Nocturne

J’ai trouvé une photo chez Gérard… je la lui ai empruntée, comme je le fais souvent lorsque ses photos me parlent.

 

Pas toujours, sinon, d’autres seraient jaloux, avec raison. Il y a tant d’images chez vous qui me plaisent que je pourrais passer encore plus de temps devant mon écran !

 

Voilà d’abord la photo, pour ceux qui n’ont pas le temps… Il suffira d’un clic pour vous rendre chez Gérard et la voir en plus grand, afin de le féliciter pour son talent.

 

120909_Photoplap.jpg

Et puis, pour ceux qui peuvent et qui en ont le goût, un moment de lecture… silencieuse ou accompagnée par ce « Nocturne » que j’aime, interprété par Claudio Arrau, le cinquième nocturne de Frédéric Chopin. (Ouvrir Youtube dans un nouvel onglet)

 

 

 

Nocturne

 

Ils se sont installés comme chaque jour, ici, et le temps a passé, comme toujours, dans le silence d’un bel après-midi.

 

Silence ? Non, pas vraiment.

Ils auraient pu entendre le murmure du vent, l’eau qui de temps à autre s’élevait en grands jets puis retombait en pluie.

 

Avec la nuit, l’eau s’est faite or et ce sont des pépites qui tombent sur le miroir du bassin à peine embrumé.

 

Lui est plongé dans son livre…

 

II a décidé de lire des mémoires, lui qui n’a pas eu le temps d’écrire les siennes.

 

Ce sont les Mémoires de TalleyrandLe Diable Boiteux, l’un de ses favoris. Il sourit en lisant, transpose. C’est si facile de remplacer l’un des courtisans d’alors, l’un des hommes en vue de cette période trouble par l’un de ceux d’aujourd’hui… L’Histoire est sa grande passion et la politique un jeu de rôles… Il n’y est pas entré. Il n’aurait peut-être pas su composer avec les événements, retourner sa veste au bon moment.

 

Mais il observe, comme aujourd’hui, il cherche la bonne voix parmi celles qui s’élèvent autour de lui. Il écarte ceux qui mentent, ceux qui essaient de tirer profit de chaque défaillance.

 

Il se tait. Il sait que s’il parlait certains l’écouteraient et que d’autres crieraient haro sur cet oiseau de mauvais augure.

 

C’est un silence amusé, mais désespéré.

 

Elle… elle sait bien qu’elle ne compte pas quand il lit. Alors, elle a trouvé d’autres lectures… Elle pourrait lui faire de l’ombre, elle ne veut pas. Son grand homme, c’est lui, depuis le premier jour.

 

Elle… elle vit près de lui, assure son quotidien, pose sur ses épaules une main inquiète quand il reste trop longtemps sur la même page…

 

Mais, là, tout va bien. Elle aurait pu sortir un ouvrage du petit sac accroché au fauteuil… Il est trop tard pour broder, mais le tricot qu’elle transporte partout n’a pas besoin de lumière. Elle tricoterait les yeux fermés. Elle ne l’a pas fait. Devant elle, un recueil de poèmes, celui qu’il lui a offert, il y a bien longtemps maintenant.

 

Des poèmes qu’il lui dédiait, Toi et Moi… Elle en connaît chaque ligne, chaque mot.

Elle ne les dit plus depuis longtemps, mais ses doigts savent encore écrire les caresses sur la peau flétrie.

Elle découvre encore les sillons que ses lèvres traçaient le premier jour.

 

Rien n’a changé.

 

Il est là, paisible. C’est sa paix qu’elle a aimé, lors de leur première rencontre, c’est cette paix qu’elle savoure alors que la nuit est tombée, qu’il faudrait rentrer.

 

Ce serait sage… Mais…

 

Elle sourit, et qu’importe la larme qui coule et qu’il ne verra pas ? Elle a repris sa lecture.

 

[…]

Baisse un peu l’abat-jour, veux-tu ? Nous serons mieux.

[…]

 

in Paul Géraldy, Toi et moi, « Abat-jour« , 1885

 

© Quichottine, 11 septembre 2012

 

124 réponses à “Nocturne

  1. Bonjour Quichottine ! Elle et lui, lui et elle… Lui du genre silencieux, il est ainsi même à deux il en dit peu… mais elle l’aime n’est-ce pas et il l’aime aussi… Merci pour le lien… Toi et Moi, je souris… Bon mardi conteuse, bises de jill

  2. J’ai eu littéralement le coup de foudre pour cette photo de Gérard. C’est amusant de lire comment tu la vis… Ton couple est attachant et dégage une grande sérénité ; même si l’ombre du crépuscule les encercle ils dégagent une lumière étonnante. Merci pour ce joli moment. Gros bisous

  3. Au soir de la vie, j’espère pouvoir encore reconnaître le rebelle et l’amour derrière ces yeux, ce coeur que tu décris si bien, dans la discrétion du silence et des heures tranquilles. Un très beau moment de lecture pour se poser au bord du bassin illuminé. Merci Quichottine.

