS PENELOPE un revenu universel pour tous de €5.800 me plairait bien ! Alors que nous sommes dans un cycle où le petit peuple.. les « sans dents » se paupérise !
    Nous ne pouvons plus avoir confiance aux politiques..
    C’est pourquoi je voterai.. mais blanc!

    • Le jour où les votes blancs seront pris en compte, les élus ne pourront plus se prévaloir de majorités écrasantes… Cela les fera peut-être réfléchir.
      L’État vit à crédit, et nous ne pouvons déjà plus rembourser nos créanciers…
      Arrêtons de jeter l’argent par les fenêtres ce sera déjà bien.

      Merci pour tes mots, Jeanne.
      Passe une douce journée.

  19. Je suis pour un salaire universel de base. Ce qui est différent.
    (je te donnerai un lien intéressant si tu veux t’informer).
    Il permettrait aux étudiants d’étudier tranquillement, aux personnes qui prennent soin des autres de pouvoir le faire en toute sérénité, à chacun qui veut pouvoir vivre autrement qu’à l’usine même si l’usine peut être une ressource supplémentaire. Ainsi, pourrait-on s’occuper de sa famille, et non plus rentrer tard le soir après une journée harassante, et se distraire là où on est le mieux avec ses amis, ses enfants, sa famille, son jardin, ses activités préférées.
    C’est tellement plus sympathique d’avoir un haut niveau d’études car il permet d’avoir un métier passionnant. Et ce sont les enfants de familles aisées qui y accèdent plus facilement aujourd’hui. Je regrette de constater toujours les inégalités scolaires… il faut regarder la réalité telle qu’elle est.
    Combien d’enfants d’ouvriers dans les filières prestigieuses?
    Hors « le travail », nous travaillons tous: enfants, parents, ménage, jardin, associations, bénévolat… et fort dommageablement, ces travaux ne comptent pas dans le PIB. Un retraité travaille énormément, à son rythme, regarde aujourd’hui tu gardes tes petits enfants… qui les garderait autrement? Un salarié. Et la relation serait sans doute moins épatante.

    Je plains sincèrement Mme Fillon, et je suis presque persuadée qu’elle n’avait pas conscience des magouilles de son époux. Parce que ce sont des magouilles sur nos deniers et Fillon n’est pas le seul en cause, évidemment.
    Sais-tu que les députés viennent de se voter une loi qui leur garantit la prescription si l’affaire est vieille de douze ans?
    Comment peut-on avoir encore la foi en ces assemblées, non pas de représentants de nos intérêts mais de leurs petites promotions entre eux. Combien de députés, sénateurs, ministres sont issus des classes ouvrières et paysannes?
    « Les femmes d’agriculteur ont désormais leur statut »… Je ne suis pas sûre qu’une femme d’agriculteur ait touché le salaire de certains conjoints et enfants de nos chers députés, déjà que leurs époux peinent à se salarier eux-mêmes.

    Je ne voterai pas, ce n’est plus de mon devoir, et c’est un droit bidouillé. On vote pour QUI?

    Sauf, si enfin, un individu obligé d’en passer par ce scrutin proposait une constituante avec tirage au sort des constituants et dont les textes seraient approuvés après débat par des référendums. Pour l’instant je n’en vois aucun, pas même Madame Marchandise pourtant gagnante de la primaire.org

    J’espère n’avoir pas été trop longue, c’est vrai que tu ouvres un débat ici et je m’y faufile.

    Tendresse ma Quichott’

    • Tu ouvres de nombreuses portes… Merci.

      J’ai du mal à répondre à tout, même si je crois profondément que certaines pistes devraient être explorées.
      Je ne souhaite pas une civilisation de loisirs, même si j’aurais aimé en avoir davantage lorsque j’étais plus jeune. Les loisirs demandent non seulement de la disponibilité mais aussi leur financement. Le salaire de base n’y suffirait pas, ou alors, d’où l’État tirerait-il l’argent versé ?

      Nous ne sommes pas arrivés à assurer un toit à ceux qui sont dans la rue, les débats sur le « droit à l’eau et à l’assainissement » pour tous montrent combien il est difficile de se mettre d’accord sur le nécessaire et le rôle de l’État et des collectivités territoriales à ce sujet.
      Et pourtant, cela concerne un petit nombre au regard des millions d’habitants de notre pays. Comment croire en ceux qui promettent la Lune ?

      Il n’y a pas que les femmes d’agriculteurs qui n’ont qu’un salaire fictif, l’exploitant se contentant de verser les prélèvements sociaux, le plus souvent, même pour lui… J’ai eu autour de moi des salariés « fictifs » qui exerçaient des emplois à plein temps, sans ménager leurs efforts et dont la retraite, même minime, était la bienvenue… « Je vais être riche maintenant…. » en touchant leur premier arrérage, alors qu’ils n’avaient jamais perçu le salaire déclaré, hors de portée.

      Nos députés sont complètement déconnectés de la réalité, c’est le cas de beaucoup d’élus, peut-être pas de tous. Je l’espère encore.

      J’ai été triste pour Pénélope. Je ne connais pas la réalité des choses, nul ne la connait aujourd’hui, sauf les protagonistes… mais pour moi, c’est certain, elle est un exemple de plus du dicton « l’argent ne fait pas le bonheur ».

      Je préfère être à ma place qu’à la sienne…

      Le vote des députés montre bien qu’ils veulent se protéger et si la loi existe, c’est que les faits existent aussi. Hélas !

      Tendresse, ma Polly.

  20. Tu soulèves un vaste sujet qui touche à plein de domaines .
    Pour ma part , je suis révoltée par ce système oligarchique dominant où à l’heure de la casse sociale et des vies sacrifiées , ces puissants qui nous gouvernent accusent les petites gens de coûter trop cher , d’être trop gourmand pour leur santé et leur éducation sans jamais remettre en cause leur cupidité financière qui est en grande partie la cause des crises financières . Les abus des Fillon , Cahuzac, Balkany… ne sont que les arbres qui cachent la forêt d’un système où un grand nombre politiques ont fait allégeance au cynisme des spéculateurs . Y compris avec l’argent public .
    J’ai fait le choix autrefois d’élever mes enfants en travaillant et ce fut dur, pas une sinécure d’emploi fictif ! Cette affaire  » Fillon » fait déborder le vase de l’indécence surtout quand on oppose le légal au moral , sur l’air de  » les autres le font aussi » .
    Bref tu l’auras compris , je suis assez révoltée par tout ça . Et pessimiste . On va droit à la déflagration sociale ou alors à l’obscurantisme . Exit les valeurs de solidarité , et tout le monde se replie sur l’individualisme ou pire encore.
    Je voterai c’est sûr , mais pas sûr de choisir un candidat .

    • « Pas sûr de choisir un candidat »… Je crois que c’est encore le cas de beaucoup d’entre nous.

      Lorsque je vois, que j’entends, certains mots terribles, ici ou là, je tremble.
      Je me demande si un jour on n’estimera pas que les retraités coûtent trop cher… ce qui entraînerait une envie malsaine de les envoyer un par un dans des centres d’élimination…
      (Je sais que j’exagère, mais si peu…)
      « Vous avez tout, nous n’avons rien…  » je l’ai entendu si souvent. Les jeunes ne savent pas les sacrifices que nous avons faits, le temps passé à travailler à une époque où nous n’avions pas les moyens de prendre même quelques jours de vacances, où le restaurant était réservé à des journées exceptionnelles, une ou deux dans l’année… j’ai tant d’exemples autour de moi, tant de vécu ! Mais ce que nous avions était plus important. La joie de partager quelques heures ensemble, le bonheur d’élever nos enfants… Ils n’imagineraient pas vivre comme nous l’avons fait. Ils n’imaginent pas, et ouvrent de grands yeux lorsque nous en parlons.

      J’ai peur de ce monde déshumanisé, peur de cette violence qui augmente…
      Mais la peur n’évite pas le danger. Hélas !

      Passe une douce journée malgré tout, Zoé. Merci pour tes mots en partage.

  21. J’avais laissé des commentaires au fur et à mesure de ma lecture mais … j’ai tout perdu. Bon d’accord ce n’est pas grave mais je n’ai pas trop envie de recommencer.
    Pour une fois j’ai lu tous les commentaires et tes réponses.
    Je disais en gros que monsieur Jacques Chirac il y a … des années, avait débattu d’un salaire pour la mère au foyer, si mes souvenirs sont bons. Bon, d’accord, madame Fillon n’aurait certainement pas trouvé la somme à sa juste valeur.
    J’ai arrêté de travailler à la naissance de mon aîné pour que nous puissions avoir une vie familiale à peu près normale. Je n’ai aucun regrets même si je dis parfois que du côté pécunes cela aurait changé notre vie.
    Je n’ai pas repris d’études, je me suis lancée dans le conte comme tu le sais. Bizarrement, je dis que cela fait étudier à long terme mais que ce n’est pas reconnu du tout ! Pourtant, nos maitres nous ont fait une master class ! Là je ris encore ! C’est vraiment pour donner un nom qui sonne bien !
    Revenons à nos moutons :
    Avec autant d’hectares autour du « château », il y avait de quoi cultiver des légumes pour faire rentrer de l’argent !!! Je m’esclaffe !
    Je parlais aussi du statut des femmes d’agriculteur. Elles cotisent pour la retraite, leur mari était la plupart du temps incapable de leur octroyer un salaire, si petit soit-il. Pourtant quel travail elles accomplissent tout en étant mère « au foyer ». Je parle de fermes « normales » qui sont pourtant déjà bien importantes (enfin, pour moi). Elles sont les agents administratifs de la ferme et fais-moi confiance, il y a de quoi occuper. Elles sont « poisson pilote » pour signaler sur la route. Elles sont l’agent de liaison entre le mari et le magasin de pièces de rechange et là il y a de la course dans l’air.
    Certaines ont aussi « la cour » à leur charge. Cela veut dire, tout ce qui est petits animaux.
    Moi aussi, j’ai sauté en entendant les sommes annoncées comme rétributions.
    Je dis aussi que les parachutes dorés me faisaient rager. Surtout quand on sait comment cela se passait. Il y a les bons patrons et les mauvais patrons et ce n’est pas souvent le meilleur qui a le plus gros salaire !
    Je ne sais même plus ce que j’ai raconté ici mais je ne relirai pas.
    J’aimerais bien retrouver le chemin des urnes avec un peu plus d’assurance (la mienne) et d’assurances (les leurs)
    Ce que je peux ajouter c’est que j’irai voter même si … je suis bien ennuyée pour le moment. J’espère seulement ne pas avoir à faire le choix forcé.
    Bonne fin d’après-midi Quichottine
    Bisous

    • Merci d’avoir pris le temps de redire ce que tu avais pensé au fil des commentaires…
      Les mots ne sont jamais évidents à dire, mais il faut rompre ce silence où nous nous enfermons, faute de croire en l’importance de nos mots.

