Daniel Pennac, Le roman d’Ernest et Célestine

Avis important : Cet article n’est pas une critique négative du roman de Daniel Pennac. Il s’agit d’une présentation personnelle, qu’il est bon de lire en entier pour ne pas risquer un contresens dans vos commentaires. Dans le cas où vous n’en auriez pas le temps, ce que je comprends, dites-moi d’abord jusqu’où vous avez lu.

Merci.

♦♦♦

J’aurais peut-être dû ressortir de ma bibliothèque les albums si jolis de Gabrielle Vincent… Les « Ernest et Célestine » qui ont fait le bonheur de mes enfants.

130225_Gabrielle_Vincent_Noel.jpg

J’aurais peut-être dû évoquer le film d’animation qui vient d’obtenir un César… « Ernest et Célestine », un superbe dessin animé de long métrage dont l’un des animateurs fut mon complice Davy Durand et dont le scénario fut écrit par Daniel Pennac.

Mais non, pas aujourd’hui.

Aujourd’hui, ce sera un nouveau livre, publié chez Casterman.

Un livre pour les enfants… pour ceux qui savent lire, même s’ils ont dépassé depuis longtemps l’âge de l’école élémentaire, l’âge du collège ou du lycée.

Un livre pour ceux qui aiment les histoires bien racontées.

Il est écrit… pas tout à fait « comme un roman ».

Je ris, savez-vous ? Je vous ai déjà raconté comment Comme un roman m’a fait découvrir et aimer Daniel Pennac.

Je l’ai aimé dans ses livres pour enfants, je l’ai aimé dans ses livres pour adultes… sauf Le dictateur et le hamac. Vous en souvenez-vous ?

J’attendais de me réconcilier avec lui, ce « dictateur » nous avait un peu brouillé lui et moi.

Des livres attendent encore sur mes étagères, d’autres livres de lui qui m’appellent de tous leurs mots, chaque fois que je les regarde. J’attends un peu pour Chagrin d’école, je voudrais lire Journal d’un corps.

Mais le deuxième cadeau de mon Noël livresque ce fut : Le roman d’Ernest et Célestine

– Tiens ? Je croyais que Gabrielle Vincent était partie depuis longtemps au paradis des écrivains qui ont su faire rire et rêver les enfants ?

C’est vrai. Aussi me suis-je demandé pourquoi Daniel Pennac se permettait de reprendre à son compte ses personnages… Je n’aurais pas osé, moi.

– Toi ? Je n’en suis pas certaine… Mais tu n’aurais pas su faire aussi bien !

Je suis d’accord. Personne n’écrit aussi bien que lui.

– Là, tu exagères dans l’autre sens. D’accord, il écrit bien, merveilleusement bien… D’accord, il a des idées géniales et, contrairement à toi, il sait les mettre à exécution avec la précision nécessaire pour qu’un stratagème d’auteur semble très naturel.

C’est toi qui exagère !

– À peine.

Allez, arrête ! Ne me gâche pas le plaisir éprouvé en retrouvant Ernest et Célestine sous sa plume…

C’est un roman, un vrai, avec des personnages attachants, ceux qu’avaient créé Gabrielle Vincent, mais avec en plus un auteur, un lecteur… Les deux interviennent dans l’histoire racontée, ils ont chacun leur rôle.

J’ai ri beaucoup, tu sais… Il y a tout dans ce livre. Tout le talent de Daniel Pennac.

Un auteur qui avait su m’émouvoir dans L’Œil du loup, qui avait rendu si vivante Pomme dans Cabot-Caboche, qui créait les personnages et les animait avec brio dans la saga Malaussène au point que chaque livre publié trouva aussitôt mes étagères…

Mais comment fait-il donc pour que ce ne soit jamais, mais jamais, la même chose ? Comment fait-il pour me surprendre chaque fois, pour que je ne me lasse pas ?

Bien sûr, il y a Ernest et Célestine, leur amitié incroyable, celle qui va transgresser les lois du monde du haut et de celui du bas. Un ours et une souris ne peuvent pas être amis !

Enfin ! C’est impossible ! Ils sont tellement différents !

Mais il y a plus encore… La confiance en l’auteur.

– La confiance en l’auteur ?

