Histoire de blog (3)

La lettre

Quichottine avait réfléchi très longtemps, son cahier ouvert sur ses genoux.

Quand elle était dans cet état, il était impossible de lui faire lever les yeux pour s’intéresser à autre chose. Elle oubliait tout.

Ses proches en avaient pris leur parti. Elle devenait un héros de roman. Vous savez ? Ceux qui ne se lèvent pas la nuit pour aller faire pipi, ceux qui n’ont jamais faim ou soif en dehors des heures de repas…

Bon, je sais, j’exagère. Il y a bien longtemps qu’on ne vous présente plus des héros éthérés, dématérialisés, sans autre défaut que de n’être vivant que sur les pages d’un livre.

Mais nous avons dix ans, n’est-ce pas ? Tout est possible ici, même l’impossible. Même une lettre qui commencerait comme un conte.

Écoute… Qu’est-ce que tu en penses ?

– Mummm ?

(Le Lutin bleu se redressa et cessa de jouer à la main chaude avec son double vert.)

Vous ne serez pas trop de deux. Tendez bien vos oreilles ! Je n’ai pas envie de répéter deux fois !

(L’un et l’autre soupirèrent. Pourquoi ne pouvait-elle jamais prendre ses décisions toute seule ?)

Je lis :

« L’histoire pourrait commencer comme un conte, de ceux que narraient nos mères-grands au coin du feu : « Il était une fois… »

Mais nous passerions bien vite à aujourd’hui, à demain, à ce temps qui s’écoule si vite que même les mamies n’ont plus souvent le cœur à parler du loup à leurs petits-enfants.

Sont-ils princes ou princesses ? Héros des mangas qui envahissent nos bibliothèques et nos écrans ? Ils n’ont pas même l’idée de choisir. Ils sont tout à la fois. Ils peuvent d’un moment à l’autre changer de rôle, comme nous ôterions aussi le masque dont nous nous parons quand nous ouvrons un blog sur la Toile. »

– Tu es sûre d’être en train d’écrire une lettre ?

Pourquoi ?

– Parce que tu n’écris pas la date, l’en-tête, tout ce qu’il faut pour qu’on sache à qui tu t’adresses…

Je ne sais pas encore si je vais l’envoyer, et même à qui.

– Alors, c’est une lettre qui finira comme tant d’autres dans la corbeille à papier ? (Le Lutin bleu s’inquétait.)

– Ce serait peut-être une bonne idée… (Une lueur espiègle s’alluma dans les pupilles du Lutin vert.)

Quichottine s’imagina envoyant le papier froissé dans une corbeille qui s’éloignerait toute seule, refusant d’en recevoir davantage. Un peu plus à droite ? La corbeille plongeait vers la gauche. Et plof, la jolie lettre en boule s’écrasait sur le sol…

– Non, décidément, cela n’aboutirait à rien. (Le lutin bleu secoua la tête d’un air décidé.)

– Et puis… les loups, aujourd’hui, sont une espèce protégée. (Le Lutin vert n’aimait pas du tout les histoires de loups-garous et de sorcières.)

Ce qui est important, là, c’est ce que je dis des enfants. Je les trouve merveilleux. Ils ont tant d’imagination ! Rien ne les rebute. Ils peuvent tout mélanger sans tenir compte d’aucune norme, d’aucune règle… Ils aiment les contraires, les contrastes, et teintent leurs jeux des couleurs qui leur plaisent, sans jamais s’en lasser. Et… en même temps… ils veulent tout comprendre, tout savoir. Ils posent toutes les questions qui leur viennent à l’esprit… surtout celles pour lesquelles nous n’avons pas de réponses, et ils insistent encore et encore, juste pour savoir jusqu’où ils peuvent aller, ou, plutôt, pour nous pousser aux limites de notre patience.

– Pas toujours… mais, je ne te suis pas du tout. Tu devais nous parler de blog, non ? C’est le titre de cette série de pages…

J’y viens. Je parlais des masques… de celui que l’on se choisit avant de commencer ses voyages bloguesques.

