Déranger pour mieux ranger…

Comme vous le savez, depuis un moment déjà, je range… enfin, j’essaie.

Je range nos quarante-trois années de vie commune, j’essaie de ne conserver que l’essentiel.

C’est loin d’être facile… enfin… ça pourrait l’être si je n’étais pas si attachée à ce que d’autres trouveraient sans doute insignifiant. 🙁

Depuis cet été, je me suis attelée aux livres. Ils sont partout, chez moi…

– Qui en douterait ? Tu ne sais pas t’en séparer après lecture…

– C’est vrai. Je me rachète souvent ceux qui ont “disparu” après la visite de l’un ou l’autre. Se sont-ils cachés dans des coins improbables ? Vais-je les retrouver lorsque j’en serai à mettre mes “indispensables” dans les cartons du déménagement ?

Lorsque j’étais enfant, la grande bibliothèque de mes parents m’impressionnait, je m’y perdais à la recherche de nouveaux trésors, j’entreprenais des voyages merveilleux sur des pages toujours plus nombreuses… et, de cette bibliothèque immense, nous n’avons rien gardé. Je n’ai que les souvenirs heureux qui s’y attachent, des images qui s’effacent au fil du temps dans un flou artistique un peu décevant.

La mienne… elle, s’est divisée au fil des années, a envahi les chambres de mes enfants, la nôtre un peu aussi, mais pas trop… le moindre espace disponible s’est couvert de rayons où je range et dérange au gré de mes lectures, de mes envies, de mes découvertes.

Je lis, je relis, beaucoup… même si un peu moins depuis que l’écran de mon ordinateur me fait de l’œil chaque matin, depuis que certaines de mes soirées solitaires me conduisent à ouvrir de nouvelles pages qui s’effacent d’un simple clic.

C’est ainsi. Chaque année, des centaines de livres nouveaux en librairie, chaque année de nouveaux auteurs perdus au milieu de ceux que l’ont voit trop, qui n’en finissent pas de prendre toute la place…

Mais non, je sais que j’exagère.

Ils tomberont aussi dans l’oubli, se perdront au rayon des auteurs obsolètes, ceux que l’on ne lit plus, par manque de temps, par ignorance aussi.

Tant d’auteurs, tant de livres ! Et une seule vie à partager entre ses envies et ses devoirs, ses obligations.

Lorsque j’étais enfant…

– Tu n’arrêtes pas d’y penser ! Tu devrais peut-être te détacher de certains de tes souvenirs… ce serait mieux pour tout le monde !

– Je ne sais pas. Je me dis que c’est important de dire ces moments de bonheur absolu dont je ne mesurais pas alors l’ampleur.

Donc, lorsque j’étais enfant, j’avais la chance de pouvoir lire, lire et relire, toute la journée ou presque.

Bien sûr, il y avait l’école, mais même à l’école, nous lisions beaucoup, nous découvrions de nouveaux centres d’intérêt… à travers les livres, le plus souvent. 🙂

Avant, après, en dehors de l’école, nous avions la lecture comme refuge, comme loisir principal. Comment faire autrement lorsque l’appartement est si petit que les six enfants partagent la même chambre ? Chacun son petit coin, son espace réduit où la lecture devient invitation au voyage, au rêve, à l’oubli des contraintes qui existent pourtant mais que l’on ne voit plus.

Pour ranger, pour trier, pour savoir faire la part des choses entre les livres qui vont me manquer si je m’en sépare et ceux qui peuvent s’envoler pour trouver d’autres lecteurs, je dérange…

160907_Bibliotheque_Quichottine

Je fais des piles, par dix… je n’ai jamais pris le temps de les compter, j’ignore leur nombre exact.

Alors, de temps en temps, j’ouvre l’un d’entre eux, je m’y plonge, et j’oublie que l’heure passe, comme autrefois, quand maman ou papa m’appelaient d’un ton sévère et que… je ne les entendais pas.

118 réponses à “Déranger pour mieux ranger…

  1. Bonjour Quichottine,
    avec la création, les livres ont aussi beaucoup compté pour moi. Tiens 6 enfants?…nous étions 6 aussi et je suis la seule fille. Tu vois qu’il me fallait la faire, ma place. Mes auteurs, entre autres, étaient Hugo, Maupassant…les classiques, quoi, mais aussi les poètes avec Baudelaire, Hugo( oui, encore lui) et tant d’autres également. Je ne pouvais pas souvent m’offrir de livres( il y avait autres choses de plus urgent à faire). Comme toi, j’avais ramené mes anciens livres dans mon » nouveau chez moi ». Je les ouvre de tant à autre, tant de souvenirs si rattachent. Tu sais pas, au fond, sur la dernière page de mes livres, j’ai toujours aimé griffonner ce que je ressentais après sa lecture, bien souvent ce ne sont des pattes de mouche (pas encore le style de l’adulte) mais ces souvenirs sont là. Préserve les tiens, ils sont irremplaçables. Je t’embrasse et te souhaite une excellente journée

    • Quichottine

      Nous avions respecté la parité dans la famille… autant de filles que de garçons. 🙂
      Je crois bien que les livres étaient notre seul luxe. Papa et maman aimaient tous les deux lire.
      Merci pour ce partage, Nell.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  2. J’ai beaucoup de livres trop et comme je jette tout, faute de trouver tous à les donner, je jette les livres de poche comme je jette tout. Je ne garde de souvenirs. Seul le présent m’intéresse. je garde les plus beaux dans ma bibliothèque mais quand nous vendrons cergy il faudra bien m’en débarasser. Bisous

    • Quichottine

      Il y a des personnes qui débarrassent pour rien. Ils vendent ensuite les livres par lots pour les brocanteurs. C’est impressionnant de faire un tour sur le bon coin ou sur ebay.
      J’avoue ne pas avoir le courage de mettre moi-même mes livres en vente, mais je ne vais pas les jeter. Je le donnerai quand l’heure sera venue. Je n’aurai pas d’autre solution.
      Merci pour tout, Martine. Bisous et bon retour près de l’Océan.

