Un « écureuil » pas ordinaire… avec Alrisha

Et si, pour voyager, nous avions besoin d’un guide ? D’un guide différent…

– Différent ? Tu veux dire sans micro, sans oreillette, sans petit « suivez-moi » en forme de parapluie ou de drapeau ?

Quichottine sourit. Oui, c’était bien ainsi qu’elle le voyait… sans tous ces petit « plus » qui facilitent la visite et son commentaire, mais qui ôtent la magie du voyage.

– Ah ! Je comprends… tu voudrais un petit lutin ?

– Non, pas du tout.

Le Lutin bleu fronça les sourcils… Se pouvait-il que son amie de toujours l’envoie au diable Vauvert pour une raison inconnue de lui ?

– Ah ? Tu m’as trouvé un remplaçant ?

– Mais non, voyons ! Tu es irremplaçable ! Je t’ai trouvé un compagnon de jeu et d’histoires… juste pour cette fois.

– Je préfère, j’ai craint un instant que tu ne veuilles plus de moi…

Il avait pâli sous son capuchon bleu. Une ombre cernait ses paupières, on aurait dit qu’il avait veillé longtemps. Qui saurait ce qu’il avait écrit dans son grand livre à lui, celui qu’il cachait tout au fond de la Bibliothèque, derrière le miroir qui conduisait au Jardin secret et à tous les rêves enfouis de ceux qui les y avaient abandonnés ?…

– Tu n’as rien à craindre. Comment pourrais-je me passer de toi ? N’es-tu pas mon plus fidèle ami, mon alter ego, celui par qui tout devient possible ?

– Oui, mais avec toi… on ne peut pas toujours savoir ce que tu diras ou feras… tu es imprévisible.

Quichottine embrassa le Lutin sur le bout de son nez, un « bisou esquimau » parce que ce n’était pas facile de lui faire un « bisou papillon » tant il esquivait la moindre caresse.

– Stop ! Passons ! Tu me parlais d’un compagnon…

– Oui, mais il faut que cette fois je raconte à ma manière, tu veux bien ?

Le Lutin bleu ne répondit pas. Il avait pris la grande plume d’oie qui somnolait d’ordinaire – un peu trop solitaire – dans un vase, sur la droite du bureau, et il l’aiguisait consciencieusement.

– Tu vas écrire ?

– Bien sûr ! Je ne vais pas, en plus, te laisser lui donner le compte-rendu à mettre en page ! Je suis et je resterai ton Docteur Watson, ton biographe, ton indispensable scribe…

– Un scribe ? Où donc as-tu mis ton stylet et ta tablette ?

– Ne joue pas sur les mots ! Je veux être à jamais celui qui connaît tout de toi !

– D’accord ! D’ailleurs, comment les autres en sauraient-ils autant que toi ? Ne t’inquiètes donc pas !

Quichottine prit dans une enveloppe deux images… et elle souffla dessus pour en ôter tout ce qui aurait pu nuire à l’histoire : les doutes, les certitudes, et même les interrogations qui ne manqueraient pas de trouver une place dans les pensées de ses visiteurs.

Il était une fois…

– Et la suite ? s’impatienta le lutin qui attendait – plume en l’air – tandis qu’une énorme goutte d’encre tombait et s’étalait dans le grand cahier où Quichottine d’habitude consignait ses histoires.

– Ça ne fonctionne pas bien… tu ne voudrais pas la raconter ? C’est moi qui vais l’écrire ensuite, c’est promis. Mais j’ai besoin d’une histoire… qui finisse bien.

Le Lutin secoua la tête et reposa sa plume. Quichottine préfèrerait d’autres outils pour écrire. Fanfan lui proposa illico l’un de ses porte-plume d’autrefois, son préféré, muni d’une plume Sergent Major toute neuve.

– Non, voyons ! À moins que tu ne veuilles une page pleine de pâtés et de trous de toute sorte… Je vais prendre un crayon.

