Ces jours-là…

Je devrais…

Je devrais raconter, peut-être, ces moments où je ne suis pas là.

En mode tricot, souvent ; en mode couture parfois… Mais le plus souvent, seulement en mode « je cours après le temps qui file bien trop vite et ne fait pas la pause… »

Je pourrais raconter ces vies que j’aurais pu avoir et que je n’ai pas eues… par choix, parfois, par impossibilité, le plus souvent.

Cela pourrait faire un roman.
Vie rêvée versus vie subie.

Deux êtres qui se regarderaient dans un miroir, vous savez ? Comme cette femme du tableau de Degas, Madame Jeantaud

Image Wikimedia.

Image Wikimedia.

Depuis quelque temps, je range.
… et, le pire, c’est que j’ai l’impression que plus je range moins c’est rangé.

Il s’agit d’un travail titanesque… plus de quarante années de souvenirs à trier pour ne garder que l’essentiel, ce qui pourra tenir dans l’espace réduit de l’appartement où nous passerons le reste de nos jours.

Faire un grand trait sur ce que nous avons construit, sur ce lieu où nos enfants occupaient tant de place.

Vider… d’une façon ou d’une autre, vendre ou donner, jeter aussi.

J’ai l’impression d’être au pied d’un grand mur que je dois franchir d’un seul bond. Pour cela, je dois voyager léger.

Je n’ai pas le droit de tout emporter, je n’en ai pas la possibilité non plus.

Mes souvenirs d’enfant et de jeunesse tiennent dans un tout petit carton. Disons que pour les vingt premières années, je peux tout garder, ça n’emplira même pas un tiroir.

Mais après… ?

Après, c’est autre chose. Je n’avais rien, j’ai commencé à conserver les choses, à donner plus d’importance au moindre cadeau. J’étais oiseau, j’ai mis dans mon nid tout ce que j’aimais, tout ce à quoi je reliais le bonheur fragile dont j’étais la gardienne.

Bien sûr, il ne faut pas imaginer que j’ai « tout » gardé. Le temps use ce dont on se sert trop souvent, même quand on en prend grand soin.

Alors, pendant ces jours où je suis moins présente, où le courage me manque parce que c’est comme si j’effaçais de grands pans de ma vie, sans savoir si celle qui m’attend sera meilleure ou non, je vais vous raconter, oui, vous parler de ces choses sans importances auxquelles je me suis attachée au fil du temps.

178 réponses à “Ces jours-là…

  1. Coucou ma chère Quichottine,
    Il faudrait bien que j’y arrive aussi à faire ce fameux grand tri. Non que je veuille déménager, mais quand je m’envolerai vers les nuages, mes enfants seraient bien ennuyés bien sûr !
    J’ai pourtant des cartons vides dans le sous-sol. Ils y sont depuis des mois dans cet objectif de tri.
    Je n’arrive pas à me débarrasser des cadeaux et des souvenirs de famille… et puis honnêtement : je n’ai pas le courage. C’est toujours « demain » !
    Alors je rêve en regardant les oiseaux et en ce moment, c’est assez passionnant. Bien plus que de fourrager dans le bazar !!!
    Je t’embrasse ainsi que ton archange et je vais me faufiler sous la couette, il y a exactement 3 heures que je le dis….

    • Quichottine

      Un sourire pour toi ma chère Cricri.
      Il est vrai que j’ai aussi longtemps remis à demain et pourtant je sais ce que c’est que de devoir vider une maison après le décès des parents…
      J’ai vraiment du mal, même si je me dis qu’il le faut.
      Je t’embrasse très fort. Prends bien soin de toi.

  2. Cela te semble bien difficile de te séparer de tout ces objets familiers et pourtant tu verras comme on se sent plus léger après, d’autant que le projet d’un nouveau nid avec ton archange te fera pousser des ailes quand ce sera le moment. J’ai pour ma part et avec les aléas de la vie, réduit puis réduit encore mon espace vital et il a bien fallu m’alléger mais je m’en ressens bien. Il y a juste un coffre plein de souvenirs dont je n’aimerais pas me séparer, mais si je devais partir dans la hâte, il me suffirait qu’il me suive. Alors il va falloir trouver pour chacun une malle à trésors où tiendra ta petite boîte et aussi des objets phares de ta vie… Et j’adore ton idée de raconter les petites choses de ta vie… parce que les objets ont tous une histoire et que les partager c’est les rendre moins lourds… non ? 🙂 Gros bisous

    • Quichottine

      Tu as raison… une malle à trésor pour chacun. Je n’y avais pas pensé. 🙂
      C’est fou ce qu’on accumule quand on a de la place…
      Gros bisous Cathycat.
      Merci pour tout.

  3. Jamadrou

    J’aime ta démarche Quichottine ainsi que la phrase de Cathycat: « partager c’est rendre moins lourds les objets qui ont une histoire dans nos souvenirs »
    Bonne nuit ma dame l’aurore .

    • Quichottine

      Merci.
      J’aime aussi la réponse de Cathycat.
      Passe une douce journée Jamadrou.

  4. Bonjour j’ai commencé il y a quelques mois aussi à trier, mon mari m’a tout laissé sans dessus dessous au grenier et à la cave, des caisses remplies de papiers, de dossiers de ses parents, de ses contrats, j’ai encore les cahiers de cours de Cécile! Il y a déjà toute une partie d’un des greniers qui est presque vide, reste l’autre et la cave avec des outils, du matériel pour voiture ( que je n’ai plus car je ne conduit pas ), il me faudra encore des mois pour trier et comme les encombrants ne passent que tous les 2 mois… Mais c’est aussi pour alléger la tâche pour mes enfants lorsque je partirais à mon tour, courage bisous

    • Quichottine

      J’ai encore des cahiers de mes enfants… j’en mettrai certains dans leur boîte à trésors, pourquoi pas ?
      Il est vrai que ça facilitera la tâche des enfants. 🙂
      Merci, Cigalette. Bisous et douce journée.

  5. J’ai aussi entrepris la même démarche que toi, mais, pour … le plus tard possible car ce sera quand nos anciens ne seront plus là …
    On se rapprochera des plus jeunes et nous quitterons nos maisons trop chargées … de souvenirs et autres.
    Je te comprends : pas facile.
    Entre le vent, la pleine lune et l’actualité, la forme n’est vraiment pas au top …
    Bon jeudi à toi.
    Bisoux, ma quichottine.

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ ♥ dom ♥ Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    • Quichottine

      La météo du jour n’arrange rien, c’est vrai..
      Ici, nous sommes les « anciens » de la famille, alors il est temps.
      Nos enfants auront moins mal si nous ne gardons que l’essentiel.
      Bisous et douce journée ma chère Dom. Prends bien soin de toi.

  6. Normal Quichottine, c’est le grand nettoyage du printemps 😉 . Moi, je ne suis pas trop conservateur mis à par mes livres qui enbouquinent un peu plus chaque jour la maison. Et puis, j’ai une technique, que j’applique depuis déjà bien longtemps : Lorsqu’un objet ne sert plus, je le mets à la cave. Si je n’en ai pas eu besoin, ou si il ne m’a jamais manqué pendant un an, je m’en débarrasse.
    Allez, je ne te retarde pas, bon courage Quichottine.
    Bises de belle journée.

    • Quichottine

      Je n’y avais pas pensé, mais c’est vrai que le « grand nettoyage », printemps ou pas, est nécessaire.
      trop de livres ici aussi, je ne vais sans doute garder que ceux qui représentent « trop » et dont je ne peux pas me séparer.
      J’ai accumulé beaucoup, ajoutant aussi ceux que j’ai récupérés chez mes parents.
      Tu as une bonne méthode pour ranger, c’est ce qu’il faut faire.
      Bises et de belle journée. Merci pour tout Margi.

  7. temps… souvenirs… si précieux et si éphémères…
    bisous

    • Quichottine

      C’est vrai… mais le matériel ne devrait pas compter.
      Bisous et douce journée Fab.