Ben oui… Écoute bien. Ernest et Célestine existaient bien avant que Daniel Pennac n’acquière la célébrité avec Comme un roman

– Je ne vois pas le rapport !

Moi, si. Ils devaient lui faire confiance, le laisser raconter l’histoire… à sa façon.

– Ah ! Ils ont donc rencontré Daniel Pennac avant que le roman ne soit écrit…

Voilà ! C’est une histoire d’écrivain qui écrit une histoire déjà vécue ailleurs.

– Tu crois que les lecteurs vont comprendre ?

Sûrement. Ils ont délégué l’un d’entre eux dans le roman. Celui qui veut savoir, qui attend la suite impatiemment, celui qui voudrait intervenir aussi dans l’histoire.

– Mais il n’a pas le droit ! L’écrivain est seul maître des mots qu’il écrit.

Qui sait ?

– Bon, disons que je veux bien te croire… mais, dans tout ça, que devient Gabrielle Vincent ? Tu ne crois pas qu’on lui ait un peu volé ses personnages ?

Je me suis posé la question… mais en fait, non. Daniel Pennac leur a redonné une vie qu’ils n’auraient peut-être pas gardée sinon.

Ce livre est un merveilleux hommage à Gabrielle Vincent, « En souvenir de Gabrielle Vincent, mon amie d’encre, d’aquarelle et de papier », ce sont les mots de Daniel Pennac.

– Tu ne vas pas donner d’extrait de ce livre ?

Non. Rien d’autre que les mots très beaux qui disent son amitié avec Gabrielle Vincent.

Une amitié épistolaire entre deux écrivains qui ne se sont jamais rencontrés autrement qu’en mots et en images.

« Dans nos lettres, je lui racontais mes projets de livres, elle me parlait dessin, peinture, albums. Je lui envoyais des chapitres, elle m’envoyait des croquis. […]

Mon amie Gabrielle Vincent est m
orte. Je ne l’avais jamais vue ni entendue. Plus tard, une photo me la révéla. Surprise ! Elle ressemblait à Célestine ! Et, comme Célestine, elle dessinait de la main gauche. En fait, je crois bien que mon amie Gabrielle Vincent était Célestine. C’est sans doute la raison pour laquelle Célestine signe ses albums Gabrielle Vincent. Et c’est pour qu’on se souvienne de mon amie jamais vue, jamais entendue, mon amie d’encre d’aquarelle et de papier que j’ai, moi, raconté cette histoire. »

(p.198-199)

130225_Pennac_Ernest_Celestine.jpg

Daniel Pennac

Le roman d’Ernest et Célestine

© Casterman – Gallimard jeunesse, 2012

ISBN 978-2-203-04721-1

http://jeunesse.casterman.com/albums_detail.cfm?id=42767

58 réponses à “Daniel Pennac, Le roman d’Ernest et Célestine

  1. Bonjour Quichottine , cela donne juste envie de se l’offrir !!
    Bises à toi

  2. Jamais lue de Pennac… Je vois que Gabrielle Vincent est décédée… Pour qu’on se souvienne, alors c’est beau à l’avance… Merci Quichottine, bonne semaine de la part de jill, et mes amitiés au lutin bleu !! Bises

  3. Hélène Vincent, tu penses que je connais bien même si elle nous a quitté en 2000. Les personnages d’Ernest et Célestine étaient un vrai régal.
    Que Daniel Pennac ait repris ces personnages, cela m’étonne un peu, ou alors il en a fait tout à fait autre chose. Retrouve-t-on vraiment les personnages originels… Il y a eu aussi le film sorti en octobre 2012 qui reprend les aventures de ce personnages.
    http://www.youtube.com/watch?v=bowy-9fv7RM
    Ton billet me laisse dubitative ma douce rêveuse.
    Bises et bon lundi

    • L’extrait que je montre est un extrait du film dont tu parles.

      Pennac a repris ces personnages en hommage à Gabrielle Vincent… et il l’a fait par amitié, pour qu’elle ne meure pas tout à fait… et c’est un merveilleux hommage pour cette amitié si longue…

      Je pensais que c’était ce que j’avais écrit.