Au grand dam du Lutin bleu, Quichottine ne choisit pas celui que Papilio avait volé au Géant de pierre. Elle prit son crayon préféré, un crayon de couleur, un tout petit crayon vert émeraude qui avait tant servi qu’il lui faudrait bien un jour le remplacer.

– Voilà, je suis prête !

Le Lutin bleu se gratta la gorge, se moucha dans un immense carré de baptiste blanche brodé à son chiffre… (vous n’en saurez pas davantage, il m’a interdit de vous en parler)… et commença son récit.

On dit…
On dit que dans la Forêt des merveilles, par une soirée de septembre ensoleillée, un petit écureuil vagabondait…

Oh ! Ce n’était pas un écureuil ordinaire, de ceux qui vont d’arbre en arbre en arborant leur longue queue en panache roux, non… même si celui-ci avait fort belle allure aussi.

Il s’arrêtait de temps en temps, examinait sa trouvaille, et, secouant la tête, il l’abandonnait en haussant les épaules.

140917_Alrisha_2

Non, ce n’était pas du tout ce qu’il cherchait… 🙁

Le soleil l’avait sans doute conduit dans la bonne forêt, sur le bon chemin… mais où était la clé ?

– Quelle clé ? Ne put s’empêcher de demander Quichottine qui savait pourtant qu’il n’est jamais très bon d’interrompre une histoire quand c’est un lutin bleu qui la raconte…

Le Lutin soupira. Décidément, il ne comprendrait jamais les humains. Il leur fallait toujours des explications supplémentaires, des parenthèses, des notes de bas de page ou de fin de livre… des infobulles sur leurs écrans. 👿

Il reprit, comme si de rien n’était :

On dit…
On dit qu’il cherchait une clé, parce qu’on lui avait dit qu’il la lui faudrait pour partir en voyage. Qu’elle était importante.

Mais il ne savait pas pourquoi…

Comme tous les explorateurs, il était avide de découvertes, mais comme on ne lui avait pas donné le mode d’emploi du costume et des accessoires qu’on lui avait confiés, il avait perdu sa boussole, le Nord, et surtout, la clé, celle des songes ou d’un trésor caché…

« On ne sait jamais… »

C’était vrai. Qui saurait ce qu’il trouverait en chemin ?

D’arbre en arbre, de branche en branche, de feuille en feuille, il avait déjà beaucoup voyagé, mais sans savoir que le moindre brin d’herbe peut cacher plus que ce qu’il veut bien montrer.

(Demandez à Jackie ou à tous les photographes de Quichottinie, eux, ils savent et auraient beaucoup à vous raconter.)

On dit…On dit qu’il s’arrêta soudain, qu’il se figea en demandant à tous de se taire et d’attendre.

140917_Alrisha_1

La clé était là… bien cachée… pas plus grande que le chapeau d’un champignon… ou que le bonnet d’un des lutins de la Forêt, quelle qu’en soit la couleur.

Le singe-écureuil se redressa, tendant vers le ciel sa découverte. Il était heureux comme s’il avait soudain décroché la Lune, ou le Soleil, ou…

– Ce n’est qu’une toute petite noix !

Quichottine s’était exclamée sans réfléchir à ce qu’elle sous-entendait.

Le Lutin bleu plissa les yeux d’un air taquin.

– Oh oui ! Ce n’est qu’une noix ! Mais, penses-y… réfléchis…

« Qu’y a-t-il à l’intérieur d’une noix ? Qu’est-ce qu’on y voit ? »

Quelqu’un chantait pas loin… Une noix, une toute petite noix, mais la clé d’un immense voyage, d’un beau rêve.

Merci à Monique/Alrisha pour les photographies qui m’ont permis de vous conduire à l’entrée de notre voyage. Vous pourrez les voir en grand chez elle d’un simple clic sur les images.