  3. c’est dur c’est vrai de se séparer de ses souvenirs mais il faut se dire que les livres font toujours plaisir à quelqu’un Moi aussi je range dans la maison de ma mère, j’ai passé une partie de l’été dans les les combles par 40 degré de température. J’ai ré-ouvert les cantines militaires qui nous suivaient partout dans tous nos déménagement, et j’ai beaucoup vendu à la brocante du village. beaucoup de livres sont partis à 1 euro les 4 et ça m’a fait plaisir de pouvoir faire plaisir. J’avais aussi descendu deux cantines, celles que j’ai pu descendre par l’escalier, certaines sont trop lourdes pour moi. L’idée, c’était aussi de les vendre avec les tenues militaires de mon père , les casques coloniaux, les képis. Tout est parti sauf les cantines que les gens ont trouvé trop chères. Finalement, je les ai restaurées avec de la pâte à bois, bien nettoyées et emmenées dans mon grenier à moi où elles vont servir sans doute à ranger mes livres jusqu’à ce que nos enfants les en descendent un jour prochain.
    Il m’est arrivé une aventure étrange dans ce grenier. J’ai trouvé bien cachés sous des sacs de jute une cinquantaine d’outils tout rouillés qui devaient appartenir à mon grand-père qui était plombier zingueur. comme je ne savais pas trop quoi en faire et que je ne connaissais pas leur valeur,j ‘ai fouillé sur le net et j’ai contacté ds associations de collectionneurs d’outils anciens qui m’ont tous dit que je devais les nettoyer avant de les mettre en vente. Comme je n’ai vraiment pas que ça à faire, j’ai tout sorti pour le vide grenier et j’ai quasiment tout vendu à un monsieur qui m’a dit que mes outils allaient être bichonnés et qu’ils allaient resservir. ça m’a fait plaisir mais curieusement je ressens comme un vide et je regrette d’avoir vendu ces objets qui appartenaient à un grand-père que je n’ai pas connu, qui ont dormi pendant 70 ans dans ce grenier et dont j’ignorais l’existence.
    Peut-on regretter des choses que l’on n’a ni connues , ni possédées? C’est vraiment une drôle de sensation
    Courage, tu vas y arriver!

    • Quichottine

      Il m’est plus facile de me séparer des livres que je n’ai pas lus, des objets qui n’ont pas d’histoire.
      Beaucoup moins du reste…
      Pourtant, je ne devrais pas y être attachée ainsi. Toute mon enfance tient en un seul petit carton, si petit… mais mon enfance me manque infiniment. Paradoxe ?
      Je ne sais pas. Je vais y arriver bien sûr, mais c’est un déchirement de chaque instant.
      Pourquoi vit-on ? Que restera-t-il de notre passage ? Juste quelques souvenirs des jours heureux. Si peu…
      Merci d’avoir partagé avec nous ta propre expérience. Je suis heureuse que les outils continuent à servir, et, pourtant, je comprends le vide que tu ressens.

  4. Ah, dur dilemme !!! Les livres ont trouvé cartons au grenier, car il faut aussi libérer des espaces… Mais jamais je ne pourrais m’en séparer… pourtant « je ne suis pas de conserve » et sais trier et jeter d’autres choses 🙂 Mon Titiot en fera ce qu’il voudra après…
    Courage pour ce rangement et douce journée ma Quichottine.
    GROS BISOUS

    • Quichottine

      J’ai jeté plus facilement d’autres choses…
      Pour les livres, rien n’est simple. Il y a ceux que j’ai sauvés après le décès de mes parents adoptifs… pourtant, je ne les ai pas tous lus. J’ai l’impression de les trahir en m’en séparant maintenant.
      Douce et belle journée à toi aussi, Marité. Gros bisous.

  5. Comme je te comprends. Lors de mon emménagement ici, j’ai eu beaucoup de plaisir à ranger mes livres, à ouvrir chacun d’entre eux pour en parcourir quelques lignes et à retrouver le marque page que j’y avais laissé (une carte postale, un ticket de concert, un billet d’avion, une pub, un ticket de métro…)
    Je ne peux me résoudre à m’en séparer…
    Bon courage pour le rangement, Quichottine.

    • Quichottine

      C’est un peu ce que je ressens, et pourtant, je sais que je dois faire le tri. Je ne pourrai pas tout emporter dans mon nouveau logis.
      Merci, eMmA. Passe une douce journée.

  6. en parlant de livres j’ai des collections achetées dans ma jeunesse, dans lesquelles tu trouves un peu de tout « histoire – géo etc… » à cette époque très utiles, mais actuellement ils se trouvent dans le grenier dans un carton car ils prennent trop de place- j’ai gardé à portée de vue que les livres « bibliothèque format normal », et là j’ai dit stop je ne fais plus de folie dans ces achats – pas très présente, car nous préparons les affaires de la fille (trier, jeter, donner, réparer) pour nouvelle appartement 19 septembre, beaucoup de travail mais une vie de famille qui revient à la normale – je te souhaite un bon weekend bisous Mamy Annick

    • Quichottine

      Heureuse pour ta fille. C’est chouette pour vous aussi.
      Merci pour ton expérience, Mamy Annick.
      Bisous et doux week-end à toi aussi.

  7. je n’ai plus l’adresse mamyannick50 – mais je ne sais comment faire pour m’inscrire à nouveau car je croyais que tu passais pas wordpress – dans le doute je me suis inscrite avec FEEDBURNER ,,
    tu me diras comment faire autrement re bisous

    • Quichottine

      Je comprends mieux.
      Ne t’en fais pas, ton inscription avec Feedburner est bien active et tu recevras donc mes avis de parution.
      Tout va bien. 🙂
      Merci pour tout, Mamy Annick. Bisous tout plein.

  8. Ah ma bibliothèque n’est certes pas aussi fournie que la tienne ou celle d’autres aminautes grands mangeurs de lectures… Mais dans un déménagement, pas de pitié, il faut aussi savoir jeter, ou mieux, donner, ce que nous avons fait récemment chez le fils second… 😉 bon courage, bises

    • Quichottine

      Je donne le plus possible tout ce qui ne me sert plus… j’ai vidé ainsi ma garde-robe de ce qui ne m’allait plus mais était encore en bon état.
      Pour les livres, je ferai au mieux, mais c’est difficile.
      Bises et douce journée jill. Merci pour tes encouragements.

