Mère et fille, avec Gérard

Les années ont passé… vingt ou trente, qu’importe ?

Les voici de nouveau côte à côte sur un banc, face à la mer qui charrie inlassablement les mots qu’elles n’ont pas eu l’occasion de se dire.

Photographie de Gérard Méry, "Duo"

Photographie de Gérard, 14 novembre 2013

Lui, il s’est éloigné un peu, comme il l’a toujours fait quand elles échangeaient à mi-voix leurs secrets. Il sait bien qu’il ne peut pas tout entendre. Elles pensent qu’il ne comprendrait pas.

– « Je vous laisse entre filles » lançait-il en riant quand elle avait vingt ans.

Ils les laissait ensemble, la mère et la fille, C’était la fille qu’il aimait, mais il avait dû pour cela séduire un peu sa mère.

Il était encore impressionné par elle bien des années après. Mais « elle », ce n’était plus la mère… quoique… Comme dit le proverbe, en enfantant à son tour, la fille qu’il aimait était-elle devenue la sœur de sa mère ?

Il la voyait toujours avec les mêmes yeux, oubliait bien souvent le temps inexorable qui avait dessiné sur leurs visages à tous deux la carte des soucis partagés, mais aussi des bonheurs vécus ensemble. Il avait encore vingt ans quand ils se promenaient le long de la plage, mains dans la main. Elle et Lui, Lui et Elle.

Il l’aimait.

Mais il l’abandonnait encore quand elle y retrouvait sa fille, même quand elles se contentaient de regarder les nuages ou l’étendue mouvante dont elle avait toujours peur.

« Respire ! » lui disait-il quand il prenait sa main et l’entraînait un peu plus loin dans les flots.

Elle inspirait bruyamment, pour lui faire plaisir, obéissante comme l’enfant qu’elle lui avait donné.

Mère et fille… elles se ressemblaient un peu. Elle avait pris de l’embonpoint, mais lui aussi, après tout. Quelle importance ?

En voyant leur fille grandir, prendre son essor vers une vie dont ils n’étaient le plus souvent que les observateurs silencieux, il s’était parfois senti…

Il secoua la tête. Non, elles ne le rejetaient pas. Non. Mais ce lien si fort qui unissait encore la mère et sa fille passait aussi par leurs secrets, tout ce qu’elles lui cachaient dans leurs rires.

– « Papa, quand je serais grande, je t’épouserai. »

Bien sûr que non !… Mais il aimait savoir qu’il restait pour elle un « superpapa », celui qui accourait toujours au moindre appel, celui qui savait tout faire, tout résoudre.

Leur fille s’était mariée à son tour… avec un homme qui avait dû faire ses preuves, comme lui, autrefois.

Mère et fille… La fille se tient droite, la mère un peu voûtée, mais « c’est le poids des ans », dit-elle quand on le lui reproche.

Leurs chapeaux sont à l’image de leurs rêves. Bords relevés pour la fille…

Ce bibi lui ressemble. Elle est toujours prête à franchir les obstacles, nez au vent, affrontant son quotidien comme un chevalier des temps modernes. Rien ne lui résiste.

Elle a pris à chacun d’entre eux le meilleur… la volonté et l’opiniâtreté du père, sa minutie, et, de la mère…

Il bride ses pensées, parler de ce qu’il aime en elle n’est pas dans ses habitudes. Leur fille a les yeux de sa mère, sa douceur, l’envie d’aller vers l’impossible… Elle y parviendra peut-être, ou peut-être pas. Mais elle est mieux armée qu’elle, par tout ce qu’il lui a apporté.

Elle ne cédera pas aux moments de découragements qui se mettent en travers du chemin des rêveurs.

C’est une fourmi qui ne montre pas souvent ses ailes de cigale.

Bonne comparaison ? Peut-être… et peut-être pas.

Elles parlent et des bribes de phrases lui parviennent. Il ne leur dira pas que le vent est son complice. Il reconstruit leur dialogue, y ajoute ses mots à lui, en mode « voix off ».

Il profite de l’instant qu’il sait désormais trop rare.

Mère et fille, comme autrefois pourtant, unies par leurs silences autant que par leurs mots.

Merci de nouveau à Gérard pour l’image que vous pourrez retrouver chez lui d’un simple clic sur celle que j’ai déposée ici.

