Le cri

– « On ne vous a pas tout dit… »

 

Telle est la phrase qui surgit parfois, pour vous appâter, susciter votre intérêt, surtout au moment où vous avez envie de battre en retraite, de tourner le dos, de vous évader du piège que vous sentez s’ouvrir sous vos pas.

 

Bien sûr, il ne tient qu’à vous de continuer sur votre lancée, de terminer le geste à peine esquissé, de laisser l’au-revoir franchir vos lèvres…

 

Oui, c’est vrai… Mais, voilà !

 

Comme tous les petits lutins de la Forêt des Merveilles, vous êtes curieux… Vous suspendez le mouvement… tous vos sens en alerte.

 

Ah ? Il y aurait donc anguille sous roche ?

 

(Avril, c’est le temps des poissons… Pourquoi pas une anguille ?)

 

Vous voilà sur un pied, hésitant entre deux portes… bouche ouverte…

 

(Ce n’est pas très joli à regarder, guère élégant, mais il n’y a pas de miroir pour le constater.)

 

Le temps semble s’être mis entre parenthèses…

 

– « On ne vous a pas tout dit ! »

 

Impératif… avant que la question ne fuse, imparable, évidente.

 

– « Ah ? »

 

Le piège s’est refermé. Vous resterez un peu plus que le temps que vous vous étiez accordé. C’est à ce moment-là que vous vous asseyez, que vous ôtez votre bonnet, votre écharpe… Il y en aura pour un moment.

 

– Viens-en au fait ! M’enfin ! Tu ne vas pas recommencer à tergiverser ? Voilà deux jours que tu es rentrée, tu as passé trop de temps chez les autres ! Nous, ici, nous attendons en nous demandant ce qui t’arrive !

 

Le fait est que ces deux jours ont été riches en découvertes, en rencontres, en moments aussi où je me demandais si c’était bien de commencer par là… S’il n’aurait pas mieux valu détruire tout le courrier reçu en mon absence, repartir à zéro…

 

Mais Dieu ! Comment font ceux qui trouvent le temps de programmer avant leur départ en gardant le même rythme ?

 

Je ne sais pas… Je crois que je le faisais pourtant autrefois. Ai-je donc tant vieilli ? Ai-je compris qu’un blog doit rester un lieu d’échanges et de plaisir partagé, pas une obligation, une quête du « toujours plus » ?

 

La Bibliothèque aura bientôt de nouveaux livres… mais, je dois auparavant vous raconter une histoire…

 

Installez-vous, puisque vous êtes arrivés jusque là dans votre lecture du jour…

 

 

C’est vrai, on ne vous a pas tout dit…

 

Vous croyez tout connaître des lutins de mes contes, de ceux qui peuplent la Forêt des Merveilles, y travaillent et y jouent, reçoivent des médailles (pas toutes en chocolat), et même se mettent en colère ou pleurent quand ils ne trouvent pas leur âme-sœur…

 

Mais vous a-t-on déjà parlé du gardien qui veille sur leurs nuits ? Vous a-t-on dit comment il les appelle et les réveille lorsqu’un danger les menace ?

 

Je suis certaine que non !

 

Ce serait trop facile… Une simple image suffirait pourvu qu’elle ait été prise en catimini par un chasseur à l’affût.

 

On dit…

On dit que parmi les arbres qui poussent à l’orée de leur monde, de petits lutins de toutes les couleurs choisissent chaque année le plus grand, le plus beau, le plus sage…

 

Ils lui offrent les plus belles parures, les plus éclatantes chansons, la plus merveilleuse des fêtes.

Elle dure quarante jours et quarante nuits. Le temps d’un déluge de bonheur pour l’arbre qui n’imaginait même pas que tout cela puisse exister.

 

On dit que devant tant de succès, il se trémousse et se contorsionne pour que tous puissent mieux l’admirer.

Ce faisant, il se hausse et grandit encore… au-delà du possible…

 

Quand il a atteint la taille désirée par les lutins, ils se taisent.

 

Imaginez le contraste… L’arbre adulé, rieur, tout fier des attentions qui l’avaient fait sortir de l’anonymat sylvestre se sent soudain délaissé, comme si un bûcheron venait de le couper.

 

Mais non… Le mal dont il souffre n’est que passager. Les lutins, un à un, l’approchent et le caressent, lui disent mille douceurs.

 

Les quatre fées tressent pour lui une couronne… sans épines… mais tellement riche en fleurs de toute sorte qu’il s’enivre de parfums et de couleurs.

 

Le roi arrive enfin et lui remet les attributs de sa nouvelle charge.

 

– Tu seras notre gardien… pendant une année entière. Il te faudra ne jamais dormir, ne jamais te risquer à écouter les histoires que le vent colporte. Il te faudra entendre au-là de l’audible… en deçà aussi.