  9. L'Espigaou

    Pour moi il est impossible de me séparer d’un livre que j’ai lu.
    C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je ne vais pas emprunter des livres aux bibliothèques.
    Enfant ma tante m’offrait un livre pour noël ou mon anniversaire mais souvent des auteurs comme Victor Hugo qu’à 7 ou 8 ans je ne comprenais pas toujours.
    Puis un jour j’ai eu un grave accident j’ai du rester 1 an en clinique couchée dans une coquille
    j’avais 18 ans
    et là une amie m’a offert un livre « Bonjour tristesse de François Sagan » de ce jour là je suis devenue boulimique de la lecture.
    Je suis de nature très conservatrice en tout, après 52 ans de mariage j’ai encore conservé des robes de mon époque de jeune fille.
    Est ce que tu arriveras à te débarrasser de tes livres, de tes souvenirs….
    c’est une partie de ta vie qui va partir.
    Tu nous diras?.
    Tu vas déménager, changer de région?
    Je te souhaite une bonne journée de trie.
    Je t’embrasse
    Maryse

    • Quichottine

      Je ne vais pas changer de région, juste m’éloigner un peu plus de Paris. 🙂
      Curieusement, ce sont les livres qui me posent le plus de problèmes. Je n’ai jamais su m’en séparer, et il m’est arrivé de racheter plusieurs fois un livre que j’aimais car je l’offrais autour de moi… sans me résoudre à ne plus l’avoir dans ma bibliothèque. 🙂
      Merci pour tes souvenirs et ce beau partage, Maryse.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée toi aussi.

  10. Quand il faut se séparer de souvenirs d’une vie, ce n’est pas facile. Et encore moins quand les héritiers doivent le faire. Cet été, 57 ans de vie commune m’ont assaillie… Galère et dilemme ! Pour les livres dont maman était friande, j’en ai gardé quelques-uns, le reste ayant été donné à la bibliothèque de mon île. Par contre, j’ai gardé religieusement les ouvrages concernant l’épopée de mon père comme français libre et tous les ouvrages concernant le résistance.
    Bises et bon après-midi

    • Quichottine

      J’ai aussi eu l’occasion de vider la maison de ma mère adoptive… ce n’était pas facile, même si elle avait déjà déménagé plusieurs fois, me facilitant ainsi la tâche.
      Je me séparerai forcément de la plupart de ceux que j’ai, mais ce sera un déchirement.
      Bises et douce journée à toi ma Zaza.

  11. Les souvenirs sont dans ta tête et dans ton coeur, bagages plus ou moins lourds, que tu emporteras partout avec toi. Pourtant certains livres peuvent y être attachés, et ce sont ceux-là qu’il faut conserver. Les autres, tu t’en es nourrie, et c’est eux qui t’ont faite ce que tu es aujourd’hui. Ils sont en toi. Peut-être pourront-ils alimenter d’autres rêves, construire d’autres vies ? C’est la jolie destinée des livres baladeurs…

    • Quichottine

      C’est vrai… Ils serviront à d’autres, je l’espère. Ce que je ne veux pas, c’est qu’ils aillent à la déchetterie, faute d’avoir une valeur marchande. 🙁
      Merci pour tout, Galet. 🙂

  12. Comme je te comprends ! Je ne pourrai pas jeter de livres…J’ai déjà jeté tant de choses personnelles à chacun de mes déménagements faute de place et maintenant parfois je le regrette ou ces souvenirs-là me manquent. Enfant je n’avais comme livres que les prix qu’heureusement je recevais en nombre. Puis mes parents se sont décidés à m’en acheter quelques-uns. Pour eux c’était trop cher alors c’est la bibliothèque du lycée avec ses couvertures de papier bleue qui m’a offert mes premiers voyages littéraires et jusque-là insoupçonnés. En sixième mon professeur de français, devant ma soif de lecture m’avait prêté « la mare au diable » de sa bibliothèque personnelle. Ce fût une révélation et je ne me suis jamais arrêtée de lire depuis. Aujourd’hui, nos bibliothèques sont pleines et pourtant pendant longtemps je n’ ai acheté que très peu de livres puisque j’avais tous ceux de la bibliothèque municipale où je travaillais à ma disposition… Mais ceux qui sont là font partie de notre vie. Bon courage pour ce difficile tri…avec les objets « qui ont une âme » ce sont les choix les plus douloureux et les plus difficiles à faire.

    • Quichottine

      Merci pour ce beau partage, Manou.
      J’aurais aimé être bibliothécaire, j’aurais été une mauvaise libraire, car je n’aurais jamais pu vendre un livre à quelqu’un qui ne s’y intéresserait pas vraiment. 🙂
      Je fais au mieux… mais c’est loin d’être simple. 🙁
      Passe une douce journée.

  13. Ohlala, j’en suis toute refroidie. Parfois, je me dis que je suis bizarre et, depuis cet hiver et tes velléités de tri, je me dis que je ne suis pas la seule. Et puis, je réfléchis un peu … voyons …je passe et repasse devant les livres, je ne les regarde pas spécialement. Un jour, pas fait comme un autre, je mets mon nez dedans, comme cela, même pas pour relire, et je suis bien. Hier, j’ai nettoyé les rayonnages de notre chambre. Là, ce ne sont pratiquement que des livres de contes ou ayant trait aux contes. Et voilà, j’ai passé … un temps infini à les bichonner, à me rappeler, à me dire que ma mémoire qui fait tant de fois défaut, n’est pas vraiment perdue. En ce moment, je me dis que si quelqu’un faisait du vide sans que je le sache je ne m’en apercevrais peut-être pas rapidement, quoique !
    Tout cela pour te dire que je comprends combien c’est difficile et qu’il faut prendre son temps. Et que les souvenirs attachés sont tellement précieux mais aussi tellement ancrés en nous que … je ne saurais quoi faire. Zut, je ne t’ai pas tellement aidée.
    En tous cas, je te fais de gros bisous. Peut-être, eux, t’aideront-ils un peu.

