La chanson de Roland

J’ignore si vous vous souvenez de lui… Roland Ivy, Roland aux mille vies.

Son blog a disparu mais ses mots sont restés dans le souvenir de ceux qui l’ont connu. Il est toujours là, pas loin, dans l’ombre de mon Don Quichotte, derrière le chevalier de mes quinze ans.

Il m’a confié cette chanson…

“Comme tous, j’ai pris en pleine face les événements de la semaine dernière. Au début je voulais prendre des crayons et, moi-aussi, faire des caricatures. Mais je dessine comme un pied et ce que je pourrais produire ne ressemblerait qu’à des caricatures de caricatures. Alors, j’ai pris mon ukulélé et je me suis mis à chanter une chanson dont les paroles me sont venues sur la musique de Here’s to you.
J’en ai bien fait un enregistrement mais je ne l’ai pas mis en ligne car j’ai pas (encore ?) reçu l’autorisation de Joan Baez pour le faire.
Pour autant, les paroles m’appartiennent et je te les envoie. Elles sont « copyright à moi », mais chez toi, je sais qu’elles seront bien.
Peace, Freedom, Brotherhood, Love…
Roland”

** ** ** **
Chanson pour Charlie

Ils ont tiré sur la liberté
Croyant faire taire le droit de penser
Mais ils n’auront fait naître qu’un cri
La France dit : Je suis Charlie

Mais en voulant semer la terreur
Celui qui n’a que haine dans son cœur
Ne tire en fait que sur sa connerie
Le Monde dit : Je suis Charlie

Adieu Cabu, Charb et Wolinski
Et Honoré et Tignous aussi
Ils ne savent pas que nous tous ici
Oui, nous tous : Nous sommes Charlie

© Roland Ivy, janvier 2015

Merci, Roland… et merci à tous les anonymes ou non qui ont écrit ou dessiné pour soutenir les victimes de la barbarie de ce début de janvier.

Dessin hommage de Davy Durand

Dessin hommage de Davy Durand

Il ne faut pas baisser les bras, il ne faut pas oublier… Même si c’était trop tard pour eux, ce n’est pas trop tard pour nous, restons unis et vigilants.

88 réponses à “La chanson de Roland

  1. Bonjour Quichottine… Tu vois il « suffit », oh le verbe malheureux, qu’une tragédie survienne pour qu’on voit que l’on vit en société… donc ensemble ! Un dessin d’humour qui fait perdre la vie, ne pas en avoir de l’humour, certes pas obligé d’en avoir, mais de là à tuer Charlie… !!!!!!!!!!!!! Merci, bises de JB

    • Quichottine

      Bonjour, jill-bill.
      Merci pour ce premier commentaire.
      Tu as tout à fait raison, on peut ne pas aimer quelque chose ou quelqu’un, mais nul ne peut tuer pour cela.
      Bisous et douce journée.

      J’ai pris du retard pour mes visites chez vous… mais comme toujours, je vais essayer de remonter le temps.

  2. De belles et justes paroles…et bravo pour le dessin de Davy !
    Il en faut de la gravité pour se retrouver auprès de ce qui est important…
    je t’embrasse Quichottine

    • Quichottine

      Merci… il faut de la gravité mais aussi de la réflexion et du courage.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  3. C’est très bien dit, et chapeau pour le dessin.

  4. Un beau texte . Bien sûr, on attend toujours qu’il y ait un drame pour se réveiller . Il ne fut plus que cela se reproduise pour qu’ils ne soient pas morts pour rien . bISOUS

    • Quichottine

      Il ne faut plus… mais je crains que cela se reproduise.

      Bisous, Fanfan. Merci pour tout.

