Comme un sourire

Nous étions tous là-bas, pour un dernier hommage.

J’étais le messager, je voyageais léger… munie seulement d’une feuille de papier qui portait vos mots et vos images, vos pensées, les miennes aussi.

140925_Quichottine_Pour toi

Je me suis arrêtée en chemin pour le bouquet que nous lui offririons, comme par le passé.

Sept roses tendres, sept roses d’un rose légèrement bleuté, autant que d’années passées auprès de nous.

Trois branches de lisianthus blanc, pour leur légèreté, leur finesse, leur douceur. Pour le nombre de fleurs qui pouvait nous permettre d’être tous auprès d’elle en ce jour.

Une tige de chrysanthème blanc, pour lui confier notre tristesse, notre chagrin… mais aussi parce qu’il me rappelait nos marguerites et que j’étais sûre de n’oublier ainsi aucun de ceux qu’elle avait pu croiser au cours de ses voyages sur la Toile.

140926_Fleurs

Bien sûr, j’ai raté la photo de ce bouquet… c’était comme si elle avait déjà pris nos fleurs, elle les aimait tant !

Mais je l’ai déposé, avec notre message, dans la salle du crématorium de Landouge où sa famille et ses amis se réuniraient ensuite. Un message non signé, un bouquet anonyme… J’avais écrit sur l’enveloppe :

« En hommage à Sophie, de la part de tous ses amis et aminautes »

Je ne me suis pas fait connaître. Je n’avais jamais rencontré les membres de sa famille. Je suis restée en retrait, avec mon époux, nous étions ses amis, des amis de passage…

Nous sommes restés au fond de la salle, le temps des obsèques, des lectures, de la musique partagée. C’était ce qu’il fallait.

L’une de ses filles a lu son dernier message « La Confiture de Bonheur« , en ouverture.

La seconde a lu un poème retrouvé dans les tiroirs de Sophie, celui qu’elle lui avait écrit un jour de fête des mères… C’est si dur de remonter le temps.

Et soudain, Sophie était là, à la porte de son jardin, comme lors de notre dernière visite. Souriante, chaleureuse.

Je ne vais pas tout vous raconter… mais bien sûr, pour rassurer ceux qui s’inquiètent, je n’ai pas revu la dépouille de Sophie. Le cercueil était clos et entouré de fleurs.

Lorsqu’il a disparu de nos regards, lorsque la salle s’est vidée, qu’il ne restait plus là que quelques fleurs encore non rangées parmi tous les bouquets offerts, j’ai pris une photo, juste une, peut-être pour en conserver le souvenir.

140926_Landouge

Vous vous souvenez du Petit Prince ? Il avait fait un cadeau à l’aviateur au moment de son départ… Un rire, un rire que ce dernier entendrait longtemps, chaque fois qu’il regarderait le ciel et les étoiles… Ce seraient des millions de grelots qui lui parleraient de son ami trop vite disparu.

Sophie nous a ouvert son jardin, nous a donné ses fleurs et sa confiture de bonheur.

« Et surtout n’oublie pas la cloche de l’église,
elle chantera pour toi l’heure de fin de cueillette.»

La cueillette est finie… mais chaque fois qu’une nouvelle fleur s’ouvrira à la vie, ce sera un nouveau sourire de notre Dame de la Prairie.

Merci, Sophie.

79 réponses à “Comme un sourire

  1. Quichottine

    Je vous emmènerai de nouveau en Italie demain.
    Je vous embrasse fort.

  2. Quichottine

    J’ai laissé chez Fanfan ce commentaire…

    Pensées pour tous ceux à qui elle va manquer… elle est juste partie sur le chemin d’à côté… l’un des texte lus pendant ses obsèques le disaient.

    « La mort n’est rien.
    Je suis seulement passé dans la pièce à côté.
    Je suis moi, tu es toi.
    Ce que nous étions l’un pour l’autre, nous le sommes toujours.
    Donne-moi le nom que tu m’as toujours donné.
    Parle-moi comme tu l’as toujours fait.
    N’emploie pas un ton différent.
    Ne prends pas un air solennel ou triste.
    Continue à rire de ce qui nous faisait rire ensemble.
    Prie, souris, pense à moi, prie pour moi.
    Que mon nom soit prononcé à la maison comme il l’a toujours été, sans emphase d’aucune sorte, sans une trace d’ombre.
    La vie signifie tout ce qu’elle a toujours signifié.
    Elle est ce qu’elle a toujours été.
    Le fil n’est pas coupé. »

    Ne pas l’oublier, Elle est encore dans chaque fleur qui s’ouvre.

