L’oiseau de pierre, avec Pascale MD

Pascale est rentrée de vacances et je retrouve avec plaisir ses images, et celles plus ou moins cachées de ses avis de parution.

Ne soyez pas jaloux, même si je rêve aussi sur les vôtres, il me faudrait plus d’une vie pour parler de tous, et je le regrette infiniment.

Certaines attendent plus longtemps dans le dossier où je les dépose… Un jour ou l’autre, elles sortiront, vous feront sourire à votre tour, et surtout vous feront vous demander pourquoi j’ai tant tardé à vous les montrer. 🙁

Donc… Pascale est rentrée de vacances et elle m’a offert, sans le savoir peut-être, un oiseau.

– Tu exagères ! Pascale a souvent des oiseaux chez elle, et elle sait qu’ils te plaisent !

– Bien sûr ! Mais celui-ci était différent. Il a surgi sans que je m’y attende, il m’a défié du regard.

– Ah bon ? Il voulait que tu parles de lui et il pensait que tu ne saurais pas trouver les mots pour le dire ?

– C’est un peu ça… et puis, comment puis-je savoir si tous le verront comme moi sur cette photo prise dans les Pyrénées ?

– Certains le verront, d’autre pas, mais je suis certain que tu sauras comment le leur montrer…

– Et je suis certaine que tu saurais leur raconter son histoire…

– Paresseuse, va ! C’est donc à moi que tu vas le confier ? Tu ne crois pas que je vais me plier à tous tes désirs sans me rebeller ?

– Pourquoi ? Tu m’y as habituée, et puis, tu sais que j’ai beaucoup à faire ailleurs, que je ne peux pas m’attarder sans fin devant mon écran… Ne te fais pas prier…

(Quichottine fit au Lutin bleu un sourire charmeur, de ceux auxquels il ne pouvait jamais résister… d’ailleurs, le pourriez-vous si c’était à vous qu’elle l’adressait ?)

– Bon, d’accord, mais cette fois seulement…

(Quichottine accentua son sourire… mais le cacha pour que son ami ne puisse y voir un soupçon de moquerie.)

Le Lutin bleu regarda l’image… longuement. Il ne fallait pas décevoir celles et ceux qui la découvriraient maintenant…

On dit…
On dit que là-bas, très haut, dans la montagne, vivait autrefois un oiseau…

Il était si grand que si les pâtres qui y menaient leurs troupeaux l’avaient vu, ils auraient fui bien vite, de peur qu’il les saisisse et les emporte dans ses serres sans leur demander leur avis.

L’oiseau avait fait son nid entre deux pics et s’y prélassait tout le jour pour ne s’envoler que la nuit.

On dit…
On dit qu’il rêvait d’atteindre la Lune, mais que celle-ci, au lieu de l’attendre patiemment, s’éloignait dès qu’il s’approchait, appelait son frère Soleil pour qu’il oblige l’oiseau à se terrer de nouveau.

L’oiseau persévérait, et, chaque nuit, volait jusqu’à ne plus sentir ses ailes, espérant toujours atteindre l’objet de ses désirs…

La Lune avait pris le parti de ne se montrer pleine que lorsqu’elle ne pouvait pas faire autrement. Le plus souvent, elle trouvait des nuages compatissants qui lui permettaient de danser au milieu des étoiles sans que l’oiseau puisse la voir.

On dit…
On dit qu’avant qu’il ne décide de la harceler ainsi, elle brillait si fort que le Soleil en avait été jaloux.

On dit…
On dit que c’est peut-être lui qui avait créé l’oiseau et lui avait mis en tête l’idée qu’il pourrait atteindre la Lune et donner l’une de ses plumes au Petit Pierrot qui y vivait.

On dit…
On dit aussi… mais il faut bien faire taire tous ces dits qui ne sont là que pour endormir les enfants et les doux rêveurs…

L’oiseau grandissait encore. Il pourrait bientôt atteindre son but, accomplir son rêve.