    • Quichottine

      Je crois que tu le verrais tout de suite, il y aurait un vide.
      Nous sommes semblables toi et moi. Peut-être est-ce aussi la peur de ne plus me souvenir…
      Gros bisous et douce journée à toi aussi, Pimprenelle. Merci pour tout.

  14. Ah lala, Quichottine, voilà une chose pas facile à faire ! Quand j’ai déménagé, j’ai pris avec moi mes préférés, j’en ai laissé beaucoup après moi faute de place, et j’en ai aussi envoyé à Emmaüs pour que d’autres en profitent. Mais c’était très difficile de choisir
    Merci pour tes petits mots sur mon blog cet été. Je n’ai pas trop le courage de reprendre mon blog encore, je verrai plus tard
    Bisous et bon courage pour le tri

    • Quichottine

      Ce sera difficile… de toute façon.
      Mais quand il faut, il faut. Hélas !
      Merci pour tes mots, Lilwenna. Prends le temps qu’il te faut.
      Bisous et douce journée.

  15. Chez nous aussi il y a des livres partout, j’en donne parfois à la médiathèque où ils ont installé, à l’entrée un grand carton pour les livres vagabonds….chacun y dépose les livres qu’il ne veut plus et chacun peut se servir à son gré, je trouve que c’est une très bonne initiative, car jeter un livre, je ne pourrais pas et pourtant on ne peut pas tout garder…Bon courage pour ce rangement…Difficile!

    • Quichottine

      Il y en a aussi chez nous… il faudra que je le fasse en plusieurs fois. 🙂
      Merci pour tout, Gazou.

  16. oups un drôle de boulot que de préparer un déménagement? surtout quand on est resté longtemps au même endroit. Je te souhaite bien du courage bises et belle fin de journée Quichottine

    • Quichottine

      Merci, Jeanne.
      Qui sait ? Les livres que je dois donner pourraient peut-être intéresser ta bibliothèque ?
      Bises et douce journée à toi aussi.

  17. Ah pas évident le tris des livres, je l’ai fait aussi et de 4 bibliothèque je n’en ais plus que deux!
    J’ai revendus une grosse partie et les autres, je les dépose quelques part dans la nature ils font toujours plaisir à quelqu’un je ne pourrais jamais jeter un livre, sacrilège pour moi, pour le moment je lis nettement moins car comme je lis le soir dans mon lit en journée pas le temps, je lis une page puis je m’endort! Bonne continuation dans ton tris bisous

    • Quichottine

      Je lis moins, mais je continue à lire.
      Merci pour le partage, Cigalette. Bisous et douce journée.

  18. Coucou Quichottine, il y a deux ans j’ai commencé mon déménagement pas eux, les livres.
    J’ai d’abord sorti de ma bibliothèque ceux qui m’avaient aidée et m’aide encore dans ma vie. Puis mes écrivains et écrivaines préférées. Et voilà, tous les autres, donnés à Emaüs, en n’oubliant pas de les remercier pour ce qu’ils m’ont apportée.
    Je n’en regrette aucun, j’ai de la place pour de nouveaux venus … et çà c’est super. D’un coup d’oeil je « vois » tous mes livres, çà aussi c’est super.
    Gros bisous 😉

    • Quichottine

      Une bonne méthode pour ne garder que l’essentiel….
      Merci, Annick.
      Gros bisous et douce journée.

  19. Merci pour cet article . Les livres , c’est ma vie aussi . Mes parents aimaient aussi lire , mon papa ne savait pas écrire mais il adorait Dumas et m’a fait découvrir tous ses merveilleux romans Je leur dois tant de m’avoir mise « aux écoles » comme on disait . On était trop pauvres pour avoir des livres , mais il y avait le feuilleton dans le journal que la voisine donnait à ma mère , c’était un autre univers romanesque:  » Les 2 orphelines  »  » La Porteuse de pain »… j’ai eu la chance d’être pensionnaire de 11 à 17 ans et prise sous son aile par la bibliothécaire de l’établissement et j’ai lu, j’ai lu … à la maison , je me réfugiais dans le grenier , enfant solitaire en apparence seulement car tant de personnages étaient mes amis!
    Les livres sont mes compagnons . Il y en a partout et je n’imagine même pas m’en séparer. Sil me fallait déménager, je serais bien triste de devoir trier. Mon autre hantise, l’âge venant, est de perdre la vue et de ne plus pouvoir lire , ce fut le drame de ma maman .
    Bon courage Quichottine dans ces tris difficiles!

    • Quichottine

      Nous avons toi et moi la même hantise… j’espère ne jamais perdre la vue, ce serait terrible.
      Merci pour tes mots en partage, Zoé.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  20. Je te comprend pas facile de se séparer des livres, de faire des choix
    Je te souhaite bon courage Quichottine
    Douce soirée & bisous

    • Quichottine

      Ce sont des choix bien difficiles… mais je vais devoir les faire.
      Merci pour tes encouragements.
      Bisous et douce journée.

  21. Ce que j’aimerais être à ta place, le nez plongé dans les livres et les souvenirs ! J’adore lire aussi mais je fais le tri maintenant. J’ai appris. Il le faut bien, la maison n’est pas assez grande pour tout garder. Alors les livres, je les distribue : je les donne, les échange, les installe dans les petites bibliothèques de quartier (les petites boîtes qu’on voit fleurir dans les rues), les porte chez Emmaus… Chez moi, il reste les livres dont je ne me séparerai pour rien au monde et ça en fait déjà beaucoup (au dire de la famille !). Et quand mes proches me demandent ce qu’il me ferait plaisir pour ma fete, je réponds des livres. Alors, ils répliquent mais tu en as déjà. Oui mais il y en a tellement que je n’ai pas encore !
    Gros bisous Quichottine et poursuis ta quête…

    • Quichottine

      « Il y en a tellement que je n’ai pas encore… »
      C’est si vrai !
      Merci, Mimi. Je crois qu’il faut que j’apprenne à être raisonnable…
      Gros bisous et douce journée.

