Les fleurs du vendredi

J’ai passé du temps aujourd’hui à chercher une image… quelque chose qui pourrait remplacer ce que je ne dirai pas.

J’ai “voyagé” dans mes dossiers…

Je gardais, puis j’ôtais… et puis j’y revenais, hésitante, incertaine.

Y a-t-il, quelque part, une statue, un tableau, une photographie, qui dise l’absence soudaine, même lorsqu’elle est annoncée depuis longtemps ?

Il suffirait de rouvrir mon “cahier à spirales” pour y trouver les mots qui auraient pu vous parler d’eux, Elle et Lui, bien au-delà du temps.

Lui rêvant de la retrouver, Elle absente…

130301_Erato

Lui essayant de la rejoindre, Elle rêvant de ces moments qu’ils passeraient encore ensemble, de voyages, de découvertes au fil des jours…

130502_Photoplap1

Elle et Lui en chemin vers un “à Yeur” où tout serait encore possible…

130113_Jifou1

Elle, seule, sur un banc, écoutant dans le soir qui tombe le murmure incertain mais tendre des souvenirs heureux…

130421_Liza1

Ces amants de toujours, à jamais réunis sur les pages écrites de leur vie.

090525_Les_vieux_amants

Mais non… ce ne seraient que pâles redites, des récits à peine ébauchés, juste quelques touches sur des tableaux à terminer.

Pourtant…

Pourtant, il y aurait bien eu… oui, deux mains, mains qui se parlent encore au-delà de l’absence. Elles ne sont plus à personne, mais elles sont à ceux et celles qui y voient plus que deux mains.

Il fallait un sculpteur incroyable pour les laisser ainsi, abandonnées l’une à l’autre…

Rodin_1904_mains-d-amants

Elle, fragile, Lui, si fort… et, la tendresse entre eux, toujours, un lien indestructible.

Et puis… et puis, comme ces roses des vendredis de Jacques, comme ces fleurs que nous déposons sur nos blogs en pensant à ceux qui sont dans la peine, comme à ceux qui ne sont plus là, mais qui vivront encore longtemps, aussi longtemps qu’ils garderont leur place dans nos cœurs, quelques fleurs, juste pour toi.

150723_Les fleurs du vendredi

 

102 réponses à “Les fleurs du vendredi

  1. Quichottine

    Merci à ceux que je n’ai pas nommés sur cette page, mais dont les noms accompagnent leurs images.
    Erato, Gérard Méry, Jackie, Liza…

    Ces images continuent à me parler de ceux qui s’aiment, au delà de l’absence, au delà du silence…

    • Quichottine

      Et c’est si difficile pourtant… de faire sienne l’absence de celle ou de celui qu’on a aimé toute sa vie.

  2. Dans un couple uni c’est le moment redouté, le départ de l’un… maladie ou inopiné cela laisse l’autre l’âme en peine et inconsolable pour certains… alors des fleurs à la main, il ira fleurir la tombe… merci Quichottine, douce journée, bises de JB

    • Quichottine

      Le moment redouté… et lorsqu’il arrive, l’autre perd bien plus que sa moitié.
      Merci pour ces mots, jill.
      Bises et douce journée à toi.

  3. Une pensée pour lui …
    Ce qui fait le plus peur : le départ de l’un du binôme. 😥
    Bonne fin de semaine, ma chère Quichottine.
    ♥ Bisoux ♥

    Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ dom Ƹ̵̡Ӝ̵̨̄Ʒ

    • Quichottine

      Merci de si bien le comprendre.
      Douce et belle journée à toi, ma chère Dom. Bisous.

  4. Ce moment on y pense tous allons faisons comme dans la chanson de Johnny  » aimer, comme si je devais mourir demain  » .
    Une pensée pour lui et pour tous ceux qui nous ont quitté…
    J’aime les sculptures de Rodin.
    Bonne fin de semaine Quichottine.
    ( La maison sera pleine se soir les vacanciers arrivent. )

    • Quichottine

      Merci d’être passée malgré tout, Mireille. Bon courage pour la maison pleine.
      C’est vrai « aimer comme si je devais mourir demain »… C’est important, chaque jour.
      Passe une douce journée.