    • Quichottine

      Merci Fanfan

      Tu as raison, elle est de « ceux dont le don ne nous apprend que la pudeur du don, et quand ils s’en vont, ils nous manquent terriblement« .
      Merci d’avoir choisi ce si beau moment à partager en ce jour.

    • Camillou

      Je connais ce poème que j’ai lu au départ d’un ami! il est on de se rappeler que les bons moments! moi j’ai perdu mes deux enfants, je suis invalide, et ce n’est pas toujours que le moral est là.
      merci de ton passage chez moi
      Camillou

      • Quichottine

        C’est dur de perdre ses enfants… aucune mère ne devrait avoir ce chagrin.

        Merci, Camillou. Je te souhaite beaucoup de courage.
        Prends bien soin de toi.

  3. J’apprécie aussi « Le Voilier » un poème de William Blake qui nous dit que lorsque le bateau disparaît à notre vue il est toujours présent et sera accueilli par ceux qui sont sur l’autre rive…
    Merci Quichottine d’avoir si précieusement représenté les aminautes.
    je vais cueillir des roses dans le jardin.
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      C’est aussi un poème que j’aime et qui m’émeut beaucoup.
      Mais on a toujours un peu de mal à les voir partir et à imaginer qu’ils ne sont que « de l’autre côté ».
      Merci pour les roses cueillies. Je t’embrasse fort.

  4. Comme je le disais je n’ai pas connu cette aminaute mais elle va manquer à ceux qui la fréquentaient sur la toile et à sa famille surtout… depuis 4 années de blog j’ai connu deux décès de « visiteuses », des départs foudroyants, cancer rapide et accident, j’y pense encore, 22 janvier et 17 juillet 2013 ! Merci pour votre Sophie Quichottine…. Bises de jill

    • Quichottine

      Je crois qu’il est impossible d’oublier ceux qui partent ainsi… même lorsque nous ne les avons rencontrés qu’à travers leurs mots sur la Toile.

      Le « virtuel » n’existe pas quand les liens se tissent ainsi.
      Merci à toi, jill. Bises et douce journée.

  5. Claire PARMEGGIANI

    Merci à toi et ton époux d’avoir fait ce voyage pour dire à Sophie que même si elle est passée de l’autre côté de la porte, elle est et restera dans nos coeurs.
    Je ne regarderai plus jamais les hortensias bleus du même regard, je les verrai à travers les yeux et les mots de Sophie.
    7 années d’échanges de mots drôles, de sourires, de poésie, de broderie, d’amitié et de tant de choses que Sophie savait partager.
    Sophie, Sophia, Sagesse, elle a eu la sagesse d’accepter la maladie mais aussi la force de se battre jusqu’au dernier jour.
    Merci encore Quichottine pour tout ce que tu as fait pour notre Douce Sophie.

    • Quichottine

      Tu la connaissais bien, et les mots que tu dis sont aussi ce que je ressentais.

      Merci pour tout, Claire, pour ton écoute, pour ta présence, et pour les fleurs de Sophie.
      Je t’embrasse très fort.

  6. Magnifique hommage

  7. Merci Quichottine pour avoir accompagnée la Dame de la prairie..pour les fleurs et ce dernier message….
    Hier j’étais là avec vous et je lui ai dit ce poème de Pierre Seghers
    « Quand le soleil un jour, ne tournera plus dans tes veines
    Quand la force qui passait en toi rejoindra son flux au creux des mers
    Quand sur les sables du néant, blanc et poli comme une seiche
    Ton nom, au grès du souvenir, ira flottant
    Quand le vent mêlera tes paroles au temps de vie,
    Et que tout s’usera de ce qui passait dans tes mains
    Que rien ne te sera plus rien, mais tout poussière….
    Dis encore, avec les mots qui furent tiens,
    Que la lumière de tes jours fut la plus belle…  »
    Je t’embrasse fort
    Dany

    • Quichottine

      Merci, Dany.
      Ce poème est très beau… et j’ai beaucoup pensé à toi, à notre conversation au téléphone.

