Dans la micheline de M’Annette

Je crois que je suis montée avec elle bien souvent, dans cette « Micheline » qui reliait deux villes où j’ai résidé pendant quelques années.

 

120526_M-Annette.jpg

 

Je la prenais le dimanche soir, pour être à pied d’œuvre le lundi matin à la faculté des lettres.

Je la prenais de nouveau le vendredi soir, pour retrouver mes parents adoptifs dans une maison de rêve où ils m’entouraient d’attention, de tendresse, moi, l’enfant qu’ils n’avaient jamais eu, l’enfant de leur retraite heureuse.

 

Il m’arrive de regretter ces moments-là, souvent.

 

J’étais insouciante, sans doute pas assez reconnaissante, comme beaucoup d’enfants, de jeunes adultes.

 

Ils ne sont plus, mais je les garde tous les deux au fond de mon cœur, eux qui m’ont tant donné.

 

Pourquoi vous parler de cela, aujourd’hui ? Peut-être à cause de M’Annette et de ce moment qu’elle nous offre sur son blog.

 

http://creazinzinlassos.over-blog.com/article-pour-quichottine-105671757.html

 

 

102 réponses à “Dans la micheline de M’Annette

  1. Face aux mêmes images, les souvenirs divers affluent, et c’est bien ce qui fait la richesse des blogs…
    Bon dimanche, je t’embrasse!

  2. Clin d’oeil émouvant ce soir… Une micheline pour remonter dans ses souvenirs…. Merci mesdames ! Bonne nuit, bises de jill

  3. la Micheline d’Annette est très … poétique. PLein de jolis sentiments Quichottine.
    Je t’embrasse,
    Gigri

  4. De beaux souvenirs, merci M’Annette et à toi pour ces bons moments.

  5. Elles étaient surtout sur les lignes régionales. Je prenais aussi souvent celle de Verdun-Metz par Hagondange…Ma soeur y habitait…

    Belle journée avec bises de nous deux.

    • C’est vrai que les grandes lignes étaient déjà pourvues d’autres locomotives…

      Merci pour le partage, Patriarch.

      Bises et douce soirée à vous deux.

  6. lizagrèce

    Les « Michelines » me rappellent les connexions inter-Normandie que je prenais parfois pour aller de Trouville à Lisieux … Elles ont pompeusement été rebaptisées TER … On arrête pas le progrès …

    • Les TER sont parfois plus confortables… mais ils ne respectent pas forcément les horaires, tout en s’arrêtant moins souvent.

       

      Progrès ? Je suppose que oui…

  7. Les beaux souvenirs remontent en toi, et sans doute c’est très prenant, juste une image et le passé resurgit…
    Belle journée Quichottine

    • Juste une image, quelques mots, parfois… C’est vrai que les souvenirs ne veulent pas rester trop longtemps dans leurs boîte.

       

      Douce et belle soirée, Marine. Merci !

  8. Souvenirs … Nostalgie.
    Bon mercredi.
    Bisoux doux

    • A défaut d’évoquer les attentes et les espoirs du jour, les souvenirs affluent…

      Merci, Dom.

      J’espère que tu auras passé une belle journée toi aussi. Bisous doux.

  9. Bonjour Quichottine,

    des souvenirs qui font remonter les miens. J’ai apprécié son billet.
    Merci Quichottine.

    gros bisous de bonne journée
    Martine

    • Merci, Martine.

      Je crois que nous partageons beaucoup à travers les messages que nous échangeons, ici ou là…

      Gros bisous de douce soirée à toi.

  10. Souvenirs d’enfance, comme ils sont précieux!

  11. Cette vieille micheline t’a emmenée vers le quai des souvenirs un tantinet mélancoliques …
    Souvenirs heureux aussi grâce à ces gens à qui toi aussi tu as donné du bonheur …
    Bisous

    • Je leur ai apporté aussi bien des soucis… mais l’un va-t-il sans l’autre ?

      Merci pour ta présence, Fanfan. Passe une douce soirée.

  12. Un bon souvenir ces michelines qui s’arrêtaient partout.. pas besoin de voiture à l’époque. Moi aussi j’ai été élevée par des parents adoptifs, mes grand-parents paternels.. et je pense souvent à eux.
    belle journée douce bibliothécaire
    bises de l’aude
    chatou

    • Merci pour ce partage de souvenirs, Chantal.

      Cela me touche beaucoup.