  5. Un très très bel article qui me touche profondément, merci à toi et merci à tous.
    Bise et bonne journée à toi

  6. Coucou Quichottine
    Un article plein de tendresse , d’amour pour parler de cette absence lorsque l’on perd un de nos proches ,
    Une belle pensée pour toutes ces personnes qui sont dans la peine
    Jacques savait si bien nous accompagner
    Bisous

    • Quichottine

      Je ne l’ai connu qu’à travers ces fleurs qui continuent à parler de lui…
      Merci, Claudine. Bisous et douce journée.

  7. Tes mots sonnent comme une cloche légère qui guide dans le brouillard, car il est épais ce brouillard… Gros bisous

    • Quichottine

      Très épais, trop, parfois.
      Merci, Cathycat.
      Gros bisous et douce journée.

  8. Le vide de l’absence n’est jamais totalement comblé par le souvenir, mais la vraie mort c’est l’oubli.
    Tes mots ont résonné en moi, merci pour ta délicatesse et ta fidélité dans l’amitié.

    • Quichottine

      Merci, Galet.
      « La vraie mort c’est l’oubli »… il faut garder le souvenir de ceux que nous aimons, malgré leur absence si difficile.

  9. Naturesereine

    Tant qu’ils vivent dans nos coeurs les absents sont toujours présents, tu le sais bien bises

    • Quichottine

      Oui… mais pourtant, lorsqu’ils partent, c’est un déchirement.
      Bises et douce journée Cathie.

  10. Merci ma très chère Quichottine pour cette délicatesse et ces quelques fleurs.
    Nos marseillais sont arrivés à 2 heures ce matin, nous sommes donc tous réunis pour partager notre immense chagrin.
    Nous connaissions Jacques qui n’habitait qu’à 6km de chez nous.
    Comme Michel, c’était un homme adorable et généreux.
    Je t’embrasse très fort. Mes amitiés à ton archange. Le mien est « dans les nuages »…

    • Quichottine

      Je pense à vous à chaque instant…
      Je voudrais tant que les mots puissent t’apporter un peu de réconfort…
      Ce que tu vis en ce moment est terrible.
      Mon archange et moi t’embrassons très fort.

  11. Tu connais peut-être la très belle chanson de Michel Jonasz, « Est-Ce Que Je Retrouverai Ma Douce? » : http://www.emmacollages.com/article-dans-une-autre-vie-95902944.html
    Ta page est très belle…

  12. Ils sont là malgré l’absence, et tout ce qui nous parlent d’eux est une bouffée de souvenir qui s’invite en nos cœurs…

  13. La vie, ce ciel voilé de nuages, ce coeur marqué de blessures, cet envol à l’aile brisée…

  14. Ce sont avec des souvenirs de tendresse qu’ils peuvent continuer de vivre dans nos cœurs.
    Tu as fait un superbe résumé de ces instants. Merci
    Je t’embrasse.

    • Quichottine

      Merci à toi, Jeanne.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  15. Un bille émouvant ma Quichottine. Mais comme tu le dis si bien
    « … comme ces fleurs que nous déposons sur nos blogs en pensant à ceux qui sont dans la peine, comme à ceux qui ne sont plus là, mais qui vivront encore longtemps, aussi longtemps qu’ils garderont leur place dans nos cœurs, quelques fleurs, juste pour toi. »
    Le départ d’un être aimé provoque un énorme vide, mais avec le temps, la peine s’estompe et il demeure à jamais vivant dans nos cœurs.
    Bises et bonne journée. ZAZA

    • Quichottine

      Il faut du temps… souvent beaucoup plus qu’on l’imagine, pour accepter l’absence et vivre malgré sa peine.
      Bises et douce journée à toi, Zaza.

  16. Comme toutes un moment inimaginable tant redouté que tu illustres avec douceur et tendresse Quichottine « … comme ces fleurs que nous déposons sur nos blogs en pensant à ceux qui sont dans la peine, comme à ceux qui ne sont plus là, mais qui vivront encore longtemps, aussi longtemps qu’ils garderont leur place dans nos cœurs, quelques fleurs, juste pour toi. »
    je t’embrasse

  17. Comme tous ici, je ne peux qu’écrire que ton article est écrit avec grande délicatesse, il va toucher tous ceux que la séparation avec un parent, un enfant, l’amour de leur vie plongent dans une grande tristesse.
    Chez toi nous sommes unis pour les aider, les consoler de notre mieux et leur donner l’espoir que la vie continue. Je n’y crois pas seulement, je le sais. L’amour est toujours là.
    Merci Quichottine et mes pensées à ceux que tu nommes, à tous, en particulier à Michel.
    Gros bisous

    • Quichottine

      Merci de l’avoir si bien compris…
      Mes pensées aujourd’hui pour eux deux… C’est tellement dur pour Cricri.
      Gros bisous et douce journée.