Kinou le disait l’autre jour, sur le forum. Il faut faire attention à ce qu’on dit, à ce que l’on écrit, à ce que l’on confie plus ou moins consciemment à ces réseaux dits « sociaux » dont nous ne sommes qu’un tout petit morceau, une miette, qui pourrait très vite se perdre.

– Kinou… Ce fut l’une de tes premières rencontres… murmura le Lutin bleu. (Il avait toujours été un peu jaloux de leur amitié.)

– Elle colorie très bien, ajouta le Lutin vert dont c’était la fonction première.

C’est vrai. Elle a colorié pour moi le Lutin arc-en-ciel, celui qui rêve en Technicolor.

Coloriage de Kinou
« Le lutin arc-en-ciel« 

Mais vous allez trop vite.

Nous n’en sommes pas là encore !

Avant de me lancer, avant d’écrire mon tout premier message, il a fallu me trouver un nom. D’ailleurs, je l’ai écrit dans ma lettre, en suivant, écoutez !

« Ainsi donc, là-bas, je m’appelle « Quichottine », parce que c’est le nom qui me correspond le mieux, celui qui parle de mon livre préféré, celui qui m’accompagnait du temps où j’errais le plus souvent seule le long de la « Petite Provence » à Saint Denis.

J’avais de la chance, personne ne m’a jamais demandé de le laisser en classe et je ne l’y ai jamais oublié. Don Quichotte fut mon chevalier, je suis sur mon blog sa « filleule » et j’ai fait naître « Quichottine » alors que, comme lui, au moment d’affronter le monde, je me cherchais un nom.

Un nom, c’est important, surtout lorsqu’on en a acquis plusieurs au fil des ans. »

– C’est quoi la « Petite Provence » ? (Le Lutin bleu était resté enfant, il n’aimait pas quand Quichottine évoquait devant lui des souvenirs dont il était exclu.)

– Un parc ! Chut, tais-toi ! (Le Lutin vert connaissait chaque petite parcelle de verdure de la Terre. Celui-ci n’était pas forcément de ses préférés, mais il vous y aurait conduits les yeux fermés.)

Quichottine avait repris sa rêverie. La vie, c’était bien plus qu’un simple songe… La vie, c’était quelque chose de merveilleux. Il lui avait fallu bien des années pour le comprendre, mais elle pensait encore à celle qui le lui avait dit, un jour, là-bas, à Saint-Denis : « La vie, la vie c’est quelque chose de merveilleux. Vous viendrez me le dire quelque jour…« 

En avait-elle eu l’occasion ?

78 réponses à “Histoire de blog (3)

  1. Il est bien mignon ce lutin arc-en-ciel… merci à toi… Bon lundi de la part de jill, bise s

  2. C’est vrai, la vie c’est merveilleux ! Pourquoi se la pourrir en devenant grincheux! Quelques soient les aléas de la vie… Cela ne doit pas nous empêcher de nous battre pour la rendre encore plus belle !!

    J’aime ce que tu écris. Bonne journée avec bises de nous deux

    • Être grincheux ne sert à rien, juste à rendre malheureux ceux qui nous entourent.

      Merci pour ta présence. J’aime ta tenacité et ta combativité.

      Passe une douce soirée. Bises affectueuses à vous deux.

  3. Tout ce que tu dis est tellement vrai , les enfants avec leur « pourquoi » qui même après notre réponse nous regardent et nous lancent  » mais pourquoi » et ça n’en finit pas hi!hi!
    Les confidences sur la toile … kinou a bien raison !

    Bisous à toi Quichottine et à ton chevalier qui t’inspire merveilleusement

    • Je ris… et les « pourquoi » de mes petits lutins résonnent encore malgré leur départ. 🙂

      Bisous et douce soirée à vous deux.

      Merci pour tout, Marie.

  4. Je te suis…
    Je te trouve un peu mélancolique, mais puisque la vie est quelque chose de merveilleux, tu vas nous conduire par là-bas.

