Le Printemps du Lutin vert (3)

Nous avions laissé nos deux lutins, mon Lutin bleu et son double vert, collés l’un à l’autre et sous l’emprise de la danse d’une sorcière vêtue de brun.

140311_Jackie

Vous vous en souvenez ?
Si oui, c’est très bien.
Si non, il faut aller relire ici. 🙂

Revenons à ce moment où nous ne savons que ce que nous ont écrit les visiteurs qui s’étaient aventurés ce jour-là dans la Forêt des Merveilles, lieu où tout peut arriver.

– « Le lutin vert (couleur de l’espoir) est dépressif, on aura tout vu…. Qui a du Prozac pour lui ? »

(Mots de Martine)

Nous n’étions pas habitués au silence que même la présence de son ami n’avait su rompre.

Une seule explication possible à cela, du moins dans notre monde réel, humain. Le Lutin vert était en pleine dépression et il était grand temps de prendre rendez-vous avec un spécialiste !

Personne ne sortit de sa poche l’un de ces comprimés qui font voir la vie en rose… Martine avait beau interroger tous les lutins présents, insister auprès des oiseaux, des arbres et du vent, nul n’avait entendu parler de ce remède.

Ils répercutèrent pourtant les derniers mots, en écho.

– « Qui a du prozac… du prozac… prozac… pro… zac…? »

Un vieux hibou grincheux se recroquevilla sur la plus haute branche d’un grand pin tandis que l’écureuil sautait d’arbre en arbre et de branche en branche à la recherche de ce qu’il croyait être une noisette magique.

« Prozac ? Prozac ? » murmurait-il en secouant près de son oreille celles qu’il avait découvertes sur sa route.

Évidemment, aucune noisette ne répondit.

Un corbeau en grand deuil suggéra qu’il serait en mesure de concocter une potion à base de champignons… ce qui fut très vite écarté. Il ne faudrait pas qu’il se trompât dans les proportions et il n’y avait pas de raison de lui faire confiance. N’avait-il pas su en son temps être plus rusé que Maître Renard et lui faire avaler un fromage dont personne ne voulait ?

Renard avait été malade comme un chien et la Forêt s’en souvenait encore, bien des années après.

Martine, qui ne croit pas aux contes de fées, mais qui voyait le Lutin vert en très mauvaise posture, n’abandonna pas. Puisque personne ne la prenait au sérieux, elle trouverait bien une âme charitable, un médecin, peut-être, ou même une infirmière, un pharmacien, voire une pharmacienne compatissante, pour lui donner ce médicament qui le délivrerait de son spleen printanier.

Dans un coin, les bottes de sept lieues* péroraient devant les beaux escarpins rubis de la Sorcière de l’Ouest** et les faisaient rougir davantage en leur racontant des histoires salaces que je ne peux vous rapporter ici sous peine de devoir fermer mes pages aux plus jeunes d’entre vous.

Ne sachant que choisir, elle enfila une chaussure de chaque paire… C’était étrange, mais tout à fait efficace.

En claquant les talons, et d’un unique bond, elle franchit l’espace qui la séparait de la cabine qu’elle avait bien remarquée, au milieu de Nulle Part, un village qu’elle avait visité autrefois, et dont elle ne gardait que de bons souvenirs.

Photographie de Joëlle

Photographie de Joëlle Chen

La cabine résistait depuis fort longtemps aux intempéries, aux dégradations, et même à la bêtise humaine qui avait décrété qu’elle ne servirait plus jamais.

Dans ce coin où son téléphone portable n’aurait capté aucun réseau, elle retrouva les gestes d’autrefois, composa à l’aide de l’antique cadran l’unique numéro dont elle se souvenait.

« Élysées 00 00« 

Elle dût s’y prendre à plusieurs reprises. La cabine ne reconnaissait pas les pièces qu’elle y glissait. Elle finit par retrouver quelques centimes de francs qu’elle n’avait pas réussi à convertir.

Là-bas, au 55 rue du Faubourg Saint-Honoré, quelqu’un saurait l’aiguiller, faire venir qui de droit jusqu’au milieu de cette forêt !