  22. Comme je te comprends..J’ai gardé tous mes livres…
    J’aime les regarder, que le titre parfois et puis je les ouvre et j’oublie le temps!
    Certains ont déjà 5 déménagements..Et depuis 25 ans ma dernière maison d’autres sont venus s’y ajouter…et tiens je crois que les petits derniers sont d’une certaine Quichottine…
    Papilio et les contes du lutin bleu trônent à côté du Petit Prince…
    Mes enfants le savent…quand je ne serai plus là, ils choisiront ceux qu’ils veulent et donneront les autres…

    • Quichottine

      Je vais leur faciliter la tâche… mais la mienne n’est pas plus simple pour autant.
      Merci pour ta présence et tes mots, Marie.
      Je t’embrasse fort.

  23. En tous les cas, de tes lecture si fécondes tu as gagné un art de la prose qui me plait à ravir.
    Cet art était-il préexistant? Peut être le résultat de conjugaisons, de communions avec tous les styles que tu as du croiser. Tu es à toi toute seule une bibliothèque.
    Amicalement. Yann

  24. Quand on range ce sont des pans du passé qu’on dérange. Pour les livres c’est encore plus compliqué. Ils attendent dans les cartons les choix qu’il me faudra faire.
    Courage ma Quichott ‘

    Je t’embrasse très fort.

    • Quichottine

      Les miens ne sont pas encore tous dans des cartons, mais il le faudra pourtant.
      Les cartons que je garderai, ceux que j’offrirai, ceux qui de toute façon n’auront pas la possibilité de revivre chez d’autres…
      Rien n’est simple.
      Merci pour tes encouragements. Je t’embrasse très fort aussi ma Polly.

  25. Oui, quel dilemme… pour ma part je les garde tous… Quel travail ce sera quand je devrai trier… Offrir… Jeter… Je préfère ne pas y penser ! Peut-être que les autres s’en chargeront… Je me dis que c’est de la lâcheté !!! Bonne soirée ma Quichottine. Gros bisous.

    • Quichottine

      Tant que nous n’y sommes pas contraints, nous pouvons tout garder. Parfois je me demande si j’ai bien fait de ne pas trier plus tôt.
      Prends bien soin de toi ma Liliane.
      Gros bisous et douce journée.

  26. mireille du sablon

    …tu me fais penser à un souvenir d’enfance. Ma grand-mère ne supportait pas que je prenne un livre en main ( moi qui adorais cela) elle trouvait que c’était du temps perdu, qu’il valait mieux pour une fille d’apprendre à broder, à coudre, à tricoter…maintenant, je fais tout cela et en plus, je lis!
    Bises de Mireille du sablon

    • Quichottine

      Je crois que c’est aussi quelque chose qui a compté pour moi. Savoir occuper mes mains, créer l’utile, mais aussi savoir prendre le temps de rêver… 🙂
      Merci, Mireille.
      Bises et douce journée.

  27. peu de place et la lecture pour refuge et s’évader- comme je te comprends-
    tu étais ailleurs, libre et sans la contrainte des murs-
    on est toutes pareil — se séparer de quelque chose d’important à nos yeux et d’insignifiant aux yeux des autres- c’est normal-
    Le lutin bleu ne t’aide pas ? je suis étonnée- il est en vacances —
    prends ton temps- et pourquoi pas ranger mais garder ?
    faire des sortes de dossiers —
    gros bisous- bon courage pour la suite-

    • Quichottine

      Sourire… je voudrais pouvoir me dédoubler même pour les travaux ménagers, mais mon alter-ego bleu ne me sert que sur mes pages ici. 🙂
      Merci pour tes encouragements.
      Bisous et douce journée Lady Marianne.

  28. La lecture..Je ne pourrais m’en passer, j’ai tjs un livre à portée de mains…Ne garde que tes livres favoris, les quelques uns dont tu ne peux te séparer comme si tu allais sur une île….Tu verras , tu emmeneras Don Quichotte par ex….Bises VITA

    • Quichottine

      J’emmènerai tous mes Don Quichotte, bien sûr. 🙂
      Merci, Vita.
      Bises et douce journée.

  29. Coucou ma chère Quichottine,
    Me voilà de retour après quatre semaine, et je ne vais pas avoir le temps de remonter lire tous tes textes, grrrrrrr
    Ah les départsz, c’est génial, mais le retour avec tout le travail en retard, le ménage, la paperasse, vider la boîte mail, et visiter les blogs favoris, il me faudrait des journées de 72 heures au moins.
    Gros bisous et à tout bientôt en tous cas.
    J’espère que tu vas bien.

    • Quichottine

      Bon retour Pascale.
      T’en fais pas, je sais bien que l’on ne peut pas tout lire des articles passés.
      Prends bien soin de toi et continue à me régaler de tes images.

  30. Comme je sens ton attachement viscéral à tous tes livres. En plus du voyage et de l’évasion qu’ils nous procurent, ils forment un cocon protecteur sur nos murs. Au gré de mes déménagements beaucoup ont été dispersés car à chaque fois j’allais de logement plus petit en plus petit et j’ai expérimenté les cartons qui pèsent un âne mort… Aujourd’hui ils ne me manquent pas car je relis peu et j’aime l’idée qu’ils voyagent à leur tour. Et puis j’ai une super médiathèque qui renferme beaucoup de surprises et de trésors et j’aime ces rencontres avec des livres que je n’aurais sans doute jamais osé acheté vu les prix des ouvrages aujourd’hui… J’ai quand même une bibliothèque dans ma chambre et j’aime la compagnie de ces livres qui veillent sur mon sommeil.
    Mais je pense aussi à une chose en te lisant : lorsque tu déménageras pour de bon, ne pourrais-tu trouver un petit local pour en faire un salon de thé cocooning avec tes livres et tes coussins, une vraie bibliothèque de Quichottine, pour partager de bons moments de lecture dans un cadre chaleureux…
    Plein de gros bisous.

