La petite cavalière, d’après un tableau d’Olivier Violin

Merci à Claudine pour la découverte qu’elle nous proposait sur son blog, et merci à Olivier Violin qui m’a permis d’utiliser l’image sans laquelle cette histoire n’existerait pas.

On dit…

On dit que là-bas, très loin, bien plus loin que vous pourriez l’imaginer, bien trop loin pour que des explorateurs aient même songé à l’explorer, il est un pays tout à fait extraordinaire, un pays hors d’atteinte…

Il est entouré de hautes montagnes, si hautes et escarpées que même les plus habiles alpinistes n’ont jamais réussi à les franchir.

Sa seule entrée pourrait être l’océan, mais des récifs en empêchent l’accès.

On dit…

On dit que là-bas vivait une petite fille qui s’appelait Zora.

Elle avait grandi comme tous les enfants de ce pays, à l’abri des dangers et des peines, ne les rencontrant que dans les histoires que lui contait sa grand-mère, une dame aux cheveux blancs et à la voix un peu cassée…

Zora pensait depuis quelque temps que l’aïeule ne savait pas tout, et surtout pas ce qui arrivait à ceux qui franchissaient les montagnes ou qui s’embarquaient sur de frêles esquifs, les nuits de pleine lune.

Il faut dire qu’elle avait vu son frère, puis l’une de ses sœurs disparaître ainsi, du jour au lendemain, sans laisser le moindre message.

– Où est Nora ? Où est D’Juk ? répétait-elle aux adultes qu’elle croisait, ici ou là, vaquant à mille occupations dont elle ne voyait pas vraiment l’utilité.

Certains haussaient les épaules… Ils n’en savaient rien et, d’ailleurs, ils ne les connaissaient pas. Ils n’avaient jamais entendu parler d’eux.

D’autres la regardaient en hochant la tête… Nora ? Oui, ils se souvenaient de cette jeune fille aux cheveux d’or qui passait le plus clair de son temps à tresser des couronnes où coquelicots et bleuets se mêlaient aux épis de folle avoine… Ils ne l’avaient pas vue depuis…

Et là, toujours, ils se grattaient la tête, un peu perplexes… Ils ne pouvaient pas donner d’indication de temps. C’était comme s’il n’existait pas vraiment.

Nora avait disparu, D’Juk aussi. Du jour au lendemain, comme de nombreux enfants de ce pays.

– Mais vous devez, vous devez vous en souvenir ! hurlait-elle… tapant des pieds comme si un brusque caprice l’empêchait d’être celle que tous aimaient.

Quelqu’un laissait une larme couler, sans toutefois l’expliquer.

– Tu me fais de la peine, Zora… tu ne devrais pas te conduire ainsi. Il y a des choses que l’on n’explique pas. Il faut attendre…

– Attendre quoi ?

– Attendre d’être plus grande…

Attendre, attendre ! Toujours… Toujours attendre !

Quand serait-elle assez grande pour obtenir des réponses aux questions qui semblaient tant perturber les adultes de son entourage et dont les autres enfants se moquaient ?

Un jour, sa grand-mère la conduisit dans la grande prairie. Des chevaux y vivaient depuis la nuit des temps.

– Comme ils sont beaux !

Zora ne savait plus où poser son regard. Il y en avait tant ! Des grands, des petits, des blancs, des gris, des bais, des bruns, des noirs… Certains laissaient voler au vent leur longue crinière, d’autres fouettaient leurs flans grâce à leur longue queue, si longue que la petite fille se demanda comment ils faisaient pour ne pas s’y emmêler… les pieds !

L’aïeule ne disait rien, elle la laissait découvrir leur diversité, les admirant elle aussi en silence.

– Pourquoi y en a-t-il tant de différents ? Pourquoi ne suis-je jamais venue là ? Pourquoi aujourd’hui ?

Zora laissait chaque question fuser sans attendre vraiment de réponse. Elle en avait pris son parti : les adultes répondent rarement aux enfants… et, à elle, jamais.

Ses interrogations étaient-elles méprisables ?

