Lundi… pensées pour vous

Certains d’entre vous s’inquiètent… peut-être avec raison.

Je publie moins, je m’absente de plus en plus souvent, et, même si j’essaie de conserver le plus possible le temps passé à vous lire et à déposer chez vous des messages qui ne soient pas de simples coucous, vous pourriez trouver que je me laisse aller à une paresse qui n’est pas de mise ici…

Alors, que se passe-t-il ?

Est-ce la peur des changements obéiens annoncés ?

http://forum.over-blog.com/thread-2720126-0.html

…Il est vrai qu’ils seront nombreux, mais peut-être moins difficiles à supporter que ce à quoi je m’attendais lors de la mise en place de la version bêta de la plate-forme…

Et puis, si je ne m’y fais pas, n’ai-je pas prévu – à tout hasard – un nouveau blog sur Blogger… Ce sera mon cahier à spirale, où, à défaut d’y déménager ma bibliothèque, je pourrai toujours vous raconter des histoires, vous parler de ce que j’aime, faire mes « gammes » en vue de nouvelles publications, différentes…

Est-ce Papilio – ce livre en attente d’édition – qui m’occupe ailleurs, trop longuement ?

Non… même si j’ai préparé une seconde version, moins didactique, sans notes de bas de page, où il faudra peut-être lire parfois sans essayer de comprendre, comme dans un roman de science-fiction où l’on se heurte à des situations inédites, dans des mondes où tout s’organise sans qu’on ait à se reporter à la réalité…

Le livre est terminé, il sera bientôt disponible sur les pages de TheBookEdition, comme l’étaient L’Atelier de Mijoty et La Boîte à Rêves, comme l’est Paraboles – mes « contes du lutin bleu ».

Quand on parle d’édition, on a tendance à penser à ceux qui, comme Jean D’Ormesson, comme Philippe Delerm, comme Daniel Pennac, vivent de leur plume… mais combien d’écrivains anonymes n’iront jamais au-delà de leur premier roman ?

La route est longue pour ceux qui veulent suivre leurs traces, et je n’ai pas le temps de faire du porte à porte, d’essayer de convaincre les indécis.

Je ne serai jamais un « écrivain ».

En fait, je n’attendais pas la gloire, la célébrité me gênerait. L’auto-édition de mes contes du lutin bleu a rapporté un peu plus de trente euros à mon illustratrice, ma part ayant été reversée intégralement à l’association  Rêves… soit l’équivalent de cinq paquets de cigarettes.

Heureusement que je ne fume pas.

Ma seule gloire, ma seule fierté, est d’avoir pu vous conduire dans ces projets qui ont permis de redonner le sourire à deux enfants malades.

Alors, oui, il y en aura d’autres, sans aucun doute, parce que ces rêves d’enfants sont le plus important pour moi. On ne devrait jamais priver un enfant de ses rêves. Jamais.

Alors ? Que se passe-t-il donc ?

L’automne, la grisaille, les moments d’incertitude, de doute, les soucis, les impératifs familiaux… je pourrais invoquer mille excuses toutes aussi acceptables.

Il y aura d’autres moments de silence. Mais le plus important n’est-ce pas cet instant où la fenêtre s’ouvre et où les mots trouvent le temps de l’échange ?

110829_Saint-Brieuc.jpg

Passez une belle journée.

Un immense merci à ceux qui prennent le temps de me lire et de me laisser leurs mots.

170 réponses à “Lundi… pensées pour vous

  1. Bonjour Quichottine ! Quand je ne te « vois » pas chez moi ou ici je me dis elle est affairée à ceci cela quoi de plus normal, la vie ce n’est pas qu’un blog… Pas de souci tu passes quand tu peux et tu nourris ton blog à ta guise, quand tu as matière à écrire… Côté écrivain pro il est bon d’avoir des connaissance dans la pièce comme on dit, coup de pouce quoi, talent ou pas, de nos jours c’est ce qui compte le carnet d’adresses ! J’ai un tit conte enfant à mon actif, je vais tenter la chose pour en sourire, avis aux illustrateurs et éditeurs à « compte d’éditeur », programmé pour le 1 novembre… Je vais certainement être désenchantée aussi… Qu’importe, le plaisir d’écrire en amateur demeure… Bonne semaine à toi, je t’embrasse, jill

    • Je n’ai hélas pas de piston… mais bon, on ne sait jamais.

      Pas grave, je sais que mes amis seront heureux de lire ce livre. Il mérite de trouver des lecteurs, quelle que soit son éditeur.

      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  2. plein de choses …ou rien font que parfois on déserte le blog…notre vie est fait d’instants et ils sont souvent a inspiration différente …pour la nouvelle version d’ob j’ai fait un essai …pourquoi pas …la seule chose qui m’embêterait serait de perdre mes contacts et ça je ne sais pas comment cela se présentera …peut être avec un nom barbare pour moi: les rétroliens ? ON VERRA BIEN ..!
    belle journée à toi
    bises

    • J’ai fait un essai aussi… mais je ne suis pas certaine qu’elle me corresponde tout à fait.

      Nous verrons bien.

      Gardons espoir, tout n’est pas perdu encore.

      Bises et belle journée à toi. Merci !

  3. Heureuse d’avoir de tes nouvelles Quichottine… je vois que tu es très occupée et m’en réjouis car tes occupations sont loin d’être du simple remplissage… Et tu nous en fais profiter…Merci
    Bises

  4. La boite à rêves ! quel merveilleux moments en sa compagnie…
    lundi dernier une rencontre avec un « écrivain » (Marc LEPAPE)qui n’a pas réussi à séduire son éditeur avec son second roman…il l’a donc mit sur son site !
    comment s’y retrouver dans la forêt éditoriale…les attachées de presse ne s’interessant qu’aux « valeurs sures »
    la difficulté des « petites » associations pour rencontrer des auteurs…
    mais : Ne cessez jamais de rêver… » c’est la leçon que je retiens du livre
    bizzzzzzzzzzzzzz Quichottine

    • Il a eu raison, je crois.

      Ne cessons jamais de rêver… je sais que c’est important.

      Merci, Josette. Bises et douce journée.