La Lune rencontra en secret le Soleil, lui dit que désormais elle ne lui ferait plus d’ombre, qu’elle regrettait, qu’elle se plierait à ses exigences s’il acceptait de la débarrasser définitivement de l’importun.

Le Soleil, grand seigneur, lui fixa un calendrier qu’elle devrait suivre… Ils se rencontreraient de temps en temps, juste pour montrer qu’ils n’étaient pas fâchés, et les Hommes seraient des milliers à les observer.

L’oiseau, lui, resterait à jamais dans la montagne, figé dans un envol inachevé.

160909_pascale-md

© Quichottine, septembre 2016
© Pascale MD pour l’image.

Si vous ne voyez pas l’oiseau, clic sur l’image.

Merci à Pascale pour cette image sans laquelle ce conte n’aurait pas existé.

Merci à tous pour votre présence et vos mots.

113 réponses à “L’oiseau de pierre, avec Pascale MD

  1. Il faut se méfier des on dit. J’ai eu du mal à voir l’oiseau même en cliquant sur la photo. Je suis trop terre à terre pour interpréter les formes !! Bon week-end. Bises

    • Quichottine

      Il faut toujours se méfier des on dit…
      Merci, Martine. J’ai ajouté des détails sous la seconde photo.
      Je ne crois pas que tu sois terre à terre, je dois au contraire avoir bien trop d’imagination. 🙂
      Bises et doux week-end à toi aussi.

  2. Re coucou Quichottine,
    J’ai adoré ce conte sur cet oiseau que tu m’as fait découvrir ce matin dans ton commentaire.
    Moi rater un oiseau, mes yeux seraient ils fatigués ? Mon imagination en panne ? Je ne comprends pas… J’espère que ce n’est qu’un coup de fatigue car et oui… les vacances, cela épuise.
    Mercis du coeur pour tout cela, je suis sincèrement touchée.
    Gros bisous et bonne journée à toi et au Lutin, bien évidemment.

    • Quichottine

      Merci !
      Je suis contente d’avoir pu te faire plaisir.
      Repose-toi bien. 🙂
      Gros bisous et douce journée.

  3. Et bien le lutin bleu a bien travaillé, effectivement l’oiseau est là, bien caché dans le paysage afin de surprendre sa proie. Heureusement, la lune et le soleil se sont donné rendez-vous pour briser le sort… Merci Quichottine pour cette jolie histoire et cette fine observation. Belle journée !

    • Quichottine

      Et merci à toi pour ta présence et tes mots. 🙂
      Passe une douce journée Mimi.

  4. Eh bien, tu as l’oeil Quichottine, l’oiseau, il fallait le trouver !
    Bon après-midi la dénicheuse de beautés.

    • Quichottine

      Sourire… Je dois dire que j’adore ces moments où les images sont bien plus que de simples images.
      Merci, eMmA.
      Bon après-midi à toi aussi.

  5. on dit que les ailes de l’oiseau protège le berger…
    bisous Quichottine

    • Quichottine

      Et j’aime que ce soit le cas…
      Merci, Josette.
      Bisous et douce journée.

  6. Et toujours et encore ces mots doux, sucrés, ces mots qui parlent aux oiseaux, aux montagnes, aux roches et qui viennent doucement nous murmurer à l’oreille cette histoire. Je l’ai vu, cet oiseau au si beau regard. Merci à toi, Pascale, de nous l’avoir fait connaître et à toi, Quichottine, qui nous l’as si bien offert. Gros bisous et superbe après-midi

    • Quichottine

      Merci, Nell. Je suis contente que tu l’aies vu.
      Gros bisous et douce après-midi à toi.

  7. Bien vu Quichott!!
    Je ne l’aurais pas vu du premier coup!! Au premier abord, j’ai juste vu celui qui était parti et avait laissé son empreinte sur la montagne…. Il est tellement évident celui là!!
    Tiens, il faudrait que j’envoie cet article à Marie du petit peuple…. 🙂

    • Quichottine

      Sourire…
      Je suis sûre qu’elle l’aurait vu aussi. 🙂
      Merci, Mahina. Je suis heureuse que tu sois là.