Elle s’était même persuadée qu’un “parce-que” serait une réponse acceptable…

Cette fois, la grand-mère s’installa confortablement sur une vieille souche et y passa les doigts, comme si elle voulait y puiser quelque chose que Zora ne comprit pas.

– Viens ici… assieds-toi.

L’enfant obéit, intriguée, presque inquiète.

– « Pourquoi y en a-t-il tant de différents ? » as-tu dit… Parce qu’ils sont comme nous, comme vous, aucun ne ressemble à un autre… Pourquoi n’es-tu jamais venue ici ? Parce que tu es maintenant assez grande et que tu ne l’étais pas auparavant. Tu l’es aujourd’hui. Il te faut faire un choix.

– Un choix ?

L’enfant écarquilla les yeux, comme devant son premier arbre de Noël.

Elle avait beau chercher dans ses souvenirs, elle n’en trouvait aucun où on lui proposait de choisir.

– Oui, tu vas devoir choisir celui d’entre tous ces chevaux qui sera le tien désormais.

Zora était interloquée. En plus, elle devrait choisir entre tous… entre tous ces magnifiques chevaux ? Pas entre deux d’entre eux ? Ses deux mains ne suffisaient pas à les compter tous…

La grand-mère sourit et se tut.

Elle savait peu de choses mais, au fil de sa longue vie, elle avait conduit ici bien des enfants à la veille de leur dixième anniversaire… Ils avaient tous choisi… ou presque.

Même Nora, même D’Juk…

Ils avaient tous choisi… quoique…

Perdue dans ses souvenirs, elle les revoyait tous… hésitants, inquiets, silencieux…

Avaient-ils vraiment choisi… ?

Ou, au contraire, avaient-ils été choisis par l’un de ces étranges chevaux qui sans cesse se renouvelaient sans que l’on sût d’où ils venaient ?

Zora, comme d’autres avant elle, allait de l’un à l’autre, troublée mais sans crainte apparente.

Et… comme tous avant elle, elle s’arrêta soudain, désemparée… les chevaux étaient bien trop nombreux, trop différents… Lequel lui correspondrait vraiment ?

C’est donc si difficile quand on grandit ?

Elle n’avait pas parlé, du moins… elle le croyait.

Pourtant, une jument s’approcha, se figea à moins d’un mètre d’elle.

Était-ce ainsi qu’on devait faire ?

Zora s’avança jusqu’à la toucher… presque.

L’aïeule les observait de loin, approuvant chaque pas, chaque geste.

Elle se leva soudain et disparut sans un adieu.

Que se diraient-elles ? Comment s’apprivoiseraient-elles l’une l’autre ?

C’était une autre histoire, à raconter peut-être, à dire ou à taire.

L’important étant qu’elles se soient trouvées.

© Quichottine, janvier 2015

150119_Olivier-Violin

Ce tableau a également été publié sur le blog d’Olivier Violin (clic).

(Le fichier audio a été supprimé après bug sur le site. J’en suis désolée.)

112 réponses à “La petite cavalière, d’après un tableau d’Olivier Violin

  1. Ah oui j’ai beaucoup apprécié chez Claudine et découvert un homme talentueux dans son hobby… et puis toi qui nous fais une belle histoire de la fillette au cheval…. merci aussi, bses de jill

    • Quichottine

      Je suis contente que ça t’ait plu, jill.
      Merci pour tout. Bises et douce journée.

  2. Bon jour,
    Je n’avais pas encore vu l’article chez Claudine et du coup je viens d’aller voir. Superbe ce que propose cet artiste.
    Superbe aussi cette histoire que tu nous contes. Une histoire qui me touche particulièrement car elle pourrait être la mienne et que tu as si joliment mise en mots.
    Merci et bonne journée à toi.
    Bises

    • Quichottine

      J’en suis ravie. Claudine nous prépare toujours de très beaux billets et ce que fait Olivier Violin m’a beaucoup plu.
      Merci à toi, Pascale.
      Bises et douce journée.