 

L’arbre écoute, il sait bien que ce sera difficile. Le vent est si gentil, les nuages si doux… Ce serait bien plus simple de se laisser distraire… mais les lutins comptent tous sur lui.

 

– Et si quelque chose, si quelqu’un, approche, bon ou mauvais, tu devras nous en avertir…

 

Comment ? L’arbre est inquiet… Va-t-on lui demander l’impossible ?

 

– Il suffira de penser à ce moment où tu as eu si mal… aujourd’hui. Au moment où tu semblais abandonné, si fragile, si démuni, si « rien » après avoir été ce « tout » que tous admiraient…

 

L’arbre frémit… Il pourrait, il le sait, oui, il pourrait crier.

 

Et comme un fauve prêt à bondir, il se tord encore… et crie.

 

… sous les bravos de tout ce qui vit et bouge dans la Forêt… L’arbre gardien est enfin né.

 

© Quichottine, 11 avril 2013

 

130310_Alphomega.jpg

 

 

Merci à Alphomega pour l’image sans laquelle cette page n’aurait pas existé.

 

Passez une douce journée.

 

184 réponses à “Le cri

  1. Le plus grand, le plus beau et le plus sage qui veillera sur son monde… Ah vrai que les honneurs grandissent l’heureux élu qui ne sent plus… mais cependant mission pas évidente à l’année ! Merci Quichottine… Bel après-midi, bises

  2. L’arbre va se sentir beaucoup plus en confiance quand il aura retrouver tous ces attraits, ce qui ne saurait tarder. Jolie histoire pour accompagner cette photo. Bon retour, bises.

  3. Des fées, un roi, un arbre, un lutin, plusieurs, et une femme qui laisse courir son imagination…
    On ne nous a pas tout dit, de ce qu’elle peut encore inventer… pour elle, pour nous…
    Bonne journée, Quichottine

  4. J’ai vu une émission où les inuits, je crois, ont aussi ce culte pour un arbre, et tous les ans, malgré la neige, ils vont lui rendre hommage… C’est donc une histoire réelle…

    Bonne journée chez vous avec bises affectueuses de nous deux

  5. il y a tant de façons de crier … L’important n’est pas le cri mais qu’on l’entende
    bises et belle journée

  6. le printemps arrive le soleil est là depuis qq jours mais aujourd’hui il est accompagné de vent mais les températures montent tout va commencer à reprendre vie,ce n’est pas trop tôt

    • Je l’espère… et j’espère que la température ne montera pas trop vite. Il faut du temps pour que tout soit prêt maintenant.

      Douce soirée, Flipperine.

  7. Bonjour Quichottine,

    C’est ma première visite, Je suis impressionné, je reviendra. Merci. Bien amicalement.

    Henri.,

  8. les vacances t’ont inspirée

  9. Mistigris34

    coucou, voilà je me suis « laissée prendre  » aussi !
    belle histoire et photo ! bisous, MIAOU !!!

  10. Et non, on ne nous dit pas tout ! Et quel bonheur ces découvertes que nous pouvons faire chaque jour en quelques minutes…ou quelques heures.
    J’ai un arbre gardien moi aussi. C’est mon arbre à tourterelles. Il abrite leurs amours, il voit naître les tourtereaux qui y grandissent et découvrent le monde en voletant de branche en branche sous l’oeil vigilant et protecteur des parents qui, peu à peu, leur laissent de plus en plus d’autonomie. Cet arbre gardien, c’est aussi mon arbre bonheur. Quand je regarde les petits passereaux et les merles qui le visitent et nous régalent de leur chant avant même le lever du jour, j’oublie un moment les petits et gros soucis de la vie. Ce sont là de vrais moments de bonheur…
    Je t’embrasse Quichottine, non sans te remercier pour ce joli conte, et je te souhaite une bonne fin de journée.

    • Ton arbre gardien est un vrai bonheur et j’adore écouter les oiseaux qui s’y retrouvent.

      Tes tourterelles sont un trésor de tendresse. J’aime énormément.

      Merci pour tes mots en partage, pour tout ce que tu me permets de découvrir chez toi.

      Passe une douce soirée. Je t’embrasse fort.

  11. Ce cri, je l’ai entendu tantôt pendant la promenade. Dans les frênes ou les fayards, je ne sais qui a crié, mais c’est un fait.

    J’aime la chanson des arbres, de leur feuillage le plus souvent, mais les troncs ont aussi des choses à raconter.
    parfois je m’arrête sous un triple hêtre et je l’écoute, ses grincements racontent le vent et les nuages, le ciel et les passages des gens d’ici.

    On devrait inventer un traducteur d’arbre. Mais seuls tes lutins en connaissent le langage et seule toi sais le raconter à nulle autre pareille.