  5. telle est la vie des blogueuses, Quichottine…

  6. Ah ma Quichottine, la tenue d’un blog demande beaucoup de temps et la disponibilité n’est pas toujours au rendez-vous. Je suis toujours heureuse de te lire. Je reste admiration de ton action auprès de cette association « Rêves ». C’est chouette. Et puis pour revenir à ce que tu expliquais, la gloire n’est rien par rapport au plaisir que procure l’écriture et la lecture. Bises et bonne journée. ZAZA

    • Je ne peux qu’approuver… Je n’aime pas quand le temps se met à être trop rare.

      Merci pour tout, Zaza.

      Bisous et douce journée à toi.

  7. bonjour !
    on passe toutes par là ! la vie , les impératifs, l’inspiration , font que le blog ne peut être présent-
    bonne continuation- en tout cas OB va améliorer au fur et à mesure- j’y reste- j’y suis depuis 2005-
    je n’aime pas l’automne, hibernation dans nos gênes –
    bon courage pour tout-
    à bientôt ! amitiés-

    • J’y reste aussi, mais j’avoue que je passe par des moments de doute intense…

      Merci pour ta présence, Lady Marianne.

      Amicales pensées pour toi.

  8. Quichottine,
    J’apprécie beaucoup ton article du jour plein de sensibilité. Il me touche tant que j’en ai une petite larme à l’œil. J’espère avoir le plaisir de te lire rapidement et qui sait, un jour, de te rencontrer.
    Je te souhaite une belle et douce journée bien remplie.
    Je mets permets de t’embrasser.
    A bientôt.

    • ON ne sait pas de quoi demain sera fait… mais tout est possible je crois.

      Merci pour tes mots si gentils.

      Je t’embrasse aussi. Passe une douce soirée.

  9. silence-fatigues des changements de temps….silence nécessaire pour se recentrer….oh que je comprends ces silences petits ou plus longs. Les petits silences sont bénéfiques mais les trop longs….je te souhaite toute l’énergie et la joie nécessaire pour laisser la fenêtre entrouverte pour laisser l’odeur de la gaieté parvenir jusqu’à nous
    gros gros bisous

    • Chère Soly ! Que je voudrais aussi retrouver sur ton blog tes collages si joyeux !

      Merci d’être là. Je t’embrasse très fort.

  10. On sent une certaine mélancolie dans ce billet …
    Est-ce l’automne (en France) qui déteint sur toi ? Peut-être …
    Quant aux changements obéeins on verra bien mais personnellement je songe à déménager. je préfère tant mon 2e blog
    Pas besoin d’emporter les anciens billets dans des cartons. On peut laisser son blog over-blog ouvert et mettre un lien sur le nouveau qui permet ainsi aux lecteurs de revenir en arrière s’ils le désirent.
    Ceci étant je pense que le principe même du « blog « , cet espèce de journal très court, est emblématique de notre époque où tout va vite et où tout passe sans que l’on regarde derrière soi.

    • Je comprends que tu le préfères… son administration est bien plus agréable que lors des bugs obéiens ici.

      Je laisserai le mien ici, sauf s’il est devenu inexploitable… Nous verrons bien.

      Je suis assez d’accord sur ta définition du blog… même si j’ai essayé de faire en sorte qu’il puisse être un livre dont on peut tourner les pages à l’envers où les lire autrement.

      Merci pour ta gentillesse amicale. Passe une douce soirée.

  11. Les moments de silence sont très importants, ils sont le ferment de ce qui nous meut et nous permet d’écrire.

    Bonne journée, ma Quichott’.

    • Certains silences sont inquiétants… mais, tu as raison, celui-ci ne l’était pas.

      Passe une douce soirée, Polly. Merci de tant m’aider pour La Petite Fabrique.

      Je t’embrasse très fort.

  12. parfois ça se complique
    et je comprends
    prends ton temps

    je t’embrasse

  13. Bonjour chère Bibliothécaire on peut toujours s’absenter un moment on revient toujours.. pour la nouvelle plateforme je ne me suis pas encore trop tracassée car ce’la m’énerve un peu lol… mais je vais quand même aller voir ton lien.
    Ta photo est très belle.
    Me voilà de nouveau solitaire après deux semaines de « vacances ». belle journée et plein de bisus
    le matelot de la terre ferme

    • Les vacances sont des moments hors du temps… j’espère que tu en as bien profité.

      Bon retour chez toi, Chantal. Merci pour tes mots.

      Bisous et douce soirée.

  14. Bonjour Quichottine, le ton est un peu de saison, j’ai pensé aussi à la surcharge de travail, la famille, le temps…. je suis content que ce sont des projets concrets qui t’occupent et te pré-occupent. merci de nous avoir donner ces quelques nouvelles, histoire de passer ma tête à la fenêtre et de faire un cou-cou, même rapide. Cordialement.

    • La famille aussi… mais si l’on pouvait arrêter le temps un peu, ça me soulagerait.

      Merci pour ce coucou rapide, Pierre. Passe une douce soirée.

  15. des articles sont si riches qu’ils font du profit…. je n’arrive pas toujours à suivre… alors…. ne t’excuse pas… c’est bien de se manquer, ça donne la mesure du plaisir qu’on a à se rencontrer…

  16. je te sens un peu découragée et triste dans cet article.J’espère que ça va aller.
    Et je dis toujours que les jours ne sont pas assez longs, il y a temps de choses à attraper à droite et à gauche. Alors on ne peut pas être toujours présent !
    Quant à OB, je suis allée voir la nouvelle version la semaine dernière, et j’ai un peu peur, car je n’y comprends rien. Il faut être bien connaisseur en informatique pour comprendre tous les termes qu’ils donnent dans leurs explications !

    bises et bonne journée

    • Il ne faut pas lire les explications, je pense.

      Nous verrons bien. Certaines choses sont plus simples, d’autres plus décevantes. Le blog va changer, c’est certain.

      Mais est-ce que nous ne perdrons pas au change ?

      Merci à toi… ça va aller, bien sûr… Il me faudrait un peu plus de temps.

      Bises et douce soirée.

