Le livre… avec Grand Mistral

Grand Mistral

Notre rencontre est toute récente, mais je ne la regrette pas. Merci à lui pour l’image qu’il a bien voulu me prêter et sans laquelle mon histoire n’existerait pas.

150819_grandmistral

Une image ? Non, pas tout à fait… Une main, une main et un livre.

Si vous passez près de lui un jour, surtout, ne faites pas semblant de ne pas le voir, ne feignez pas d’avoir un rendez-vous, ne hâtez pas le pas vers l’ailleurs improbable.

Il vous rattraperait de sa voix rauque…

« Eh ! Toi !… »

Vous pourriez essayer de ne pas l’entendre, mais ses mots vous poursuivraient longtemps, assez pour que vous ayez honte de ne pas vous être arrêté, de ne pas avoir échangé avec lui un regard, quelques mots, un sourire et lui avoir posé la question qui vous hantera plus tard et qui restera sans réponse.

« Eh ! Toi… »

Il soupirerait de nouveau, il baisserait les yeux…

À quoi bon ?

Lui aussi, autrefois, était passé ainsi, trop vite, muet, sans savoir qu’un sourire suffirait pour gommer la tristesse et redonner l’envie de parler, de dire ce que la vie donnait et parfois reprenait.

Il avait eu aussi un travail, une famille et des amis… des rêves pour demain.

Tout cela…

À quoi bon raconter ?

Rien de ce qu’il avait vécu ne méritait une ligne… mais, de ce passé à jamais disparu, il gardait un trésor, le seul dont personne n’avait voulu.

Un livre… pages cent fois tournées, caressées, relues.

Il oubliait ainsi toutes ses infortunes, les disparitions successives, l’abandon.

Il était le héros de nouvelles aventures, il devenait un prince aux mille châteaux. De belles courtisanes le flattaient, l’imploraient… mais il passait à son tour, fier et droit, arborant des vêtements de soie et de velours, brodés d’or et de pierreries.

Il se faisait soleil pour expliquer les regards baissés, fuyants, de ceux qui le croisaient.

La main bougea, doucement, comme si elle pesait une tonne, comme si elle gardait en mémoire tout le travail accompli… mais, ça, c’était avant.

Avant la déchirure, avant l’oubli.

Il avait pris le livre, comme on prend la main de l’être aimé, tendrement.

Il le sentit frémir sous la caresse.

Une fois encore, peut-être la dernière, il avait rendez-vous avec les mots que ceux qui passaient lui refusaient toujours.

La première page du récit fut très vite sous ses doigts.

Il ferait de nouveau le merveilleux voyage…

« En un lugar de la Mancha, de cuyo nombre no quiero acordarme, no ha mucho tiempo que vivía un hidalgo…. »

Un enfant passa, auréolé de lumière. Il s’assit près de lui, comme pour le protéger de ceux qui voudraient le lui prendre.

Vous ne l’avez pas vu ?

Pourtant, je peux vous assurer qu’il était là. Il tournait doucement les pages en lui tenant la main.

© Quichottine, 31 août 2015 pour le texte.
© Grand Mistral pour l’image.

80 réponses à “Le livre… avec Grand Mistral

  1. La main sale d’un sans abri et ce livre qu’il trimballe, seul ami sans doute… beau et triste à la fois, merci à vous deux, bises de JB

    • Quichottine

      Merci, jill.
      Cette image ne peut pas laisser insensible, même si d’autres images sont venues depuis.
      Bises et douce journée.

  2. C’est toujours déchirant de rencontrer quelqu’un qui tends la main.. nous avons si peu à partager parfois. Un sourire, c’est tellement facile.. cela entraîne un mot .. Allant faire mes courses, je reviens avec un petit quelque chose pour lui.. nos sourires deviennent complices. Sans plus, je repars le cœur serein. Derrière moi je sais que pour lui aussi l’air est plus léger.

    • Quichottine

      Un sourire, quelques mots, c’est souvent beaucoup pour ceux qui n’ont plus rien.
      Merci pour ce partage, Jeanne.

  3. déjà faire un sourire un encouragement

  4. et c’est la peur enfouie de ce que nous pourrions être…

    • Quichottine

      Je crois aussi… on a vite fait de basculer, sans s’en rendre compte.

  5. LADY MARIANNE

    une photo superbe et qui parle d’elle même !
    le livre qui permet de supporter la vie et ses déboires-
    un livre salvateur !
    bonne semaine Quichottine- je t’embrasse-

    • Quichottine

      Un livre, c’est parfois le meilleur remède.
      Bisous et bonne fin de semaine, Lady Marianne.
      Merci pour tout.

  6. Émouvant et beau texte pour une superbe photo. Merci de ce partage. Bises

  7. Il y a des livres qui sont une meilleure présence et un plus réconfort que n’importe qui….

    • Quichottine

      Tout à fait d’accord… j’en ai encore fait l’expérience aujourd’hui.