116 réponses à “Mère et fille, avec Gérard

  1. C’est émouvant tout cet amour !
    La complicité de la mère et de la fille est sublimée par le regard de cet époux, de ce papa si aimant si amoureux.
    Je suis contente d’avoir lu ça avant d’aller sous la couette.
    Je t’embrasse très fort Quichottine et merci pour ces « choses du cœur » si bien dites. J’aime.
    Douce journée.

    • Quichottine

      Je suis contente si ça a pu te permettre de passer une nuit sans mauvais rêves… 😉

      Merci, ma Cricri. Je t’embrasse très fort. Douce et belle journée à vous deux.

  2. Plein de douceur ce texte qui relate l’amour entre ces 3 personnages

  3. Martine.

    Une très belle photo que j’avais vu chez Gérard. Je les avais prises pour deux amies. C’est cela qui est bien dans les photos : chacun y voit ce qu’il veut et cette vision de deux amies j’ai du mal à l’abandonner ce qui m’a un peu gêné pour lire ton texte très beau et très affectif comme d’habitude. J’aime beaucoup. Bisous

    • Quichottine

      Je comprends tout à fait.
      Tu sais aussi faire parler les images, j’aurais aimé en lire ta version.

      Merci pour tes mots en partage. Passe une douce journée, Martine. Bisous.

  4. Ah l’amour d’un papa pour sa fille… celui-ci est touchant… Merci à vous deux, bises de jill

  5. Photo et texte très émouvants. Gérard est un super photographe
    Merci à vous deux
    Bises

    • Quichottine

      Je trouve aussi… vous êtes tous deux de merveilleux photographes, chacun avec votre style. J’adore !
      Bises et douce journée, Jackie.

  6. Je découvre un homme, gendre, mari, père, attentif, discret dans son amour, si bon.

    Comme on l’aime ce mari-papa qui les laisse se raconter les nuages et les petits soucis sur ce banc.

    Merci pour cette tendresse magnifique.

    • Quichottine

      Et merci à toi pour ta lecture attentive et tes mots…
      Je t’embrasse fort, ma Polly. Passe une douce journée.

  7. Comme d’habitude, tu as su trouver des personnages attachants, au vu de cette photo.
    Bon mardi
    Bisoux doux
    dom

  8. un très beau texte mais combien ont eu la chance de connaître cela, un père aimant, attentif, une mère complice, un tel nuage de tendresse et de perfection ?
    Merci à Gérard et à toi

    • Quichottine

      Entre rêve et réalité, il vaut mieux parfois choisir le rêve… 🙂

      Je ne sais pas répondre à ta question. Je n’ai pas eu ce père, mais je crois que mes filles l’ont. 🙂

      Merci pour tes mots, Azalaïs. Passe une douce journée.

  9. famille de rêve… la vie serait presque supportable si elle était aussi belle que ça…

    • Quichottine

      C’est vrai…
      J’ai un peu tendance à transformer la réalité quand elle ne me plaît pas. 🙂

  10. bonjour, ma chère Quichottine
    merci pour ce très joli texte
    si plein de tendres souvenirs
    et de douces émotions
    …et qui ne cache pas la réalité
    du temps qui passe…
    il m’a beaucoup touché
    bonne journée
    bisous d’amitié
    jean-marie

    • Quichottine

      Merci, Jean-Marie.
      Je suis heureuse que ce récit t’ait plu.
      Bisous et douce journée à toi aussi.

  11. Je n’ai pas vraiment connu cette complicité là avec ma mère et n’ai pas eu de filles, mais je comprends ce partage qui a pu s’installer de l’une à l’autre et qui fait qu’un jour on pourrait aller jusqu’à les confondre…
    Quant au papa, pas étonnant qu’il soit un « super papa », les filles sont si souvent amoureuses de leur père….
    Une belle façon de lire la photo de Gérard.
    (la troisième version sera la bonne, merci d’effacer les deux autres)

    • Quichottine

      Je n’ai pas eu le temps de profiter de ces moments de complicité avec ma mère… mais j’ai l’immense chance d’avoir des filles et un mari aimant et compréhensif.
      Merci, ABC.

      (J’ai bien effacé les autres.)

      Passe une douce journée.

  12. Un texte très émouvant… je n’ai pas connu moi non plus cette complicité
    Bonne journée Quichottine

    • Quichottine

      Rêve ou réalité… il m’arrive de préférer le rêve.
      Bises et douce journée à toi, Kri.