    Bisous ma Quichott’.

    • La suite et la fin arrivent bientôt.

      Nostalgie ? Oui, un peu.

      Je suis certaine que tu n’as pas fermé tes « morceaux d’enVie » sans pincement au coeur. 🙂

      Il faut que je hâte le déménagement. Trop de soucis avec la nouvelle plate-forme. 🙂
      Après la souscription et la livraison des livres, je fermerai ici.

      Bisous ma Polly. Passe une douce soirée.

  5. la vie c’est quelque chose de merveilleux …mais on ne s’en pas compte toujours ….
    bisous

  6. Ahhh ces « pourquoi » … cela irrite parfois surtout quand on n’a pas la réponse 🙂
    Joli lutin revêtu de l’écharpe colorée du ciel

    • Je suis ravie que tu aimes ce lutin. Je trouve que « l’écharpe colorée du ciel » lui va bien. 🙂

      (Magnifique image, Kri !)

      Bisous et douce soirée.

  7. La vie s est trop belle pour se la compliquer, certes, il faut faire attention à ce qu’on écrit ou montre sur la toile !
    gros bisous

    • C’est vrai… ce qui est écrit ou montré ne part jamais vraiment. 🙂

      Gros bisous et douce soirée, dgidgi. Merci !

  8. La vie c’est notre seul capital …

  9. Mistigris34

    coucou, je passe doucement, bien joli ton lutin arc-en-ciel ! bonne semaine, bisous, bisous, MIAOU !!!!!!

  10. Joli coloriage de Kinou…
    Je te suis avec intérêt…
    Bises
    A tout hasard, je te donne l’adresse de mon deuxième blog sur lequel je ne publie que les photos qui me semblent les meilleures… et simplement tous les deux jours en alternance avec celui que tu connais… Si le coeur t’en dit…

    http://photosnature12.blogspot.fr/

  11. Ta façon d’écrire reproduit tellement bien ce qui se passe lorsque l’on se laisse aller à nos pensées, que je t’ai suivie comme dans un rêve (toujours mélancolique d’ailleurs)… Les images y sont belles cependant et j’ai aussi beaucoup aimé le côté tendre du lutin arc-en-ciel aux si jolis tons pastel.
    Eh oui, la vie c’est merveilleux, même si elle est souvent parsemée d’écueils… Il faut savoir tenir la barre du navire direction « L’optimisme ».
    Bisous Quichottine

    • Je suis désolée pour la mélancolie…

      Gardons le cap le plus possible. L’optimisme est une belle destination. 🙂

      Bisous et douce soirée, Oxygène. Belle journée à venir.

  12. Hum … ça prend tournure.
    Je ne sais pas si ce sera une lettre, mais qu’importe.
    Tu sais, je me dis que lorsqu’on est heureux, sans le savoir, on ne pense pas que la vie c’est merveilleux.
    Bisous Quichottine

    • « C’est la nuit qu’il est beau de croire en la lumière… »

      Je crois aussi. 🙂

      Passe une douce soirée, Pimprenelle. Bisous.

  13. Voici que le lutin à un double ma chère et talentueuse folle, que j’aime tes folies pleines de magies !
    Bisous

    Mangeons français ma Quichottine, il n’y a que cela à faire et préparons des repas à chauffer pour nos petits !

    • Tu ne le savais pas ?

      Il y a bien longtemps que je vous l’ai présenté. Je devrais t’envoyer « Paraboles ». ;=)

      Bisous et douce soirée, Nettoue.

  14. La vie est merveilleuse … ces simples mots demandent pourtant une grande réflexion … la vie n’est pas la même pour tous … mais c’est vrai qu’il faut en profiter, qu’elle quelle soit;
    J’adore ce coloriage de kinou, aux couleurs toutes douces.
    Je te laisse à ta grande imagination …
    Gros gros bisous
    Annick

  15. bises Quicchotine et je te souhaite une très bonne semaine. (un peu moins sur les blogs comme beaucoup d’ailleurs – nous gorger de soleil, de livres … est aussi important) bises

    • Tu as tout à fait raison. Les blogs fonctionnent au ralenti, mais c’est pour le bien de tous.