  8. Je comprends que cela soit difficile de jeter même si je jette tout facilement. Mes souvenirs sont dans ma tête, je n’ai pas besoin d’objet pour les remémorer. Même les photos que je n’ai pas osé jeter pour mes enfants, petits enfants, je ne les regarde jamais. C’est trop douloureux. Néanmoins à mon goût je ne jette pas encore assez. J’ai fait beaucoup de tri quand je suis arrivée à Cergy en 2004 et je vais bientôt avoir à en faire quand je quitterai Cergy. Dans cette perspective, Nous sommes entrain d’agrandir notre maison vendéenne pour pouvoir quand nous seront prêts à vendre Cergy pouvoir tout y mettre. Nous avons de la chance d’avoir un plain pied en Vendée et un petit jardin ce qui nous permettra d’éviter l’appartement où j’aurais du mal à vivre maintenant que je suis habituée aux jardins. Quand nous nous serons décidés à vendre notre maison de Cergy ce qui n’est pas fait car très difficile. Peut être que je garderai un pied à terre en Ile de France et là ce sera un petit appartement juste pour y passer quelques semaines de temps en temps. Bisous

    • Quichottine

      J’ai vraiment un gros problème avec les « ça peut »… il va falloir que je me soigne. 😉
      Quitter sa maison est très difficile. Je te comprends tout à fait. J’ai le même pincement au cœur quand j’y pense.
      Vais-je me faire à un appartement, moi qui n’y ait jamais vécu depuis mon mariage ?
      Bisous et douce journée Martine. J’espère que nous ne nous perdrons pas de vue.

  9. annie Denis

    Le grand tri…. Je viens de le faire une première fois en changeant de région… Et j’ai l’impression que je vais devoir l’affiner périodiquement…
    Bon jeudi

    • Quichottine

      Le faire, en gros, puis l’affiner… c’est vrai que ce serait déjà un bon début.
      Merci, Annie.
      Bisous et douce journée.

  10. Objet inanimés avez vous donc une âme…..?
    Pour moi c’est cruel de vouloir me séparer de ceci de cela je ne le peux.. Alors, comme toi, je suis bien dans l’embarras! Je vis la la maison où ma maman vivait, j’ai tout gardé.. c’est mon univers donc trop encombré! Le jour venu.. ma fille et ses petits sauront faire le vide .. Un camion d’Emmaüs viendra pour faire le bonheur d’autres… embarrasser d’autres vies qui aimerons thésauriser et les objets aimés vivront une autre vie.
    Pas simple malgré tout.. et comme toi j’aimerais pouvoir voyager léger !!
    Je te souhaite de chaleureuses Pâques.

    • Quichottine

      Nous avons construit la maison où nous vivons, mais nous l’avons encombrée de tout ce que nos parents avaient pu nous laisser… je n’arrive pas à me dire que cet « héritage », même s’il n’a pas vraiment d’autre valeur qu’affective, doit finalement être mis au rebut.

      Nous verrons bien. Les enfants ont déjà pris ce dont ils avaient besoin. Le reste ne ferait que les encombrer, je crois.
      Merci, M’mamzelle Jeanne.
      J’espère que tu auras passé de bonnes Pâques toi aussi.

  11. Un déménagement donc… nous avons encore notre maison, mais un jour elle deviendra une lourde charge… faudra penser à une autre solution, le p’tit appart… et faire le tri, comme tu dis, immense chagrin, car toute une vie là…. mais tant que à deux…. 😉 De tout coeur avec toi, bises de jill

    • Quichottine

      C’est vrai que tant que nous sommes deux, ce sera plus facile.
      Je crois que mon époux a encore plus accumulé que moi… 😉
      Bises et douce journée jill.

  12. Toute ma vie j’ai déménagé et donc trié et jeté ou donné parfois vendu.

    • Quichottine

      J’ai tellement déménagé petite que lorsque j’ai pu enfin poser mes valises, j’ai cru que ce serait pour la vie.
      Me voilà devant la réalité. Il n’y a jamais de toujours. 🙁

  13. Je suis de celles qui trient souvent, beaucoup. Mais il y a les livres, et ce carton tout comme le tien qui garde le précieux de ma jeunesse…
    Oui, j’imagine ce qu’il y de douloureux dans ces choix qui séparent.
    Tendresse.

    • Quichottine

      Chaque fois que j’ai trié, jeté, j’ai eu à racheter des choses qui finalement me manquaient.
      Alors, je suis perplexe.

      Mais bien sûr, je sais bien qu’il le faut.
      Merci pour tout ma Polly. Je t’embrasse fort.

  14. Bonjour Quichottine
    Après avoir ete obligé de vider la maison de mes parents qui vivaient dans la maison de ma grand-mère où toute leur vie était là …partout , visible et non visible ..cave , grenier , j’avoue qu’une des choses que j’ai fait en rentrant c’est faire le vide chez nous …Je ne veux pas que mes enfants soient obligés de prendre conscience de notre vie passée ..par contre ils trouveront des choses qui ont fait notre bonheur ..et qui j’espère leur rappeleront de beaux souvenirs
    Je rejoins les amies qui disent qu’on se sent plus léger après cette démarche
    Gros bisous

    • Quichottine

      Comme je te comprends !

      L’embêtant, c’est que lorsque j’ai vidé la maison de ma mère adoptive, je n’ai pu me résoudre à ne rien emporter… de même pour mon mari et ses parents.
      Moralité, nous additionnons chez nous plusieurs vies et j’ai du mal à me dire qu’il faudra que ceux que j’ai aimé meurent une nouvelle fois.

      Ne t’en fais pas, je vais y arriver. Il le faut.
      Gros bisous et douce journée Claudine.

  15. « J’étais oiseau, j’ai mis dans mon nid tout ce que j’aimais ».
    Comme c’est joli, doux, tendre et fragile tout en étant si fort…
    Tes souvenirs demeureront dans ton coeur, c’est le plus beau des nids. Aie confiance en la force de l’avenir.
    Bisous d’eMmA

    • Quichottine

      Ils sont là…
      Les objets ne permettent qu’une transmission aux enfants qui ne les ont pas connus comme nous.
      Peut-être faut-il seulement que j’écrive.
      Bisous et douce journée eMmA. Merci pour tout.

  16. Oh oui, Quichottine, je comprends ce que tu vis car je suis exactement dans la même situation… Nous ne sommes que de passage…Mais que c’est dur de se détacher !!!
    Bises

    • Quichottine

      Merci pour tes mots…
      C’est difficile, mais je dois à tout prix y arriver.
      Bises et douce journée Jackie.

  17. L’inondation de ma maison a trié pour moi, mais tout en vrac, sans me laisser le choix.
    J’en ai été malade, mais tout passe et je fais contre mauvaise fortune bon cœur.
    Je n’arrive toujours pas à me projeter ailleurs que dans cette maison, mais il va falloir.
    C’est en vente ! Et qui sait mon départ sera peut être précipité ?
    Bises Quichottine, je pense à toi…

    • Quichottine

      C’est terrible… je crois que ce sera moins dur de devoir trier moi-même.

      Changer est important pour toi, alors j’espère que tu n’auras pas trop d’attente pour ta vente.
      Bises et douce journée Débla. Prends bien soin de toi.

  18. Mistigris34

    je me dis cela aussi, faudrait trier, jeter, brûler des courriers de famille, c’était avant internet !
    et puis les enfants c’est vrai jetteront de toutes façons, souvenirs, souvenirs !
    si je dois partir d’ici un jour, faudra bien que je m’y mette ! dur, dur, mais je comprends
    que tu hésite même s’il faudra bien !
    plein de courage pour tout et moi aussi je suis toujours en mode tricot, et bientôt jardin !
    Bisous, MIAOU !!!!

    • Quichottine

      Le mode tricot me rassure… ce sont des pauses agréables car créatives.

      Pour le tri… il avance doucement mais il va falloir que j’appuie sur l’accélérateur.

      Merci pour tout, Mistigris. Bisous et douce journée.