  17. Bonjour Grande Quichottine,

    Comme toi, Elle manque à être rigoureuse au sein de la blogosphère. Malgré cela, ses silence et absence, Elle pense à vous, tente de temps à autre d’intervenir soit chez Elle soit chez vous dont toi fait partie.
    Et ce jour, après s’être attardée chez Dame Coincoin, elle a eu souhait et temps de venir te rendre visite. On a découvert cette pensée ; elle change de celles que nous avons proposé en musique. Nous t’en remercions.
    Au final, je pense que ce sont plusieurs petits choses et d’autres formant un ensemble qui te font être moins présente parmi eux et moi.
    On ne te le reprochera pas. La virtualité ne peut remplacer les évènements qui ont lieu en dehors.
    Le moins irréel nous rappelle…
    Mais nous nous retrouverons ; plus tard que JAMAIS ! 🙂

    Prends soin de toi, Grande Quichottine.

    • Merci pour ces mots amicaux, AneverBeen. Tu as bien interprété mes silences.

      Il y a des moments comme ça où le plus important est ailleurs.

      Mais cela n’empêche pas les pensées et l’amiié.

      Prends soin de toi aussi, mon aminaute.

  18. cyruliszin

    je voudrais avoir du talent pour trouver les mots qui consolent, qui portent de l’espoir. je ne suis qu’une simple lectrice de blog qui s’émeut et qui compatit mais qui est bien vaine dans ses actions. Je dirais le plus simplement, bon courage, continue et fait nous rêver. Merci

    • Merci pour ces mots qui te font sortir de l’anonymat des lecteurs silencieux.

      Il n’est pas vain de laisser un message amical… Il m’a beaucoup touchée.

      Passe une douce soirée.

  19. Ma Quichottine tu n’a aucune raison de te justifier. J’ai, on a tous(tes) des moments où le silence est nécessaire… sans avoir d’explications à donner.
    Je te respecte et comprend ta « paresse » 🙂
    Je t’embrasse. Douce journée.

    • Merci, Marité.

      Tu sais, je voulais seulement vous dire que je pensais à vous.

      Je t’embrasse, passe une douce soirée.

  20. Chère Dona,
    Je sens de la tristesse ds tes mots, de la lassitude aussi. L’écriture, les blogs doivent rester un plaisir..Comme dit H.Michaux, » j’écris pour me parcourir. »Il est vrai qu’il arrive un moment ds la création où on ressent le besoin de partager, et un « refus » est ressenti douloureusement..Par ailleurs, il n’est pas bon de se laisser envahir par l’obligation de publier à tt prix…Le temps est gris, on sent vraiment comme une fin, celle de l’été, alors, on pense maintenant au feu ds la cheminée, à la neige….Bises VITA

    • J’écris pour respirer…

      L’hiver viendra, mais je voudrais que le soleil ne se cache pas trop longtemps. Les couleurs de l’automne sont jolie sous le soleil.

      Bises et douce soirée, ma chère Vita. Amicales pensées pour toi.

  21. Saches prendre un peu de temps pour toi lorsque c’est nécessaire…

    Bonne soirée avec bises de nous deux

    • Merci, Patriarch.

      Je crois que c’est important de garder chaque chose à sa place. En ce moment, la famille a plus de besoins… elle est prioritaire.

      Bisous et douce soirée à vous deux.

  22. Un bonjour cordial de Grece, en ce jour de mon anniversaire!
    On ne te reproche absolument rien , prends ton temps et viens sur ton blog selon tes envies, tes besoins !
    Bises
    FANNY.

  23. J’ai eu aussi un gros passage de besoin d’être ailleurs … mais maintenant que j’ai trouvé un autre chez-moi où je me plais beaucoup , ca va mieux :-))

  24. Pour moi les trois qualités indispensables à l’Humain sont le luxure, la gourmandises et…. la paresse, oui la PARESSE, le grosse le bien nourrie, loin d’être un défaut c’est elle qui progresser l’humanité. Sans la parresse nous serion toujours des cuilleurs chasseurs, toujours occupés à poursuivre un improbable gibier, sans la luxure pas de reproduction et sans la gourmandise nous mangerions toujours d’infâmes brouets… Donc bonne parrese chère Quichottine !

  25. Le temps des doutes …les questions sur le pourquoi du blog , le pourquoi du partage ..l’interêt des amis et en plus devoir chambouler les habitudes ….
    prends ton temps ma douce …
    Bises

  26. Je te comprends bien Quichottine car je suis dans le même état d’esprit. Cette période automnale et les tracas (ou non) du quotidien ont tendance à m’éloigner aussi de la toile. Mais dès le début j’ai décidé que cela ne devait pas être un problème alors je continue à penser que publier est et doit rester un plaisir et qu’une petite absence de temps en temps n’est pas un abandon. Prends donc tout le temps qu’il te faut, tu n’as qu’une vie et tout ce qui est important pour toi doit y tenir. J’ai très hâte de voir ta nouvelle version de Papilio. Et puis s’il n’y a plus de notes de bas de page, ce peut être une bonne occasion pour suspendre la lecture et expliquer aux petits oreilles qui écouteront que jadis…. Passe une jolie soirée. Je te fais de gros bisous

    • Pour Papilio, tu as raison. Ce seront d’autres partages, tout aussi enrichissants.

      Enfin, j’attends de savoir ce qu’en dira Davy… et, ensuite, nous passons à la phase finale.

      Merci pour tout, Cathycat. Le blog est un plaisir que nous nous offrons en pouvant le partager avec d’autres.

      Gros bisous et douce soirée à toi.

  27. au final, on n’ en sait pas plus….

  28. Merci à toi chère Quichottine, t’embrasse tout plein et bonne continuation surtout

  29. Oui Quichottine que la fenêtre s’ouvre….même peu….la mienne s’ouvre pas souvent en ce moment. Bonne soirée.

    • Je pense que tu as aussi de nombreuses occupations.. j’espère que tu vas bien.

      Passe une douce soirée, Bernard. Merci pour ta présence amicale.

  30. On n’est jamais assez prudent !
    je pensais bien que tu étais occupée à faire beaucoup de choses intéressantes ,mais tu sais ,on attend; on sait que tu ne nous oublies pas et que tôt ou tard tu reviens ! Tu nous diras quand ton livre sera disponible ! Bisous

    • Bien sûr que je vous le dirai… j’attends le retour de Davy.