    • Quichottine

      Nous allons sans doute diviser par quatre la surface habitable… alors, les livres devront se faire tout petits… 🙂
      J’aurais adoré un tel lieu de partage, mais là où nous allons ça me semble difficile. Nous verrons bien. 🙂
      Merci pour tes mots et ces idées.
      Bisous et douce journée Cathycat.

  31. Finalement rien de tel que d’avoir déménagé plusieurs fois, on n’hésite plus à trier, à donner, à se séparer.
    Mais comme je te comprends pour les livres !!!
    Bon courage !

    • Quichottine

      Merci de me comprendre, ABC. J’aurais dû ne pas tant m’attacher à m’entourer de ce qui m’avait tant manqué lorsque j’étais enfant et que nous ne restions jamais plus de deux ans au même endroit.
      Passe une douce journée.

  32. Ma douce Quichottine, comme c’est difficile de trier ses livres quand il n’y a plus d’étagères pour les ranger. Quand j’ai déménagé j’ai gardé les livres qui m’avaient vraiment plu et une collection ancienne des livres de Jules Verne. Ceux que ne n’ai pas gardé je les ai donnés à la bibliothèque de ma ville. Ils ont ainsi une nouvelle vie et de nouvelles mains les feuilleteront. Ici à notre petit bar associatif, nous déposons les livres que nous ne voulons pas garder et chacun peut se servir. Les livres ont plein de vies..
    Bon courage pour tes rangements..
    belle journée et plein de gros bisous
    chatou

    • Quichottine

      J’espère que les miens seront en bonne compagnie…
      Merci pour tes mots et tes encouragements, ma Chatou.
      Plein de bisous et douce journée à toi aussi.

  33. j’étais seule…la bibliothèque était une pièce sous les toits…quel refuge… je ne sais pas me séparer j’ai tout garder maintenant c’est une pièce « en bas » les livres lus et ceux que je ne lirais pas, des doubles aussi souvent pour les « classiques » mais je garde dans tout un rangement approximatif… dans la chambre des petites les poches, dans les « nécessités » les BD… dans la chambre les piles à lire et qq autres, dans le bureau encore d’autres à consulter… c’est si triste une maison sans livres qui trainent !
    quitter ses livres c’est abandonner ses amis pour une destination inconnue
    courage Quichottine
    je t’embrasse

    • Quichottine

      Tu m’as fait rire… nos maisons se ressemblent un peu. 🙂
      Merci, Josette.
      J’espère de tout coeur que les miens ne seront jamais abandonnés dans une déchetterie.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  34. Bonjour Quichottine, comme je te comprends au fil de cette agréable lecture ! Merci beaucoup, les livres sur papier ont toujours beaucoup comptés pour moi aussi, j’en achète moins, enfin je me suis décidée à en prendre à la bibliothèque. Gros bisous.

    • Quichottine

      La bibliothèque la plus proche de mon nouveau chez moi aura une nouvelle lectrice, sans aucun doute…
      Il faut que je sois plus raisonnable désormais, pour les achats.
      Merci pour ta présence et tes mots, Lenaïg. Passe une douce journée.

  35. ..et pendant chaque rangement on a du mal à jeter la moindre petite chose qui rappelle souvent un souvenir ou un évènement..difficile de faire le vide complet ….

    • Quichottine

      Je crois que c’est totalement impossible… mais il faut malgré tout faire un tri. 🙁

  36. Il n;y a pas d’âge pour s’évader au travers de la lecture.

  37. Quand j’ai divorcé j’ai du me débarasser de près de la moitié de mes livres bien à contre-coeur, je lisais beaucoup égalemen tétant jeune mais je me rends compte qu’avec Internet et mon travail où je passe quand même près de 8 heures sur informatique j’ai bien moins le gout de la lecture malheureusement alors je peux comprendre bisous et bonne fin de semaine

    • Quichottine

      Merci de me comprendre, Domi.
      Ton lien est souvent erroné, il ne permet pas d’aller chez toi. Peux-tu le corriger dans ta fenêtre de commentaire ?
      Bisous et douce journée.
      http://arcane.over-blog.net/

  38. J’imagine si nous devions quitter notre vieille maison !!! il faudrait 3 ans pour tout ranger car je pense que je suis comme toi. Je me replongerais dans les livres à ranger ou à donner. Ah ces souvenirs qui nous tiennent et … Bon courage à toi

    • Quichottine

      Je ne sais pas combien de temps cela va me prendre, mais il faut vraiment que j’avance.
      Merci pour tes encouragements Zazy.

  39. si, pendant que tu veux ranger tu ouvre les livres, je te préviens de suite que, t’as pas encore fini de ranger! Tu veux que je vienne t’aider??????

    P.S. quand je dis je range, je met sac a coté je regarde ça j’utilise pas, ça je met pas, ça je lis pas et hop dans le sac sans me poser de questions et sans état d’âme, d’ailleurs dans une urne ou cercueil personne ne prends rien donc ça sert pas d’amasser tel est ma politique, je t’assure que je vide un appart a vitesse grand V…. alors je viens?

    • Quichottine

      Euh… je me demande si ce serait une bonne idée.
      Mais je vais penser à toi lorsque nous serons sur le point de partir. 😉
      Merci, Renée.

  40. Oxygène

    Bonjour Quichottine,
    Je me retrouve dans ce que tu écris et dans plusieurs des commentaires aussi. J’ai beaucoup de mal à me séparer de mes livres. Nous avons vécu tant de choses ensemble, des rires, et des larmes parfois, en tout cas souvent de belles émotions…
    Je commence seulement à avoir le courage de donner mais c’est un peu lâche de ma part car je me sépare d’abord des titres qui ne m’ont pas laissé de souvenir.
    Une de tes copinautes m’a donné une idée. Un petit bar associatif a ouvert ses portes récemment dans la petite ville proche de chez moi. J’irai voir les bénévoles et leur demanderai si un dépôt de livres voyageurs les intéresserait.
    Bisous pour toi, pour tous les amoureux des livres, et bon courage pour tout ce que tu as à faire 🙂

    • Quichottine

      Je ris… je donne aussi plus facilement ce qui ne m’a pas vraiment plu, en me disant que d’autres aimeront. 🙂
      Merci pour tout, Oxygène.
      Bisous et douce journée.

