La pièce à côté…

Depuis combien de temps ne vous ai-je pas emmenés dans la pièce à côté ?

Vous savez ? Celle dont on parle sans jamais ouvrir la porte… celle dont on devine seulement les secrets à travers des messages échangés ici ou là.

Il suffirait d’avoir le courage d’en pousser la porte, tout doucement, malgré les bruits étranges qu’on entend, malgré les ombres entrevues – ombres fugaces ou immobiles – en regardant par le trou de la serrure.

Elle n’est pas vraiment fermée… juste poussée… mais il arrive qu’un coup de vent ajuste la porte dans sa feuillure, que le pêne trouve l’encoche qui lui était réservée.

Voyons… Il serait temps je crois de vous raconter un peu ce que vous y trouveriez, si vous en aviez le courage.

Plusieurs tables dont aucune ne servirait à l’écriture. « Quichottine » n’y a pas sa place.

Là, il y a l’épouse, la mère, parfois aussi l’amante. Celle qui vient là chaque jour pour y ranger ce qu’elle en a sorti… ou pour s’occuper du linge. C’est vrai. Je suis comme tout le monde, il m’arrive d’avoir du linge à repasser, même si je préfère maintenant ce qui peut se porter juste lavé-séché…

Une table… une planche à repasser… dont le dessus molletonné, change avec mes humeurs. En ce moment, il est fleuri de rose sur un fond vert printemps. C’est pour oublier le froid, la neige, le verglas.

Un petit meuble tout près, où la machine à coudre reste toujours sortie, à disposition, pour le moindre petit point. C’est ainsi… d’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours eu une machine à coudre près de moi, celle de maman, celle de ma mère adoptive, la mienne depuis que je travaille, ce fut mon tout premier « gros » achat, en 1972… Je l’ai remplacée beaucoup plus tard, lorsque la prolifération des tissus extensibles m’a obligée à en changer… pour pouvoir les travailler sans problème.

C’est la chance que j’ai, une pièce rien que pour moi, attenante à ce qui fut la salle de jeux des enfants autrefois. Leurs jouets y sont encore rangés, pour le bonheur de mes petites-filles quand elles viennent.

Ma « pièce à côté », c’est mon coffre aux trésors, ma malle aux surprises. J’y garde encore des coupons qui n’ont pas servis, de vieux patrons, tout le matériel nécessaire aux reprises, aux nouvelles créations.

Alors, depuis un mois, où suis-je donc ? Là, tout près, dans ma « pièce à côté ».

J’ai chaussé mes lunettes et mon dé, je joue à être Mamychachat, je retrouve les gestes que j’ai appris en lisant à douze ans « je serai coutière ». Mon exemplaire est récent, j’ignore ce qu’est devenu le premier lorsque nous sommes rentrés d’Espagne.

120209_Couture_2.jpg

Je taille dans les coupons, les gratuits, les qui ne serviront jamais… je fais des essayages… et je recommence. Ce n’est pas facile de coudre pour quelqu’un qui n’est pas là.

Je me donne le droit à l’erreur…

Et puis… et puis vient le moment crucial où le tissu que je coupe est le bon, dans la bonne taille.

Il faut faire attention, ne pas gâcher… même s’il me serait facile d’aller en chercher un nouveau métrage pour recommencer. Ce serait une dépense inutile.

Les ciseaux coupent, le fil de bâti inscrit en rouge sur blanc la place des coutures. La machine retrouve ses marques, et, dans un bruit d’enfer, pique ce qui ne sera plus essayé.

J’ai beau l’huiler de temps en temps, ma machine accuse son âge et peine à rester silencieuse, comme un compagnon bougon qui s’attache à mes pas en râlant un peu. Finalement, elle apprécie cette sortie imprévue de la douce léthargie où je l’avais maintenue tandis que je vous écrivais chaque jour.

Elle joue les indispensables… et me prouve qu’elle sait encore réaliser les boutonnières bien mieux que je ne l’ai fait sur mes essais manuels.

120209_Machine.jpg

Je la regarde avec un peu d’appréhension. Il ne faudrait pas qu’elle me lâche maintenant. J’en ai bien trop besoin. Je ne me vois pas réaliser cette tenue à la main.

Je suis donc là-bas, dans la pièce à côté, depuis que je vous ai laissés pour tenir une promesse…

Vous êtes inquiets, me demandez si je vais bien.

Mais oui. Même si le stress augmente au fur et à mesure que j’assemble les morceaux de ce qui sera mon chef d’œuvre à moi, un tout petit chef d’œuvre, mais j’y tiens. Une petite robe, toute simple, qui pourra être remise en l’accessoirisant autrement. Une robe chasuble avec son chemisier.

120209 Couture

Tout bientôt… ma petite dernière entrera à la mairie de notre village pour son mariage.