      En attendant, je paufine.

      Merci pour tout, Fanfan. Bisous et douce soirée.

  31. tu sais, ce n’est pas grave, Quichottine!
    on fait ce que l’on peut…
    il y a bien longtemps que je ne publie plus tous les jours, je ne pourrais plus, faute d’y passer tout mon temps et je pense que c’est pareil pour toi!
    perso, je ne fait pas de réponse sur mon blog, sauf cas très exceptionnel…
    par contre, j’apprécie tes réponses…qui sont autre chose qu’un coucou ou bonjour! merci de le faire aussi bien.
    en ce qui concerne la plateforme Kiwi, j’y ai ouvert un blog pour m’exercer au fur et à mesure…
    qui vivra, verra!
    bisous du lundi.

    • J’ai du mal à laisser un message sans réponse… peut-être parce que j’aime qu’on me réponde aussi.

      Ob a bénéficié de l’ouverture de tous ces blogs tests… mais je n’ai pas l’impression qu’ils aient beaucoup tenu compte de nos observations.

      Nous verrons bien.

      Merci d’être là, Annick. Bisous et douce soirée.

  32. Comme je te comprends…
    Ne t’inquiète pas, tout reviendra dans l’ordre à un moment ou un autre.

    Pensées,
    eMmA

  33. Bonsoir Quichottine,
    Merci d’avoir pris le temps de passer par chez moi.
    Nous avons tous des impératifs, sommes plus ou moins présents.
    Bonne continuation.
    A très vite.
    Bisous

  34. Je te comprends publier tous les jours c’est beaucoup de travail, il y a tellement d’autres choses à faire. Un petit mot quand tu peux ça fait toujours plaisir.Bises.

    • Il y a déjà un moment que je ne publie plus tous les jours… mais je voudrais parfois être plus régulière.

      Merci pour tes mots, Solange.

      Bises et douce soirée.

  35. Il y a des lustres que je n’avais pas fait un petit tour sur le forum. Merci pour ce lien super important sur la « migration ». J’avais déjà fait un petit blog d’essai mais il y manquait tellement de fonctionnalités que je n’y étais pas retourné. J’attends l’amélioration des « beta » qu’elles deviennent enfin « l’omega » (ah mais je m’égare…).
    Le plus important est ton action pour tous ces rêves. Aller, venir, apparaître et disparaître c’est le lot de tous les lutins et des toutes les fées. Alors…. bonne route dans ces univers parallèles où nous (pauvres mortels) n’avons pas accès et ne pouvons qu’imaginer.

    • J’attends aussi… la nouvelle version est frustrante quand on a pris l’habitude d’utiliser les possibilités de celle-ci.

      Merci pour ta présence, Alphomega.

      J’espère avoir longtemps des lutins et des fées dans mon univers.

      Passe une douce soirée.

  36. Je n’ai pas toujours quelque chose à dire… Aujourd’hui, je ne sais pas, je n’ai rien à dire… Mais rien, c’est déjà quelque chose ! Alors même si toi tu as d’autres occupations ailleurs, ne t’inquiètes pas il y aura toujours quelqu’un pour te dire quelque chose… Merci Quichottine. Je t’embrasse très fort, bonne soirée.

    • Sourire pour toi, Liliane. Rien, puis quelque chose… c’est le plus important.

      Merci pour ces mots d’amitié.

      Passe une douce soirée.

  37. salut
    je viens de commencer un blog sur la version beta
    C’est pas de la tarte
    Celui qui a construit ce genre de blog devrait prendre la retraite
    je pense faire un blog sur une autre plateforme si ca ne change pas
    bonne journée

  38. ces deux enfants sont bien plus précieux que tous les blogs réunis

  39. L’automne est une saison qui donne un peu de mélancolie, le soleil nous mangue et on est moins motivés …
    Enfin, moi.
    Pour le changement d’OB, j’ai essayé mais ce n’est pas au point.
    Bon mardi
    Bisoux doux

    • Moi aussi… Même en luttant un peu pour garder le sourire…

      Ils devaient commencer le déménagement en octobre. J’espère que ce n’est pas pour ça qu’on met tant de temps à accéder à son administration…

      Bisous et douce soirée, Dom. Merci !

  40. Passez une belle journée, elle est déjà pluvieuse ici.. Nous allons tout de même aller faire notre tour, et Eliane restera chez la coiffeuse près de nôtre troquet du coin..

    Bises affectueuses de nous deux

  41. Mais si Quichottine tu es un écrivain amateur et nous aimons ce que tu écris c’est le principal, vivre de sa plume, peu peuvent se le permettre et ce n’est pas forcément de meilleurs écrivains que des amateurs. Ils écrivent ce qui se vend dans le grand public ce qui leur apporte la popularité. Ce que tu écris est réservé à un public plus restreint aux enfants et aux adultes peu nombreux qui ont gardé leur âme d’enfant. Bises

    • Comme tu es gentille ! Merci, Martine.

      Je suis heureuse que cela te plaise toujours autant.

      Merci d’avoir gardé ton coeur d’enfant.

  42. Oh combien je te comprends Quichott’ !
    Pour l’écriture et ses déboires au niveau de l’édition comme pour le temps qui file plus vite que nous !
    L’important c’est d’avoir UNE FENÊTRE à ouvrir et des lecteurs sincères et ça… Parfois on n’a pas l’envie, et d’autres fois on n’a pas le temps, ou la force, on doute… Tout cela fait partie de la vie, et ce n’est pas bien grave au final, il faut bien l’accepter !
    Merci pour le lien concernant OB, je le met en attente, je n’ai rien fait encore, on s’y adaptera comme au reste, et puis il ne faut pas apporter trop d’importance à ces choses, ces mots, ces images qui passent comme la vie , laissant peu de traces, soyons philosophes, une fois la vie passée qu’en reste-t-il ? Communautés ou pas on trouvera d’autres voies et si on ne veut pas se perdre de vue c’est facile en somme de communiquer autrement…Tant que l’on en aura la force .
    Bonne journée derrière ta belle vitre sur le monde et si il fait beau tu l’ouvriras toute grande !

    • Merci pour ta compréhension et ce partage.