  8. Merci Quichottine pour ce très beau billet .
    J’apprécie les divers commentaires…………….et ton (votre) texte.
    Amitiés et bonne continuation.

    • Quichottine

      Merci encore pour la photo… elle est tout à fait splendide.
      Amicalement à toi.

  9. grandeur et misère, que savons nous de ces êtres que nous croisons trop vite, peut-être ont-ils eux aussi des histoires fantastiques à nous dire comme ton don Quichotte
    bises et bonne journée et merci pour ce nouveau lien

    • Quichottine

      J’en suis persuadée… mais je crois qu’il y a eu un moment où ils ont baissé les bras.
      Bises et douce journée à toi.

  10. Actuellement nous ne devons plus nous detourner de ces personnes …
    Nous devons penser que tout celan’arrive pas qu’aux autres !
    Ce livre est la preuve de qu’il est encore en vie ..
    Très beau texte Quichottine
    Merci à toi
    bisous

    • Quichottine

      C’est vrai… cela n’arrive pas qu’aux autres, hélas.
      Merci pour ta présence et tes mots, Claudine.
      Bisous.

  11. Jolie image, jolie saisie. Tu as raison, toute vie a une histoire, tout livre en est une. Il est normal que les 2 aillent bien ensemble et si triste que ces feuilles de celluloses accrochées et cet être oublié ne soit plus l’un à l’autre que tout ce qu’il y ait au monde.

  12. Bon jour Quichottine,
    Ton histoire très touchante me rappelle une vie que j’ai croisée pendant plusieurs années, et que beaucoup de regards fuyaient également. Et quel dommage ! Tant de richesse à partager…
    Merci pour ce très bon moment.
    Bise et belle fin de journée

    • Quichottine

      « Tant de richesse à partager »… je crois qu’il y a un moment où ils ne veulent plus.
      Mais je me trompe peut-être.
      Bises et douce fin de semaine à toi.

  13. et pas n’importe quel livre ! quel beau conte !

  14. Bonjour Quichottine,

    Une histoire émouvante et nous ne pouvons avoir que de l’empathie pour ces gens. Tout peut basculer du jour au lendemain et beaucoup l’oublient. Merci d’avoir eu ce regard de tendresse sur une main et son livre. Bisous et douce journée.

    • Quichottine

      Beaucoup l’oublient ou donnent des explications à cet état de choses qui les rassurent…
      Merci à toi pour tes mots.
      Bisous et douce soirée.

  15. Très belle photo prise sur le vif ! l’œil du très bon photographe.
    Ton histoire est bien entendu triste, çà ne devrait plus exister cette pauvreté de nos jours.
    Mais le livre est là ! très très précieux. Un bon compagnon pour les solitaires.
    Merci pour tes nombreux commentaires chez moi Quichottine et bel après-midi
    Gros bisous
    Annick

    • Quichottine

      Je découvrais le photographe, je ne suis pas déçue. 🙂
      Merci pour tout, Annick.
      Gros bisous et douce fin de semaine.

  16. Bonjour Quichottine, merci à vous deux pour cette image et ces mots tellement émouvants….
    Merci de te préoccuper de ma santé . En fait ce n’est pas moi qui ai des ennuis, mais mon ami
    Bises

    • Quichottine

      Oups… je ne sais pas pourquoi je me suis trompée…
      Mais tous mes voeux pour ton ami.
      Bises et douce journée, Jackie.

  17. Un livre, un compagnon quotidien
    Un sourire, une lumière qutidienne
    Nos jours ainsi éclairés peuvent donner naissance à tant d’espérance…
    Merci à vous deux pour vos talents.

  18. On regarde la photo,
    elle parle toute seule
    d’une vie oubliée…

    Une main usée,
    Un livre écorné,

    On reste là
    on écoute…

    Puis on te lit
    Et les mots s’envolent comme une complainte
    chantée au coin d’un trottoir…

    Une main
    Un livre
    Une vie

    Le temps qui passe
    Qui efface tout
    Le temps qui reste
    et rétrécit…

    Et les passants qui passent
    Avec leurs bagages d’indifférence
    qui passent
    et puis s’en vont…

    Ne reste qu’un vieux livre
    dans une main usée…

    ***
    Merci pour ce très beau texte
    qu’on ne peut oublier…

    *****

    • Quichottine

      Et merci à toi pour ces mots…
      Ils sont magnifiques.
      Passe une douce journée Marie.

  19. J’ai de suite aimé cette photo ! Il est vrai que le LIVRE est agrémenté !

    Chaque être triste devrait avoir droit à un regard particulier , à un sourire !

    Et même sans sourire un regard peut-être doux , voire souriant .

    Et je suis aller chez GRAND MISTRAL ! Mais je devrais y retourner !

    Bisous et bonne fin de journée .

    any

    • Quichottine

      Merci pour ta présence, Any.
      J’espère que tout va bien pour toi maintenant.
      Bisous et douce fin de semaine.