  41. Au milieu de l’océan
    et des tempêtes de la vie
    Une île de livres
    pour rêver

    • Quichottine

      J’adore cette image de l’île de livres…
      Merci, Pascal. Passe une douce journée.

  42. C’est souvent bien une bonne règle

  43. il faut apprendre à s’en défaire, ce n’est pas facile, mais le manque de place va te contraindre à le faire.
    je n’ai pas une bibliothèque aussi importante, chez nous nous empruntions à la bibliothèque, j’ai quand même conservé « mon » premier livre perso « Fraise des bois » une merveille à 8 ans
    mantenant j’utilise énormément ma liseuse! tu peux avoir 3000 livres avec un poids de 300 grs!!!
    bon courage, bonne soirée
    danièle

    • Quichottine

      J’y pense sérieusement… et pourtant, j’aime tant les livres de papier !
      Merci pour ce partage, Danièle.
      Passe une douce journée.

  44. Cette année, je me suis payé la bibliothèque de mes rêves et j’ai pu enfin ranger mes livres que j’achète en trop grand nombre, j’en conviens. Quand on aime, on ne compte pas, dit-on. J’achète donc et ne trouve pas suffisamment de temps pour tout lire. Tout? Comme tu dis, avec les centaines de livres qui sortent chaque année, on ne peut lire qu’une infime partie de ce qui existe.
    Je suis souvent frustré !
    Bonne fin de semaine.

    • Quichottine

      Une infime partie, c’est vrai… et j’espère toujours ne pas avoir écarté de mes lectures des livres qui m’auraient plu et que je ne retrouverai jamais.
      Merci pour ce partage, Philippe.
      Bonne fin de semaine à toi aussi.

  45. Bonjour quichottine
    je te croise et retrouve chez mon amie Jill
    toujours fort beau ton blog, moi coté livre j’ai très peur, par contre j’écris beaucoup sur le pc, comme tu peut lire sur blog 2-3-4
    Mr-he2
    Mr-he3
    Mr-he4
    Bonne journée
    Avec amitiés bises
    René de Chine

    • Quichottine

      Je te vois aussi souvent.. merci, René. Ta visite me fait plaisir.
      Passe une douce journée.

  46. Comme je te comprends! C’est presque un déchirement de se séparer d’un livre,lorsqu’il n’y a plus de place.
    Tu as eu de la « chance » d’avoir une bibliothèque sur place dans ton enfance. Chez moi,il y en avait très peu , ,ma mère étant une matheuse et elle jugeait que c’était une dépense superflue , vu les moyens que nous avions. Mon père adorait lire et lorsque le bibliobus venait, nous faisions le plein tous les deux .
    C’est toujours touchant, les souvenirs d’enfance, et lorsqu’ils sont heureux,il faut les conserver précieusement , pour les jours de tristesse.
    Je t’embrasse;Bon courage pour tes rangements.Bisous

    • Quichottine

      Merci, Fanfan.
      J’ai eu beaucoup de chance, c’est vrai… et je crois que ces livres qui nous attendaient lorsque nous étions « outremer », étaient importants pour nous tous.
      Je trie mais il y a des choses qui prennent plus de temps. 🙂
      Bisous et encore merci pour tes encouragements.

  47. Oui, il est si bon parfois de se retourner ……!

    « Le passé a construit notre présent …
    Il ne faut pas oublier ce grand père, il nous a tant enseigné ! » (Extrait de mon livre « Citer la vie »)

    Quant au livre, il est ta seconde nature, te menant vers l’infini de ton être …
    Un livre, on ne le choisit pas, c’est lui qui nous choisit ……
    Alors, il te dira bien comment ranger et déranger cette bibliothèque, musée vivant de ton coeur !

    Je t’embrasse FORT : sabine

    • Quichottine

      Beaucoup de livres m’ont choisie, je crois… mais il ne faut pas que je les conserve tous.
      Merci pour tout, Sabine.
      Je t’embrasse fort.

  48. Salut
    Je pense faire une brocante alors je fais le tri.
    C’est incroyable ce qu’on garde.
    Bonne journée

    • Quichottine

      J’ai pensé aussi que je pourrais en faire… nous verrons bien.
      Bonne journée, Tiot.

  49. esclavage consenti, les livres prennent possession de notre esprit, puis de notre espace, à la fin ils nous étouffent

    • Quichottine

      Alors, ne pas se laisser étouffer. 🙂
      Passe une douce journée Emma. Merci d’être là.

  50. Coucou Quichottine,
    Je repasse aujourd’hui avec un peu plus de temps et cette fois, j’ai pu faire lecture de tes mots.
    Déranger pour mieux ranger est aussi une de mes activités, et j’aime m’y perdre un peu aux tréfonds de souvenirs comme tu le fais.
    Parfois j’aime abandonner un livre sur un banc en me disant que peut-être quelqu’un d’autre le lira après moi.
    Merci à toi pour ce partage toujours agréable à découvrir et toujours empreint de beaucoup d’émotions. Bises et belle journée à toi

    • Quichottine

      Abandonner un livre sur un banc, je pourrais aussi… mais je me demande si je ne resterais pas tapie pas loin jusqu’à ce que quelqu’un l’emporte. 😉
      Merci pour tout, Pascale.
      Bises et douce journée à toi aussi.

  51. Bonsoir , je n’ai pas lu les copines ! En + il y en a des messages !

    Chez nous , il n’y avait pas de bibliothèque ! La maison ( DES MINES ) était déjà petite ! Alors … Nous dormions tous dans une même chambre !

    Mais il manquait déjà un frère no 3 = il était à l’école normale .

    JE LISAIS +++ mais je prenais mes lectures à l’école !

    Maman criait aussi après moi = Annie ! LA TABLE ! et X fois Re ON MANGE !

    Maman lisait ses journaux féminins tout comme elle faisait ses mots croisés !

    Papa lui aussi ses journaux ainsi que ses mots croisés !