      Beaucoup est à réformer dans notre société, mettre les pendules à l’heure ferait du bien à tous. 🙂

      « Un choix forcé »… je voudrais aussi ne pas avoir à me décider pour « le moins pire »… je ne sais pas ce que je ferai quand l’heure sera venue de mettre un bulletin dans l’urne.

      Nous sommes nombreux dans ce cas. Hélas !
      Douce journée à toi, Pimprenelle. Merci pour le temps passé sur ma page. Bisous.

  22. Moi aussi je t’ai lu jusqu’au bout…et avec plaisir. Tu as raison de dire que nous nous devons de débattre de tout ça sans polémiquer. En ce moment tous les jours apportent leur lot de surprise nous montrant que nos politiques abusent de notre crédibilité…
    Alors mon ressenti est que Pénélope a été beaucoup trop payée et ses enfants aussi en regard des efforts fournis même si comme tu le dis je trouve aussi que le travail de mère au foyer mérite un salaire. Moi aussi je suis restée à la maison un temps puis j’ai travaillé à mi-temps pendant des années parce que mon mari partait des semaines entières sur les chantiers de fouilles et que je ne pouvais pas sacrifier mes enfants en travaillant 39 heures en bibliothèque avec des horaires compliqués jusqu’à 18 ou 19 heures le soir et mercredi et samedi compris. Je ne regrette rien. Moi aussi j’ai repris des études à près de 40 ans…
    Je suis d’accord aussi pour aider les étudiants car moi-même j’ai dû travailler toutes mes études car ma bourse ne suffisait pas (bref je ne vais pas raconter tous les détails mais c’était pas toujours drôle de voir les autres sortir et se payer des loisirs que moi je ne pouvais pas même avoir en rêve!).
    Je comprends tout ce que tu dis et je trouve aussi que sauf pour un grand handicap, tout argent doit correspondre à quelques heures de travail, pour aider la communauté : il y a tant à faire…
    Par contre tu vois je ne peux pas être contre l’héritage car je trouve…et il se trouve que j’ai vu mon père travailler toute sa vie (il était ouvrier) et ma mère (au foyer) mettre de côté pour avoir ce qu’ils ont pu. Tout ça pour laisser un peu à leurs enfants et je trouve que ce serait injuste que ce peu me soit enlevé car ils l’ont fait pour nous. Alors dans ce cas ce serait les cigales qui auraient gagné. Que le trop soit taxé par contre, rien de plus normal…
    De toute façon si l’échelle salariale était resserrée et que certains ne s’enrichissent pas aux dépens des plus pauvres, nous vivrions dans un monde plus juste et quasi idéal. Il est normal aussi que celui qui a fait des années d’étude ou qui a de grandes responsabilités, gagne plus…Car c’est surtout parce que les riches le sont trop que tout va mal et en cela que j’ai trouvé indécent l’histoire de Pénélope et de ses enfants. J’aurais encore tant de choses à dire mais par écrit c’est pas très facile. Bisous et à bientôt

    • Ce que tu dis est important, merci d’en avoir pris le temps.

      C’est vrai qu’il ne faut sans doute pas mettre tous les héritages dans le même sac. On m’en avait fait la remarque plus haut.
      Il n’y a rien de comparable entre ce que tu as reçu et ce que se transmettent les « grands » de ce monde.
      Un débat devrait exister à ce sujet.

      J’aime beaucoup ta distinction entre le normal et le trop. 🙂
      Bisous et douce journée Manou.

  23. Un billet qui interpelle ma Quichottine. Pour s’informer sur ce qu’est le revenu universel voici un lien avec les « pour » et les « contre » : http://wikidebats.org/wiki/Fautil_instaurer_un_revenu_de_base_%3F
    Quant à Pénélope Fillon, je suis intolérante et je demande le remboursement des sommes indûment touchées. Je te mets un lien sur l’analyse très intéressante d’une sociologue sur le sujet: https://www.youtube.com/watch?v=je0kkZydof8 Oui, nous ne vivons pas sur la même planète…
    Je vais voter bien entendu au premier tour. Un vote choisi et non contraint. Pour le 2° tour ce sera un vote blanc certainement…
    Douce fin de journée et GROS BISOUS

  24. Je crains que le 1° lien ne fonctionne pas. Voici un autre lien.http://wikidebats.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:D%C3%A9bats Il te faudra cliquer sur « Faut-il instaurer un revenu de base » Bonne lecture 🙂

    • Tu avais raison pour le premier lien, il ne fonctionnait pas.
      Merci pour ces liens offerts et qui éclaircissent un peu ce débat.

      Rembourser, ce serait une bonne idée, même si ce n’est qu’en partie, pour ramener le salaire, si l’emploi était réel, à un niveau raisonnable…

      Le premier tour sera forcément différent, j’espère que je trouverai de quoi assurer un vote « choisi » et non « à défaut ».

      Merci pour tes mots, Marité. Gros bisous et douce journée.

  25. D.abord je ris en lisant… attention c’est long… et je m’interroge sur le motif de l’article. Allez j.y vais… bien installée sous un couverture, le chat couché sur mes jambes…

    • C’est vrai que c’est long, je ne mentais pas… et maintenant beaucoup plus long puisque le débat s’est ouvert comme je le souhaitais. 🙂

  26. D’abord, trouver qu.un revenu de 5000 € était normal montre que certains politiques vivent bien différemment de nous. Ensuite la justice est nécessaire. Mais par hasard juste au moment de son élection. Rachida Dati avait déjà soulevé ce problème… mais rien .
    Maintenant au tour de Marine le pen. Et oui trop de voix.
    Bernard Hamon, le socialiste trop à gauche, va voir une partie de son electorat passer chez Macron, notre nouveau Bonaparte.
    Et voter pour un candidat socialiste preconisant la libéralisation de la vente du cannabis, non !
    Si marine n’etait pas d’extrême droite, j’aurais voté pour elle car franchement, où sont les femmes ?
    C’est bien de nous faire réfléchir ensemble. Nous vivons une periode troublée alors que tout pourrait aller mieux.
    Bises

    • J’espère qu’il y aura d’autres femmes parmi les candidats, mais…
      Je ne voterai pas pour ceux qui préconisent la libération du cannabis… il fait trop de dégâts et ce serait pire s’il était en vente libre. Je ne crois pas que ça supprimerait les réseau parallèles, les dealers trouveraient d’autres produits, encore plus nocifs.

      Tout pourrait aller mieux… je l’espère encore.
      Bises et douce journée Durgalola.

  27. J’oubliais. J’ai fait le choix du travail à mi-temps pour elever nos deux enfants adoptés. Bien sur le retraite s’en ressent mais maman nous a appris à gérer. Ma soeur a fait comme toi et eu du mal à trouver du travail. Elle a 60 ans et travaillera jusqu’à 63 ou 64 .
    Le gros souci est le manque d’emploi pour tous qui obligera à donner un revenu à ceux laissés sur le carreau. Oui car sinon ce sera un risque de revolution.

    Bises

    • Je ne suis pas certaine que le manque d’emploi est impossible à régler… Il y a tant à faire partout, des emplois qui ne sont pas délocalisables et d’autres qu’il faudrait relocaliser…
      C’est un choix politique et financier. Mais l’avidité et le pouvoir de l’argent et de ceux qui le possèdent est grand. L’humanisme et l’humanité on disparu au profit du « toujours plus ».

      J’ai la chance de vivre en couple… ma retraite personnelle ne me permettrait pas d’assurer mon existence, même de façon précaire.
      C’est un sujet de réflexion au moment où de plus en plus de couples se défont.

      Merci pour tes précisions. Bises.