      Bises et douce semaine à toi.

      Merci pour tout, Durgalola.

  16. J’ai l’impression sauf ton respect d’être passée du lutin au coq et à l’âne mais l’âne c’est peut-être moi, en tout cas l’ânesse ! Bon les masques je n’aime pas me cacher derrière, j’aimerais ben que l’on me prenne brut de décoffrage , tout juste parfois je ne dis pas les choses, je pêche par omission mais transformer non ou alors pour enjoliver un peu…
    Quand j’étais petite et que je volais le petit balai et la pelle à maman je me cachais derrière mes mains et je disais : tu ne me vois pas… Ah oui, j’avais mis mon masque !

    • Non non, tu n’es pas un âne.

      C’est moi qui digresse tant et tant que plus personne ne sait où je veux en venir.

      Mais c’est bientôt fini. 🙂

      Merci pour ce partage, Marine.

      Bises et douce soirée.

  17. je me demande si mon com est passé ?
    de beaux dessins , des couleurs magiques- des mots doux-
    tout y est ! merci Quichottine-
    que du bonheur chez toi-
    bisous !

    • Il ne l’était pas… 🙁

      Mais merci tout plein d’avoir insisté. 🙂

      Ta présence me touche beaucoup.

      Bisous et douce soirée.

  18. l’histoire du début d’un blog c’est dur à commencer et ceux sont des souvenirs parfs dont on ne veut pas se rappeler car si on fait un blog c’est parfs pour se soulager

    • C’est vrai.

      Le blog est une bonne manière de se soulager de ce qu’on ne peut pas dire.

      Merci de ta présene, Flipperine, et de ces mots en partage.

      Passe une douce soirée.

  19. Les enfants sont curieux de tout et savent s’inventer un monde à part; c’est pour cela qu’il ne faut pas leur dire trop tôt ce qu’est la vraie vie ,ils auront bien le temps de l’apprendre!
    Trouver un nom pour se lancer sur le net, ce n’est pas toujours évident .Se dévoiler sans trop en dire, c’est un exercice difficile.
    Lé « petite Provence »:un joli nom pour un parc. J’attends la suite. BISOUS

    • Je ne peux qu’approuver. On devrait les laisser rêver le plus longtemps possible (mais pas trop malgré tout)

      La suite et la fin, bientôt, pour ceux qui suivront les petits cailloux que j’ai semés.

      Passe une douce soirée. Bisous ma Fanfan.

  20. Histoire de blog, histoire d’écriture, et de lecture, histoire d’identité, ce sont comme des jalons, peut-être pour mieux te connaître …
    Douce soirée, Quichottine. Bises.

    • Qui sait ?

      Je crois que ceux qui comme toi ont suivi avec attention mes années de blog savent bien plus que ce que j’ai écrit.

      Douce et belle soirée, Midolu. Merci pour tout.

  21. Bonsoir Quichottine. Ces premiers contacts sont un bon souvenir pour toi. Bisous

  22. La Vie, une dure école dit-on !

  23. Je viens de lire les trois premiers livret de ce récit , je suis en retard , désolée.
    L’aventure d’un blog?
    Mais je sens de la tristesse , de la lassitude dans tes mots? Une nostalgie , un regret?
    Je te souhaite une douce soirée, je t’embrasse Quichottine ( un nom que j’aime beaucoup )

    • Ne sois pas désolée… on ne peut pas être partout.

      Merci pour ta lecture et tes mots.

      Je suis un peu nostalgique, c’est vrai. Mais rien d’irrémédiable.

      Tu as créé sur blogspot un très joli blog. Il faut que je termine de ranger les cartons de la bibliothèque obéienne avant sa fermeture.

      Merci pour tout, Erato. Je t’embrasse fort.