    Bien sur ses journaux allaient de paire avec ses idées politiques .

    J’aurais tant aimé être à la place de mon frère : apprenant tout ce qu’il sait ! Et les langues !

    Je ne sais pourquoi il est si bon au SCRABLE , de où lui vient cet acharnement ?

    Voilà ! Bien sur ! dès lors je ne vois plus personne ! Si j’avais encore une voiture !

    Mais ne serait ce que pour ici = un CYCLOMOTEUR me suffirait ! Quoi que Où le mettrais je ?

    ALLEZ !! BONNE LECTIURE A TOUS !

    any

    • Quichottine

      Merci pour le partage de tes souvenirs, Any.
      Je n’ai jamais eu de cyclomoteur, mais je crois que je n’en ai jamais eu envie non plus. 🙂
      Bises et douce journée.

  52. Bonjour Quichottine,
    On entasse et parfois on a du mal à se séparer de certains objets…
    Merci pour ta petite visite sur mon blog et tes voeux.
    J’espère que tu vas bien.
    Bonne fin de semaine
    Bises

    • Quichottine

      Merci de me l’avoir rendue. Ne t’en fais pas, tout va bien. J’espère que pour toi aussi.
      Bon weekend, Chris. Bises.

  53. Coucou
    Je lis beaucoup , il y en a partout
    Mais j’ai un avantage sur toi , je ne jète pas j’ai des filles qui lisent aussi , et mes petites filles aussi
    Alors evidemment on n’a pas toujours les même gouts mais au moins je ne jète pas
    Je donne aussi à des associations j’aime l’ idée que des personnes qui n’ont pas d’argent puissent lire sans acheter
    En vacances j’ai trouver « une boite à lire  » , genre boite aux lettres et à l’interieur des livres
    Sur la porte il y avait ecrit servez vous ..jai adoré !!
    Bon courage pour ton tri ..sourires !
    Bisous

    • Quichottine

      Je ne jette pas non plus… mes filles lisent, mes petites-filles aussi, mais autrement.
      Je sais maintenant ce que je ferai des livres que je ne peux pas garder, et qui ne les intéressent pas. 😉
      Passe une douce journée. Merci pour le partage. Bisous.

  54. Bonjour Quichottine. Je fais comme toi quand je range et je n’avance pas carje ne sais pas jeter, tombe souvent sur des trésors oubliés. Bon courage quand même ! Bisous

    • Quichottine

      Merci pour tes encouragements… 🙂
      Bisous et douce journée.

  55. bonjour Quichottine, un article où je me reconnais, mais je n’ai pas encore besoin de faire ce genre de rangement, alors je suis en phase d’accumulation, un désordre dans le quel je réussi à trouver encore les livres à donner , à partager. Ce genre de passion me prend en hiver quand il y a de l’orage plusieurs jours. Bonne continuation.

    • Quichottine

      Comme je te comprends ! Jusqu’à maintenant, la question ne se posait pas pour moi.
      Merci pour tout.
      Passe une douce journée.

  56. Pas besoin de ranger chez moi
    Comme j’ai vidé pendant des jours et des jours un nombre incommensurable de gamelles de vêtements, de journaux, de papiers de famille, de vieux meubles souvent bancals des trucs et de machins qui peuvent toujours servir de la cave au grenier dans les maisons de mes beaux parents et chez mes parents… Je ne veux pas que mes enfants aient le même souci après moi…
    voilà:
    un article de ménage parti à la déchetterie , je passe la facture d’achat dans mon destructeur de documents
    à chaque début d’année je broie les papiers devenus inutiles
    je ne garde que les papiers valables dix ans ou cinq ans selon leur validité,
    ou à vie comme les papiers notariés et les bulletins de paie
    pas de vieux chaussons, de vieilles godasses, dans la maison
    les vieux tee shirts finissent en chiffons
    les vêtements mettables vont dans le conteneur blanc (Emmaüs)
    et zou!! de l’air!! Et pourtant je trouve que j’en conserve encore trop

    Ah!! peut être suis je trop conservatrice de mes bouquins???
    et à ma collection de faïences bretonne surtout pas touche pour l’instant!!

    Comme ça pour rire, ma belle fille garde encore des vêtements de bébé des jumeaux qui vont sur leurs 19 ans … incroyable pour moi!!

    • Quichottine

      Pour les vêtements, ça a été plus facile. Quoique…
      Enfin, je sais que je vais y arriver. 🙂
      Merci pour le partage, TooTsie. Passe une douce journée.

  57. Moi aussi j’avais fait du vide avant le déménagement… et ça fait un bien fou! (Beaucoup de souvenirs émergent dans ces moments-là, en effet). Bisous

  58. Chez moi aussi, ils ont envahi la maison depuis bien longtemps. Je ne sais pas non plus combien ils sont, mais je sais qu’ils sont là… Toujours près de moi, c’est l’essentiel.
    Bise amicales Quichottine.

    • Quichottine

      J’aime bien penser que nous avons des livres en commun. 🙂
      Bises amicales et douce journée Margi.

  59. Eglantine

    Quichottine a dit : j’essaie de ne conserver que l’essentiel…seulement voila comment détermine t-on ce qui est essentiel ? …Surtout s’agissant de livres …perso il m’arrive d’acheter 2 fois le meme livre non pas pour l’offrir mais parce que je ne me souviens plus qu’en fait il est déjà chez moi ! tu me diras qu’à mon âge c’est normal mais je faisais ça aussi qu’en j’étais plus jeune…bon on pourra dire sélénite précoce…sourire ! non pas je te rassure pour le passé …pour le présent je ne mettrais pas ma main au feu ….
    bonne fin de journée
    je t’embrasse

    • Quichottine

      J’ai ri en te lisant… je n’ai même pas l’excuse de l’âge, et il m’est arrivé d’acheter plusieurs fois le même livre, croyant que je ne l’avais pas.
      Pour l’essentiel, je ne sais pas. Je me pose trop de questions, je devrais tout brader et repartir à zéro. Mais est-ce possible ?
      Je t’embrasse. Passe une douce soirée.