Et moi, en la regardant sortir au bras de son mari, je me dirai qu’elle est bien jolie dans sa nouvelle robe, celle que je préparais, dans la pièce à côté.

138 réponses à “La pièce à côté…

  1. Bonjour Quichottine, pardon de ne pouvoir venir plus souvent. Grâce à Tricôtine, j’ai poussé la porte et je ne regrette pas. Moi qui n’ai jamais pu coudre, j’admire celles -et ceux- qui le font et je me sentis très bien dans ta pièce secrète, merci beaucoup de nous y avoir admis.
    Même les boutonnières, ma chère !
    Quelle fierté d’habiller la future mariée, en plus d’être sa mère ! Grosses bises à toi et mes meilleurs voeux à la mariée.

    • Merci beaucoup à toi, Lenaïg.

      … et merci à Tricôtine.

      Il est vrai que nous sommes en préparatifs, et le temps passe à une allure vertigineuse.

      Bisous et douce journée. Merci encore pour ces voeux.

  2. Bonjour Quichottine, la tite dernière à marier, ah un bel événement familial que voilà ! Ma mère était coutière et moi je n’ai jamais eu cette patience, je préférais planter au jardin avec mon père ! Ben si… Alors je te laisse à cette préparation méticuleuse… et vive la mariée ! Bon courage Quichottine ! Chuuut je referme la porte… Bises de jill

    • Je suis plutôt nulle au jardin… La terre me semble toujours un peu basse.

      Merci, Jill.

      La robe est prête pour le dernier essayage. Je croise les doigts en espérant que tout ira.

      Bises et douce soirée à toi.

  3. Quichottine aux doigts d’Or.Je m’en tiens à ce commentaire, la couture est un domaine totalement étranger, à part boutons et ourlets.Je ne reste pas , Bonne continuation, ça demande de la concentration.

    • Boutons et ourlets, c’est déjà très bien.

      Merci… Le prochain essayage sera le dernier.

      J’espère que tout va bien se passer.

  4. merci d’avoir ouvert cette pièce d’à côté

  5. Ma pièce à côté ! … Elle est bien encombrée depuis un moment, un vrai bazar.
    Mais pour moi, il n’y a plus de robe à faire. Celle de ma petite soeur a été faite en 76 et j’étais très fière de la voir dedans. Ce n’était pas ma fille, mais je pense à ce que tu vas ressentir dans quelque temps.
    gros bisous

    • Ma pièce est bien encombrée aussi… il faudra que je fasse encore un peu de rangement avant le 18… mais tout va se faire en temps et heure, je l’espère.

      Merci pour ce partage, Pimprenelle.

      Gros bisous et douce soirée à toi.

  6. J’avais suivi  » ailleurs  » la belle histoire de la robe et du chemisier … L’autre histoire, elle se réalisera bientôt (dans neuf jours ?) avec l’émotion que j’imagine, et le bonheur, un pincement au coeur aussi peut-être …
    Et je crois que, dans sa pièce, et malgré son absence de la cérémonie, une actrice discrète ressentira une certaine satisfaction à avoir apporté sa part … 😉
    Quichottine, je suis touchée par ta confiance à nous laisser entrevoir ta pièce personnelle et par la tendresse que tu exprimes lorsque tu en parles. Merci et bravo !
    Je t’embrasse bien fort.

    • C’est vrai… Plus que neuf jours.

      Ce doit être pour cela que j’ai hâte de savoir si tout va. Il reste si peu de temps pour finir !

      Tu as raison… je sais qu’elle n’était pas loin… qu’elle sera là aussi ce jour-là.

      Merci à toi de me suivre ici et à Yeur.

      Je t’embrasse fort. Passe une douce soirée.

  7. Bonjour Quichottine,

    Cette pause a une jolie raison d’être. Tu as bien raison. l’affectif, c’est si important. Elle s’en souviendra de cette belle robe cousue avec amour.
    Ma mère avait fait la mienne de robe blanche ainsi qu’une cape avec large capuche romantique. Je l’ai encore. C’est émouvant.
    j’ai à mon tour beaucoup cousu pour ma fille et elle-même continue. Ça,j’en suis très fière car elle s’en sort très bien.
    Il faudra que je m’y remette… un jour… 🙂
    Merci de nous avoir montré cette pièce d’à côté mystérieuse.
    gros bisous de bonne fin d’après-midi Quichottine
    Martine

    • Je sais que ma famille compte plus que tout.. j’ignore ce qu’elle gardera de cette journée, mais je souhaite de tout coeur ne pas la décevoir. Vois-tu, elle, ne m’a jamais déçue.

      Elle compte sur moi, et c’est le plus beau des cadeaux qu’elle pouvait me faire, cette confiance qui lui a permis de me confier la confection de cette tenue particulière.

