Princesses d’autrefois

Lorsque l’on a cinq et huit ans, et que l’on est amies, on aime jouer, se déguiser…

Alors, un peu avant Pâques, dans son atelier, Quichottine cousait des rêves de princesses, en rose et or.

Panne de velours et satin oriental scintillant, pour robes d’autrefois dans des tissus d’aujourd’hui.

110522_Princesses

22 réponses à “Princesses d’autrefois

  1. Pour embellir les rêves, les parsemer d’étoiles et de poussière d’or …

    Même sans velours et satin, les princesses sont belles. Que durent la candeur de l’enfance et son pouvoir d’émerveillement … 

    Magnifiques tenues, Quichottine, créatrice et petite main … 

    Bises du dimanche, et du Berry ! 

    • Il y a encore chez moi plein de poussière d’or qui résiste au balai et à l’aspirateur… Je crois que j’en trouverai longtemps dans la pièce où je couds. Mais ça en valait la peine. Les petites sont heureuses. (et moi aussi)

       

      Merci pour tout… Je t’embrasse fort.

  2. elles vont êtres drôlement contentes et belles tes princesses avec de belles robes, joli, jolies, Bisous MIAOUUUU!!!!!!!!!!!!!!!

  3. De quoi faire pâlir de jalousie toutes les héritières de reines et rois du monde !!!

    Bravo ma Quich’ pour ce don caché !!!

    Je t’embrasse très fort !!!!!

    • Sourire… Les petites étaient ravies, c’est ce qui comptait pour moi.

      Merci pour ton enthousiasme et ta présence auprès de moi.

      Je t’embrasse très fort.

  4. Bonjour ma fée clochette serais bien contente ,de voir d’aussi jolies robes bizzzzzzzzzzzz

                                           

    • Toutes les petites filles aiment se déguiser… Un grand merci pour ce compliment.

      Bises et bonne journée, Thérèse.

  5. Rêver de robes de princesses et faire semblant de les coudre, quel bonheur à cinq ans! Mais les réaliser plus tard, avec un tel talent m’époustoufle! Ta as vraiment des doigts de fées, même si tu combats les moulins à vent! Il est vrai que lorsque les mains s’activent, le coeur a tout le loisir d’imaginer. Et l’on se retrouve écrivant des histoires, devenant un lutin bleu, vivant dans le coeur d’une fleur minuscule, tout en tirant l’aiguilel. Lamarraine qui s’est penchée sur ton berceau nous préparait de magnifiques lendemains. Bisous, chère Quichottine.

    • Merci pour ces mots et ce compliment…

      C’est vrai que les activités manuelles laissent libre cours aux pensées, le plus souvent.

      Bisous tout plein et bonne journée, ma chère Lorraine.

  6. christine de Rep Dom

    Que de souvenirs………………..Des souvenirs d’autrefois………………….Bisous

  7. Deux robes pour tes princesses. C’est magique de leur procurer ce plaisir.

    Bisous doux.

     

    • Elles ont adoré… Je leur en confectionnerai d’autres bientôt.

      C’est aussi un bonheur de voir leur sourire de ravissement.

      Bisous doux pour toi aussi.

  8. Robes de  rêve, pour faire rêver princesses et doigts de fée…………. Bises du soir

  9. Et bien… Tu as de nombreux talents, dis-moi…. Moi qui avais un père tailleur, je ne sais rien coudre … à part les boutons et les plis de pantalon… je n’ai pas hérité cela de lui….

    Encore une fois, félicitations pour ces robes de princesse!

    • C’est déjà bien… et cela sert davantage que de coudre une robe de princesse… 🙂

       

      Merci infiniment pour ce compliment.

  10. bigre…j’aurai du faire appel à tes talents de couturière!!! Et bien Quichottine, tu en as dessecrest à nous révéler: Ecrivain ( je n’aime pas le féminin), tricottuse, couturière, conteuse…. et quoi encore?

    Una amiga asombrosa y formidable!

    • Je n’aime pas non plus le féminin d’écrivain… et je crois que nous nous arrêterons là…

      Ensuite, tu mets à côté de ça tout le négatif. Je suis une piètre maîtresse de maison, je ne sais pas bien cuisiner, je n’ai aucune compétence dans le domaine du sport ou de la danse… tu en veux d’autres ?

       

      Gracias, Mahina. Nous avons chacun des talents… toi, tu peins comme j’aimerais savoir le faire, tu fais des randonnées fantastiques dont je serais tout à fait incapable… et tu t’es mise à la sculpture !

      Merci d’être mon amie.

  11. Oh la la, tu as du faire des heureuses ! j’admire les personnes qui savent coudre !

    • Je ne suis pas couturière, mais j’aime quand ce que je fais plaît.

      C’était le cas ici, les petites étaient vraiment très heureuses.

      Gros bisous à toi.