      Pennac est l’un de mes auteurs préférés. Il a mis en mots une histoire déjà vécue, mais il l’a fait avec ses mots à lui, c’est une merveille de livre !

      Ernest et Célestine sont conformes à l’original, mais, en plus, Pennac fait vivre l’auteur, le lecteur, et nous laisse entrer dans leur histoire d’amitié comme je n’y étais jamais entrée auparavant.

      C’est magique !

      Bisous et douce journée à toi.

  4. Et voilà, tu n’as pas pu t’en empêcher, tu rejoues les tentatrices….
    J’ai lu la saga des Malaussène il y a longtemps, j’avais trouvé cela très curieux au début puis j’ai eu envie de continuer.
    Pour les enfants, j’aime beaucoup ce que propose L’Ecole des Loisirs. J’y avais abonné ma classe et j’en ai souvent acheté à mes petits-enfants.
    Je t’embrasse très fort et je vais m’installer devant ma baie vitrée.
    Les routes enneigées me privent de l’atelier dentelle, il a été annulé. 🙁
    Bon après-midi.

    • Je suis navrée… c’est vrai qu’il est magnifique !

      … et je suis désolée pour ton après-midi dentelle reporté. Pas de chance vraiment.

      J’espère que tes oiseaux te tiendront compagnie malgré le mauvais temps.

      Bisous doux ma belle amie. Prends bien soin de toi.

  5. va falloir que j’y revienne je n’ai pas tout compris….
    Daniel Pennac je ne pensais pas connaitre … mais j’ai lu Cabot Caboche et l’oeil du loup parce que je lisais systématiquement ce qu’il y avait dans les listes de lecture de collège de mes enfants….. j’avais beaucoup aimé le second

    • J’espère que mon article suivant sera plus conforme à ce que je désirais vous dire…

      Merci Annie. Je t’embrasse très fort.

  6. Bonjour Quichottine, inconditionnelle de Pennac je déguste tes mots oui c’est un écrivain qui joue son cocktail mots humour avec brio. Le père Noël ne s’est pas trompé de chaussure…Je l’ai découvert avec Chagrin d’école tellement proche de mon histoire ancienne avec l’orthographe…Le journal d’un corps attend que le mien soit réconcilié avec un néon plus concentré tout comme la fin de PAPILIO c’est terrible de ne pas pouvoir ouvrir un livre en ce moment. Gros bizzoux avec sourires

    • Il faut que je lise davantage… Il y a encore trop de livres « à lire » sur mes étagères…

      J’adore le style de Pennac.

      … et, en confidence, je suis amoureuse de ses yeux. 🙂

      Gros bisous… prends bien soin de toi, Tricôtinette. Papilio va attendre que tu ailles mieux.

  7. J’ai déjà lu un livre de lui, mais je ne me souviens plus du titre. Comme je n’ai pas tellement de mémoire je peux relire les livres de ma bibliothèque plusieurs fois ! c’est un avantage. Merci de nous avoir parlé de ce livre.
    Bon début de semaine
    Je t’embrasse
    Annick

    • Souvent, je relis… et les mots reviennent, puis l’histoire. Mais je suis contente toujours de retrouver mes livres.

      Merci, Annick.

      Je t’embrasse. Passe une douce soirée.

  8. De Daniel Pennac je n’ai lu que « Chagrin d’école », »Le journal d’un corps » et « La fée Carabine ». Trois registres différents très agréables à lire et passionnants.
    C’est le dernier écrit donc, tu me donnes envie de le lire… puisque j’adore Ernest et Célestine, tu le sais… Et cela me permettra de mieux connaître Gabrielle Vincent.
    Douce fin de journée ma Quichottine et GROS BISOUS !!!

    • Je te préviens malgré tout qu’il est préconisé pour les enfants de dix à douze ans… 🙂

      Douce fin de journée à toi aussi. Gros bisous.

  9. ernest et célestine ! des livres que j’ai souvent pris à la bibliothèque pour mes enfants et que je leur lisais au coucher! on adorait ça !
    je n’ai lu aucun livre de Daniel Pennac par contre
    bises et bonne soirée

    • Tu n’es pas seule dans le cas… J’adorais aussi !

      J’espère de tout coeur que tu auras l’occasion de le lire.

      Bises et douce soirée à toi aussi.