  5. « Sois sage ô ma douleur et tiens-toi plus tranquille. » Il aura « fallu » qu’elle s’exprime tellement fort, cette douleur pour que je sorte de mon silence…
    Merci à toi, petite soeur, de m’avoir ouvert tes colonnes comme toi seule sait le faire, avec simplicité, avec générosité, avec tendresse.
    Merci aussi à tes amis.
    À plusieurs, on n’a pas moins mal mais on sait qu’on est humains.

    • Quichottine

      A plusieurs on a parfois moins mal… pas toujours, hélas.
      Si tu savais comme j’ai mal aujourd’hui…

      Sommes-nous vraiment humains…?
      Merci pour tout, Roland.

  6. Il faut savoir être ensemble, plus qu’en paroles, chaque minute. Bises VITA

    PS; J’ai dû mettre à jour mon blog (diktat d’Overblog). Peux-tu me dire ce qui a changé pour toi. Merci

    • Quichottine

      Plus qu’en paroles… je crains pourtant que nous ne soyons pas encore prêts.

      je t’ai répondu chez toi.
      Bisous et douce journée Vita.

  7. Marc Lef

    Coucou… cette année, je me suis un peu éloigné d’internet début janvier, pensant offrir mes voeux plus tard… mais là, je n’ai pas vraiment le coeur à le faire. Néanmoins, je te souhaite le meilleur pour cette année. Je suis heureux de faire partie, avec toi, de cette belle communauté que forment tous les amoureux des livres, de la lecture et de l’écriture…

    • Quichottine

      Tu avais beaucoup à faire… j’admire ta constance.
      J’avoue ne pas en avoir le coeur non plus en ce moment… j’ai tant de peine devant ce qui se passe dans notre réalité et dans notre blogosphère…
      Mais que ta journée soit douce aussi, Marc.
      Je te souhaite le meilleur pour cette année. Prends bien soin de toi.

  8. Vraiment bien le dessin de Davy et bien sûr la Chanson de Roland… j’ai même essayé de la dire sur l’air…. mais difficile! pas très douée!
    Merci pour ce beau billet:
    Bises et douce nuit
    Dany

    • Quichottine

      Merci d’avoir essayé… j’avoue ne pas l’avoir fait. Je ne m’entends pas en ce moment.
      Bises et douce journée à toi.

  9. On dit que l’on apprend à tout âge… Je viens de découvrir que l’humour tue et que le rire est blasphème !
    @ bientôt

    • Quichottine

      Je le découvre aussi… hélas !
      Et je découvre qu’il vaut mieux se taire que de dire… Je ne m’y attendais pas.
      Merci, Lilou.

  10. J’aime beaucoup le dessin de davy et le poème de Roland. Cette belle cohésion m’a rendue heureuse mais j’ose rêver qu’elle durera. Bises

    • Quichottine

      Je ne sais pas, Martine.
      Je le rêvais jusqu’à aujourd’hui.

      Bises et douce journée à toi.

  11. Deux superbes hommages !
    Ceux qui ont tué un journal sont morts dans une imprimerie …
    MDR a pris sa signification au premier degré.
    Bon jeudi, chère Quichottine
    Bisoux doux.

    dom

    • Quichottine

      Hélas… c’est vrai que jusqu’à ce moment-là je ne pensais pas que l’on pouvait vraiment mourir ainsi.
      Bisous doux et belle journée à toi aussi.

  12. Et merci à toi Quichottine de ce beau partage.
    Bises

  13. Merci de partager ici ce poème. J’espère que l’auteur recevra une réponse de Joan Baez.
    Beau souvenir que cette ballade de Sacco et Vanzetti à jamais liée au respect de la tolérance.

    • Quichottine

      Je l’espère aussi… ce serait bien. 🙂
      Merci pour tout, eMmA. Bises et douce journée.

  14. Triste constat qu’il ai fallu un tel massacre pour faire nous faire reagir ..
    Esperons que cet electrochoc perdurera dans le temps !
    Merci donc à Roland , et aussi à Davy pour leur partage
    Bises Quichottine

    • Quichottine

      Je l’espérais… mais je crains que ce ne soit déjà plus le cas.
      Merci à toi, pour tout.
      Bises et douce journée.