  28. Je partage tes opinions en grande partie sauf pour l’héritage. Je sais bien qu’il s’agit d’une loterie mais tant mieux pour ceux qui naissent nantis même si ce n’est pas mon cas.
    Après pour les étudiants là aussi à mon époque les redoublants perdaient le bénéfice de leur bourse et de nos jours ce n’est plus le cas et ce n’est pas normal, cela n’incite pas les étudiants à travailler.
    Pour les aidants oui ils méritent une compensation financière il est évident et des études l’ont démontré que les personnes sont mieux chez elles qu’à l’hôpital avec les risques de maladie nosocomiales et la perte de tout repère. Quand on sait le prix que coûte les maisons de retraite et les hôpitaux, je pense que financer les aidants serait bénéfique tant humainement que financièrement.
    Pour Pénélope je te trouve bien indulgente…
    Je ne pense pas qu’elle se soit sacrifiée pour son mari comme une femme d’artisan, d’agriculteur ou autre profession mal payée.
    Les hommes politiques devraient rendre compte de ce qu’ils font avec les fonds alloués, ce n’est pas de l’argent de poche tout de même et le fait d’engager sa famille même si ce n’est pas illégal et tout de même immoral selon moi surtout s’ils sont rémunérés avec des fonds publics et qu’en prime on ne trouve a priori nulle trace de leur activité.
    Après quand j’entends certaines personnes dirent qu’elles préfèrent rester au chômage car elles gagnent plus que si elles étaient en activité, je ne comprends pas, je trouve que c’est illogique.
    Quand à pôle emploi là aussi j’ai déjà eu affaire à eux pour leur expliquer que ce n’était pas la peine de proposer des emplois mal rémunérés à des personnes habitant loin du lieu de travail car cela leur couterait trop cher en transports et bien je n’ai pas réussi à leur faire comprendre cette évidence.
    Maintenant quand j’entends que l’on plaint les enfants qui ne partent pas en vacances alors là je dis non, nous ne partions presque jamais en vacances et nous n’en sommes pas morts, c’est vrai que nous fréquentions la piscine municipale, la bibliothèque municipale, la MJC … pour cela on se déplaçait à pieds, désormais il faut toutes les commodités au bas des immeubles.
    Pour en revenir aux hommes politiques un peu plus de transparence dans l’utilisation de tous les avantages serait la bienvenue, les voitures de fonction, les déplacements des membres de la famille, les notes de frais… que d’anomalies car aucun contrôle.
    J’aimerais bien un système suédois avec aucun appartement de fonction ni chauffeur ni aucun avantage pour les ministres qui déjeunent à la cantine. Ils doivent se débrouiller comme leur concitoyen et ce n’est pas plus mal.
    Bises

    • Pour l’héritage, je suis un peu revenue sur ma position, car vous avez raison, il y a sans doute des limites à définir.
      Concernant Pénélope, si je suis indulgente, c’est qu’elle me fait de la peine. Je n’aimerais pas être à sa place aujourd’hui.

      Je ne vais bien sûr pas répondre à tout… mais…

      J’aime ce que tu écris concernant notre vie, les vacances que nous ne prenions pas, etc.
      Aujourd’hui, il faut tout… tout de suite si possible.

      Mais bon, la consommation nous a fait changer, les sollicitations sont aussi plus nombreuses, les médias sont aussi responsables de la jalousie qui s’instaure entre ceux qui semblent avoir tout, et ceux qui croient ne rien avoir… Nous avons perdu l’idée qu’un bonheur simple est possible, que vivre n’est pas forcément surconsommer…

      Il faudra sans doute y revenir, sinon, notre Terre ne suffira pas à nous nourrir.

      Je partage ton avis concernant les privilèges de nos élus, d’autres n’en ont pas et font pourtant leur travail… 🙂
      Bises et douce journée Santounette. Merci encore pour tes mots.

  29. Qu’ajouter de plus ? Tu as écris ce billet après avoir mûrement réfléchi : c’est ainsi que je le ressens. Je partage tes idées à 99 % .Il y a trop d’assistanat sans contrepartie ;même ceux qui ont le RSA devraient donner quelques heures à la société .Le travail est dévalorisé avec toutes allocations diverses et bien souvent non méritées.
    C’est cela, ces abus, qui rend les gens qui ont travaillé et qui travaillent , amers et agressifs. Il y aurait beaucoup de réformes à faire et les hommes politiques devraient donner l’exemple …Mais là, je rêve! On devrait prendre exemple sur les pays scandinaves au lieu de vivre comme au temps du roi soleil(je parles des politiques )
    Je t’embrasse

    • Il y a bien longtemps que nos élus ne donnent plus l’exemple au somment de l’État…

      Merci pour tes mots, Fanfan. Le travail doit retrouver sa place, c’est pour moi tout à fait nécessaire. et il doit être rémunérer à sa juste valeur, ni trop ni trop peu…

      L’idée de l’allocation unique versée à ceux qui ne peuvent pas travailler me plaît davantage que celle du revenu de base versé à tous. Mais c’est mon avis, je sais qu’il n’est pas partagé par tous.

      Merci d’avoir pris le temps de donner ton avis. Je t’embrasse, Fanfan. Passe une douce journée.

  30. Toutes les voix comptent lors d’un vote, la tienne n’est pas plus petite que les autres. Ce qui me laisse perplexe c’est qu’à 60 jours de l’élection beaucoup de personnes ne savent pas pour qui elles vont voter

  31. J’ai tout lu jusqu’au bout et même quelques commentaires… Je comprends ta position et celles de certains, je m’étonne de lire certains autres avis… Et la politique est une chose que je hais. J’aime la justice et la droiture et que nous offre t-on ???
    Merci Quichottine pour ta franchise… Bonne soirée. Je t’embrasse fort.

    • Justice et droiture sont de plus en plus absents du débat…
      Merci à toi pour tes mots, ma Liliane. Je voudrais que tout devienne plus clair afin que nos puissions voter en connaissance de cause.
      Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

  32. Oooops !
    J’ai tout lu, ton article, les commentaires et tes réponses.
    Très intéressant mais je ne trouve plus rien à dire. Lolll 😉
    Excuse-moi mais si je commence, je suis certaine que je vais faire du hors sujet, c’est ma spécialité.
    Pour pénélope, je la plains car on parle beaucoup trop d’elle … et je ne suis pas certaine qu’à l’époque, elle ait été consciente de ce qui se passait, mais ce n’est que mon avis.
    La semaine se termine enfin !
    Je vais essayer de me reposer …
    Bon week end avec des bisoux doux, ma quichottine

    • Je partage tes pensées concernant Pénélope.
      Repose-toi bien, ma chère Dom, tu en as besoin, c’est important.
      J’espère que cette semaine n’a pas été trop difficile pour ton moral… courage pour tout.
      Bisous doux et bon week-end à toi aussi.

  33. Ouf, je retrouve le lien pour venir ici.
    Comme vous, je pense qu’on doit être rémunéré quand on s’occupe des autres, qu’on soit une mère au foyer qui s’occupe des enfants (et du mari), ou comme moi une fille qui s’occupe de ses vieux parents.
    D’ailleurs, je ne crois pas avoir entendu, parmi les candidats, quelqu’un proposant qu’on rémunère les mères au foyer pour leur assurer une retraite décente.
    Bonne journée ma chère amie du net.

    • Je ne peux pas laisser de lien direct sur votre site et j’en suis désolée…
      Merci pour votre présence et vos mots.

      Je n’ai pas non plus entendu de proposition dans ce sens et je sais combien il peut être difficile aujourd’hui de rester au foyer pour une femme… si elle le fait, c’est un handicap pour son avenir professionnel et un pari sur un avenir plus qu’incertain. Trop de couples se séparent et elles se retrouvent ensuite sur le carreau, avec aucun moyen de subsistance.

      Passez une douce journée vous aussi.

  34. Pour ma part, je ne trouve aucune raison de polémiquer dans ton billet. Je partage entièrement ton point de vue. J’en discutais récemment devant tant d’acharnement devant la pseudo affaire Pénélope Fillon. J’ai moi aussi fait le parallèle avec ces femmes qui ont assisté toute leur vie leur mari artisan, ont géré la maison et les enfants et qui se retrouvent aujourd’hui avec le minimum vieillesse. Et tout comme toi, je trouve que tout travail mérite salaire et que tout salaire doit résulter du travail. Après chacun son bagage, chacun son chemin, chacun ses possibilités. Mais aujourd’hui je suis fatiguée aussi de voir autant d’assistés qui se complaisent sans état d’âme à collecter la manne que leur offrent l’état et tous les travailleurs, sans aucune contrepartie. Bref, il serait temps que tout cela change… et dans le bon sens. Merci d’avoir partagé ta réflexion. Belle journée à toi. Bisous

    • Dans le bon sens, ce serait bien… 🙂
      Merci pour tes mots, Cathycat. Je crois que le travail doit rester l’une des valeurs majeures de notre société.
      Bisous et douce journée.

  35. Coucou
    Comme Dom, j’arrive un peu tard sur ta page , j’ai tout bien lu (deux fois pour ton article )
    Et j’ai aussi lu tous les commentaires et reponses ..je crois qu’il y a là un panel de toutes les questions et reponses que nous nous posons en ce moment …nous sommes face à un pays completement déstabilisé par toutes « les affaires » vraies ou fausses
    J’irais peut être voter mais à l’heure d’aujourdhui rien de positif ne vient me donner ne serait qu’une envie de choisir l’un ou l’autre ..Je crois qu’ils ont tous profiter du système ..alors ….
    Merci pour ce partage Quichottine
    Bisous

    • C’est vrai que je suis dans le même état d’esprit aujourd’hui… je ne sais pas pour qui voter, même si je suis sûre de ne pas voter pour certains. 🙁

      Merci à toi pour tes mots et ta présence amicale.
      Bisous et douce journée.