  4. Tu me laisses sans voix ….c’est très beau !!!
    Bonne journée Quichottine
    Bises
    Ps:je cherche un moyen de réguler la newsletter de blogger ..sourires

    • Merci !

      Pour les news, je ne sais pas comment on peut faire. Il se peut que l’on ne puisse pas réguler le contenu.

      Bises et douce journée.

  5. Un duo remarquable… Quel talent tous les deux !!
    Bravo et merci
    Bises

  6. C’est très beau, ce silence plein d’amour, mais il vient surtout d’elle l’amour pour son grand homme qui ne s’aperçoit pas vraiment de la douce présence à ses côtés.

    Petit regret d’une femme qui aurait aimé que ce soit lui, l’inquiet.
    🙂

    Bisous tendres.

  7. BONJOUR QUICHOTTINE ; UNE PHOTO JE DIRAI « insolite » !

    J’aime beaucoup !

    J’ai ecouté aussi le morceau de CHOPIN!! Bien sur ! J’AIME !!

    BISOUS

    any

  8. La photo est géniale ma Quichottine, très bon choix pour illustrer ce magnifique témoignage d’amour et de longévité. Bises et bon mardi. ZAZA

  9. C’est si bien écrit, que l’amertume de l’épouse doit simplement se deviner. Elle est si discrète cette épouse, si soumise… Trop sans doute. C’est ce qui me semble transparaître dans ton texte.
    Le 16 Juillet avec mon époux, nous fêtions nos 46 ans de mariage et nous avons terminé la soirée auprès d’un bassin qui ressemble étrangement à celui-ci. Je l’ai mis sur mon blog le 22 juillet. Mais point de livre ni d’ouvrage,simplement un banc sur lequel nous partagions la même émotion.
    Gros bisous Quichottine et bon après-midi….

    • Je ne sais pas si c’est trop…

      Il est des femmes qui ont vécu longtemps dans l’ombre de celui qu’elles aimaient. Je ne les en blâme pas.

      S’aimer encore, après des années passées ensembe, c’est un très beau cadeau, un vrai bonheur.

      Merci, Cricri. Passe une douce soirée.

  10. J’ai vu cette photo chez Gérard … J’aime les mots que tu lui as offerte
    Bizzz

  11. très belle photo !
    Et merci aussi pour l’histoire si douce

  12. Mistigris

    je ne connais pas cet auteur, mais j’ai découvert-là de bien belles choses, infiniment bien écrites, MERCI à toi Quichottine, et la photo « en, grand » chez l’auteur est superbe !
    Bisous, MIAOU !!!!

  13. je suis séduite par ton récit- c’est comme du vécu-
    non péjoratif– je m’y croyais en voyeuse !! de bonne moralité-
    bravo pour tes écrits !
    bonne continuation-

  14. comme c’est beau!
    une photo, un moment de vie,merci de partager avec nous!
    bisous du mardi.

  15. Une belle photo qui dégage un sentiment de paix et de sérénité.
    Ton texte est merveilleux , avec cette nostalgie latente …sur le temps qui passe
    Merci . Bisous

  16. une douce complicité et un brin de regret de sa part à elle, comme un partage légèrement en déséquilibre, accepté sans aigreur, par une habitude et la certitude d’un amour partagé
    bises merci pour cette superbe photo de Gérard

    • Merci !

      Il n’y a pas d’aigreur, non, juste peut-être la certitude que si l’amour ne se dit pas toujours avec les mêmes mots, il est bien là.

      Passe une douce soirée. Bises.