76 réponses à “Un « écureuil » pas ordinaire… avec Alrisha

  1. C’est vrai que ce singe-écureuil a des mimiques d’humain… la noix dans sa main, ce geste pour dire stop, attend… j’a vu quelque chose, merci pour le conte Quichottine, agréable dimanche, bises, jill

  2. Martine..

    Alors comme cela tu fais des infidélités à ton lutin bleu pour un drôle de petit zèbre à la noix…… (pour notre plus grand plaisir) mais attention avec sa plume sur sa tablette il va se venger et va écrire un livre pour se venger et il va devenir riche car nous l’achèterons tous et toutes…..
    Très belle photo de Monique.
    Bisous

    • Quichottine

      C’est vrai ? Ah… j’aimerais bien qu’il finisse par l’écrire vraiment, avec mon aide bien sûr !
      Merci pour ce moment partagé, Martine.
      Bisous et douce journée.

  3. merci pour ce conte ; je te souhaite un bon weekend bisous Mamy Annick

    • Quichottine

      Merci à toi de l’avoir lu.
      Bisous et bon week-end, Mamy Annick.

  4. naturesereine

    Tout un monde dans une noix on comprend son enchantement bisous à toi

    • Quichottine

      J’étais certaine que tu le verrais aussi.
      Merci, Cathie.
      Bisous et douce journée.

  5. Tout un conte dans une coquille de noix. Le monde entier dans ton petit conte…
    Merci pour tes jolies phrases.
    Bon week-end

    • Quichottine

      Merci à toi, eMmA.
      Passe un bon week-end toi aussi, même si ce n’est pas le même… 😉

  6. Bonjour, chère Quichottine
    Les superbes photos d’Alrisha ont su t’inspirer une fort jolie histoire !
    Mais, attention à la jalousie du lutin … 😉
    Je te souhaite un bon week-end.
    Bisoux doux

    dom

    • Quichottine

      Sourire… je sais qu’il ne m’en voudra pas. 😉
      Bisous doux et belle journée à toi.

  7. Bonjour Quichottine
    C’est toujours un vrai plaisir de te lire , on retrouve vite notre âme d’enfant ..
    Bien sûr tu sais aussi ménager la suite …Sourires
    Bises et bonne journée

    • Quichottine

      Je suis ravie que ça te plaise.
      Merci, Claudine.
      Bises et douce journée à toi aussi.

  8. on craque devant ce petit singe écureuil, il est tellement humain, que va-t-il trouver dans sa noix, je doute qu’il ait la patience d’entendre la chanson avant de la croquer
    bises

    • Quichottine

      J’en doute aussi… mais j’ai adoré ses mimiques. 🙂
      Bises et douce journée Azalaïs. Merci.

  9. Une noix… Un texte plein d’imagination, que j’aime beaucoup, et que tu aurais pu écrire ! Enfin, que ton lutin aurait pu te raconter ! Mais cette histoire-ci fait aussi de cette trouvaille la clé des possibles, alors j’embarque avec vous deux !

    • Quichottine

      Merci. J’adore te savoir avec moi au cours de mes voyages, réels ou pas.
      Bisous et douce journée Galet.

  10. J’arrive vite…je dis je reviendrai lire plus tard et… je suis hypnotisée et…je ne peux quitter la page avant la fin de l’histoire !
    je crois que je resterai toujours « petite » !
    merci Lutin Bleu pour ton pouvoir d’effacer le temps
    bisous Quichottine

    • Quichottine

      Garde longtemps ton âme d’enfant, Josette. 🙂
      Merci à toi.
      Bisous et douce journée.

  11. Superbes ces petits singes…
    J’adore les admirer et les prendre en photos …
    Il y en a beaucoup à « la vallée des singes » tout près de chez moi…
    ce sont des  » Saïmiri  » …ils sont en liberté et font le plaisir des enfants et des adultes…

    Tiens je joins une de mes préférées prises l’année dernière avec mes petites filles
    http://imageshack.com/a/img674/9782/JXdf9q.jpg

    • Quichottine


      Merci pour cette image toute tendresse, Marie.

      Passe une douce journée. Bises.

  12. je viens d’aller lire ton article sur ta fille-
    poignant, émouvant- un établissement spécialisé ne peut remplacer l’amour d’une mère, ses soins et attentions-
    ce n’est pas facile, comment réagissent tes autres enfants, ton mari ? non je n’ai pas à entrer dans ton intimité- désolée-
    je t’embrasse !! je comprends de jour en jour ton caractère si bienveillant enchanteur, doux !!