  24. Eh oui c’est bien notre toit. Il fallait bien le refaire un jour et c’est arrivé. Heureusement il fait beau parce que le toit est vraiment très grand.
    Au point que les couvreurs qui souffrent beaucoup l’après-midi sont partagés entre le fait que « la vie c’est quelque chose de merveilleux » parce que le toit est très grand et c’est donc un super chantier mais d’un autre côté ils souffrent beaucoup l’après-midi à cause de la chaleur.

    • Les entreprises préfèrent les grands chantiers…

      Courage pour les travaux. Ce qu’il y a de bien, c’est qu’après vous allez être tranquille pour longtemps.

      Passe une belle journée, alphomega.

  25. Les Rêveries de Quichottine … suspendues avec un brin de nostalgie et voguant sur un cahier sans pages au gré de son imagination et de ses souvenirs.
    D’une grande finesse également le « lutin arc-en-ciel »
    Belle nuit « lutinesque » !

    • Merci, Antoine.

      J’apprécie beaucoup ta présence en ces fins de soirées et les mots que tu me laisses en partage.

      Passe une douce journée.

  26. Je plaisantais, pourquoi fini, pourquoi arrêterais-tu ou alors ailleurs mais tu as déjà des Ayeurs, non ?

    • Arrêter ici… sûrement.

      J’ai mes ailleurs, le problème étant de savoir comment je vais les reconstruire avec ce que j’emporterai d’ici.

      Peut-être faut-il seulement tourner la page et laisser faire le temps. 🙂

      Passe une douce journée, Marine. Merci pour tout.

  27. bonjour !
    as tu une astuce pour sauvegarder les coms sur le PC ?
    pour ce qui des articles j’écris toujours sur mon PC et je colle ensuite sur le blog
    merci
    bises

    • Tu peux faire une sauvegarde totale de ton blog sur le pc en utilisant HTTrack par exemple. Avant, OB les bloquait, mais il ne le fait plus, tant que tu n’es pas sur la nouvelle plate-forme.

      Tu peux aussi enregistrer les pages de ton blog au fur et à mesure à partir de ton navigateur.

      Ceci étant, si tu choisis de migrer ailleurs, il y a Ekla et Apln-blog qui te permettent de garder l’ensemble de tes articles et leurs commentaires, dans l’ordre où ils ont été publiés sur OB, avec leur date et heures d’origine.

      C’est une bonne solution pour ceux qui ne veulent pas rester sur OB.

  28. j’ai lu dans un petit livre de Quignard qu’écrire c’est appeler (il faut que je retrouve ce passage qui est très beau) peu importe donc nos divagations et nos digressions, nous appelons au plus fort de la nuit sans attendre forcément de réponse ou d’être compris nous qui n’écrivons pas pour la postérité
    bises

    • Je ne connaissais pas cette phrase… Mais je crois que c’est vrai.

      On appelle, mais sans attendre rien… tout en espérant – un peu – que ceux qui liront nous entendront, je crois. 🙂

      Tu vois, je me demande parfois si les plus beaux écrits ne viennent pas de ceux qui n’étaient pas encore sûrs de passer à la postérité…

      Bises et douce journée, Azalaïs. Merci pour tout.

  29. Oui la vie est merveilleuse avec ses nouveautés ses questions-cent réponses, alors si un lutin arc-en-ciel s’en mêle, elle se fait kaléidoscope, boule à facette et au diable la vérité quand il s’agit d’une histoire. merci Quichottine pour ce bon moment d’évasion.

    • Je ris… J’aime bien tes questions-cent réponses. 🙂

      C’est tout à fait ça !

      Passe une douce journée, Pierre.

      Amicalement à toi.

  30. Il me plairait bien parfois d’avoir « mon petit lutin » !!
    Sourires !!
    Bises à toi

  31. La vie est constituée de divers cadeaux… On les ouvre chaque jour un à un… Parfois on reçoit des cadeaux formidables, inoubliables et d’autres fois ils ne sont pas du tout à notre goût mais nous devons les accepter quand même bien sûr en nous disant que peut-être pour demain la vie nous réserve d’autres surprises plus agréables. Chaque jour est comme une fête, on ne peut refuser le cadeau que l’on nous offre même s’il n’est pas « terrible »…
    Remercions donc la vie…
    Gros bisous ma Quichottine.