      Tu as raison, il y avait moins de voitures et nous empruntions plus souvent les transports en commun. Il faudra peut-être y revenir…

      Bises et douce soirée, Chantal.

  13. Une seule image pour tous et des centaines de souvenirs différents… Une image qui rappelle beaucoup de souvenirs… Nostalgie des jours heureux…
    Gros bisous ma Quichottine bonne journée et merci à vous deux.

    • Je crois que c’est le propre des blogs et des images… même les mots parfois font surgir des souvenirs… laissons faire le temps. En ce moment, c’est celui de l’amitié.

      Merci à toi et douce soirée. Je t’embrasse fort.

  14. Ah oui, la Micheline !!! Souvenir aussi de celle qui traversait le village autrefois. Elle était toute rouge il me semble ?
    GROS BISOUS et douce journée ma Quichottine.

    • Elle était rouge, du moins en partie. Je me demande si c’était pour inciter les vaches à les regarder.

       

      Gros bisous et douce soirée, ma Marité. Merci pour ta présence et tes mots.

  15. Christine de Rep Dom

    Nostalgie……………de beaux souvenirs!!!!!!!! bisous ma Quichottine

  16. je la prenais aussi parfois pour aller en internat, à défaut d’un autre plus rapide…bons souvenirs oui, et sympa comme thème !
    bonne journée

  17. c’est très touchant !
    bises et bonne journée

  18. Un billet tendre et émouvant , merci de nous confier tes émotions .
    Bises et belle journée Quichottine

  19. Nostalgique, tout le monde l’est à un moment ou l’autre de la vie
    Gros bisous, Flo

    • Je suis d’accord… il ne faut pourtant pas se laisser aller trop souvent, sous peine de se noyer.

      Gros bisous, Flo. Passe une douce soirée.

  20. En lançant le train, tu as réouvert le portillon des souvenirs. Ce sont nos bagages, plus ou moins lourds.Je t’envoie un baiser-carte postale, qui ne sera plus trié dans le wagon postal…

    • Plus ou moins lourds, c’est vrai. Parfois un peu trop, parfois très doux et tendres…

      Merci pour ce baiser-carte postale.

      Je me suis demandé si les wagons postaux existaient encore dans les trains de nuit…

      Douce et belle soirée, Galet. Je t’embrasse fort.

  21. tu me partages quelque chose qui me fait chaud au coeur … et je voulais te souffler au creux de l’oreille que lorsque l’adoption (l’adaptation) est faite il n’y a plus d’enfants adoptifs, mais seulement d’enfants … les miens sont ma richesse et mon coeur
    bises

    • Je suis d’accord avec toi…

      L’adaptation fut difficile dans mon cas. Une adoption à seize ans n’est pas la même qu’à quelques mois…

       

      J’avais déjà un vécu, des parents que je venais de perdre… j’étais un peu perdue aussi, mais déjà presque adulte. Ce fut très dur pour eux, je le crois.

      Ils trouvaient à leur porte une adolescente pleine de contradictions, là où ils auraient aimé une petite fille modèle…

       

      Ils ont fait de leur mieux pour que je grandisse sans « vide » mais il était déjà bien trop grand… Je les ai compris quand je suis devenue maman

       

      Bises et douce soirée, Durgalola.

  22. Je vais aller voir aussi M’Annette. Bonne soirée, Quichottine et bisous

  23. Moi aussi j’ai connu ces michelines….
    Merci pour ces partages.
    Bonsoir
    Bises

    • Je suis sûre que tu aurais des souvenirs à raconter…

      Merci pour ces mots offerts.

      Bisous et douce journée à venir.

  24. un bel article émouvant-
    je vais rendre visite à M’annette
    bisous !!

  25. Ce n’est pas d’hier le Micheline ..je la prenais pour aller voir ma grand-mère

  26. Joli retour dans le passé, nous avons tous de merveilleux souvenirs et c’est tant mieux. C’est gentil de nous faire partager celui là. Tchou tchou (si l’on peut dire), la micheline
    Je t’embrasse très fort

    • C’est vrai… Auras-tu ton quichotrain aussi, Tit’Anik?

      Je t’embrasse très fort. Passe une belle journée. Merci !

  27. J’ai suivi ton lien. Les trains m’ont laissé des souvenirs merveilleux ….. J’aime toujours les trains à vapeur!! Douce soirée, bises Quichottine

    • Tu en auras d’autres bientôt sur les quais de la Quichottinie.