  36. Je ne dirais rien d’autre comme commentaire que : quoique nous pensions, restons citoyen avant tout et allons voter…

  37. Tous ces politiques, ces faiseurs de lois devraient lire ton article et les commentaires qui suivent.
    Encore une fois c’est la femme qui trinque ! elle n’était même pas au courant, elle doit se taire aujourd’hui, on se moque d’elle pendant que son mari se croit encore infaillible, tellement sûr de lui.
    Comme beaucoup de catholiques mondains, son mari lui a fait beaucoup d’enfants, pilule pas trop accepté dans cette religion, je suis bien placée pour le savoir. Souhaitait-elle vraiment toutes ces grossesses ? J’ai vécu comme elle (sans le sous par contre, tu t’en doutes) pendant 13 ans, avec mari style Fillon, puis divorce et j’ai élevé seule (financièrement) mes enfants, la justice ayant accepté que mon ex donne 100 € (pour les trois enfants, et oui). J’ai tous mes trimestres pour une retraite complète, plus une complémentaire. Le montant, je le tais, je ne veux pas faire pleurer tout l’monde (lol).
    Je voterai pour celui qui promettra l’égalité homme-femme, pour tout. Moralement, financièrement, travail etc … Pour celui qui débloquera ma retraite qui aujourd’hui ne me permet plus de me loger convenablement (si tu savais ce que les logements sociaux me proposent, j’en parlerai un jour).
    A mon âge je ne me tais plus. Je parle face à face avec ces gens de ma Mairie qui décident pour moi. J’en parle sur mon blog, tant mieux si çà fait polémique.
    Je veux surtout un président qui sauve notre planète bleue sinon Lutin bleu sera trop triste !
    Gros bisous Quichottine

    • Comme je te comprends !
      J’ai la chance de vivre en couple, car si j’étais seule, je ne sais pas comment je survivrais.
      Contrairement à toi, je n’ai pas tous mes trimestres, hélas, et c’est un grand handicap.
      Tu as raison de ne pas te taire, et j’espère que tu auras un jour satisfaction, dans pas trop longtemps.

      Sauver la planète… est-ce encore possible ? J’avoue que je ne sais plus.

      Gros bisous et douce journée malgré tout, Annick. Je t’embrasse fort.

  38. tu dis : C’est vrai que les montants annoncés sont déraisonnables, mais je crois que nos élus ont perdu toute notion des réalités. Ils devraient de temps en temps être payés au RSA et tous leurs autres revenus gelés, pendant une période d’au moins une année, pour qu’ils comprennent vraiment ce que c’est…
    C’est exactement ça, c’est tout à fait ce que je pense. Dans l’urne je déposerai un bulletin; il sera nul, car j’écrirai une longue lettre de ce que je pense du pouvoir, des privilèges, des comptes cachés ( craché, juré sur la bible et la main sur le cœur que non, non, il n’y a pas de comptes cachés…) Je sais que ce sera un emplâtre sur jambe de bois, mais au moins ça me fera du bien !!!

    • Les bulletins nuls devraient être publiés… Je suis sûre qu’il y aurait là de quoi faire réfléchir nos élus. 🙂

      De toute façon, tu as raison, râler fait aussi du bien.
      Passe une douce journée Débla. Merci pour tes mots.

  39. Je t’ai lu mais pas les coms laissés, ma vue est à protéger !
    Il y aurait pas mal d’inégalités à effacer. Revenu universel, oui ok, mais la France est endettée un max, où prendront’ils les sous ?
    J’avoue ne pas aimer parler politique. mais il y a des constatations obligées !
    Tu te dévoues à ta famille, enfants à élever, parents malades dont il faut s’occuper et un jour tu te retrouves veuve avec même pas 900€/ mois de retraite de réversion.
    Je ne sais pas pour qui je voterais mais je sais qui n’aura pas mon vote.
    Toutes ces personnes qui soi-disant nous représentent devraient commencer par baisser leurs paies et apprendre à se débrouiller avec un strict minimum.
    Je te souhaite une belle journée.

    • « Je ne sais pas pour qui je voterai mais je sais qui n’aura pas mon vote »… c’est mon cas aussi. 🙂
      Merci pour ton témoignage, Josiane.

      Tes questions sont aussi les miennes.
      Passe une douce journée.

  40. Le revenu universel on en parle chez nous mais … 1000 €
    C’est peu pour quelqu’un qui a travaillé toute sa vie
    Bon vendredi Quichottine

    • Je suis d’accord… c’est pourquoi je pense qu’il faut maintenir la retraite, et l’étendre à ceux dont le « travail » n’est pas reconnu alors qu’il est important pour notre société.
      Merci pour tes mots, Kri.
      Passe une douce journée.

  41. Il y a déjà des différences entre homme et femme en ce qui concerne les salaires pour un même poste, en plus on est passé du franc à l’Euro ce qui n’a pas arrangé les familles car le coût de la vie ne cesse d’augmenter et les salaires restent figés, ils ne sont même plus suffisants pour obtenir un appartement …. Il y a plein d’abération au niveau du système quant aux aides sociales; certains en touchent trop et d’autres devraient avoir des aides mais rament parce qu’ils ne rentrent pas dans un cadre de l’administration, dans cette vie on a rien sans rien … par contre, quand il s’agit de renflouer les caisses de l’Etat avec des contravations à outrance ou des radars qui coutent une fortune, là ils trouvent le fric 🙁 tout ceci me met sacrément en rogne et franchement je pose de sérieuse question quant à aller voter car nos politiciens sont tous les mêmes désolée ton article m’a inspiré bisous et bon week-end

    • Ne sois pas désolée. Merci pour ce coup de gueule tout à fait justifié. 🙂
      Passe un bon weekend toi aussi, Domi.

  42. L’image que tu as publié est évidemment un pied de nez à « laffaire Pénélope » qui a reçcu beaucoup, beaucoup d’argent pour un travail qui n;est jamais rémunéré à cette hauteur et qui n’a peut-être pas été effectué ce qui constituerait un délit. Mais c’est à la justice de trancher sur le 2 e volet de la question. Sur l’aspect moral la Justice ne peut intervenir. Les électeurs si ! … Mais pour en revenir à ton propos je suis contre le revenu universel parce que je pense que ce sera une belle arnaque qui fera des « laissés pour compte » de la société une classe à part, invitée à se taire puisqu’on lui donnera sans condition de quoi vivre [et encore ce n’est pas prouvé] . Au lieu de dépenser de l’argent public pour une telle mesure il vaudrait mieux mettre de l’argent dans l’éducation et la formation professionnelle. Plus la société évolue avec le progrès technologique plus il est important d’avoir des compétences professionnelles pointues. C’est cela qui laisse au bord du chemin des personnes qui ont plus de difficultés que d’autres à s’adapter . Ce sont ces personnes qu’il faut aider, non pas en les mettant à part en achetant leur silence avec de l’argent mais en les aidant à participer au bien commun et à recouvrer leur dignité. Le revenu universel serait en fin de compte un désengagement de l’Etat vis-à-vis du marché du travail.

    • La justice suit son cours… et c’est heureux.

      Tu ajoutes des pistes pour ce qui est du revenu universel et je t’en remercie.
      Il est bon de s’interroger sur la réalité des choses et le désengagement de l’État.

  43. Je t’ai lue jusqu’au bout Quichottine … ce que tu dis est très pertinent et en gros je suis d’accord avec ce que tu dis.
    Je reviendrai plus précisément sur les femmes qui choisissent d’élever leurs enfants en sacrifiant une vie professionnelle. Selon moi elles sont pénalisées à bien des niveaux. Leur « travail » (oui, oui, s’en est un 24/24 sans dimanches, sans aucun jour de congé…) n’est nullement rémunéré. Et pire il est sanctionné (hormis le fait que la retraite leur est inaccessible, en cas de divorce par exemple, elles trinquent pour pas un rond !) Je ne suis pas sûre de choisir encore cette option si c’était à refaire. Mais quel est le « candidat » qui s’en préoccupe ? Je n’entends rien chez personne à ce sujet.
    En ce qui concerne le vote tu dis « ma voix comptera peu » … non non Quichottine, tu te trompes … ta voix est primordiale … imagine qu’une majorité pense comme toi et n’aille pas voter ? … Arrivera ce qui est nous est déjà arrivé, heureusement aux premiers tours uniquement, mais j’ai peur qu’un jour un seul tour sera nécessaire !!!
    Bisous Quichottine … (je ne voterai pas … non pas par choix, mais parce que même si je vis en France depuis bien plus d’années que dans mon pays d’origine, je n’en n’ai pas le droit. Car contrairement à ce claironnent certains à tout va … non, non, non, les étrangers n’ont pas le droit de vote ! … mais ça c’est un autre sujet.)

    • Les étrangers ont le droit de vote pour les élections locales, mais tu as raison, pas pour les aautres.
      Tu as raison de souligner les problèmes en cas de divorce… D’autres l’ont aussi fait ici. Il faudrait se pencher davantage sur les solutions possibles, surtout à un moment où le « vivre ensemble toute la vie » est de moins en moins fréquent.
      Merci pour tout, Kprice.

  44. J’ai bien lu jusqu’au bout, mais ne souhaite plus trop commenter la politique Française, d’une part je suis perdue avec tout cela ça change tellement mais jamais en mieux d’autre part, je n’y vis pas et donc a la limite même si j’ai un avis, il ne compte pas en France. Mais je peux dire que ce revenu universel n’est pas bon et ce dans tous les pays, comme tu l’as dit, je pense que ça peut inciter a des gens de ne pas travaillés. …..Même ceux qui on essayer ne sont pas convaincus! Et puis qui va payer???? Les impôts des Français dont déjà, ils se plaignent? Non franchement je trouve que c’est juste faire des promesses encore qui ne pourrons pas être tenues.

    La retraite elle devrait être augmentée mais ça……et l’aide à l’handicap aussi. Bisousssss

  45. Un très beau billet , un vrai pladoyer pour la justice surtout dans la rémunération du travail effectif des gens entre autre des femmes souvent  » bénévoles  » et non  » volontaires » et qui sacrifient leurs idéaux aux service d’autres. Mais nous sommes inondés de promesses qui renforcent notre méfiance parce qu’elles ne sont pas tenues. Et nous savons que la plupart des nantis ne lâcheront leurs revenus!!
    Belle journée, bises Quichottine

    • Il y a de vrais problèmes qui ne sont jamais abordés… alors que les privilèges creusent de plus en plus les différences. 🙁
      Merci pour tes mots, erato.
      Bises et douce journée à toi.

  46. Bonjour Quichottine j’ai tout lu et je suis écœuré de attitude de nos élus qui vivent dans leur monde.. Comme toi j’ai arrêté mon travail pour élever les enfants… je sais que j’irais voté pour qui ?
    Bonne et douce soirée Quichottine Bises..