  18. Quand l’un d’entre eux manquait a bord,
    C’est qu’il était mort.
    Oui, mais jamais, au grand jamais,
    Son trou dans l’eau n’se refermait,
    Cent ans après, coquin de sort !
    Il manquait encor.
    ( https://www.youtube.com/watch?v=rslShTbqNbo )

  19. Je suis très émue, j’en ai les larmes aux yeux, une boule à la place de l’estomac… Je ne sais pas quoi dire, pas quoi écrire.. Tu as tout dit, toi, à travers ces quelques mots. Les mains de Rodin sont tellement… là encore, je ne trouve pas les mots… mais tu m’as comprises! Je t’embrasse bien fort. Bon courage dans ces moments à la fois doux et terribles. ***

  20. Mistigris34

    jolis mots tendres, et belles illustrations,
    une pensée pour lui et ici un ami parti aussi cette semaine, (crabe) !

    bisous, bonne fin de semaine, MIAOU !!!!

    • Quichottine

      Le crabe fait des ravages… et l’été ne pardonne rien.
      Pensées pour ton ami parti et pour sa famille.
      Bisous et douce journée Mistigris.

  21. ce matin les pompiers sont venus chercher ma voisine ; la petite dame a 90 ans et elle se fragilise. Bises et pensées à tous les absents.

    • Quichottine

      Partir à un âge avancé est dans l’ordre des choses… hélas.
      Merci pour tes pensées.

  22. « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé » Lamartine

    • Quichottine

      C’est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de l’être avec lequel on a passé toute sa vie.

  23. un texte plein d’émotions

  24. Merci pour ce beau texte si plein de tendresse et merci pour les fleurs

  25. Je me sens bien maladroite à chercher ce que je pourrais déposer en commentaire. Il y a des évocations qui se méditent en silence, ce silence bienveillant qui n’isole pas bien au contraire mais relie en-deçà des mots.
    douce soirée Quichottine

    • Quichottine

      Merci pour ce silence, Jeanne… et merci aussi pour tes mots.
      Bises et douce journée Jeanne.

  26. Elle est superbe la première et puis tu racontes toujours aussi bien

  27. Trés émouvant ton article Quichottine, mais tellement BEAU
    merci
    bises

  28. Même si je sais pas de qui tu parles, je partage la tristesse de ceux qui ont perdu cet être cher,

    • Quichottine

      Maintenant tu sais…
      Merci pour les mots déposés chez Cricri.

  29. Sonya972

    très touchant partage
    bel hommage aussi à JACQUES
    on ne l’oublie pas
    doux weekend
    bisous créoles

    • Quichottine

      Merci.
      J’espère que tu vas bien, Sonya. Je t’embrasse fort.

  30. Un très bel hommage plein de douceur pour cette personne absente…
    Douce soirée ma Quichottine, je t’embrasse.

  31. Une très belle page, touchante, délicate , profonde.

    Les absents sont toujours présents dans nos coeurs , et notre amour est toujours présent.

    Un bel hommage à tous ceux qui ont fait l’ultime voyage et à ceux qui restent , brisés.

    Douce soirée, bises Quichottine

    • Quichottine

      « A ceux qui restent brisés… »
      Il n’y a pas d’autre mots. Merci de les avoir trouvés.
      Douce et belle journée erato. Bises.

  32. salut
    elles sont jolies les fleurs
    bon week-end

    • Quichottine

      Merci. J’espère que tu auras passé un bon week-end toi aussi.

  33. Bonjour Quichottine,

    Merci pour ces fleurs destinées à l’autre qui pleure. Tu es une femme altruiste et toutes ces photos et ces mots remplies de tendresse me touchent. Cet homme esseulé sur ce banc pense à sa moitié et beaucoup se retrouvent aujourd’hui dans cette solitude pesante. Après la rupture, le deuil nous perdons nos schémas de vie, nos repères et fuir dans le silence qui nous envahir semble être la seule issue. Après un nombre d’années de vie commune nous croyons être préparé à l’absence mais nous ne le sommes jamais quand surgit la chute et le néant. Merci pour ce partage dédié aux coeurs brisés. Bisous et doux week-end. Corinne.