  20. le livre… seul ami parfois, où l’on se réfugie, qui aide à passer le temps, qui permet les souvenirs….
    très belle photo!

  21. Bonsoir Quichottine. Ton texte est émouvant. Dernier trésor de cet homme malmené par la vie. Bisous

    • Quichottine

      D’autres images masqueront celle-ci… mais nous ne devons pas non plus les oublier.
      Bisous et douce fin de semaine.

  22. Un livre , une main, un beau duo. Bises VITA

  23. Un livre , un compagnon de chaque instant, toujours présent qui permet de s ‘ évader .
    Un sourire devrai être naturel et non une aumone !
    Un très joli texte émouvant et tellement vrai.
    Douce soirée, bises Quichottine

    • Quichottine

      Merci pour ces mots erato. Je partage ton avis.
      Douce soirée et bises à toi aussi.

  24. Merveilleuse main qui a elle seule raconte au fil de tes mots la beauté d’une lecture.
    Merci pour ce moment à la fois triste et plein d’un livre heureux.

    • Quichottine

      Un livre peut être la porte vers une liberté qu’on n’a plus…
      Merci à toi aussi pour tes mots et ta présence.

  25. la photo est déja magnifique

  26. Très belle photo qui en dit long…. un très beau partage!
    Belle nuit Quichottine
    Dany

  27. Juste un livre, peut-être, pour retourner dans le cocon de l’enfance en rembobinant sa vie, jusqu’au néant éternel et, enfin, ne plus souffrir de la différence, de l’indifférence.

    • Quichottine

      Il m’arrive de me demander si j’ai raison de partager ces moments où je raconte…
      Après tout, est-ce que cela peut aider celui qui était là ?

  28. Une image qui parle, tout comme un livre…
    Oser regarder dans les yeux, donner un sourire, un mot…au moins …

  29. Une photo émouvante tout comme ton texte , cette terrible situation n’arrive pas qu’aux autres , il est important d’en prendre conscience !!
    Un livre qui offre le rêve et l’espoir…
    Bisous tout plein

    • Quichottine

      Je suis tout à fait d’accord.
      Merci, Marie.
      Bisous tout plein à toi aussi.

  30. le livre partage notre âme – merci pour ton texte – ce matin Benoit Poelverde sur France Inter expliquait que sa maison était bâtie autour des livres – partout des livres et de petits coins pour les lire – partout –
    jeudi nous partons en vacances et je prépare mes livres (trop mis … Olivier a ri … en retiré un ou deux)
    bises et merci pour tout le travail fait pour que les enfants malades vivent un rêve.

    • Quichottine

      Partout des livres chez moi aussi… pourtant, il faudra un jour prochain me séparer de la plupart.
      C’est comme si j’effaçais quelque chose d’important.
      Bises et merci pour tout, Durgalola.

  31. salut
    je me repose après le coup de chaleur de dimanche
    bonne journée

  32. Très bien ton histoire

  33. félicitation pour la photo et ton texte , on peut basculer à n’importe qu’elle moment d’une vie , bonne soirée Quichottine

    • Quichottine

      Je suis d’accord. Parfois, il suffit de presque rien.
      Bonne soirée à toi aussi. 😉

  34. C’est une très belle photo. Ce « Grand Mistral » a fait souffler sur son blog un vent d’humanité. Et toi tu le renvoies jusqu’à nous.

  35. Il y a tout Quichottine , outre les mots si beaux, les odeurs et la texture, le bruit du papier fragile qui craque, le duvet d’une page très lue, et la moiteur de la paume d’une main. J’ai passé un très bon moment , je te remercie.

  36. salut
    le temps redevient normal alors je vais tondre la pelouse
    bonne journée

  37. superbe photo !
    Il y a des livres qui changent la vie

  38. Photo parlante et poignante. Ce seul livre comme attache à une autre vie. Combien de personnes passent vers ce monde de l’oubli ! Une petite main amicale a su adoucir ce triste sort.
    Bises du jour chère Quichottine !

    • Quichottine

      Je ne sais pas… ils sont de plus en plus nombreux, je crois.
      Il ne faut pas passer sans les voir.
      Bises du soir, Monique. Merci pour tout.

  39. Une photo qui en dit long..Ce livre souvenir précieux d’une personne qui lui à offert..son seul compagnon.. Bonne soirée Quichottine.

    • Quichottine

      La photo est magnifique.
      Merci pour tout, Mireille.
      Passe une douce soirée toi aussi.

  40. C’est un beau texte pour cette bouleversante photo.
    Le pauvre homme n’a gardé qu’un livre qu’il tient précieusement, quelle tristesse.
    Ce monde est vraiment mal fait, trop d’argent pour certains et la misère pour d’autres…

    • Quichottine

      Ce monde est mal fait.
      Mais chaque petite chose que nous faisons peut aider à le rendre meilleur.
      Merci Santounette.