      Je crois que l’important est d’essayer de faire au mieux, dans le temps dont nous pouvons disposer.

      Comme tu le dis si bien « tant qu’on en aura la force »… unissons-nous. 🙂

      Quoi qu’il advienne, sur OB ou ailleurs, je n’ai pas prévu de fermer cette fenêtre.

      Merci pour tout.

  43. Bonjour Quichottine, tu te donnes toujours à fond pour tes amis, ton blog… il y a des périodes où l’on a besoin de se poser et se remettre en question mais sans aller jusqu’à la tristesse . Courage petite Quichottine , l’automne est une belle saison colorée , le soleil va revenir dans ton coeur . Je t’embrasse bien fort.

    • Merci pour ton amitié et tes mots… ici ou là.

      Cela me touche beaucoup.

      Je t’embrasse bien fort aussi. Prends bien soin de toi.

  44. ces changements, sur over-blog m’inquiètent,merci pour ton récapitulatif ,
    Il ne faut pas que le blog devienne une prison que l’on s’impose…Si tu éprouves moins le besoin d’écrire ou si tu as moins de temps, tu n’as pas à t’en vouloir ou à t’en excuser…N’empêche, je suis toujours bien contente de te lire…Douce journée Quichottine!

    • Kinou a établi un récapitulatif qui nous permet de tout suivre au jour le jour… c’est parfois rassurant, même si le plus souvent j’ai trouvé ces changements inquiétants.

      Merci pour ta présence, Gazou.

      Passe une douce journée.

  45. Juste pour un salut et rectifier mon pseudo…

    Belle journée avec bises.

    Oui cela va, juste mes fesses qui prennent un peu de couleur, un rien les fait rougir maintenant. Rires Bises de nous deux

  46. Quelques pensées pour toi chère bibliothécaire avec plein de bisous
    le matelot de la terre ferme

  47. Bonjour Quichottine , sur X sujets , pour les expliquer de

    cette façon , avec tes tripes , et aussi pour tes

    copinautes ayant vécu certaines situation c’est vraiment à

    se demander si vraiment TU LES AS PAS « FORTEMENT »

    VECUES !!!

    BRAVO QUICHOTTINE !

    BISOUS

    any

  48. Lorsque je passe ici, je ne prends pas le temps de lire.
    En fait lorsque je viens ici, je ne lis pas vraiment.
    Non, j’écoute.
    Le texte que je vois, gravé sur mon écran, m’est lu par une voix.
    Cette voix est douce et grave à la fois, usée par le temps.
    Une voix avec un accent bizarre.
    Un accent arabe et espagnol à la fois.
    Un clandestin serait-il dans mon écran et il ne lit que lorsque je suis chez Quichottine ??
    Un clandestin planqué sous les coussins, derrière les livres ?
    Un gars planqué dans le brouillard bleu, là au fond où l’on peut deviner une fenêtre ou un balcon ?
    Je ne sais pas, toujours est-il qu’il me rend un service, il lit et j’écoute.
    Lit-il rien que pour moi, ou d’autres l’entendent ??

    Pour tenter de savoir qui c’est, j’en ai parlé au Dr Watson.

    Ouais, faut dire qu’il y a un Dr Watson sous Windows, donc je me suis dit comme il avait l’habitude de raconter les histoires de Sherlock Holmes, via Sir Arthur Conan Doyle, qui lui ne faisait office que d’éditeur, et bien ce bon Dr Watson avait peut-être une idée.

    Il a emprunté la loupe de son compère et se mit au travail.
    Il semblerait que cela ne soit pas l’Esprit de Geronimo, ni celui de l’Enfoiré Coluche. Il en est certain, car il les a questionnés par l’intermédiaire de Mijoty, sorcière de son état.
    Que ce n’était certainement pas N.Sakozy, qui lui ne raconte que des histoires à dormir debout.

    Et puis il y a l’accent, curieux, mais familier à ceux qui suivent Quichottine depuis le début.
    Après maintes recherches, retournement de coussins (excusez le désordre Dame Quichottine), fouilles dans les entrailles des livres, va et vient dans les divers blogs amis de Quichottine (à cause des liens multiples dans ses textes), que le Dr Watson me remis son verdict :
    « C’est une voix, sans corps qui sort du gros vieux livre, au fond ».
    « La voix de qui ? » lui ai-je demandé.
    « Il dit qu’il se nomme Sidi Ahmed l’Aubergine ! »

    Dr Watson n’a rien pu obtenir de plus, mais cela n’est pas grave, puisque je sais qui est l’Aubergine et sans lui, je ne serai sans doute jamais tombé sur Quichottine un soir.

    Et c’est parce que Quichottine laisse la fenêtre ouverte que chacun peut pénétrer chez elle, comme je l’avais fait.
    Alors, Chère Madame, le silence n’existe pas chez vous, tellement il y a du monde dans les allées et puis y a Sidi, qui n’en finit pas de tenter de nous convaincre.

    • Chut… je suis émue, très, en te lisant.

      Merci…

      Et si j’encadre bientôt ce commentaire, ce sera pour me souvenir que tu es passé aujourd’hui et que parmi tous ceux qui m’ont laissé des messages amicaux, pleins de gentillesse, de tendresse, tu as su trouver la voix et les mots qui me feraient sourire dans ma grisaille, qui m’encourageraient à continuer encore…

      Merci à toi, infiniment.

      Merci à vous, Mr Yoyo.

      Passe une douce soirée.

  49. Je suis comme toi, un peu absente, la vie est ailleurs, les enfants, la famille, les amis, les promenades et la lecture sans oublier le quotidien, cuire son pain, ranger la maison etc…
    J’aime aussi rêver devant un arbre, regarder les oiseaux, ne rien faire, la paresse est constructive elle nourrit l’imaginaire…
    Ne change rien Quichottine, tu es très bien ainsi !

  50. Bisous de passage!

  51. Ailleurs que le blog Quichottine, je n’aurais jamais pensé cela lorsque je t’ai lue les premières fois. Mais tu as raison, la vie est là, elle est parfois un peu exigeante et c’est normal, je pense. Si tu es bien, c’est le principal.
    Un gros bisou pour la peine.
    Passe une belle soirée.

