Bilan de mes essais ici et ailleurs

Pour ceux qui s’interrogent sur ma présence sur la Toile et sur mes publications plus qu’aléatoires…

J’ai testé, ici et là, aussi ailleurs, les possibilités qui s’offraient à nous, à ceux qui comme moi voulaient quitter OB.

Sur Canalblog

La plateforme est agréable et offre de nombreux avantages. En quittant Orange, j’avais ouvert un blog là-bas que j’ai conservé quelque temps, jusqu’à l’apparition des publicités obligatoires.

Lorsque j’ai voulu quitter OB au moment de l’installation de la barre et de la bataille qui s’en est suivie, j’ai tout de suite pensé à me rouvrir un blog là… mais j’ai laissé tomber.

… j’ai tout arrêté du jour où je me suis aperçue qu’ils mettaient de la pub (intercalée entre l’article et les commentaires) à partir du troisième article posté. J’en ai donc laissé deux et j’ai supprimé le troisième.

Sur Eklablog

Le transfert est on ne peut plus facile.

On retrouve un peu de l’administration du blog OB, mais avec des fonctionnalités différentes, des mieux, sans doute aussi, et des contraintes parfois similaires.

Pour la gestion d’images… je n’ai pas compris où les images étaient stockées et où l’on pouvait les supprimer si l’une d’entre elles avait été enregistrée par erreur sur le blog. Je me trouve donc confrontée au même problème que sur le nouvel OB. Les images une fois postées sont perdues.

Le mode de gestion des commentaires ne favorise pas vraiment les échanges entre blogueurs. Personnellement, vous savez que sur OB je répondais la plupart du temps à l’ensemble des commentaires reçus et que j’allais aussi lire vos réponses chez vous. Cela prend du temps, mais c’était un véritable moment de plaisir pour moi que cet échange qui me permettait de mieux vous connaître. C’est ainsi que les liens se créent.

On peut s’abonner à un blog… par l’intermédiaire du module « newsletter », mais si le blogueur n’a pas pensé à vous en envoyer une à chaque parution d’article, vous ne saurez pas qu’il a publié un nouvel article.

Tout le monde râlait ici parce que si OB permet l’importation de blogs, il ne permet pas d’exportation, même pour une sauvegarde. C’est la même chose sur Ekla. Ceux qui voudraient en partir pourront supprimer leur blog, c’est vrai, mais ne pourront pas le sauvegarder avant. De plus, le compte restera actif avec l’impossibilité de créer le blog de nouveau sous le même nom, en cas de changement d’avis. (C’est d’ailleurs la même chose sur Canalblog où j’ai eu un compte en 2007, pas supprimé, et où je n’ai pas pu utiliser la même adresse lorsque j’ai voulu créer de nouveau un blog là-bas)

Lorsqu’on laisse trop longtemps son blog sans rien y publier, les liens y conduisant sont « redirigés’ vers une page de liens publicitaires et, pour accéder de nouveau au blog, il faut effacer de la barre adresse la partie qui concerne la page de redirection… J’avoue que j’ai mis du temps à m’en apercevoir alors que je voulais aller faire un coucou à Trinity.

Je n’ai pas pris le temps de faire une copie d’écran, je le regrette. Mais je suis certaine que ça se reproduira de nouveau.

Ekla indique que la publicité est installée sur le blog au bout de 40 jours d’inactivité… et qu’elle disparaît lorsque le blogueur se connecte. (Comme sur OB au début. Maintenant, il faut sur OB republier un article ou répondre à un commentaire pour que le blog perde les publicités indésirées)

Sur Blogspot

Il y a de très bonnes choses… dont l’import et export du blog possible, d’un simple clic dans son administration. On peut sauvegarder son blog à tout moment, en garder une archive à un moment donné afin de le modifier ensuite.

Le bouton « blog this » qui est une version plus « légale » du repost d’OB n’est pas obligatoire. On peut aussi le supprimer d’un clic, très facilement.

C’est vrai que du coup on supprime aussi presque toutes les options de partage du blog… mais, dans la mesure où l’on ne souhaite pas une énorme audience, je ne crois pas que cela gêne.

Les images sont gérées à partir d’un espace public sur Picassa… un peu ce que nous aurons sur le nouvel OB avec ses galeries Flirck.