  3. Qu’il est beau ce tableau et l’histoire que tu nous racontes avec beaucoup de sensibilité. Elle me laisse un peu sur ma fin… S’il te plait ne tait pas la suite, racontes la nous. Bisous

    • Quichottine

      J’essaierai, mais je ne te promets rien.
      Merci Martine. Je suis contente que ça t’ait plu.
      Bisous et douce journée.

  4. Une histoire qui ne pouvait que me plaire 🙂
    Bonne journée Quichottine 🙂

    • Quichottine

      Je l’aurais parié. 🙂
      Bonne journée à toi aussi, Valentyne. Merci.

  5. Je te souhaite un bon mercredi.
    Bisoux pressés : RDV Kiné.

    dom

    • Quichottine

      Les rendez-vous se succèdent ici aussi, alors j’espère que tout va aller mieux pour toi.
      Bisous et douce journée.

  6.  » Tu es responsable de ce que tu as apprivoisé. »…

  7. Voilà des « on dit » qui font du bien, et qui me manquaient ! Et puis, aujourd’hui, tu es plus près de moi, qui t’écoute, les coudes sur les genoux, le menton sur mes poings… Merci pour cette initiation.

    • Quichottine

      Merci d’être si présente…
      Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

  8. Il y a du talent dans tout ça !
    le tableau …magnifique
    l’histoire elle même ( belle allégorie pleine de poésie )
    …et ton histoire avec le style qu’on te connait !

    merci et belle journée .

    • Quichottine

      Merci Félix.
      Je suis contente que tout t’ait plu.
      Passe une douce journée.

  9. Comme elle est jolie ton histoire, et ce beau dessin si touchant !
    Merci Quichottine
    Je t’embrasse

  10. Comme l’exprime Félix: très belle allégorie.
    On voudrait connaître la suite, mais on la devine un peu.
    L’aventure de la vie commence là.

    Un régal dans mon matin.

    Je t’embrasse.

    • Quichottine

      Merci Polly.
      La deviner, c’est déjà la faire vivre en y mettant un peu de soi.

      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  11. Talent du peintre, et talent de l’auteure , Quichottine, c’est un superbe mariage.
    Merci, un plaisir de bon matin !
    bises

  12. Quel bonheur de t’entendre raconter ce tableau de O. Violin, Amielle ! Merci.
    (Tu n’as pas perdu ta voix ;-))
    Belle journée. Gros bisous, tout plein.

    • Quichottine

      Là, si… il a fallu que j’ôte le fichier audio, peut-être sans raison.
      Merci de l’avoir écouté.
      Gros bisous tout plein et douce journée à toi.

  13. Bonjour Quichottine
    Toi seule pouvait mettre des mots sur cette belle rencontre et sur ce tableau magnifique !!
    Merci à toi
    Bises Quichottine
    ps:petite erreur de programmation ce matin ..désolée !

    • Quichottine

      Et un immense merci pour la découverte de ce peintre…
      Bisous et douce journée Claudine.
      (Comme je suis en retard pour mes visites chez vous, ne sois pas désolée.)

  14. magnifique texte et je découvre cet artiste… Je vois que malgré toute mon énergie j’ai encore des progrès à faire dans l’aquarelle. Pourtant j’ose, oui j’ose de temps en temps en montrer quelques unes…
    avec le sourire

    • Quichottine

      Celles que j’ai vues chez toi sont très jolies. Je n’ai découvert que tu peignais qu’il y a peu.
      Merci, Lilou.
      Passe une douce journée.

  15. Sous le charme …
    De l’histoire contée, du tableau, des oeuvres du peintre, de son talent et du tien Quichottine.
    Merci à lui, à toi et à Claudine.
    Bises

    • Quichottine

      Et merci à toi pour ta présence fidèle et tes mots.
      Bises et douce journée Midolu.

  16. Ouaaaah, SUBLIME cette histoire et ta façon de nous y mener aussi ……tout en mystère et poésie !

    Oui, les réponses à nos questions se trouvent, ça et là, sur notre chemin et elles nous arrivent, souvent, au moment où nous nous y attendions le moins comme des « cadeaux » !