    Dans une prochaine vie je veux être lutin.
    🙂

    Merci pour ce moment.

    Je t’embrasse fort ma Quichott’.

    • J’ignore ce que je serai dans une prochaine vie… mais je crois que même pour une journée, je voudrais être capable de comprendre tout ce que les arbres disent quand ils bavardent avec le vent et les nuages.

       

      Merci pour ces moments partagés, ma Polly. Je t’embrasse très fort.

  12. une belle légende est née- un moment j’ai pensé au sapin de Noel! mais non l’élu pour une année est né !
    il fallait y penser !bonne reprise –
    bises amicales !

  13. J’ai dévoré tes mots!

  14. mes fées et lutins ne m’avaient pas raconté ça ! Une sacrée responsabilité pour cet arbre pendant un an!
    bises et bonne fin de journée

    • Toi qui sais tant de choses… je suis contente d’avoir pu t’apprendre ce que tu ignorais.

      Bises et douce fin de journée à toi. Merci !

  15. Coucou ma Quichottine,
    Une très belle histoire que tu viens de nous raconter. Bravo. Je vais être plus attentive et surveiller mon chêne, je plus grand du quartier. Sait-on jamais, il pourrais lui aussi devenir lui aussi l’arbre gardien des lutins farfadets, korrigans, fées qui trottent dans la tête de ZAZA. Bises et bonne soirée

    • Ce serait une bonne idée…

      Je suis sûre que tu saurais traduire ce qu’il nous dit.

      Bises et douce soirée à toi.

  16. superbe photo, tu en as tiré une belle histoire
    et je suis bien d’accord avec toi: un blog, c’est un lieu d’échange et de partage…pas une obligation

  17. Quichottine,
    Ton imagination sylvestre est sans limite et bien jolie !
    Merci,
    eMmA

  18. trop beau texte encore !!merci ..mais non tu n’es pas trop vieille !!
    Sourires
    Bises Quichottine

  19. Bises et très bonne soirée.

  20. Je suis toujours épatée par tant d’imagination ! Bravo ma Quichottine et merci.
    Gros bisous.

  21. On dit :  » Le vent est si gentil… »

    Mais mon tendre alizé a menti pourtant ce soir…

    Dites-moi, comment peut-on mentir autan,

    Tout en dansant innocemment la sarabande

    Avec la première tramontane venue.

    Ce matin, à l’aube, j’ai cru cueillir une émeraude,

    Mais c’était un saphir, je crois…

    Hum…

    Je sens sur mes épaules comme un coulis zéphyr.

    Bon. On ne va pas en faire une montagne…

    Loop

  22. L’arbre est un sage. Bon WE à toi

  23. Quelle belle histoire pour un arbre étange, prêt à hurler, et pourquoi pas à mordre ? Sa seule vue dissuade le perturbateur d’aller plus avant… Et à l’intérieur,une chouette ou un écureuil s’amuse d’être si près du danger et pourtant si protégé. Oui, les lutins ont bien choisi.

  24. Il semble vraiment souffrir, cet arbre !
    Merci pour tes mots.
    Bonne fin de semaine, Quichottine.
    Bisoux doux

    dom

  25. Moi qui aime tant les arbres, j’ai beaucoup aimé..
    Merci à vous deux
    Bises

  26. Très belle journée à vous deux. Bises affctueuses de nous deux

  27. Cet arbre t’a inspirée… Et le choisir comme gardien est une sage idée !
    Je t’embrasse ma Quichottine.

  28. quelle belle histoire ,j’aimerais bien avoir un arbre gardien dans mon jardin ,un arbre qui ne laisserait pas passer les froidpiquants ,comment tu ne connais pas les froidpiquants ? On ne t’a pas tout dit !Les froidpiquands essaient de nous pourrir la vie ,ils ont pour nom ,Méchanceté ,Bêtise ,mais aussi Maladie ,Solitude …
    Il y en beaucoup qui rôdent autour de nous ,seuls les chaudoudous peuvent les vaincre
    Les chaudoudous sont Amour ,Amitié ,Espoir ,Partage ,Sollicitude …
    C’est pour cela qu’à chaque mail je termine en te disant
    plein de chaudoudous et prends bien soin de toi
    Sonia

    • C’est vrai qu’il y a beaucoup de froidpiquants dont il faut se protéger.

      Je suis contente que tu aies aimé cet arbre gardien…

      Passe une douce journée, Sonia. Plein de chaudoudous à toi aussi.