  13. Bonjour Quichottine et merci pour avoir mis cette photo magnifique de Gérard, une maman et sa fille, une maman qui ressemble étrangement à la mienne, partie si tôt …
    Une photo qui a lancé ta plume dans un beau récit avec un « super papa » … un récit qui j’en suis certaine, nous ramène tous à notre propre vie, passée ou présente.
    Je suis allée chez Gérard, ses photos sont très belles, un grand photographe.
    Bonne journée et à bientôt
    Gros bisous

    • Quichottine

      Nos mamans sont parties trop tôt, mais je rêve à tout ce qui aurait pu exister si…
      Merci, Annick.

      Gros bisous et douce journée à toi aussi.

  14. Une très jolie photo qui me fait plutôt penser à deux soeurs qu’à une mère et sa fille … Mais justement c’est cela le but du jeu : ressentir , chacun, chacune, quelque chose devant une image.

    • Quichottine

      C’est vrai que la photo permet de nombreux ressentis.
      J’avais une histoire à raconter sur celle-ci. Tu en aurais raconté une autre et c’est bien que ce soit ainsi.

      Merci pour ta présence et tes mots, Liza. Passe une douce journée.

  15. Superbe de délicatesse et d’amour.
    Je suis un fan (et c’est peu dire) des photos de Gérard même si je ne lui laisse pas souvent des commentaires

    • Quichottine

      Merci pour ce beau compliment…
      J’avoue que mes commentaires chez lui parlent peu de ce que je ressens…

      Passe une douce journée, alphomega.

  16. Les amoureux qui se bécotent sur les bancs publics,
    Bancs publics, bancs publics,
    En se fouettant pas mal du regard oblique
    Des passants honnêtes
    et si ce n’est pas le cas….tant pis
    mon commentaire à Gérard

    • Quichottine

      Sourire… J’aime bien que tu aies cité un peu Brassens. J’y pense toujours quand je vois des amoureux sur un banc.
      … Merci aussi pour Gérard.

    • Quichottine

      Tu as donc aussi un blog sur Ekla… Blog ou sauvegarde, Simone ?
      Je ne savais pas.

  17. Bonjour Quichottine,

    Un récit plein d’émotion, qui montre là une grande et belle complicité.
    Bravo et merci pour ce joli moment.

    Bisous et bonne journée à toi …

  18. Une tendresse que l’on apprécie agréablement à travers tes lignes chère Quichottine, belle photo de Gérard bravo à tous deux, bises !

  19. J’ai dû atterrir dans les « indésirables », mon com est resté avec cette formule « en attente de validation », mais….. psttt !… parti !
    Gros bisous à toi

    • Quichottine

      je n’ai rien vu dans les indésirables…
      J’espère que tu n’y seras jamais. 🙂

      Gros bisous à toi aussi.

  20. Bizarre, cette fois-ci, je n’ai pas eu à rentrer de catcha !

    • Quichottine

      En fait, le code de vérification n’apparaît que lorsqu’il y a eu un problème ou quand le visiteur n’est pas connu, ce qui n’est pas ton cas…
      Alors, effectivement, tu as dû avoir un souci avec ton premier message du jour, que je n’ai hélas pas eu. 🙁

  21. très jolie photo et belle complicité mère, fille.
    il existe aussi les petites frictions, mère, fille qui finissent aussi dans les baisers et les accordailles.
    bises

    • Quichottine

      Merci pour tes mots, Durgalola… Il existe aussi des liens mère-filles qui se distendent ou se brisent. C’est dommage…
      Bises et douce journée à toi.

  22. Une histoire très émouvante ma Quichottine. La photo de Gérard est superbe. Je me suis régalée. Bises et bon mardi. ZAZA

    • Quichottine

      Je suis heureuse que cela t’ait plu… Merci, Zaza.
      Bises et douce journée à toi.

  23. un amour fusionnel chez cette famille
    comme c’est rare cette tendre complicité
    bravo pour le choix de la photo
    Belle fin de journée
    gros bisous

    • Quichottine

      Rare, je ne sais pas… mais il est vrai que cette complicité n’est pas toujours présente.
      Merci à toi.

      Gros bisous et douce journée Sonya.