  10. Bonsoir Quichottine,
    Je ne connais pas cet auteur et j’avoue que je ne connaissais pas non plus Ernest et Celestine de Gabrielle Vincent. J’ai adoré visionné l’extrait que tu nous montres et j’avoue que ton article donne envie de découvrir l’oeuvre de Daniel Pennac. Par contre j’ai une question, tu mets en fin de ton article une photo de son livre et quand on clique sur le lien ce n’est pas le même visuel du livre…tu peux m’en dire plus s’il te plait ?
    Gros bisous & douce soirée

    • Pour ce qui est du visuel du livre, je t’ai répondu très vite chez toi, mais je remets la réponse ici. La couverture est la même, mais on nous montre parfois le bandeau publicitaire rajouté par l’éditeur (un peu comme une jaquette) et dont on peut se servir en marque-page…

      Je suis heureuse que cela t’ait plu.

      Gros bisous et douce soirée à toi.

  11. Merci pour cette façon de conter ce livre.. Et belle journée. Bises de nous deux

  12. Je ne me souviens pas d’avoir lu ces albums Ernest et Célestine de Gabrielle Vincent, ni Pennac non plus, à l’occasion si je le trouve à la médiathèque je tenterai cette lecture mais comme je ne peux pas lire longtemps je dois me limiter, souvent mes lectures sont »de hasard » enfin un hasard contrôlé, bien sûr, quand un bouquin m’ennuie j’ai tendance à le mettre de côté.
    J’ai regardé avec amusement la vidéo de cet ours grincheux pour ne pas dire coléreux, heureusement il y a la petite zouris que j’adore…
    Bisous Quichottine

    • Je suis heureuse que la vidéo t’ait plu.

      Merci, Marine. J’aime aussi pratiquer la lecture au hasard de mes coups de coeurs…

      Bisous et douce soirée.

  13. Merci pour ta réponse ma Quichottine, ce qui m’a décider à commander le livre de Daniel Pennac. Bises et bon mardi

    • Tu sais, il ne fallait pas…

      Mais je suis contente d’avoir pu t’apporter cette précision.

      Bises et douce soirée ma Zaza. Prends bien soin de toi.

  14. J’adore la façon dont Daniel Pennac, auteur que j’aime bien, parle de Gabrielle Vincent. Merci pour ce partage Quichottine et bisous

  15. Bonsoir Quichottine,

    J’ai lu tout ton article et je me suis glissée dans le flux de ta réflexion, me remémorant les doux souvenirs instillés par les personnages de Gabrielle Vincent. Je n’ai pas lu les aventures de nos deux héros signées Pennac mais tu me donnes envie…
    Mon âme d’enfant ne peut s’extraire de ses douces cachettes d’antan.
    Merci pour ce bel article et gros bisous
    Cendrine

    • Merci, Cendrine.

      J’ai aimé, beaucoup, retrouver ces personnages et l’histoire racontée est très belle.

      Gros bisous et douce soirée à toi.

  16. bon c’est vrai je connais bien les délicieux albums de Gabrielle Vincent? Je pensais même qu’il m’en restait un mais je ne le retrouve pas. ils ont été emprunté aussi moult fois à la bibliothèque et mes enfants m’en redemandaient le soir à l’heure de la lecture …
    Je n’ai pas lu son dernier livre sur le corps vieillissant. J’ai surtout lu les romans qui l’ont fait connaître, surtout « Comme un roman »
    bises et belle journée

    • J’ai cherché les miens, j’en ai aussi retrouvé un. Je suppose que les autres sont chez mes enfants.

      Mais que j’ai aimé les rouvrir tant et tant !

      Merci pour ce partage… ainsi donc, nous avons toutes les deux aimé « comme un roman »… 😉

      Bises et douce soirée à toi.

  17. Il y a tellement de choses à voir, à lire, à découvrir… Ernest et Célestine n’ont fait partie ni de l’univers de ma fille, ni de celui de mes petits enfants. Et de Daniel Pennac, je ne connais que la saga Malaussène, qui m’a été révélée par une collègue de travail. J’ai donc fait plein de découvertes ici, comme d’habitud, du reste. Donc merci à Daniel, Gabrielle (Davy aussi !) et à la bibliothécaire, sans oublier le lutin !