  29. Et sous mes bravos aussi! Disons les miens. Tu as raison, « on ne vous a pas tout dit »… et l’on écoute et l’on s’assoit et l’on ôte son bonnet. D’ailleurs j’écoute toujours… même si on ne m’a pas tout dit ar… ô merveille… il m’arrive de sentir les choses! Pas modeste, pauv’Gigri/

  30. Tu m’as l’air encore bien tiraillée entre plusieurs décisions que tu n’arrives pas à prendre. Ah c’est dur le succès hein , faire face toujours à tes admirateurs, tes fans. Garde la joie d’écrire, c’est l’essentiel. Foin de sensationnel et de « on ne vous a pas tout dit », foin des superlatifs et des textes en forme de slogan publicitaire, reste toi point barre.
    Bisous.

  31. J’admire ton imagination, et pourtant chaque fois, je suis surprise des trésors que tu y puises.
    Bravo ma Quich’ et merci !!!

    • Merci, ma Clo.

      Vos images sont une source inépuisable… et je suis ravie quand cela vous plaît.

      Bisous et douce journée.

  32. Maintenant, je sais ! Merci Quichottine.
    Les lutins ont tellement de secrets et ils ne les partagent pas facilement. Tu dois être une formidable amie pour connaître tout cela.
    Bisous et bon week-end.

  33. Bonjour Quichottine, j’avais peur d’y trouver la peinture de Munch ? Heureusement pour moi je découvre des fées et ce bel arbre. j’ai entendu un auteur qui me rappelle ton texte « la douceur de l’ombre » de Alain Carbin. On en dira tant sur les arbres que nous serons loin et ils n’auront pas encore fini de parler de nous. Merci de nous en parler avec de si bonnes intentions.

    • J’avoue y avoir pensé en voyant cette image…

      Je crois qu’Alphomega aussi. 🙂

      Merci à toi pour cette piste de lecture, Pierre. Passe une douce journée.

  34. Oh comme j’aurais aimé continué à te lire, c’est bien trop court pour moi ce soir, tu n’as pas encore tout dit, loin de là. Et si ton arbre cri, gardien responsable, c’est parce qu’il a encore quelque chose à te dire et que tu traduiras, pour nous n’est-ce pas ?
    Mon amitié Quichottine.

    • Tu sais… je crois que je ne suis ici que pour ouvrir des portes… à vous ensuite de les franchir et de laisser votre coeur écrire la suite.

      Amitiés, Adamante. Merci d’être là.

  35. Belle photo! et Hop!!! Quichottine nous emporte .
    Bises.

  36. J’adore ce conte croisé avec le cri d’Alpho, Amielle 😉 Merci à vous deux.
    Un arbre gardien… il y en a sous la mer aussi.
    Titus en verra-t-il avec son masque ? (Merci, il vient d’arriver).
    Take care.
    Douce nuit. Gros bisous, tout plein

  37. Corine Caporlan

    Bonjour !
    Tant qu’il ne se trouve pas dans une odeur de soufre, tout va bien…
    Si je ne le connais pas ce tableau,… si je ne connais pas les cri d’alerte.. je ne connais rien.

    Enchanté de faire la connaissance de cet arbre qui sait dire sa douleur, ou avertir du meilleur. J’ai énormément d’affection pour les arbres (et bien sûr fait quelques pages sur eux). Qui ne les aime pas d’ailleurs.

    J’ai 2 montres sur moi et jamais le temps -)
    Je te comprends !
    Amicalement.
    Corine

    • Merci, Corine.

      Je me doutais que cet arbre ne te laisserait pas sans mots… 🙂

      Passe une douce journée. Amitiés.

  38. Corine Caporlan

    Il manque un « ? » ! Qui ne les aime pas, d’ailleurs ?

  39. Bon week end
    Bisoux doux

    dom

  40. salut
    je te souhaite un bon week-end ensoleillé

  41. Bonjour Quichottine,
    L’arbre gardien est arrivé, j’en rencontre dans mes forêts, ils peuvent avoir un air amical, effrayant mais aussi protecteur.
    Bonne fin de semaine.
    D@net.

    • Tu dois avoir des arbres magnifiques dans les forêts que tu traverses…

      Merci pour ce partage, D@net.

      Passe une douce nouvelle semaine.

  42. j’aime à penser qu’un grande blessure peut se poursuivre un jour en récompense et en cri de gloire, de soutien et de fraternité . Merci pour l’image et pour le texte prenant, oui, il est est vrai que tes parenthèses sont importantes mais vu le temps, je n’avais ni le bonnet ni l’écharpe à poser, Quichottine ! Merci
    Bises d’un tantôt ensoleillé

    • J’essaie de trouver du bien dans tout événement… Mais ce n’est pas toujours aussi simple.

      Tu avais beau temps chez toi. Ici, encore un peu de fraîcheur et d’humidité.

      Bises et douce journée.