  24. Lien très fort qui peut unir une mère et sa fille …il existe aussi très fort entre un père et sa fille …parfois je me suis sentie ….. mais bien vite tout se remet à sa place ..
    Merci pour ce magnifique texte
    Bises Quichottine

    • Quichottine

      Un sourire… c’est vrai qu’on se sent parfois exclu… mais heureusement que cela ne dure pas. 🙂

      Merci pour ta présence et ces mots en partage.
      Bises et douce journée.

  25. Bien jolie histoire sur cette photo. Heureuses celles qui ont la chance d’avoir cette complicité mère fille. La photo est bien belle. Bonne journée.

    • Quichottine

      J’espère qu’elles ne sont pas si rares… bien que je sache que ce n’est pas une généralité.
      Merci pour tout, Solange.

      Bonne journée à toi aussi. 🙂

  26. Un beau texte ….. tu sais si bien dire et en fait cette réflexion renvoie aussi sur notre propre vie ….mon père parti trop tôt m’a toujours énormément manqué… j’ai plus de souvenir avec ma mère qui nous a elle aussi quitté trop tôt… c’est avec mes frères et soeurs au final que je me suis construite.
    Je recherche les commentaires de Walter…. mais c’est difficile. J’ai pourtant le souvenir de un ou deux commentaires fort intéressants…. je recherche
    Bises
    Dany

    • Quichottine

      Maman me manque toujours autant…
      On se construit avec ce qu’on peut, mais c’est bien de pouvoir le faire avec sa famille.

      T’en fais pas si tu ne trouves pas pour Walter… je n’ai pas encore terminé de réunir ce qui pouvait l’être.

      Bises et douce journée à toi.

  27. écureuil bleu

    Bonsoir Quichottine. La complicité entre un enfant et l un de ses parents est toujours émouvante. J’ai cette complicité là avec mes fils. Je ne l ai jamais eue avec mon pere, plus avec ma maman. Bisous

    • Quichottine

      J’avais un amour fusionnel pour ma mère, ce qui n’était pas le cas avec mon père.
      Mais je me dis que tout est possible…

      Merci pour ce partage. Bisous à toi.

  28. écureuil bleu

    Autre exemple de tendre complicité. C’est si bon de rire ensemble et longtemps après de s en rappeler. Bisous

    • Quichottine

      C’est vrai que le rire est un bon moyen de partager…
      Passe une douce journée. Bisous.

  29. un bien joli moment de complicité entre mère et fille, et un papa bien à l’écoute
    bises et bonne soirée

  30. Un mélange d’amour, de respect, de retenu, qui font que ce texte est émouvant. J’y ajouterai une sorte de regret.
    Pour moi, 4 jours au Lac du Der puis plein d’imprévus. J’ai du mal à gérer mes passages sur les blogs.

    Douce soirée Quichottine ! Gros bisous !

    • Quichottine

      Ne t’en fais pas pour tes passages sur les blogs, sur le mien du moins.
      Je suis contente de t’y retrouver, mais je sais que tu as beaucoup à faire.

      Douce et belle journée à toi. Merci pour tes mots en partage. Gros bisous.

  31. Un très beau texte , plein de tendresse et d’amour . On imagine le mari et père , qui les regarde avec un peu d’envie , et beaucoup d’amour ; J’aime bien tout ce qu’on peut imaginer avec cette image .
    Bisous

    • Quichottine

      J’aime aussi… Merci pour ta lecture attentive, Fanfan.
      Bisous et douce journée.

  32. Toujours très émouvants tes écrits, merci Quichottine
    Douce soirée & gros bisous

    • Quichottine

      Merci à toi de venir les lire… 🙂
      Gros bisous et douce journée à vous deux.

  33. encore un beau texte émouvant, mère et fille face à la mer-
    du petit , intime à l’infini et l’immensité-
    toujours avec tes beaux mots doux !! on se sent emportée sur ce banc-
    bisous et douce soirée- !

    • Quichottine

      Merci, Lady Marianne. Tes mots me touchent beaucoup.
      Je suis contente que cela te plaise.

      Bisous et douce journée à toi.

  34. La vie n’est qu’un éternel recommencement !…. Ainsi va le monde.
    J’aime tes histoires et comme tu me l’as si bien conseillé, je rêve !
    Gros bisous ma Quichottine préférée !
    PS : je n’ai pas dû faire comme il fallait pour le com précédant les précédents …..LOL !