    • Beaucoup le pensent et j’en suis.
      Les questions demeurent et je ne suis toujours pas fixée.
      Bises et douce journée Mireille. Merci pour tes mots.

  47. Je suis pratiquement d’accord avec tout ce que tu as écrit.
    Pour Pénélope Fillon, je crois que sa rémunération a été trop importante. Je pense qu’il faudrait « moraliser » la vie politique et ne plus, dans ce domaine, pouvoir donner un travail rémunéré à un membre de sa famille.
    Les politiques, de manière générale, ont trop de privilèges: garde du corps, voiture de fonction, …, sans parler de ceux qui sont fonctionnaires à l’origine. Sans obligation de résultats dans leur circonscription pour les députés, s’ils ne sont pas réélus, ils retrouvent leur travail d’auparavant.

    Pour ma part, je suis très déçue de toutes les promesses que les politiques annoncent et qu’ils ne tiennent pas. Limiter les mandats: du Président de la république, des députés, des sénateurs, des maires, à deux élections pour ne pas que cela en devienne un métier.
    Trop de nantis ! Egalité de salaire entre les hommes et les femmes, à poste égal !

    Merci pour ce bel échange !
    Bonne soirée Quichottine ! Bises

    • Limiter le nombre de mandats serait une bonne chose…
      Pour ce qui est de donner du travail à un membre de sa famille, je sais hélas que la politique n’est pas le seul domaine où cela existe au détriment souvent d’autres personnes mieux qualifiées.
      C’est humain, je crois… mais cela ne devrait pas donner lieu à des salaires mirobolants.

      Je crois que tous ceux qui consacrent un temps à des activités au service de la nation devraient pouvoir retrouver leur travail à la sortie, et je crois aussi que ces années devraient compter comme les autres pour leur retraite, sans qu’il y ait de retraite spécifique au bout d’un temps si court.

      Merci à toi pour toutes tes remarques.
      Bises et douce journée.

  48. Je trouve que tu as fais un bel article politique, parfois c’est bien de dire son choix avec une tranche de bon humeur !
    Je suis content que tu as aimé mon assistant félin en plein travail.

  49. Je remercie de tout coeur Annick pour son commentaire plein de bon sens

  50. bonsoir quichottine,
    j’ai lu jusqu’au bout ! toi, les coms et tes réponses, je suis bien d’accord avec toi et beaucoup de tes aminautes, mais voilà tous ces politiques ne pensent qu’à eux et à s’en mettre plein les poches, de n’importe quel bord, s’ils avaient un peu moins de privilèges et des rémunérations à) hauteur de leur présence EFFECTIVE comme les députés ou sénateurs (ces vieux chnocs à virer, qu’ils restent chez eux ! ) et ceux qui en ce moment nous gavent de leurs promesses et que les médias emplifient allègrement, ils touchent combien ceux-là pour berner les lecteurs ??? beurk !!!
    je fais partie de ces mères au foyer, qui ai élevée seule 5 enfants, retraite minimum…
    j’ai appris à faire avec ce que j’avais et à travailler en dehors, alors j’irais voter mais je ne sais pas du tout pour qui…
    bonne soirée et merci d’avoir ouvert cette parenthèse dans ton blog,
    je t’embrasse, MIAOU !!!!

    • Les promesses ne sont jamais tenues, surtout celles qui remettent en cause les privilèges des uns ou des autres… 🙁
      Comme toi, comme beaucoup, j’ai fait avec ce que j’avais… même lorsque c’était difficile.
      Pour ce qui est de mon vote, je sais qu’il sera bien difficile de choisir.

      Merci pour ta lecture et tes mots.
      Je t’embrasse fort.

  51. Bonjour Quichottine,

    Moi aussi j’ai lu jusqu’au bout ( comme toujours d’ailleurs 😉 )
    Je suis assez d’accord dans tout ce que tu as dit.
    je trouve qu’une mère au foyer mériterait plus de considération et une rémunération pour ses multiples tâches. La première étant l’éducation de ses enfants. Et puis n’oublions pas celles et ceux qui s’occupent de leur parents âgés, malades, parfois très gravement. Il y a beaucoup à faire dans ce domaine également.
    Dans l’affaire Pénélope, ce n’est pas que son mari l’ait employée qui me gêne. Mais le salaire disproportionné en comparant avec ceux exerçant le même du métier. Et d’autre part, comme c’est notre argent, j’aimerais vraiment savoir si c’était un emploi fictif ou pas. Il y a des règles. Il y a des devoirs, des lois. Tout le monde, du plus petit au plus grand, à égalité devant. Pas de passe-droits. Ce que nos politiques oublient trop facilement. J’ai été choquée d’apprendre que de précieuses pièces du mobilier national disparaissent lors des déménagements de certains ministres, présidents, députés… C’est du vol pur et simple. Et pourtant, là aussi, aucune poursuites. On peut reprocher des choses à Charles de Gaulle mais pas de s’être enrichi sur le dos des français. Il est reparti comme il était venu. Combien peuvent dire pareil? je serais curieuse de le savoir.
    Tous ces politiques m’écœurent. J’irai voter ( je n’ai jamais raté un seul vote depuis que j’ai fêté mes 25 ans) mais je ne sais pas encore pour qui! Vraiment, ça devient compliqué tant je manque de confiance en tous ces gens

    Merci Quichottine
    Je t’embrasse bien fort

    • La justice suit son cours et j’espère que tout cela ne tombera pas aux oubliettes.
      Je crois que nos hommes politiques, du moins ceux qui sont élus au plus haut niveau, sont complètement déconnectés de la réalité. Il faudrait peut-être les obliger à un stage au RSA, sans autre source de revenu, dans les conditions de vie correspondantes (si possible au coeur d’une cité dite « sensible », pendant une période à définir, avant de pouvoir se présenter. 🙂

      La loi devrait être la même pour tous, les enquêtes diligentées à chaque manquement.

      Et même si certains de nos élus sont honnêtes, ils souffrent de l’opprobre que jettent les autres sur toute la classe politique. Comment leur faire confiance ?

      Merci à toi pour tes mots, les pistes ouvertes.
      Passe une douce journée. Je t’embrasse fort.

  52. Encore beaucoup de lecture.
    Je sens que tout le monde est plus ou moins désemparé devant tout ce qui se passe …
    On cherche tous sans vraiment trouver.
    Bon week end, avec un beau soleil, l’après-midi.
    Gros bisoux doux, ma quichottine

    • Le problème est de plus en plus grave pour la suite à venir… hélas !
      Merci à toi pour tout.
      Gros bisous et douce journée ma chère Dom.

  53. Bonjour chère Quichottine,

    Voilà bien un terrain glissant sur lequel tu nous mènes 😀
    Il y a des choses qui nous dépassent, j’ai du attendre de rencontrer un économiste qualifié pour enfin comprendre comment le système fonctionne.

    On se braque sur les chômeurs « qui sont des profiteurs » mais je connais des chômeurs et je sais qu’ils aimeraient se sentir utiles, valorisés par un travail. Moi comme toi nous avons été élevés dans le respect du travail. J’ai même été pendant trois ans « homme au foyer » à mi-temps mettant mon travail d’architecte entre parenthèses pour que ma femme puisse s’épanouir dans sa carrière. Je ne regrette rien. C’était aussi du travail. Je travaillerai jusqu’à ma mort, j’ai été déformé par mon éducation.

    Pourtant… actuellement je me rends compte que je travaille gratuitement. Un politicien belge s’indignait qu’on veuille limiter les revenus des parlementaires européens. On n’allait quand-même pas les payer comme des instituteurs ou des médecins. Et pourquoi pas? La valeur d’un instituteur ou d’un médecin ou d’une mère de famille aimante est inestimable, contrairement à celle de nos politiciens vendus à l’oligarchie des 1% d’hyper riches et des multinationales tueuses et ravageuses.

    Le système bancaire est pervers: en Belgique on rembourse à des banques (= oligarchie) des renflouements d’autres banques (= même oligarchie) et c’est à cela que passe une bonne partie des impôts au lieu de les consacrer à l’éducation, les infrastructures et ponts, les logements, la santé, le sport pour tous… Les vrais profiteurs ce sont les actionnaires hyper riches, les spéculateurs de Wall Street, les banques… Une trop grande richesse ne s’acquiert jamais par le travail. Et pourquoi les riches et les multinationales ne payent presque pas d’impôts, et les pauvres oui?

    Enfin il y a un autre élément dont il faut tenir compte. La planète n’a pas de ressources à l’infini. Je suis donc partisan de la décroissance, d’un repartage du travail et de l’argent, de l’interdiction pure et simple de toute spéculation, d’une consommation sobre, de la redécouverte d’autres valeurs que celles que le néo-libéralisme nous vante. Travailler oui, mais pas comme esclave. Ahlala, qu’ai-je écrit!

    Un seul exemple, que j’ai donné récemment à mon fils qui voulait s’acheter un nouveau gsm alors que son ancien fonctionnait bien: 1) matière première du gsm: tirée de mines africaines dans des conditions horribles de guerre civile permanente entretenue par des multinationales, enfants mineurs (mines) et enfants soldats 2) fabrication du gsm: petites mains sous-payées au Bangladesh ou en Chine, parfois jusqu’à 16 heures de boulot et sommeil en dortoir 3) démembrement du gsm: fait par des gosses en Inde, ils ont entre 6 et 12 ans, leur espérance de vie est en moyenne de 21 ans à tout casser.

    Bisous Quichottine

    • Merci d’abord pour toutes tes explications et les précisions que tu donnes.
      Pour ce qui est de la surconsommation, je n’en avais pas parlé, mais je trouve aussi qu’il est important de revenir au raisonnable et à la chasse au gaspi.