  43. C’est encore dans l’Aisne que je t’écris ce commentaire. Je rentre lundi et comme j’ai hâte. Je garde seule mes deux p’tits enfants et je suis sur les genoux. J’admire les super-mamies, je n’en suis pas une, je l’avoue.
    Partie du 4 au 15, je n’ai rien programmé, j’ai préféré emmener ma tour d’ordi, l’installer ici chez ma fille et mon gendre pour pouvoir mettre quelques photos au jour le jour.
    Je pense à toi en ce moment car j’ai reçu l’autorisation de basculer sur le nouvel over-blog, et j’hésite, je n’aime pas la nouvelle version. J’ai eu le temps d’étudier, d’aller voir les nouveaux blogs. Les forums n’apportent rien. J’avoue être déçue par ce changement et plus trop motivée du coup. Quatre ans de photos, plus d’albums, plus de liste « d’amis » … commentaires invisibles, bref, du soucis à venir. Peut-on rester à l’ancienne version ? c’est ce que j’aimerais savoir.
    Tu as le bonsoir d’une Annick très fatiguée. Heureusement cela m’arrive rarement de devoir faire ainsi la nounou. Seule c’est trop dur. Mamie indigne je suis et j’ose le dire.
    A bientôt de reprendre le cours normal de ma vie …
    Gros bisous ma Quichottine et merci de tes commentaires chez moi.

    • Tu sais, je n’en suis pas non plus une… J’avoue que les sejours de mes petites-filles me laissent aussi sur les genoux. Heureusement qu’elles grandissent. 🙂

       

      Je t’ai répondu pour la nouvelle version… il y a du pour et du contre. Je lis ce qui se dit sur le forum… il y a des réussites.

      Pour l’instant, on peut décider de ne pas migrer tout de suite, mais, à la longue, il le faudra pour tous. Fais-toi aider pour que ton blog reste ce que tu aimes…

      Tu dois être rentrée maintenant. Prends le temps de te reposer vraiment sinon, tu vas accuser le coup trop fort.

      Il faut du temps pour retrouver son rythme.

      Pépita doit être hyper contente de t’avoir de nouveau près d’elle.

      Je t’embrasse très fort.

  44. Bonsir Quichottine. Merci pour ce joli conte de l’arbre gardien. Es tu rentrée guérie et en pleine forme ? Bonne soirée et bisous

    • Je suis rentrée et repartie… mais moins longtemps que je ne l’avais prévu.

      Mes crobes persistent, hélas !

      Bises et douce journée à toi.

  45. Bon dimanche ensoleillé!
    Bises.

  46. Un conte merveilleux et bien fait pour enchanter ce dimanche !Merci Quichottine…
    Tu m’avais demandé de participer avec un texte, cela me ferait grand plaisir…Mais pourrais-tu m’en dire davantage ?

    • Tout est expliqué sur le blog des anthologies…

      Il faut un texte inédit… c’est la contrainte principale, et qui puisse être lu par tous.

      Les illustrations seront en noir et blanc.

      Bises et douce journée, Marlou.

  47. très belle imagination – ta facilité des mots est un bonheur pour tous – bon dimanche bisous Mamy Annick

    • Merci.

      Je ne suis pas sûre que ce soit si facile… mais j’aime quand ça vous plaît.

      Bisous et douce journée à toi.

  48. Bonsoir Quichottine,
    Merveilleux arbre gardien, doté d’une noble charge, arbre tutélaire des petits lutins, né des anciennes croyances empreintes de sagesse et de vie! Je me suis lovée avec un grand bonheur dans ton texte superbe et j’ai laissé les petits lutins de toutes les couleurs caracoler autour de moi. Ils soufflent de bien jolies choses et leur arbre gardien est un pont entre terre et ciel, entre ombre et lumière…
    Merci pour ce moment privilégié, je te souhaite une belle soirée de dimanche, bises
    Cendrine

    • Merci à toi, Cendrine, pour ces mots en partage. Je suis contente que tu aies été si bien entourée.

      Passe une douce journée. Bises.

  49. C’est la rentrée pour nous et je reprends le chemin des blogs.
    Ca serait bien si on avait tous un arbre gardien.
    Passe une bonne semaine.

  50. Bon début de semaine
    Bisoux doux

    dom

  51. Coucou Quichottine,
    Merci beaucoup pour tes visites en mon absence 🙂
    Encore un bel écrit sur une photo sublime
    Je te souhaite une douce journée & te fais de gros bisous

    • De rien…

      Heureuse de te voir de retour. J’espère que vos vacances se sont bien passées.

      Gros bisous et douce journée.