    • Quichottine

      Un sourire…
      Merci, Zezette. Il faut rêver, ça fait du bien.

      Bisous et douce journée à toi.

      (Je crois que tu as réglé le problème pour les commentaires. 😉 )

  35. Un texte très émouvant et tellement vrai .C’est ce que j’ai vécu avec ma mére et que je vis avec mes filles.Une belle et tendre complicité qui ne rejette en rien le gendre ou le père. Une belle page d’amour.
    Douce soirée, bises Quichottine

    • Quichottine

      Pouvoir le vivre ainsi, c’est le meilleur de la vie.
      Merci pour ce partage erato.
      Douce journée et bises à toi.

  36. Très émouvant ce joli texte… Je n’ai jamais eu cette complicité avec ma mère… Elle me reprochait d’être très renfermée… Peut-être l’internat… Plus tard j’aurais peut-être pu lui parler davantage mais j’avais 25 ans quand elle nous a quittée et mon père juste un an avant elle… On ne rattrape jamais tout ce temps perdu… Merci ma Quichottine, merci Gérard.
    Je t’embrasse très fort. Bonne soirée.

    • Quichottine

      Tu as tellement raison, Liliane ! On ne rattrape jamais le temps perdu… Pourtant, j’espère de tout cœur que tu as eu l’occasion de tisser ces liens avec d’autres…

      Je t’embrasse très fort. Prends bien soin de toi ma Liliane.
      Douce journée à toi.

  37. Très chouette…. Ce texte rend bien les relations mère-fille que le temps modifie… Cela me laisse songeuse.
    Bonne journée.

  38. Bonjour Quichottine,

    Sous ce superbe cliché, tu nous as offert une magnifique histoire, comme à ton habitude. mélancolie, douceur, tendresse . Les sentiments entremêlent leurs soies de sourires, un peu humides, pour notre plus grand plaisir.

    Je t’embrasse bien fort en te souhaitant une douce journée
    Martine

    • Quichottine

      Je suis heureuse que cela te plaise. Merci, Martine, pour tes mots offerts.

      Je t’embrasse bien fort. Passe une douce journée toi aussi.

  39. Bon mercredi
    Bisoux doux

    dom

  40. Bonjour, je suis très touché par ce texte et la photo. J’ai travaillé toute ma vie avec des femmes , parfois « transparent » quand la conversation devient personnelle lors d’une pose, j’ai aussi souvent dit  » Je vous laisse entre filles! », Père de 3 filles, j’ai parfois retrouvé cette atmosphère à la maison. Les « bibis  » ne sont plus les mêmes et tu sais rester dans l’intemporalité pour cet échange. Merci pour ce bon moment.

    • Quichottine

      Merci !
      Je me demandais ce qu’un homme pouvait ressentir dans un tel cas… Je suis contente que tu confirmes ce récit par ton expérience.

      Passe une douce journée, Pierre. Amitiés.

  41. coucou ma douce Quichottine
    Belle fin de journée
    Excellente soirée
    bisous du mercredi

  42. Jolie broderie autour d’une photo romantique. Le cycle des âges et des relais qui se passent de génération en génération. Une histoire bien écrite. Merci.

    • Quichottine

      Merci à toi pour ta lecture attentive.
      Passe une douce journée, Aude.

  43. Tu as su accoler une belle histoire à cette photo toute simple, je t’en remercie Quichottine

    • Quichottine

      C’est moi qui te remercie de ta gentillesse, Gérard.
      Nombre de mes pages n’existeraient pas sans tes photographies.

      Passe une douce journée, Gérard.

  44. Une très belle photo de Gérard (qui ne fait que de belles photos…). Et une belle méditation tournoyante sur l’amour, entre ressemblance et séparation, entre présent et passé.

    • Quichottine

      Ses photos me parlent très souvent. J’aime me rendre chez lui chaque jour.

      Merci pour tes mots en partage, Carole. Passe une douce journée.

  45. Martine.

    Bientôt le retour à Cergy. Bon jeudi. Bises Quichottine

    • Quichottine

      Tu vas trouver notre ciel bien gris, Martine. Profite bien des jours restant là-bas.
      Passe une douce journée. Bises.

