Il était une fois…

Clément… Il y avait si longtemps !

… au début de mon blog.

 

(C’est vrai qu’à l’aune du virtuel, le temps passe si vite qu’on ne se souvient plus si cela fait trois ans, cinq ans, ou seulement quelques mois…)

 

Clément, c’est un personnage de roman, l’un de ceux qui attendent dans mes tiroirs mon bon vouloir.

 

Clément, c’était le héros d’une chanson, ma Chanson de Geste à moi…

 

Il était né un soir, sur les pages quadrillées d’un cahier à spirales… et il avait voulu en sortir, il m’obsédait.

 

(Je l’avais laissé faire, et il m’avait surprise. Il s’était bien entendu avec mon Lutin bleu, c’est d’ailleurs lui qui vous l’avait présenté… les anciens s’en souviennent.)

 

Il avait été le héros d’une grande histoire où les plus hardis de mes visiteurs avaient chacun déposé quelques lignes ou une image…

 

Tout avait commencé autour d’une pierre tombale, un ancien souvenir à moi, du temps où j’étais guide au musée de l’Évêché, à Limoges.

 

C’était « la pierre de Clément »…

 

La fin de l’histoire, le début d’une autre, un épisode parmi d’autres de mon grand cahier.

 

– Ah oui, le grand cahier ! Celui que t’avait offert Muad…

 

Un immense cahier, de ceux dont on ne peut se défaire en le cachant dans un tiroir aux secrets…

 

Muad_170608.jpg

 

– Je me souviens très bien, tu avais commencé ton histoire par la fin… Je n’étais pas content du tout !

 

Il arrive qu’il faille commencer ainsi, pour dire que l’histoire est terminée, qu’il n’est plus temps d’inventer d’autres épisodes, que le héros n’a plus l’âge qu’il faut pour tout reconstruire…

 

– On a toujours l’âge qu’il faut… Tu te souviens pourtant de ce premier long poème que tu avais appris… C’était une traduction de Kipling, André Maurois en était l’auteur.

 

C’est vrai, il ne faut pas oublier le traducteur, celui qui permet qu’un poème, un texte écrit dans une autre langue que la sienne, puisse arriver jusqu’à soi.

 

«  Si tu peux voir détruire l’ouvrage de ta vie… »

 

Si… Si l’on pouvait ainsi toujours recommencer, sans cesse, comme l’araignée qui n’a pas d’état d’âmes – enfin, nous le croyons – lorsque nous détruisons sa toile… qui la retisse, inlassablement, parce que sa vie en dépend.

 

081207 Araignée 2

 

– La Toile… c’est un piège tu crois ?

 

Je ne sais pas. Mais Clément n’en avait que faire, lui. Il tissait ses histoires au fil de ses rencontres. Il a vaincu sa peur, il a fait de sa faiblesse une force, il s’est joué de ceux qui ne comprenaient rien en étant seulement – juste un peu – différent.

 

– On croirait Papilio

 

Oh non ! Il ne faut pas confondre. Clément a existé bien avant Papilio, il chantait des chansons, jouait avec les mots, et, en ces temps anciens où il fallait des heures, des jours, des mois, pour écrire quelques pages, dans le silence et le froid d’immenses monastères où des moines copistes transformaient des écrits en œuvres d’art, lui, il allait de ville en ville, à pied, en prenant le temps de la découverte et en faisant des arbres ses amis…

 

– On croirait  Papilio

 

Un Papilio qui aurait eu un autre destin, qui n’aurait pas pu aimer à visage découvert, qui aurait d’abord rencontré la douleur avant d’en faire son secret.

 

– … Si tu veux. Mais Clément ? Que raconteras-tu ici ? Vas-tu reprendre ton histoire où tu l’avais laissée ?

 

C’est vrai que je pourrais… Mais si nous commencions par le commencement ?

 

– Le début ou la fin ?

 

Juste  les mots qui furent les tiens.

 

« Il était une fois… »

 

68 réponses à “Il était une fois…

  1. m'annette

    C’est un récit à tiroir, le temps remonte le temps, l’histoire se réécrit ou se relit, il n’y a ni début ni fin, mais tu es toujours là…
    A très vite…

    • Un temps que je voudrais effacer, ou suspendre un peu… Juste le millième de seconde nécessaire pour qu’un sourire s’épanouisse.

      Merci d’être là aussi.

      Passe une douce journée. Bisous.