  52. Coucou Quichottine,

    Fichtre! Quel cliché! Il t’a inspirée un beau billet, comme à ton habitude. J’adore ces histoires de fées, de lutins, de vie mystérieuse et sylvestre.
    Une belle façon d’attaquer la semaine. Merci et douce journée à toi chère Quichottine 😉
    Martine

  53. Bon lundi ! Bises

  54. Cet arbre est comme un phare. Il veille de toute sa hauteur pour nous prévenir des écueils et des dangers nombreux dans notre vie. Car nous somme ballotés comme une coquille de noix dans notre passage sur cette terre.
    Le vent siffle dans ses branches, mais il est des mots secrets que seuls les lutins peuvent entendre, des phrases apaisantes comme celles du Blog de Quichottine qui s’accroche et nous accroche au vent mauvais..
    Bonne semaine et bravo pour l’illustration.

    • Merci à vous, Georges.

      Je crois que c’est toujours important de s’accrocher…

      Passez une bonne semaine vous aussi.

  55. Toujours ce don fabuleux de nous offrir une histoire qui laisse à méditer ! merci Quichottine, les arbres ont beaucoup à raconter …
    Gros bisous et belle journée

  56. Comme toujours une bien jolie histoire à partir d’une surprenante photo ! Pourquoi les arbres ne crierait-ils pas, ils pleurent bien et les larmes qui coulent le long de leur tronc chacun peut les voir. Le vent porte aussi leur gémissement ; astucieux ces lutins !

    ( j’avais donné le même titre à l’un de mes poèmes illustré par Munch, mais il traduisait bien autre chose, de bien plus triste !).
    Bises quichottine

    • Les cris diffèrent souvent… mais finalement, n’est-ce pas la preuve que nous sommes vivants ?

      Bises et douce journée à toi, Sido. Merci !

  57. Génial.
    C’est ma photo? alors …on ne m’aurait pas tout dit? Eh bien non, elle n’a pas été utilisée à l’insu de mon plein gré et encore une fois je remercie Quichottine de faire vivre cette image.

  58. PS: avec le soleil tout revient et les grandes eaux (nasalement cataractiques) se sont taries, ce qui du coup me permet d’arrêter de barrir et autres joyeusetés liées à une bonne (oh oui qu’elle était bonne) rhinopharyngite (bingo au scrable).
    Bonne semaine à toi, à vous.

    • Ici… la toux s’arrange aussi. Mais les crobes entiers ne sont pas encore tout à fait partis.

      Bon rétablissement Alphomega.

      Bonne semaine à vous deux.

  59. « et si ton arbre crie » sans « e », aïe ! quelle tête ! Mais où est-elle ? La coquine ne cesse de me jouer des tours ces temps ci, elle n’en fait qu’à sa tête.

    J’aime glisser dans une histoire qui n’est pas celle que j’aurais écrite, pour m’enrichir de teintes nouvelles et partager au niveau du cœur, comme ici. Mais ce trop peu est sans aucun doute un chemin en suspension pour pénétrer le monde de la vibration dont tu nous as ouvert la porte. Il y a des silences, des points d’orgue, qui nous entraînent loin. Amitié Quichottine.

    • Merci d’avoir complété, Adamante.

      Je crois que ces partages sont importants. Ils nous font avancer.

      Passe une douce journée. Amitiés.

  60. Noté Quichottine, j’y suis déja allée. Mais il me faudrait
    une dizaine de jours car je suis en pleine période d’examens dans les écoles.Si cela peut attendre, je serais ravie de participer à cette belle oeuvre.
    Je t’embrasse bien fort.

    • Tu as jusqu’à fin juin pour participer… je suis sûre que tu auras un moment…

      Merci, Marlou.

      Je t’embrasse bien fort aussi.

  61. Merci pour cet instant de plaisir, bien calée au fond de mon fauteuil crapaud, j’ai pris un peu de repos, près la tonte du jardin avec Elfy comme co-pilote
    Très belle photo, un bout de tronc qui parle et l’ombre … d’un petit lutin …
    e t’embrasse

    • Merci !

      J’ai vu les exploits d’Elfy.

      Bravo, Tit’Anik, pour ces récits si vivants.

      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  62. Le cri de l’arbre, pourquoi pas. Un très beau texte, la nature les fées et les lutins, j’aime ça. L’image, magnifique.

  63. Une jolie histoire inspirée par cet arbre bizarre. Tu as une imagination vraiment très fertile 🙂 Gros bisous et bon week-end à toi.

  64. Mistigris34

    coucou, voilà je me suis « laissée prendre  » aussi !
    belle histoire et photo ! bisous, MIAOU !!!

  65. Il semble vraiment souffrir, cet arbre !
    Merci pour tes mots.
    Bonne fin de semaine, Quichottine.
    Bisoux doux

    dom

  66. Tu m’as l’air encore bien tiraillée entre plusieurs décisions que tu n’arrives pas à prendre. Ah c’est dur le succès hein , faire face toujours à tes admirateurs, tes fans. Garde la joie d’écrire, c’est l’essentiel. Foin de sensationnel et de « on ne vous a pas tout dit », foin des superlatifs et des textes en forme de slogan publicitaire, reste toi point barre.
    Bisous.