      Nous faisons partie des 1% des ménages qui préfèrent réparer que jeter. 🙂

      « Travailler oui, mais pas comme un esclave »… Comment ne pas être d’accord ?
      Dans notre recherche du « toujours moins cher », nous devrions penser à ce que ça implique dans d’autres pays… et même dans le nôtre pour ceux qui finissent par travailler sans pouvoir vivre du fruit de leur travail. Je pense notamment aux agriculteurs.

      Merci pour ta participation à ce débat.
      Passe une douce journée. Bisous.

  54. Je pense que cette affiche était une boutade.
    J’ai tout lu, et partage certains de tes points de vue.
    Je suis pour ma part pour un revenu universel, non pas pour l’assistanat, et vraiment cela commence à me faire vraiment sourire ce mot assistanat qui revient à toutes les sauces. Travailler oui, mais encore faut il trouver du boulot, et à l’erre ou les machines remplace les humains, il faut tout de même regarder la réalité en face. Continuer de mettre en avant la baisse du chômage dans un programme électoral, c’est vraiment se moquer du monde et nous prendre pour des demeurés.
    Concernant madame Fillon, j’ai mes propres convictions, mais en tout état de cause, dire au Français qu’il va falloir se serrer la ceinture et donner de tels salaires à sa famille (et même à des gamins n’ayant pas leur diplôme), des indemnités de licenciement qui ne ressemblent à rien , y’a quand même de quoi s’interroger…
    Maintenant, la justice est indépendante, et s’il est prouvé qu’il y a eu un travail effectif, alors pas de souci. Pour autant Madame Fillon a bel et bien dit n’avoir jamais travaillé pour son mari et personnellement que le contribuable payent pour un travail fictif, je ne suis pas certaine que cela soit très juste. Là nous ne sommes pas dans le domaine du privé, nous sommes tous concernés par les fonds publiques et c’est là que pour moi cela coince un chouilla.
    Je suis mère également, de trois enfants, et c’est certes un travail à part entière.
    Je n’aime pas aborder ma vie privée, la religion ou la politique sur les blogs alors je vais m’en tenir à ces quelques mots.
    Bisous Quichottine et bonne journée

    • Revenir au plein emploi demande un changement de mentalité, mais je suis persuadée que c’est possible. Il suffirait de ne plus remplacer tous les salariés par des machines, pour commencer.
      Certains travaux n’exigeaient pas de grandes compétences et il est faux de penser que tous peuvent accéder à des emplois très qualifiés.
      Même peu rémunérés, ils donnaient du sens à la vie, une place dans la société. La dignité de chacun est importante, sans elle c’est la porte ouverte à toutes les dérives.

      Pour ce qui est de Madame Fillon, la justice suit son cours, et c’est une bonne chose. 🙂

      Merci d’avoir pris le temps de réagir, surtout que je sais que tu n’aimes pas le faire…
      Bisous et douce journée à toi.

      • Re coucou,
        Retour au plein emploi, ce serait possible, mais à condition que toutes les volontés se regroupent mondialement autour d’un même projet et de comprendre que toutes ces technologies qui ont fini par remplacer le travail humain sans impliquer de charges sociales, de congés maternités, de maladie, de vacances et qui en plus travaillent 24h/24 sans râler…. ne sont pas positifs humainement.
        Mais quand il s’agit d’intérêts financiers et de pouvoir… après moi le déluge pour les Oligarques et autres maîtres de la finance.
        Et, je ne suis pas certaine non plus que le peuple accepterait de faire marche arrière sur un certain nombre de choses dans leur petit confort.
        La société à évolué, bien ou mal, tel n’est pas le débat, mais il faut la repenser autrement et surtout cesser de nous prendre pour des Tongs car je reste convaincue que si on explique les choses simplement on est capable de comprendre .
        Quand je vois les mesures que certains des candidats proposent dans leur programme, je suis certaine que beaucoup vont tomber dans le piège alléchant des promesses qui au final auront un impact fort négatif sur leur vie de tous les jours, mais cela, ils ne le voient pas !
        Aujourd’hui, on ne peut plus penser comme il y a 30 ans en arrière, tout est allé très vite, trop vite peut-être en matière de technologies et la société n’a pas suivi dans le domaine social.
        Je suis inquiète, très inquiète (et pourtant le pessimisme n’est pas dans mon tempérament) pour les jeunes générations.
        Oui, la justice suit son cours pour Madame Fillon, mais qu’est ce que je me bidonne quand j’entends certains interviews d’il y a quelques mois ou ces mêmes personnes qui sont à présent incriminées d’avoir offert des emplois fictifs se mettaient alors au dessus de toutes controverses et se posaient en donneurs de leçons et qui aujourd’hui ne veulent plus lâcher le morceau, et même ne se présentent pas aux convocations de la justice ! Et il y en a encore qui les soutiennent en prétendant avoir toute confiance en ces personnages !!!!
        De Gaulle disait que les français étaient des veaux, et bien j’en suis à penser que franchement, ce n’est pas sympa pour les veaux 😉
        Je ne suis pas loin de penser que le second tour des présidentielles va être entre deux candidats, dont l’un sera peste et l’autre le choléra, et qu’une fois de plus il va nous falloir aller voter non pas pour une conviction mais par opposition idéologique. Cela devient terrible !
        Je comprends tout ces gens qui font partie de ce qu’on appelle le PRAF (Plus Rien A Faire) et n’ont même plus envie de voter, mais attention, cela devient une porte ouverte à la dictature.
        Bon, tu as raison je n’aime pas aborder ces sujets sur les blogs, alors je sors, mais ton billet m’a malgré tout donné envie de réagir.
        Bisous

        • C’est vrai que ce n’est pas gentil pour les veaux. 🙂
          Bon, je plaisante, mais c’est avec beaucoup d’amertume…
          J’ignore ce qu’il sortira de tout cela, ce que la justice décidera finalement ne changera plus l’opinion, même s’il y a non-lieu.
          L’élection va se jouer sur des promesses, comme trop souvent depuis quelques décennies… mais cette fois sans que nous ayons pu les confronter sereinement.

          Soupir…
          J’ignore pour qui sera ma voix, et si je la donnerai à l’un des candidats.
          Merci d’avoir pris le temps, Pascale. Je t’embrasse fort.

  55. Sourires pour les « quelques mots » et désolé pour les fautes, je n’ai pas pris le temps de me relire ;-(

    • J’ai aimé que tu prennes la parole, Pascale… et ne t’en fais pas pour les fautes, j’en fais souvent aussi lorsque je commente à chaud.
      Je t’embrasse fort.

  56. Bonjour Quichottine
    Tu nous préviens de la longueur….. et c’est là qu’on accroche!
    Bon va falloir que je revienne pour lire tous les commentaires !
    Moi je serai brève! A bas les privilèges!Nous ne sommes pas en république mais dans une monarchie déguisée! Ceux qui nous gouvernent ne vivent pas avec nous mais à côté!
    ça va claquer pour ne pas dire un autre mot! Pour finir je suis pour la 6ème république avec comme préoccupation majeure l’écologie!
    Je t’embrasse fort et te remercie pour ce billet brillant
    Dany

    • Il y a longtemps que je pense que nous sommes tous un peu monarchiques, et les candidats qui se présentent sur leur seule apparence le savent bien. Le culte de la personnalité ne suffit pas, mais il est trop souvent mis en avant.
      Tu as raison, à bas les privilèges !
      J’ai peur que notre démocratie soit en danger.
      Je suis pour le respect de la loi, le respect de la Terre que nous lèguerons à nos enfants… Mais à qui faire confiance ?
      Je t’embrasse fort. Merci à toi pour tes mots.

  57. Coucou Quichottine,
    j’avais déjà lu ta page hier matin, mais Thierry était là avec ses trois lutins.
    Ce matin, il n’y aura pas de ménage de fait à la maison, j’ai passé mon temps à te relire attentivement ainsi que les commentaires et tes réponses !
    Honnêtement, je ne décolère pas depuis que l’affaire Fillon a été portée à notre connaissance. Merci le Canard de ne pas nous laisser croire à l’honnêteté d’une personne qui l’est si peu et qui pourtant se montre si exigeante vis à vis de nous pauvres citoyens lambda. Légal ou pas, ce « travail », s’il a quelque peu existé a rapporté à cette famille des sommes considérables. Je ne gagnais pas autant à la fin de ma carrière d’enseignante que ces deux étudiants Marie et Charles F.
    Cette histoire a permis aussi de faire ressurgir un tas d’autres privilèges dont bénéficient nos élus et dont ils continuent de bénéficier même après un seul mandat. Et ne parlons pas de ceux qui en ont plusieurs…
    Je crois que le revenu universel de base mériterait d’être débattu. Si celui-ci est d’un montant peu élevé, il ne serait pas suffisant pour vivre et il faudrait donc travailler de toute façon mais peut-être avec un peu plus de souplesse dans le temps consacré au travail en fonction des obligations de la vie familiale mais aussi des réels moments de fatigue que nous éprouvons parfois… Je pense surtout à ceux qui ont une vie « métro-boulot-dodo » et aussi à ceux qui souhaitent créer une petite entreprise sans beaucoup de bénéfices au départ.
    Ce n’est pas parce que notre vie a été difficile que celle de nos enfants ou petits-enfants doit l’être ! Je serais ravie qu’ils aient plus de loisirs, la vie passe si vite ! Bien sûr ce revenu serait fiscalisé.
    Un salaire pour les mères au foyer ? Oui, mais à condition que là aussi, il y ait un contrôle. J’ai connu trop de mères au foyer, dont les maris gagnaient bien leur vie et qui avaient des tas de choses très « intéressantes » à faire. Des mamans qui m’amenaient des enfants de deux ans à l’école et partaient en petit groupe passer la matinée à papoter au café. Si un enfant était patraque : appelez-moi chez Jojo si ça ne va pas, je viendrai le chercher…
    Oh, pas toutes bien sûr, mais bien trop !!!
    Nous avons eu 3 enfants et j’ai toujours travaillé, je ne les ai jamais entendus s’en plaindre. Ils ont de bons métiers et je suis contente d’avoir maintenant une retraite correcte que me permette de les gâter tous.
    Le cas des aidants est bien sûr à envisager différemment.
    Quichottine, tu es mal informée : ma pension de retraite a été augmentée fin 2015 : de 2 euros !!! 🙂
    Je rigole bien sûr !
    Et j’irai voter, comme toujours, mais pour qui ??? Aucune idée. Mais comme beaucoup, je sais très bien pour qui je ne voterai jamais.
    Gros bisous à vous deux et bonne fin de semaine.