      Douce soirée, Erato. Passe une belle journée à venir. Bises.

  28. les bons moments du temps passé
    bisous marocain ** dgdigi

    • C’est vrai… mais il en est d’autres au fil du temps.
      Vous vous bâtissez des souvenirs merveilleux avec vos voyages…

      Merci pour le partage.

      Bisous et douce journée.

  29. Je l’ai vu cette micheline chez M’anette, je ne manque aucun de ces articles, je l’aime beaucoup. Cette micheline a fait chez moi aussi resurgir des souvenirs d’enfance enfouis de ces départs en vacances en train en vendée ou dans l’indre ou nous finissions le voyage en Micheline. C’était le temps du bonheur avec mes parents j’avais 6 / 7 ans…. Une trêve avant….. Bises

    • J’aime bien quand les souvenirs qui resurgissent sont des souvenirs heureux…

      Un peu de mélancolie chez toi aussi… merci du partage, Martine.

      Bises et douce journée à venir.

  30. Ils est des trains qui partent sans retour… peut-être, sur un quai de gare, au-delà de notre connu, certains nous attendent et qu’il y a fête de prévue pour notre arrivée…

    • Chaque train est différent… mais je sais que le tien serait superbe !

      Merci pour ton amitié, Adamante. Passe une douce journée.

  31. La « Micheline » des petits voyages , des sorties proches, ville, campagne, visites aux parents et amis, c’est comme une amie d’enfance pour ceux de notre génération et…. les départ en colonie de vacances sur des voies d’Ardèche maintenant désaffectées et rendues aux piétons et cyclistes.
    Je l’attendrai bien encore sur un quai. Merci.

    • Eh oui… et, tu sais, je crois malgré tout le confort actuel, qu’il manquera quelque chose à ceux des générations suivantes.

      Merci à toi, Pierre. Passe une douce journée.

  32. Oh, bien avant les années 60, Annette !! Je l’ai en mémoire en 1942, entre Hyères et Pramousquier, gare qui n’existe plus que dans mon univers d’enfant. Sur une voie unique, elle surgissait, klaxon à fond, entre les haies de lauriers roses qui envahissaient la voie à la fin du quai. Les rails à quelques mètres de la plage, elle allait de halte en station, chacune au courant de l’arrivée de cette micheline par les sifflets incessants qui dégageaient la voie des cyclistes et autres piétons.

    Grosses bises pour ce souvenir odorant, parfumé aux cistes et lauriers .

    • Mes souvenirs sont moins anciens… mais je vais transmettre ce message à M’Annette.

      J’ai adoré imaginer ce train salué par une double haie de lauriers roses…

      Merci !

  33. non pas de souvenir de train
    Nos déplacements se faisaient d’abord en avion, mais là j’étais trop petite
    Puis toujours en voiture
    Je t’embrasse

    • J’ai des milliers de kilomètres en avion… mais je les ai faits aussi très petite pour la plupart.

      Merci pour ce partage, Tit’Anik.

      Je t’embrasse. Passe une douce journée.

  34. Il n’y a pas de moment plus qu’un autre pour parler de ceux qui ont été là.
    On regrette toujours de ne pas avoir dit plus.
    Amitiés Quichottine.

    • C’est ce que je me dis… mais ce n’est pas toujours simple d’effacer ce sentiment de culpabilité.

      Merci pour tes mots, Pimprenelle.

      Amitiés.

  35. Depuis treize ans, j’ai appris que la culpabilité ne sert pas à grand-chose, même si, parfois, je me dis encore : j’aurais dû.
    J’ai appris à dire, souvent, tout haut ce que j’aurais aimé dire si … ce que j’aurais dû dire.
    Je suis sûre, qu’ils te connaisaient très bien et qu’ils t’aimaient suffisamment pour « svoir ». Tu vois, j’avais même écrit : qu’ils t’aiment.
    Au fait, je sais que je n’ai pas l’obligation de tout lire, mais j’essaye, pas toujours dans les temps, mais qu’importe.
    Amitiés.

    • Merci tout plein… J’aime bien nos conversations par commentaire interposé.

      Tu as raison, ils me connaissaient bien.

      Bisous et douce soirée à toi.

  36. dentelline

    Tu vas me faire pleurer!
    Quelle belle histoire! C’est ce genre de joli moment que j’ai envie de lire. La vraie vie quoi!
    J’espère aujourd’hui que tu ne regrettes rien et que tu avances sereinement!
    Bon Mercredi!
    Bisous

    • La vraie vie pourrait se raconter sur de nombreuses pages…

      Non, tout va bien maintenant.