  67. Corine Caporlan

    Bonjour !
    Tant qu’il ne se trouve pas dans une odeur de soufre, tout va bien…
    Si je ne le connais pas ce tableau,… si je ne connais pas les cri d’alerte.. je ne connais rien.

    Enchanté de faire la connaissance de cet arbre qui sait dire sa douleur, ou avertir du meilleur. J’ai énormément d’affection pour les arbres (et bien sûr fait quelques pages sur eux). Qui ne les aime pas d’ailleurs.

    J’ai 2 montres sur moi et jamais le temps -)
    Je te comprends !
    Amicalement.
    Corine

  68. Corine Caporlan

    Il manque un « ? » ! Qui ne les aime pas, d’ailleurs ?

  69. Bon week end
    Bisoux doux

    dom

  70. Bon début de semaine
    Bisoux doux

    dom

  71. voilà une belle fable étonnante sur une photo qui ne l’est pas moins

  72. On ne nous dit jamais tout et heureusement, si non comment pourrais-tu nous enchanter encore et encore… Je sens que parfois il faut savoir comme l’arbre se faire cajoler, il faut savoir comme l’arbre écouter le vent, les oiseaux les lutins, il faut aussi savoir comme lui laisser échapper le cri qui vous prend aux entrailles…
    Qui gardera qui ? Je ne sais. L’arbre lui sera le garant de l’histoire qui continue…

    • J’aime ce que tu écris, ABC… Il faut savoir, c’est vrai, sinon, on passe à côté de vrais grands bonheurs.

      Douce et belle soirée à toi. Merci pour ce joli compliment.

  73. Je trouve les lutins bien exigeants….Le pauvre arbre doit payer leurs attentions…Enfin, ils l’honorent et lui donnent un rôle d' »adulte »….Je pense que je préfère, ds ce cas, être lutin. VITA

    • Ils le sont… mais ne l’est-on pas toujours un peu avec ceux qu’on aime ?

      Être lutin n’est pas toujours bien agréable. Je crois que je préfère être moi (même si ça peut sembler bien prétentieux).

       

      Bises et douce journée, Vita.

  74. ‘est un appât d’assez mauvais gout, faisant appel souvent aux esprits trop curieux de c qui ne les concerne pas vraiment !
    Bises ma douce

  75. jean-marie

    bonjour, ma chère Quichottine
    une histoire magnifique
    tellement poétique
    à faire crier un arbre !
    la photo d’Alphomega est très belle et très évocatrice §
    bonne soirée à toi
    gros bisous d’amitié
    jean-marie

  76. Je comprends quand on rentre de vacances, il faut faire des commentaires à ceux qui sont passés, lire ses mails, y répondre, trier ses photos et faire d’autres articles.
    Je pars fin avril et j’ai programmé un mois de publication sur la belle pironnière et presque un mois sur cergyrama le temps de faire quelques travaux dans la maison des sables mais j’espère pouvoir en programmer plus. J’ai aimé le conte sur l’arbre. Bises

    • Merci de si bien me comprendre, Martine.

      Je suis contente que tu aies aimé mon conte, je sais que ce ne sont pas tes lectures préférées.

      Bises et douce soirée. Bons préparatifs pour votre séjour… il fera beau. 🙂

  77. Bonjour Quichottine
    Une page pleine de surprise et de suspence…. il ne faut surtout pas dérouler la page avant de l’avoir lue! j’ai beaucoup aimé ce cri!
    J’ai d’ailleurs une photo d’un très vieil arbre dont il ne reste que le tronc et en son milieu un trou béant comme s’il poussait un cri… déchirant!
    Quel beau retour! merci merci….
    Moi je vais piano, une touche noire par ci par là et puis un silence…. je n’arrive plus à aller chez les uns et les autres…. je ne vais que là où il me plaît: une dizaine de notes!
    Douce soirée à toi
    Je t’embrasse
    Dany

    • Merci, Dany !

      Je suis contente que tu aies pu la lire en entier.

      Prends bien soin de toi… et tu sais, il y a des moments comme ça. L’important est de pouvoir garder le contact, même de temps en temps.

      Je t’embrasse. Passe une douce soirée.

  78. Hélène Carle

    Ah! Quichottine comme c’est merveilleux!

    Hélène*

  79. Un arbre gardien, c’est une charge qui devrait bien lui aller. Lui aussi aura, sans doute, bien des choses à nous dire, un jour. « Tu ne nous as pas tout dit ». La photo est bien jolie.