    Et ce merveilleux écrit pourrait venir chercher la main de mon texte sur la « liberté » ….
    Sous son délicieux voile, il y a un texte fort, des vérités, des choix et …un sacré talent qui est le tien !!!

    (le tableau aussi est sublime !)
    Ah mais, pardonne-moi, il y a un lecteur dessous (ne l’avais pas vu !), j’écoute et reviens !

    Que ta voix est claire, claire comme le son d’une source ……….!
    Il m’arrive aussi, parfois, d’enregistrer certains de mes textes ou contes avec ma voix.
    (Je te donnerai les liens si cela t’intéresse)

    Je le répète ….Quel talent !!!

    Je fais voler vers toi des bisous- fleurs, à déposer dans les cheveux de la fillette et la crinière de cette jolie jument : sabine.

    • Quichottine

      Le lecteur a disparu aujourd’hui, mais je te remercie d’avoir pris le temps d’écouter. Je suis heureuse que ça te plaise.
      Nous avons tous un talent, parfois plusieurs, et c’est bien de pouvoir partager notre diversité.

      Passe une douce journée Sabine. Bisous et encore merci.

  17. Un beau rite de passage ! Tu es responsable de tes choix et de la façon dont tu les conduis… Une leçon longue à comprendre, pour tracer son chemin de vie…
    Encore un beau conte comme tu en as le secret…
    Bises

    • Quichottine

      Merci, ABC.
      Ce conte n’aurait pas existé sans le talent d’Olivier.
      Bises et douce journée.

  18. J’aime entendre ta voix si douce, je la reconnaîtrais entre mille.
    C’est un plaisir énorme de t’écouter raconter… J’aime aussi cette fin mystérieuse qui nous laisse une porte ouverte aux interprétations.
    Merci pour ce doux moment du matin.
    Je t’embrasse très fort. Bonne journée et amicales pensées à vous deux de nous deux.

    • Quichottine

      Merci… je sais que tu pourrais écrire ta propre suite…
      Je suis désolée d’avoir dû ôter le lecteur… sans doute pour rien, à la suite du bug de mon hébergeur.
      Je t’embrasse très fort. Pensées de nous deux pour vous deux.
      Passe une douce journée.

  19. QUE J’AIME CETTE SI JOLIE PHOTO !!!

    Cette enfant embrassant ce magnifique cheval !! Un acte tellement vrai et prenant ! Dans notre monde de brutes actuel !!!

    Oui ! J’aime cette enfant tellement vraie ! Tellement petite fille encore pleine de songes ! Cette enfant sortant a peine de la matrice manternelle !

    Et TOI sachant si bien conter ce qui peut bous faire vibrer !!!

    Merci Quichottine ! BISOUS

    any

    • Quichottine

      Merci à toi, Any.
      Je suis heureuse d’avoir pu te faire passer un bon moment.
      Bisous et douce journée.

  20. J’ai entendu les questions et émotions de cette petite fille, je l’ai vue dans cette prairie et je suis reparti avec l’aïeule tout doucement en la laissant là avec le choix de son destin; le choix de son âme?

    • Quichottine

      Un choix important… celui qui conditionne ensuite toute une vie.
      Merci pour tout, alphomega. 🙂

  21. j’ai beaucoup aimé la douceur des aquarelles chez Claudine…
    Étonnante Quichottine qui sait me faire rêve avec ses mots sur des images !
    Je t’embrasse et te souhaite une très belle semaine

    • Quichottine

      Heureuse d’avoir pu t’étonner encore.
      Merci pour tout Josette.
      Je t’embrasse. Passe une belle fin de semaine.

  22. Merci Quichottine, et de t’avoir reconnue m’a mis les larmes aux yeux, en souvenir d’une très belle journée, terminée sur un banc, dans la nature …
    Une fort belle histoire que tu sais écrire, et dire … cela la rend très vivante.
    Merci pour cette émotion.
    A bientôt !
    Gros bisous

    • Quichottine

      Merci d’avoir pris le temps de l’écouter… ceux qui viendront aujourd’hui ne le pourront plus.
      Notre journée fut très belle aussi pour nous.
      Tu es un merveilleux guide dans ta ville.
      Passe une douce journée Annick. Gros bisous à toi aussi.