    • Quichottine

      « nous ne le sommes jamais »…
      Hélas.
      Je n’imagine même pas la séparation que d’autres vivent.
      Passe une douce journée. Bisous.

  34. Je n’ai pas de mots pour commenter…
    Très émue par ton texte…
    Je te laisse ce poème de Carlos Drummond de Andrade

    « Pendant longtemps j’ai cru que l’absence est manque.
    Et je déplorais, ignorant, ce manque.
    Aujourd’hui je ne le déplore plus.
    Il n’y a pas de manque dans l’absence.
    L’absence est une présence en moi.
    Et je la sens, blanche, si bien prise, blottie dans mes bras,
    que je ris et danse et invente des exclamations joyeuses,
    parce que l’absence, cette absence incorporée,
    personne ne peut plus me la dérober. ~ »

    Carlos Drummond de Andrade

    • Quichottine

      J’avais lu ce poème dans ton commentaire chez Lorraine.
      Il est magnifique.
      Merci, Marie.

  35. Un article très touchant ! Mais voilà, la mort, c’est la vie. On le sait, mais on ne veut pas en entendre parler. On se donne des airs d’éternité, on se fait refaire les seins, les lèvres, le nez,on se fait tirer la peau du visage… Il faut se rendre à l’évidence, nous ne sommes pas immortels, même si parfois on refuse de le croire.
    Merci pour ce texte, un bien bel hommage à la tendresse.
    Bises de belle journée… et carpe diem.

    • Quichottine

      La mort c’est la vie, mais nous avons du mal à l’imaginer.
      Personnellement, je ne fais rien pour ne pas vieillir. C’est la vie aussi.
      Merci pour tes mots, Margi.
      Passe une douce journée. Bises.

  36. Des mots tendres pour parler de cette absence si présente.

    Merci pour ces instants et douce journée Quichottine !

  37. Si emouvantes ces mains qui racontent l’amour d’une vie. ..
    Merci encore Quichottine

  38. Tes mots trouvent un écho en chacun de nous sans doute…
    J’aime beaucoup le texte de Marie Minoza. Bon week-end;

    • Quichottine

      Il me parle aussi beaucoup.
      Merci, Marie.
      Passe une douce journée.

  39. “Oui, quel est le plus profond, le plus impénétrable des deux : l’océan ou le coeur humain.”
    (De Lautréamont)
    Cela fait déjà un mois que le défi sur l’océan bat son plein. Et ce n’est pas fini ! Vous avez encore tout le mois d’Août pour participer, participer et participer encore mais aussi pour lire les 73 participations et les commenter sur les 23 blogs participants. Bon vent et à bientôt !
    La liste des participants :
    http://c-estenecrivantqu-ondevient.hautetfort.com/archive/2015/06/22/ils-naviguent-sur-l-ocean-tout-l-ete-5644087.html#comments

    • Quichottine

      Je ne saurais le dire…
      Je réfléchis à ma participation, Enriqueta. Merci pour le rappel.

  40. UN PTIT MOT QUICHOTTINE ! pas le temps de lire !

    JE PENSE POUR LYVIA ET SON  » PAUL » QU’ELLE A PERDU IL Y A PEU ! QUI EST AUSSI LE PERE DU PETIT « NOE » !!

    UN MOT ! Une fleur ! une image !
    il faudrait une fleur s’appelant ESPERANCE !

    BISOUS !
    avant que je ne sois ennuyée par ce message viral !

    Je t’avais lu sur mon portable !

    any

    • Quichottine

      J’aime l’idée d’une fleur qui s’appellerait « espérance ». Merci, Any.
      J’ai bien reçu ta lettre. Je vais y répondre.
      Passe une douce journée. Bisous.

  41. C’est si triste, la disparition de ceux que l’on aime. Mais ils sont toujours là, dans tes mots qui vivent et disent tant.

    • Quichottine

      Les mots ne suffisent pas toujours à apaiser le chagrin.
      Merci pour tout, Carole.