    • Quichottine

      Chacun fait comme il peut, je crois.
      Rien n’est jamais facile.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  13. encore et toujours de merveilleux contes !!
    un monde de rêve et de douceur !! merci Quichottine-

  14. Une toute petite trouvaille et le voilà content ce petit écureuil à tête de singe !
    Clé ou noix, c’est la question…
    Bonne journée Quichottine

  15. Magnifique ma Quichottine, je viens de me régaler. Il n’est pas au bout de ses peines ton lutin bleu !
    Bises et bon samedi. ZAZA

    • Quichottine

      Merci, Zaza. Je suis contente que ça t’ait plu.
      Bises et bon samedi à toi aussi.

  16. toujours un plaisir de lire tes contes, même si c’est sur l’humeur de ton lutin bleu… double découverte de cette chanson de Trénet chantée par Cora Vaucaire
    bises et belle fin de semaine

    • Quichottine

      Je suis toujours contente quand ça vous plaît.
      Merci, Jeanne.
      Bises et belle fin de semaine à toi aussi.

  17. superbes photos, merci pour ce joli partage !!
    Bisous

  18. les singes, nos petits cousins .. bises et merci et beau samedi ensoleillé – le temps est doux, c’est si bon

  19. J’avais pensé ne pas m’arrêter, et puis………….. je me suis prise à la chasse, aussi, impatiente…… Je te souhaite une douce soirée, Dame. Je t’embrasse.

    • Quichottine

      Merci de m’avoir accompagnée. 🙂
      Douce et belle journée à toi, Dame Croc. Je t’embrasse.

  20. ils nous ressemble tellement trop ces singes … bon dimanche Quichottine

    • Quichottine

      Tu as raison… ce singe est vraiment très humain dans son attitude, j’adore !
      Bises et douce journée à toi.

  21. J’ai douté de mes yeux, puis des tiens et puis j’ai lu la légende. Oui c’était bien un écureuil spécial, un singe écureuil !!! Une fois mon côté rationnel rassuré, j’ai pu profiter de ton joli conte et me suis régalée de la découverte d’un vrai trésor. Il a de l’idée ton lutin bleu !!! 🙂 Bisous

    • Quichottine

      Sourire… comme quoi nous avons besoin de relier ce que nous lisons au réel avant de nous évader. 🙂
      Merci pour tout, Cathycat.
      Bisous et douce journée.

  22. Il faut donc que la caisse d’épargne change de slogan et de logo !!

  23. douce complicité
    un texte qui se laisse lire
    je te souhaite une belle soirée et un très bon weekend
    gros bisous

    • Quichottine

      Merci Sonya.
      Je suis ravie que ça te plaise.
      Gros bisous et doux week-end à toi aussi.

  24. Merci pour ce joli conte.
    De beaux rêves dans une coquille de noix!
    Douce soirée, bon dimanche , bises Quichottine

    • Quichottine

      Merci à toi de l’avoir lu.
      Passe une douce fin de semaine, erato. Bises.

  25. une petite noix au coeur du secret
    Ah Quichottine quelle chance tu as d’avoir ces lutins près de toi

    • Quichottine

      J’ai une chance énorme… J’espère que la vie me permettra de garder longtemps mon lutin bleu dans mon cœur.
      J’aime m’aider de sa présence pour écrire.
      Merci pour tout alphomega.

  26. annielamarmotte

    passage de marmotte archi amical
    ah j’ai cru comprendre qu’il y avait une nouvelle anthologique éphémère en route…. mais je n’ai pas tout pigé….. bonne nuit!!!!!!!

    • Quichottine

      Oui pour l’anthologie.
      Je vais bientôt en préciser les données.
      Tu en seras, j’en suis certaine. 🙂
      Bisous et douce journée Annnie.