      Tu étais près de nous en ce jour.
      Je t’embrasse très fort.

  8. Comme c’est beau ce que tu as écrit…
    Merci pour tout.
    Je vous embrasse très fort. Amitiés de Michel.

    • Quichottine

      Merci, ma Cricri, pour tout.

      Vous nous avez permis de terminer entre amis ce dur après-midi. C’était une respiration, une halte amicale que Sophie a partagé, sans que vous le sachiez.

      J’ai aimé notre rencontre, vous êtes si forts tous les deux.

      Merci d’avoir été là pour nous.
      Je vous embrasse très fort. Prenez bien soin de vous.

  9. Mon coeur se serre, oui, les hortensias bleus illuminaient ses pages comme les roses délicates qu’elle aimait . A cause d’elle j’avais acheté l’hydrangéa Vanille-fraise, mousseux et poétique, je l’arrose pour elle à présent… Je sais qu’elle aura toujours sa place dans mon jardin, sa présence silencieuse me fera tant de bien parce que je sens qu’elle aurait trouvé les mots qui allègent et réconfortent…
    Que la paix soit avec elle avec cette lumière qu’elle a su nous donner si généreusement.
    Je t’embrasse Quichottine, merci !

    • Quichottine

      Elle les aurait trouvé, c’est certain.
      Je crois qu’elle savait lorsqu’elle a déposé pour nous sa « confiture de bonheur » sur son blog.

      Merci à toi, Marine, pour tout, pour la tristesse partagée, pour l’amitié, pour les fleurs de Sophie.

      Où qu’elle soit aujourd’hui, elle ne souffre plus… et qui sait ? Elle continue de veiller sur tous ceux qui l’aimaient.

      Je t’embrasse, Marine. Prends bien soin de toi.

  10. Merci Quichott pour ce message. Sur son chemin d à côté, je suis sure que Sophie sourit et essuie les larmes de ceux qui restent…

    • Quichottine

      Je peux l’espérer… Mais la tristesse est là encore aujourd’hui lorsque je pense à ce moment où nous lui avons dit « à bientôt » sans avoir que c’était « à jamais ».

      Prends bien soin de toi, Mahina. Je t’embrasse fort.

  11. Merci ma Quichottine d’avoir si bien représenté la communauté des aminautes. La recette de la confiture du bonheur méritait d’être lu en ouverture de cérémonie, tellement ce texte est beau et émouvant.
    Grand soleil encore et retour dans mon Ille et Vilaine demain au bateau de 11h20.
    Bises et bon samedi. ZAZA

    • Quichottine

      Merci pour ces mots, Zaza.
      Bon retour chez toi.
      Bises et douce journée.

  12. Je découvre aujourd’hui cette superbe recette. Je n’ai pu m’empêcher de mettre un petit mot sur son blog. C’est un sublime hommage que tu lui rends, j’en suis très émue
    Je t’embrasse très fort ma grande

    • Quichottine

      Elle méritait beaucoup plus… ceux qui l’avaient connue le savent bien.
      Merci, Tit’Anik.
      Je t’embrasse fort.

  13. C’est très touchant un très bel hommage
    Je te fais de gros bisous Quichottine & te souhaite un doux week end

  14. un bel hommage et c’est ce qui est de plus simple qui est le plus beau

  15. Je ne connaissais pas cette belle personne, je suis très émue de te lire. Nos amitiés ici sont bien réelles, il n’est pas nécessaire de se voir pour s’apprécier, se lire, partager, s’aimer.
    Merci d’avoir représenté ses aminautes, je lui souhaite le grand bonheur, là-bas, pas très loin, toujours près de sa famille, de ses amis.
    Gros bisous Quichottine, la photo de ton bouquet est splendide, cette lumière qui vient l’éclairer … un coucou de Sophie sans aucun doute.
    Annick

    • Quichottine

      Merci de l’avoir vu…

      Je n’ai pas d’autres photos de ce bouquet et lorsque je l’ai vue sur mon écran, j’ai compris que c’était ce qu’il fallait.

      Passe une douce journée, Annick. Prends bien soin de toi.