    • Un sourire… je suis contente que tu sois là alors que je sais que tu as aussi beaucoup à faire.

      Un énorme bisou à toi pour ta gentillesse et tes mots.
      Passe une belle journée. Merci !

  52. le temps nous prend de court, on fait le plus possible,kiss

  53. Bonsoir Quichottine. Je suis toujours ravie de te lire. Mieux vaut la qualité que la quantité. Bisous

  54. Ouh ! Moi qui n’était déjà pas assidue, voilà que tu me fais découvrir plein de changements plus ou moins proches, qui ne m’incitent pas vraiment à reprendre une relation suivie avec mon blog ! Tu sais, tes silences sont riches de mots et tes retours attendus par beaucoup. Et toi, la spécialiste du jeu de piste, il va falloir te suivre sur d’autres pages…Que ce temps morose n’altère pas ta joie de vivre. Je t’embrasse.

    • Je m’absente quelques jours… mais je reviens.

      Ne te sauve pas d’ici là.

      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  55. La seule chose que je pourrais dire, c’est que le temps file, nous file entre les doigts, sans jamais vouloir s’arrêter et qu’il ne nous est pas possible de faire tout ce dont on a envie, loin de là!
    Bonne nuit.

  56. Je te comprends très bien, chère Quichottine. La vie n’est pas faite seulement d’Internet. Je t’embrasse fort.

    • Merci de si bien me comprendre… Je file chez toi, dans deux minutes. J’espère que tu vas bien.
      Je t’embrasse très fort. Passe une douce soirée.

  57. Je lis et souvent ne répond, mais je cours après le temps que je n’arive pas à rattraper!
    Bonne semaine.

    • Merci, Josiane… Les lecteurs silencieux sont aussi les bienvenus, même si je suis navrée de ne pouvoir vous en remercier.

      Merci pour ces mots du jour.

      Bonne semaine à toi aussi…

  58. Mistigris34

    bonjour Quichottine,
    d’abord je suis trés heureuse que tu viennes chez blogger,
    ensuite je te suivrais quekl que soit l’endroit, et chacune, chacun a aussi sa vie de famille ou son travail, les blogs c’est bien mais faut aussi vivre pour de bon à côté,
    merci de ton partage, belle journée à toi,
    Bisous, Bisous, MIAOU !!!

    • Il est ouvert depuis un moment… je suis contente que tu en aies franchi la porte. Merci, Mistigris.

      Bisous et douce journée à toi aussi.

  59. M'annette

    je sens une peine intérieure qui se dissimule parfois, pour revenir, lorsque l’une ou l’autre de tes contrariétés ou déception te fait mal.. Je comprends ça, je connais ça, nous sommes des êtres humains, et en vieillissant, il faut faire des deuils, vivre autrement…
    Samuel Beckett a écrit: « je ne peux pas continuer. Je vais continuer ». C’est ce qu’il faut faire, pour un bouton de rose, ou une tasse de café, ou un mot amical..
    Je t’embrasse, douce Quichottine…

    • Nous sommes des êtres humains, même si nous voudrions parfois l’oublier sur nos blogs… qui sont notre espace de rêve où tout est possible.

      Merci pour ton message si amical, M’Annette. Le café t’attendait.

      Je t’embrasse fort. Passe une douce journée.

  60. Déclic Photos

    Ravis d’avoir de tes nouvelles Quichotine. Nous sommes tous à courir après le temps, même s’il est uniforme en soi il en existe des lourds et longs et d’autres brefs et légers. Je te souhaite une agréable fin de semaine.
    Roger

  61. Il y a un temps pour écrire, un temps pour rêver, un temps pour vivre tout simplement… Il y a des échanges, des blancs, des enthousiasmes et des lassitudes… il y a les liens, les uns et les autres… Chaque chose se fait toujours en son temps…
    Il y a des déceptions parfois…. Qui doit reconnaître et aimer nous écrits pour devenir auteur ???
    J’avoue ne plus me poser la question et accepter la joie du partage dans ce qu’elle a de plus simple et de plus amicale…
    Papilio sera le bienvenu, chez moi.

    • J’avoue que je ne me posais pas la question… mais les silences ont été frustrants.

      Je ne crois pas que j’essaierai de nouveau.

      Mais oui, je serai heureuse que tu le lises un jour. Merci !

  62. patdelapointe

    bon d’accord ça rapporte 3 paquets de cigarettes…oui, mais c’était avant l’augmentation…maintenant tu n’en auras que 2 et demi. bises

    • Comme je ne fume pas, ce n’est pas grave, mais pour les autres…

      Allez, prends bien soin de toi, Pat. Bises et douce soirée.

  63. Sonya972

    c’est qu’il y a des moments de silence
    mais nous avons une vie personnelle
    donc je te comprends
    je te souhaite une très belle semaine
    et te fais de gros bisous

    •.¸.•*♥ Ś Ő Ń Ŷ Á ♥*• .¸.•

  64. katara C.Néri

    Bon zut alors te voilà qui te laisse prendre aussi par la morosité de l’automne, ? Plein de gens n’ont pas le moral en ce moment zut de zut, allez haut les coeurs faut se reprendre tite quichottine bises

    • Heureusement que vous êtes là… je dois dire que j’avais un peu trop de grisaille autour de moi.

      Bises et douce soirée. Merci, Katara.

  65. Mistigris34

    coucou, je suis allée sur ton cahier…mais le soucis c’est pour valider les coms !
    moi je ne le mets pas sur le mien sinon les visiteurs ne viennent plus, trop de difficultés à lire ces lettres et chiffres fort mal écrits, donc faut refaire X fois ;
    voilà c’est juste mon avis, comme çà,
    Bonne soirée, Bisous, MIAOU !!!

    • J’ai modifié… comme ça il n’y aura plus rien à recopier.

      Bisous et douce soirée. Tu as eu raison de donner ton avis.

      Merci !