  15. Voilà qui m’émeut énormément.
    Merci Roland, merci Davy.

    La fraternité devrait toujours être le maître de nos coeurs.

  16. J’aime beaucoup le commentaire de Dim….
    Oui, il est triste en effet, qu’il faille la mort de ces innocents pour unifier une nation, pour que, soudainement de SS les CRS deviennent des anges, que l’on acclame la police qui n’a jamais fait l’unanimité, que l’ensemble de la population française se rallie derrière un journal qui a en temps normal été décrié par une bonne partie de cet ensemble. As-tu lu le poème vengeur d’un Jean-Marie en pleine forme : http://passage1.eklablog.com/alors-on-y-va-pour-charlie-a114247042 ?
    Je n’ai pas de mots pour condamner ce lâche attentat, et j’ai peur que, par contre, loin de protéger la liberté, il ne donne prétexte à une présence policière et à un grignotage de nos libertés déjà bien malades. Quant à l’unité du peuple français, je reste très dubitative quant à sa durée dans le temps. Pessimiste ? Peut-être. Mais j’arrive tout droit d’un pays de liberté mais sans droits, pour me retrouver dans un pays de droits mais sans libertés…..
    Je t’embrasse, Dame, prends soin de toi

    • Quichottine

      Je l’ai lu après toi, et j’ai découvert ainsi la carte postale du collaborateur de Charlie-Hebdo.
      Merci…
      Je ne sais pas ce qu’il restera de tout ça dans quelques jours, j’avoue avoir rêvé d’une belle entente qui hélas n’existe pas.

      J’avoue que je ne sais que penser… j’ai l’impression étrange que je vis dans un monde que je ne comprends pas et que je vois à travers une lentille déformante. J’ai trop lu, je crois, j’ai trop désiré que tout se passe bien, que je puisse enfin poser mes valises et me contenter d’être, comme un arbre, juste en prenant racine dans un pays que j’aime malgré tout.

      Tu sais, Croc, le droit n’est pas partout… la liberté non plus.
      Tout se passe comme si l’un et l’autre ne pouvaient pas cohabiter.

      Je t’embrasse fort. Prends bien soin de toi aussi.

  17. Oui, que la fraternité perdure, mais j’avoue un peu ma crainte, lorsque je constate ce qui se passe ces derniers jours, comme si le mal avait libéré le mal que certains cachaient encore. Je me demande ce qui va ressortir de tout cela.
    Bonne journée Quichottine. Merci Roland et Davy.

    • Quichottine

      « Comme si le mal avait libéré le mal »…

      Je ne sais plus qu’en penser.
      Douce et belle journée à toi, Emmanuelle. Merci pour tout.

  18. Que Dom me pardonne, j’ai transformé son pseuso en une marque connue de collants, tout à fait involontairement 😉

    • Quichottine

      Cela arrive… mais je ne pense pas que Dom t’en voudra. 🙂

  19. J’aime beaucoup cette caricature et bravo pour la chanson de Rolland (je me posais des questions en lisant ce titre !!!)
    Souhaitons que ce grand élan qui a brassé tant de belles différences dure et aide notre pays à se rassembler autour des valeurs de liberté et de fraternité qui nous sont si chères !
    Je t’embrasse Quichottine

    • Quichottine

      Sourire… j’avoue que j’ai fait exprès. 🙂
      Je crains fort que ces souhaits, qui sont aussi les miens, soient une chimère de plus…

      Bises et douce journée Marine.