    • Je ris… Tu sais, je suis certaine que tu m’en apprendrais aussi beaucoup…

      C’était une opportunité que j’ai saisie.

      J’adore ce livre !

      Je t’embrasse fort. Passe une douce soirée.

  18. Je ne connais pas Gabrielle Vincent et je ne savais pas que Pennac avait écrit (ou réécrit) l’histoire de ces 2 sympathiques personnages.
    Ce qui me fait penser que « Chagrin d’école » m’attend tjs dans ma biblio.
    Bonne fin de semaine.

    • Nous serons donc deux à le lire… je vais sortir « Chagrin d’école » de mes étagères… il est grand temps que je m’en occupe.

      Bonne fin de semaine à toi aussi. Merci, Philippe.

  19. J’aime ton blog ! Pascal.

  20. Fan de Pennac, je me suis arrêté aux « Malaussènes » et « Comme un roman », j’ai moins aimé le reste.Cette découverte du monde de l’animation va me pousser à reprendre mon intérêt. Bonne journée.

    • Je n’ai pas tout aimé, mais j’ai aimé beaucoup de ce qu’il a écrit.

      Bonne journée à toi aussi, Pierre. Merci.

  21. Tu me donnes envie de redécouvrir Ernest et Célestine avec lui.
    Pourvu que je trouve un petit temps.
    Bisous Quichottine.

    • J’ai adoré… c’est un livre que toutes bibliothèques devraient acheter pour leur rayon enfant.

      J’espère que tu le trouveras.

      Si tu le lis, tu me diras ?

      Bisous et douce journée.

  22. Mon gros problème : penser à .
    Même avec un petit papier.
    Sinon, oui.
    Bisous.

  23. Tu vois, depuis quelque temps, je me suis mise à lire les livres jeunesse de la bibliothèque municipale et ensuite je les conseille. Et ça a l’air de fonctionner… Donc celui-ci pourquoi pas…

    • Je l’ai beaucoup aimé… Il faut que je le passe à l’aînée de mes petites filles quand je la verrai. Je te dirai s’il lui plaît.

      Passe une douce soirée.

  24. j’ai bien lu jusqu’au bout mais n’ai pas compris grand chose car je ne connais ni ses écrits ni Gabrielle Vincent rien alors je doit être totalement inculte et en plus je lis aussi trop vite…Bises

    • Je suis navrée… C’est un article raté.

      Je ne crois pas que tu sois inculte ou que tu aies lu trop vite. C’est moi qui n’ai pas su me mettre à la place de ceux qui me liraient.

      Passe une douce journée.

  25. Rhô que j’ai aimé le dessin animé.. trop bien.
    Je ne connais pas D. Pennac et je ne sais pas si je le lirai jamais.. mais tu sais si bien parler des livres
    douce soirée ma chère Quichottine
    plein de bisous
    le matelot de la terre ferme

    • Je suis d’accord… il est tout à fait magnifique !!!

      Lorsqu’il sortira en DVD je sais à qui je l’offrirai. 🙂

      Douce et belle soirée à toi aussi. Gros bisous.

  26. Hélène Carle

    Je n’ai pas encore lu le livre de Pennac, je le ferai très bientôt grâce à toi qui m’en donne le goût. Mais Ernest et Célestine ont été pour ma fille et moi une immense source d’inspiration sur notre façon de voir la vie, au même titre que bien des philosophes.
    Merci pour cet excellent article Quichottine!

    Hélène*

  27. Il est étonnant, déroutant Daniel Pennac, j’aime son écriture intelligente mais pas vraiment ses personnages. Je ne rajouterai rien de plus. Bisous Quichottine

    • Tu as lu ses livres pour enfants et adolescents ou seulement ses livres pour adultes ?

      Merci toutefois pour cet avis.

      Bisous et douce soirée.

  28. « mon amie d’encre d’aquarelle et de papier ». C’est si beau cette amitié! c’est cette amitié qui donne la valeur du roman de Pennac!!

  29. je suis étonnée en lisant les commentaires de voir que tant de tes connaissances de connaissent pas pennac. Comme quoi, les auteurs que l’on aime, on croit que tout le monde les connait! 😉