  66. Je crois qu’on écrit d’abord pour soi… Et puis vient le moment où l’on veut partager. On donne tout plein de … soi et puis on voudrait être reconnu avant d’être connu ou l’inverse… Mais on ne peut pas plaire à tout le monde, c’est là que ça pourrait se compliquer. Et il y aussi la popularité qui fait que… Tiens Il ou ELLE écrit!! je vais voir ça… Tu es très populaire ici et très appréciée et tu auras des lecteurs ça c’est certain. Et pas par curiosité mais parce qu’on connaît ta belle écriture. Et en ce qui concerne le blog, tu sais ce que j’en pense… J’ai aussi un blog sur blogger … c’était un essai quand il y avait eu le gros bug… il y a un an ?
    Bonne soirée Quichottine.

    • Je ne savais pas que tu avais un blog sur Blogger… le mien est plus récent. Lors du grand bug, j’avais rouvert un blog sur Canal, mais j’ai abandonné très vite.

      Nous verrons bien je crois…

      Tu sais Marie, la popularité ne fait pas tout…

      Passe une douce soirée toi aussi. Je t’embrasse.

  67. Anniclick

    J’ai parfois envie de m’arrêter un moment moi aussi, mais lorsque je le fais, mes amis me manquent aussitôt. Mais avec tout ce que tu fais et ta famille, c’est compréhensible, tout le monde comprend. Et puis, tu es là, chez nous, ici … la New fait bien son boulot !
    A bientôt Quichottine
    Gros gros bisous

    • Je suis d’accord, Annick… de la même façon, vous me manquez beaucoup quand je ne suis pas là.

      Les « news » obéiennes ne sont pas imitées ailleurs… c’est dommage.

      Gros bisous et douce soirée à toi. Merci pour tout.

  68. Mamy ANNICK

    Mais nous avons une vie à coté des blogs, et par moments nous ne faisons pas tout ce que nous voulons, des imprévus – mais les amies/amis seront toujours là – je te souhaite une douce soirée, en espérant que tu as meilleur temps que nous, car ici c’est le déluge (vent pluie et brouillard) bises Mamy ANNICK

    • Ici, pluie et grisaille… L’automne indien est un peu loin, hélas !

      J’espère que le soleil reviendra.

      Merci pour ta présence et ces mots amicaux.

      Bisous et douce soirée.

  69. Je fréquentes tes allées depuis assez longtemps pour savoir que tu es multitâches, occupée et jamais bien loin …. 😉
    Bisous Quichottine (:-*

  70. Si au début de mes pas dans le blog, une journée d’absence semblait créer un « vide » … dorénavant, la trace laissée par certaines blogueurs(ses) dont toi, est si forte qu’une absence de quelques moments n’est plus si grave, je sais que tu reviendras et ton souvenir est en moi.
    et tu n’es pas un « écrivain » dans un monde économique, mais un « écrivain » dans notre monde amical
    bises

    • Un grand merci pour ton soutien, pour ton amical message.

      Je suis heureuse de t’avoir rencontrée, Andrée. Tu es de ceux qui existent très fort aussi dans mon esprit.

      Passe une douce soirée. Bises.

  71. Oh! quelle lassitude , je suis peinée pour toi. Je te souhaite de vite retrouver les rayons du soleil à travers la grisaille. Douce soirée, grosses bises Quichottine

    • Ne t’en fais pas… ça va mieux, même si j’avoue avoir eu du mal à trouver un peu de ciel bleu aujourd’hui.

      Grosses bises et douce soirée à toi aussi, Erato. Merci !

  72. je passe toujours lire tes articles et il est vrai que parfois je suis un peu paresseuse… la honte… pourtant toi tu passes chez moi à chaque publication… et chez tous tes aminautes j’imagine. Tu es une sacrée championne! Gros bisou de bonne nuit.

    • Non, je ne passe pas partout… même en essayant de ne léser personne, c’est impossible.

      Disons, que je fais au mieux dans le temps qui m’est donné.

      Merci pour ta présence, Marie.

      Gros bisous de douce soirée à toi.

  73. katara C.Néri

    belle journée ma jolie

  74. Comme Alpho, il y a si lgtps que je n’ai été sur le forum… je garde ce lien en mémoire… Là…(en fait ça dure depuis un petit moment), je ne perds pas le fil des blogs, du mien, du tien, de quelques autres, si peu, mais si peu… je suis plus dans la lecture: des titres à t’envoyer ( trop bien!) ces auteurs « étrangers » qui m’émeuvent par de si beaux écrits!! Jusque fin octobre: bien prise par Clairette qui part à la fin du mois, nouvelle vie, nouveaux horizons, mais que de choses à faire avant le grand départ! Je file à Dijon. Buen dia Cariña, besos para ti

    • J’espère que ton voyage se sera bien passé.

      La vie est bien remplie, de part et d’autre.

      Tu m’as déjà donné un titre, je sais que tu ne manqueras pas de m’envoyer les autres… Merci pour ces pistes de lecture.

      Le forum peut paraître très inquiétant, mais de belles lueurs d’espoir.

      Que ta soirée soit belle Cariña.

  75. je reviens…
    l’automne, la grisaille…mais Quichott l’automne a également ces si belles couleurs orangées des feuilles, rouge des myrtilliers, jaunes éclatant sous un soleil timide… Bon pas tous les jours et pas partout! je suis revenue dans la grisaille haut marnaise et espère les couleurs pyrénéennes… que ma ma mémoire ne me fasse pas défaut sur ce plan là!
    Vamos!!!!! sonrisa!!

    (et…pas écrivain? Toi? faut-il être édité pour être écrivain?? il y a tant de livres qui ne sont pas « beaux » à lire qui sont édités, et tant qui donnent de la joie et qui ne le sont pas! L’écrivain ne dépend pas de l’édition mais du ressenti du lecteur! … Hasta luego

    • Je suis d’accord pour les couleurs… mais j’avoue que ma ville en manque un peu en ce moment.

      Mais je vais aller à Yeur, tout bientôt.

      Là-bas, les couleurs seront différentes.

      Un énorme sourire pour toi.

  76. Et bé vois je marche à côté des mes pompes moi j’avais pas vu la prochaine migration… j’aime bien moi passer ici.toujours beaucoup de monde chez toi.
    Bises et douce journée
    Ne sors pas il pleut partout!
    Dany

    • Toujours… mais je suis heureuse lorsque je te retrouve aussi dans mes allées.

      Le lien est solide, Dany.