  16. Merci Quichottine
    Pour ta présence, ta compagnie, et pour l’hommage à Sophie

  17. Je ne la connaissais pas. Un hommage touchant.

  18. Eglantine Lilas

    je ne connaissais pas Sophie mais mon coeur partage la peine de sa famille et de vous ses amis

  19. C’est un très bel hommage ; le texte que tu as mis chez moi et que tu as mis sous ton article est superbe. Il va bien à la douce Sophie qui va beaucoup nous manquer . Mais nous savons qu’elle n’est pas loin. Le bouquet est bien choisi .
    Merci de lui avoir dit au revoir pour nous .
    Je t’embrasse très fort

    • Quichottine

      Sophie était quelqu’un de merveilleux.
      Je suis heureuse que tu aies pu être avec moi en pensées… et ta présence aujourd’hui me touche infiniment.
      Je t’embrasse fort.


  20. le fil n’est pas coupé,
    Simplement parce que je suis hors de votre vue.
    Je vous attends, je ne suis pas loin,
    Juste de l’autre côté du chemin.
    Vous voyez, tout est bien.

    Beau poème de Péguy et bel hommage que tu rends à Sophie, tu nous donnes son sourire, il ne quittera guère les aminautes, je ne la connaissais pas et grâce à toi, elle est là.

    • Quichottine

      Je n’ajouterai rien… juste que je suis heureuse que tu sois là aussi, même sans la connaître.
      Tes mots me touchent beaucoup, Polly.

      Prends bien soin de toi. Je t’embrasse fort.

  21. Un hommage très touchant pour cette dame que je n’ai pas connu
    De tout coeur avec tous les personnes qui restent et souffrent
    gros bisous

  22. Un bel hommage. Bises VITA

  23. Merci Quichottine de nous avoir représentés , un bel hommage pour celle qui souriait toujours malgré sa souffrance et qui savait réconforter .
    Douce soirée, bises Quichottine

    • Quichottine

      Elle savait réconforter mieux que personne…
      Nous faisait même oublier sa maladie, alors même que nous aurions dû nous en inquiéter.

      Merci pour tout erato.
      Bises et douce journée.

  24. Ce texte, ta présence, ton hommage, ont été, pour elle, j’en suis sûre, une dernière « confiture de bonheur ».

    • Quichottine

      J’emportais avec moi les mots de chacun… et les fleurs offertes par plusieurs d’entre nous.

      Ce n’était rien à côté de ce qu’elle nous a donné pendant ces sept années.

  25. Merci, chère Quichottine, de nous faire partager tes moments d’émotion lors du départ de Sophie.
    Et merci aussi de nous avoir représentés.
    J’aime beaucoup le texte.
    Bisoux doux.
    dom

    • Quichottine

      Merci, Dom.
      C’était important de partager ces moments forts.
      Bisous doux et belle journée à toi.

  26. Un très bel hommage, elle aura eu la chance de partir avec tout cet amour autour d’elle

    • Quichottine

      Les amis étaient nombreux autour d’elle… J’en ai été heureuse.

      Merci pour tout, Azalaïs.

  27. Bonjour,
    Belle lettre d’amitié, je ne connaissais pas Sophie, mais, à travers son blog et son dernier billet, j’ai senti une personne de coeur.
    Passe un bon dimanche.
    D@net.

    • Quichottine

      Elle était merveilleuse… et je sais qu’aucun de ceux qui l’ont connue ne pourront l’oublier.
      Passe une douce journée.

  28. Merci Quichottine de l’avoir accompagnée ainsi. Sa confiture du bonheur était merveilleuse. Une belle personne nous a quittés. Bisous

    • Quichottine

      Merci à toi pour ta présence.

      Sophie nous manquera à tous.
      Bisous.

  29. Pour celle que je ne connaissais pas, pour celle que je connais, une pensée émue.

    • Quichottine

      Merci pour ces pensées en partage…
      Je t’embrasse très fort.

  30. Je ne la connaissais pas, mais tu lui as rendu un très bel hommage Quichottine
    Bonne soirée

    • Quichottine

      Merci.
      Elle méritait bien plus.

      Bonne journée à toi aussi, Lilwenna.

  31. Je ne connaissais pas Sophie. Tu as bien fait de retracer ces derniers instants comme un grand hommage de la part de tous ceux et celles qui la connaissaient.
    Pensée émue à toute sa famille !