  2. Avec tous tes liens, tu me fais penser à Siratus… J’en ouvre un , puis un autre et encore un autre et à la fin je ne sais plus trop d’où je viens, mais je finis toujours par retrouver le chemin.
    Ainsi donc tu as été guide au Musée de l’évêché à Limoges ? Et bien tu devrais y revenir, tu découvrirais le Musée des Beaux Arts, en lieu et place, ouvert depuis deux ans. Il est absolument magnifique. Nous l’avons visité l’année dernière avec deux de nos petites-filles très intéressées par l’histoire et je pense y revenir bientôt.
    Tu ne reconnaîtrais pas l’environnement. D’importants travaux ont été réalisés ces deux dernières années et l’ensemble du quartier est bien mis en valeur. Le jardin me semble plus beau chaque année. Nous aimons beaucoup nous y promener. Nous en sommes à 1/4 d’heure en voiture.
    Quand j’étais normalienne dans les années 60, c’était notre lieu de promenade favori !
    Tout près, il y a aussi le Musée de la Résistance.
    Limoges évolue, c’est bien agréable.
    Mais me voilà bien loin de Clément… Je lui dis à demain et au lutin bleu aussi bien sûr !
    Toi, je t’embrasse très fort et je te souhaite une douce nuit.
    Si un jour tu as le temps, voici le lien pour aller voir mes photos du Musée des beaux arts. Le catalogue n’est pas exhaustif ! https://plus.google.com/photos/110804775056937296061/albums/5633440546600885601?authkey=CIO2wc6VjeaKLg#

    • Ben oui… pour le musée. L’été 1971, et j’ai renouvelé en 72.

      C’était agréable. Les deux gradiens en titre m’aimaient bien. Les touristes aussi.

      J’en faisais sans doute un peu trop, mais je leur disais bien que c’était des légendes… et pas forcément la réalité.

       

      J’irai a la découverte de ce nouveau musée…

       

      Tu sais, j’ai retrouvé « mes » gisants dans tes images… et des oeuvres de l’Antiquité que j’aimais regarder… des émaux… Je crois que j’aimerais vraiment aller m’y promener.

      Merci pour tout, Cricri.

       

      Je pensais… ton lien vers tes images est là… tu veux que j’ôte ce commentaire une fois que tu auras lu ma réponse ?

  3. Ton style révèle bien ton âme et nous console de bien de choses…
    Merci Quichottine

  4. Une histoire qui commence par la fin, ça me fait penser à Colombo … 😉
    Bon dimanche
    Bisoux doux

    dom

  5. Oui ! Je me souviens de ce « routard »..même si en ce temps ce mot n’existait pas.

    Beau dimanche Quichottine avec bises de nous deux

    • S’il existait, il ne devait pas avoir le même sens qu’aujourd’hui. 🙂

       

      Passe une douce journée, Patriarch. Bises affectueuses à vous deux.

  6. « Si… Si l’on pouvait ainsi toujours recommencer, sans cesse, comme l’araignée qui n’a pas d’état d’âmes… »
    Éternel recommencement qui nous maintient vivants…
    Doux dimanche et GROS BISOUS ma Quichottine.

  7. Je suis ravie de retrouver Clément, et je l’attends encore, j’espère le croiser sur ses chemins pour qu’il me chante un conte doux et sans nostalgie…

    Je t’embrasse ma Quichott’, passe de joyeuses fêtes.

    • Il faut que j’achève son histoire… mais, tu sais comment je suis. Toujours hésitante et si peu sûre de moi qu’il risque de retourner dans son tiroir…

       

      Je t’embrasse tendrement. Passe de joyeuses fêtes toi aussi.

      Merci d’avoir mis à jour la Petite Fabrique. J’ai encore pris du retard partout…

  8. C’est toujours bien de retrouver ces liens …et la fin n’est sans doute jamais que le début d’autre chose..
    Bonne journée Quichottine
    Gros bisous

    • Et notre « fin du monde » un recommencement… Dieu fasse que ce renouveau soit meilleur.

      Bonne journée à toi aussi, Canelle. Gros bisous et bonne veillée de Noël.

  9. Merci Quichottine, je découvre…
    Bises

    • Il faudra que je republie cette histoire… en la corrigeant un peu.

      Je ne savais pas encore trop me servir de mon blog à l’époque.

      Bises et douce veillée de Noël, Jackie.