  17. Ce texte est magnifique Quichottine ! accompagné de Chopin qui est mon compositeur préféré, et cette belle photo, c’est un superbe article !
    Bonne soirée

  18. Be… évidemment le Nocturne de M.. Chopin et la photo-image étrange, belle… Oui, c’est beau: regarder, contempler et entendre en écrivant ces quelques lignes chère QUICHOTTINE,
    Gigri

  19. Très jolie photo de Gérard qui t’a beaucoup plu. Néanmoins je préfère m’évereiller du jet d’eau d’or : la vraie vie même si elle a un côté « paillettes » que de me plonger dans la lecture d’un livre même si j’adore lire. Tu vois j’ai été à la fête de cergy village dimanche dernier avec mes deux petites puces. Elles souhaitaient se faire maquiller et ont choisi leur maquillage sur un catalogue, Pauline qui a 5 ans a choisi Hello Quity (l’importance de la publicité à cette âge) et la petite 3 ans moins influençable a choisi les paillettes. En fin de compte le maquillage paillettes était très discret et elle a été déçue alors que le maquillage Hello quity était très voyant. La petite a été un peu déçue. Tout dépend l’interprétation que l’on se fait des images. Bisous

    • Je suis heureuse que cette photo te plaise.

      Merci pour ce partage… les petites filles aiment les paillettes et se grimer, pourvu qu’elles se voient changées dans leur miroir.

      Tu as raison, tout est question d’interprétation. Je suis navrée que la mienne ne t’ait pas attirée. Mais c’est le jeu.

      Bisous et douce soirée.

  20. Quel joli texte, Quichottine pour accompagner cette photo très douce. Bonne soirée et bisous

  21. Quelle sérénité… Et dans la photo et dans tes mots… J’aimerais bien vivre de tels moments…
    Merci Quichottine, merci Gérard. Et puis, j’aime Chopin…
    Gros bisous, bonne soirée.

  22. C’est une belle histoire on s’y reconnait un peu après plusieurs années de vie commune,merci pour ce bon moment.

  23. Bravo pour ces quelques mots nés de ta plume et inspirés par cette photo!
    Merci pour tes multiples visites.
    Bonne nuit.

  24. Bonsoir Quichottine,

    Que c’est bon de passer chez toi, toujours
    un instant d’évasion, de plaisir et d’émotion.

    Quelle magnifique photo et tu l’as si bien
    « racontée ».

    Bises et à bientôt

  25. C’est si bon de vieillir ainsi.
    Merci Quichottine.
    Baisse un peu l’abat jour, il fait si …

    • Il faut pourtant de temps en temps rallumer la lumière… mais c’est si bon, tu as raison.

      Merci, Pimprenelle.

      Bisous et douce journée.

  26. Merci pour la musique !!!
    biz

  27. Merci tu lui as donné vie avec ton beau texte et la musique jointe, je ne peux qu’être ravi…je n’avais pas de doute !! Bonne nuit

  28. Tout est beau : la photo, et le texte. Merci pour ce bon moment passé dans vos allées, ce matin, avant de partir au travail.
    Je vous embrasse.

  29. Très belle interprétation de cette photo sublime …
    Elle est tendre et émouvante.
    Bon mercredi.
    Bisoux doux

    dom

  30. Le silence n’est pas pesant lorsque l’on s’aime… Il s’installe naturellement…
    Douce journée et bisous ma Quichottine

  31. J’ai aimé le moment de la découverte silencieuse chez Gérard, et j’aime les mots que t’a inspirés sa merveilleuse photographie …
    Merci, vous deux. 🙂
    Bises

  32. coucou…de retour après avoir fêter les 11 ans de ma petite fille ainée hier…
    une photo agrémentée de nocturne et de ton texte, quel apaisement Quichottine
    bisous

  33. Je me répète mais tes mots sur cette splendide photo m’ont encore émue.
    je reviens d’une visite du site de Gérard, au fil des pages , son talent m’a émerveillée.
    Merci Quichottine , passe une belle journée
    Bisous

  34. Une petite halte bien agréable chez toi chère Quichottine bises tout plein

  35. Bonjour Quichottine, ce fut un plaisir de voir cette photo en très grand. Quant à Claudio Arrau un chef d’orchestre de grand talent.
    Un très beau billet merci
    plein de bisous audois
    le matelot de la terre ferme

  36. Des caresses sur ta peau

    Trois bateaux dans la fontaine

    Tu te déguises en Tristan

    Et moi en… Croque Mitaine !

    Ouh !

    Loop

  37. Tout est dit fort joliment, et j’écoutes la musique qui va si bien avec cette superbe photo , un instant parfait, plein de nostalgie…
    Bisous du soir

  38. C’est vraiment un instant émouvant que tu nous livres. Comme un instant de vérité, mais vu avec tant d’intimité qu’on a l’impression d’y être. Merci !

    Minéraline

  39. Un beau moment de sérénité….Comme un rêve ….VITA

  40. Crépuscule de vies. Après avoir brillé très fort et tenu très chaud le feu décline comme une étoile finissante jusqu’à… jusqu’à ce que l’or se transforme en plomb et que la vie soit de plus en plus lourde à porter. Jusqu’à ce que la vie se fasse par procuration et pas au travers d’un livre.