  42. Je découvre votre univers grâce la piste que m’a donnée la petite Mélodie du conte
    « Dis, est ce que ça repousse les ailes ?’ .
    Je viens seulement de commencer à m’y balader ci et là,
    je termine (pour ce matin) en lisant ce texte mais beaucoup d’autres me touchent et mériteraient un commentaire perso ) )
    Il y a tant à lire , à regarder , à « écouter » …
    J’aime énormément la douceur , l’imaginaire, , la poésie, la qualité des textes ..
    Simplement vous dire que je reviendrai , bien sûr, en échappée belle sur ce blog
    Merci
    à bientôt
    Brigitte .

    • Quichottine

      Merci à vous, Brigitte.
      J’ai été très touchée par vos mots, par notre échange en voix off… 🙂
      J’espère que nous aurons d’autres occasions de nous croiser, ici ou là.
      A très bientôt.

  43. salut
    la pluie s’est invitée ce dimanche
    bonne semaine

  44. Tes tendres pensées et ce texte émouvant feront que tes amis seront toujours présents
    Je t’embrasse Quichottine et te souhaite un doux dimanche

    • Quichottine

      Merci, Marie.
      J’espère que vous aurez passé un bon dimanche aussi… Je t’embrasse. Nos amitiés à vous deux.

  45. Un bel hommage que tu lui fais ici…
    T’embrasse fort chère tisseuse de liens

  46. Un triste et beau billet chère Quichottine.. le départ de l’un est un peu le départ de l’autre. Mais nul ne part vraiment..
    je t’embrasse
    chatou

    • Quichottine

      « Le départ de l’un est un peu le départ de l’autre »… c’est vrai, je crois, même si je souhaite de tout coeur que ce ne soit pas une totale absence.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée ma Chatou.

  47. mes pensées vont à tous ceux qui souffrent – ma petite voisine de 90 ans est à l’hôpital (AVC) depuis vendredi.
    Bises et bonne semaine (le temps frais est de retour)

    • Quichottine

      C’est difficile à cet âge… J’espère qu’elle n’aura pas trop de séquelles.
      Bises et douce journée.

  48. Je me souviens de ce gars sans passé
    qui partait son sac sur l’épaule sans se retourner
    et qui pensait déjà à tout autre chose
    que ce qu’il venait intensément de vivre…
    Sa vie était comme son sac , presque vide !!

    Il s’appelait comment déjà??
    je ne sais plus!!
    j’aurais dû l’écrire quelque part moi aussi !!

    • Quichottine

      Je ne sais pas si j’aimerais vivre ainsi, sans attache, sans souvenirs…
      Merci pour ce partage, TooTsie.

  49. La douleur se fait de plus en plus lourde.
    J’ai si peur de ce moment où l’on fermera le cercueil demain matin. Etre présent dans le cœur et être présent bien vivant, je certifie que c’est bien différent !
    Gros bisous ma chère Quichottine…

    • Quichottine

      Mes pensées t’accompagnent et nous serons tous deux près de vous, même si au loin.
      Je sais combien demain sera difficile pour vous tous, mais pour toi encore plus que ce qui est humainement possible.

      Je ne peux que te souhaiter beaucoup de courage et espérer que ceux qui t’entoureront sauront trouver les gestes et les mots…
      Je t’embrasse de tout mon cœur, très très fort.

  50. Un dur moment lorsque l’un des deux s’en va laissant l’autre sur le banc . certains ne s’en remettent pas ou si mal. Je constate autour de moi, que plus le couple avance en âge,plus c’est difficile de se retrouver seul(e) ,malgré les hauts et les bas de leur relation. Je t’embrasse

    • Quichottine

      « plus le couple avance en âge »… oui… je le crois.
      Je crois qu’il y a un moment où nous espérons partir en premier…
      Merci pour ces mots, Fanfan.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

      • « Je crois qu’il y a un moment où nous espérons partir en premier… »
        Je l’ai longtemps cru. Mais quand Michel est tombé malade, j’ai changé d’avis. J’étais contente d’être encore là pour le soigner et l’aider à partir sereinement. C’est aussi ça l’amour….
        Je vous embrasse très fort. Douce soirée.

  51. LADY MARIANNE

    la sculpture de Rodin est émouvante-
    mes condoléances à  » Cricri  »
    bon courage à elle et ses proches-