  10. Les personnages que nous avons en nous se taisent puis un jour nous reviennent plus « vivants » plus pressants que jamais ! Ainsi de Clément ?
    Je te souhaite un Bon Noël.
    Sido

  11. oh oui ! je me souviens d’avoir suivi les épisodes de clément et même j’y ai découvert grâce à tes liens plus mes tâtonnements comment on pouvait programmer un article à l’avance …
    Internet est un levier formidable, une autre manière d’écrire, de lire, d’entrer en lien. du moins de la manière dont nous nous sommes appropriés les blogs.
    D’autres réseaux sociaux m’échappent complètement. et je n’ai pas envie de m’en encombrer. Est-ce du snobisme ? est-ce un tort ? rien de tel. de la méfiance envers cette société de la vitesse et de l’éphémère et surtout, je ne sais pas où je caserais leur suivi en plus dans mon emploi du temps.
    bises et passe un beau dimanche. Soleil au coeur à défaut d’honorer le ciel d’Île de France

    • Je n’ai pas non plus envie de m’encombrer d’autres réseaux, le mien me suffit, il est encore un peu « humain »… je peux encore savoir vous retrouver en pensant à vos mots, à ceux que vous m’avez laissés ici, à ceux que vous déposez chez vous.

      Ailleurs, si j’avais des milliers de soi-disant « amis », qu’en ferais-je ? Ils se perdraient, et moi aussi

       

      Passe une douce journée, Jeanne. J’espère que tu as passé un bon dimanche malgré notre ciel gris.

      Bisous.

  12. salut
    je te souhaite un bon dimanche

  13. J’ai relu avec plaisir la prière de Kipling ! J’ai tant aimé parcourir le Livre de la Jungle et il me revient que c’est à cause de lui que l’on m’avait donné le totem de Mowgli, reçu dans un camp d’En Calcat, dans le Tarn, quand j’étais une adolescente coureuse de bois et de rêves…
    Bonne soirée Quichottine

    • Tu as été coureuse de bois et de rêves ? C’est une belle occupation pour une adolescente… et même un peu plus tard.

      Merci pour ce partage, Marine. Bises et douce veillée de Noël.

  14. je ne connaissais pas clément, je suis allée jeter un oeil sur la pierre de clément, je n’ai pas le temps aujourd’hui, mais j’ai vu qu’on y parlait de lutins! je reviendrai surement la lire après les fêtes ! je note !
    au cas où je n’ai pas le temps de passer demain, je te souhaite quichottine, de très bonnes fêtes de Noël. Bisous et bonne soirée

  15. Et moi, non plus je ne connais pas, mais il est vrai que le temps passe trop vite, et qu’on ne fait ni n’écris tout ce que l’on souhaiterai !!*
    Moi je te souhaite de passer de bonnes fêtes et vu que tu as était très gentille, le monsieur à la barbe blanche devrait venir te gâter, comme tu nous gâtes avec tes lectures
    un gros bisous

    • Un sourire pour toi, Dgidgi. Je suis sûre que le monsieur à barbe blanche va te gâter aussi.

      Gros bisous et bonne veillée de Noël à toi aussi.

  16. Tiens un personnage sympathique que j’avais oublié …..
    Le temps passe si vite et mes absences tellement nombreuses ……
    Gros bisous ma Quich’ et belle fin de dimanche

    • Tu es loin, ma Clo… mais je sais que tu n’oublies rien… ou peu de choses.

      Gros bisous à toi aussi. Passe une bonne veille de Noël.

  17. Bonsoir Quichottine. C’est vrai que le temps passe bien vite. Bonnes fêtes et bisous

  18. Moi je relis toujours avec intérêt de toute façon j’oubli, ou il y a des choses qui ne m’avaient pas frappées à la première lecture.Joyeux Noël à toute ta famille.

    • C’est vrai que nous oublions… et que c’est souvent une bonne idée de relire.

      Merci, Solange.

      Joyeux Noël aussi chez toi. Amitiés à vous deux.

  19. du coté de Bordeaux ils connaissent bien le Pape Clément

  20. Et moi j’ai pensé aux gisants du musée aussi en lisant ton récit.
    Tu devrais vraiment revenir voir ce musée restauré, il est tellement riche et beau. Beaucoup d’endroits pour s’asseoir et rêver en contemplant des oeuvres.
    Les enfants sont toujours (enfin presque) fascinés par l’Egypte ancienne. Mes six petits-enfants n’ont pas dérogé à la règle ! Et le musée de Limoges est richement doté de ce côté là.
    J’aime aussi beaucoup les vitraux de Francis Chigot. On en trouve dans plusieurs église de la région et c’est lui qui a conçu les verrières de la gare des Bénédictins.
    Mais que je suis bavarde !!! Je ferais bien d’aller dormir, demain c’est la fiesta avec toute la jeunesse.
    Ton com ne me gêne pas du tout, tu peux le laisser.
    Gros bisous et bonne nuit.