Après une attente digne des meilleurs sketches d’autrefois, on la vit se décomposer. Si tout était possible en Quichottinie, elle n’aurait jamais pensé entendre de nouveau, à l’autre bout du fil, cette voix monocorde qui lui annonçait :

– « Il n’y a plus d’abonné au numéro que vous demandez. »

Merci à Joëlle Chen, à Jackie, à mon amie Martine de Cergy, pour cette page que j’ai pu écrire grâce à elles.

à suivre… 🙂

* Le chat botté
** Le Magicien d’Oz

Pour lire la suite : Le printemps du Lutin vert (4).

88 réponses à “Le Printemps du Lutin vert (3)

  1. Martine de Cergy n’a jamais le spleen au printemps mais très souvent l’hiver….. Elle ne croit pas non plus aux médecines douces mais cela va avec les contes de fée. Merci Quichottine. Je suis heureuse de t’avoir en partie inspirée cette histoire. Bises

    • Quichottine

      Un immense merci, encore, Martine.
      Tu es de celles que j’ai aimé rencontrer et ton amitié m’est précieuse.
      Bises et douce soirée.

  2. Oui, mais la cabine n’a servi à rien, et les noisettes sont bien muettes.
    Pauvre lutin vert, toujours figé.

    J’attends la suite, évidemment.

    Bisous plein

    • Quichottine

      T’en fais pas, elle va arriver… et puis, après tout, si la cabine servait ?
      Bisous plein et douce soirée.

  3. Coucou ma Quichottine,
    Effectivement pour reprendre le fil de l’histoire, il a fallu que je relise le début. Tu nous enchantes. Le lutin vert est toujours figé, le pauvre.
    Bises et bon mercredi. ZAZA

    • Quichottine

      Merci Zaza.
      Je suis contente que ça t’ait plu.
      Bises et douce soirée.

  4. Pauvre cabine téléphonique victime des vandales… et merci pour la suite…. tjs la plume alerte…. Bises de jill

    • Quichottine

      Merci, jill.
      J’espère que vous ne m’en voudrez pas de ce pointillé dans mon histoire… 🙂
      Bises et douce soirée.

  5. J’ai du lire la précédente ; mais … !

    Attention à la suite !

    Bisous Quichottine

    any

  6. Bonjour, chère Quichottine
    Pauvre lutin … Il n’y a pas de plantes magiques, dans la forêt, pour le guérir ???
    Je te souhaite un bon mercredi.
    Bisoux doux
    dom

    • Quichottine

      Je note pour les plantes magiques… 🙂
      Merci Dom.
      Bisous doux et belle soirée à toi.

  7. mais peut-être que Martine s’est trompée de numéro… si elle avait fait « A.L.L.O.LE.C.I.E.L. », je suis sûre que le combiné lui serait tombé des mains: une voix toute douce aurait pu lui répondre au milieu du pépiement des oiseaux….

    • Quichottine

      Un autre numéro à composer.. juste un peu plus tard. 😉
      Merci, Mahina. C’est noté. 😉

  8. Vivement la suite car le pauvre lutin …..
    Bisous Aurore

    • Quichottine

      Tout bientôt…
      Ne t’en fais pas, je ne vais pas le laisser trop longtemps en mauvaise posture.
      Bisous et douce soirée Claudine.

  9. Il faut trouver une solution, pauvre petit lutin vert 🙁
    Belle journée Quichottine & gros bisous

    • Quichottine

      Pour l’instant, il s’est réfugié dans un ailleurs qui le protège je crois bien.
      Merci pour tout Laure.
      Gros bisous et douce soirée à toi.

  10. Pauvre lutin!
    On attend la suite avec impatience!!!!!

  11. coucou !
    Mazette ! quelle chute géniale !
    (celle du conte, bien sûr, pas la tienne !)
    mon vieux cœur toujours quelque peu monarchiste en frémit !
    nos Bons Rois seraient- ils revenus à Versailles ?
    …la poule au pot chaque dimanche…
    tant de malheureux Français (et autres, bien sûr !) ne l’ont toujours pas
    après 5 républiques !!!
    et tant de promesses électorales…
    ben… on peut toujours jouer avec l’Histoire !
    c’est un de mes jeux préférés
    vous le savez…
    ce n’est qu’un jeu
    (évidemment pas une polémique !!)
    merci Quichottine , de me l’avoir permis par cette évocation amusante
    bisous amicaux

    • Quichottine

      Je ris… merci d’avoir si bien lu, Jean-Marie.
      Bisous amicaux et douce soirée à toi.