  23. Émotion…

    S’apprivoiser est sans doute le lien le plus étroit et le plus fragile qui puisse exister entre les êtres vivants…Fil si ténu qu’il n’existe que par la puissance d’un regard échangé…

    Une page d’une émouvante beauté…
    Un moment magique aussi que de contempler ces peintures de Olivier Violin

    • Quichottine

      Merci Marie.
      Je suis contente que ce moment de lecture t’ait plu.
      Olivier Violin a un talent fou.

  24. On dit, on dit… que tu contes fort bien !!!
    J’aime beaucoup le questionnement de la fillette avant d’être enfin « grande »…
    Douce journée ma Quichottine et GROS BISOUS.

  25. Coucou ma douce bibliothécaire. Comme j’ai aimé ton histoire c’est vrai que quand nous sommes enfants il faut attendre d’être grand.. mais quand on est grand il faut toujours attendre quelque chose et il n’y a pas les réponses à tout comme on l’espère enfant.
    Un bien joli récit sans véritable fin, à nous de l’imaginer ou à toi de nous la narrer un jour..
    Merci pour tes gentils mots de réconfort.
    Belle semaine avec mille bisous
    chatou

    • Quichottine

      L’un ou l’autre… qui sait ?
      Pour l’instant, je vous laisse entrer dans l’histoire et y mettre vos propres pensées.
      Merci à toi… et courage pour ces moments de tristesse bien compréhensibles chez toi.
      Mille bisous de réconfort.

  26. Sonya972

    émouvant partage
    les enfants impressionnent parleur spontanéité
    je te souhaite une très belle journée
    gros gros bisous

    • Quichottine

      Nous la perdons souvent en vieillissant… c’est dommage, mais d’un autre côté, ce qui est émouvant chez un enfant peut être très mal perçu chez un adulte.

      Très belle journée à toi aussi ma Sonya. J’espère que tout va bien.
      Gros bisous tout plein.

  27. Bien, après cette superbe histoire qui appelle une suite, (tu en es bien consciente? ) je file admirer de plus près ces aquarelles.
    merci de nous enchanter chaque jour, Dame. Je t’embrasse. Très fort

    • Quichottine

      Merci à toi pour ces mots.
      Une suite ? Oui, peut-être, mais peut-être seulement d’autres écrits qui complèteront cette histoire sans l’achever.
      Je t’embrasse très fort Dame Croc. Passe une douce journée.

  28. Un tableau magnifique et une histoire si riche et émouvante… C’est le bonheur…
    Merci à vous deux
    Bises

    • Quichottine

      Merci à toi d’avoir pris le temps…
      Bises et douce journée Jackie.

  29. encore une belle histoire, qu’on peut lire sur deux plus, le réel et l’imaginaire – que sont devenus Nora et D’juk ? et ta voix, comme c’est émouvant une voix, et troublant , c’est une personne physique dans une voix

    • Quichottine

      Nora et D’juk… qui sait si je ne vais pas raconter leur histoire ?
      J’ai dû enlever le lecteur lors du bug de mon blog. Je pense qu’il n’en était pas responsable, mais nous avons tout essayé.
      J’essaierai de le remettre autrement.
      Merci pour tout, Emma. Tes conseils pour les fichiers audio m’ont beaucoup appris.
      Passe une douce journée.

  30. Bonjour Quichottine,
    Bravo pour ce texte magnifique.
    Je suis très honoré.
    Merci beaucoup.
    Bises !

    • Quichottine

      Encore merci à vous…
      Pour tout.
      Vos tableaux sont magnifiques !

      Passez une douce journée.

  31. J’ai adoré ce que nous a montré Claudine, merci pour ce superbe partage Quichottine
    Douce journée & gros bisous

    • Quichottine

      Je suis ravie que ça t’ait plu.
      Merci, Laure.
      Gros bisous et douce journée à vous deux.