    • Je n’avais pas alors une si jolie photo que la tienne, et même Alphomega qui est allé à Limoges exprès pour m’en chercher une était alors revenu bredouille… Le musée était en travaux et il n’avait pas pu accéder à la salle où ce couple est exposé.

       

      Il y avait deux salles consacrées à l’Egypte ancienne lorsque j’y étais… du moins à ces miniatures dont je n’ai plus le nom en tête… il faudra que je cherche.

       

      Les vitraux sont splendides… J’ignore s’il y a toujours dans l’une des salles cette grande toile (immense, elle prenait tout le mur dans mon souvenir) dont la peinture cachait des matériaux divers… de la terre, du sang… j’avoue que je ne l’aimais pas beaucoup alors. Je verrai si mon impression a changé.

       

      Merci, Cricri… Gros bisous et douce nuit à toi.

  21. Je crois que je n’avais pas bien compris ta question. Cela ne me gêne pas que cet album soit vu, je viens de le mettre en public.Il n’y a rien de personnel, juste un gros travail de montages….
    Re-bises

  22. Je me souviens de Clément .. et de Muad aussi! As tu de ses nouvelles?
    Je te souhaite un merveilleux Noël Quichottine

    • Je n’ai pas eu de nouvelle de Muad depuis longtemps, mais je sais qu’il va bien.

      Merci, Kri.

      J’espère que tu as passé un merveilleux Noël.

      Bisous et bon bout d’an.

  23. patdelapointe

    bon noel Quichottine.

    • Merci.

      J’espère que vous avez passé un bon Noël… Ici, tout le monde est mainenant reparti.

      Bisous et douce soirée à vous deux.

  24. Si tu veux la photo des gisants, je te l’offre avec plaisir !
    C’est encore plus beau en situation….
    Gros bisous et bonne journée

    • C’est tout gentil !!!

      Merci, Cricri.
      Je prendrai ce cadeau avec plaisir. 🙂

       

      Gros bisous et douce soirée à toi.

      Bon bout d’an.

  25. Salut Quichottine, ô toi qui écris si bien… Clément… l’araignée (jolie bestiole sur l’image!), toi, ton histoire… c’est bien tout cela Beau Noël, douce soirée pour toi,
    Je t’embrasse,
    Gigri

  26. Quichottine

    J’ai enquichottiné ce billet, des histoires s’y cachent pour ceux qui ont le temps.

    Mais il n’est jamais obligatoire de les lire. 🙂

  27. Martine Eglantine

    La fin n’est qu’un début ou il y a un début dans toute fin. Bises

  28. Anniclick

    Je ne connaissais pas Clément, je suis ravie de faire sa connaissance, et qu’importe par où commence son histoire je suis curieuse de lire la suite …
    Bon dimanche ma Quichottine
    Gros gros bisous

  29. Je n’ai pas connu le Clément de tes débuts, mais je suis ravie de le découvrir maintenant.
    Bisous et bon Noël ma Quichottine

  30. Sonya, La Ptite Créole

    c’est bien parfois de remonter le temps
    les nouveaux peuvent en prendre connaissance
    merci pour ce beau moment
    je te souhaite de merveilleuses fêtes en famille

    ti bo

  31. …. justes quelques BreizhAmitiés pendant ces « fêtes » !

    pour Clément … je reviendrai – je suis bien avec Papilio !

    • Chouette ! J’espère qu’il te donnera l’envie d’aller un peu plus loin, et de garder au coeur un peu de ce ciel bleu qui manque parfois tant.

       

      Je t’embrasse très fort. Passe une douce journée.

  32. J’adore ton style . Je sais quand j’arrive chez toi , mais je ne sais jamais quand je repars. J’ouvre une porte , puis deux , puis trois……. un vrai labyrinthe d’histoires passionnantes ….. puis je te retrouve , c’est magnifique. Merci Quichottine.Douce soirée, bisous

    • Merci à toi… Je ris… tu sais, tu n’es pas obligée de suivre tous les liens. Cela va te prendre trop de temps.

      Il faut jouer à « am-stram-gram »… et ainsi, se garder la possibilité de revenir à un autre moment.

      Bisous tout plein et douce veille de Noël Erato.

  33. Durgalola

    mes meilleurs voeux pour toi et toute ta famille

    (message collectif pour vous tous chers blogueurs)