  8. Observation et imagination et notre Quichottine vient de nous dégotter un oiseau superbe. Magnifique photo de Pascale. Merci de cet excellent partage. Bises et bon vendredi

  9. Tu as, Quichottine, une imagination débordante ! J’adore cette rêverie , cet oiseau qui arrive et le dialogue avec le Lutin bleu (incontournable !) .
    Un peu de magie dans la journée et des mots pour nous faire voyager, c’est beau comme un sourire.
    Merci.

  10. Et oui il est bien la …ce bel oiseau tout en bas déployant ses ailes sur ce beau massif montagneux mon œil ma pas trompé c’est bien la tête du chocard que j’ai aperçu en premier…….Bien vu Quichottine …Merci à Pascale pour cette photo et au petit lutin pour tous ses on dit …..Bon après midi bises .

    • Quichottine

      Je suis heureuse que tu l’aies vu aussi… Merci, Mireille, pour tout.
      Bises et bel après-midi à toi aussi.

  11. remoi merci de ton passage
    mais pense stp a mettre ton lien avec ton com.
    mince j’ai du faire le clic, he oui il faut l’oeil

    • Quichottine

      Lorsque je mets mon lien de blog sur certaines plateformes, je pars dans les indésirables… c’est pourquoi je ne le mets quasiment plus.
      J’essaierai chez toi, mais je ne suis pas certaine que tu reçoives mon message.
      Passe une douce journée René.

  12. Bonjour Quichottine , cet oiseau apparaît bien sur la photo et t’a inspiré un très joli conte !
    J’ai découvert le blog de ton amie Pascale , ses photos sont magnifiques ! je me suis régalée . Merci à vous deux pour ces beaux moments
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      Et merci à toi d’y être allée.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  13. L'Espigaou

    Je l’ai vu cet oiseau mais après le clic, pourtant je suis une rêveuse..
    Merci de cette adorable histoire, le soleil, la lune, la terre, et l’oiseau.
    Tu as de la chance d’avoir un si gentil lutin bleu à tes cotés.
    Moi je suis seule, heureusement j’ai mes rêves.
    Je ne connais pas Pascale, si tu en parles c’est que c’est certainement une belle personne, je te quitte pour aller lui rendre visite
    Je t’embrasse
    Maryse

    • Quichottine

      Il y a un moment que je me suis dédoublée pour pouvoir dialoguer quand je suis seule. 🙂
      J’espère que tu feras un beau voyage chez Pascale. C’est une photographe hors pair.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  14. Bonjour Quichottine
    Je viens de lire ton commentaire chez moi, alors ça quelle coïncidence …… tu as entendu qu’on parlait de toi au tel avec Cricri ? tes oreilles ont sifflé ? lol !
    On parlait du Dorat et … j’ai revu mon billet, je savais que tu l’avais commenté et de là j’ai cliqué chez toi où j’ai vu l’oiseau mais n’ai pas écrit …
    Oui oui je le vois ! mais en cliquant, pas du premier coup, je n’ai pas assez d’imagination !
    Maintenant je ne vois que lui, même sur la photo initiale !
    Merci pour la belle histoire
    Et merci de ta visite, passe une bonne soirée et une belle journée demain, elle t’attend !
    Bises

    • Quichottine

      Il y a des coïncidences que je n’explique pas. 🙂
      Merci, DD. Nous avons passé de bons moments avec Cricri.
      Bises et douce journée.

  15. Comme beaucoup pas vu d’oiseau mais tu l’as montré! Quel oeil tu as! Toujours une belle imagination! Tes interprétations d’images m’ont toujours impressionnée! Bonne journée. Bises.

    • Quichottine

      Merci, Marie. Je suis toujours ravie quand ça te plaît. 🙂
      Bises et douce journée.