      Bisous et douce soirée… Le temps était encore bien gris aujourd’hui.

  77. Et bien je viens de relire et trouve cela très compliqué ma Quichottine, beaucoup de choses sont inutiles, pourquoi supprimer tout ce que l’on aime ? Je sais d’avance qu’en dépit du Premium que je viens de renouveler je vais m’emmêler les pinceaux et tout envoyer promener lorsque cela sera le moment
    Gros bisous

    • Je ne sais pas Nettoue.

      Avec le Premium, tu échapperas sans doute aux premières migrations. Avec un peu de chance, tu déménageras quand tout sera prêt et sans bugs.

      Gros bisous et douce soirée.

  78. Mamy ANNICK

    journée pluie – vent et brouillard, heureusement que je n’avais pas à sortir aujourd’hui – je réclame du soleil – bises Mamy ANNICK

    • Mais que fais donc le gouvernement ?

      Je ris… mais tu as raison, un peu de soleil nous ferait du bien.

      Bises et douce journée à venir.

      Merci !

  79. jean-marie

    bonsoir, ma chère Quichottine,
    merci de nous donner quelques tuyaux sur OB yéyé débile mais après avoir suivi le lien, j’en reviens pessimiste c’est idiot de tout compliquer pour le plaisir de fair amerloque…
    à la seule question qui m’intéresse je n’ai pas vu de réponse : pourra-t-on avec la nouvelle version éviter facedebouc et autres machins prétendument sociaux ?
    je me rends compte de l’énorme travail que tu as accompli
    pour parvenir à faire publier nos oeuvres pour « Rêves »
    merci, merci !
    bonne chance pour ton roman !
    à bientôt de le lire !
    bonne soirée à toi
    gros bisous d’amitié
    jean-marie

    • Je n’ai pas de réponse à ta question… je crois qu’il faut prendre son mal en patience et voir cela sur place, quand la migration aura eu lieu.

      Papilio sortira bientôt…où que ce soit, ce sera un beau livre.

      Merci, Jean-Marie.

      Gros bisous et douce journée à toi.

  80. Séverine

    J’ai l’impression qu’il y a beaucoup de choses qui font que tu te sens moins présente ici (mais peut-être mets-tu la barre très haut ? 😉 )…
    Des problèmes techniques sur Over-Blog ? C’est récurrent, j’ai toujours eu l’impression de lire la même chose à ce propos. Ca, c’est plutôt dommage.
    Du temps à passer ailleurs (et à Yeur), en famille, sur d’autres projets ? C’est normal, ah oui alors !!! C’est une excellente raison…
    Mais qu’octobre ne te donne pas d’idées moroses, comme il a l’habitude de le faire pour beaucoup de monde. 🙁 C’est un mois terrible.
    Et si tu ne te sens pas « écrivain », sois sûre que tu sais écrire des textes qui parlent, qui chantent, qui illuminent les minutes que l’on passe à les lire.
    Gros bisous

    • Merci infiniment, Séverine, tes mots me touchent beaucoup.

      Je pars pour quelques jours. J’apporte à ma petite-fille, la plus jeune, les deux livres que tu as dédicacés. J’ai hâte de voir ce qu’elle va en penser.

      Ainsi, elle ne sera pas jalouse des cadeaux que ne manquera pas de recevoir sa soeur aînée pour ses dix ans.

      Gros bisous et douces journées à venir…. et à très bientôt.

  81. … une humeur que nous sommes nombreux à partager tu sais –

    quoiqu’il advienne ne nous quitte pas totalement hein !
    Ecrivain de la blogosphère c’est tout de même « une affaire » et mérite d’être continué –

    La vie nous impose d’autres « impératifs » aussi – et bien, faisons y face ; chaque chose en son temps !

    dis donc, tu étais à St Brieuc (ma ville) en 2011 ? –
    je connais cette maison –

    BreizhBizz

    • Je m’en doute… surtout lorsque la vie réelle nous ôte le temps dont nous disposions auparavant.

      Je suis d’accord, et je n’ai pas envie de tout laisser tomber.

      Je suis allée là-bas pour le mariage d’une nièce. Court séjour… mais j’espère bien pouvoir y retourner un jour.

      … pour te voir ?

      Bisous et douces journées à venir, Melly. A tout bientôt.

  82. Le renoncement est signe de sagesse parfois et d’ouverture à un ailleurs que l’on ne soupçonne même pas. Plus j’avance et plus plus j’effeuille la marguerite des « pas possible » mais cela ne me dérange plus.Il faut bien savoir tourner la page et faire ce qui nous plaît sans espérer plus que le plaisir tout simple d’être présent à ce que nous aimons et parfois, le fait de ne plus rien attendre , de se dépouiller de toute ambition apporte un bonheur bien plus grand
    Je t’embrasse

    • Je voudrais avoir ta sagesse et ta sérénité.

      Pourtant, je me dis que tout abandonner, toute attente, tout espoir (je ne parle pas d’ambition, elle ne vaut que par ce qu’elle peut permettre ensuite) est le choix le plus difficile que l’on puisse faire.

      Prends bien soin de toi, Azalaïs.

      Merci pour ta présence.

      « La marguerite des pas-possibles »…. ce pourrait être le titre de l’histoire que je voudrais que tu racontes pour notre prochaine anthologie. Tu pourais l’écrire ?

  83. Je ne demande pas mieux mais je suppose que ce doit doit être une histoire courte car il va y avoir beaucoup de participants. Combien de mots environ?
    bises

    • Pas forcément courte, Azalaïs. Mais ce serait bien qu’elle ne prenne pas plus de deux recto-verso en format A5. Ce sera le maximum autorisé pour ceux qui ont à la fois l’idée et le talent.

      Nous prêteras-tu ton titre pour qu’il soit aussi celui du recueil ?

      Bises et douce journée à toi.

  84. Moi je veux bien mais est-ce un titre convenable pour un recueil que tu vas mener et réaliser jusqu’au bout avec la ténacité qui te caractérise ?

    • Ben oui… il me plaît beaucoup… et à Polly aussi.

      … Nous pourrions être trois à nous en occuper cette fois. Sous l’égide de la Petite Fabrique, pourquoi pas ?