      Nous avons déjà cousu ensemble, je sais qu’elle saura aussi transmettre ce qu’elle sait. Je trouve que c’est merveilleux de pouvoir partager cela avec mes mes filles…

      S’y remettre n’était pas forcément évident… Je n’ai plus mes yeux de vingt ans.

      Gros bisous et douce soirée à toi. Merci pour ta présence et tes mots.

  8. ah! la voilà cette fameuse robe chasuble et son beau chemisier. Quel courage ma Quichott’, je suis tellement incapable de me servir de ces machines à piquer.

    Bisous plein.

    • Tu fais bien d’autres choses… Moi, je suis incapable de faire le quart de la moitié de ce que tu as fait pour remettre ta maison en état…

       

      Bisous tout plein pour toi aussi.

  9. Quelle habileté !!!Je suis béate d’admiration…
    Bravo…
    Très bonne soirée

  10. C’était donc cela que tu faisais en cachette (de nous)!
    Je trouve cela merveilleux: faire une robe de mariage !
    C’est un enjeu très audacieux ! Effectivement , ce travail d’abeille laborieuse demande tout ton temps .
    Ta petite sera fière de sa robe conçue avec tant d’amour et d’application .
    Bon courage; ta machine tiendra le coup voyons !
    Gros bisous

    • Je craignais surtout de ne pas y arriver…

      Il ne reste plus beaucoup à faire, et, si le dernier essayage est satisfaisant, je pourrai souffler bientôt.

      Croisons les doigts pour la machine… et surtout pour que la robe aille bien.

      Gros bisous à toi.

  11. bonsoir Quichottine !! quel travail !!! je crois que je vais te confier celle de la petite fabrique d’écriture alors !! je ne me suis jamais lancée sur ce genre de chose grandeur nature …. bravo !! la mariée n’en sera que plus heureuse ! félicitations, tu vas avoir de quoi t’occuper fortement jusqu’au jour J :0) gros bizzzoux

    • Ben non… celle de « notre mariée », c’est toi qui la fais… et j’ai hâte de voir tes démêlés avec la mariée si difficile que l’on vient de camper à travers les autres personnages….

       

      Je crois que tu vas avoir besoin de beaucoup de patience, de douceur, de diplomatie… Ou alors, tu vas devoir la virer manu militari de ta boutique…

       

      Nous verrons bien…

      Bisous tout plein et douce soirée à toi. Merci pour tout.

  12. j’ai oublié… je croyais que tu n’avais pas de repassage à faire… quelle déception (lol), tu le fais passer avec une jolie housse fleurie ça me rassure !! (relol)ici c’est de la toile de jouy pour être toujours joyeuse quand e fer fait pschittt ! gros bizzzoux je pars vers les poésies robotiques !

    • J’aime bien aussi la toile de Jouy… Bon, nous pourrons donc repasser ensemble.

      Tu n’as pas encore de robot qui sache le faire, dis-moi ?

  13. Non seulement tu es une fée de l’imaginaire ma Quichottine, mais en plus tu as des doigts de fée !!!
    Alors, là je suis épatée… Tu couds pour le mariage de ta fille. Quel bonheur !!! Je comprends mieux ta « récré »… J’espère que nous aurons quelques photos.
    Je t’embrasse et te souhaite une douce soirée dans la pièce d’à côté…

    • Tu vois,  à l’heure qu’il est, j’espère surtout que tout ira bien…

      Si oui, bien sûr qu’il y aura au moins une image de la robe finie…

      Douce soirée à toi aussi. Je t’embrasse fort.

  14. on était bien avec toi dans la pièce d’à coté… ma machine n’est pas toute neuve, c’est celle de ma maman , je la range dans un placard et la dernière fois, elle n’a jamais voulu coudre …
    félicitations maman couturière, encore un beau talent que je ne te connaissais pas

  15. Ta fille va être fière et belle en portant ton bel ouvrage, Amielle. Cette pièce d’à côté est précieuse !
    Gros bisous, tout plein. Douce nuit

  16. tu as tous les talents… celui là est rare et précieux

    • Pas tous… si tu savais le nombre incalculable de choses que je ne sais pas faire ou que je fais de travers !

      … mais finalement, j’aime bien aussi quand je parviens au but désiré.

      Merci, Emma. Bisous et douce soirée.