    • Pourquoi ai-je une impression de tristesse dans tes mots, Alphomega ?

      J’espère ne pas avoir le temps de vivre par procuration…

      Passe une douce journée.

  41. salut
    c’est une très belle photo
    bonne journée

  42. quel talent tous les deux!!
    j’ai beaucoup aimé ce cliché que Gérard a pris
    je me régale aussi de son talent passionné en partage
    merci de ce que tu en as fait toi
    doux bisous

  43. Bonsoir Quichottine, je dépose une petite pépite d’amitié ensoleillée pour toi. Amicalement.

  44. Bonjour Quichottine

    Et si j’essayais de faire une autre lecture !! Voyons, ce couple là. D’abord les fauteuils sont bien trop écartés pour qu’il subsiste quelque flamme entre eux. Sinon, légers fauteuils de plastique, il aurait rapproché le sien. Là, ils sont bien trop loin pour se donner parfois la main, pour s’effleurer.
    Et puis, la dame, qui a croisé sa jambe gauche sur la droite, ne lit pas. Sa tête est droite, légèrement penchée à gauche. Elle pense, et se remémore un passé lointain où ils lisaient côte à côte le même livre, s’interrompant à la fin de la page pour un baiser.
    Comme il a changé, maintenant ! Il reste silencieux des heures durant, plongé dans un texte dont il se souviendra à peine dans une semaine.
    Heureusement, ce soir, il fait doux; l’écharpe qu’elle a emporté tout à l’heure n’est pas utile. Il a fait si chaud en ce mois d’août qu’ils sont venus chercher un peu de fraicheur près de ces jets d’eau. C’est son idée, à elle. Il a obéi, comme d’habitude.

    Tout à l’heure, ils vont rentrer dans leur appartement, devenu trop grand depuis que les enfants sont partis. Ils l’avaient pris au dernier étage, au cinquième, pour la vue sur le parc. Sous la terrasse, il est surchauffé.

    Dans une demie heure, l’électricité sera éteinte au parc. Alors, ils rentreront. Il mettra son livre dans son sac et elle lui donnera la main.

    Avant d’écrire ses lignes, je suis allé me promener chez Gérard, montant et descendant dans ses archives. Il y a une mine de photos qui te parlent. Celle que tu présentes en fait partie, le jeux des lumières dans les jets d’eau montre le talent de l’artiste. Celle juste en dessous, où les impacts de balle évoquant la mort se heurtent à une jolie fille devant la vitrine, source de vie, est d’un contraste saisissant. Je pourrai évoquer les insolites, comme le cou craquelé de l’homme statue, le Charlot emprisonné, les cyclistes handisports de son début ou son trompe l’oeil du cambrioleur emportant la maison…

    Entre ses débuts en 2006 et maintenant, l’évolution dans son style est nette. Le cadrage, la netteté ne souffrent aucun défaut et ses clichés sont devenus bien plus expressifs. Tu lui diras que j’ai mis sa page dans mes favoris, pour le plaisir d’aller y faire un tour de temps à autre. Je le remercie de nous offrir en pâture au tigre, à la jolie tigresse à la fleur rouge. Je te quitte devant la brebis égarée…

    Bises du grillon

    • Il faudra que j’encadre un jour ce commentaire… Tu as raison, il y a de multiples possibilités pour chaque image.

       

      … j’ai transmis à Gérard ton message. Je suis heureuse que tu aies pris le temps d’aller chez lui. J’aime énormément ses images.

       

      Son tigre m’a beaucoup impressionnée.

      Bises et douce soirée. Ta présence est un bonheur.

  45. Depuis 2005 la création de mon blog c’est la première fois que j’ai un commentaire si élogieux et droit à une étude psychologique de mes personnages. Merci à Christian pour sa longue visite sur mes pages, copieusement fournies il est vrai, depuis si longtemps. Et merci à toi Quitchottine de m’avoir dirigé vers ses lignes ..qui pourrait être le début d’un roman …à succès bien entendu.

    • Il faudra peut-être attendre le succès. Mais j’aime aussi beaucoup ce début de roman.

      Merci encore à toi, et à Christian qui sait si bien dire ce qu’il pense, avec sincérité.

      Ses compliments sont mérités.

      Passe une douce soirée.

