Églantine Nalge, Nous vieillissons ensemble… et alors ?

– Tu sais ? S’il avait lu le livre d’Églantine, il aurait su ce qu’il fallait faire !

– Qui ?

– Ben, le jeune homme de la photo d’hier…

– Ah ! Mais je ne vois pas quel livre aurait pu l’aider…

– Tu as déjà oublié ? Tu es incroyable, toi ! Quand Églantine raconte, tu l’écoutes toujours, tu te perds dans ses mots, tu rêves… et tu réfléchis aussi ! Alors, ne me dis pas qu’une fois le livre terminé, tu l’as rangé sans plus y penser !

(Quichottine reste sur la défensive… Le Lutin bleu semble vouloir, comme si souvent, la pousser dans ses retranchements.)

–…

– Allez ! Ne te fais pas prier ! Dis tout le bien que t’a fait cette lecture ! Tu l’as fait pour d’autres, alors, là, pourquoi pas ?

– Parce que ce n’est pas si facile… Parce qu’on pourrait me taxer de favoritisme… parce qu’il y a sans doute bien d’autres livres à mettre aussi “À la une”, bien en évidence sur l’une des étagères de ma Bibliothèque… Tant de livres parus dont on ne parle jamais parce qu’ils ne sont pas publiés par ceux qui pourraient en faire la promotion à la télévision, dans les journaux et magazines…

(Quichottine soupire… elle a décidé de ne plus faire appel aux “Majors” de l’édition… quoique…)

– Pourtant, tu as raison. C’est un livre à lire, un livre plein de tout ce qui manque aujourd’hui à ceux qui pensent que la vie à deux est impossible, ou du moins pas longtemps. Un livre où l’Amour ne se raconte pas, il se vit, se transforme, mais reste toujours beau, plus fort.

Il faut du temps pour apprendre à s’aimer, même si le “coup de foudre” existe. Il faut du temps et de la volonté. Le désir de longévité.

Ceux qui décident aujourd’hui que le couple est une donnée jetable, comme nos mouchoirs en papier, ne savent pas ce qu’ils perdent, même s’ils pensent éviter ainsi les chagrins d’une absence qui arrivera toujours, un jour ou l’autre.

Le livre d’Églantine, c’est une douzaine de chapitres très courts que l’on peut lire rapidement, mais sur lesquels on reviendra forcément un jour ou l’autre…

– Pourquoi ?

– Je pourrais te dire qu’ils apportent des réponses à des questions que nous ne pourrons pas éviter… Mais ce serait un raccourci que je ne veux pas emprunter.

– Pourquoi ?

– Ah ! Tu m’agaces avec tes “Pourquoi” ! Tu me fais l’effet d’avoir trois ans… et à ton âge…

– Mon âge, mon âge… mais que fait l’âge dans tout ça ? Il n’est pas besoin d’être vieux pour affronter les départs, les changements de cap, les déménagements, la cohabitation plus ou moins paisible… Églantine raconte, et, comme elle le précise, elle imagine et l’on ne doit pas tout prendre au pied de la lettre. Églantine n’est pas Martha…

– Mais elle aurait pu l’être, j’aurais pu l’être aussi, même si pas tout à fait. C’est le propre d’un roman attachant, les héros nous ressemblent.

– Un roman ? Lorsque Églantine raconte, elle le fait comme si tu étais là, devant elle, que tu pouvais participer toi aussi au dialogue…

– C’est vrai… Martha, Paul, et la petite voix qui souligne leurs propos, les nuance, leur apporte le petit plus que tu donnes toi aussi à mes mots !

(Le Lutin bleu sourit… il aime bien quand son amie reconnaît son importance. Vanité de lutin ?)

– Alors… Tu vas conseiller la lecture de ce livre ?

– Je ne vais rien faire du tout ! Ceux qui auront envie d’en savoir plus pourront toujours voir chez Mère-Grand, ou chez Lulu

– Mais…

– Mais oui, tu as raison, je vais ajouter que ceux qui ne le liront pas auront raté un très beau moment de partage et de lecture. Moi, j’ai adoré. 🙂

Merci pour ce livre, Églantine.