  20. Enfin de la tendresse. Merci. Ma chanson à moi c’est « Imagine » de Lennon.

  21. il y a des commentaires qui me laissent sans voix: la France un état policier? La France un pays sans libertés?mais c’est justement parce qu’ils étaient libres qu’ils sont morts,
    je préfère ne pas en dire plus car je suis écoeurée de lire ce que j’ai lu sur certains blogs, des coms d’une inculture crasse sur l’angélisme de la religion catholique, des textes qui crachent sur le formidable élan de solidarité qui a uni une grande partie de la France et la totalité de nos députés à l’assemblée nationale, des coms fascistes qui proclament le fameux « on est chez nous » chanté par le FN dans toutes ses manifs, des gens que j’aime aller les bisouiller et leur souhaiter une douce journée

    • Quichottine

      Je comprends que tu sois amère et écœurée.
      Je l’ai été devant l’attitude de certains de mes amis…

      Je ne sais pas comment tu as interprété mes derniers billets, mes commentaires, mais je me sens perdue.

      J’aurais aimé ne pas voir se déchirer ceux que j’apprécie tant.

      J’aurais aimé t’entendre aujourd’hui, t’écouter et pouvoir te parler.

      Prends bien soin de toi, Amie. Je t’embrasse fort.

  22. Toue cette solidarité va au coeur du monde, de tout le monde ou… presque… (dommage mais c’est ainsi, justement dans un pays de libertés…) Chacun y est allé et va encore de son geste et c’est beau. Merci pour le partage.

    • Quichottine

      Tout le monde… ou presque.
      Comme si souvent, ce sont ceux qui prêchent la tolérance et le respect qui seront mis au pilori.

      J’espère pourtant que tout cela n’aura pas été vain.
      Merci à toi, Marie.

  23. Bonjour Quichottine
    Ces paroles au son de l’ukulélé
    A écouter….Une mélopée?
    Bisous et douce journée
    Frieda

    • Quichottine

      Qui sait si nous l’entendrons un jour…?
      Merci, Frieda.
      Bisous et douce journée à toi.

  24. Je suis assez effrayée de vivre en Picardie en ce moment, toujours en alerte rouge, avec des militaires qui nous surveillent à l’entrée des grands commerces, de la gare, qui circulent dans nos rues … J’aimerais vivre en montagne, à la mer, dans le midi, dans le sud-Ouest, en Bretagne, dans l’Est mais là-haut, près de Paris, je peux te dire que ce n’est pas joie et c’est bien dur de rester rigolote. Cà passera car tout passe … jusqu’au prochain attentat. Je ne me fais aucune illusion.
    Je voudrais vivre librement et qu’on laisse ma belle Picardie tranquille.
    Je n’ai pas acheté Charlie Hebdo, mais Marianne et le canard enchaîné car il faut que tous vivent.
    Bonne journée ma Quichottine, vivement de meilleurs jours.
    Gros bisous

    • Quichottine

      Les militaires, la police, tous ne font que veiller sur nous à un moment où la France se cherche… Où certains trouvent des boucs émissaires… hélas !

      Je ne me fais aucune illusion non plus… tout recommencera.
      Mais tu as eu raison de prendre d’autres journaux aussi, tous doivent vivre.

      Merci pour tout Annick. Je voudrais que la paix soit notre invitée aujourd’hui.
      Gros bisous et douce journée.

  25. Coucou ma Quichottine,
    Une très belle chanson en hommage à ces victimes. Le dessin de Davy Durand est également très beau. Cette élan pour défendre la liberté me bouleverse toujours ! Aujourd’hui le dernier adieu pour d’autres victimes de cette tuerie, et je pense très profondément aux familles.
    Bises et bonne journée. ZAZA

    • Quichottine

      Nous ne devons oublier personne… ceux de Charlie-Hebdo et les autres sont morts de la même main.
      Les familles endeuillées méritent notre respect et ont toutes besoin de notre soutien.
      Merci pour tout, Zaza. Bisous et douce journée.

  26. Quel très beau texte ! Merci ma Quichottine de nous l’avoir partagé !!!
    Restons unis oui, c’est le souhait que je formule même si j’entends déjà des relents d’intolérance…
    GROS BISOUS très venteux et douce journée.