  27. annielamarmotte

    oui je sais c’est hors sujet…. promis je ne le ferai plus …. 😉

    • Quichottine

      Non, pas tant que ça… 🙂
      J’aime te voir passer.
      Prends bien soin de toi, Annie. Bisous. 🙂

  28. JE NE SAVAIS pas qu’on voyait tout cela dans une noix ; j’en ai ramassé hier : je vais en ouvrir une avec précaution ….
    Il est presque humain ce petit singe-écureuil …Un joli conte qui permet d’essuyer les larmes qui coulaient en lisant ton texte précédent .Je t’embrasse très fort

    • Quichottine

      Je trouve aussi qu’il ressemble tout à fait à un enfant qui jouerait…
      Merci pour ta présence et tes mots, ma Fanfan.
      Je t’embrasse très fort.

  29. Ton lutin a raison: laisse de côté les porte-plume Sergent-Major : c’est traître! hi!hi!

    • Quichottine

      Je ris… Je ne les ai jamais beaucoup aimées, j’étais très malhabile et j’ai beaucoup aimé changer d’outil d’écriture.
      Merci pour ce rire ma Fanfan. 🙂

  30. Quelle belle histoire ! C’est un régal
    Merci Quichottine. Bisous

  31. Ce « petit guide » change de l’ordinaire et le lutin bleu l’a bien mis en scène en racontant l’histoire. Suspense à la recherche de la clé et surprise à la découverte d’une petite noix. J’ai hâte d’entrer dans ce voyage pour connaître tous les ingrédients du beau rêve enfin réalisé !
    Comme ce « singe-écureuil » t’a bien inspirée Quichottine ! Un vrai plaisir de te suivre au fil des mots ! Encore merci pour ce petit « coup de projecteur » sur ces clichés !
    Gros bisous et bonne fin de dimanche !

    • Quichottine

      Merci à toi pour ces magnifiques images.
      J’ai adoré !
      Gros bisous et douce journée Alrisha.

  32. bonjour Quichottine,
    un avant-propos prometteur
    un joli conte pour préparer le grand départ !
    déjà le mystère…
    où va-t-il nous conduire ?
    patience, on le saura bientôt !
    bon dimanche,
    gros bisous

    • Quichottine

      Sourire… j’aime quand je peux vous emporter avec moi. 🙂
      Merci, Jean-Marie.
      Gros bisous et douce journée à toi.

  33. Magique et les photos sont magnifiques merci pour ce beau partage
    Doux dimanche Quichottine & gros bisous

    • Quichottine

      Merci à toi pour tes mots en partage.
      Bisous et douce journée à vous deux.

  34. J’aime bien ces singes écureuils. Ils sont toujours en action et semblent se jouer des farces. Bisous

    • Quichottine

      Je n’avais pas vraiment eu l’occasion de les voir de si près.
      Les photos d’Alrisha sont magiques. 🙂
      Bisous et douce journée à toi aussi.

  35. et encore une belle histoire

  36. C’est fou tout ce qu’on peu voir dans de petites choses, si on se donne la peine de bien regarder.

    • Quichottine

      Tout à fait d’accord avec toi.
      Merci, Solange.
      Passe une douce journée.

  37. Une belle rencontre et une observation digne d’un éthologue de talent au moment ou la cause animale change de statut: de mobilier, ils passent enfin au statut d’être vivants avec le respect qui en découle du point de vue de la loi, au cas ou certains n’avaient pas ton état d’esprit à leur sujet… delà au texte « Objets inanimés avez vous donc une âme? » Bonne journée Quichottine, les noix elles commencent à tomber derrière la maison et une armée de singes écureuils seraient les bienvenus.

    • Quichottine

      Si je pouvais t’en envoyer, je le ferais avec joie.
      Mais tu serais peut-être pas si ravi d’en voir une armée. 😉

      Les animaux sont tous dignes d’intérêt, même si nous sommes sans doute leurs plus grands prédateurs.

      Passe une douce journée. Amitiés.

  38. Si je perds mes clés tu es sûre que je pourrais ouvrir ma porte avec une noix ?

    • Quichottine

      Je n’en suis pas convaincue… alors, surtout, ne les perds pas. 🙂