  16. Ah il y a tant de beaux blogs photos c’est sûr que y mettre une légende sur chaque photo, mission impossible ! La montagne et ses dents de loups, pas vu l’oiseau, l’aurait-elle croquer, mais en fermant les yeux…. ,-) merci mesdames douce journée, bises

  17. Même avec mes yeux qui me font rouspéter, après avoir vu la photo hachurée, je l’ai retrouvé cet oiseau et je me suis dit : mais comment le manquer, il est tellement grand !
    Voudrais-tu, s’il te plait, dire au Lutin Bleu, qu’il conte très bien. Si bien que je me suis laissée ballotter entre la lune et le soleil, portée par les ailes de ce grand oiseau. Merci.
    Gros bisous Quichottine

    • Quichottine

      Pensées transmises… 🙂
      Merci, Pimprenelle. Gros bisous et douce journée.

  18. Une belle histoire à partir de cet oiseau qui se cache, pourtant il est très très grand, aussi grand que ces hautes montagnes.
    Je cherchais dans les silhouettes de ces montagnes justement, mais non, il était là, au tout premier plan de la photo ! de profile, ailes déployés. Je vois un aigle …
    Je vois plein de personnages ou animaux partout dans la nature, les nuages …
    Bonne soirée et gros bisous

    • Quichottine

      Merci de l’avoir vu. 🙂
      Gros bisous et douce journée Annick.

  19. j’ai vu cet oiseau paisible mais en cliquant sur la photo-
    effectivement on le voit bien ensuite-
    moi qui suis terre à terre j’ai vu ! oui Quichottine tu es une grande rêveuse et tu découvre des tas de choses dans des détails – rien ne t’échappe —- ainsi un petit conte est né pour notre plus grand plaisir- je suis contente le lutin bleu est aussi de retour- ton ange gardien même si vous vous chamaillez, vous vous adorez-
    l’un est perdu sans l’autre-
    bonne fin de journée- gros bisous-

    • Quichottine

      L’un ne peut exister sans l’autre, c’est vrai. 🙂
      Merci, Lady Marianne. Je suis contente que ça t’ait plu.
      Gros bisous et douce journée.

  20. Balaline

    Un oiseau magnifique, un superbe gardien des montagnes; Mahina aussi a dessiné un bel aigle !
    Une histoire pour rêver, une envolée vers un autre monde.
    Merci Quichottine, gros bisous.

    • Quichottine

      C’est vrai… nous nous retrouvons souvent. 🙂
      Merci à toi, Balaline. Gros bisous et douce journée.

  21. Je le vois très bien!
    Bien vu, bien pris … et bien conté!
    Bonne soirée Quichottine

  22. C’est peut-être l’aigle noir de Barbara

  23. Quichottine, jolie fée, conteuse hors pair, cet oiseau est « MAGIFIQUE » (magique et magnifique),
    et Pascale est sans aucun doute une lutine de « la face cachée de la nature ».
    Je ne t’oublie pas, Mahina non plus, je vous porte en mon cœur.
    Marie

    • Quichottine

      Que je suis contente de te retrouver ! Merci à Mahina de t’avoir jointe.
      J’adore « magifique », et il m’arrive de l’employer parfois, quand mes doigts savent interpréter ce que je pense. 😉
      Passe une douce journée. Je ne t’oublie pas non plus.
      Je t’embrasse fort.

    • Oh Marie, suis contente de te voir passer ici! Bisous à partager

      • Quichottine

        Nous voilà donc toutes trois réunies, c’est chouette !
        Merci à vous deux. Bisous.

  24. Merci Quichottine ! Je ne l’aurais pas vu sans ton aide !!! Quelle imagination…
    Merci au lutin pour ce joli conte.
    Bonne soirée ma Quichottine. Je t’embrasse fort.