  17. Cette robe de mariage pour ta dernière fille est un merveilleux secret que tu nous fais partager. Merci Quichottine !
    Bisous et très bonne nuit,
    Martine

  18. Merci de nous livrer ton secret !
    Je vois que tu as mis tes doigts de fée pour réaliser cette belle tenue.
    Ca va être que du bonheur de la voir portée pour une aussi belle occasion …
    Bravo à toi d’avoir entrepris ce merveilleux ouvrage.
    Bonne fin de semaine.
    Bisoux

  19. Bien émouvant partage de ta pièce d’à côté. J’en ai une aussi qui était la chambre des enfants et petits enfants. Même objets et matériels mais je n’y vais plus pour coudre, mes yeux ne me le permettent plus, d’ailleurs depuis 1 an 1/2, je n’ai pas emmené ma machine à l’hôpital …… mais c’est une pièce précieuse où mes grands en visite retrouvent avec tant de plaisir leurs souvenirs.
    Merci Quichotine et gros bisous

    • Merci pour ce partage Mamie Claude.

      Pour moi, il était temps, plus tard, je n’aurais pas pu le faire…

      Gros bisous tout plein. Prends bien soin de toi.

  20. L’heureux moment approche à grands pas et j’aime t’imaginer dans la pièce à côté, concentrée sur ton ouvrage…Ce sera ton petit chef d’oeuvre et je suis certaine que ta petite dernière appréciera à sa juste valeur.
    Je t’embrasse très fort mon amie.

    • J’espère que tout ira bien… j’avoue que le stress augmente, il est temps que je m’assure que le résultat soit conforme à ce qui était espéré…

       

      Je t’embrasse très fort aussi, amie de la Prairie. Prends bien soin de toi.

  21. eh bé, ça me stupéfie… tant de talents divers, voilà qui force le respect… ça fait 15ans que je n’ai plus de machine à coudre, je me demande si je saurais encore… j’ai du tout oublier depuis…
    doux bisous, un peu givrés et floconneux encore, mais sucrés
    soir doux te souhaite

    • Je crois que, comme le vélo, cela ne s’oublie pas… Même si nous prenons plus de temps pour avancer et qu’il vaut mieux ne se lancer qu’après un « brouillon », il n’y a pas de raison.

      Doux bisous à toi aussi.

      Merci pour ces pensées.

  22. ohla la !!! une absence bien normale !!!!il faut beaucoup de concentration pour un tel évenement !!! je n’en doute pas !!! comme elle sera belle cette mariée !!!
    bisou qichottine !!!!!

  23. Bon week-end.
    Bisoux givrés !

  24. Bon dimanche.
    Bisoux doux.

  25. Mais c’est magnifique Quichottine, pouvoir réaliser la robe de mariée de sa fille. Je n’ai jamais su coudre, ma mammie a essayé de m’apprendre, aucune motivation et pourtant j’ai conservé précieusement la vieille machine à coudre de ma grand-mère qui est dans ma salle à manger, elle est cachée dans un joli petit meuble. Je m’en sers rarement mais mon jeff l’utilise lui…. Très beau mariage pour ta fille dans une superbe petite mairie très romantique….. Bises

    • Tu sais, ce n’était pas sa robe de mariée… celle qu’elle portera un peu plus tard dans l’année. Mais c’était une robe qu’elle rêvait d’avoir, et qu’elle a aimé porter pour son mariage à la mairie.

      Le conseiller municipal qui a procédé à l’union leur a fait une belle cérémonie. J’ai bien aimé.

      … tout était presque parfait.

      Merci, Martine, pour ta présence en mon absence.

      Bises et douce soirée.

  26. Anne O Nym

    Mais tu sais tout faire Quich ! Tu tricotes, tu couds… Ouah ! Femme parfaite !
    Bises

    • Ben non… je suis nulle sur bien des points…

      Mais coudre, oui, j’aime bien.

      Bisous et douce journée à venir, Anne.

  27. J’étais là, mais je ne lisais pas. Je raccomodais les grands trous des collants aux genoux, les petits trous faits par les crochets des patins sur les caches, les accrocs des poches de pantalons… Et pendant ce temps tu tirais l’aiguille, faufilais et remplissais les canettes…Un art qui m’est étranger mais que ma maman maîtrisait.Et si la coututière à fait ma jupe de mariée, elle s’était réservée le corsage de guipure ajusté, et le bouquet de fleurs d’organdi qui ornait mon chignon, avec ses flots de rubans roulottés à la main. Les mamans ont la grande patience du coeur et le pouvoir de faire des merveilles. Oui, petite dernière sera la plus belle, et vous, vous serez très fiers. Je vous embrasse, toi, lui, et elle que je ne connais pas.

    • Elle était la plus belle, dans sa robe toute simple…

      Elle sera la plus belle, cet été, dans une robe de princesse que je n’aurais pas cousue.

      Je suis sûre qu’elle te plairait si tu la connaissais. Nous sommes très fière d’elle, c’est vrai.

      Merci pour tout, Galet. Tu as le don de m’émouvoir à un point que tu ignores.

      … merci d’avoir réparé les accrocs, pendant que je rêvais en vous regardant coudre, maman et toi.

      Je t’embrasse très fort.

  28. Un petit coucou pour te souhaiter un bon début de semaine.
    Bisoux gros !

    • Merci, Dom..

      (je suis navrée, je crois bien que je suis en train d’inonder ta boîte à courriels de mes réponses… )

      Bisous tout plein pour toi.

  29. Bon mardi valentineux !
    Bisoux

    • Merci !

      Ce fut un mardi bien occupé… mais je vais pouvoir prendre le temps.

      Bisous et douce nouvelle journée à toi.

  30. c’est bien d’avoir une pièce  » à côté » à soi où on se livre à sa passion ou on sait que c’est notre domaine et que parfois on laisse en bazar sans être culpabilisé
    Ceux qui vivent entassés dans un petit appartement ne peuvent connaître cette chance…bonne journée avec le redoux et… vive la mariée!

    • J’ai la chance de pouvoir m’y étaler… c’est vrai, sans culpabiliser.

      Merci pour ce partage.

      Bonne journée à venir, Salvatore.

  31. Bon mercredi.
    Bisoux gros !

  32. J’espère que tu avances bien …. Bises

  33. Belles occupations… et retrouvailles. Bon courage et bons yeux… Gros bisous

  34. Quel talent Quichottine que celui de savoir coudre et qui plus est, une robe de mariée. C’est idiot mais je m’apprêtais à dire que je suis fière de toi. En tout cas je te dis bravo. Tu peux être fière et comme elle sera fière elle aussi qui portera cette robe assemblée point par point par sa maman… C’est magnifique. J’admire ce que tu réalises car je ne sais rien faire de mes dix doigts ou si peu…
    Meilleurs voeux à ta petite dernière qui a peut-être déjà revêtu sa jolie robe. Je suis tellement en retard.
    Je t’embrasse Quichottine aux doigts de fée
    PS : tu vas rire mais quand j’ai vu le titre de ton ouvrage de couture, j’ai d’abord cru voir « Serial couturière »… Il est temps que je change de lunettes… 😉

    • C’était une robe pour un mariage, mais pas la robe de mariée telle qu’on l’imagine d’habitude.

      Ceci étant, je suis heureuse qu’elle m’ait demandé de lui confectionner cette robe et surtout qu’elle lui aille si bien. 🙂

      Ma petite dernière s’est mariée hier… tu n’étais pas en retard.

      Morte de rire devant ton « sérial couturière »… tu ne veux pas jouer avec nous à la Petite fabrique d’écriture ?

      Je suis certaine que tu trouverais un superbe personnage….

      Gros bisous et douce soirée à toi.

  35. Je comprends mieux en te lisant ma Quichottine… C’est bientôt ce grand jour, le temps presse ! Je te connaissais des dons d’écriture… Mais alors là, je pense que tu sais tout faire !
    Bonne soirée, je t’embrasse très fort.

    • Non, je ne sais pas tout faire… et je mets un temps fou à réaliser ce que j’ai dans la tête… le trajet jusqu’à mes mains doit être un peu trop long.

      Merci tout plein, Liliane. Je sais que je t’ai un peu trop délaissée… Merci de ta fidélité ici.

      Je t’embrasse très fort. Prends bien soin de toi.

  36. Bon jeudi.
    Bisoux

  37. Bonne fin de semaine.
    Bisoux

  38. Bonne journée Quichottine, tes écrits me manquent mais prends ton temps. Bises

    • Me voici de retour… merci pour ta présence et ces mots si gentils que tu m’as laissés ici.

      Bises et douce soirée à toi.

  39. Chère Quichottine, je te souhaite de vivre une très heureuse fin de semaine, avec du bonheur et de l’émotion … Je penserai à vous. 🙂
    Bises affectueuses.

    • L’émotion et le bonheur étaient au rendez-vous… un grand merci pour tes pensées amicales…

      Je t’embrasse affectueusement.

  40. Un petit coucou pour te souhaiter un bon week-end.
    Bisoux !

    • Un grand merci… tu as été fidèle malgré mon absence. Ton amitié m’est précieuse.

      Bisous et douce soirée à toi.

  41. bon dimanche empli de bisoux !

  42. Que c’est joli ce texte !

  43. Elle devait être très jolie dans sa robe fraiche faite. C’est bien commode de pouvoir faire sa couture.

    • Elle l’était… j’étais heureuse de voir son bonheur.

      J’ai longtemps cousu pour les enfants… Même si je couds moins aujourd’hui.

      C’était aussi une question de budget alors. Je faisais les salopettes des enfants dans les vieux pantalons de leur père.

  44. Toutes mes félicitations pour ta fille qui a une maman si adorable. Sa robe va être magnifique. Bisous

  45. hello mais elle sait tout faire….. c’est génial… !

    • Je ne sais pas tout faire… mais j’essaie de faire bien ce que j’entreprends. Parfois, je rate…

      Là, je n’en avais pas le droit.

  46. Bravo pour l’ouvrage et pour la cérémonie et pour l’émotion qui vous a traversé et vous fera de très beaux souvenirs…
    La couture on a bien essayé de m’en donner le gout , j’avais même appris à broder dans le temps … J’ai encore un service à Porto, dans une armoire…mais le coup du bavoir quelle épreuve… Alors j’admire !

    • Les cours de couture d’autrefois n’étaient pas vraiment adaptés à ce que nous étions… Comme je te comprends !

      Merci pour ce partage, Marine.

  47. Je remonte le temps et je découvre ce bel épisode de ta vie de maman ! Que ce joli pas à pas est touchant. Je découvre ce moment alors que ta fille est désormais Madame et le savoure comme un merveilleux moment hors du temps. Merci de l’avoir paetagé avec nous… Gros bisous

  48. Bonsoir Quichottine. J’aime ta façon de raconter, ta pièce d’à côté et ton chef d’oeuvre. C’est quelque chose qui me dynamise aussi. Pour le baptême de mon fila ainé j’avais tricoté une petite veste blanche, vaporeuse en point dentelle. Bisous

    • J’imagine le plaisir que tu as eu à la lui offrir…

      Merci pour ce partage, Ecureuilbleu. Passe une douce soirée. Bisous.

  49. Mistigris

    alors c’est cela ! je croyais être aussi dans la mienne de pièce, en haut à l’étage …mais là il fait trop froid, même si je pourrais allumer le radiateur, je reste en bas rez-de-chaussée-cheminée-chaleur ! Mais c’est génial çà une robe faite par sa maman ! BRAVO Quichottine, c’est vrai que ce n’est pas évident lorsque « le modèle » n’est pas là pour essayer, mais je suis certaine que ce sera magnifique et qu’elle ira trés bien ! et là personne ne t’en voudra de nous avoir « momentannément » mises de côté, tu as bien fait,
    Bon courage pour les finitions, et gros gros bisous, MIAOUU!!!!!!!!!!!

    • Tu sais que je n’ai pas de cheminée… dans ma toute petite pièce, lorsque le fer à repasser est allumé, il y fait très bon.

      Merci… dernier essayage samedi… Je croise les doigts.

  50. Bien sur qu’elle sera belle!! et encore plus belle dans cette jolie robe « juste pour elle »! Quel bonheur de pouvoir lui faire cette joie là!!
    J’imagine les derniers essayages, le mouvement pour tourner, regarder, tout est bien!
    Todo va béné; El dia sera bellissimo!

    • Je le souhaite de tout coeur… Je me l’étais promis, vois-tu… faire pour elle ce que l’on avait fait pour moi, autrefois.

      Je te dirai si elle va… si elle ne va pas, il me restera une semaine pour la refaire. 🙂

      Si tout va, ce sera aussi l’un des plus beaux jours de ma vie… sans qu’elle en soit forcément consciente.

      Gracias, Cariña.

  51. Je ne savais pas Quichottine que tu avais des talents de couturière…. Bravo… J’ai bien aimé te suivre dans la visite de ton domaine ma belle. C’était très agréable. Bises et bon après midi avec de la neige qui ne fond toujours pas depuis dimanche dernier

    • Merci pour ta présence.

      La neige commence à fondre ici, mais je pense que ce n’est que pour mieux revenir.

      Reste bien au chaud.

      Bisous et douce soirée à toi.

  52. m'annette

    Je n’en reviens pas!
    Quelle surprise! et quelle patience..
    Bravo, Quichottine, et merci pour ce voile levé.
    Je t’embrasse

    • Il y a des moments où le réel est bien présent.

      Merci pour tes mots, m’Annette.

      Je t’embrasse. Passe une belle soirée.

  53. Bonjour , ce sont des moments unique , pour moi plus de fille , mais des petites fille .J’ai u ce grand moment de bonheur en juillet 2011. Tu vas lui faire un jolie robe je n’en doute pas .Moi aussi j’ai ma piéce d’a coté .C’est dans cette piéce que ce trouve mon Ordi , au calme
    Bonne soiée bizzzz

    • Ce n’était pas simple puisqu’elle ne vit plus chez nous… mais j’espère qu’elle lui ira parfaitement.

      Mon ordi n’est pas forcément au calme… mais là, j’étais tout près pour surveiller les enfants. 🙂

      Lorsqu’ils étaient petits, Internet n’avait pas la même place dans nos vies.

      Douce soirée à toi aussi, Thérèse. Bises.

  54. Mamychachat

    Mamychachat rajuste ses lunettes, quoi ? carrément un chemisier ! le plus difficile en couture « floue », c’est ainsi qu’on l’appelle. Le col tombe impeccable, les fronces, parfaites, tout est impeccable, bravo Quichottine, quel talent! je suis ravie de partager cette « passion » avec toi 🙂
    Un beau mariage se prépare … c’est la fête !
    Un regret, celui de ne pas être voisine avec toutes mes amies de la blogosphère … mais je le suis ici par le cœur.
    Gros gros bisous (et encore mille bravos !)

    • Le chemisier ira, j’en suis certaine… j’ai un peu plus peur pour la robe qu’elle n’a essayé qu’en mode « doublure »… Le tissus est lourd et c’est la première fois que j’en travaillais. Le rendu ne sera pas le même. Nous verrons bien.

      Au pire… je rachèterai un mettrage pour lui faire une jupe longue et un gilet court… plus adaptés au tissu choisi par ma fille. Mais il faudra aller vite…

      Merci en tout cas pour les compliments… je sais que tu aurais pu m’aider, mais nous sommes trop loin…

      Gros gros bisous à toi aussi… Merci pour tout.

  55. Kri englaçonnée

    J’aime beaucoup te rendre visite dans ta pièce d’à côté 🙂
    Ziboux

  56. Tu crées une robe de mariée 🙂 Bravo
    Bisous, Flo

    • Une robe pour son mariage… mais pas une robe de mariée. J’en ai fait une autrefois… mais je ne sais pas si j’aurais pu réaliser celle dont ma fille rêvait.

      Merci en tout cas… Bisous et douce soirée à toi.

  57. annielamarmotte

    en voilà une belle histoire….. eh bien tu vois moi aussi derrière ma porte il y a une machine à coudre… elle c’est en bleu qu’elle pique….
    http://data0.eklablog.com/nouveauterrier/mod_article38561383_4f3121659234d.jpg?3758
    une garniture de lit de bébé….. pour dans un mois
    Le printemps sera beau pour nous jolie Madame!

  58. C’est l’atelier de Quichottine haute couture 😉 elle sera belle la mariée 😀
    Bisous Quichottine :*

  59. FéeLaure ♥

    Bonsoir Quichottine,
    Que je suis heureuse de te lire ce soir, tu m’a transportée chez toi, j’ai adoré, merci pour ce bon moment passé ensemble. Quel bel ouvrage pour un jour si important, c’est merveilleux, quel talent, bravo Quichottine, moi qui rage quand j’ai un bouton à recoudre, je n’ai jamais appris et j’ai horreur de ça !
    Tous nos voeux de bonheur aux futurs mariés
    Douce soirée & gros bisous de nous deux

    • Tu fais bien d’autres choses que j’admire… je crois que nous avons tous beaucoup à partager ici.

      Merci à toi et à Jmi pour ces voeux.

      Bisous et douce soirée.

  60. « mets de l’huile » pour ne pas faire grincher la porte d’à côté … ET dans les rouages de « la machine à couturer » !!

    comme c’est émouvant de faire la « robe de marié » (qui n’en est pas une mais une robe pour le mariage – de ta fille dernière ) – c’est vrai qu’il faut qu’elle ait bien confiance en sa Maman pour lui confier une telle mission !!! – et même « presque pas prête » ! – elle doit aimer … le risque ou l’improvisation ou … avoir une confiance incroyable en TOI ! (à peine si moi j’ai pu accompagnéer ma vahiné aînée choisir une robe -avec la belle-mère) – (quand à ma vahiné dernière, elle n’avait pas prévenu qu’elle allait se marier – avec QUI ? – je lui demandais depuis Tahiti, il m’a fallu prendre le premier avion pour arriver en bigoudis à la mairie (juste enlevés en montant les escaliers !!)

    alors ta robe chasuble et un chemisier qui atttendent bien sagement que la mariée les essaye !
    j’imagine TON émotion en « couturant » cette tenue … tout à fait « spéciale » !

    tu nous raconteras, on aura des photos ?

    BreizhBizzmitiés !

    • Merci infiniment pour le sourire que j’ai eu en te lisant. Je crois que je vais confier ma machine à mon super-époux quand j’aurai terminé de m’en servir, elle a besoin d’une bonne révision…

       

      Ma fille a vraiment confiance… et je serai désolée de devoir la faire improviser… alors, Dieu fasse que tout aille bien lors du dernier essayage… plus que l’ourlet de la robe à faire et les boutons du corsage à ajuster.

      … il n’y en a pas pour longtemps.

      Les photos… je vais y réfléchir. 🙂 Mais je vous raconterai.

      Tu ne peux pas savoir le trac que j’ai… vivement samedi pour qu’elle essaie.

       

      Bisous tout plein, et merci pour ce partage… j’ai imaginé ton arrivée à la mairie… décidément, nos jeunes nous font faire des trucs pas croyables !

  61. Cette pièce d’à côté me parle beaucoup , mon domaine sensiblement identique au tien où je sens moi . Tu as des doigts de fée , ta fille va être profondément heureuse et fière de porter cette robe. Et toi, en la regardant , tu souriras de bonheur . Un moment très intense et silencieux. Je te laisse aus finitions.Je suis sûre que l’essayage sera réussi.Douce soirée, bises Quichottine

    • Je l’espère de tout coeur…

      Merci pour cette certitude qui me rassure…

      Douce soirée à toi aussi, Erato. Je t’embrasse.

  62. Marc Lefrançois

    Félicitations pour ces talents que j’ignorais, mais surtout pour ta dernière qui va vivre, je n’en doute pas, une journée formidable!

    • Merci pour elle. Je la lui souhaite de tout coeur… et beaucoup d’autres ensuite.

      Passe une belle journée à venir, Marc.

  63. canelle56

    Wouah….même ça tu sais faire ????..et ben bravo
    La mienne de fille va aussi sauter le pas dans cette année ..mais dieu merci je n’ai pas a entreprendre ce genre de travail …riresssss
    Bravo et bon courage
    Bises Quichottine

    • Toutes mes félicitations pour ta fille aussi… et plein de bonheur pour eux deux.

      Merci, Canelle.

      Je sais que je n’aurais pas fait la robe de mariée, mais j’ai été très touchée de la confiance de ma fille pour cette tenue. J’espère qu’elle ira.

      Bisous et douce journée à toi.

  64. ADAMANTE

    Un secret révélé et quelle réalisation ! J’espère qu’elle tombera de façon parfaite, et je n’en doute pas, il t’a aidé le lutin bleu ? Sans doute ! Amitiés Quichottine.

    • Tout était à sa convenance… et cela m’a rendue immensément heureuse.

      Je crois qu’il était près de moi…

      Merci, Adamante.

      Amitiés.

  65. Dentelline

    Bonsoir Quichottine,
    Je t’ai taguée pour mieux te connaître.
    Bisous
    Bonne couture!

    • J’ai noté ton tag… j’essaierai de te répondre rapidement, maintenant que me voilà de retour…

      Bisous et douce soirée, Dentelline. Merci !

  66. c’est trop beau trop …
    je me souviens que j’ai choisi uniquement mon mari pour assister aux essayages de la robe de mariée

    et cela fit beaucoup de peine à maman ..
    bises

    • Je crois que j’aurais été très triste aussi si ma fille m’avait écartée de ces essayages…

      Bisous et douce soirée à toi.

  67. Alors , on approche du tout bientôt 😀
    Bonne soirée dame Quichottine
    Bisous :*

  68. Toujours en pause? Est-ce que tu ne serais pas en train de nous préparer un roman? Parfois, je me dis que c’est peut-être ce que je devrais faire: me couper du monde et me consacrer pleinement à l’écriture… j’ai un peu tendance à me dissiper, mais bon, comme je le disais récemment, je suis devenu accro au blog… comme toi sûrement!

    • Je jouais mon rôle de maman de la mariée… mais préparer un roman ne me coupera pas de la Toile. Il suffira d’être un peu plus raisonnable que d’habitude.

      Merci d’être passé en mon absence, Marc. Cela me touche beaucoup.

  69. Quel article magnifique qui réveille en moi les échos du pic pic de la machine à coudre de ma mère qui a accompagné toute mon enfance, c’était une Pfeiffer dont elle était très fière.Il y avait des tissus et des patrons partout dans la maison, c’était un peu le bazar il faut bien le reconnaître! Pour faire un peu comme elle, je m’était acheté une machine à coudre portable, que je pourrais ranger facilement. C’était une Manufrance rouge, je m’en sert encore un peu, juste pour faire des rideaux ou des déguisement pour ma petite fille mais de la à coudre une robe de mariée, j’en serait totalement incapable. Quelle magnifique aventure cela doit être, toute cette émotion, tout cet amour blottis dans chacun des points de la robe! Ta fille a beaucoup de chance et je lui souhaite beaucoup de bonheur.
    je t’embrasse

    • Tu me rassures… je pensais qu’il n’y avait que moi pour mettre un tel bazar…

      Je n’ai pas non plus cousu de « robe de mariée », comme on l’entend quand on en parle. J’ai cousu sa tenue pour son mariage civil, une robe chasuble qu’elle remettra sans problème et un chemisier assorti – dont je suis très fière malgré tout.

       

      Je crois que tout ce que nous faisons pour nos enfants, depuis la première pièce de layette, en passant par les déguisements, est porteur de beaucoup d’amour… alors, un grand merci pour ces mots et ce partage.

      Je t’embrasse très fort. Que ta journée soit belle, Azalaïs.