      Bisous et douce soirée, Dentelline.

  37. FéeLaure ♥

    Un joli billet où tu te dévoiles un peu avec émotion,merci Quichottine
    Douce journée & gros bisous

  38. ces « michelines » me rappellent aussi tant de souvenirs, elles sont toute un époque, je la prenais aussi chaque semaine pour rentrer dans ma petite ville que j’aimais tant – et pour repartir tous les dimanche soir retrouver ma chambre dans un foyer d’une grande ville – si j’osais , j’en parlerai , ce ne sont pas des souvenirs impérissables, fille de commerçants devenue fonctionnaire . . .je vais essayer de partager . . merci pour cette micheline qui m’a fait partir très loin

    • Nos souvenirs nous font nous retrouver parfois sur un même quai.

      Merci pour les tiens, Agathe.

      Passe une douce soirée. Bisous.

  39. J’embarque et suis la ligne de ton lien

  40. C’est une petite micheline comme en Corse chez Fanfan !

    Gros bisous .

    Francine .

  41. Que de choses nous sont offertes dans ton quichotrain …
    Embarquons , nos amis sont tous là
    Bises

  42. Mamychachat

    Souvenirs que ces michelines … le Quichotrain fait remonter des souvenirs lointains, et inspire beaucoup à ce que je vois !
    Très bonne journée Quichottine et gros bisous

  43. le voyage était différent….moins confortable mais aussi moins anonyme …on partageait …un sourire parfois…

    bises

    • Parfois plus d’un sourire…

      Et pourtant, on m’avait bien dit qu’il ne faut pas parler aux inconnus.

      Bises et douce soirée. Merci !

  44. katara C.Néri

    Je n’ai jamais pris le train enfant… regret ? non lol j’ai encore bien le temps bises

  45. patdelapointe

    c’est bien : la reconnaissance…

  46. C’est touchant ma douce et je comprends ton émotion
    Je t’embrasse

  47. Mistigris

    que de souvenirs en effet ! et à l’époque les trains partaient et arrivaient à l’heure ! arrêt partout et moins de voitures sur les routes ! Jolis souvenirs, bisous, MIAOU !!!!!!!!!!!

    • Ils arrivaient à l’heure, c’est vrai…

      Aujourd’hui, je me demande comment ils faisaient…. et je pense que les rails étaient aussi moins encombrés.

      Merci, Mistigris. Bisous et douce soirée.

  48. patdelapointe

    je pensais à mes rapports avec mes enfants qui vivent dans le « tout lui est dû » et si possible on oublie de dire merci

    • J’avais bien compris… tu sais, il y a des êtres qui ne savent pas qu’un « merci » fait du bien.

      Passe une douce soirée.

  49. 123le marco

    je me souviens de ce genre de train , jadis , le lien entre des membres de ma famille qui m’aimaient et me soutenaient , et le monde où il convient d’aller , pour faire des études , pour vivre , rencontrer les autres . Petit train , merci .

  50. Séverine

    Un petit peu de toi, au fil des billets… Merci pour ce partage, Quichottine. Je pense qu’il ne faut pas trop regretter ce qu’on n’a pas dit à nos proches. Souvent, même sans mots, ils sentent notre amour.

    Je n’ai pas beaucoup connu de michelines, mais à chaque fois que mes parents en parlaient je me rappelle que le mot me faisait rire car j’ai une tante qui s’appelle comme ça !^^

    Gros bisous Quichottine, passe une belle journée

    • Je l’espère… parce que j’étais assez taciturne à l’époque.

       

      C’est vrai que « Micheline » était un prénom à la mode pendant un temps. J’ai vu l’autre jour un train qui s’appelait « Anne »… j’en connais plein autour de moi, ça m’a fait bizarre.

      Gros bisous et douce journée à toi. Merci pour ces mots en partage.

  51. Elle a disparu en effet, personnellement j’en suis soulagée. J’avais tjs peur de ne pas pouvoir ouvrir la porte et le marchepied avec une valise, je ne te dis pas.
    Je te fais de gros bisous. VITA

    • Ah c’est vrai… ce n’était pas simple.

      Mes valises étaient moins chargées, je crois.

      C’est vrai que les trains d’aujourd’hui sont plus confortables.

      Gros bisous et douce journée, Vita.