  46. Bon jeudi
    Bisoux doux
    dom

  47. c’est très beau ce texte, tjs être complice malgré les ans

    • Quichottine

      J’espère que nous le resterons longtemps.
      Merci, Flipperine.
      Passe une douce journée.

  48. Je suis très sensible à ce texte entre l’amour d’un père et de son enfant.
    Bisous

    • Quichottine

      Merci, Dame mauve. Je suis contente qu’il te plaise.
      Bisous.

    • Quichottine

      Sourire pour toi aussi, Mahina.
      Passe une douce journée. Je t’embrasse.

  49. Oui, on pense au passé, et je vois ma maman à Bidart devant l’Océan, près de la petite chapelle Sainte Barbe, par un temps incroyablement beau et bleu, je la revois avec son petit feutre (moi j’avais pas de chapeau !)… avec ma fille à côté de nous, trois générations, admirant la côte, l’image est restée gravée… Merci pour la réminiscence Quichottine…
    Bisous

    • Quichottine

      Les chapeaux disent aussi notre génération…
      Un grand merci à toi pour ce souvenir partagé.
      Bisous.

  50. Quel déménagement et une bien jolie bannière…..
    Bravo tu as du en passer des heures….Bonne continuation. amitiés

    • Quichottine

      Merci, Renée.
      C’est vrai que c’est un peu long. Ce n’est pas tout à fait terminé. 🙂
      C’est gentil de m’avoir suivie ici.
      Amitiés.

  51. Avoir cette complicité avec sa maman est à préserver longtemps. La mienne est le lien qui nous unit à mon papa qui n’est plus là et qui nous manque. Ton billet est très émouvant.
    Douce soirée ma Quichottine et GROS BISOUS

    • Quichottine

      Je n’ai plus mes parents, mais j’espère avoir tissé ces liens avec mes enfants.
      Merci pour tout, Marité.
      Douce journée et gros bisous à toi.

  52. Elle est intemporelle cette image , c’est assez rare de voir mère et fille regarder dans la même direction , car aujourd’hui même à table il y a le téléphone portable 😉
    Bonne soirée Quichottine bise (:-*

    • Quichottine

      J’espère pourtant que mère et fille savent préserver leurs moments ensemble.
      Un jour, ils deviennent impossibles et ils manquent beaucoup.

      Passe une douce journée. Bises.

  53. Mère et fille tout un poème
    merci pour ce superbe texte et cette belle photo de Gérard!

    • Quichottine

      Et merci à toi de l’avoir lu.
      Douce et belle journée, Marie.

  54. Une complicité que je n’ai pas eu entre mère fille et une complicité que je n’ai pas comprise entre fille mère
    La vie n’est jamais comme on le voudrait et ce que je viens de lire, me laisse rêveuse, comme à chaque fois je te lis
    Je vais chez Gérard Maintenant
    bisou

    • Quichottine

      J’adorais maman, je l’aime toujours comme à quinze ans… mais notre amour n’a pas eu le temps de grandir.
      Aurions-nous été complices ? Je ne sais pas.

      Merci, dgidgi. Je sais que tout n’est pas toujours parfait, mais j’aime imaginer que ça puisse l’être.

      Bisous et douce journée à vous deux.

  55. et me revoilà….par ici …pour te souhaite une bonne journée ..pardon très bonne journée

    • Quichottine

      Merci !
      Je suis très contente de voir que tu m’as rejointe aussi. 🙂
      Très bonne journée à toi aussi. 🙂

  56. Bonsoir Quichottine,

    On apprécie beaucoup ces, puisque ce n’est pas le premier du genre que nous découvrons par ici, partages. Le lien parental, d’un parent à sa progéniture ; et vice et versa! L’on devrait plus souvent mettre en avant ce lien, à la fois si commun et précieux, qui nous unit, par le sang comme -si ce n’est plus- le coeur, avec l’autre. Et de ce lien, en ascendance, en descendance et transversal, tant d’autres en émanent… Il serait tout aussi appréciable de l(es)’illustrer… On comprend mieux la symbolique de l’arbre en généalogie. 🙂
    J’espère que Grande Quichottine se porte au mieux.

    Au plaisir de te retrouver ; ici ou/et là… bas.

    • Quichottine

      Tout va bien ma belle amie.
      Je viens de passer chez toi… articles magnifiques ! Mais hélas, je n’avais pas reçu tes news pour les lire tout de suite… 🙁

      Passe une douce journée.