    • Quichottine

      Merci à toi. Je suis contente quand ça te plaît. 🙂
      Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

  25. Bien comme histoire et puis la photo est si belle

  26. Toujours beaucoup d’imagination par ici , mais je te rassure moi aussi je le vois
    Les photos de Pascale sont toujours du pur plaisir !!
    Merci pour ce beau partage
    Bises

  27. Tu vois, je pensais aux montagnes en arrière plan, comme un oiseau qui déploierait ses ailes pour franchir le ridicule obstacle de la première ligne de crêtes ! Mais il était bien plus près… Il fallait qu’un oeil rêveur comme le tien balaie le paysage. Bravo, maintenant c’est une évidence !

    • Quichottine

      Parfois il ne faut pas regarder trop loin…
      Merci pour ta présence et tes mots, Galet. Passe une douce journée.

  28. tu m’as fait rêver avec ce joli conte, je suis très terre à terre, je ne le vois pas!
    très belle journée,
    danièle

  29. mireille du sablon

    Merci pour ce conte, j’y vois une envie de voyage, de liberté… et même cet oiseau !
    Bises de Mireille du sablon

  30. En lisant le texte, j’étais vraiment dans l’attente de voir l’oiseau. Et j’ai finalement vu une montagne puis un oiseau de montage. Très fort. C’est tellement puissant une montagne.

    • Quichottine

      Je suis contente que tu l’aies vu, même si ce n’était pas de prime abord.
      Merci, Dalva.

  31. Bravo ! je ne l’aurais pas vu il est pourtant là sous nos yeux près à s’envoler. Merci pour ce joli conte ! Tu m’as fait sourire, monsieur le lutin bleu serait donc sensible à la flatterie ?!!! Vu !
    Belle journée à toi et gros bisous.

  32. Ah !  » Quand le soleil a rendez-vous avec la lune » …

  33. J’adore ton imagination..
    et c’est vrai qu’il est là l’oiseau protégeant la montagne des intrus.. où les visiteurs qui s’attarderaient trop vers les dangers. Ton lutin bleu est merveilleux.. tu l’entoures de toute ta tendresse et il sait te répondre !
    Bon WE..chère Quichottine

    • Quichottine

      Merci Jeanne. Je suis contente que ça te plaise.
      Passe une douce journée.

  34. On dit que le lutin bleu était la voix de Quichottine, mais l’on ne sait pas encore lequel des deux a le plus d’imagination ?????
    Et l’oiseau s’est fait pierre pour ne pas apaiser la lune, et la une s’est fait tendre pour ne pas contrarier le soleil et le soleil s’est fait magnanime pour que la boucle soit boucler !!!!

    • Quichottine

      Un sourire en te lisant… Merci pour tes mots, ABC.
      Passe une douce journée.

  35. Ma douce bibliothécaire, tu sais t’y prendre toi avec ton lutin bleu hein… tu sais le charmer.
    Tellement de beaux oiseaux chez Pascal et j’avoue que celui-là est marqué dans la pierre en grand on le voit très bien.. merci pour ce conte et merci à toutes les deux pour ce duo.
    Doux week end mon amie Quichottine
    plein de bisous
    chatou

    • Quichottine

      Je suis ravie que ça te plaise. Merci à toi pour tout ma Chatou.
      Plein de bisous et douce journée.

  36. L’oiseau est bien là figé dans la pierre
    Il attend de s’envoler vers la lune,
    le jour où la montagne
    lui rendra sa liberté!
    ***
    Une page magique!
    ************

  37. Moi aussi j’ai eu du mal à voir l’oiseau, mais j’ai apprécié ton joli compte. Bisous

  38. après avoir vu l’image hachurée on le voit mais avant…..dur dur. En tous cas la lecture de ces ont dit est super agréable comme un conte d’enfants. Bisousssssss

    • Quichottine

      Il faut fermer les yeux à demi… Je suis contente que ça t’ait plu.
      Merci, Renée. Bisous et douce journée.

  39. la paréidolie, je me gargarise de ce mot que je connais depuis peu , on l’appelle aussi imaginaire, selon qu’on est scientifique ou littéraire, Pascale oui, une photographe de la perfection

    • Quichottine

      Tu m’apprends ce mot… 🙂
      Merci, Emma.
      Bises et douce journée.