En fait, si je réfléchis et compare, Blogspot, c’est un peu comme le nouvel OB, mais avec plus de respect malgré tout du blogueur et la publication d’articles me convient. (Le clic image pour la voir dans la taille où on l’a déposée sur son blog, qui peut être grande, ou très grande, est similaire à ce que l’on trouve ailleurs maintenant partout et qui n’existait au départ que sur Canalblog.) Intégrer un lien dans un article est d’une simplicité incroyable.

En  bref, c’est une bonne plate-forme. Mais il semble que certains n’aient pas pu parvenir à y déposer de commentaires…

Ce peut être un problème. Je voudrais savoir combien d’entre vous n’ont pas réussi à le faire.

WordPress

… ne surtout pas s’inscrire sur « WordPress.com » si l’on veut garder sa liberté. Il faut comme dans beaucoup d’endroits s’enregistrer, comme sur FB, et, comme chez eux, le compte une fois créé ne peut pas être supprimé, même si l’on peut supprimer son blog (dans les mêmes conditions que sur Canalblog, on ne pourra plus utiliser l’adresse de blog qui a déjà servie).

Mais WordPress peut aussi exister en auto-hébergement en payant un abonnement chez OVH ou ailleurs. C’est un logiciel gratuit, qui présente de nombreuses fonctionnalités.

C’est sans doute la meilleure façon d’être à l’abri des pubs qui de toute façon arriveront un jour ou l’autre, car il faut bien que les hébergeurs vivent.

Voilà où j’en suis pour l’instant. Je tatonne, je préfère Blogspot, où l’on ne m’impose pas les pubs. Comme dit mon mari, Google n’a pas besoin des pubs sur nos blogs pour gagner de l’argent. Nous devrions être à l’abri pendant quelque temps.

Je n’ai pas testé de blog sur Blog50… d’autres l’ont fait. L’administration est simple, les possibilités nombreuses. Mais on ne peut pas y mettre « sa » propre publicité, donc, je ne pourrais pas y vanter Papilio ou les anthologies éphémères sans contrevenir aux conditions d’utilisation.

Il existe d’autres plates-formes, mais je ne veux pas me prendre la tête. Je vais attendre aussi, avant de supprimer mes blogs obéiens, de voir si le bouton d’export est bien mis en place, s’il peut fonctionner et me permettre d’avoir une copie tout à fait correcte (celle d’Eklablog a mélangé les commentaires reçus et mes réponses, en les mettant tous par ordre chronologique, alors que je ne réponds pas toujours aux commentaires dans cet ordre) et complète de mes blogs et de leurs contenus.

Si c’est le cas, il est possible que je le sauvegarde et que je n’y laisse que ce qui est moins personnel, les livres, les grandes histoires composées avec les visiteurs…

… ou que je supprime tout.

Mais c’est vrai que c’est une décision très difficile à prendre, qui me navre et me met dans une position plus qu’inconfortable.

Si je pouvais espérer qu’OB redevienne ce qu’il était, je resterais ici.

Donc, en conclusion, et afin que vous n’ayez plus à me chercher ici ou là, j’ai mis dans mon cahier à spirales un « blogroll » qui vous donne (tout en bas de la page du blog) la liste de mes « ailleurs » avec le lien vers le dernier article publié.

C’est une des fonctionnalités de Blogspot que j’apprécie.

Merci à tous ceux qui suivent mes délires bloguesques… et qui ne se sont pas encore arrachés les cheveux en me lisant.

Gardez l’espoir.

Je vais continuer à vous lire et à publier mes histoires. Ce sera ici : http://quichottine.blogspo
t.fr

Douce et belle journée à tous.

Je vous embrasse fort.

Quichottine

(Newsletter envoyée à 176 abonnés)

2 réponses à “Bilan de mes essais ici et ailleurs

  1. Je vois que tu es comme moi perplexe. Je suis déçue par le nouvel OB et ailleurs je ne trouve pas mon bonheur…Rien d’aussi bien que chez l’ancien OB…
    Et mes lecteurs ne me suivent pas…

    • Tu résumes très bien.

      J’espère que d’autres améliorations viendront. Il n’y a rien de mieux que ce que nous avions ici.

      Merci, Figaro.

      Les lecteurs ont du mal avec tous ces changements, et je les comprends.