    • Merci pour ce long partage, ma Cricri. Je suis heureuse que nous ayons pu en parler toutes les deux de vive voix.
      Les derniers jours me laissent complètement K.O.
      La politique, en ce moment, ce devrait être les programmes de chaque candidat, leurs attentes, ce que ça changera pour nous… et si je regarde les infos, je n’entends parler que de cette affaire…
      Je crois que l’idéal aurait été qu’il rembourse les sommes phénoménales perçues, et qu’il laisse ensuite la justice décider de la légalité ou pas de ce qui s’est passé.
      Je crois aussi qu’il va payer très cher ce qu’il appelle une erreur… et qui ne peut pas être compris par ses électeurs, même si nous savons tous qu’il n’est pas seul à profiter de ce système et que ceux qui crient très haut leur indignation ne sont sans doute pas tous blancs comme neige.
      Je suis navrée de voir que le débat ne fait qu’agiter de la boue et que ce que nous donnons à voir est un piètre spectacle dont personne ne pourra tirer gloire.

      J’irai voter, mais je ne suis pas certaine de ne pas voter blanc ou nul.
      Gros bisous et douce fin de semaine à toi aussi. Merci encore pour tout.

  58. Ton billet n’était pas si long, et facile à lire.
    Parler des conditions de vie des gens est politique, mais politique dans le sens noble du terme.

  59. Et bien quelle billet ma douce Quichottine, je t’ai lu jusqu’au bout avec certains commentaires.
    ah ah je te suis tout à fait, les hommes politiques devraient pointer pour vérifier s’ils sont bien à leur poste. Tu me diras qu’ils sont souvent en voyage que nous payons allègrement. Je crois que si on leur imposait cela il faudrait bien qu’il le fasse. Et rien ne les oblige à briguer un poste dans la politique. Je pense aussi que la maman au foyer devrait avoir une compensation, tu me diras que l’on est pas obligé de faire des enfants.. mais comme tu dis cela pénalise notre retraite quand on élève des enfants. Je n’en ai eu qu’un mais je l’ai élevé jusqu’à l’âge de 12 ans. Et c’est la même chose pour les aidants.
    Pour Pénélope je crois que cela prouve que nos politiques vivent dans un autre monde. Je pense au suicide de 300 agriculteurs cette année et je me dis que vraiment il n’y a pas d’égalité dans le travail et dans le salaire quand on sait que certains agriculteurs touchent 300 euros par mois alors qu’ils ne comptent pas leurs heures.
    Pour l’héritage, je ne suis pas d’accord avec toi ( tu me pardonneras j’espère).. j’ai voulu avoir une maison pour léguer un patrimoine à mon fils, j’ai payé tous les crédits pendant des années et je n’admettrais pas qu’il soit obligé de vendre cette maison pour que l’Etat en prenne la moitié. Ce n’est pas juste.

    Il va bien falloir aller voter car sinon je n’oserais plus critiquer nos mauvais politiciens… mais cette année je traîne les pieds car ils vivent vraiment dans un autre monde. On demande de l’intégrité, de l’égalité et de la justice. Pas grand chose hein!! et surtout de penser à la France plutôt qu’à leur ego.

    Un débat bien intéressant, merci à toi. Tout plein de b isous et je te souhaite un bon week end.

    • T’en fais pas, je suis d’accord avec toi… il faut permettre aussi à ceux qui se sont privés une grande partie de leur vie de transmettre à leurs enfants.
      C’est le cas lorsque aujourd’hui, une certaine somme est transmise sans droits de succession. 🙂

      « Ils vivent dans un autre monde », j’en suis persuadée. Ils sont tellement loin de la réalité qu’ils ne peuvent même pas imaginer notre réaction devant ce qu’ils dilapident.

      Je suis triste pour eux, je suis triste pour nous… et en colère aussi.

      Tout plein de bisous et doux week-end à toi aussi.

  60. Salut
    Tu as fait une belle réponse.
    Chacun a le droit de s’exprimer sur le sujet.
    En cette période électorale les médias essaient de démolir la réputation de certains car eux aussi bénéficient de certains avantages et ne sont certainement pas sous-payés. Ces avantages risquent de disparaitre si certains arrivent au pouvoir.
    Il fait beau et c’est le principal.
    Bonne journée

    • Je suis pour la suppression des avantages inutiles… et je crois que les journalistes qui s’indignent des sommes perçues devraient aussi montrer leurs bulletins de salaire. 🙁

      Il fait mitigé par ici… alors, je te souhaite de profiter de chaque moment ensoleillé.
      Merci, Tiot.

  61. J’ai lu ton billet jusqu’au bout…Je lirai les commentaires. peut-etre en laisserais-je un si j’ai un peu plus de temps, c’est un sujet où je suis plus à l’aise « à l’oral »….
    Bisous

    • Je te comprends tout à fait.
      Merci pour ta présence et tes mots Mahina.
      Bisous et douce journée.

  62. Il me semble que ton billet mêle deux idées : d’une part il évoque le mépris qui frappe les femmes, et en particulier les femmes au foyer, coupables de ne rien « produire ». Et d’autre part il réfléchit sur cette idée de revenu universel, pas si nouvelle que cela puisqu’elle était déjà en germe dans le RMI créé il y a presque 30 ans maintenant.
    En fait, ce que je pense, c’est que le travail humain va tellement changer dans les années à venir qu’on sera forcément amené, non seulement à rémunérer les humains autrement, mais aussi à considérer le travail autrement. Et qu’alors, peut-être, on envisagera enfin comme travail toutes ces activités indispensables à la vie humaine mais non utiles à la « machine économique » telle qu’on la conçoit habituellement ; qu’alors, donc, les mères, comme tous ceux qui oeuvrent sans salaire au bonheur des autres, pourraient trouver leur place.
    Bref, que l’émergence dans notre campagne électorale si affligeante par ailleurs, de ces deux idées – Pénélope vouée à l’ombre et aspirant à un peu d’estime, et les mutations profondes du travail humain – n’est peut-être pas seulement due au hasard, mais qu’elle pourrait être significative, en entrechoquant « l’ancien » et le « nouveau », du fait que nous sommes en train de basculer dans un autre monde encore difficile à concevoir. Mais de ce monde, je crois, comme toi, qu’il serait terrible qu’il se construise autour du vide et de l’oisiveté. C’est un très grand risque en effet, et il y a un côté « pain et jeux » aujourd’hui dans ce fameux « revenu universel » soutenu souvent par des milliardaires – je pense à l’inquiétant Elon Musk . Il faudra tout faire au contraire pour qu’il s’organise autour d’une vision nouvelle et plus heureuse du travail. En somme, j’espère que pourra se construire un monde où le travail ne sera plus seulement « production » et où il sera enfin aimé, tandis que le salaire ne sera plus la mesure de la valeur des êtres. Impossible ? Qui sait pourtant ?
    Ce que j’ai trouvé intéressant dans ton billet, c’est qu’il nous oblige à dépasser nos clivages politiques actuels pour réfléchir à des problèmes humains qui vont très au-delà de ces élections.
    Je ne te l’ai jamais dit, mais mon fils est un spécialiste du « deep learning », une branche révolutionnaire de l’informatique, et le monde qu’il voit arriver – à toute vitesse ! – n’a plus qu’un lointain rapport avec celui que nous connaissons. Nous allons vers d’immenses changements, plus grands peut-être que ceux qu’a entraînés la révolution industrielle. Et nos hommes politiques n’ont plus la capacité de le penser.

    • Je ne peux que te remercier pour tes mots et tes pistes de réflexion…
      Je suis assez vieille pour espérer ne pas devoir m’adapter à un monde que je ne comprends plus… et assez consciente du fait que de toute façon le monde va plus vite que nous.
      Quel sera celui de nos petits-enfants ?
      Je voudrais qu’il soit beau et souriant. Je voudrais que certaines valeurs de respect et de partage ne soient pas abandonnées.

      J’approuve tout à fait : « Nos hommes politiques n’ont plus la capacité de le penser »…
      Merci pour tout, Carole.
      Passe une douce journée.

  63. Je l’ai mis sur FB…mais c’est le système qui est à changer puisque la loi les y autorise généralement !
    Je t’embrasse en préférant la Pénélope de Brassens

    • Un sourire… merci pour ces mots, LmVie.
      Il faut donner des règles et veiller à ce qu’on les suive, sans le moindre manquement.