  40. Salut
    Il est vrai qu’on se demande ce que c’est à l’agrandissement mais on remarque l’oiseau
    bonne journée

  41. Bravo pour la découverte, sans cliquer impossible de le voir …il est sympathique lui ..il y a tellement de drôles d’oiseaux dans la vie.

  42. Je l’ai vu ce mystérieux oiseau;il a une belle taille d’après ce qu’on voit de la tête.
    Le pauvre,il n’atteindra jamais la lune donc.Mais il continuera à l’observer .
    C’est un joli conte que Colombine aurait aimé! Bisous

    • Quichottine

      Je l’imagine… mais je me demande toujours si Colombine aurait pu suivre Pierrot là-haut. 🙂
      Bisous et douce journée ma Fanfan.

  43. Magnifique cette photo mais je n’ai vu l’oiseau qu’en cliquant dessus lol
    Douce soirée Quichottine
    Bisous

  44. Un GROS zoizo en effet, il me fait penser au « Souvenir d’enfance de Léonard de Vinci » de Freud .
    http://holbein.free.fr/PAGES/BETES/vautour.htm
    Bonne journée

    • Quichottine

      Découverte intéressante grâce à toi.
      Merci pour ce lien, Pierre.
      Passe une douce journée. 🙂

  45. Triste sort pour cet oiseau ! Mais la lune a fait son choix.
    Bisous du soir Quichottine !

  46. Je l’ai vu , à travers tes mots et ton imagination…Comme une image vous entraine loin. Bises VITA

    • Quichottine

      Tout est regard, tu le sais si bien ! 🙂
      Bises et douce journée Vita. Merci pour tout.

  47. C’est une jolie histoire pour un oiseau gigantesque.

  48. Je suis comme une môme, les yeux écarquillés, à te lire avec plein de belles images dans la tête pour aller me coucher car hum! il est l’heure!Merci à toi. Chloé. je reviens dès que je peux! pour savourer d’autres histoires!

    • Quichottine

      Merci, Chloé. Il n’y a pas toujours des histoires, mais je suis contente que celle-ci te plaise.
      A bientôt.

  49. Comme beaucoup, je n’avais pas vu l’oiseau …
    Tu as vraiment une belle imagination ! 😉
    Vais lire le dernier article … 🙂

    • Quichottine

      Je suis heureuse d’avoir pu vous le montrer. 🙂
      Merci, ma chère Dom.
      Bisous et douce journée.

  50. AH, je ne l’avais pas vu, merci de m’avoir ouvert le yeux!

    • Quichottine

      Je suis ravie que tu l’aies vu grâce à moi. 🙂
      Merci pour tout, Anne.

  51. Oui, je l’ai vu l’oiseau… Merci petit lutin pour cette merveilleuse histoire…

  52. Le regard du photographe et poète , l’oiseau est là et toi aussi tu l’as vu et nous a conté une belle histoire .Mille fois merci pour ce moment d’évasion.
    Douce soirée, je t’embrasse Quichottine

    • Quichottine

      Je suis heureuse que ça t’ait plu.
      Merci, erato.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  53. Je ne pouvais pas le manquer cet oiseau ! Merci à toi et à Pascale !

    • Quichottine

      Et merci à toi… c’est gentil d’avoir remonté le temps ainsi. 🙂

  54. Re-coucou Quichottine
    Ah j’avais bien vu un oiseau, mais celui figé dans le nuage au-dessus des montagnes… Le fossilisé m’avait échappé….
    Encore des histoires de jalousie entre soleil et lune, comme le chante si bien Trenet….
    J’aime bcp la tienne !
    Bravo à toutes les deux et MERCI
    Bisous

  55. Excellent ; j’adore !
    Belle journée à toi 🙂
    Bises à toutes les deux

    • Quichottine

      Merci. 🙂
      Je suis ravie que ça te plaise.
      Bises et douce journée.