160508_Eglantine-Nalge_Couverture

Églantine Nalge
Nous vieillissons ensemble… et alors ?Lulu.com, avril 2016
ISBN : 978-1-326-54755-4

(Un clic sur la couverture vous permettra d’en lire le prologue chez son auteur.)

 …

Dans ma bibliothèque :

79 réponses à “Églantine Nalge, Nous vieillissons ensemble… et alors ?

  1. Ravie de pouvoir laisser un commentaire sur ce billet, je ne savais pas pour le livre d’Églantine, je suis si peu sur le web ces derniers temps. Mais tu donnes envie de l’acquérir.
    Merci pour ces pages que j’ai lues ce soir, touchantes, émouvantes comme celle fermée aux commentaires que j’avais déjà lue et qui trouve un tel écho en moi.
    Amitiés, Quichottine.

    • Quichottine

      Merci pour ta présence et tes mots, Adamante.
      Chacun fait ce qu’il peut et c’est ainsi que c’est bien.
      Amitiés.

  2. Merci beaucoup, Quichottine, de nous faire connaître Eglantine, au nom de fleur et de printemps.

    • Quichottine

      Elle a créé pour nous un personnage indispensable lors de la préparation de notre quatrième anthologie éphémère… j’avais adoré.
      Depuis, je me penche sur les autres écrits… et j’aime énormément la lire.
      Merci pour ta présence, Carole.
      Passe une douce journée.

  3. Oui je l’ai lu Quichottine, que rajouter à tes impressions lecture, rien… Nous avons tous un peu de Paul et Martha en nous… nous les vieux couples ! Le chemin à deux n’est pas un long fleuve tranquille, il y a de l’eau à mettre dans son vin, mais je ne regrette rien ! Merci et un clin d’oeil à Monique, bises

    • Quichottine

      Tout à fait d’accord.
      La vie n’est jamais un long fleuve tranquille ou un conte de fée.
      Mais quand nous pouvons rester deux pour l’affronter, c’est mieux.
      Bises et douce journée jill.

  4. Oui j’ai déjà vu tout ça sur le blog d’Eglantine que je visite souvent et tu en parles très bien ! Tes mots, comme d’habitude nous enchante…Ce livre en effet nous concerne tous car le vieillir ensemble est un un problème que je souhaite à tout le monde de vivre sinon cela voudra dire qu’on vieillit… tout seul ! Ce qui est bien plus triste à mon avis. Merci Quichottine !

    • Quichottine

      Je sais que dans certaines situations, mieux vaux être seul… que « mal accompagné ».
      Pourtant, je souhaite à tous ceux que j’aime de pouvoir trouver l’être sur lequel on pourra s’appuyer.

      Merci pour tout, Manou. Passe une douce journée.

  5. Bonjour ah! vieillir seul je ne le souhaite à personne c’est pas évident à vivre tous les jours! bonne journée bisous

    • Quichottine

      Pourtant un jour ou l’autre, chacun doit se confronter à la dure réalité… je souhaite que ce soit le plus tard possible.
      Bisous et douce journée Cigalette.

  6. nature sereine

    Je passe te souhaiter une belle journée Quichottine au sein de ta bibliothèque bises

  7. Dans ce monde où il faut courir sans cesse, tout avoir très vite , ce livre doit être recommandé aux jeunes.
    Dans ce monde où les couples ne savent plus faire de concessions , où les gens se séparent pour un oui,pour un non, ce serait un moyen de les faire réfléchir à la beauté d’un destin à deux.
    Tu racontes bien ce livre ! Bisous

    • Quichottine

      J’ai aimé la justesse de ce livre. Tout n’y est pas rose, tout n’y est pas noir. Il est comme la vie.
      Et le couple que présente Églantine l’affronte avec humour et beaucoup d’amour et de tendresse. C’est sans doute ce qu’il faut pour que ça fonctionne vraiment.
      Bisous et douce journée Fanfan.

  8. Quand le mari vous trompe, quand le mari vous pousse dehors, vous laisse élever seule trois enfants sans aucune aide ni financière ni morale, faut-il « lutter » pour continuer de vivre à deux ?
    De nos jours c’est vrai que les divorces se font de plus en plus tôt, mais il faut mieux faire ce pas très douloureux qu’être sous la soumission d’un homme jusqu’à la mort.
    Toute femme rêve d’une vie d’amour, on ne fait pas le choix de vivre seule, en tous cas je ne crois pas celles qui me disent cela. Un divorce est horrible à vivre … la suite une lutte quotidienne.
    La porte de mon cœur ne s’est pas refermée, je l’attends, mon prince charmant …
    Gros bisous Quichottine

    • Quichottine

      Que dire ? Je crois que chacun vit comme il le peut et certaines situations rendent la vie ensemble tout à fait impossible.
      Tu as lutté seule pour élever tes enfants, tu as réussi à faire en sorte qu’ils soient heureux, même sans leur père.
      Je t’admire pour cela, pour cette volonté et cette force qui te caractérise.
      L’aurais-je eue moi-même ? Je ne sais pas. Je ne crois pas.
      J’ai beaucoup de chance…
      Je te souhaite de trouver, non pas le prince charmant, mais un être doux et tendre, fidèle, qui saura te faire oublier toutes les souffrance endurées.
      Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

  9. Le nez sous la couette depuis quelques jours à cause d’un gros « rubbbe » dont je ne suis pas arrivée à me débarrasser encore, même en le mettant en ventes aux enchères sur facebook…
    Quelqu’un ne m’a-t-il pas d’ailleurs accusé de proposer un « rhume d’occasion » puisque forcément il me venait de quelqu’un d’autre ! Ce en quoi il avait raison …mais je m’égare ! donc j’ai pointé le bout de mon nez pour lire chez mes amies. Hier, passée en silence sur ton article, j’ai souri en faisant un rapprochement avec nous « vieillissons… »…un prélude en somme à ce chemin à deux…
    Je suis touchée, émue, remuée et tout et tout lorsque tu parles de mes livres et là encore …j’écris par besoin, je fais de l’auto édition pour le plaisir et quand tu en parles ça devient presque bien, mon indulgente amie que je ne remercierais jamais assez.
    Non Martha ce n’est pas Eglantine…je me suis arrêtée à la limite pour que ça ne devienne pas le roman de ma vie …sauf pour « les inattendus » …la soupe était prête et je me suis servi :-))). Ce livre, n’est pas un mode d’emploi, juste une vie parmi tant d’autres !
    Merci Quichottine, en attendant que ma voix revienne pour le faire autrement,
    je t’embrasse bien fort en gardant mes microbes promis !

    • Quichottine

      Je suis certaine qu’une édition aurait été possible autrement… mais je sais aussi que le parcours éditorial est difficile.
      J’aime tout dans ton livre… Tu as choisis de nous montrer un couple dans sa réalité et c’est ce qui convient je crois dans un moment où tout vacille.
      Pas un mode d’emploi, non, mais des réponses malgré tout à des situations que beaucoup vivent.
      Je vais me répéter, mais j’adore ta façon d’écrire. 🙂
      Merci pour tout, Églantine. Prends bien soin de toi. Les crobes ne vaincront pas. 🙂

  10. Bonjour Quichottine
    La vie est une perpetuelle remise en question lorsque l’on vieillit a deux
    Les enfants sont bien souvent partis et il faut être solide pour revivre qu’a deux …
    Nos enfants font moins de concessions et de ce fait on essaie plus de batir pour durer .
    Merci pour cette presentation du livre d’Eglantine
    Bises

    • Quichottine

      C’est vrai… le quotidien est différent quand les enfants partent, quand les activités ne sont plus dues au travail rémunéré… il faut se le reconstruire et tous ne le peuvent pas.
      J’ai aimé ce livre pour le regard porté sur un couple face à ses difficultés et la façon de les résoudre.
      Bises et douce journée Claudine.

  11. ton article sur eglantine en janvier m’avait échappé (je crois me souvenir d’une bonne gastro à cette époque qui a dû laisser mon ordi éteint). Je ne peux pas le commenter alors je le fais ici. En survolant les commentaires de janvier, j’ai été étonnée du nombre de ceux qui ignoraient son blog. Parmi les participants à la dernière anthologie « éphémère », j’y ai particulièrement apprécié sa participation.
    Quant à vivre ensemble ou pas, je crois que l’on ne peut pas juger des décisions des une et des autres. Même maintenant, on ne divorce pas juste par caprice et si on construit son couple dans la durée jour après jour, il y a aussi des circonstances où il vaut mieux ne pas vieillir ensemble.
    Ce que je trouve touchant, en plus du fait que Eglantine ait une belle plume et pour mieux dire, sa plume, c’est que ce soit ses petits enfants qui lui aient demander d’écrire le roman familial.
    bises et belle journée
    ps. C’est la panique ce matin sur blogspot. J’espère qu’ils vont résoudre le problème dans la journée. c’est la première fois que j’angoisse sur cette plate-forme. Pas moyen d’accéder à l’administration de mes blogs et pas moyen de déposer un commentaire sur les blogs de cette plate-forme.

    • Quichottine

      Je me demande parfois si ceux qui ont lu nos anthologies ont fait l’effort d’aller vers les auteurs… Églantine est un véritable écrivain, attachante et drôle.

      Pour ce qui est de la vie de couple, je ne me permettrais pas de juger les décisions de uns et des autres, chacun a un vécu différent et tu as raison en cela : il y a des circonstances où il vaut mieux ne pas vieillir ensemble.

      (Ça n’a pas trop duré pour blogspot… j’ai pu me rendre chez toi. Ouf ! Par contre, ma news n’est pas partie ce matin. IL doit y avoir des soucis ici ou là. 🙁 )

  12. Croiser ça et là la plume de la tendre Eglantine a toujours été un plaisir.
    quelques aphorismes résument les avis divergents sur le sujet :
    -« quoi de pire de vivre à deux, si ce n’est vivre seul ? »
    -« mieux vaut être seul que mal accompagné »
    Il faut absolument réécouter le grand Jacques dans les vieux amants :
    « Tu m’as gardé de pièges en pièges
    Je t’ai perdue de temps en temps….
    Finalement finalement
    Il nous fallut bien du talent
    Pour être vieux sans être adultes « ( https://www.youtube.com/watch?v=lg87KiVuLiw)

    mais il a aussi dit :
    « On est deux mon amour
    Et l’amour chante et rit
    Mais à la mort du jour
    Dans les draps de l’ennui
    On se retrouve seul « …
    (http://www.dailymotion.com/video/x33ivw_jacques-brel-seul_music )

    • Quichottine

      Tu as tout dit avec ces mots et ces chansons que j’aime.

      Je ne peux qu’approuver et surtout souligner qu’en aucun cas mes propres mots portaient un jugement sur ceux et celles qui se retrouvent seuls…

  13. oups qui lui ait demandé avec un é et pas er (je suis confuse) !

    • Quichottine

      Ne sois pas confuse… cela nous arrive à tous et à moi en premier. 😉

  14. Coucou ma Quichottine.
    Tu viens de parler du dernier livre de M’me Églantine de très belle façon. Je voulais le commander, et je ne savais pas où. C’est chose faite ce matin sur le site Lulu.com. Un sujet qui m’intéresse, comme pour beaucoup d’entre nous. Merci ma douce amie.
    Bises et bon mardi – ZAZA

    • Quichottine

      Chouette ! J’espère que tu me diras ce que tu en auras pensé.
      Merci pour tout Zaza.
      Passe une douce journée. Bisous.

  15. Vieillir ensemble, c’est bien là tout l’avantage. qu’est-ce que ce serait si nous vieillissions à des « vitesses différentes »? Je sais, ce n’est pas l’objet du livre. On dit « vivre à deux c’est résoudre des problèmes que l’on n’aurait pas tout seul » sans doute et si vieillir ensemble c’était « avoir résolu ensemble des problèmes insolubles pour un seul »? Allez, je vais demander son avis à ma « moitié » 😉
    Bonne journée à toutes et tous et tout particulièrement à Quichottine (et son mari)

    • Quichottine

      Je souhaite de tout coeur qu’elle ait été d’accord avec toi.
      J’aime bien ta définition. 🙂
      Passe une douce journée alphomega. Amitiés.

  16. Pour te répondre, le livre va sortir sur papier, logiquement demain.
    Mais j’en serai plus après, car c’est un transfert du blog au livre, et je découvre.

    • Quichottine

      J’espère que tu ne seras pas déçu.
      Bravo en tout cas. 🙂

  17. Un petit coucou amical par chez toi chère Quichottine, bises !

  18. Bonjour Quichottine. Je savais qu’Églantine avait un réel talent d’écriture, et tu en parles si bien que je vais aller la visiter. C’est vrai que ce n’est pas toujours facile de vieillir ensemble car il faut réapprendre à se connaître, en somme. Le travail, la maison, les enfants, nous avons été pris dans le tourbillon de la vie. A présent que les oiseaux se sont envolés pour d’autres horizons et que, retraite, bien méritée, arrive, on se retrouve comme avant, au début, mais que le temps est vite passé. Il faut, absolument, se retrouver et ne pas laisser un vide s’installer, nous ronger tout en nous éloignant l’un de l’autre. Voilà mes quelques mots. Gros bisous, ma belle, et je m’en vais voir Églantine.

    • Quichottine

      C’est un véritable écrivain… elle a un talent fou. 🙂
      Tu as tout à fait résumé ce que je ressens.
      Merci.
      Gros bisous et douce journée Nell.

  19. Une gentille attention que de parler du livre d’Églantine, que je n’ai pas lu, mais qui semble t-il plait a ceux qui l’ont lu. Bisousssss

  20. Coucou Quichottine,
    Ta news était bien arrivée. J’ai rendez-vous le 25 mai chez l’ophtalmo, je crois que c’est plus nécessaire que jamais ! 😉
    Je viens de commander le livre d’Eglantine. J’avais effectivement déjà commandé chez Lulu, j’étais enregistrée. Mais je ne me souviens plus du tout ce que j’y avais acheté….
    Alphomega dit : et si vieillir ensemble c’était « avoir résolu ensemble des problèmes insolubles pour un seul »?
    Je ne peux qu’adhérer à cette opinion. Depuis bientôt dix mois je le vérifie chaque jour. Il faut se donner de sacrés « coups de pied dans le derrière » (un seul pied, avec les deux je tomberais !) pour résoudre seul ce que nous résolvions autrefois à deux, des taches du quotidien aux plus compliquées et même faire des projets et les réaliser. Les moments de fierté laissent parfois la place au plus profond découragement et puis un petit rien et ça repart.
    Ces jours-ci, j’attends le petit rien qui m’aidera à repartir et je sais que, forcément, il arrivera. Il arrive toujours !
    Gros bisous et bonne fin d’après-midi. (les papiers, ce sera pour demain. Peut-être…..)

    • Quichottine

      Ce matin, elle n’est pas partie. Il a fallu que je la renvoie, un peu trop tard.
      Mais bon, ce n’est pas grave. 🙂

      Ton ressenti me touche beaucoup… je me demande ce qui se passerait si je me retrouvais seule pour affronter notre quotidien.
      Prends bien soin de toi, ma Cricri. Et, surtout, ne baisse pas les bras.
      Je t’embrasse fort.

  21. Merci pour cette découverte riche en émotion
    Bises

  22. J’aurais dû dire « complexes » plutôt que « compliquées », mais le mot ne m’était pas revenu !!!

    • Quichottine

      Cela m’arrive aussi… et de plus en plus.
      Mes mots semblent se faire la valise. On dit que c’est le stress qui augmente cette impression.
      Bisous et douce journée.

  23. Vieillir à deux demande de « s’appliquer » comme pour beaucoup de choses. Mais quand on est jeune on ne le sait pas!
    Je fais un saut chez Eglantine…
    Bises Quichottine

    • Quichottine

      J’aime bien ce mot et l’idée.
      C’est vrai. Il faut « s’appliquer ».
      Bises et douce journée Zoé.

  24. Tu as raison d’en parler.
    Faire ce long trajet de vie ensemble c’est quelque chose. Le réussir, c’est formidable et le réussir ce n’est pas toujours dire oui, c’est faire des concessions mais pas unilatéralement. C’est s’aimer et vouloir continuer à s’aimer.
    Je ne t’apprends rien n’est-ce pas. Je crois que le Lutin Bleu ne s’y trompe pas, puisqu’il t’accompagne toujours, même si …
    Certains ne veulent QUE la passion. Ils ne savent pas ce qu’ils perdent.
    J’ai remis le pull ce matin.
    Bisous tout doux Quichottine.

    • Quichottine

      Il n’y a pas que la passion, tu as raison… Elle est fugace, mais la tendresse ne passe pas.
      Lorsque l’amour devient plus serein, c’est bien agréable aussi et il ne faut pas s’en priver lorsque c’est possible.
      Le temps est changeant, mais il reviendra au beau, c’est sûr.
      Bisous tout doux à toi aussi, Pimprenelle. Merci.

  25. Vieillir ensemble, j’aimerais bien, mais hélas !
    Moi aussi avant, je pensais que les gens ne faisaient pas assez d’efforts, qu’ils se séparaient pour un oui, pour un non, mais maintenant que ça m’est « tombé dessus », j’ai mis de l’eau dans mon vin.
    Je n’avais pas vraiment le choix, même si moi je l’aimais toujours. Et ce n’est pas facile de se retrouver seule, ni psychologiquement, ni financièrement. Vieillir ensemble, oui j’aurais bien voulu
    bisous Quichottine. J’espère que tout va bien

    • Quichottine

      Je ne pense rien et surtout ne veux pas juger ceux qui se séparent. Il y a tant de circonstances différentes !
      Nous sommes deux pour affronter nos soucis, et je sais que j’ai beaucoup de chance.
      … même si tout semble trop dur parfois.
      Bisous et douce journée Lilwenna. Nous faisons « au mieux » en vivant au jour le jour.

  26. Salut
    Vieillir ensemble c’est bien à condition que la santé soit présente et ce n’est pas toujours le cas
    bonne journée

    • Quichottine

      On se marie pour le meilleur et le pire… la santé est aléatoire. Je n’aimerais pas avoir à me séparer de celui que j’aime parce qu’il va mal ou que je vais mal.
      Bonne journée à toi aussi.

  27. Et alors? L’important est de vivre en accord avec soi-même….Pour le reste, il n’y a rien à ajouter, ni morale, ni conseils, ni voeux pieux.Réussir sa vie,c’est l’appréciation et le regard que chacun a sur son existence. Bises, chère bonne Quichottine, grosses bises VITA

    • Quichottine

      Merci pour ces mots, Vita.
      J’approuve tout à fait.
      Passe une douce journée. Grosses bises à toi aussi.

  28. Tu parles très bien du livre d’Eglantine. J’admire les couples qui vieillissent ensemble, en bonne entente, toujours aussi amoureux. J’ai raté cela… Bisous

    • Quichottine

      Je crois que chacun a un vécu différent.
      Ce qui aurait pu nous séparer définitivement, finalement, est un ciment qui tient encore.
      Je ne sais pas si j’aurais pu l’affronter seule.
      Bisous et douce journée. Prends bien soin de toi.

  29. C’est une belle chose de pouvoir vieillir à deux, après 52 ans de mariage je ne me vois pas vivre seule.

    • Quichottine

      J’ai moins d’années de mariage… mais je ne me vois pas non plus vivre seule.

  30. j’aime beaucoup le titre ; et tes mots comme toujours ; j’irai voir sur son site. Tant de livres écrits et tous ne sont pas édités et lus.
    bises douces et ensoleillées.

    • Quichottine

      Le livre d’Églantine aurait pu faire un magnifique bestseller.
      J’en suis persuadée. 🙂
      Bises et douce journée.

  31. Tu donnes envie d’aller voir…

    • Quichottine

      Il ne faut pas manquer Églantine, même sans acheter le livre.

  32. Rares seront ceux qui vieilliront ensemble à l’avenir, je pense. Peu de couples vont tenir le coup. Plus personne n’a envie de mettre de l’eau dans son vin !
    Tu parles bien de ce livre…ON voit qu’il t’a plu !

    • Quichottine

      Je ne sais pas.
      Je crois qu’il ne faut pas non plus généraliser.
      C’est vrai que le livre m’a plu, pour le style, le ton, et la vérité des situations. 🙂
      Merci pour tes mots et ta présence, Philippe.

  33. J’ai déjà prévu de l’acheter! Je pense que ça ne saurait tarder. Merci pour ton partage. Je suis sûre que je vais aimer aussi! Gros bisous.

    • Quichottine

      Tu feras ce que tu pourras.
      Merci, Rebecca.
      Bises et douce journée.

  34. Bonjour, ma quichottine
    J’ai été interrompue, hier, alors que je commençais mes visites : un signe, sans doute … 😉
    Tu me donnes envie de lire ce livre.
    Merci de ta fidélité pendant mon absence.
    De retour, un peu trop rapidement à mon goût, mais c’est la vie …
    Quand les grands et petits enfants n’ont plus besoin de nous, ce sont les parents qui réclament notre attention.
    Je reprends le cours de mes visites régulières doucement et te souhaite un bon mercredi.
    Bisoux.

    dom

    • Quichottine

      La vie nous mets souvent face à des obligations qu’on ne peut ignorer… alors, courage pour tout, ma chère Dom.
      Je te souhaite un bon retour.
      Prends bien soin de toi.
      Bisous.

  35. Coucou Quichottine,
    Merci pour cette découverte.
    Pas pu passer hier, PC de bureau en panne et avec le portable sur du texte, mes yeux crient au secours !
    Je te souhaite une belle journée, et je te dépose un bisou mouillé, c’est le déluge ici.

    • Quichottine

      Ne t’en fais pas… et merci d’avoir pris le temps de le remonter chez moi.
      Déluge ici aussi hier. Aujourd’hui, tout est gris et j’ai décidé de rester au chaud. 🙂
      Belle et journée et bises à toi aussi.

  36. Une bien joli propos, heureusement qu’encore une fois, le lutin bleu était là 🙂 😉

    Ce n’est pas toujours évident de vieillir à coté de celui (ou celle) qui un jour à fait battre nos coeurs
    Merci pour ce partage
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      C’est vrai que ce n’est pas évident, surtout quand l’âge venant d’autres difficultés se greffent à notre quotidien.
      Mais je crois toujours que ça vaut la peine d’essayer de surmonter les obstacles.
      Merci à toi.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  37. Merci de me faire découvrir Eglantine
    Bonne fin de journée Quichottine

    • Quichottine

      Et merci à toi pour ta présence, Kri.
      Passe une douce journée.

  38. Nous vieillissons ensemble (40 ans de mariage, cette année) ce qui n’est pas le cas de certains couples qui divorcent. Il y en a de plus en plus, paraît-il, et surtout chez les jeunes. Arrivés à la retraite, certains sautent le pas aussi. Pas si simple de se retrouver plus longtemps ensemble dans la journée.
    Heureusement, Daniel et moi avons chacun des activités différentes dans la journée : lui à l’extérieur (toujours quelque chose à faire, il ne sait pas rester à la maison à ne rien faire. Et moi, à la maison, en courses, en balade, sur l’ordi, … ). Nous ne pourrions pas rester « dans les pattes » l’un de l’autre toute la journée. C’est ainsi et ça nous convient à tous les deux.
    Voilà, ma petite histoire !
    Bisous tout doux Quichottine !

    • Quichottine

      C’est vrai que ce n’est pas si simple… il faut continuer à avoir des activités qui permettent de s’épanouir, même sans l’autre.
      Merci pour ce partage, Monique.
      Passe une douce journée. Bisous.

  39. Ha Eglantine une verve parfois presque « Rabelaisienne », des mots bien posés sur le quotidien.

  40. Moi j’aime sa verve, celle du mariage m’avait fait tellement rire.
    Et puis Églantine, elle est claire, elle est honnête, elle ne fait rien dans tout est noir ou tout est blanc, elle sait manier la scène, qu’elle soit de ménage ou de commérage, avec réalisme et beaucoup d’humour.
    Et ton article donne le goût d’aller voir plus loin comment on fabrique de la longévité à un couple.
    🙂