  12. J’ai relu l’article d’avant pour bien comprendre … ah, quelle histoire, et ce pauvre lutin vert, tu lui en fais vraiment voir de toutes les couleurs ! veux-tu vite le délivrer ! 🙂
    Belle journée sous le soleil ☼ et mille bisous
    Annick

    • Quichottine

      Dès que possible… mais j’ai encore plusieurs portes à ouvrir. 😉
      Mille bisous et douce soirée à toi aussi.

  13. du Prozac? quelle horreur, notre monde mourra de ces pilules infâmes mieux vaut se dorer au soleil regarder les photos de Jackie, lire les histoires de Quichottine, rêver devant la cabine de joëlle, écrire de belles histoires et rêver!!!
    bises tout plein

    • Quichottine

      Tout à fait d’accord avec toi. 🙂
      Mais si tu savais combien ça m’a fait du bien d’écrire cette page ! 🙂
      Merci pour tout Azalaïs.
      Bises tout plein pour toi aussi.

  14. L’affaire se corse: où trouver le remède miracle, car il doit exister ?
    J’aime bien cette cabine transparente !
    Il en reste une , au village , dans laquelle, quelqu’un a posé plusieurs télécommandes (???) .
    Peu-être l’une d’elle permet-elle de voir au-delà d’un écran ? Bises

    • Quichottine

      Tu pourrais la prendre en photo ?
      Ce serait une belle idée pour la suite…
      Bises et douce soirée Fanfan. Merci !

  15. Pauvre lutin vert….. il aurait peut-être fallu essayer la potion aux champignons.. c’étaient peut-être des champipi magiques ? Bisous d’une belle journée, Dame

    • Quichottine

      J’ai failli parler de champignons hallucinogènes, mais j’ai eu peur d’attirer trop d’indésirables… 🙂
      Bisous et douce soirée ma chère Croc.

  16. je peux donner de la paroxétine, un par jour !! sinon je vois trop la vie comme elle est – noire-triste-

    je vais aller lire la suite- merci !!!

    • Quichottine

      Ah… je suis désolée, Lady Marianne.
      Il faut garder un peu de ciel bleu, ça fait du bien. 🙂
      Merci pour ta lecture et ta proposition.
      Bisous et douce soirée.

  17. rigolo tout le monde à la recherche de prozac !
    bisous

    • Quichottine

      Je suis contente que tu aies aimé.
      Merci, Lilwenna.
      Bisous et douce soirée.

  18. écureuil bleu

    Ah ces vieilles cabines téléphoniques. Il en rets queques unes pas loin de chez moi. Bisous

    • Quichottine

      Je n’en ai plus du tout chez moi… signe des temps sans doute… mais comment font ceux qui n’ont pas de téléphone ?
      Bisous et douce soirée.

  19. J’espère que personne ne trouvera du prozac! Un bouquet de fleurs printanières multicolores et parfumées apporte du soleil dans le cœur , un petit rayon de miel , le bruissement des bourgeons qui s’ouvrent …. de vrais remèdes naturels!
    J’ai hâte de connaître la suite!
    Douce soirée, bises Quichottine

    • Quichottine

      Je note… il y aura sûrement un plein panier de ces remèdes bientôt.
      Merci, erato.
      Bisous et douce soirée.

  20. Comment ? Elle connait même le numéro du guide suprême ? Pourquoi, alors, n’avoir pas emmené directement le lutin vert au Val de Grâce ? 😉
    Mais j’ai par ici quelques korrigans qui savent les remèdes bons pour le moral. Envoie-nous ce héros nostalgique…

    • Quichottine

      J’aurais pu… et c’est une bonne idée.
      Je continue à noter. 🙂
      Bisous et douce soirée Galet. Merci pour tout.