    • Quichottine

      C’était très dur pour eux…
      Mais ils étaient entourés de tous leurs amis et des amis de Sophie.

      Je ne pouvais pas garder tout cela pour moi…

  32. naturesereine

    Comme tes mots sonnent justes pour cet au revoir discret et émouvant bises Quichottine à toi et à ton chagrin

    • Quichottine

      Merci.
      Je suis triste encore… mais je sais qu’elle ne le voudrait pas.
      Bises et douce journée.

  33. C’est vrai, il faut regarder le ciel la nuit,
    toutes les étoiles nous sourient car dans chacune d’elles il y a quelqu’un qu’on a aimé

  34. Comme j’ai été émue en te lisant mon amie et dans chaque fleur on pouvait lire ton amitié.
    Ton mot est si bien écrit. Je ne la connaissais pas mais je lui souhaite bonne route là où elle sera..
    je t’embrasse
    chatou

    • Quichottine

      Merci pour ces mots en partage, Chatou.
      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  35. Bonjour Quichottine
    J’ai beaucoup de retard dans la validation de mes commentaires et je viens seulement de lire celui dont tu me parles du départ de Sophie.
    C’est toujours triste de voir s’en aller une amie même si elle est virtuelle
    Pensées …

    • Quichottine

      Tu la connaissais… et je sais combien elle manquera à ceux qui l’aimaient.

      Merci pour ces pensées, Kri.
      Je t’embrasse fort.

  36. Tu lui as rendu un bel hommage.
    Bisous.

  37. Bonjour,
    Je ne connaissais pas Sophie, j’ai été lire, normal car je suis boulimique des mots, phrases, strophes, couplets, et aussi gourmand de confiture !
    Elle écrit à la fin, qu’elle regrette que tout ne sois pas comme avant, …
    Cela ne veut peut-être rien dire à ceux à qui la Vie offre des fleurs à chaque coin de rue.
    Cela me parle à moi, car quand on a dans sa ligne du temps un point nommé, à gauche « Avant » et à droite « Après », on prend la mesure de l’importance de ce point de non-retour, le moment où les fleurs n’étaient pas présentes…
    Mais, Sophie, elle ramasse des pétales, du parfum, des libellules, elle prends un bout de Vie, le fait pénétrer dans bocal pour le laisser s’échapper tout près,… tout près des personnes qu’on aime.
    C’est une excellente idée, apporter le bonheur tout près, tout prêt à être consommer, car tout va si vite, qu’il vaut mieux être certain que ceux qu’on laisse auront du bonheur à portée de main.

    Moi je ne peux pas écrire de telles choses, ni les faire, j’ai fermé en partie, histoire de voir mieux devant moi et deblayer le chemin de Vie de Yasmine et Hakim, chemin que l’amalgame fait avec les égorgeurs monstrueux, se remplit d’incompréhension, cette sorte de caillou qui a tendance à pénétrer trop facilement les chaussures.
    Merci à toi

    • Quichottine

      Merci d’avoir lu avec attention, et d’être allée là-bas.

      Tu as fermé sur OB ?
      J’espère que ce n’est pas trop dur pour vous, pour eux… rien n’est facile aujourd’hui.

      Merci à toi aussi, Mr Yoyo.

  38. Bonjour Quichottine,

    je découvre ce bel hommage rendu à Sophie. Je reviens de son blog qui m’était inconnu. Sa « confiture du bonheur »: quelle merveille.
    Que c’est triste pour tous ceux qui l’aimait ce départ brutal. Même si on se dit qu’elle est enfin délivrée de toute cette souffrance, on a le cœur serré de plus la voir, la toucher, la lire.
    Que la paix soit avec elle sur un nouveau chemin de lumière

    Merci Quichottine
    Je t’embrasse bien fort
    Martine

    • Quichottine

      Merci, Martine.

      Je suis heureuse que tu aies pu la lire.

      Je t’embrasse bien fort.

  39. je passe tardivement pour tes articles de septembre-
    et désolée je les lis dans le désordre-
    tu es formidable , tu as déposé ton message à dame Sophie avec tendresse et amitié-

    • Quichottine

      Je devais partager ces moments. Je ne crois pas que je sois formidable, juste humaine et faible devant la tristesse que je ressens.

      N’être pas seule c’est important.