  32. C’est très beau et tendre
    A bientôt

  33. une très belle histoire comme j’adore venir lire chez toi Quichottine. C’est toi qui la raconte aussi de cette voix douce ?
    le tableau est magnifique
    bisous et bonne soirée

    • Quichottine

      C’était moi, effectivement.
      Même si le lecteur a disparu dans le bug de mon hébergeur, je suis heureuse que tu aies pris le temps de l’écouter.
      Merci pour tout Lilwenna.
      Bisous et douce journée.

  34. Quelle belle et douce histoire quoique avec un mystère inquiétant sur cette belle peinture
    bises et belle soirée

  35. Très belle histoire pour accompagner ce sublime tableau
    Passe une bonne soirée
    Bisous

    • Quichottine

      Merci, Moune.
      Je suis contente que ça t’ait plu.
      Bises et douce journée.

  36. Une très belle histoire pleine d’émotions diverses.
    Ce beau tableau , t’a vraiment bien inspirée. J’adore! Bisous

    • Quichottine

      J’ai aussi adoré le tableau… c’est fou ce qu’il me parle !
      Merci, Fanfan.
      Bisous et douce journée.

  37. belle histoire, je préfère apprivoiser que dresser

    • Quichottine

      Moi aussi… je ne crois pas avoir déjà dressé un être vivant. 🙂

  38. Belle histoire d’un rite initiatique. La fin me rappelle un peu l’histoire de Crin-Blanc d’Albert Lamorisse.
    Ton histoire et le tableau d’Olivier Violin étaient fait pour se rencontrer !
    Amitiés

    • Quichottine

      C’est le tableau qui me l’a inspirée. 🙂
      Merci, Margimond. Crin blanc est une belle histoire qui m’a fait pleurer lorsque j’étais enfant.
      Passe une douce journée.
      Amitiés.

  39. Superbe tableau et une histoire émouvante avec tes mots.
    J’aurais aimé aller plus loin avec toi.
    Bon jeudi, chère Quichottine.
    Bisoux doux.

    dom

    • Quichottine

      Qui sait ? Peut-être un jour.
      Passe une douce journée ma chère Dom.
      Gros bisous.

  40. Très belle oeuvre d’Olivier qui n’en est pas à ses débuts, d’après ce que j’ai pu voir sur son site. Quant à ton histoire, je paraphrase Dom en te disant que j’aimerais moi aussi aller plus loin avec toi et suivre ton imaginaire pour découvrir la vie de Zora 🙂
    Bonn journée.

    • Quichottine

      J’ai découvert ce matin son blog… il a deux ans déjà.
      Mais je suppose qu’il peint depuis bien plus longtemps.
      Il a un talent fou.
      Pour Zora… je suppose qu’il y aura d’autres histoires, j’aime beaucoup ce prénom.
      Bonne journée à toi aussi Emmanuelle. Merci.

  41. salut
    une très jolie histoire qui se termine bien
    chez nous encore et toujours de la pluie, il ne fait pas assez froid pour la neige
    bonne journée

    • Quichottine

      Merci Tiot.
      Grisaille ici aussi… mais bonne journée à toi.

  42. Bonjour Quichottine
    Encore une très belle histoire
    Et tes inspirations le sont aussi

  43. Bon, finalement, le bug n’était pas trop grave ? J’imagine que tu penses à sauvegarder très régulièrement? Bonne fin de semaine, Dame, je t’embrasse

    • Quichottine

      Il a duré suffisamment pour me faire peur… et, non, hélas, je ne pense pas toujours à sauvegarder. Ma dernière sauvegarde était trop ancienne et j’aurais beaucoup perdu.
      Bonne fin de semaine à toi aussi, Croc. Je t’embrasse fort.

  44. Je suis très contente que tu as pu « récupérer » ton blog grâce à mes petits mots déposés
    Et dire qu’il y en a encore qui doute que je suis une Elfe 😉

    • Quichottine

      Je n’en doute pas du tout. Me croiras-tu si je te dis que je l’ai toujours su ?
      Bisous et douce journée Kri.