  21. une histoire qui ne peut rester comme cela le petit lutin souffre

  22. Martine..

    Belle journée Quichottine. Bisous

  23. Bonjour, chère Quichottine
    Je te souhaite un bon jeudi.
    Bisoux doux
    dom

  24. Pas encore sorti de l’auberge le lutin vert, probablement serait-il plus efficace de lui offrir une balade romantique avec un lutin rose pour lui remettre les idées en place et faire un pied de nez à la sorcière, non mais !!!!!

    • Quichottine

      Je note la balade romantique… mais si c’est avec un lutin rose, elle risque de mal se terminer. 🙂
      Merci pour ta proposition, ABC. J’adore !

  25. Bonjour Quichottine
    Belle histoire, j’ai bien aimé les pilulles pour voir la vie en rose !

    • Quichottine

      Merci !
      Je suis ravie qu’elle t’ait plu.
      Passe une douce soirée.

  26. Je m’en vais à la suite …
    Nulle Part est en ligne 😉
    Bon jeudi ☼

    • Quichottine

      Merci pour tout… je m’en occupe très vite. 🙂
      Bisous et douce soirée.

  27. la phrase de certains opérateurs de mobiles est plutôt :
    « le numéro que vous avez composé n’est pas attribué actuellement » ce qui dépite quand on ne s’y attend pas.
    ton lutin vert avait sûrement besoin de la douceur du soleil de printemps et qu’on lui chante la comptine du petit bonhomme qui portait un habit vert pomme …
    Mais si la dépression est grande, il convient de le soigner suivi par un bon médecin. Ceux qui accusent les anti-dépresseurs de tous les maux ne connaissent rien de cette maladie.
    bises et belle fin de journée Quichottine

    • Quichottine

      Tu as raison, mais ce n’est pas la phrase qu’on entendait autrefois.
      (je ne suis d’ailleurs plus trop certaine des mots exacts.)

      Je note tes solutions… je dois dire que c’est une maladie vraiment difficile pour ceux qui en sont atteints et leur entourage.
      Bises et douce soirée Jeanne. Merci.

  28. Martine prit le combiné et entendit la voix d’un homme qui lui dit  » Allô ! Écoute maman est près de toi, Il faut lui dire : « Maman, c’est quelqu’un pour toi ».  » 🙂
    Fatigue de fin de semaine 😀 Bonne soirée Quichottine bise (:-*

    • Quichottine

      Sourire… mais je note ta proposition, Mike. 🙂
      Bises et douce soirée.

  29. On ne saura jamais si le corbeau a trouvé du Prozac !

    • Quichottine

      C’est vrai… mais on le retrouvera bientôt… (le corbeau)

  30. J’aime bien quand les contes contiennent des « repères » actuels… L’anachronisme a un effet humoristique 🙂
    GROS BISOUS et doux week-end ma Quichottine

    • Quichottine

      Je suis contente si j’ai pu te faire rire, ma Marité.
      Gros bisous et doux week-end à toi aussi. Merci !

  31. naturesereine

    génial à suivre ce petit lutin vert, tu as été bien inspiré vraiment le coup du prozac à se tordre bisous Quichottine

    • Quichottine

      Pour le Prozac, il faut remercier Martine.
      Mais je dois dire que j’ai adoré écrire cette page. 🙂
      Merci, Cathie.
      Bisous et douce soirée.

  32. Même là, on connait le Prozac!!!Ce lutin a eu sûrement plusieurs vies, ses paroles me disent qqchose!! Bises VITA

  33. lol trop beau récit
    un grand bravo
    Martine est très tenace
    et elle a raison (sourires)
    je te souhaite une belle fin de journée

    et un excellent weekend de pâques

    ti bo du jour et gros câlin au lutin vert

    • Quichottine

      Je suis contente qu’il t’ait plu.
      Merci ma Sonya.
      Bisous et doux week-end de Pâques.
      Je transmets le câlin au Lutin vert. 🙂

  34. Il est en mauvaise posture le pauvre lutin !
    Joyeuses fêtes de Pâques ma Quichottine !
    Gros bisous.

    • Quichottine

      T’en fais pas ma Liliane, ça ne peut que s’arranger.
      Joyeuses fêtes à toi aussi.
      Bisous et doux week-end.