    • Quichottine

      Les relents d’intolérance sont de plus en plus présents… hélas !
      Merci pour tes mots en partage.
      La tempête a fait rage pas seulement sur le littoral.
      Gros bisous et douce journée malgré tout.

  27. Malheureusement je crains que cette unité soit éphémère. On entend déjà des voix discordantes.
    J’aime énormément le dessin de Davy.

    • Quichottine

      Comme tu le dis si bien… J’avoue que certaines réactions m’ont attristée.

      Merci pour Davy.

  28. Merci pour ce partage avec la chanson de ce blogueur Roland, amusant ton titre…

    Le dessin est bien croqué et ne sachant pas dessiner j’ai dit à peu près en mots le dessin dimanche dernier…

    Mourir pour des dessins qui ne leur plaisaient pas. Comme c’est grave et triste d’être confondu avec un hérétique pour quelques dessins qui ne faisaient pas l’unanimité.
    Et alors on a le droit de tuer? Si chaque fois que l’on n’était pas d’accord on frappait celui qui est en face et dans le pire des cas on le tuait, je pense que la terre n’aurait depuis fort longtemps pas grand monde…

    Mourir pour ses idées, cela me fait penser à ceux qui sont morts avant eux parce que dans la clandestinité ils avaient oser caricaturer tel ou tels dirigeants….
    J’espère, mais je ne sais pas qu’ils voient aujourd’hui l’élan de solidarité que leur assassinat plus les autres ont fait que la conscience des Français s’est entrouverte….Espérons que tout le monde sera attentif et que tous resteront vigilant pour toute agression à notre Liberté d’expression, voir Liberté tout court!

    Merci pour ce partage.

    Belle fin de journée et bisous d’EvaJoe

    • Quichottine

      Merci pour tes mots, EvaJoe.
      Je crois hélas que nous aurons d’autres morts à déplorer, ceux qui seront au mauvais endroit au mauvais moment, face à des fous…
      Mais j’espère ne pas avoir un jour à me cacher pour continuer d’écrire.

      Belle fin de semaine à toi.

  29. Merci à tous et à toi pour ces partages
    Difficile d’oublier
    Gros bisous & douce journée

  30. 2 beaux hommages que ce texte et ce dessin, contre cette barbarie effroyable
    bisous et bonne soirée Quichottine

  31. Oui, il faut rester unis et vigilants. Un bien bel hommage avec cette chanson aux mots justes et ce dessin bien dans le ton des dessinateurs.
    Mais, j’ai bien peur que cette union ne soit que de façade.
    Je ressens un malaise que je ne saurais exprimer.

    Bonne fin de journée Quichottine !

    • Quichottine

      Un malaise qui se répand…
      Je le ressens aussi.

      Bonne fin de semaine à toi.

  32. magnifique tout simplement …..

  33. Tu es toujours là pour faire le lien, pour que la parole des autres soit entendue par le plus grand nombre, et pour cela merci, comme je te l’ai souvent dit. De lien en lien, de mots en mots, j’ai vu ici beaucoup de réactions, de réactivité, qui donnent à réfléchir. Je n’étais pas d’accord avec certains dessins de Charlie, parce que mon éducation m’interdit de rire de certains sujets (pas d’y être opposée), mais pas au point de tuer. Après, on parle de liberté d’expression, et en même temps on condamne celui qui franchit les limites imposées par « celles d’autrui »… On ne peut pas dire n’importe quoi non plus, mais tout dépend du « bord » du censeur. Pas facile du tout, quand on va au fond des choses…
    Allez, je vais terminer par une boutade (?) que j’aime, mais dont j’ai oublié l’auteur : « En République, l’homme est libre, on met en prison celui qui dit le contraire ».
    La désunion nationale a encore de beaux jours devant elle.

    • Quichottine

      Je crois que nous avons eu les mêmes maîtres…
      J’aime beaucoup ta boutade… en est-elle vraiment une ? Je suis d’accord avec ton point d’interrogation.

      Saurons-nous un jour nous unir pour œuvrer ensembles pour le bien de tous ?
      Je ne sais pas.

  34. Bravo à Roland pour son poème et à Davy pour son dessin. C’est vrai que ça les ferait sourire de voir cette union et ce succès soudain de Charlie Hebdo qui était tombé en dessous des 50 000 abonnés, et qui va renaïtre de leurs cendres. Bisous

    • Quichottine

      Ils doivent bien rigoler là-haut… à moins qu’ils ne pleurent en voyant qu’ils avaient raison…
      Bisous et douce journée.

  35. Merci à Davy, à Roland, aux  » Charlie  » connus ou anonymes, à tous ceux qui résistent …

  36. bonsoir Quichottine !
    quel talent ton ami Roland- bravo !
    oui restons unis et vigilants-
    je t’embrasse- bonne continuation-

    • Quichottine

      Merci pour lui…
      Bonne continuation à toi aussi, Lady Marianne.
      Bisous.

  37. Une belle chanson à la manière des troubadours , la complainte d’une épopée.J’aime beaucoup le dessin de Davy , il faut souvent attendre une catastrophe pour réagir et s’unir .Pourtant ce n’est pas les attentats qui ont manqué dont le dernier en date de l’école juive .Pourquoi toujours attendre?
    Merci pour ce beau billet.
    Douce soirée, bises Quichottine

    • Quichottine

      Pourquoi ? Je ne sais pas.

      Je crois hélas que ce ne sera pas suffisant.
      Bises et douce soirée erato. Merci à toi d’être là.

  38. Ce sont les enseignants qui sont en première ligne, que faire pour eux?
    Bonne journée.

    • Quichottine

      Non, ce sont les parents qui devraient l’être…
      Que faire pour eux ?

      Bonne journée à toi.

  39. Oh … Mon commentaire qui ne voulait pas partir s’est plus que dédoublé …
    Quichottine, je t’embrasse affectueusement et je te remercie pour ces nouvelles de Roland.

    • Quichottine

      Ne t’en fais pas… j’ai supprimé les duplicata. 🙂
      Merci pour tout, Midolu.
      Je t’embrasse fort.

  40. A ton message
    à tous les commentaires je répondrai par ces mots de Angélique et Photis Ionatos
    Décembre 1994

    « Vous laissez derrière vous des rêves pillés
    Des mondes gaspillés des soleils brûlés
    Laissez-nous créer:
    Une arme en amour, une bombe à lumière
    Un fusil à fleurs, une vie sans barrières
    Laissez-nous rêver »

  41. un bel hommage de rendu

  42. oui c’est rudement con qu’ils se soient faits descendre pour qu’on bouge un peu ….
    bises

    • Quichottine

      Comme tu dis… mais je crois hélas que ça n’a pas suffi.
      Bises et douce journée Durgalola.

  43. J’ai beaucoup pleuré ce jour-là, comme beaucoup de gens.

  44. De belles paroles sobres et fortes sur le choix d’une musique emblématique car oui hélas, l’Histoire montre que l’on peut être tué pour des idées. Mais ce n’est pas à Joan Baez que Roland doit demander l’autorisation. C’est bien elle qui chante pour la bande originale du film Sacco et Vanzetti et je ne sais pas si les droits appartiennent aux producteurs ou au réalisateur du film (Giulano Montaldo) ou s’ils sont partagés avec l’auteur de la musique (Ennio Morricone)
    Quant au dessin de Davy Durand, il me va droit au cœur. Non seulement on reconnait bien son style qu’on ne peut confondre avec aucun autre dessinateur, mais en plus il a capté ce les rescapés de Charlie ont dit dans la douleur devant des micros : tout est dit