  45. Bonsoir Quichottine , heureuse de pouvoir accéder ce soir à ton blog !
    Je suis sous le charme ! ton histoire sur ce superbe tableau est vraiment très belle , je suis sure que tu nous conteras la suite …
    Je t’embrasse et te souhaite une belle soirée

    • Quichottine

      Un jour ou l’autre, c’est certain.
      Merci pour tout, Marie.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  46. Un tableau d’une infinie tendresse et ton histoire à la fois touchante et humaine.
    Une rencontre entre deux âmes qui s’attirent sans explications apparentes et qui commencent déjà à se comprendre. A chacun d’en imaginer la suite.

    Bonne soirée Quichottine ! Gros bisous !

  47. c’est un très beau conte – avec un rien de mélancolie. Comme si le paradis était perdu .. bises

    • Quichottine

      Je ne sais pas… Il est peut-être seulement inaccessible.
      Merci, Durgalola.
      Bises et douce journée.

  48. Une bien belle histoire. On a tous un alter ego avec lequel le courant passe comme on dit.

    • Quichottine

      Je crois que c’est important.
      Merci, Zazou.
      Passe une douce journée.

  49. J’avais remarqué ce peintre chez Claudine , ses oeuvres sont magnifiques.
    Ton conte , merveilleux , a la beauté de la peinture, tendre, émouvant, attachant ……. j’aimerais bien une suite.
    Douce soirée, bises Quichottine

    • Quichottine

      Qui sait ce que sera demain ? Une suite peut-être, mais sûrement d’autres aventures de Zora.
      Bises et douce journée à toi. Merci pour tout.

  50. Bonsoir Quichottine. Merci pour cette belle histoire si bien contée. Bisous

    • Quichottine

      Et merci à toi d’avoir pris le temps de la lire.
      Bisous et douce journée.

  51. une belle histoire pour un joli tableau

  52. hâte de découvrir la suite! Bonne journée.

    • Quichottine

      Un jour peut-être, peut-être bientôt. 🙂
      Merci, Chris. Bonne journée à toi aussi.

  53. Merci Quichottine pour ce voyage à la « Le Clézio », hors du temps dans un cadre qui semble à la fois familier et lointain pour retrouver des personnages que nous pouvons penser avoir connus, en plus Zora est un prénom si joli « fleur blanche et lumineuse »… à la découverte du monde dans ce qu’il a de plus beau. Cordialement.

    • Quichottine

      Fleur blanche et lumineuse… quand un h final lui donne son origine orientale.
      Ici, Zora est le soleil du matin.
      J’aime ce prénom qui fut celui de ma grand-mère maternelle et qui est celui de l’aînée de mes petites-filles.
      Merci pour tout, Pierre.
      Amitiés.

  54. Je suis allée voir le site du peintre et du coup une petite visite à Claudine, il y avait longtemps!!
    De très belles aquarelles, je suis séduite!

    • Quichottine

      J’étais sûre que tu le serais…
      Quel talent !
      Merci, Mahina.
      Passe une douce journée.

  55. un très beau tableau et une histoire avec ta sensibilité, ta tendresse!
    je suis passée chez Claudine-
    bonne soirée ! je t’embrasse-

    • Quichottine

      Merci de l’avoir fait.
      Bises et douce journée Lady Marianne.

  56. Re-moi, car je ne peux pas te répondre sur mon blog (Ca vient !).
    Je tenais à te remercier pour ta réponse car je suis partie d’un grand éclat de rire en la lisant !
    Ca fait du bien et tenait à être souligné car je ne ris pas souvent, en ce moment …
    J’en profite pour te refaire de gros bisoux doux.
    A bientôt.

    • Quichottine

      Je suis ravie d’avoir réussi à te faire rire.
      Tu y parviens chaque jour avec tes publications.
      Merci à toi.
      Gros bisous doux et belle journée Dom.