  19. J’ai souvent déménager, donc peu entassé, et je peux t’affirmer que l’essentiel est dans le nid de ton cœur… Les seules choses auxquelles je tiens plus que tout ce sont les albums photos, ils sont un excellent résumé des jours heureux (principalement).
    Bon courage pour le tri, demain le soleil se lèvera encore sur le jour comme sur ta vie !

    • Quichottine

      Tu as raison…
      Je crois que ce sont les albums photos de mon enfance qui me manquent le plus…

      Merci pour tes encouragements ABC. Passe une douce journée.

  20. Ah que c’est difficile de ranger, trier, jeter …non non pas ça!
    Pour moi c’est un calvaire! On n’avait pas pris le temps de trier en partant de Fontenay et arrivés à Gourdon, on avait tellement de place que l’on a accumulé encore plus…. c’est simple pour moi c’est devenu un cauchemar!!
    Mais je te souhaite une belle journée!
    Bises
    Dany

    • Quichottine

      Lorsque j’y réfléchis, je me dis que si nous avions eu moins de place nous aurions été obligés de trier… mais les enfants grandissaient, et ils ont laissé ici aussi ce dont ils n’avaient pas vraiment besoin dans leur premier logement.
      Pas si facile de faire le vide, même pour eux.
      Bises et douce journée Dany. Merci pour tout.

  21. Quichottine, hier soir je regardais un « pot » qui me sert de vase, il n’est pas très beau mais… je me souviens du jour peu avant Pâques (mais de quelle année ? il y a si longtemps…) où mon parrain me l’a offert remplis d’olives en chocolat, tous nos objets sont chargés d’ l’émotion rappelant une anecdote, un souvenir, une personne… c’est un tel arrachement de se séparer d’un dessin d’enfant…
    je t’embrasse chaleureusement

    • Quichottine

      Merci pour ce partage d’émotion, Josette.
      Lorsque nos yeux se posent sur des objets qui font partie de nos vies, c’est comme revivre les instants heureux.

      Mais je sais qu’il y en aura d’autres… alors, il faut trier.

      Merci pour tout. Je t’embrasse fort.

  22. C’est difficile de se séparer des souvenirs même s’ils sont matériels
    Bon courage Quichottine

    • Quichottine

      Surtout s’ils sont matériels… mais il le faut.
      Je vais y arriver. 🙂

      Merci pour tes encouragements, Kri.

  23. J’ai commencé à ranger aussi, pièce après pièce, mais il y en a toujours trop… Et des pièces pas encore touchées. Je te souhaite plein de force et de courage…

    • Quichottine

      C’est ainsi qu’il faut faire… je crois.
      Allez, toi et moi, nous allons faire l’indispensable. 🙂
      Merci pour tes encouragements Pastelle.
      Passe une douce journée.

  24. Je viens de terminer le très beau livre de Lydia Flem « Comment j’ai vidé la maison de mes parents »
    http://www.babelio.com/livres/Flem-Comment-jai-vide-la-maison-de-mes-parents/37402
    c’est une amie de l’association France Alzheimer qui me l’avait prêté. Il y a quelques temps j’avais lu celui de Marie Rouannet. Nous sommes hélas plusieurs à vider soit la maison de nos parents, soit la nôtre avec tous ces choix douloureux, ces souvenirs, cette rage parfois quand nous tombons sur des secrets que nous devinions mais dont nous n’avions pas la preuve, cette culpabilité aussi quand nous devons jeter, brûler, donner. Parfois le feu est bienfaiteur mais parfois c’est la honte qui vous habite alors que l’on est en rien responsable des actes de nos parents. Quoi qu’il en soit, je te souhaite bien du courage, je suis loin d’en avoir terminé avec la maison de ma mère et du courage aussi pour raconter tout ça, moi je ne l’ai plus depuis longtemps car en moi aussi je fais le vide et je ne garde que j’essentiel

    • Quichottine

      Ce livre est sur ma table de chevet… J’avoue que vider la maison de mes parents adoptifs a été une étape difficile. Maintenant, il faut que je me sépare de ce que j’avais gardé à ce moment-là. C’est comme les trahir une seconde fois, eux qui m’avaient tout donné.

      Merci pour ta présence et tes mots, Azalaïs.
      Courage à toi.

  25. se débarrasser des ses propres possessions, passe encore, mais des objets de nos parents, comme c’est dur ! et plus prosaïquement, les livres, ah , les livres ! la meilleure et la pire des choses (comme la langue selon Esope), ça pèse des tonnes et personne n’en veut

    • Quichottine

      C’est effectivement l’un de mes problèmes…
      Mais il faudra bien que j’y arrive.

      Merci, Emma… je m’inquiétais pour toi.

  26. Je me suis retrouvée dans ton texte
    car nous aussi en ce moment, on trie, on jette, on donne
    on garde un peu quand même…
    C’est comme ça que j’ai retrouvé ma poupée
    http://marie-aupaysdesimagesetdesmots.blogspot.fr/2016/03/poemema-poupee.html
    des lettres, des vieilles photos…
    On voit dans ces jours de grand ménage toute une vie qui a filé à toute vitesse…
    c’est vrai que pour le dernier voyage, il faut s’apprendre à faire le vide des choses concrètes …Pas facile…

    • Quichottine

      Il faut que je garde le minimum, l’essentiel.
      Comment choisir pour être sûr de ne jamais regretter son choix ?

      Merci pour tout, Marie.

  27. On en est tous là. Pour ma part je me ménage 1 jour ou 2 par semaine pour faire une activité personnelle (souvent marche et nature) . Le jardin est une bonne activité aussi pour se retrouver avec le temps qui passe, patience, observation, anticipation et partage. Merci pour cet espace de réflexion. Cordiales pensées.

    • Quichottine

      Je me suis replongée dans mes cahiers… mes « rêves de papier » seront plus nombreux, mais je vais ainsi pouvoir malgré tout faire du vide. 🙂
      Marcher aussi, sortir, parce que c’est bon pour la santé.

      Nous n’aurons bientôt plus de jardin, mais je vais m’y faire.

      Merci pour tes mots, Pierre. Amitiés.

  28. Bon courage, belle Quichottine qui dit l’essentiel, l’émotion avec tant de poésie. La vie m’a amenée à me détacher, par la force des choses au début, par choix à présent, de ce qui est matériel. Les objets, les lettres ont la valeur que nous leur donnons, or, cette valeur se trouve dans notre coeur qui bat au souvenir des événements marquants de notre vie. C’est une nouvelle étape pour toi et la partager te permettra sûrement de l’alléger, tout en nous ravissant de ton écriture. Bisous doux.

    • Quichottine

      Merci, Emmanuelle.
      Le soutien que je trouve ici est important dans ma démarche.
      Choisir n’est pas facile.
      Bisous doux et belle journée à toi.

  29. Coucou ma douce Quichottine, un moment bien difficile le tri et en même temps un moment de pur bonheur où l’on revient en arrière revivant les bons et même les mauvais souvenirs. J’ai aimé quand tu dis que tu fais comme l’oiseau.. tu accumules dans ton petit nid..je ne sais pas pourquoi mais cela m’a émue.
    Il y tellement de souvenirs dans une vie qu’il faudrait plus qu’un livre pour les raconter.
    En tout cas te lire est toujours un ravissement.
    bonne semaine à toi et plein de bisous
    chatou

    • Quichottine

      Merci ma Chatou.
      Trier est difficile mais je vais y arriver, il le faut.

      Mes souvenirs seront dans les livres que je lèguerai à mes enfants. Ils seront moins encombrants. 😉
      Plein de bisous et douce semaine à toi.

  30. Ah, c’est un moment difficile à vivre… Comment trier et ne garder que ce qui est important ??? Après 40 ans, tu dois avoir engrangé plein de choses très précieuses à tes yeux. Il va falloir te faire violence et choisir ce qui peut être conservé… Je n’ose m’imaginer dans ta situation mais peut être qu’un jour cela m’arrivera aussi et j’essaierai de montrer un léger détachement.
    Courage ma douce Quichottine et GROS BISOUS !

    • Quichottine

      Ma décision est prise, mais le chemin est ardu.
      Je crois qu’il est plus facile de me séparer de ce qui est à moi que de ce que m’ont laissés mes parents.
      Gros bisous et douce journée Marité.

  31. Bon courage Quichottine, tu me fais penser à ma grande sœur Normande, qui range mais qui garde tout ! elle ne sait pas jeter du tout depuis toujours.
    J’ai été obligé de déménager, très vite. J’ai accepté ce studio à cause du prix bas qui correspondait au 1/3 de ma retraite. Deux mois seulement pour déménager, seule, sans aide, pour choisir ce que j’allais emporter avec moi. Mon F3 faisait plus de 75 m², adieu donc les meubles récupérés de mes parents. Le fauteuil tout vieux tout craqué, mais … de mon papa ! adieu tout ce que j’aimais garder mais dont je ne me servais jamais. Mais des associations ont été très heureuses de récupérer. Emmaüs était aux anges, certains de mes voisins aussi, pas le temps de me faire des sous en vendant. Je n’ai gardé que l’essentiel, l’utile. Mes livres sont à présent lus par d’autres plutôt que rester à s’ennuyer dans un coin.
    En août prochain cela fera deux ans … déjà. De mes objets je n’ai jamais rien regretté. Au contraire, après on se sent plus libre, les objets peuvent aussi avoir un certain poids dans les souvenirs, ils peuvent surtout faire le bonheur des autres.
    Cela se passera bien tu verras. Une nouvelle vie, c’est formidable aussi, cela rajeunit, cela apporte du nouveau … en tout ! Aller de l’avant, c’est cela la vie. Fais juste attention à ne pas en faire trop d’un coup, c’est fatigant. Fais-toi aider, attention à votre santé à tous les deux.
    Gros bisous et à bientôt pour suivre tes prochaines aventures.
    Annick

    • Quichottine

      Je me souviens bien de ton déménagement…
      Je dois être comme ta soeur, j’ai la maladie des « ça peut », même si je n’en suis pas encore à garder les boîtes de conserve vides… 🙂

      Merci pour tes encouragements et ta chaleureuse amitié.
      Gros bisous et douce journée Annick.

  32. Un sérieux boulot, il en faut du courage pour cela.
    Si, je devais moi aussi faire le tri, je n’ose y penser. Quand aux hasards d’un rangement quelconque, je retrouve … un souvenir … je ne peux me résoudre à m’en séparer … alors je remballe, range à nouveau, bien à l’abri … il m’arrive même, d’oublier ce que j’étais venu chercher … Je suis indécrottable. 🙂 😉
    Je t’embrasse très fort

    • Quichottine

      Merci pour ta compréhension et ce partage.
      Je vais devoir y arriver, c’est important, mais comme toi, j’avoue avoir un peu de mal.
      Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

  33. Tu dois déménager ? Rien de grave j’espère
    J’ai connu ça l’année dernière, et devoir trier et se séparer de souvenirs d’une vie, plus d’autres souvenirs que j’avais ramené après avoir vidé la maison de mes parents, ça n’est pas évident, et c’est douloureux. Mais hélas on n’a pas toujours le choix. Certaines choses, je n’ai d’ailleurs pas pu m’en séparer, même si elles sont toujours dans des cartons . D’un autre côté, ça m’a permis aussi de faire le ménage dans d’autres objets ou meubles, car on entasse, on entasse, et on ne se rend pas toujours compte.
    Bon courage Quichottine et gros bisous

    • Quichottine

      Juste les années qui passent et nous prennent un peu trop d’énergie…
      Tu exprimes très bien ce que je ressens. Merci.
      Ce n’est pas facile, mais je vais y arriver.
      Gros bisous et douce journée Lilwenna.

  34. Bonjour,

    J’ai quitté ma maison il y aura bientôt 24 ans, ce jour là je suis partie et depuis j’ai déjà, déménagé trois fois aussi à chaque fois j’ai fait des tris, je sais qu’il m’en reste énormément mais pour l’instant je ne puis continuer. J’ai encore mes parents et je me dis que je vais plutôt ajouter quand ils ne seront plus. Alors possible qu’à ce moment-là je regarderais plus attentivement ce que je dois jeter et ce que je dois garder.
    Mais ce que tu fais il faudra bien que je le fasse un jour où l’autre, mais mes enfants récupéreront ce que je ne veux pas et qui est encore jolie et qui surtout leur plairaient bien.

    Je me sauve, allez bisous et à bientôt.

    EvaJoe

    • Quichottine

      J’ai trop « ajouté » à la mort de nos parents…
      Maintenant, je dois me séparer de ce que j’ai gardé. Les enfants n’ont plus de place pour ce qui reste. 🙁

      Merci pour tes mots, EvaJoe.
      Bisous et douce journée.

  35. Je suis aussi du genre qui garde tout et ne jette rien . Il faudrait aussi que je fasse un tri , mais simplement l’envisager est si pénible que je repousse toujours . Et pourtant je devrais le faire , à mon âge, l’ombre avance …
    Bon courage à toi. Bisous.

    • Quichottine

      Nous en sommes donc au même point… Mais, là, je ne dois plus tergiverser.
      Merci pour tes encouragements, Zoé.
      Bisous et douce journée.

  36. Dire que cela fait … plusieurs année que je dis cela. Déjà faire du tri dans mes vêtements, c’est la croix et la bannière alors le reste … au grand dam de monsieur qui viderait facilement, lui. J’ai une amie au village qui, l’année dernière à fait le grand ménage. Tu le dis si bien, ce sont de pans de vie. Parfois, je me dis que stockés, je n’y pense pas plus que cela, alors pourquoi ne pas m’en débarrasser.
    Je te souhaite un grand courage
    Appartement plus petit, moins de surface à entretenir. Pour ta santé c’est certainement la meilleure solution.
    Je te fais un gros bisou qui sent encore le jardin.

    • Quichottine

      Faire du tri dans mes vêtements ne devrait pas me poser trop de problème, il y a déjà plusieurs fois que je le fais. Je n’y suis pas attachée.

      S’en débarrasser, c’est accepter de ne plus pouvoir jamais y revenir… et, ça, c’est difficile.
      Même si je sais que tu as raison et que ce déménagement est la meilleure solution.

      Gros bisous et douce journée Pimprenelle. Merci pour tout.

  37. Pas facile je me doute, ça n’avait pas été simple aussi pour mes parents lorsqu’ils avaient quitté leur maison pour aller en appartement
    Je te souhaite bon courage Quichottine
    Douce fin de journée & bisous

  38. Ah, c’est terrible, ce tri. Nous sommes passés par là, quand nous sommes partis, les choix qu’il faut faire, si douloureux parfois. Tel objet, telle image, tel tableau ravivent le souvenir du moment où ils sont apparus dans notre vie…. Hésiter à jeter, à vendre, demander aux enfants s’ils veulent ceci ou cela, et le petit pincement au coeur. Courage, chère amie, prends le temps qu’il te faudra, et pense qu’un appartement sera nettement plus reposant : nous en faisons maintenant l’expérience, et même si l jardin me manque, que je suis contente de voir la corvée du ménage, du rangement réduite à presque rien (sauf quand viennent les petits enfants, là, c’est une autre paire de manches 😀
    Je t’embrasse, prends soin de toi, ménage toi

    • pour Croc :
      j’aime bien le  » ménage toi  » !

    • Quichottine

      Je crois que les enfants ont pris ce qu’ils pouvaient mettre chez eux…
      Maintenant, il faut trier le reste, et ça, c’est pas gagné.
      La solution serait de trouver un appartement, d’y mettre l’indispensable et de faire ensuite un grand vide avec le reste…

      Je ne sais pas. Je suppose que tout sera plus simple quand j’aurais décidé de ce qui est vraiment indispensable.

      Je t’embrasse fort. Merci pour tout, Dame Croc.

  39. Qu’il est difficile de trier , de se séparer des souvenirs d’une vie entière.. . C’est donc pour cela que tu es moins présente ? Je te souhaite bon courage car tu en as besoin ,je pense.
    Ma fille est en train de faire la même chose que toi et elle menace de baisser les bras , car il n’y a pas que cela.
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      J’en ai besoin, et vous savoir là est un grand réconfort quand je me mets à paniquer devant l’ampleur du travail à terminer.
      « il n’y a pas que cela »… c’est vrai.
      N’est-ce que le sommet de l’iceberg ?
      J’ai du mal à décider.
      Je t’embrasse fort. Merci pour tout, ma Fanfan.

  40. Le tri …un moment difficile où il faut faire des choix , où l’on veut garder les souvenirs de famille , où tout nous semble impossible de se séparer.
    Quand le tri s’accompagne du mot partir , c’est très douloureux .
    Prends ton temps , prends bien soin de toi.
    Je t’embrasse Quichottine

    • Quichottine

      Merci de si bien comprendre, erato.
      Le temps file trop vite, il faut vraiment que j’arrive à boucler mes cartons.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  41. Et pourtant on ne devrait pas s’attacher aux choses, l’humain est tellement plus important . à bientôt Quichottine

    • Quichottine

      Tout à fait d’accord… mais c’est plus facile de le dire que de le faire.
      Merci, Gérard.

  42. le plus important est de ne pas déménager dans sa tete !

    j ai un frère qui a une méthode très simple depuis des années :
    il donne tout ce que tu veux prendre chez lui : livres disques bibelots etc … et son tri se fait en permanence depuis des années. Une manière de vivre au présent et de faire profiter son entourage de ce qu’il n’utilise plus vraiment. Un pied de nez au matérialisme doublé d’une grande générosité en quelque sorte.
    c’est sa méthode à lui et je ne connais que lui qui raisonne comme ça.
    Il vis dans moins de 30 m2 et se porte très bien.
    Bon courage Quichottine

    • Quichottine

      Je donne aussi beaucoup, mais il m’arrive de racheter ce que j’ai donné… 🙂
      T’en fais pas, je vais y arriver…
      (Je garderai mes Don Quichotte, ils représentent beaucoup)

  43. salut
    on commence le tri et on brule , on classe et on jette
    Au bout de 45 années il est temps de faire le vide surtout que l’on risque de déménager
    bon week-end

    • Quichottine

      Tu as raison… il est grand temps.
      Passe une douce journée Tiot.

  44. Tu vas vraiment déménager ?
    Oh je comprends ta douleur.
    Dans ton nouvel appartement, tu vas devenir une dame digne et moins attachée aux biens matériels, tu apprendras la zénitude et la méditation, tu te demanderas pourquoi tu as chargé ton sac à dos de tant de pierres inutiles jusqu’à présent. Et tu gagneras une nouvelle jeunesse, si, si, je t’assure !

    En tous cas, les moments de doute ou de découragement , face à la poubelle, pense que toi au moins tu ne laisseras pas tout un bazar à tes enfants lorsque tu n’auras plus ta tête ou lorsque tu mourras. C’est un acte de générosité et de vraie mère que de laisser place nette.
    En plus en faisant le tri tant que tu as ta tête tu peux jeter ce que tu ne veux pas qu' »ils » trouvent quand tu ne seras plus en état de justifier tes choix.
    C’est mon expérience d’auxiliaire de vie auprès de personnes en fin de vie qui me fait parler.
    Bon courage ma belle, tu vas y arriver.

    • Quichottine

      Oui, je vais vraiment déménager. L’échéance approche et je dois à tout prix « désencombrer ».
      Sourire en pensant à ce que je ne voudrais pas qu’on trouve après mon décès…

      Merci pour tes conseils, Aude. Je vais y arriver.

  45. PS j’ai bien aimé le mot de Felix1

  46. Ce que tu dis me parle beaucoup car moi aussi je commence à « jeter », me séparer, au cas où, on entasse tant de choses dont personne ne voudra ! Souvent ça me donne l’impression de m’alléger.
    Ce ne sera pas facile pour toi de changer d’habitation, je sais qu’il arrive un moment où il faut être raisonnable…
    Je te souhaite du courage pour ces rangements Quichottine
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      Je suis très mitigée… hésitante quand au choix que nous faisons, mais c’est vrai que je dois me montrer raisonnable.
      Merci pour tes encouragements, Marine.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  47. Oh comme je te comprends. Qu’on le veuille ou non, on s’attache aux souvenirs et aux objets et c’est toujours douloureux de s’en séparer. J’ai déjà eu à aider mon tendre époux à trier la maison de ses parents où se trouvaient encore des objets au grenier qui appartenaient aux grands-parents. Puis il a fallu vider celle de mes parents où j’avais vécu enfant, puis celle où je passais toutes mes vacances…Alors pour l’instant, nous avons une phase de découragement…je n’ai aucun courage pour trier la mienne, qui est pourtant minuscule et que pour l’instant nous n’avons pas besoin de quitter mais où j’aurai bien besoin de faire un peu de place. En tous les cas on s’est promis de ne pas laisser à nos enfants tout ce travail fastidieux de tri…Et depuis quelques années nous leur donnons tout ce que nous ne voulons plus et qui les intéresse. Ainsi ils en profitent tout de suite !
    Bon courage. Cela doit être dur de devoir déménager pour un appartement plus petit. Finalement je ne regrette pas ma maison de poupée. Nous y avons vécu à l’étroit avec les enfants mais finalement, nous pouvons y rester pour l’instant.

    • Quichottine

      « on s’est promis de ne pas laisser à nos enfants tout ce travail fastidieux de tri »
      C’est aussi ce qui me donne du courage quand je n’en ai plus.
      Je ne veux pas qu’ils souffrent comme nous.
      Merci pour ce partage, Manou.
      Bises et douce journée.

  48. Oh, quichottine, j’aime toujours si profondément tes réflexions, tes pauses intérieures, qui me vont droit au coeur et me le font trembler, ou s’asseoir, ou prendre le large ….
    Tes mots sont ce miroir dans lequel on se regarde, comme cette peinture de Degas …

    Il est dit qu’on reconnaît un esprit libéré au peu de choses qui ornent sa demeure ……..

    La mienne ressemble encore à un « nid » (pour reprendre ta charmante expression) mais il est vrai que tous ces derniers temps j’ai une folle envie de tout enlever, de recommencer autre chose …plus épuré …
    Je ne veux plus rien, ou presque rien ………….

    Je te souhaite de très douces Pâques, en dépit de ce mauvais vent, vent sorcier, implacable, qui a de nouveau laissé tant de ruines sur son passage et tant de tâches de sang …………….Prions, chacun à notre façon, pour ces familles anéanties !
    Je t’embrasse immense-aimant : sabine

    • Quichottine

      Merci pour ton message, Sabine.

      Je sais que c’est important. Je vais y arriver.

      Passe une douce journée… Pensées pour tous.

  49. Bonsoir Quichottine,

    Ah lal!la! Ce que tu dis me « parle » comme on doit. Trier, jeter, je le fais de temps à autre. Mais pas assez. Car je m’attache et j’aime chaque chose offerte et gardée comme un petit cadeau lumineux de la vie. J’en ai encore tant et tant! Alors oui, comme des coups de gomme, choix difficiles, cornéliens, parfois très douloureux. Je te comprends.
    Bon courage ma chère Quichottine
    Je t’embrasse bien fort

    • Quichottine

      Merci de si bien me comprendre…
      Tes encouragements me touchent beaucoup.
      Je t’embrasse bien fort. Passe une douce journée.

  50. Ainsi donc le pas est franchi… « Qu’emporteriez-vous sur une île déserte ? » Ce n’est qu’un jeu, et pourtant on s’efforce à trouver les réponses correctes, pertinentes. Mais dans la vraie vie, quand chaque chose nous parle ? C’est un de mes grands projets sans cesse repoussé, il faudra bien que je m’y mette aussi. Choisir engendre toujours des regrets. Je t’embrasse, Quichottine.

    • Quichottine

      Si je pouvais déménager avec seulement les trois objets que j’emporterais sur une île déserte… ce serait plus facile je crois.
      Mais choisir au moment où l’on décide que ce sera pour le restant de nos jours, c’est tout à fait autre chose.
      Merci d’être là, Galet.
      Je t’embrasse fort.

  51. Bises VITA

    • Quichottine

      Un sourire pour toi… je me souviens de tes premiers mots ici… et tu es toujours là.
      Merci pour ton soutien pas tout à fait silencieux.
      Bises à toi aussi.

  52. un déménagement en vue ? C’est un travail difficile que de trier et je ne suis pas du tout mais pas du tout un modèle à suivre. J’ai entendu parler d’une japonaise qui fait un tabac avec ses bouquins de rangement. je ne sais pas ce que ça vaut (en qualité j’entends). je te souhaite plein de courage
    bises et belle fin de semaine

    • Quichottine

      J’ai lu son livre et il n’est pas vraiment tout à fait applicable à notre pays. Ne surtout pas suivre ses recommandations en ce qui concerne les papiers importants. 🙂
      Merci pour tes encouragements, Jeanne.
      Bises et belle fin de semaine à toi aussi, même si ce n’est pas la même. 🙂

  53. c’est un moment bien difficile. Je me souviens de ma belle mère quand elle triait tout dans le grenier : ses souvenirs mais aussi les objets que les enfants avaient laissé. Elle a trié et ils ont emménagé tous deux dans une nouvelle maison.
    un paroissien a vendu sa maison, il voyait le grand âge venir ; il a mis ses souvenirs dans un carton et dans son petit studio, il ne l’a pas ouvert car pas de place ; son fils voulait l’en débarrasser. Non a-t-il dit ? trop important.
    C’est difficile mais aussi tu retrouves des souvenirs que tu croyais oublié. Bises

    • Quichottine

      « Trop important », c’est vrai, même quand ce sont des choses qu’on n’ouvre pas souvent.
      Merci à toi aussi pour tes mots.
      Bises et douce journée.

  54. Bonsoir Quichottine. C’est sûr que lorsque l’on déménage dans un espace moins grand il faut trier et se séparer de beaucoup de choses. Je n’en suis pas capable pour le moment. Bisous

    • Quichottine

      Je me dis que j’ai peut-être trop tardé… Mais je vais y arriver. 🙂
      Bisous.

  55. Chaque année au grand ménage du printemps j’essais de trier et de jeter pour éviter que nos enfants aient à le faire plus tard, c’est un travail très difficile et je te comprends. Bon courage dans ton travail.

    • Quichottine

      Merci de si bien me comprendre… Il y a longtemps que j’aurais dû le faire, et là, je suis mise au pied du mur, je n’ai pas le temps d’y penser davantage, il faut y aller. 🙂
      Tes encouragements me touchent beaucoup, Solange.
      Passe une douce journée. Amitiés à vous deux.

  56. Oui Quichottine
    pour vivre heureux
    vivons léger

    Connais tu le livre de Dominique LOREAU « l’art de l’essentiel »
    « L’art de l’essentiel : jeter l’inutile et le superflu pour faire de l’espace en soi  »

    http://livre.fnac.com/a2689562/Dominique-Loreau-L-art-de-l-essentiel-jeter-l-inutile-et-le-superflu-pour-faire-de-l-espace-en-soi

    • Quichottine

      Merci pour ce lien Pascal.
      Je ne connaissais pas ce livre. 🙂

  57. Tu projettes de déménager ? Moi, pas encore, j’ai ma maison mais je trie régulièrement. Si je ne trie pas je pense à ce que je jetterai bientôt. Quand j’ai trié le garage avec mon mari, c’était ses affaires, mais c’est moi qui dirigeait la situation, il ne savait pas trop ranger. Alors à chaque fois qu’il ne savait pas décider je lui demandais si telle ou telle chose lui avait manqué durant ces 10 dernières années. Si la réponse était non, je jetais. Et il acceptait. On ne peut cependant pas tout jeter. Mais de temps en temps il faut faire le point. Bon courage et bon week end Pascal.

    • Quichottine

      Oui, et très bientôt.
      Une bonne question à se poser… Merci !
      Passe une douce journée.

  58. corinne56

    Il y a des choses que l’esprit a du mal à ranger peut-être parce qu’il souhaite davantage se souvenir malgré le temps qui passe. On donne tellement un sens aux objets qui nous rappellent un moment précis de notre vie, une personne… Côté paperasse je jette au fur et à mesure. Je te souhaite un bon week-end de Pâques Quichottne. Bisous.

    • Quichottine

      Je jette aussi beaucoup côté paperasse, mais il n’y a pas que ça, hélas !
      Merci pour tout, Corinne.
      Bisous et douce journée.

  59. Aïe, aïe, aïe, le tri (je crie) ma hantise. Je suis un adepte du « au cas où » mais sans sombrer dans le syndrome de Diogène.
    Bon courage parce qu’il est tellement difficile de dire « ça c’est plus important que ça » toujours choisir entre deux « ça »
    Bonne fête de Pâques

    • Quichottine

      Je suis dans les « ça peut », mais je vais devoir abandonner. 🙂
      Merci pour tes mots alphomega.
      J’espère que tu auras passé de bonnes Pâques toi aussi.
      Amitiés.

  60. Je n’y arrive pas… Tout s’entasse et le courage me manque… Pour moi, jeter des souvenirs, c’est déjà mourir un peu, les petits mots de mon fils suicidé… Je n’y arrive pas… Peut-être une autre fois, un autre jour…
    Douce nuit ma Quichottine. Je t’embrasse fort.

    • Quichottine

      Garde-les… ils sont importants.
      Je t’embrasse très fort, ma Liliane. Prends bien soin de toi.

    • Quichottine

      Merci.
      J’espère que les tiennes furent joyeuses aussi.
      Bisous.

  61. – En vieillissant il faut s’alléger. Renoncer à beaucoup de choses dépassées. cela fait de l’espace pour tout ce qui reste à découvrir …
    Il me semble que j’ai lu cela dans un livre – Le sage de la forêt noire – Je ne sais plus …
    Bonne fêtes de Pâques !

    • Quichottine

      Merci pour tes mots Marcelle.
      J’espère y arriver.
      Bonnes fêtes à toi aussi.

  62. J’ai rangé et vidé la maison, il y a quelques temps en donnant à mes enfants ce qui leur appartenait et ce qu’ils voulaient garder. Pas si simple de revenir en arrière, mais parfois aussi de bons souvenirs. C’est là que l’on voit que le temps passe.
    Toutefois, il me reste encore du tri à faire car je m’aperçois que ce que j’ai gardé ne sera plus utile ou plus utilisé.
    Mais c’est dans le sous-sol qu’il y a le plus d’ustensiles ou machines diverses à enlever. Bien trop de fouillis divers. Avec Daniel, il faut que l’on prenne notre courage à deux mains.
    Gros bisous du jour Quichottine !

    • Quichottine

      Prendre son courage à deux mains…
      Pour l’instant, je ne vais me charger que de ce qui m’appartient. Pour le reste, il sera toujours temps ensuite.
      Merci pour tes mots, Monique.
      Gros bisous et douce journée.

  63. Coucou Quichottine,
    Pas toujours facile de laisser des choses du passé derrière soi, de jeter, de donner.
    Surtout quand l’espace est compté et que nous devons faire une sélection parfois douloureuse.
    J’ai connu cette épreuve il y a quelques années et elle m’a appris beaucoup de choses, entre autres que ce qui est dans notre coeur ne pourra jamais en sortir quelques soient les circonstances.
    Depuis, je garde de moins en moins et deux fois par an, je fais un tri de ce qui peut servir encore à d’autres que moi, je jette ce qui ne peut être donné, et je le fais à présent sans déchirement. Et puis, cela permet aussi de repartir d’un pas plus léger 😉
    En tous cas, je comprends, d’autant que ce tri fait remonter les souvenirs, les émotions qu’on pensait enfouies mais sont encore là, bien présentes.
    Je t’embrasse et te souhaite bon courage.

    • Quichottine

      Merci, tu me rassures. 🙂
      Je ferai au mieux, mais j’ai du mal.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  64. Bonjour Quichottine,

    Il n’est pas évident de trier, de faire un choix, de sélectionner entre des choses et d’autres et davantage quand les souvenirs s’imposent au contact des objets et que l’affectif ne manque pas. Pourtant, en y réfléchissant bien, il arrive que même en ayant loin des yeux, des mains l’objet, le souvenir reste ; et là, ce dernier, est l’essentiel.
    Malgré tout, l’on comprend… En grandissant, on a appris à trier, donner (au maximum) et (plus que) jeter mais notre petit chez nous est animé d’attentions, de souvenirs divers en plus de nos meubles, dont une DVDthèque et une Bibliothèque, bien garnie malgré les précédents tris effectués (en plus d’un don d’un cabas de livres à une association humanitaire).
    Que te souhaiter, en dehors de passer un bon restant de fêtes pascales, de plus? O.o Que le tri se passe au mieux et que les temps à venir te soient appréciables!
    Veille à ne pas te fatiguer durant le tri en cours et le déménagement à venir (prochainement plus que tardivement si l’on a bien entendu)! ><
    Bon lundi de Pâques, Grande Quichottine! 🙂

    • Quichottine

      C’est vrai que le souvenir reste…
      Merci pour tes mots en partage et ces voeux de Pâques qui me touchent beaucoup.
      Le déménagement approche, mais il n’est pas encore pour demain, ouf !
      Passe une douce journée.

  65. Ah, devoir faire le vide, jeter des souvenirs, non, c’est plus fort que moi, j’empile des rêves, je rêve que j’accumule et plus je rêve plus j’écris et les cartons débordent…
    Gros Bisous, Flo

    • Quichottine

      Tu m’as fait sourire… merci, Flo.
      Je vais essayer de faire en sorte d’au moins conserver mes rêves…
      Gros bisous et douce journée.

  66. ce doit être un travail titanesque et assez déchirant…mais il paraît qu’après on se sent plus léger…
    Moi je range ma bibliothèque, en ce moment, et c’est difficile…J’essaie de me séparer de quelques livres…J’en ai trop…Heureusement, à la médiathèque de la ville, il y a un carton où l’on peut déposer des livres vagabonds et chacun se sert selon son désir…Je veux bien me séparer de mes livres si cela profite à d’autres

    • Quichottine

      Il paraît… pour l’instant, je me sens un peu plus lourde, hélas.
      Mais pour les livres, le tri avance. 🙂
      Ils profiteront à d’autres.

      Passe une douce journée Gazou. Merci pour tout.

  67. bonsoir et merci pour ta visite ; Pâques est passé ; nous attendons quelques jours ensoleillés ; lundi prochain je garde la petite … et je t’envoie un gros bisou.

    • Quichottine

      C’était bien normal… Passe une douce journée Andrée. Gros bisous.

  68. Bonjour Quichottine,

    Je te comprends, ce sont des moments difficile qui demande courage, force physique et mentale.

    prends le temps qu’il faut sans oublier de prendre soin de toi.
    Amicalement Quichottine, je ne t’oublie pas.

    • Quichottine

      Merci !
      Je ne t’oublie pas non plus, Nadia.
      Passe une douce journée.

  69. nature sereine

    C’est un grand pas en avant, une page qui se tourne… nous en sortons on se sent si léger après courage bisous

    • Quichottine

      Merci… je sais que tu as raison. 🙂
      Bisous et douce journée Cathie.

  70. coucou une revenante depuis quelques jours et qui a continué à paresser 🙂
    temps très agréable …j’ai même pris un bain de pied et de bas de pantalon par la même occasion !
    bon passons aux choses sérieuses ! le déménagement ? Le plus difficile c’est de prendre la décision une fois que c’est pris on peut se dire  » ça c’est fait » ouf c’est déjà une tres grande chose de faite. Ensuite savoir de quel côté et dans quel style d’appartement on veut s’installer…après ça va presque tout seul 🙂
    tu sais bien qu’on a quitté une maison ou nous avions vécu plus de trente ans …mais quand le corps te dit qu’il ne peut plus suivre , on envisage le changement presque avec soulagement. Nous étions tous les deux dans la villa en train de regarder les déménageurs et nous nous sommes dit  » sans regret » …presque indifférents ! Parfois mon lilas ou mes rosiers me manquent…ou c’est ma vigne ou le cerisier …c’est très fugace et sans douleur. Pour faire le tri il nous a fallu 6 mois …nous avons beaucoup, beaucoup donné y compris des meubles mais de savoir que d’autres donneraient vie à ces objets cela a facilité la chose. Tu sais, je crois qu’après avoir eu une maison vivante, j’ai l’impression qu’il s’y installait trop de silence…et c’est bien que d’autres que nous continuent à la faire vivre …grosses bises et ne te laisse pas abattre, la nouvelle page du livre aura aussi ses bonheurs.

    • Quichottine

      Ce n’est pas de la paresse, c’est de la prudence, tu dois absolument te ménager. 🙂
      Le choix de la région et de la ville est fait, je crois que pour le reste il faudra se contenter de ce que nous pourrons trouver. 🙂
      Je sais que c’est important que les objets continuent à vivre, même les livres… alors mieux vaut donner que de laisser tout cela dormir quelque part en attendant que l’un ou l’autre de nos enfants puisse avoir un logis plus grand. 🙂
      Merci pour tout, Églantine. Je sais que tu as raison.
      Je t’embrasse fort. Prends bien soin de toi.

  71. coucou ma Quichottine,

    Je peux imaginer ….C’est fou ce que l’on peut engranger au fil des années…. et c’est parfois si dur de s’en séparer tant les souvenirs restent accrochés à presque tout !
    Bon courage pour faire le tri …j’espère que tu y arriveras ,
    tendresse

    • Quichottine

      C’est fou… c(est d’ailleurs tout à fait déraisonnable de s’attacher ainsi à de petits riens qui finissent par faire de grands tout.
      Merci pour ton soutien, Cri.
      Je t’embrasse fort.

  72. Merci beaucoup pour ton passage pour mon anniversaire, c’est un plaisir de revenir ici et puis comme toujours je passe aux commentaires.

  73. …il y a des jours où l’on trie et d’autres où l’on jette …le plus difficile est de doser ..

    • Quichottine

      Doser… C’est vrai.
      J’ai compris qu’il me faudrait du temps. 🙂

  74. Eh bien comme tu n’es pas là, je suppose que tu es en train de ranger. Je devrais prendre exemple sur toi car chez moi c’est le b*rdel !
    Heureuse de te visiter après tout ce temps !
    A bientôt

  75. ‘Tu dois te montrer raisonnable’…. dans ces mots, je sens ton hesitation à partir… il le faut… mais , c’est une decision à 2. .. et alors après, ce sont des choix de tri à 2…. je devrais t’envoyer un dessin que j’ai envoyé à Jo, je te l’enverrai quand j’ouvrirai l’ordi. Je l’ai envoyé à Jo, qui trie lui aussi…. pour ne pas laissé ce travail à sa soeur quand il « partira » du coup, oui, c’est difficile, cela rappelle tant de souvenirs, de moments passés, de rencontres…. alors, il trie, donne à tout vent quand c’est possible, à emmaűs, et cela donne parfois des discussions, des souvenirs ensemble…. ce n’est pas facile et en même temps, cela ravive la vie….
    Alors… bon courage… et peut être une autre rencontre dans ton nouveau lieu, mon filleul l’a quitté mais n’en est pas trop loin….
    Un abrazo amiga

    • Quichottine

      La décision est prise. Le lieu choisi.
      Le tri se fait doucement, pas toujours à deux pour l’instant.
      Mais tu as raison, la vie continue.
      Hasta pronto Cariña. Un abrazo para ti.

  76. Salut
    le soleil a fait un passage hier mais la pluie est de nouveau présente
    bonne journée

    • Quichottine

      Ce sera pluie et grisaille aujourd’hui…
      Bonne journée à toi aussi. 🙂

  77. Je n’aurai pas letemps pas le temps…

    As-tu vu le film « La dernière leçon » ?
    J’ai pleuré tout le temps du début jusqu’à la fin mais elle au moins elle range et pour cause !

    Su tu me réponds à mes coms peux tu le faire sur mon blog car là je ne m’y retrouve pas mais il faut dire que je ne cherche pas vraiment…justement pas le temps !

    Bisous bisous

    • Quichottine

      Je n’ai pas vu le film…
      Pour mes réponses, bien sûr… je ferai mon possible.
      Bisous.

      (ton lien ici est erroné, j’ai dû le désactiver.)

  78. hello….je crois que nous sommes tous dans le même cas…..si je pouvais je viderais tout…
    me plairait bien… de me retrouver dans une pièce vide ou presque ! terrible ce que l’on peut amasser en xx années… !
    Mais avec l’âge on a d’autres intérêts et heureusement … !
    toutes les collections que j’ai faites…
    qui en veut ?
    je donne ….

    • Quichottine

      Tu as raison… se séparer de « tout » serait sans doute plus facile.
      Je vais pour l’instant garder mes Quichotte… 🙂
      Je n’ai pas trop de collections, ouf !

      Courage à toi, Simone.

  79. Merci pour ta réponse
    Le film est très récent…biz

  80. Ma Quichottine, j’espère que tu me permets de te citer ainsi car j’ai fait la curieuse, au vu des nombreux commentaires que tu as reçue, et c’est très bien pour toi. Je ne te connais pas mais ton message m’a émue car j’ai dû, avec mes frères, faire le vide chez maman et cela a été un cruel dilemme pour nous tous. A un certain âge de la vie il ne te reste rien à acheter, car tu possèdes à peu près tout. Que devions-nous faire de tout ce qu’elle avait accumulée durant toute sa vie? Les photos ont été partagées entre nous, mais là aussi cela a été très dur. Ses meubles, dans la plus grande partie, ont été donnés à des personnes nécessiteuses. Chacun de nous a gardé un objet lui appartenant: je n’ai gardé que sa paire de lunettes dans son étui. Elle repose sur la table de mon chevet qui est près de moi. Voilà en ce qui me concerne… Tu fais comme tu le sens car tu ne dois pas avoir, un jour, l’ombre d’un regret. Je t’embrasse comme le ferais une sœur, que je n’ai jamais eue. Prends-bien soin de toi. A bientôt.

    • Quichottine

      J’ai déjà beaucoup donné, mais je sais que faire le vide avant sera aussi moins difficile pour l’après des enfants.
      Merci pour tes mots chaleureux, Nell.
      Je suis touchée.
      Passe une douce journée. Je t’embrasse fort.

  81. Bonsoir Quichottine,
    Ah ‘faire le tri!’! c’est bien souvent pour demain…. et du coup on est dépassé.
    Je sais que le choix : je garde, je donne, j’offre…. je jette! n’est pas bien facile car ne ditons pas que chaque objet a une âme.
    Personnellement, je donne beaucoup et je sais qu’ils auront une autre vie.
    Je sais aussi que les sentiments, les souvenirs qui m’attachent à ‘eux’ restent ancrés en moi.
    Je continue à les voir…qu’ils soient là ou non.
    Je suis certaine qu’il en sera de même pour Toi.
    Je t’embrasse,
    Prend bien soin de Toi,
    SylviAnne

    • Quichottine

      Merci pour tes encouragements et ta compréhension, SylviAnne.
      Je sais que je vais y arriver. Il faut seulement du temps et…
      On dit que « petit à petit l’oiseau fait son nid »… doit-il aussi le défaire petit à petit ou doit-il laisser le vent l’emporter d’un seul coup ?
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  82. Bonsoir ma Quichottine , tes mots , ce tri , ces rangements ont fait battre mon coeur me faisant penser à l’attitude de mes parents à ma dernière visite ! Ils voulaient faire ce tri, me rendre  » mes affaires  » et celles de mon frère ! pff ! moi j’aime bien qu’elles soient et restent chez eux pour me rappeler mon enfance et mon insouciance , chez moi elles n’auront plus la même valeur … je suis donc repartie sans et j’en suis heureuse 😉
    Je t’embrasse bien fort

    • Quichottine

      Peut-être tes parents envisagent-ils aussi de changer de lieu ?
      Je ne sais pas, mais je comprends tout à fait ce que tu ressens.
      Je t’embrasse fort. Nos amitiés à vous deux.

  83. Ça n’est jamais facile de faire le vide de certains lieux, mais … la vie continue, les souvenirs restent dans un coin de souvenirs et voilà.
    Mais une chose est sure, le temps file à une vitesse incroyable e t lui … ne prends jamais de repos, alors!!! allons – y
    Ceci est un : COPIER/COLLER
    Tout d’abord , désolée de mon absence, mais encore bien des choses à faire avant le 15/04
    Alors la toile !!! yes yes pas vraiment le temps.
    Bisou, bonne soirée et bon weekend.

    • Quichottine

      Merci pour ce passage rapide… je sais que tu pars en voyage et qu’il y a fort à faire.
      Prends le temps et profite.
      Bisous et douce journée à vous deux.

  84. bonjour Quichottine,
    je lis ton texte et cela me touche… et je pense à un livre que j’ai eu récemment entre les mains : aussi j’ose t’en parler mais peut être le connais-tu déja : « la magie du rangement » de Marie Kondo »…je t’embrasse affectueusement. beatrice- blj73 ( ps: n’hesite pas à me solliciter si vous repartez pour une nouvelle aventure avec les anthologies éphèmeres)

    • Quichottine

      Je l’ai acheté un jour où je me demandais par où commencer.
      Le livre n’est pas forcément totalement à suivre dans notre pays… surtout ne pas jeter ses bulletins de salaire, par exemple. 🙂
      Mais elle a de bonnes idées.

      Merci pour tout, Béatrice.
      Pour l’instant, pas d’anthologie en cours, le blog de la Petite Fabrique et celui des Anthologies sont en pause. J’attends impatiemment la réalisation du dernier rêve parrainé. J’espère que ce sera bientôt.

      Passe une douce journée. Ta visite me fait très plaisir. Je t’embrasse affectueusement.

  85. Ton texte triste me touche énormément. Ranger, c’est toujours « déranger » l’illusoire immobilité du temps que nous aurions tant voulu figer, dans nos entassements fragiles de « souvenirs ». Accepter de « passer », d’un monde à un autre. Et c’est très douloureux. Très courageux aussi, au vrai sens du mot.

    • Quichottine

      Merci.
      Figer le temps est impossible, il nous rattrape toujours. 🙂
      Passe une douce journée Carole.

  86. Coucou dame Quichottine
    J’ai beaucoup aimé ton article sur la lettre inachevée du mois de février
    Difficile de ranger, de trier… J’ai tendance à tout garder… Le jour où il faudra que je change de maison, ce ne sera pas un mince travail…
    Il y a des jours où on a envie de rien…
    Bisous du samedi
    Béa kimcat

    • Quichottine

      Merci d’avoir ainsi remonté le temps.
      Tu vois, je ne pensais pas devoir quitter ma maison un jour, sinon, j’aurais sans doute trié beaucoup plus tôt.
      C’est uns tâche titanesque.
      Bisous et douce journée Béa.

  87. un tri que je n’aurais jamais a faire je ne garde rien ou presque, sans doute parce que j’ai déménagé souvent très souvent. les souvenirs bon ou pas reste dans la tête personne ne peux les prendre et c’est ce qui m’importe, mais je comprends tout a fait les personnes qui garde tout et rien ces petites choses qui ont fait la vie de tout les jours. Bisoussss

    • Quichottine

      J’ai déménagé tellement souvent dans ma jeunesse que je n’ai quasiment rien de cette période… ceci explique sûrement cela.

      Bises et douce journée Renée.