    J’espère que tu es un peu plus reposée maintenant. Il faut savoir se décontracter sans trop penser à son blog. Moi, je m’habitue tout doucement à cette pause obligatoire. Je comprends mieux certaines « ficelles » des visites sur les blogs.

    Je t’embrasse bien amicalement Quichottine en te souhaitant une bonne soirée.

    • Merci, Alrisha.

      Ma bronchite a du mal à partir… mais ça va mieux maintenant. Ouf ! J’ai cru que je ne m’en sortirais pas.

      Prends bien soin de toi. Je sais que tu es bien occupée par ailleurs, c’est important, la « vraie » vie.

      Bisous et douce journée.

  80. Sonya, la Ptite Créole

    superbe récit
    tu as beaucoup d’imagination pour créer cet être à savoir l’arbre gardien
    j’ai beaucoup aimé
    Belle fin de journée

    ti bo créoles

  81. Un arbre très étrange et impressionnant !
    Il t’a inspiré un beau conte et tu as trouvé les bons mots pour nous tenir en haleine .Un gardien de la forêt des Merveilles , c’est nécessaire , bien sûr et , un arbre c’est ce qui convient le mieux!

    Bisous

  82. Si seulement cet arbre pouvait avoir un cri si strident qu’il fasse exploser toutes les lames de tronçonneuse >:)
    Bonne soirée Quichottine Bise (:-*

  83. Marc Lef

    Je vois que tu es bien inspirée! Quant à la photo, elle est vraiment étonnante!

  84. Durgalola

    nous sommes tous sensibles, arbres, lutins et autres humains … simplement, partager ensemble c’est mieux … bises et toutes mes pensées pour toi

  85. Part-on du principe que ce que l’on ne sait pas ne nuit pas ? A mon avis c’est l’inverse qui se produit !
    Bises ma douce

  86. Magnifique . Un conte merveilleux qui remplit de bonheur. La photo est extraordinaire.
    Douce soirée, bises Quichottine

  87. Magnifique . Un conte merveilleux qui remplit de bonheur. La photo est extraordinaire.
    Douce soirée, bises Quichottine

  88. tu sais c’est curieux, j’ai pensé à toi et à ton arbre et son cri. j’ai lu ton article hier matin je crois et hier après-midi dans notre nouveau bureau du Montaigne à Cergy, nous avons un grand jardin intérieur, et un grand arbre est tombé en silence ou presque, il s’est brisé. Il a frôlé la vitre de mon bureau, j’ai eu très peur. Pas de blessé mais c’est triste pour cet arbre. Une de mes collègues m’a dit c’est bien cela va nous faire de la lumière. Comme quoi un même évènement peut susciter des sentiments différents. Bisous

    • Lorsqu’un arbre meurt, cela me rend toujours un peu triste. Pourtant, je sais que certains sont voués irrémédiablement à la destruction… manque de lumière, de place, dangerosité…

      L’important, c’est qu’il n’y ait pas eu de blessés. J’espère que tu t’es remise de ta peur…

      Bisous et douce journée, Martine. Merci pour ce partage.

  89. Un cri peut être terrifiant selon les circonstances et le lieu ! Il peut reflèter tant de choses mauvaises et parfois aussi de la joie !
    Bisous mon amie

    • Je suis d’accord…

      Il peut même être silencieux et seuls les amis l’entendent vraiment.

      Bisous et douce journée, Nettoue.

  90. Ce matin brocante à SAGY, cet après-midi corvée de vitres si le temps le permet car c’est bien gris. Bon dimanche. Bises Quichottine

    • La grisaille a du mal à partir… hélas !

      Mais je n’ai pas vraiment la forme nécessaire pour me mettre au ménage de printemps.

      Bises et bonne journée à toi. Merci pour tout.

  91. l’arbre gardien …voilà une idée qui me plait bien ..
    bises

  92. Katara C.Néri

    Un arbre mystérieux et une bien belle histoire bises Quichottine

  93. Durgalola

    j’espère que tu te portes mieux … pour moi, je reprends le travail demain .. cette semaine de repos a été bienvenue. bises

    • Le mieux possible.. mais je voudrais que mes crobes me lâchent vraiment !

      Bises et bon retour chez toi. Merci pour tout.

  94. En ce moment surement qu’il chante avec les oiseaux cet arbre gardien 😉
    Bise Quichottine (:-*

    • Je l’espère de tout coeur… Le printemps devrait finir par s’installer vraiment. 🙂

      Bises et douce journée à toi aussi.

  95. Sonya, la Ptite Créole

    j’espère que tu as passé une belle matinée
    gros bisous du soir et très belle fin de journée

  96. Quelle belle image et si bien illustrée… tes lutins et tes fées rencontreront peut être mes elfes lors du Ferragosto….