    • J’aime bien ce que tu dis des cadeaux « pas terribles », oui, ça existe aussi et il faut « faire avec ».

      … sans oublier de remercier, c’est vrai.

      Au moins, nous sommes en vie.

      Gros bisous ma Liliane. Merci pour ces moments partagés. Passe une douce journée.

  32. merci infiniment !

  33. Bonjour Quichottine,
    J’ai compris que tu étais une adoratrice de la littérature , tout comme moi , et tiens à avoir un commentaire de ta part par rapport à mon blog qui viens de se créer … Je suis une jeune écrivaine pleine de ressource , et tiens simplement à avoir des commentaires constructifs par rapport à mon blog ,le premier chapitre est publié , j’espère avoir ta visite . A bientôt ! adresse : lajeunecrivaine.over-blog.com à taper sur la barre d’adresse en haut de Google car il n’est pas valide en bas . Merci d’avance!

    • Je t’ai répondu chez toi.

      Ton premier chapitre donne envie d’en savoir davantage. Bravo !

      Passe une douce journée. Tous mes voeux pour la suite de ton roman.

  34. jean-marie

    bonjour, ma chère Quichottine
    aussi tôt que je vienne chez toi, une amie ou un ami est déjà passé !
    à trois, vous nous dévoilez des secrets
    et tu as raison, c’est très beau et très vrai, ce que tu dis des enfants
    bonne journée à toi
    bon début de semaine
    gros bisous d’amitié
    jean-marie

    • Il y en a qui se couchent tard, et qui passent dès que l’article paraît.

      Mais quelle que soit l’heure de votre passage, je suis contente de vous retrouver.

      Merci, Jean-Marie.

      Passe une bonne semaine, et une douce soirée.

      Bisous amicaux.

  35. Jaime ce qur tu dis des enfants. Quel dommage qu etre adulte fait perdre iune partie de cette spontaneite cette soif de questions cette insistance a avoir des reponses cette faculte a la joie….

    • Gardons autant que possible cette soif et cette faculté… J’aime espérer que nous sommes restées un peu enfant malgré tout, toi et moi. 🙂

      Passe une douce soirée. Besos, Cariña.

  36. La vie a quelque chose de merveilleux et chaque fois que tu l’oublies le lutin te rappelle à l’ordre, et Quichottine, c’est bien toi, même si c’est un pseudo, car le pseudo n’est jamais choisi au hasard, et puis cette bibliothèque dont on aime pousser les portes c’est encore toi, et le lutin bleu, et la vie, la tienne mêlée aux nôtres, car sans les uns les autres n’existent pas… Et cette lettre qui vient sans venir, avoue que tu n’as pas vraiment envie qu’elle se termine et nous non plus d’ailleurs…
    bonne journée Quichottine

    • Je n’ai pas forcément envie de la terminer, et pourtant, elle le sera bientôt.

      L’important, effectivement, ce sont ces uns et ces autres sans lesquels nous ne sommes rien, ou si peu de chose…

      Bonne soirée à toi, ABC. Merci pour ta présence et ta lecture attentive.

  37. Sonya972

    un ptit coucou
    les lutins défendent leur cause
    et savent argumenter
    la vie est si belle
    je te souhaite une excellente journée

    gros bisous

  38. Qu’il est donc joli, ce lutin arc-en-ciel…….. et que je reste pendue à tes lignes…..
    Bises très fraiches d’ici, je te souhaite une belle soirée

    • Merci, Croc.

      Ici ce serait plutôt des bises très chaudes. 🙂

      Mais très belle soirée à toi aussi. Prends bien soin de toi.

  39. Sonya972

    coucou
    je tiens à t’informer que je change de plateforme
    je n’aime pas la nouvelle version d’OB
    voici ma nouvelle adresse

    http://sonya972.eklablog.fr/
    gros bisous