  35. Joyeuses Pâques Quichottine

  36. et je me laisse prendre au jeu…
    Je me suis assis sur le banc de pierre et j’attends…:)

    • Quichottine

      ça, c’est vraiment gentil ! 🙂
      Merci, TJ.
      Passe une douce journée.

  37. un petit coucou en passant…non je ne l’ai pas encore chanter dans la forêt profonde …
    mais pas grave !!! Je crois que pour Corinne tout s’est arrangé….suis super heureuse pour elle ….

    • Quichottine

      Je suis très heureuse pour Corinne. C’est vrai que ça s’est arrangé au mieux pour elle et nous l’avons bien aidée.
      Merci pour ton coucou… 🙂
      Bisous et douce journée.

  38. Coucou Quichottine ! Je viens juste te souhaiter de Joyeuses Fêtes de Pâques.
    J’ai pris beaucoup de retard pour visiter les blogs amis et n’ai encore guère le temps de m’attarder.
    Gros bisous amicaux !

    • Quichottine

      Merci, Alrisha.
      Je comprends tout à fait. Nul ne peut être partout.
      Gros bisous amicaux. Passe une douce journée.

  39. Ah mais, il faut vivre avec son temps ma chère Quichottine. Le téléphone portable à pousser les cabines téléphoniques à la retraite anticipée. Bien dommage d’ailleurs. Lorsque la batterie est en panne, ou bien que l’on soit trop loin d’un relais, une cabine serait bien utile en rase campagne, ou en montagne…
    Pauvre lutin vert! Le voici bien mal « emmanché ». Un peu de millepertuis lui ferait le plus grand bien. C’est un antidépresseur léger. Il doit pouvoir en trouver autour de lui entre marguerites et coquelicots. Tiens, le coquelicot, c’est bon également pour dormir. Peut-être qu’un bon gros dodo de derrière les fagots lui redonnerait la pêche?
    ah, je vais apprécier la suite, j’en suis sûre
    gros bisous

    • Quichottine

      C’est vrai qu’il faut vivre avec son temps… mais je trouve dommage que l’on nous oblige presque à le faire.
      Je note tes remèdes, Martine.
      Qui sait ? Ils seront sûrement très utiles. 🙂
      Gros bisous et douce journée.

  40. Beaucoup d’humour et de poésie, bravo, j’attends la suite avec impatience, comme tout le monde je crois…

    • Quichottine

      Merci 🙂
      Je vais doucement… beaucoup sont en vacances. 😉

  41. Mais que d’aventure pauvre petit lutin..il devrait dire la phrase magique en levant son petit doigt en direction du ciel « ET maison « ..Sur que quelqu’un devrait l’entendre..J’attends la suite..Bon lundi de Pâques Quichottine.

    • Quichottine

      Un sourire… Merci pour cette suggestion. J’adore !
      Bon lundi de Pâques à toi aussi Mireille.

  42. Merci pour le voyage temporel en « cabine » et le cep qui fait coucou décidément les lutins quelque soit la couleur sont toujours aussi farceurs? Bonne journée.

    • Quichottine

      Un sourire… je suis certaine qu’ils le sont toujours. 🙂
      Bonne soirée à toi.

  43. Mince alors, l’abonné a déménagé, ou est décédé ! Alors où va-t-on trouver le médicament miraculeux ? Avez-vous contacté, Merlin ? il faut aller voir la fée du lac, elle sait ou il est.
    Je te remercie de nous redonner le moral en ces jours gris, ici, s’il ne pleut pas, il vente à décorner les bœufs, et il fait friquet, aussi le soleil a décidé de rester dans ses couettes. Grrrrr
    Je t’embrasse

    • Quichottine

      Merlin… la fée du lac… un médicament miraculeux… Voici de quoi alimenter les suites, Tit’Anik.
      Merci !
      Je t’embrasse. Passe une douce soirée.