  64. Merci chère Quichottine pour cette page riche qui participe à ma réflexion qui n’est pas encore aboutie pour prendre ma décision finale quant au choix de mon vote aux présidentielles.
    Beau dimanche.
    eMmA

  65. j’arrive trop tard pour lire tous les commentaires…je repasserai continuer la lecture car les premiers échanges m’ont intéressés Quichottine je n’ajoute pas grand chose ce matin si ce n’est qu’on a été à un tournant de la société (notre génération) le terme de mère au foyer est à ce jour mal perçu comme une vilaine sans ambition à la limite flemmarde… il vaut mieux gagner le SMIC et s’épuiser dans les transports et confier ce salaire à une « auxiliaire de vie » pour ses enfants ou ses « vieux » parents ! je remarque beaucoup de jeunes couples qui vivent l’un à côté de l’autre plutôt que l’un avec l’autre.
    j’ai cessé de travaillé à la naissance des enfants par choix, nous avons fait ce choix prioritaire en fourmis et avons vécu sans aigreur le manque de sorties, de vacances à la neige et seconde voiture…
    autre temps autre moeurs, c’est cette nouvelle société loisirs à tous prix qui me renvoi bien au delà de ce que j’imaginai…
    dans « En vieillissant les hommes pleurent » Jean Luc Seigle écrit : je n’aime pas ce qu’il faudrait que je sois, je n’aime pas me réjouir de cette vie , je suis d’un autre temps que je n’ai pas su retenir.

    • Autre temps… c’est vrai.

      Je ne jette pas la pierre à ceux qui nous regardent sans comprendre… ils ne le peuvent pas.
      La vie a changé, les sollicitations à une surconsommations ont augmenté les différences ressenties.

      Je crois que nous avons toujours su qu’il y avait des gens qui gagnaient « toujours plus » et que nous n’arriverions jamais à atteindre leur niveau de vie, mais en avions-nous envie ? Nous savions nous contenter de ce que nous avions, nous étions heureux de ne rien devoir à personne, même si pour cela nous nous privions de tout ce que ceux d’aujourd’hui trouvent indispensable.

      Aujourd’hui, les banques habituent nos enfants à vivre au-dessus de leurs possibilités… Les « découverts autorisés » font plus de mal que de bien…
      C’est un exemple parmi d’autres… hélas !

      Il y a une débauche de propositions de toutes sortes, comment y résister sans se mettre à haïr ceux qui font un grand déballage de leurs dressings, par exemple ?
      Les téléréalités faussent le jugement, dans tous les domaines.

      Je ne regrette pas d’être vieille, j’espère ne pas vivre assez longtemps pour comprendre qu’il aurait mieux valu que je sois cigale que fourmi. 🙁
      Passe une douce journée Josette. Merci pour tout.

  66. Je viens de faire de gros bisous et te souhaiter une très bonne journée

  67. oui , pas tout lu , mais je vais revenir dessus;
    J ‘aimerai avoir 5200 E par mois ; malgré que je suis pas à plaindre, par rapport à d’autres m mais ce qui m’arrange, je ne paye plus d’ impôt (sauf locaux 1 part et une demie pour mon invalidité ) PARCE QUE les catégories ont changé ; ce coup ci, j était du bon coté.Habituellement , je grimpais sans avoir plus, ET pas habituée , j ‘ai vu tout mes «  »csg et compagnie diminués, puis la « CASA «  » sait pas ce que sait ? pouf partie: j ‘espère que le prochain Président va pas rechanger tout cela (20 e en plus ,à peine ). HEureusement, que j ai vécu, une enfance et adolescence , ou on faisait attention à tout; alors les restrictions ont moins de prisent sur moi ; que sur certaine de mes amies, elles , ont l ‘avantage
    , d’être infirmiéres des » » h psy; «  »ou la paye et la retraite est plus grosse que la mienne.MAIS j ‘avais le tord de travaillé dans le privé et avec un diplôme d’état, .EN pensant à ceux qui vivent dans
    la rue , je ne vais pas me plaindre ; A BIENTÖT; pour la fin de lecture , bisous

    • C’est vrai… Nous avons appris à vivre avec ce que nous avions, ça aide. 🙂
      Tu as raison de penser à tous ceux qui vivent dans la rue… il y a encore beaucoup à faire avant que tous aient au moins un toit.
      Merci pour tes mots, Pitchoune.
      Bisous et douce journée.

  68. Bonsoir Quichottine, je t’aie lue jusqu’au bout. Tu as su exprimer tes pensées, tes espoirs et tes craintes. J’irai voter également (pour le moins pire) mais je sais que cela ne sera pas facile. Je ne vais pas parler de ma vie ici. Je vais lire les commentaires des autres, et il y en a beaucoup ! Je te souhaite une très bonne soirée et bisous.

  69. Salut
    C’est super le temps .
    Il fait beau alors on est allée se balader.
    Bonne journée

  70. Je t’ai lu au complet et je suis bien d’accord avec tout ce que tu dis.

  71. Pour moi, c’est une question d’éthique ..Que les femmes au foyer perçoivent un revenu, c’est prendre en compte le travail fait pour élever leurs enfants, mais cela doit être le cas pour tous . Quand on onctroie à sa famille des privilèges que Mr Fillon déclare « légaux », alors là stop! Quand on connaît les salaires et les difficultés de beaucoup, c’est se moquer du monde …VITA

    • Comment ne pas être d’accord…?

      Je pense que pour rendre la campagne possible, ils auraient dû rembourser ce qui était déraisonnable.
      Mais bon… beaucoup de nos élus sont complètement déconnectés de la réalité.

  72. Bonsoir Quichottine , je t’ai lue avec attention . Marie Poupées ne fait pas de politique mais tu connais Marie qui aime échanger sur ce sujet et tu sais que je partage tes opinions ! Je pense également que son emploi n’était pas fictif mais selon moi le problème est le montant qui semble dérisoire à Mr fillon et là je dis stop il faut que ces gens là arrêtent de prendre les petites gens pour des imbéciles ! !Et quand on se présente à ce plus haut poste, j’aimerais tellement que tous soient irréprochables !!!! Je n’ai pas voulu lire les commentaires car j’ai tellement été déçue sur Facebook que je vais préserver mes rêves …
    Je vais parcourir les sites pour approfondir le programme de chacun avant de prendre ma décision mais j’avoue ne pas être encore complètement décidée et c’est bien la première fois !! mon vote, comme le tien et tous les autres, comptera …
    Je t’embrasse et te souhaite une bonne et douce soirée

    • Se procurer les programmes de chacun et voter pour celui qui ne propose pas ce qui est pour nous inacceptable…
      Finalement, couper la télé et la radio… en attendant le 17 mars.

      … et puis, après, mettre dans l’urne un bulletin qui ne sera pas forcément celui que nous aurions choisi au début de la campagne…

      Comment faire autrement ?
      Merci pour tout, Marie. Passe une douce journée, bisous à vous partager.

  73. Mon com tourne en rond sur la page blanche, sans vouloir partir, alors, je le remets ici :
    Un petit C/C pour ceux qui n’ont pas eu la NL et ne savent pas que ma ligne Internet est interrompue.
    Bon jeudi, toujours dans la tempête du ciel, mais aussi avec ma connexion …
    Quand tout s’y met … Pfff
    Et des bisoux doux, ma quichottine

    • Ton com était passé, mais il arrive que mon blog fasse des siennes, hélas !
      Courage pour tout, ma chère Dom. Surtout, prends bien soin de toi.
      Bisous et douce journée.

  74. Je suis tout-à-fait d’accord avec ta vision des choses Quichottine.
    Douce fin de journée & gros bisous vers toi…

  75. J’avais aussi fait un article sur le revenu universel et je suis pour, surtout pour les jeunes qui souffrent trop souvent de ne pas avoir de revenu, surtout quand les parents ne veulent ou ne peuvent les aider.
    Je suis pour si on supprime toutes les autres aides.
    Philosophiquement, la terre ne nous appartient pas, nous l’avons juste en location et devons la passer à notre descendance, la richesse engendrée depuis des générations appartient à tous les êtres humains, on doit la partager.
    Je pense qu’il faudrait pour cela taxer davantage l’héritage et le capital et non le travail.
    Même s’il y avait un revenu universel, la plupart des gens irait au travail, par goût et aussi pour améliorer les conditions de vie puisque ce revenu ne suffirait pas. Cela permettrait à certains d’être un peu en sécurité et donc d’oser innover, se lancer dans de nouveaux projets, je crois.
    Je pourrais développer davantage mais je vais m’arrêter là.
    Bon week-end

    • J’aime ce que tu dis de notre Terre… et tes précisions sur le travail et le revenu universel.
      Je pense qu’il faut effectivement tout remettre à plat.

      Merci d’avoir pris le temps, Clara.
      Passe un bon week-end toi aussi.

  76. Moi non plus je ne sais pas pour qui je vais voter mais quand je vois ces acharnement médiatique alors que l’on ne parle pas des sujets essentiels la pauvreté, l’emploi, le terrorisme, la place des femmes ffectivement je suis écoeurée !
    J’ai surtout envie de fermer mes écoutilles, surtout en ce moment !
    Je t’embrasse Quichottine

    • J’écoute de moins en moins les infos… pourtant, je devrais.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  77. Mieux vaut tard ! j’ai lu pas très attentivement et encore moins les commentaires qui me semblent fouillés et réfléchis mais il y en a tant ! Le sujet est si vaste et compliqué, on pourrait se lancer dans une thèse avec une réflexion de plusieurs années. Je n’arrive pas à me faire une opinion claire. Le revenu universel, en soi, pourquoi pas mais tout dépend de tout le reste et bien sûr de son montant et de son maintien à un niveau acceptable dans le temps. On regarde toujours depuis son lieu d’observation, moi la première, et la vue n’y est pas panoramique. Difficile de jeter la pierre à ceux des assistés qui s’y complaisent quand il y a tant d’escroquerie chez les plus nantis. Par quel bout prendre le vaste problème de la pauvreté quand on n’arrive même pas à venir à bout de la misère …
    Et si on raisonnait autrement qu’en se référant à l’argent ?
    Bises et belle soirée Quichottine.

    • Bonne question… je dois dire que je n’arrive pas non plus à voir clair en ce moment…
      Plus les jours passent moins je sais pour qui voter, et j’en finis par me demander si je vais déposer un bulletin dans l’urne.

      Bises et douce journée Jeanne. Merci pour tes mots ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *