La lettre inachevée

Aujourd’hui, chez Jamadrou, alors que je m’attardais sur ses billets de février, j’ai lu sa lettre.

– Tu l’as aimée…

Bien sûr ! Sinon, je n’en parlerais pas. 🙂

“Ce matin j’ai reçu une lettre
grande page blanche sans lignes et sans carreaux
comme une fenêtre grande ouverte”

Ce sont les mots d’introduction… pour connaître la suite, il faudra aller lire chez elle.

Tandis que j’en terminais la lecture, j’ai vu une autre page blanche, celle qui attendait depuis près de deux mois ma propre réponse aux mots que j’avais reçus et qui m’avaient tant émue.

Je sais que certains messages ne doivent pas rester lettre morte… cachés au fond d’un tiroir, ou en évidence sur une table, ils attendent parfois longtemps, trop longtemps.

L’auteur m’écrivait avec beaucoup de pudeur son chagrin, et moi… moi… je n’ai pas encore trouvé les mots qu’il faudrait pour lui dire combien sa lettre m’avait touchée.

Il y a des moments comme ça, des moments où les mots semblent vains, où il faudrait inventer autre chose, où je voudrais savoir dessiner ou écrire de la musique, peindre peut-être, qui sait ?

Trouver un autre langage pour exprimer vraiment la peine partagée, sans tomber dans le “trop” ou le “pas assez”.

Alors que j’écrivais quelques mots en commentaire, je fouillais encore dans ma mémoire, espérant y trouver la réponse attendue.

Ce n’est jamais facile de rassurer, de consoler…

Ce serait si simple de juste pouvoir prendre dans ses bras celui ou celle qui pleure, comme un petit enfant, de le ou la serrer très fort contre soi, sans rien dire…

110219_Vigee-Le_Brun_Elisabeh

Pourrais-je seulement lui écrire une grande page blanche, juste pour lui dire simplement : “Je n’ai pas oublié, je pense à toi.” ?

… dans le blanc de cette page, les mots non dits sauraient-ils trouver les chemins de son cœur meurtri ?

168 réponses à “La lettre inachevée

  1. tu cherches une réponse « touchante » oui se toucher en silence et on « sait » les pensées nous « touchent » et nous attachent…mystérieusement des fils invisibles traversent le temps et l’espace se sont nos liens !
    je t’embrasse Quichottine qui sait toujours nous toucher merveilleusement avec tes mots.

    • Quichottine

      Je crois que je voudrais seulement parfois trouver le mot juste, qui dise vraiment ce que je ressens.
      Parfois, c’est excessivement difficile.
      Merci pour ta présence et tes mots, Josette.
      Passe une douce soirée.

  2. Les mots sont parfois inappropriés et vains…
    Je serais de celle qui entoure de ses bras en silence pour partager la douleur.
    Douce journée ma Quichottine. Je t’embrasse très fort.

    • Quichottine

      Nous nous ressemblons beaucoup je crois.
      Ma lettre n’a pas eu d’écho, je pense que c’est normal.
      Je t’embrasse fort. Passe une douce soirée.

  3. Parfois .. les mots sont tellement difficiles à trouver devant la monstruosité de l’instant, qu’il est préférable de ne rien dire, un regard, une main chaleureuse.. et on a compris l’osmose, la complicité dans l’instant.
    Avec amitiés je t’envoie pensées et bises.

    • Quichottine

      Je crois que c’est beaucoup plus facile quand on peut être face à face…
      Merci pour tout, M’mamzelle Jeanne.
      Amitiés.

  4. Les mots, amis qui peuvent se faire si rares quand on aurait pourtant bien besoin d’eux. J’ai appris à tendre les bras, ou la main, à écouter sans rien dire .
    Je t’embrasse, Dame au grand cœur, reste au chaud

  5. C’et ici que tu as trouvé les mots, et si elle lit ton article elle comprendras ta pudeur et lira entre les lignes tout ce que tu aurais voulu lui faire ressentir en la prenant dans tes bras, comme j’ai vu faire dans la rue, des câlins sans raison mais pour apporter un peu de réconfort, sans mots mais avec le coeur

    • Quichottine

      Je ne crois pas qu’elle ait lu cette page. J’aime bien les câlins sans raison. 🙂
      Merci pour tout, Marine.

  6. Parfois il vaut mieux une page blanche que pas de page du tout…. Juste pour signaler que l’on est là !
    Au delà des mots épancher son cœur, une simple présence pour celui qui tend les bras…

  7. jamadrou

    pour faire un mot il faut rassembler quelques lettres
    pour écrire une lettre il faut trouver les mots
    Te souviens-tu Quichottine que c’est chez Margimond : http://margimond.eklablog.fr/lettre-a-celle-que-je-ne-connais-pas-encore-a122929748c qu’est née l’émotion?

    • Merci Jamadrou,
      Mais je crois que l’émotion naît et peut naître partout, je ne suis qu’un passeur. Je suis heureux quand même que mon blog puisse en être un « vecteur » parmi tant d’autre. Ne dit-on pas que ce sont les gouttes d’eau qui font les océans ? … Alors, peut-être sommes nous en train de sauver le monde ! 😉

      • Quichottine

        Tu es un bon passeur Margi…
        Je suis navrée de ne pas t’avoir cité dans mon billet.
        C’est effectivement grâce à toi que j’ai lu la lettre de Jamadrou.

        Continuons à sauver le monde… 🙂

    • Quichottine

      C’est vrai que j’aurais dû le citer mais j’espère qu’il ne m’en voudra pas de ne pas l’avoir fait.
      Je suis désolée…

  8. Marine a raison ma Quichottine, si ton amie te lis ici, elle lira au travers tes mots le réconfort que tu lui apporte tout en osmose, avec ton coeur ! Bises et bon début de semaine.

    • Quichottine

      Elle n’est pas blogueuse…
      Mais ce billet m’a aidé à lui écrire la lettre.
      Bises et douce nouvelle semaine à toi aussi.

  9. Oui, parfois il est difficile de trouver les bons mots. Mais il est important, je pense, de juste dire que l’on partage la peine, que l’on pense à l’autre… Sinon, comment le saura-t-il??? Bisous.

    • Quichottine

      Bonne question… il fallait seulement que je me décide. 🙁

  10. Coucou Quichottine
    J’ai du tout à l’heure mettre quelques mots de reconfort sur « une page blanche « , savoir rester discret , savoir dire juste ce qu’il faut ..en fait c’est compliqué !!
    Bonne journée ma douce
    Bises

    • Quichottine

      Très compliqué…
      Merci pour ta présence réconfortante, Claudine.
      Bises et douce soirée.

  11. Bonjour Quichottine,
    Il est parfois bien compliqué d’écrire des émotions simples … naturelles. Qu’écrire pour être comprise ? … les mots sont parfois absents pour écrire ce que le cœur ressent. Mais si cette personne t’a envoyé ces mots auxquels tu tardes à donner suite, c’est parce qu’elle te connaît … qu’elle sait …
    et parfois un silence en dit bien plus long qu’une longue missive.
    Il y a quelqu’un de mes amis qui est très discret, je sais que les mots ne sont pas toujours aisés pour lui. Quand il veut me soutenir dans un combat, lorsqu’il veut simplement me dire « je suis là, tu n’es pas seule » … où simplement dire « je suis ton ami » … il m’envoie une photo … une photo qu’il a choisie, qu’il a saisie dans la nature … et je t’assure qu’une simple photo d’une jolie fleur, d’un papillon, un oiseau parfois, en dit bien plus que les mots.
    Merci Quichottine pour ces jolis moments que tu nous fais passer à chaque fois sur tes pages. Je vais aller lire la lettre chez Jamadrou … les quelques mots que tu nous offres, me donnent envie de regarder par la fenêtre.
    Bisous Quichottine.

    • Quichottine

      Merci, Kprice. J’aime beaucoup l’idée de ces photos réconfortantes.
      Bisous et douce soirée.

  12. Je suis allée lire « la lettre », mais je n’ai pas su laisser un commentaire, les « mots » ne sont pas venus.
    Nos vies, Pascal le dit bien dans son commentaire, ne sont que des petits points parmi tant d’autres, et les mots, pas toujours adéquats pour s’exprimer. Être là, présent pour un simple câlin, même virtuel, peut être la solution.
    Je t’embrasse ma grande

    • Quichottine

      C’est vrai que ce n’est pas toujours simple…
      Merci pour tout, Tit’Anik.
      Je t’embrasse fort.

  13. C’est un beau cadeau une réponse, même avec des esperluettes enlacées de t.
    C’est un beau cadeau d’en recevoir une ainsi, sans langage sinon celui du lien avec toi.
    Recevoir et donner autrement que par le langage, c’est un câlin, un embrassement, de l’empathie.
    C’est cadeau aussi, tes mots et ta délicatesse.

    Je t’embrasse très fort.

    • Quichottine

      Ma réponse avait beaucoup trop tardé…
      J’ai vraiment été en dessous de tout.

      Je t’embrasse très fort. Prends bien soin de toi.

  14. Combien je te comprends! Les mots de tout les jours parfois ne suffisent pas à consoler totalement, mais montrent par leur présence, l’amour ou l’amitié.
    Même au cour d’une page blanche deux lignes, valent de l’or.
    Un très beau et sensible billet.
    Bises et bonne après midi

    • Quichottine

      Merci pour tes mots, Livia.
      Il est des moments où le silence vous prend à la gorge alors qu’il ne le faudrait pas.
      Bises et douce soirée.

  15. Bonjour Quichottine, pas simple de laisser une réponse chez quelqu’un/e qui va mal pour x raison, de même que dans la vie, que dire à une personne dans la détresse, comme dans un deuil, tous les mêmes mots, mes sincères condoléances… un blanc comme un silence, qui en dit long parfois, plus que des mots, notre mal être aussi face à une situation…. merci, bises de JB

    • Quichottine

      Merci de si bien comprendre, jill.
      Les félicitations sont plus faciles. 🙂

  16. Tes mots sont des caresses. Tes mots nous enveloppent d’amour et de tendresse. Tes mots disent tout. Tes mots donnent. Tes mots m’ont fait du bien quand j’en avais besoin.

    • Quichottine

      J’espère de tout cœur que tu vas mieux, Emmanuelle, même si ton blog est en sommeil.
      Je t’embrasse fort. Prends bien soin de toi.

  17. Coucou Quichottine,
    Comme je partage ce ressenti, des mots vains, qui sont si facilement « trop » ou « pas assez », ces mots qui semblent ne plus rien représenter face à la souffrance, au chagrin d’autrui, des mots qui ne peuvent apporter de réconfort parce que rien ne peut le faire.
    J’aime cette idée de la page blanche.
    Je t’embrasse et te souhaite une belle fin de soirée

    • Quichottine

      Merci pour ce ressenti, Pascale.
      Je t’embrasse. Passe une douce soirée.

  18. Parfois il est préférable de se taire car les mots n’ont plus de raison d’être, voire ils ne sont pas assez fort…

    Cela dépend du contenu de la lettre, mais déjà ici si elle vient lire, elle verra que tu penses à elle, que tu ne l’oublies pas, et ça c’est déjà immense…

    Alors si tu as les mots, couchent les sur ta page blanche mais si rien ne te vient pense à elle fort, très fort elle le ressentira j’en suis certaine.

    Belle fin de lundi et bisous d’EvaJoe

    • Quichottine

      Elle n’est pas blogueuse, elle n’a pas lu ces mots…
      Mais les écrire ici m’a permis de lui répondre ailleurs.
      Merci pour tout, EvaJoe.
      Bises et douce soirée.

  19. j’admire ces écritures !! moi je na sais pas faire !!
    bon lundi quichottine !!
    bisou

    • Quichottine

      Tu fais bien d’autres choses, Nickie. Ne te dévalorise pas.
      Bises et douce soirée.

  20. A tous les mots je préfère personnellement le silence mais celui aussi est mal perçue. Je m’en veux d’être une taiseuse surtout que je crois que je ressens encore plus intensément que beaucoup et que plus que tout, j’ai peur de toucher, de m’être mal à l’aise ou de faire mal en m’exprimant surtout oralement mais aussi par écrit. Je te comprends donc. Bises

    • Quichottine

      Merci pour ces mots-là, Martine.
      Ce doit être parce que nous sommes un peu semblables sur ce point que j’ai aimé nos rencontres.
      Bises et douce soirée.

  21. Quelques fois et même souvent les silences sont plus parlants que les mots…quand ils sont habités.
    Pas facile de consoler, sans tomber dans les mots vides… parce que nous sommes trop compliqués ,les choses simples sont souvent les plus difficiles à exprimer…
    Bises Quichottine

    • Quichottine

      « Les choses simples sont souvent les plus difficiles à exprimer »… j’aime cette phrase que j’approuve tout à fait.
      Bises et douce soirée Jackie.

  22. bonjour Quichottine-
    c’est difficile parfois de poser les bons mots – on a peur de mal s’exprimer , oui je préférerais prendre la personne dans mes bras— et lui dire je t’aime ou je pense à toi— je te comprends-
    bonne semaine- bisousssss

  23. C’est toujours quand on a des choses à dire qui nous touchent que les mots nous font défaut. Mais ta réponse n’est-elle pas une façon de dire « je pense à toi »…tant pis si les mots sont maladroits ou trop peu nombreux…souvent les premiers mots qui viennent à l’esprit sont les plus sincères, ce sont ceux qui viennent du coeur et ce qui compte c’est que tu auras essayé.

    • Quichottine

      Merci pour tes mots, Manou.
      C’est vrai qu’il est important d’essayer.

  24. Salut
    C’est la tempête avec bien sûr de la pluie et du vent.
    Mais il y a quelques éclaircies entre les orages.
    Bonne journée

    • Quichottine

      Bulletin météo auquel je ne peux plus me référer aujourd’hui.
      Bonne soirée, Tiot.

  25. Quichottine ! Encore faut il en avoir !
    Lyvia , ma fille est partie il y a 1 H ou un peu + !
    Ma fille est une page blanche ! Elle me fait si mal ! La vie lui semble « vide » = « sans vie » dirait on !

    Mais quand va t-elle se réveiller ?

    Et de l’autre côté il y a Eryne ! Son père ne le prend plus = il s’en fout !
    Je ne sais si la petite se rend compte !

    Que j’ai eu du mal à faire sourire Lyvia ! Elle était présente parce que ça faisait 6 mois …. J’aime ma fille ! Mais COMME !!! je me suis attachée à la petite !!!!!!! Dommage tu ne peux entendre mes intonations !

    Elle m’a même donné la photo de classe de Eryne ! Elle n’en a pas 2 ! C’est moi qui l’ait !
    Je ressens ce chagrin !!!!

    Je ne sais pas comment se passe les moments avec la mère de Paul ? Ce ne peut être que différent !

    Toujours est il que cette dame pour Eryne est « Mamie »!

    Je suis flagada ! Je n’ai que ma fille dans la tête !

    A BIENTôT

    any

    • Quichottine

      Je suis navrée pour toi, pour vous, Any. Tellement !
      Les relations familiales ne sont pas toujours telles que nous voudrions et c’est un véritable enfer pour toi.
      J’espère que tu vas réussir à te reposer un peu.
      Je t’embrasse fort.

  26. Mots sincères , mots fragiles , mots apaisants, mots pour dire qu’on est là , mots dérisoires Les trouver n’est pas facile .

  27. Oui, inventer un autre langage que les mots. Le regard et le contact ont cette force d’expression mais ils ne peuvent franchir l’obstacle de l’éloignement. Alors, juste faire savoir qu’on est là… C’est important. Et attrape mes mots avant qu’ils s’envolent !

  28. Je ne finirai pas cette lettre puisque l’essentiel est écrit… J’aime…. je t’aime…. et puis…

  29. Mistigris34

    coucou, merci pour la belle carte reçue, (miaou,miaou !! )
    bien joli tableau et cette musique j’adore, MERCI à toi,
    belle soirée, bisous, MIAOU !!!

    • Quichottine

      Et merci à toi, Mistigris, pour tout.
      Bisous et douce soirée.

  30. Bonjour pas toujours évident de trouver les mots juste, il suffis pourtant juste d’un seul mot et la magie s’opère, bonne fin de journée

    • Quichottine

      Je peux toujours l’espérer.
      Merci, Cigalette.
      Bisous et douce soirée.

  31. Etre juste soi-même et ne pas chercher trop loin les mots…

  32. Bonsoir Quichottine, tu vois je viens de trouver ton chemin. Celui qui ne conduit pas vers mon petit mas perdu, mais celui du silence. Parfois des mots ne peuvent traduire le ressenti que l’on éprouve pour quelque chose ou quelqu’un. Une page blanche avec seulement——————–
    Bisous et excellente soirée à toi.

    • Quichottine

      Merci, Nell. C’est tout gentil.
      Bisous et douce soirée à toi.

  33. Ma chère Quichottine,
    Je pense qu’avant tout il ne faudrait pas rompre « le dialogue » trop longtemps. Les mots alors seraient plus faciles à trouver ou peut-être même inutiles.
    Quand tout va mal, rien ne vaut une présence, même virtuelle. Enfin je le crois pour l’avoir vécu…
    Je t’embrasse très fort et une bise à ton archange. A bientôt.

    • Quichottine

      J’ai peut-être trop tardé, hélas.
      Nous verrons bien.
      Je t’embrasse très fort. Prends bien soin de toi ma Cricri.
      (Bise transmise)

  34. Tu lui dis tout dans les mots de cet article.
    Comment consoler, comment trouver les mots sans blesser, peur du mot de trop effectivement, le mot inutile … ou celui déjà trop dit.
    Mais on peut écrire que l’on pense très très fort à l’amie en grande peine, qu’on est avec elle, qu’on lui envoie des pensées positives, qu’on lui souhaite très vite des jours plus faciles, moins douloureux.
    L’amitié virtuelle, ce n’est pas suffisant …
    L’amitié réelle me manque, celle des regards, des sourires partagés, des mots échangés, des rires qui soudain surgissent et qui font tant de bien. Cà, virtuellement, c’est impossible.
    Je me pose de grandes questions en ce moment …
    Gros bisous

    • Quichottine

      Je comprends tout à fait qu’elle puisse te manquer… l’éloignement, c’est terrible, même si les contacts peuvent se faire via les messageries, ce n’est pas pareil.

      Gros bisous et douce soirée. J’espère que tu auras trouvé des réponses à tes questions.

  35. Une belle « page » cet ARTICLE : j’ai adoré écouter
    et même re-écouter cette superbe musique : merci beaucoup !
    Cordiales amitiés & à +

  36. j’ai besoin d’un peu de temps. Je repasserai te lire. je n’aime pas survoler et je vois avec effarement l’huer qu’il est bises et belle soirée

    • Quichottine

      Ce n’est pas toujours simple de ne pas regarder l’heure…
      Merci d’être revenue. 🙂

  37. Le soutien de ses amis est toujours important; merci pour ta jolie carte Quichottine et bisous

  38. Être là, un mot suffit souvent…Bises VITZ

    • Quichottine

      L’ennuyeux, c’est quand on est trop loin…
      Bises et douce soirée Vita.

  39. Un billet très touchant !
    Ce n’est pas simple ni facile de trouver les mots qui font du bien …. et c’est pour cela que la lettre tarde à être envoyée .
    Mais pourquoi pas , tout simplement , dire ce que tu viens d’écrire , ces mots viennent du coeur , de toi .
    Douce soirée, bises Quichottine

    • Quichottine

      J’ai suivi ton conseil… mais il était sans doute trop tard.
      J’ai honte de moi.
      Bises et douce soirée à toi.

  40. C’est difficile parfois de trouver les bons mots, mais juste de savoir qu’une personne pense à nous c’est déjà un support.

  41. Mais chacun de tes textes sur ce blog n’est-il pas, à sa façon, une lettre ? Une lettre qui s’adresse à la fois à tous et à chacun, et à toi-même aussi, une lettre dont les mots venant à nous rencontrent toujours quelque chose de nos joies, de nos peines.

    • Quichottine

      Merci de le penser et de l’écrire, Carole.
      C’est vrai que lorsque j’écris ici, c’est toujours à vous que je m’adresse.

  42. Je fais partie des personnes qui ne savent pas écrire ce qu’ils ressentent et je te comprends …
    Si elle te lit, elle comprendra.
    Bon mardi, avec toujours un temps à ne pas mettre une dom dehors …
    Bisoux, ma chère quichottine

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ ♥ dom ♥ Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    • Quichottine

      Elle ne m’a pas lue ici… mais j’espère que ma lettre lui est parvenue, pas trop tard. 🙁
      Bisous et douce soirée ma chère Dom. Ici, tout est grisaille aujourd’hui.

  43. ‘est vrai,il est parfois très difficile de trouver les mots qu’il faut pour consoler .On ne sait pas quoi faire pour essayer de soulager une douleur profonde .
    Je te fais confiance, je sais qu’un matin, tu vas te réveiller et écrire ta lettre en trouvant les mots justes. J’écris en écoutant ce beau morceau .
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      Merci de l’avoir fait.

      Ma lettre est partie, mais aura-t-elle réussi à faire pardonner mon retard à son destinataire ? Je ne sais pas.
      Je t’embrasse. Passe une douce soirée.

  44. Que t’écrire ici Quichottine ? les commentaires ci-dessus le disent ou le suggèrent. Je suis comme Martine plutôt du genre taiseuse mais il est vrai que dans notre société du tout dire, le silence est trop souvent mal perçu, mal compris. Le silence peut être bienveillant. Et dans notre société encore plus prolixe en images qu’en mots, on en a oublié l’importance du contact tactile bienveillant. Certains chercheurs en neurobiologie et en médecine sont en train de redécouvrir dans ce domaine le fil à couper le beurre. Merveilleux choix que ce tableau d’une mère et de son enfant qui a accompagné bien des élèves de nos générations en illustration de je ne sais plus quel livre de français ou d’Histoire.
    bises et belle journée

    • Quichottine

      Pas si simple c’est vrai.
      La peur de l’autre, et sans doute la peur de ce qui pourrait être mal interprété a effacé le contact naturel et sain.
      Merci d’être revenue, je suis touchée.
      Bises et douce soirée à toi.

  45. Pas toujours facile de trouver les mots c’est vrai !
    Juste dire je suis là et je pense à toi, si tu as besoin je suis là pour t’écouter…
    Douce journée Quichottine & bisous

    • Quichottine

      C’est déjà beaucoup, cette présence, cette écoute…
      Merci de le dire, Laure.
      Bisous et douce soirée.

  46. Ta page m’émeut encore Quichottine, avec ces jolis mots, ce tableau que j’aime beaucoup, de même que cette musique. Ce n’est pas toujours facile de trouver les bons mots, surtout pour moi qui n’ai pas la parole facile. Mais une présence, savoir qu’il y a du monde autour de nous qui pense à nous, même virtuellement d’ailleurs, ça aide
    Bisous et bonne journée

    • Quichottine

      Merci, Lilwenna.
      J’aurais dû envoyer ma lettre plus tôt.
      Bisous et douce soirée.

  47. On reconnaît bien là ta grande sensibilité.
    Je te fais signe après pas mal de petits ennuis de santé sans gravité mais incessants.

    • Quichottine

      Merci, Aude.
      J’espère que tout va mieux maintenant.
      Tu n’as toujours pas posté sur ton blog… j’avoue que j’étais inquiète.

  48. Coucou,

    Pour Timilo je t’ai répondu sur mon blog…Va voir et bonne journée.

    Bisous

    EvaJoe

  49. Quand on reste sans voix, difficile de se forcer. Si la personne est là devant nous, on peut encore lui prendre la main et montrer qu’on partage sa peine. Mais sinon, c’est un peu délicat si on ne sait pas quoi dire.

  50. nature sereine

    Dire juste ce que l’on ressent… cette envie de prendre dans les bras, l’exprimer. gros bisous à toi Quichottine

    • Quichottine

      Ce n’est pas vraiment la même chose, mais j’ai essayé.
      Gros bisous à toi aussi. Merci pour tout.

  51. Je me suis souvenu de cette chanson d’Yves Duteil
    qui dit tous les « mots que je ne sais pas dire en commentaires »

    « Et c’est parfois dans un regard, dans un sourire
    Que sont cachés les mots qu’on n’a jamais su dire,
    Toutes les choses qu’on ne dit pas
    Et dont les mots, les mots n’existent pas,
    Toutes les choses qu’on ne dit pas,
    Mais que l’on garde pour toujours au fond de soi,
    Et qu’on emporte en l’au-delà, là où les mots, les mots n’existent pas. »

    • Quichottine

      Merci pour ce couplet, Marie.
      J’aime énormément Yves Duteil et cette chanson ne pouvait que me toucher.

  52. Pas facile de trouver les mots justes qui réconfortent… Mais ce morceau de musique, je l’adore… Et je vois les doigts de mon grand-père lorsqu’il me prenait sur ses genoux pour me jouer de la musique… Ses doigts glissaient (comme des pattes d’araignée… Je ne le lui disais pas !)
    Merci pour tes mots que j’aime lire.
    Bonne soirée ma Quichottine. Je t’embrasse fort.

    • Quichottine

      Merci à toi pour ce souvenir en partage.
      Je t’embrasse fort. Passe une douce soirée.

  53. je suis du genre page blanche , beaucoup de mal à communiquer , timidité maladive sans doute , bonne soirée Quichottine

    • Quichottine

      Tes photos savent dire… c’est beaucoup.
      Merci, Dom.
      Passe une douce soirée.

  54. Les mots ne sont que des mots….
    L’étreinte, Elle, est un élan du coeur où chacun peut se retrouver.
    Mais voilà on ne peut pas toujours…. alors, que faire?
    Un signe du coeur….. un « je suis là, pas loin »…..
    Parfois on aimerait bien être une petite Fée….
    Milles bisous Quichottine
    Douce soirée, je sais que tu sauras trouver…

    • Quichottine

      Merci, ma lettre a été postée avec trop de retard, hélas.
      J’aurais aimé pouvoir me téléporter… 🙂
      Belle et douce soirée à toi aussi. Mille bisous.

  55. Envoyer une lettre blanche
    dans laquelle le destinataire
    pourrait puiser toute notre compassion
    et retirer le réconfort
    des profondeur du blanc

    j’aurai aimé le faire
    je ne l’ai jamais fait

    Parfois l’incompréhension
    se résume à une feuille
    qui reste blanche

    Amitié Quichottine

    • Quichottine

      Il n’est jamais facile de lire dans les blancs de la page, dans les blancs du poème… mais il y a des moments où c’est tellement important que nous devrions tous en avoir la clé.
      Amitiés, Pascal.
      Merci pour tes mots.

  56. Bonjour Quichottine,

    Même lorsque l’on manie souvent les mots, parfois ceux-ci se refusent pour consoler, Lorsqu’on est face à face, on peut serrer celui qui a mal dans ses bras, très fort. L’englober dans ses ondes positives et chaudes d’affection.
    Mais sur une lettre? un écran?
    Peut-être être juste là, un un prénom, une bise pudique… une présence, c’est déjà entamer la glace du silence.
    Gros bisous

    • Quichottine

      Peut-être une simple pensée aurait-elle suffi. Une image de fleur… et une signature.
      Je n’ai pas osé.
      Mais, ce faisant, j’ai trop tardé.
      Merci pour tes mots, Martine. Gros bisous et douce soirée.

  57. Lui envoyer une grande page blanche, oui, bien sûr, c’est une bonne idée ! Il peut imaginer les mots qui sont cachés derrière cette blancheur-lumière, et puis, il peut la renvoyer, à son tour, à celle ou celui qui aura besoin de réconfort.
    Bises de belle journée Quichottine

    • Quichottine

      J’ignore comment son destinataire l’aurait pris…
      J’aurais aimé être fée.
      Bises de douce soirée Margi.

  58. Il n’est pas toujours facile de trouver les mots. Mais je sais que tu es très douée pour ça !
    Face à face, il n’est pas toujours nécessaire de parler. Une présence, un regard, un geste d’amitié, peuvent parfois suffire.
    Passe une très bonne journée.

    • Quichottine

      Il y a des moments où j’aimerais pouvoir franchir l’espace aussi rapidement…
      Merci pour ta présence et tes mots, Philippe.
      Passe une douce soirée.

  59. Bonjour Quichottine, il est en effet difficile de consoler, parfois un silence entendu suffi , une main posée sur un avant-bras. En dehors du verbal et de l’écrit, cette page blanche ouvre une fenêtre, une innovation dans le domaine de l’art épistolaire. Bonne journée

  60. Emouvante cette page au-dela des mots…

  61. Pour moi, tu as les mots qu’il faut et tu les as dit : prendre dans ses bras et bercer.Depuis seize ans et six mois, c’est ce que je dis et fais si la personne est présente, parce que c’est vrai qu’il n’existe pas de mots et c’est ce que j’écris aussi. Et puis, certaines pensées viennent parce qu’on connait. Difficile avec une connaissance de blog, enfin, je ne sais pas trop, tout au moins pour moi.
    Par écrit, difficile de faire passer un geste.
    Bisous

    • Quichottine

      Qu’ajouter ?
      L’espace n’est pas toujours facile à franchir…
      Merci pour tout, Pimprenelle. Bisous et douce soirée.

  62. La dernière fois je suis partie d’ici en laissant trois petits mots qui ne voulaient rien dire…. parce que je ne trouvais pas! que dire….. c’est si difficile parfois! et j’utilise, que dis-je, j’use et j’abuse des points de suspension qui sont autant de mots que je ne trouve pas!
    Et la neige tombe encore comme autant de petits points de suspension ….. blancs et silencieux!
    Je t’embrasse fort surtout pour te dire que j’aime tout ce que tu écris!
    Dany

    • Quichottine

      J’aime bien tes points de suspension…
      Merci d’être là, Dany.
      Je t’embrasse fort. Profite bien de ta pause familiale.

  63. un sourire pour un souvenir…
    quand nous étions ma soeur Toinette et moi en pension loin de la maison, M’man nous écrivait de longues lettes où elle papotait…
    les nouvelles du village, les morts, les décès, les naissances le prix du pain tout y passait…
    ce qu’elle avait fait à manger,
    la scarlatine de Marie notre petite soeur,
    notre père nourricier qui n’était pas encore sorti de l’hôpital après le grave accident du travail dont il avait été victime,
    de ses voyages par le train ou l’autocar pour aller le voir et lui remonter le moral car le chirurgien pensait lui couper la jambe… ce que que la bonne Soeur Marie-Pierre qui le soignait avec rage ne voulait pas du tout
    de la sécu qui ne payait pas ses indemnités journalières…
    les choses cocasses ou tristes
    Des pages et des pages de la vie de tous les jours qui nous tenaient au courant de la famille et des nos amis et qui se sont égarées dans mon dernier déménagement et que je regrette…

    • Quichottine

      Ces lettres nous manquent aujourd’hui, elles étaient pleines du quotidien que l’on ne peut plus partager avec ceux que nous aimons et qui sont loin.
      J’ai reçu aussi de ces lettres…
      Merci pour ce partage, TooTsie.
      Passe une douce soirée.

  64. Bonsoir Quichottine,
    Les mots tout comme le silence expriment tellement. L’important est d’écouter la voie de notre coeur qui guide nos pas et nos pensées. Bisous et douce soirée.

  65. parfois une lettre en points de suspension est aussi une réponse au silence, à la page blanche, une manière de dire que l’on est là, sans toujours trouver les mots, mais là!
    Buenos dias amiga

    • Quichottine

      Merci d’être toujours là, Mahina.
      Que ta soirée soit douce. Je t’embrasse fort.

  66. Quels qu’ils soient les mots sont toujours un réconfort puisqu’ils disent simplement « je suis peut-être maladroit(e) mais je partage ta peine et je pense à toi ». Aucune tristesse, aucune détresse si grandes soient-elles ne sont totalement imperméables à une attention délicate, pourvu qu’elle soit vraie
    Alors avec un peu de musique c’est encore mieux

    • Quichottine

      Merci.
      J’espère que le destinataire de cette lettre sera indulgent.

  67. C’est difficile et tu as tant d’empathie, de gentillesse et de générosité que ces messages doivent s’accumuler j’en suis sûre. Mais tu as trouvé les mots parfaits. Alors chaque fois que j’aurai un mail en attente, je les renverrai vers ta lettre inachevée… Tu dis tout ce qu’il y a à dire. Merci. 🙂

    • Quichottine

      Merci de le penser et de l’écrire. 🙂
      Je t’embrasse fort, Pastelle. Prends bien soin de toi.

  68. Bonsoir Quichottine,
    Je re passe jute te souhaiter une douce soirée.
    Milles bisous,
    SylviAnne

  69. Une petite halte dans tes lignes chère Quichottine, bravo à toi…
    T’embrasse

    • Quichottine

      Merci d’avoir pris le temps de passer.
      Douce et belle soirée à toi.

  70. Sur ma page trop blanche, je mettrai juste quelques brins de fleurs séchées, celles qui dorment entre les pages des vieux livres, elles sauront peut-être mieux que des mots, exprimer tout ce que je n’ai pas su dire.
    Belle après-midi Quichottine, gros bisous.

    • Quichottine

      J’aime beaucoup l’idée de ces fleurs séchées…
      Merci, Balaline.
      Passe une douce soirée. Bisous.

  71. Parfois les mots sont de trop..Une main qui se tend, un sourire chaleureux en disent davantage…parfois ils sont nécessaires…Etre à l’écoute de l’autre et agir selon son intuition
    Je t’embrasse Quichottine

    • Quichottine

      Là, ils l’étaient, mais j’ai bien trop tardé à les écrire, je m’en veux.
      Je t’embrasse fort, Gazou. Passe une douce soirée.

  72. pas toujours facile de choisir les bons mots

  73. merci pour ton passage et pour mon anniversaire
    de retour de Chine, un petit bonjour frileux, beaucoup de choses à faire.
    et toujours un gros rhume, bonne journée.

    • Quichottine

      Merci pour ton passage Dany. J’espère que tu vas vite aller mieux.
      Passe une douce soirée.

  74. Coucou Quichottine
    Comme toi ! le silence est d’or lorsqu’une personne n’est pas bien pour x raisons ! On blesse si facilement ! Les mots sont comme des funambules… soit par un exercice d’équilibre particulièrement ardu, ils arrivent à consoler… soit c’est le flop et les mots mal maîtrisés tombent dans une béance et sont mal reçus…. et tu auras beau faire, la blessure est là et perdure !!!
    Je préfère ou prendre dans les bras quand c’est une personne intime, soit prendre la main ou seulement… écouter ! Voilà !
    Merci pour tes mots si beaux qui me touchent et bisous

    • Quichottine

      Tu as exprimé toutes mes craintes.
      Merci, Luciole.
      Bises et douce soirée.

  75. Bonjour Quichottine, voilà une belle réflexion sur la portée des mots . Que répondre sans en faire « trop » ou « pas assez » à une lettre chargée d’une émotion qui nous submerge ?

    Oui, il peut y avoir des moments où les mots et leur tournure, leur expression propre semblent vains, Mais alors ..qu’inventer et que dire d’autre , Peut être avec la gestuelle et bien entendu la musique ! Le langage le plus universel qui soit !

    • Quichottine

      Merci de si bien me comprendre.
      Passe une douce soirée Jerry.

  76. Pas facile non de trouver les bons mots mais pourquoi chercher tu les a les mots ceux ici par exemple ou alors seulement que tu t’est sentie terriblement démunie devant sa lettre et que les mots s’étouffait dans ta gorge avant même de les prononcés…parfois juste dire son ressentis suffit………Bisous Quichotine.

    • Quichottine

      Merci, Renée.
      Je n’aurais jamais dû me laisser ainsi submerger par l’émotion.
      J’ai trop tardé à répondre… Hélas.
      Bisous et douce soirée.

  77. Si les mots ne viennent pas c’est qu’ils ne sont pas prêts… A défaut de savoir peindre ou dessiner, une belle photo et quelques mots pour dire que tu ne l’oublie pas seront certainement d’un grand réconfort. Une simple attention en forme d’intention raccourcira la distance entre vous et consolidera encore les liens qui vous unissent.Les mots arriveront plus tard… Gros bisous Quichottine

    • Quichottine

      Tu es la sagesse même, Cathycat.
      Merci pour ces conseils.
      Bisous et douce soirée.

  78. Je pense comme Jill, et je pense aussi qu’il est préférable de rendre une feuille blanche que de dire des mots maladroits
    Bisou de dgidgi et un bonne soirée.

    • Quichottine

      Mais ce n’est pas toujours simple…
      Merci, Dgidgi.
      Bisous et douce soirée à vous deux.

  79. Il y a les mots, les sous-entendus, la page blanche.. comme il est difficile de s’exprimer parfois. La musique elle est source de réconfort et chaque note est un mot. J’ai été lire la lettre.. cette musique me rappellent quand mes petits doigts couraient sur le piano.
    Plein de bisous ma chère Quichottine et bonne semaine à toi
    chatou

    • Quichottine

      Merci pour ta présence et ce partage de souvenir musicaux.
      Plein de bisous et douce semaine à toi aussi.

  80. oui c’est exactement cela prendre la personne dans ses bras (je t’envoie une bise douce, très douce) savoir peindre (même peindre si l’on ne sait pas) utiliser la musique (oui, elle est celle qui le mieux nous console, nous réjouit)
    merci pour ta visite
    (je pense à toi même si je ne viens pas souvent en ce moment … la vie qui va si vite, des gens à aimer, des gens à aider… des mots à écrire).
    Bises bises bises

    • Quichottine

      Le temps est ce qui manque le plus… hélas.
      Merci pour ta présence et ces mots.
      Bises et douce soirée.

  81. Quelques notes de musique suffisent pour animer les mots, sans elles, la mélodie n’aurait aucune prestance. Et bien, sur une feuille blanche, sans mots dits, le silence des mots prend une ampleur qu’il faut savoir entendre et lire… écouter la tonalité offre les mots aux maux
    Ps: magnifique page blanche écrite que je viens de lire
    Amitiés belle soirée å toi
    Quichottine

  82. Oui, c’est difficile de trouver les mots justes face à la peine. Comme tu le dis, on a peur d’en faire trop ou pas assez. Mais le pire c’est de ne rien faire. Je suis capable de ne rien faire, par peur d’être maladroite.
    J’avais une amie dont le père était très malade. Elle m’avait raconté qu’elle avait été réconforté par une collègue, qui n’était pas une amie, elles n’avaient pas beaucoup d’atomes crochus. Mais cette collègue était juste venu la voir et l’avait réconforté avec un geste dans son dos, un geste qui voulait dire je te comprends, un simple petit geste. Mon amie avait senti l’intention sincère de cette collègue.

    • Quichottine

      Un geste dit souvent bien plus que des mots… Mais que faire quand on est loin ?
      Merci pour tes mots, Dalva, et pour ce partage qui me touche beaucoup.
      Passe une douce soirée.

  83. Lorsqu’on écoute une confession émouvante. Notre silence est force pour celui qui s’épanche. Mais lorsqu’on reçoit une confidence par lettre, même si notre lecture est soeur du silence, le correspondant éprouvé attend un réponse écrite pour le consoler. Et comme il ne s’agit pas d’un art, notre sincérité est sans défense. Je te comprends. Chaleureusement. Suzâme

    • Quichottine

      Merci de si bien l’exprimer.
      Passe une douce journée Suzâme.