  46. m'annette

    C’est… somptueux! C’est le mot qui me vient à l’esprit. Une vie, que tu racontes avec tant de talent, tant de choses à lire entre les lignes..
    Un grand merci..
    Bises

    • Merci pour ce compliment… Je suis heureuse que ça te plaise.

      J’ai aimé cette image, énormément.

      Bises et douce journée.

  47. armide+Pistol

    Merci de nous offrir un peu de la tendresse et de la sérénité de Paul Geraldy

    • Un vers était de lui, une citation sur la page. Je suis heureuse que tu aies suivi le lien.
      Merci, Armide.

       

      Passe une douce soirée.

  48. Anniclick

    Je découvre les poèmes de Paul Géraldy. Ils sont beaux à pleurer quand on ne vit pas à deux …
    Merci pour cet article ma Quichottine
    Gros bisous

    • Je ne sais que te dire.

      Je sais que j’ai beaucoup de chance…

      Merci à toi, Anniclick. Je t’embrasse très fort. Passe une douce soirée.

  49. celiandra

    Merci Quichottine
    C’est merveilleux
    bisous tout plein

  50. Mamy ANNICK

    Eh oui 60 ans c’est la bel âge – très jolies photo et joli texte pour l’accompagner – je te dis au 18 septembre- Bises de La Manche Mamy ANNICK

  51. C.Néri Katara

    Lorsque la passion se transforme peu à peu en tendresse jaime bises

  52. •-~•*'Ś Ő Ń Ŷ Á'*•~-•

    c’est tellement beau
    dans le silence, dans le noir
    tout est presque possible
    douce soirée
    ti bo
    .•°•.Ś Ő Ń Ŷ Á.•°•.

    • Tout est possible, même dans la lumière, mais certains mots ont besoin d’un peu d’ombre…

      Passe une douce soirée. Bisous.

  53. Mon père chantait cette chanson. Et l’on en riait car celui qui la chantait à ses débuts était « Jean Lumière »
    Bel article ma chérie comme toujours
    Bisous

  54. Corine Caporlan

    Ce texte date du XIX° ? Ou j’ai pas les yeux en face des trous ! Jamais je n’aurais pensé.
    Quant à la photo qui correspond si bien, elle respire la simplicité, la tranquilité, elle fait du bien.
    Bisous Quichottine.

    • Euh… Quel texte ? Celui que j’ai écrit ? Je ne me savais pas si âgée…

      Il n’y a qu’une ligne de Paul Géraldy. Le reste est de moi.

      L’image est de Gérard, bien sûr !… et la musique de Chopin.

      Bisous, Corine. Passe une douce soirée.

       

  55. Techniquement rien à redire sur la photo , elle est parfaite 😉 mais ce qui m’a fait drôle ce sont ces deux hommes , chacun dans son histoire alors qu’ils pourraient échanger ensemble , un peu comme les adolescents sur un banc , chacun la tête dans son smartphone 🙂
    Et leurs lectures , c’est peut-être des histoires d’O avec les jets 😀 Bisous Quichottine :-*

    • Alors, voilà, là où tu vois deux hommes, je voyais un couple…

      Sourire en suivant l’image que tu évoques.

      Merci, Urban. Passe une douce soirée. Bisous.

  56. FéeLaure ♥

    Un très beau moment sur une photo sublime
    Douce soirée Quichottine & gros bisous de nous deux

  57. Je te remets ici, le commentaire que j’avais laissé chez Gérard :  » Ensemble chacun dans sa bulle livresque, mais ensemble, instant de paix, les gouttes d’eau les regardent en passant… « 
    J’aime à lire chez toi que tu les a aussi décrit comme étant un couple soudé depuis longtemps et que tous les deux se comprennent à demi-mots….Leur paix se partage dans la paix !

  58. Un billet très riche d’émotion , de poésie , de tendresse profonde et respectueuse .Des mots sereins qui s’harmonisent avec la douceur de la photo.La musique permet de s’imprégner de cette atmosphère .Merci Quichottine.
    Belle soirée, bises

  59. Je te souhaite une bonne journée ma Quichottine. Hier c’était un bien méchant anniversaire en Amérique…
    Bisous pour toi

  60. C.Néri Katara

    Gros bisous du soir Quichottine

  61. très belle photo
    je reprends doucement le chemin du blog
    et t’envoie de gros bisous

  62. Bonjour Quichottine, je suis allée sur Youtube…j’écoute et je lis ces lignes d’une tendresse inouïe! On les voit, on les aime! Que de talent! vraiment….Un ressenti immense… merci pour cet instant où magie et réalité se rejoignent! La photo est sublime! Très bon vendredi… Gros bisous de Nous deux!